Cancer du pancréas stade 3: diagnostic et traitement

Diagnostic

Germination dans de grands vaisseaux. Le stade 3 du cancer du pancréas est le stade le plus fréquemment détecté du développement de la tumeur: il n'y a pas encore de métastases à distance, mais ce n'est qu'une question de proche avenir.

Germer à l'extérieur de l'orgue

Cancer du pancréas stade 3

Dans le voisinage immédiat de la glande pancréatique se trouvent le tronc cœliaque (une grande artère s'étendant de l'aorte et fournissant le sang aux organes abdominaux), la veine porte (la sortie de sang des organes abdominaux) et les vaisseaux artériels mésentériques. Le cancer du pancréas de stade 3 est une croissance progressive du tissu tumoral avec des dommages aux troncs vasculaires vitaux (les cellules cancéreuses qui pénètrent dans la circulation sanguine se répandront rapidement dans tout le corps). Les variantes suivantes des diagnostics TNM sont distinguées:

  • T4N0M0 - le carcinome se développe et détruit la paroi du tronc cœliaque ou de l'artère mésentérique, mais jusqu'à présent, il n'y a pas de métastases ni dans les ganglions lymphatiques ni dans les organes distants;
  • T4N1M0 - la tumeur renforce sa position, grandit, envahit les vaisseaux et atteint les groupes de ganglions lymphatiques les plus proches.

Parfois, la période est très courte - aujourd'hui, il y a encore un cancer du pancréas de stade 3, lorsque les foyers de métastases ne sont pas détectés et qu'après 1 à 2 mois, des problèmes dans les poumons, le foie et les os sont déjà détectés.

Tests diagnostiques

À ce stade de la croissance du carcinome, la probabilité de ne pas remarquer le néoplasme est extrêmement faible. Dans le contexte des symptômes typiques (de la nausée et du manque d'appétit à la perte de poids soudaine, des douleurs abdominales à l'ascite, de la jaunisse aux selles abondamment séparées avec une odeur désagréable), le médecin vous prescrira les tests de base suivants:

  • Échographie des organes abdominaux;
  • Tomographie de contraste (CT, TEP / CT ou IRM);
  • Test sanguin pour les marqueurs tumoraux;
  • Rayons X de la lumière;
  • Laparoscopie;
  • Biopsie tumorale.

La base d'une thérapie réussie est un diagnostic correct. Il y a une ligne très floue entre le 3ème et le 4ème stade de l'oncologie pancréatique, par conséquent, tout doit être fait pour évaluer avec précision et immédiatement la situation dans l'abdomen..

Est-il possible de détecter une tumeur du pancréas aux premiers stades? Oui, mais c'est rare, et c'est presque toujours une heureuse coïncidence: pour une raison complètement différente, le patient subit un examen des organes abdominaux par IRM et une tumeur du pancréas de 10 à 15 mm est découverte accidentellement. Dans la plupart des cas, le carcinome pancréatique est détecté aux derniers stades de développement (chez 20% des patients au 2ème stade, chez 40% au troisième stade, chez 35% au 4ème stade).

Tactiques thérapeutiques

L'option de traitement optimale est la chirurgie, mais le cancer du pancréas de stade 3 n'est pas toujours une tumeur résécable (la résécabilité est la capacité à effectuer une élimination radicale du néoplasme). Après un examen complet, le médecin établira un diagnostic sur la base duquel la tactique de traitement pourra être choisie. Il existe 3 options:

  1. Carcinome résécable (pas d'invasion prononcée de la paroi vasculaire du tronc coeliaque, des artères mésentériques ou de la veine porte);
  2. Borderline résécable (les gros vaisseaux sont affectés par une tumeur, mais partiellement);
  3. Irrésécable (invasion complète des dommages dans les troncs vasculaires).

Dans le premier cas, il faut opérer. Dans les deuxième et troisième stades du traitement, des cours de chimiothérapie et / ou de radiothérapie préopératoire sont effectués. Si un bon résultat est obtenu, une intervention chirurgicale est effectuée. En période postopératoire, des traitements de chimiothérapie adjuvante sont nécessaires.

Le cancer du pancréas de stade 3 est très grave, par conséquent, même après une opération radicale, vous ne pouvez pas vous détendre. Pendant les 2 premières années, il est nécessaire de consulter un oncologue sur une base trimestrielle, effectuant un examen standard (marqueurs tumoraux, échographie de l'abdomen, radiographie des poumons, IRM de la cavité abdominale). Puis observation à vie une fois tous les six mois.

Causes probables du cancer du pancréas: pronostic de l'espérance de vie dans les formations néoplasiques malignes

Le pancréas est l'organe responsable du processus digestif en raison de son activité enzymatique, ainsi que du taux de glucose dans le sang, synthétisant l'insuline. Tous les troubles qui se produisent dans l'organe affectent négativement la fonctionnalité du corps. L'une des maladies les plus dangereuses qui peuvent envahir une personne est le cancer du pancréas. Code de la maladie selon la CIM 10 C25.

Le processus pathologique est caractérisé par la formation de tumeurs malignes dans les tissus de la glande. Au début, seule la membrane muqueuse est touchée par le cancer. Au cours du processus de croissance tumorale, les cellules cancéreuses affectent les couches les plus profondes de l'organe. Selon les statistiques, 8 à 10 personnes pour 100 000 habitants sont confrontées à la maladie. Plus de la moitié des cas ont plus de 70 ans. Les prédictions de vie pour cette maladie dépendent de l'âge du patient, du stade du processus pathologique, de la présence de métastases.

Les raisons du développement de la maladie

Les experts ne peuvent pas encore nommer la raison spécifique du développement de tumeurs malignes dans le pancréas.

La relation entre l'apparition de la maladie et l'influence de certains facteurs prédisposants a été identifiée:

  • Diabète,
  • pancréatite chronique,
  • fumeur,
  • opérations antérieures sur le tractus gastro-intestinal,
  • polypose adénomateuse de nature héréditaire,
  • Maladie d'Hippel-Lindau,
  • plus de 60 ans.

Types et symptômes de pathologie

Il existe plusieurs types de cancer du pancréas:

  • adénocarcinome canalaire (75 à 90% des cas),
  • adénocarcinome à cellules géantes (5-6%),
  • carcinome épidermoïde glandulaire (3-4%),
  • adénocarcinome mucineux (1-3%).

Les formes plus rares de tumeurs malignes comprennent les insulinomes, les gastrinomes et les glucaganomes..

Les manifestations cliniques du cancer dépendent de la localisation de la tumeur, stade du processus malin. En règle générale, les premiers symptômes du cancer du pancréas apparaissent lorsque le néoplasme s'est déjà suffisamment propagé dans le corps..

Renseignez-vous sur la norme d'hémoglobine chez la femme par âge, sur les symptômes et les raisons de l'écart des indicateurs.

Comment l'IRM de l'hypophyse est-elle réalisée avec contraste et que montrent les résultats de l'étude? Lisez la réponse dans cet article.

Aux stades initiaux de la maladie, sa présence peut être suspectée par ses traits distinctifs:

  • si la tumeur est dans la tête de la glande, douleur dans l'épigastre, perte de poids, présence de graisse dans les selles,
  • avec un cancer du corps et de la queue de l'organe, le poids diminue, des douleurs abdominales apparaissent.

En règle générale, les symptômes pancréatiques et intestinaux prédominent. Cela est dû au fait que la formation se développe autour des parties du système digestif..

Signes courants de cancer du pancréas:

  • douleur à l'abdomen (80% des cas),
  • perte d'appétit,
  • flatulence,
  • la nausée,
  • graisse dans les selles,
  • urine foncée,
  • excréments légers.

Manifestations systémiques de la maladie:

  • perte de poids drastique,
  • taux de glucose élevés,
  • corps qui démange,
  • jaunisse,

Sur une note! Certains types de tumeurs peuvent provoquer des sueurs, des étourdissements, une soif accrue, une augmentation du débit urinaire, des rougeurs de la peau du visage.

Diagnostique

En raison de l'absence de symptômes à un stade précoce, il est très difficile de détecter le cancer. Seulement dans 30% des cas, les tumeurs sont détectées au début de leur formation. Le diagnostic des pathologies malignes doit être complet, inclure une enquête et un examen du patient, des tests de laboratoire, des méthodes de recherche instrumentale.

Les diagnostics de laboratoire comprennent:

  • Test sanguin général et biochimique,
  • Détermination des marqueurs tumoraux. Le CA-19-9 est déterminé lors de la décision d'opérer sur une tumeur; il n'est pas détecté à un stade précoce. L'antigène embryonnaire du cancer et le CA-125 sont retrouvés chez 50% des patients. CF-50, CA-242, CA-494 sont détectés aux stades avancés du cancer.

Recherche instrumentale:

  • échographie endoscopique,
  • Ultrason,
  • TDM, IRM,
  • laparoscopie.

Si vous soupçonnez le développement d'un processus cancéreux dans le pancréas, une vérification histologique doit être effectuée. L'histologie permet de différencier l'adénocarcinome des autres cancers (lymphome, cancer des îlots). Le pronostic et les tactiques de traitement pour différents types de tumeurs différeront considérablement.

Règles générales et méthodes de traitement

La plupart des personnes qui tombent malades présentent des symptômes d'anorexie et de malabsorption des nutriments et il est conseillé de passer à un régime riche en protéines et en graisses. Parmi les méthodes médicamenteuses, la chimiothérapie est aujourd'hui largement utilisée..

Médicaments qui inhibent la croissance des cellules malignes:

  • Semustin,
  • Gemcitabine,
  • Fluorouracile.

Il peut y avoir un rendez-vous complexe de médicaments de chimiothérapie. La dose et la durée du traitement du cancer du pancréas sont déterminées par la taille de la tumeur, le stade du cancer et les symptômes cliniques de la maladie. Malheureusement, la chimiothérapie est inefficace dans les métastases tumorales.

En tant que thérapie palliative, les médicaments sont utilisés pour soulager les symptômes du cancer. Pour restaurer l'écoulement de la bile, le phénobarbital et la cholestyramine sont prescrits. Avec insuffisance enzymatique du pancréas Pancréatine, Festal, Amylase.

L'intervention chirurgicale, en règle générale, est effectuée de manière radicale. Souvent, la glande entière, la vésicule biliaire avec des canaux et d'autres tissus cancéreux sont enlevés. Le résultat mortel après de telles opérations est d'environ 15%. Dans 10% des cas, il existe un taux de survie à 5 ans. L'intervention chirurgicale n'est pas toujours justifiée, elle est le plus souvent utilisée si un cancer de la tête du pancréas est détecté.

Survie et pronostic

Le pronostic de cette maladie est influencé par de nombreux facteurs. Il s'agit d'une pathologie maligne agressive, qui occupe la 4e place dans le nombre de décès. Une tumeur sujette à une progression rapide et à des métastases vers d'autres organes en raison de la connexion du pancréas par les voies lymphatiques.

Si la scène est opérationnelle, les chances de survie du patient augmentent. Si le cancer est détecté à 3-4 stades, le décès survient dans les 6-7 mois. Après l'opération avec l'utilisation du traitement combiné, l'espérance de vie du patient peut être augmentée pendant un certain temps..

Survie à différents stades du cancer:

  • Le taux de stade 1 est de 50% après la chirurgie. La survie à cinq ans est retrouvée chez un tiers des patients. Dans le cas des autres types de traitement, l'espérance de vie ne dépasse pas 6 à 12 mois.
  • Stade 2 10% des décès sont associés à des complications après la chirurgie. La survie à 5 ans est maintenue dans seulement 8% des cas. Avec l'ablation complète du pancréas, ainsi que d'autres parties du tractus gastro-intestinal, environ la moitié des patients meurent dans l'année.
  • Les métastases de stade 3 se sont propagées aux organes voisins et la tumeur n'est généralement pas résécable. Les soins palliatifs peuvent aider à prolonger la vie d'un patient de 7 à 12 mois.
  • Le stade 4 de la maladie se déroule avec la propagation de métastases dans la cavité abdominale, les os, le cerveau, avec une intoxication sévère. Le pronostic est mauvais. Seuls 5% des patients vivent plus d'un an. Dans d'autres cas, l'espérance de vie varie de plusieurs semaines à plusieurs mois..

Comment prendre Iodomarin 200 pour prévenir les maladies thyroïdiennes? Nous avons une réponse!

Des traitements efficaces pour l'angiopathie diabétique des membres inférieurs sont rassemblés dans cet article..

Sur la page https://fr-dc.ru/vnutrennaja-sekretsija/nadpochechniki/opuholi-u-zhenshin.html, découvrez les symptômes de la tumeur surrénale chez la femme, les méthodes de traitement et d'élimination des formations.

Recommandations préventives

Il n'y a pas de mesures spécifiques de prévention du cancer. Pour minimiser les risques de processus malins dans le pancréas, il est nécessaire:

  • refuser de mauvaises habitudes,
  • identifier et traiter en temps opportun les maladies du pancréas,
  • mange correctement,
  • contrôler et, si nécessaire, corriger les taux de glucose dans le diabète sucré et la propension à la maladie,
  • subir un examen annuel par un endocrinologue.

Le cancer du pancréas est une maladie dangereuse qui, dans la plupart des cas, a un mauvais pronostic de guérison. Il est important de toujours surveiller votre santé, de subir un diagnostic en temps opportun et de traiter les troubles détectés dans le corps.

Le cancer du pancréas est l'une des tumeurs les plus difficiles à diagnostiquer et à traiter. Quels symptômes devraient être la raison d'aller chez le médecin et d'un examen complet? Découvrez la réponse dans la vidéo suivante:

Cancer du pancréas. Symptômes et signes, causes, diagnostic, traitement. Stades et types de cancer du pancréas. Opération, chimiothérapie.

Le cancer du pancréas est une tumeur maligne qui se développe à partir de tissus glandulaires ou de canaux. Il détruit l'organe et se développe rapidement dans les tissus adjacents. La tumeur ressemble à un nœud dense grumeleux, blanc ou jaune clair en coupe.

Un dysfonctionnement de l'appareil génétique des cellules est considéré comme la cause d'une tumeur cancéreuse. Ils ne peuvent pas exécuter des fonctions spécifiques à cet organisme. Les cellules cancéreuses ne peuvent se multiplier qu'intensivement, ce qui conduit à la croissance de néoplasmes.

Le cancer du pancréas est le dixième cancer adulte le plus courant, mais c'est le quatrième cancer le plus courant. Le nombre de personnes diagnostiquées avec ce diagnostic augmente chaque année. Cette forme de tumeur survient plus souvent chez les patients âgés. Les hommes après 50 ans sont légèrement plus sensibles à cette maladie que les femmes..

Le cancer du pancréas peut survenir chez les personnes de plus de 30 ans, mais le pic d'incidence survient après 70 ans. La maladie touche le plus souvent la tête du pancréas, 75% des cas. Sur le corps et la queue de l'organe, la tumeur survient moins souvent, respectivement dans 15% et 10% des cas.

En raison du fait que le cancer du pancréas est souvent asymptomatique, il ne peut être détecté que dans les derniers stades. Par conséquent, il est difficile à traiter. La maladie est dangereuse car elle métastase rapidement vers des organes proches et distants: foie, poumons, os, cerveau, ganglions lymphatiques, se propage le long du péritoine. Cependant, les médicaments modernes peuvent améliorer considérablement l'état du patient, augmenter l'espérance de vie et, dans certains cas, entraîner une diminution de la tumeur maligne..

Anatomie et physiologie du pancréas

Le pancréas appartient au système digestif. Elle est responsable de la production de jus pancréatique, qui participe à la digestion des aliments. Son autre fonction importante est la production d'hormones. Ces derniers sont nécessaires au métabolisme des glucides et des graisses..

Le pancréas est situé dans la cavité abdominale derrière l'estomac, au niveau de 1-2 vertèbres lombaires, s'étend partiellement dans l'hypochondre gauche. Il se trouve horizontalement et s'étend du duodénum au hile de la rate. Longueur de l'organe 13-25 cm, largeur 3-9 cm, épaisseur 2-3 cm Poids du gland 70-90 g.

Dans la structure du pancréas, on distingue la tête, le corps et la queue. La tête a la forme d'un marteau et est située dans le fer à cheval du duodénum. Le corps de la glande est adjacent à la paroi arrière de l'estomac. De l'arrière, il entre en contact avec la veine cave, l'aorte et le plexus solaire. Sous la glande se trouve la partie horizontale du duodénum. Et la queue du pancréas entre par la porte de la rate.

Le pancréas est composé de nombreux lobules. Ils sont séparés par de fines couches de tissu conjonctif. À l'extérieur, l'organe est recouvert d'une capsule élastique de tissu conjonctif.

Le pancréas joue un rôle important dans la digestion et le métabolisme. C'est le seul organe qui produit à la fois des enzymes digestives et des hormones.

Fonction exocrine du pancréas. Chaque lobule est composé de cellules épithéliales spécifiques. Ils sont collectés dans les alvéoles, vers lesquelles s'approchent les canaux excréteurs. La fonction des lobules est la formation de suc pancréatique. Une personne libère 0,7 à 1,5 litre de ce liquide par jour, ce qui a une réaction fortement alcaline. Il est excrété par les conduits dans le duodénum. La sécrétion du pancréas contient de nombreuses enzymes: trypsine, lipase, kallikréine, lactase, maltase, invertase. Ils sont responsables de la digestion des protéines, des graisses et des glucides dans l'intestin. À l'aide d'enzymes, les aliments sont décomposés en composants. Grâce à cela, le corps peut l'assimiler..

Fonction endocrinienne du pancréas. Dans la glande, il y a de petites formations ovales - des îlots pancréatiques, constitués de cellules productrices d'hormones. Leur tâche est de produire des hormones: insuline, glucagon, lipocaïne, somatostatine. Les îlots n'ont pas de conduits, mais sont densément entrelacés avec des capillaires et les hormones pénètrent directement dans le sang. Ils remplissent la fonction de régulation du métabolisme et sont responsables d'un niveau stable de glucose dans le sang, de la création de réserves de glucides dans l'organisme et de l'absorption des graisses..

Il existe un lien étroit entre le pancréas et le duodénum. Ces deux organes sont formés d'une partie de l'intestin primaire. Le canal excréteur du pancréas, qui va de la queue à la tête, recueille le suc pancréatique de tous les lobules. Il fusionne avec le canal biliaire et ensemble, ils forment l'ampoule de la papille Vater du duodénum. L'ampoule s'ouvre dans la cavité intestinale avec le sphincter d'Oddi. Il s'agit d'une formation de muscles lisses qui peuvent ouvrir et fermer les canaux, et ainsi doser l'entrée du suc pancréatique et de la bile dans les intestins. Ce travail conjoint provoque une connexion étroite entre le pancréas, le duodénum et la vésicule biliaire.

Quelles sont les causes du cancer du pancréas

Un certain nombre de facteurs peuvent conduire à l'apparition d'une tumeur maligne:

  • Maladies pancréatiques - pancréatite chronique, kystes et néoplasmes bénins
  • Diabète
  • Tabagisme (jusqu'à 30% des cas)
  • Alcoolisme (jusqu'à 20% des cas)
  • Risque professionnel - exposition à l'amiante
  • Chirurgie de l'estomac reportée
  • Conditions environnementales défavorables
Une personne dont les parents ont eu un cancer du pancréas court un risque accru de développer la maladie. État et régime dégradés avec des quantités insuffisantes de fruits et légumes frais.

Types de cancer du pancréas et leurs symptômes

Il existe plusieurs classifications du cancer du pancréas.

Par structure histologique (à partir de quelles cellules la tumeur s'est formée):

  • adénocarcinome canalaire - à partir de cellules canalaires
  • cystadénocarcinome - à la suite de la dégénérescence d'un kyste
  • adénocarcinome mucineux
  • carcinome squameux
Par l'emplacement de la tumeur, les types suivants sont divisés:
  • cancer de la tête
  • cancer du corps
  • cancer de la queue
Au stade initial, les symptômes de la maladie sont bénins et similaires aux manifestations d'autres maladies du tube digestif. Il s'agit d'une perte d'appétit, de fatigue, de faiblesse, d'inconfort abdominal mineur, de nausées et de vomissements occasionnels..

Les symptômes deviennent plus spécifiques avec le temps..

Maux d'estomac
À mesure que la tumeur se développe, la douleur devient plus intense. Il peut irradier vers l'arrière. Les sensations désagréables s'intensifient lorsque le corps se penche en avant. La douleur augmente la nuit. De tels symptômes sont ressentis par près de 90% des patients atteints d'une tumeur de la queue et 70% d'un cancer de la tête..

Jaunisse, prurit, urine foncée et selles plus claires
Ces signes surviennent dans 90% des cancers de la tête. Cela est dû au fait que la tumeur comprime le canal biliaire. La jaunisse augmente rapidement. La peau prend une teinte verdâtre, des démangeaisons peuvent survenir. La température reste normale..

Perte de poids
Ce phénomène est observé chez 90% des patients présentant une tumeur à la tête de la glande et dans 100% des cas lorsque la tumeur est dans le corps ou la queue. La raison en est que la production de jus pancréatique est insuffisante. Cela perturbe la dégradation et l'assimilation des protéines, des graisses et des glucides. Le manque d'enzymes conduit au fait qu'il reste beaucoup de graisse dans les selles. Il devient gras en apparence, ne se lave pas bien des parois des toilettes.

Perte d'appétit (anorexie)
L'anorexie survient chez 65% des patients atteints d'un cancer de la tête. Sous d'autres formes, il peut se développer dans 30% des cas..

Nausée et vomissements
Ces troubles digestifs se développent à la suite de la compression de la tumeur du duodénum et de l'estomac. La diarrhée est également courante. Cela se produit dans 45% des cancers de la tête et dans 35% des tumeurs du corps et de la queue de la glande..

Développement du diabète sucré secondaire
Le diabète sucré se développe dans 30 à 50% des cancers du pancréas. Cela est dû au fait que la production d'hormones responsables de l'absorption des glucides est perturbée. Dans le même temps, la quantité d'urine augmente fortement chez les patients et il y a une forte soif..

Rate hypertrophiée
Ce symptôme se manifeste chez les patients présentant une tumeur à la queue et au corps de la glande. Une hémorragie interne des veines dilatées de l'estomac est également possible..

Cholécystite aiguë et pancréatite aiguë
Ces phénomènes s'accompagnent de l'apparition de douleurs aiguës sévères dans le haut de l'abdomen, d'une diminution de la pression, de vomissements sévères et d'une forte détérioration de l'état général. Cette manifestation de la maladie est plus fréquente chez les patients atteints d'un cancer de la tête..

Cancer du pancréas

La détermination du stade (degré) du cancer est nécessaire afin de choisir la bonne méthode de traitement. Selon la gravité, ces formes se distinguent.

Stade I - la formation maligne est petite. Il ne dépasse pas les limites du pancréas.
Stade II - a deux diplômes.

  • 2A - Le cancer s'est propagé au canal biliaire ou au duodénum. Pas de propagation aux ganglions lymphatiques.
  • 2B - la tumeur s'est propagée aux ganglions lymphatiques. Ses dimensions peuvent varier.

Stade III - croissance tumorale de l'estomac, de la rate et du gros intestin. Il peut se propager aux gros nerfs et vaisseaux sanguins.
Stade IV - la tumeur se propage à travers les ganglions lymphatiques, des métastases vers d'autres organes apparaissent.

Métastases du cancer du pancréas
La métastase est un foyer secondaire d'une tumeur cancéreuse. Cela est dû au fait que les cellules cancéreuses sont transportées dans tout le corps avec le flux sanguin ou lymphatique. Dans le cas du cancer du pancréas, ils peuvent également se disperser à l'intérieur de la cavité abdominale. En pénétrant dans d'autres tissus d'organes, les cellules tumorales se fixent et commencent à se diviser intensément, provoquant l'apparition de néoplasmes. Le processus d'apparition des métastases est appelé métastase..

Dans le cancer du pancréas, des métastases peuvent survenir dans la cavité abdominale, les poumons, l'estomac, le foie, les intestins, les os, les ganglions lymphatiques proches et éloignés et le cerveau.

La tumeur pancréatique est dangereuse par métastase précoce. Souvent, le néoplasme lui-même peut être petit, mais des métastases sont déjà apparues bien au-delà de ses frontières..

Il y a des signes d'intoxication cancéreuse:

  • perte de poids dramatique et perte de force
  • jaunisse obstructive causée par le blocage du canal biliaire
  • douleur sévère
  • ascite ou hydropisie - accumulation de liquide dans la cavité abdominale
  • dysfonctionnement du foie, des reins, des poumons s'ils sont endommagés.
Dans le cas où des métastases se sont formées dans les os, la personne ressent une douleur persistante intense, semblable à une sciatique. Lorsqu'une nouvelle tumeur est apparue dans le ganglion lymphatique, son élargissement, son induration et sa douleur sont notés. Si les poumons sont affectés, une toux, un essoufflement, des stries de sang dans les expectorations peuvent apparaître. Les métastases rénales provoquent des maux de dos, un gonflement des jambes, une augmentation de la pression artérielle, des globules rouges dans l'urine.

Prévention du cancer du pancréas

Cesser de fumer, boire de l'alcool avec modération et bien manger. Ce sont les principes de base de la prévention accessibles à tous. Le traitement opportun du diabète sucré, de la pancréatite et des tumeurs bénignes du pancréas est également important..

Soyez attentif à votre santé et passez rapidement des examens préventifs.

Le cancer du pancréas de grade 4 est-il traité??

Le cancer du 4e degré est le dernier stade, le plus grave et le plus avancé du cancer du pancréas. Avec elle, on note une prolifération incontrôlée de cellules tumorales. Le néoplasme atteint une taille importante et des métastases sont retrouvées dans de nombreux organes: os, cerveau, foie.

Symptômes du cancer du pancréas de grade 4

  1. Intoxication cancéreuse sévère causée par un empoisonnement du corps avec des déchets de cellules tumorales.
  2. Syndrome de douleur sévère. Les cellules néoplasiques agissent sur les terminaisons nerveuses sensibles qui imprègnent les tissus et les organes. La douleur est quelque peu réduite lorsque le patient prend la position fœtale.
  3. Grande émaciation. En raison du fait que l'activité du tractus gastro-intestinal est perturbée. Les jus digestifs ne sont pas sécrétés dans la bonne quantité, ce qui complique la digestion et l'absorption des aliments. Souvent en raison de métastases, une occlusion intestinale se produit, la fonction d'autres organes digestifs est altérée.
  4. Accumulation de liquide dans la cavité abdominale, jusqu'à 20 litres. Associé à la libération abondante de la partie liquide du sang due à des métastases sur le péritoine.
  5. Une augmentation de la taille de la rate de plus de 12 cm - splénomégalie. Cet organe est responsable du maintien de l'immunité et du filtrage du sang. Par conséquent, en cas de maladies oncologiques, il active le travail, purifie le sang et les toxines s'y accumulent..
  6. Une augmentation significative de la taille du foie - hépatomégalie. Elle peut être causée par l'apparition de métastases ou par une augmentation du travail du foie, qui tente de lutter contre l'intoxication cancéreuse..
  7. Elargissement des groupes supraclaviculaires et autres de ganglions lymphatiques. Ces formations filtrent la lymphe, qui transporte souvent des cellules cancéreuses. Par conséquent, des tumeurs secondaires peuvent se former en eux..
  8. Nodules sous-cutanés mous associés à une nécrose graisseuse (mort tissulaire) causée par des métastases.
  9. La thrombophlébite migratoire est la survenue de caillots sanguins (thrombus) dans différentes parties des veines. Associé à un trouble de la coagulation sanguine.
Traitements de base du cancergrade pancréatique 4

Le traitement vise à améliorer le bien-être du patient, ainsi qu'à ralentir la croissance tumorale et à arrêter le processus de métastases..

  • Opération Whipple ablation complète ou partielle du pancréas et de parties des organes environnants.
  • Chirurgie palliative visant à éliminer les complications. Renouveler la perméabilité du canal biliaire et des intestins, éliminer le risque de saignement.
  • La chimiothérapie est réalisée avec du 5-fluorouracile, du carboplatine, du Gemzar, du Campto. Cela vous permet de prolonger la durée de vie de plusieurs mois..
  • La radiothérapie est un traitement par rayonnement ionisant. Les radiations détruisent les molécules de protéines des cellules cancéreuses, qui y sont plus sensibles que les tissus sains. En conséquence, un rétrécissement de la tumeur est noté..
  • Radiothérapie CyberKnife.
  • Le traitement symptomatique vise à soulager la douleur (analgésiques, analgésiques narcotiques) et à améliorer la qualité de vie
L'espérance de vie dans le cancer du pancréas de grade 4 dépend du nombre de métastases et de la gravité de l'intoxication cancéreuse, ce qui nuit à la force du corps. Cela dépend également du succès du traitement et de la réaction du corps à la chimiothérapie. L'attitude mentale du patient et les soins appropriés sont un facteur important..

Le pronostic de l'espérance de vie dans le cancer du 4ème degré est mauvais. Le taux de survie sur un an est de 4 à 5% avec un traitement intensif. La durée de vie moyenne est de plusieurs mois à six mois. La durée dépendra de l'intensité du syndrome douloureux et du degré d'empoisonnement du corps par des toxines.

Combien de temps vivent les patients atteints d'un cancer du pancréas??

La durée de vie de ces patients dépend du stade de développement de la maladie, de la taille de la tumeur, de la présence de métastases dans des zones éloignées (cerveau, os). Le rôle décisif est de savoir si la tumeur est sujette à une ablation. Environ 10% des patients consultent un médecin à temps, jusqu'à ce que la tumeur ait quitté le pancréas et n'ait pas affecté les veines et les nerfs adjacents. Ils ont les meilleures chances d'obtenir une issue favorable..

2-5% des patients avec ce diagnostic vivent plus de cinq ans. Ce sont ceux qui ont reçu un diagnostic de cancer du pancréas à un stade précoce, ont subi une intervention chirurgicale à temps et ont subi une chimiothérapie..

Si le patient a une tumeur étendue reconnue comme inopérable, dans ce cas, la durée de vie est réduite à trois ans après le diagnostic. Ce groupe comprend les tumeurs qui se sont développées dans les tissus et organes adjacents. C'est 30 à 40% des cas.

Lorsque les médecins ont déterminé qu'il existe des métastases à distance et qu'il est inutile d'effectuer une opération, la durée de vie est d'environ 6 à 12 mois. La proportion de ces patients est de 50%. Ils reçoivent une thérapie de soutien pour soulager la maladie et soulager la douleur. Si le patient ne reçoit pas de traitement approprié, le décès survient dans les 2-3 mois.

Mais 90% des personnes atteintes d'un cancer avancé vivent moins de 10 semaines. Ceci est associé à une mortalité postopératoire élevée et à des complications..

Il aide à prolonger la vie des patients et à améliorer leur bien-être:

  • utilisation de la chimiothérapie et de la radiothérapie
  • prescrire des analgésiques appropriés
  • stenting des voies biliaires - assurant le drainage de la bile
  • utilisation d'antidépresseurs et conseils psychologiques
  • soins aux patients qualifiés

Quels sont les signes du cancer du pancréas?

Le cancer du pancréas est considéré comme une maladie difficile à diagnostiquer. Dans les premiers stades, il n'y a pas de symptômes caractéristiques qui aideraient le médecin à poser un diagnostic correct. Par conséquent, il est si important d'être attentif à votre santé et de prêter attention aux affections mineures qui découlent du système digestif. C'est une lourdeur dans le haut de l'abdomen et le bas du dos, des nausées, un jaunissement du blanc des yeux. Consulter un médecin à ce stade augmente les chances de succès du traitement..

Lors de la prise des antécédents, le médecin peut soupçonner le patient d'avoir un cancer du pancréas. L'anamnèse est une information sur le bien-être du patient et l'évolution de la maladie, que le médecin reçoit lors de l'entretien. Par conséquent, il est très important de répondre clairement et pleinement aux questions du médecin..

Signes de cancer du pancréas

  1. Douleur dans le haut de l'abdomen.
    • Douleur généralement douloureuse ou tiraillante.
    • Si la tumeur est dans la tête du pancréas, la douleur est ressentie dans l'hypochondre droit ou dans le nombril.
    • Un gonflement du corps ou de la queue irradie vers le bas du dos ou la zone entre les omoplates.
    • Les sensations désagréables ne sont pas associées à l'alimentation.
    • Augmentation de la douleur la nuit.
    • Les sensations douloureuses s'intensifient souvent en se penchant, ce qui ressemble à une sciatique.

  2. Symptômes paranéoplasiques - signes spécifiques associés à l'apparition d'une tumeur.
    • Diminution de l'appétit
    • Aversion pour un certain type d'aliment: plats gras ou charnus, café, alcool
    • Perturbations de sommeil
    • Perte de poids dramatique
    • Thrombose veineuse périphérique migratoire

  3. Jaunisse obstructive. Le jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux est associé à la compression du canal biliaire. La bile ne passe pas dans les intestins, mais est absorbée dans la circulation sanguine, provoquant un certain nombre de changements.
    • Jaunissement de la peau, des muqueuses, du blanc des yeux
    • Assombrissement de l'urine
    • Excréments éclaircissants
    • La peau qui gratte
    • Augmentation de la vésicule biliaire

  4. Les troubles digestifs, qui entraînent un flux insuffisant de bile et de suc pancréatique dans les intestins.
    • La diarrhée survient
    • Stéatorrhée - niveaux élevés de graisse non digérée dans les selles.
    • Sensation de lourdeur et de plénitude dans l'estomac, causée par la compression de la tumeur
    • Éructations pourries

  5. La croissance de la tumeur dans la paroi de l'estomac ou du duodénum provoque des saignements.
    • Vomissements qui ressemblent à du marc de café en raison de la présence de sang dans le suc gastrique
    • Excréments noirs charbon

  6. L'atteinte tumorale de la veine splénique provoque des troubles sanguins.
    • Anémie - une diminution de la concentration de globules rouges
    • Leucopénie - une diminution du nombre de leucocytes
    • Thrombocytopénie - une baisse du nombre de plaquettes

  7. Les manifestations du diabète sucré se produisent lorsque les îlots producteurs d'insuline du pancréas sont détruits. Cela conduit à une carence hormonale.
    • Soif intense
    • Bouche sèche
    • Augmentation du volume d'urine
    • Démangeaisons de la peau et des muqueuses

  8. La dropsie (ascite) est causée par des métastases dans le péritoine et la veine porte. Ils provoquent un épanchement abondant de liquide dans la cavité abdominale..
    • Ballonnements et gain de poids avec perte de poids globale
    • Accumulation de liquide dans l'abdomen

Quels sont les traitements alternatifs du cancer du pancréas??

La lutte contre le cancer du pancréas est un long processus. Le choix des méthodes de traitement dépend des caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie. Par conséquent, lors du choix de recettes pour la médecine traditionnelle, vous devez contacter un professionnel à ce sujet..

Les thérapies alternatives peuvent aider à soulager les symptômes de la maladie et à arrêter la croissance des tumeurs cancéreuses. Cela est possible si le patient croit fermement au succès du traitement, adhère strictement aux recommandations d'un spécialiste et suit un traitement complet. Les résultats d'un tel traitement doivent également être surveillés par un oncologue..

Les patients sont encouragés à tenir un journal dans lequel tous les jours indiquent la dose et le nom du médicament, leurs sentiments et leur état de santé après l'avoir pris. Cela permet d'évaluer l'efficacité du traitement..

Voici un aperçu des méthodes considérées comme efficaces elles-mêmes..

Méthode de Shevchenko: vodka et huile végétale

Dosez 30 ml d'huile végétale fraîche non raffinée et de vodka. Agitez le mélange dans un bocal hermétiquement fermé pendant 5 minutes pour éviter la stratification. Le médicament doit être pris en une seule fois. À l'avenir, la dose peut être augmentée à 40 + 40.

Consommez le produit 15 minutes avant un repas à jeun. Faites ceci 3 fois par jour après 6 heures. Prenez de la nourriture seulement 3 fois par jour 25-30 minutes après le traitement.

Traitez avec des cours de 10 jours. Après le premier cours, une pause de 5 jours et à nouveau 10 jours de traitement. Après le deuxième cours, il y a aussi 5 jours de repos et le troisième traitement. Après cela, une pause de 14 jours. Le schéma de traitement ressemble à ceci: 10/5/10/5/10/14. Ensuite, tout commence dès la première année. Et ainsi de suite pendant plusieurs années. Pendant les pauses, il est nécessaire de se peser, de faire une prise de sang et de consulter un oncologue.

L'auteur affirme qu'une amélioration est notée après un à deux mois. Mais la période de traitement minimale est de 7 à 8 mois. Cela suffit pour que les petites tumeurs se dissolvent..

Remarque: ne commencez pas de traitement pour les personnes souffrant de pancréatite chronique.

Traitement aux herbes selon la méthode d'Alefirov

Il est basé sur l'utilisation de la teinture d'Aconite Dzungarian 2,5%. Il est nécessaire de commencer le traitement avec 1 goutte par dose. En ajoutant goutte à goutte quotidiennement, porter la dose à 30 gouttes. Puis une réduction progressive de la dose de 30 à 1 goutte. Diluez la teinture dans un verre d'eau claire. Boire 3 fois par jour 40 à 50 minutes avant les repas.

30 minutes après le médicament, une décoction de la collection d'herbes doit être bu:

  • Racine d'iris fleur de lait 2 parties;
  • Herb agaric pharmacie 3 parties;
  • Houblon commun (cônes) 2 parties;
  • Fleurs de calendula officinalis 1 partie;
  • Graines d'aneth odorantes 1 partie;
  • Marais de racine de calamus 1 partie;
  • Racine de potentille dressée 2 parties.
Un plein (avec une diapositive) Art. verser 250 ml d'eau bouillante sur une cuillère et laisser reposer 20 minutes au bain-marie. Puis refroidir et filtrer. Ajouter 1,5 ml de teinture à 10% de grosse tête à fleur unique au bouillon. Prendre la consistance de 100 ml 20 minutes avant les repas 3 fois par jour. Durée du cours - 2 mois.

Il faut se rappeler que le traitement par des méthodes alternatives ne peut remplacer une opération pour enlever une tumeur. Par conséquent, vous ne devriez pas perdre de temps à essayer de vous débarrasser de la maladie. Le moment peut être perdu et le cancer se propage à d'autres organes. Par conséquent, utilisez des recettes de médecine traditionnelle pour améliorer l'état et prévenir la récidive tumorale, et non comme une alternative à la chirurgie..

Chimiothérapie pour le cancer du pancréas - qu'est-ce que c'est?

La chimiothérapie est le traitement d'un cancer avec des médicaments contenant des poisons ou des toxines. Le but de la chimiothérapie est de tuer les cellules cancéreuses ou de réduire le taux de croissance tumorale.

L'action des médicaments de chimiothérapie vise à réduire l'activité des cellules cancéreuses. Ces médicaments ont également un effet toxique sur le corps humain, mais dans une moindre mesure. Cela est dû au fait que les cellules immatures qui se développent et se divisent activement, c'est-à-dire les cellules cancéreuses, sont plus sensibles aux effets des toxines. La dose du médicament est choisie de manière à ce que la substance ait un effet minimum sur le corps humain et un effet maximum sur la tumeur..

Lorsqu'ils sont traités avec ces agents, la durée de vie est prolongée en moyenne de 6 à 9 mois. Il y a également une amélioration générale de l'état, un gain de poids et une diminution de la douleur, ce qui entraîne une diminution de 50% de l'utilisation des médicaments et des analgésiques. Actuellement, la chimiothérapie dans le traitement du cancer du pancréas est utilisée principalement en conjonction avec d'autres méthodes..

Le mécanisme d'action des médicaments chimiothérapeutiques est basé sur des modifications de l'ADN des cellules tumorales. Cette structure contient les informations génétiques nécessaires au processus de division. Si l'ADN est détruit, les cellules cancéreuses ne peuvent pas se multiplier et se reproduire. En conséquence, les cellules modifiées meurent. Ainsi, la croissance de la tumeur s'arrête et commence à rétrécir..

La chimiothérapie est administrée en cycles. Cette voie a été choisie car la cellule est la plus sensible à la chimiothérapie pendant la période de division. Par conséquent, la prise de médicaments chimiothérapeutiques est prescrite lorsque les cellules cancéreuses ont approché la phase de division.

Cette méthode est considérée comme économe, car elle cause relativement peu de dommages au corps humain. Il existe deux types de chimiothérapie:

  • Monochimiothérapie - un médicament est utilisé pour le traitement
  • Polychémothérapie - deux médicaments ou plus sont utilisés pour la thérapie. Ils sont utilisés en parallèle ou en alternance.
En raison du fait que les toxines ont un effet sur le corps humain, un certain nombre d'effets secondaires se produisent pendant le traitement:
  • nausée et vomissements
  • la diarrhée
  • perte de cheveux (alopécie)
  • violation de l'hématopoïèse (myélosuppression);
  • effets toxiques sur le système nerveux central
Dans certains cas, des complications peuvent survenir pendant le traitement par chimiothérapie. Ils sont dus au fait que les substances qui composent leur composition ont un effet sur les tissus et organes sains..

Les médicaments suivants sont prescrits pour traiter le cancer du pancréas.

  1. Gemcitabine (Gemzar) - provoque une diminution de la tumeur et de ses métastases de 10% et un soulagement des symptômes de la maladie de 30% et une amélioration globale de l'état.
  2. Docetaxel (Taxotere) - ralentit la croissance tumorale de 20% et améliore le bien-être général de 15%. Utilisé en monothérapie.
  3. Combinaison FP - Fluorouracile et Cisplatine. Cette polychimiothérapie n'aide pas tout le monde. Mais chez les patients qui ont une réponse positive au traitement, l'espérance de vie passe à 11-12 mois.
  4. Combinaison GF - Gemcitabine (Gemzar) et Fluorouracil. Agit sur 60% des patients, prolonge la vie jusqu'à un an ou plus. Croissance lente de la tumeur de 20%.

Recommandations pour le soulagement et les effets secondaires de la chimiothérapie

  • Ne prenez aucun médicament ou complément alimentaire pendant la chimiothérapie sans l'approbation de votre médecin. Cela peut provoquer une réaction allergique.
  • Buvez beaucoup de liquides. L'apport journalier minimum est de 2 litres (eau, compotes, thés, jus de fruits). Les médicaments et les toxines sont éliminés par les reins. Par conséquent, en augmentant la quantité d'urine, vous réduirez la concentration du poison dans le corps..
  • La nutrition doit être équilibrée et facile à digérer. Il doit inclure de grandes quantités de légumes, fruits, fruits de mer, poisson, viande maigre, œufs. Les produits laitiers fermentés sont une excellente source de calcium. Produits glucidiques: céréales, pommes de terre, produits à base de farine apporteront de l'énergie au corps. L'alcool est complètement exclu!
  • Pour réduire les nausées et les vomissements, le médecin peut prescrire des médicaments spéciaux - Cerucal. Vous pouvez également sucer des glaçons, des jus de fruits surgelés. Évitez d'avoir faim. Mangez de petits repas.
    Les plats doivent être à température moyenne.
  • L'antidépresseur Duloxetine aidera à réduire la douleur causée par l'action des médicaments sur le système nerveux..
  • La perte de cheveux est l'un des effets secondaires courants. Par conséquent, avant de commencer le cours, il est recommandé de faire une coupe courte. Les cheveux repousseront après le traitement.
  • Pendant le traitement, les patients souffrent souvent de dépression et d'apathie causées par un déséquilibre de l'hormone du stress cortisol. L'utilisation de teinture de ginseng aidera à le vaincre..
  • Le conseil psychologique peut augmenter votre motivation pour la récupération et la vitalité. Les proches auront également besoin de l'aide d'un psychologue, sur les épaules de qui s'occupe du patient tombe.
  • Essayez d'être dehors et socialisez autant que possible. Apprenez diverses techniques de relaxation. Ce sont des moyens efficaces de lutter contre l'insomnie..
Les proches qui soignent des patients atteints de cancer doivent être patients. Afin d'éviter les complications, il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin, de surveiller l'administration en temps opportun des médicaments et de soutenir le patient de toutes les manières possibles. Lors de la prise en charge de patients alités, l'hygiène est d'une grande importance..

Quand une chirurgie du cancer du pancréas est-elle nécessaire??

À ce stade, le cancer du pancréas ne peut être guéri que dans les premiers stades..

Quand se faire opérer?

Cette question est décidée par l'oncologue, en fonction du degré de développement du processus. Si le patient s'est vu prescrire une opération pour enlever le pancréas, cela indique que le moment n'a pas encore été manqué et que la tumeur n'a pas eu le temps de se propager à d'autres organes. Dans ce cas, il n'y a pas de temps à perdre pour éviter la dispersion des cellules cancéreuses dans tout le corps. Puisque cela conduit à l'apparition de métastases. Le médecin choisit le type d'opération avec le patient après que la taille de la tumeur et ses caractéristiques ont été déterminées. Aux stades ultérieurs de l'opération, ils peuvent soulager l'état d'une personne, mais pas la soulager de la maladie.

Quels types de chirurgie existent?

Il existe trois types d'opérations

  1. Opération diagnostique (exploratoire). Souvent, il est possible de déterminer la taille réelle de la tumeur, sa propagation et la présence de métastases uniquement pendant l'opération. La procédure est effectuée assez rapidement et vous permet de choisir la bonne direction de traitement.
  2. Ablation radicale (complète) de la tumeur. Il est utilisé dans les premiers stades de la maladie et donne une chance significative de guérison.
  3. Les opérations palliatives visent à prolonger la vie et à améliorer sa qualité. Ils ont deux directions:
    • Ablation d'une partie de la tumeur lorsqu'il est impossible de s'en débarrasser complètement. Cela augmente les chances de succès de la chimiothérapie et de la radiothérapie..
    • Élimination des métastases dans d'autres organes ou élimination des complications: obstruction de l'intestin ou des voies biliaires, prévention de la rupture de l'estomac.
Ablation radicale de la tumeur. Types:

Ablation complète du pancréas. Vous permet de vous débarrasser d'une tumeur qui a couvert toutes les parties du pancréas. L'avantage de cette opération est qu'elle entraîne un minimum de complications postopératoires. Cependant, après l'opération, le patient devra prendre des préparations enzymatiques pour normaliser la digestion..

Opération Whipple. Il s'agit de la technologie standard pour les tumeurs de la tête pancréatique. Avec lui, la tête de la glande, le duodénum, ​​une partie du canal biliaire et du pylore, la vésicule biliaire et les ganglions lymphatiques les plus proches sont retirés. Une telle opération réduit le risque de récidive de la tumeur et de ses métastases. Et aussi pour préserver une partie du pancréas, ce qui est important pour une digestion normale à l'avenir. Les inconvénients comprennent que pendant l'opération, les tissus qui ne sont pas encore affectés par les cellules cancéreuses peuvent être prélevés..

Résection distale du pancréas. Il est effectué lorsque la tumeur affecte la queue et le corps de la glande. Ces morceaux sont enlevés, ne laissant que la tête. La rate et la vésicule biliaire sont souvent enlevées pendant la chirurgie. L'opération vous permet d'éliminer complètement les tumeurs de petite taille situées dans la queue et le corps, mais elle est considérée comme hautement traumatisante.

Résection segmentaire du pancréas. Il s'agit d'une opération pour retirer la partie centrale de la glande. Elle est réalisée afin de maximiser la préservation des parties saines de l'organe. Pour restaurer l'écoulement du suc gastrique, une anse intestinale est cousue à la queue et à la tête. Ce type de chirurgie est souvent pratiqué pour éliminer les métastases..

La chirurgie minimalement invasive. L'opération est réalisée à travers une petite ouverture à l'aide d'un système chirurgical robotique tel que daVinci. Il vous permet d'effectuer des opérations complexes qui ne peuvent pas être effectuées dans des conditions normales. De plus, une grande incision dans l'abdomen peut être évitée..

La méthode de traitement cryogénique est basée sur la "congélation" des cellules tumorales à basse température, ce qui conduit à leur destruction. Il est reconnu comme l'un des plus sûrs, ne provoque pas de complications et a un bon effet analgésique. Augmente considérablement les chances de survie du patient. Son inconvénient est qu'il est pratiqué par quelques spécialistes..

La chirurgie palliative vise à éliminer les complications causées par la tumeur.

  • avec jaunisse obstructive - fournir une voie interne pour l'élimination de la bile dans les intestins ou l'élimination de la bile à l'extérieur
  • avec obstruction intestinale - retirer une partie de l'intestin touchée par la tumeur.
  • avec saignement interne, les vaisseaux affectés sont suturés
  • s'il existe un risque de rupture d'organe en raison de métastases - ablation de la partie affectée.
L'espérance de vie après de telles interventions peut aller jusqu'à 8 mois.

Pour consolider les résultats de l'opération et empêcher la repousse de la tumeur, une chimiothérapie et une radiothérapie sont effectuées. À l'avenir, le patient devra suivre un traitement médicamenteux /

Soulagement de la douleur pour le cancer du pancréas

Le soulagement de la douleur du cancer du pancréas est l'un des principaux domaines de traitement. Il existe un schéma généralement accepté pour la prescription de médicaments analgésiques (analgésiques).

  1. Au stade initial - le premier stade de la douleur chronique, des analgésiques non narcotiques sont prescrits.
    • Analgin 2-3 fois toutes les 6-7 heures. Dans ce cas, 2 ml d'une solution à 50% sont administrés par voie intramusculaire ou intraveineuse. Un surdosage et une utilisation à long terme peuvent causer des lésions rénales.
    • Comprimés de paracétamol. Dose unique de 500 mg. Prendre à intervalles de 5 à 6 heures. Avec une augmentation de la dose quotidienne, cela peut être dangereux pour le foie..
    • Comprimés de naproxène. Boire 250 à 400 mg 2 à 3 fois par jour avec les repas.

  2. La deuxième étape de la gestion de la douleur chronique. Les analgésiques non narcotiques n'ont aucun effet analgésique. Des analgésiques narcotiques sont prescrits - opioïdes (opiacés faibles).
    • Tramadol - Une dose de 50-100 mg toutes les 4 à 6 heures. Disponible en comprimés et solutions pour administration intramusculaire et intraveineuse, ou sous forme d'injections et de compte-gouttes.
    • La dihydrocodéine est un médicament à action prolongée jusqu'à 12 heures. Disponible en comprimés. Dose 60-120 mg après 12 heures.
    • Promedol est pris à raison de 25 à 50 mg toutes les 6 heures. La dose quotidienne maximale est de 200 mg. Addictif possible.

  3. La troisième étape de la gestion de la douleur chronique. Si les opiacés faibles ne sont plus efficaces, passez aux opiacés forts.
    • Comprimés de prosidol à dissoudre sous la langue ou sous forme d'injections. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 200 mg. Plus faible que la morphine, peut créer une dépendance.
    • Fentanyl sous forme d'injections ou de compte-gouttes. Plus fort que la morphine, mais a un effet à court terme. Également disponible sous forme de patch longue durée jusqu'à 72 heures.
Lorsqu'un patient est éligible aux analgésiques narcotiques?

Ce problème doit être traité par le médecin traitant. Dans le même temps, il prend en compte la force de la douleur du patient. Un schéma par étapes a été développé dans lequel une douleur légère est traitée avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Douleur modérée (deuxième stade) avec une combinaison d'analgésiques non narcotiques et d'opiacés faibles. Une douleur intense (étapes suivantes) nécessite des opiacés puissants.

Le médecin détermine le médicament et sa posologie. Écrit une ordonnance. Les patients cancéreux avec un diagnostic confirmé ont droit à des médicaments gratuits ou à une réduction de 50%.

Règles pour l'acquisition d'analgésiques narcotiques.

Des analgésiques narcotiques sont disponibles à la pharmacie sur ordonnance. Il s'agit d'une forme spéciale de l'échantillon établi avec le sceau d'un médecin et d'un établissement médical. L'ordonnance délivrée par le médecin doit être certifiée par le responsable de la polyclinique.

Le patient ne se voit prescrire qu'un certain médicament. Cette prescription ne peut pas être utilisée pour obtenir des substituts de la pharmacie. Si l'ordonnance n'est pas utilisée dans les 15 jours, elle devient invalide.

L'ordonnance peut contenir des médicaments pour une cure d'un mois maximum. Cela doit être indiqué séparément sur la recette. Il y a une quantité maximale de médicament qui peut être achetée à la pharmacie.

Le patient est rattaché à la pharmacie du lieu de résidence. Pour cela, une commande est émise par le responsable de l'établissement médical, qui est mise à jour mensuellement..