4 principales raisons du manque d'appétit

Types

Un bon appétit a toujours été considéré comme un signe de bonne santé. Le bon fonctionnement du mécanisme chargé de répondre aux besoins en nutriments et d'en tirer du plaisir indique que le corps fonctionne sans écarts particuliers. Cependant, l'appétit humain est une quantité inconstante. Cela dépend de la culture alimentaire instillée depuis l'enfance, des préférences gustatives (qui peuvent changer plus d'une fois au cours de la vie), du temps, de l'humeur et de nombreux autres facteurs. Par conséquent, une diminution périodique de l'appétit est la norme. Un désintérêt total pour la nourriture, surtout lorsqu'elle est observée depuis longtemps, peut être le signe de graves problèmes de santé..

Intoxication du corps

L'appétit est régulé par un centre alimentaire spécial situé dans le cerveau. Lorsque les toxines pénètrent dans le corps, le fonctionnement de cette structure est temporairement bloqué, car le travail principal de tous les systèmes à ce moment-là vise à essayer de se débarrasser des substances dangereuses. L'intoxication peut être causée par:

  • intoxication alimentaire;
  • surdosage de nicotine ou d'alcool;
  • l'exposition à des composés chimiques qui composent les produits chimiques ménagers, les cosmétiques ou les produits de parfumerie, ainsi que la peinture utilisée dans la production de tissus et d'autres composants nocifs contenus dans des objets avec lesquels une personne a fréquemment un contact direct;
  • empoisonnement au monoxyde de carbone;
  • l'usage de drogues;
  • infection aiguë (grippe, SRAS, hépatite, etc.).

En règle générale, après l'élimination des substances toxiques du corps, l'appétit revient..

Maladies du système digestif

Les patients souffrant de pathologies du tractus gastro-intestinal présentent souvent des symptômes désagréables de dyspepsie: douleurs abdominales, éructations, flatulences, nausées. Dans de tels cas, la perte d'appétit est associée à une peur réflexe de manger..

Bien sûr, ces patients ne peuvent pas du tout manger: cela ne fera qu'aggraver la condition douloureuse. Un moyen de sortir de la situation est un régime spécial qui exclut les aliments épicés, salés et acides, les aliments frits et fumés, la restauration rapide et les conserves. Les aliments doivent être semi-liquides et avoir un effet enveloppant (par exemple, les céréales visqueuses et la purée de pommes de terre sont utiles).

Perturbations hormonales

Les fluctuations des niveaux hormonaux affectent fortement l'appétit. Cela est particulièrement visible pendant la grossesse, lorsque de graves changements dans le corps d'une femme peuvent entraîner des besoins nutritionnels très spécifiques et un changement des préférences gustatives..

Les anomalies pathologiques du travail des glandes endocrines entraînent généralement une diminution de l'appétit. Ce processus se caractérise par une gradualité: par exemple, avec une diminution de la fonction de la glande thyroïde (hypothyroïdie), le désir de consommer de la nourriture diminue ou disparaît complètement pendant une longue période, parallèlement à la perte générale du tonus corporel, au développement d'une fatigue rapide, à l'apparition de somnolence, de larmes et d'autres signes de la maladie.

Troubles nerveux

Une diminution de l'appétit peut également être attribuée à des raisons psychogènes. Ainsi, avec la dépression, la nourriture cesse de donner du plaisir à une personne; même l'odeur de la nourriture vous donne souvent la nausée. Dans le même temps, les patients se plaignent d'une sensation de satiété dans l'estomac, d'une saturation trop rapide. Les personnes gravement déprimées doivent parfois être gavées.

L'anorexie est l'une des anomalies psycho-émotionnelles les plus courantes, caractérisée par un manque d'appétit. Jeunes femmes souffrant d'un complexe d'infériorité et insatisfaites de leur corps, le désir de perdre du poids à tout prix conduit d'abord à suivre des régimes rigoureusement injustifiés, à libérer artificiellement l'estomac des aliments absorbés, puis au rejet absolu de tout aliment. Il s'agit d'un trouble neuropsychique sévère dont le traitement doit être confié à des spécialistes; il nécessite souvent une hospitalisation.

Dans tous les cas de désintérêt prolongé pour la nourriture, il est nécessaire de consulter un médecin. Si aucune pathologie n'est trouvée chez une personne, mais qu'une diminution persistante de l'appétit menace sa santé, le désir de manger peut être renforcé par des sports modérés (par exemple, la natation), la marche. Dans certaines situations, la prise de décoctions et de teintures d'herbes médicinales aide: absinthe, centaurée, calamus, menthe, élécampane, montre à trois feuilles, fenugrec, épine-vinette. Les thés médicinaux à base de feuilles de fraise, de cassis et de framboise sont également utiles..

Pourquoi il n'y a pas d'appétit, de faiblesse et de nausée (nausée), raisons

Pour assurer une vie normale et maintenir le travail de tous les organes internes, le régime alimentaire d'une personne doit être aussi équilibré que possible. Par conséquent, un manque d'appétit prolongé et un refus de manger est un problème grave, qui doit être abordé avec toute la responsabilité. Les raisons de ce phénomène sont multiples, de l'instabilité émotionnelle au développement de pathologies dangereuses du système digestif. Examinons de plus près les principaux facteurs provoquant une détérioration de l'appétit, des nausées et une faiblesse..

Contenu:

S'il n'y a pas d'appétit pendant une longue période, il n'y a souvent pas envie de manger et de manger, et même d'avoir des nausées de temps en temps ou simplement se sentir malade, il y a une forte faiblesse dans le corps, tous ces symptômes peuvent apparaître en raison de causes physiologiques (facteurs non dangereux) et pathologiques (maladies dangereuses). Comment comprendre pourquoi souvent des nausées et une faiblesse sévère sans raison apparente, qui peuvent affecter l'appétit d'une personne? L'article traite des principales causes physiologiques ou non dangereuses du manque d'appétit, qui peuvent être corrigées rapidement. Et aussi des raisons pathologiques, lorsqu'une personne n'a pas d'appétit et qu'il y a une forte faiblesse due au développement de divers types de maladies dangereuses. Avec de tels symptômes, vous devez absolument demander l'aide d'un médecin..

Qu'indiquent ces symptômes, signes

Pour commencer, je voudrais analyser séparément tous les symptômes mentionnés précédemment:

1 Souvent, le manque d'appétit passe presque imperceptiblement pour les gens, ils ne font tout simplement pas attention au refus de manger, citant des raisons insignifiantes. Mais le manque d'appétit, lorsque vous n'avez pas envie de manger pendant une longue période, est un symptôme assez grave qui peut perturber l'équilibre nutritionnel du corps - un rapport équilibré de nutriments essentiels. Le manque de nourriture pendant une longue période entraîne une baisse de la glycémie, qui, à son tour, excite les récepteurs du système digestif et envoie un signal au cerveau, provoquant la faim. S'il n'y a pas d'appétit, la raison peut résider à la fois dans l'emploi du cerveau avec des problèmes complètement différents et en présence de maladies du tube digestif..

2 Que signifient les nausées, les nausées fréquentes ou intermittentes ou les nausées qui peuvent provoquer ces symptômes désagréables? La nausée est un inconfort sévère dans l'œsophage et l'estomac qui précède la vidange gastrique. Ce symptôme est essentiel dans le diagnostic, car il aide à déterminer la cause du mal..

3 Faiblesse, manque de force, fatigue, manque chronique de force est un manque de force physique et d'énergie pour effectuer même les actions les plus simples. Sûrement, chaque personne plus d'une fois dans sa vie a rencontré une condition similaire associée à la fois à une fatigue physique banale et à une sorte de maladie. Mais si une personne a très souvent de la douceur, il s'agit déjà d'un symptôme alarmant, surtout lorsqu'une personne se repose suffisamment de temps..

La nausée, la faiblesse et la perte d'appétit sont individuellement indicatives d'une variété de conditions. Mais que peut dire leur apparition simultanée??

Causes de nausée, faiblesse sévère et manque d'appétit

Pour plus de clarté, je voudrais diviser toutes les raisons possibles de la détérioration de la santé en deux groupes et les examiner séparément. Le premier groupe comprend les causes physiologiques de la faiblesse et des nausées fréquentes, c'est-à-dire lorsqu'une personne elle-même nuit à sa santé sans avoir certaines maladies ou pathologies graves.

Causes physiologiques du manque d'appétit chez les hommes et les femmes

Comme il ressort déjà clairement du nom lui-même, les raisons de ce groupe n'indiquent le développement d'aucune maladie, mais sont le résultat d'influences externes sur le corps. Ces raisons ont des symptômes similaires:

1 malaise pendant une courte période (jusqu'à 5 jours) et disparaît sans traitement;

2 pas besoin de traitement médicamenteux;

3 la détérioration de l'état général n'entraîne pas le développement d'effets secondaires;

4 symptômes réapparaissent occasionnellement, mais pas plus d'une fois par mois;

5 Le manque d'appétit provoque une légère perte de poids.

Les causes non pathologiques comprennent:

1 Suralimentation, surtout après un long jeûne. Dans le rythme de vie moderne, de nombreuses personnes n'ont pas la possibilité de manger pleinement pendant les heures de travail, ce qu'elles compensent avec succès en rentrant chez elles le soir. Par conséquent, un dîner chaud et copieux devient un fardeau colossal pour le corps en général et les organes digestifs en particulier. Trop manger la nuit en regardant conduit non seulement à un mauvais sommeil, mais provoque également des nausées et parfois même des vomissements, ce qui entraîne une faiblesse et une perte d'appétit.

2 Refus prolongé de manger. Beaucoup de femmes, dans un effort pour atteindre un poids idéal, s'épuisent avec des régimes trop stricts, et parfois même refusent de manger pendant plusieurs jours. Néanmoins, le tube digestif produit constamment du suc gastrique, qui irrite la membrane muqueuse, provoquant une sensation de nausée. Le corps, par contre, pendant le jeûne ne reçoit pas d'éléments vitaux, ce qui entraîne une diminution de l'efficacité et provoque une faiblesse sévère. En conséquence, cela conduit parfois au fait que la femme en a assez de la faim, mais ne veut pas manger.

3 Période de saignement menstruel ou syndrome prémenstruel. Tout au long du cycle mensuel, une femme change constamment le niveau d'hormones sexuelles. Ces fluctuations sont particulièrement perceptibles à la fin d'un cycle menstruel et au début du suivant - des sauts brusques de progestérone et d'œstrogène et deviennent une cause naturelle de nausée, de manque d'appétit et de bien-être général. Le tableau clinique est souvent complété par des maux de tête et des crampes dans le bas de l'abdomen. Cette condition est une variante de la norme et ne nécessite aucun traitement..

4 Syndrome de fatigue chronique - une diminution de la vitalité du corps dans un contexte d'épuisement nerveux. Les personnes souffrant de fatigue chronique n'ont souvent pas d'appétit et se sentent mal à la vue de la nourriture. Cette condition est actuellement appelée une maladie des pays civilisés, car elle est inhérente aux personnes qui consacrent la plupart de leur temps au travail, négligeant un repos de haute qualité. Au fil du temps, ce rythme de vie commence à affecter négativement le travail du cerveau, qui envoie les mauvais signaux à tous les organes internes..

De tels facteurs ne sont pas connus par ouï-dire de la plupart de la population de notre planète, car le rythme de vie moderne est inexorable et dicte ses propres conditions..

Pourquoi il n'y a pas d'appétit, souvent malade et pas de force - quelles maladies peuvent être?

Donc, si nausées et manque d'appétit, somnolence et faiblesse sévères, quelles maladies peut-il y avoir? Ce groupe comprend les maladies des organes internes et des systèmes qui affectent la qualité de vie du patient sous forme de faiblesse régulière, de manque d'appétit, de nausées et de fatigue sévère sans raison, par exemple:

1 La dysbactériose est une condition dans laquelle l'équilibre de la microflore du patient dans l'intestin est perturbé, ce qui affecte négativement le processus de digestion. En conséquence, il existe une carence en vitamines et autres substances nécessaires à une vie bien remplie dans le corps, ce qui affecte à la fois l'état de santé et l'apparence. S'il y a des nausées fréquentes, une lourdeur dans l'estomac et qu'il n'y a pas d'appétit, après la nourriture, l'estomac grogne ou gonfle (flatulences), la raison la plus probable de ces symptômes est le développement d'une dysbiose, une violation de la microflore bénéfique dans la région intestinale.

2 Pourquoi n'avez-vous pas faim depuis plusieurs jours maintenant? Maladies du système endocrinien. En raison du fait que le système endocrinien contrôle tout le fond hormonal, les perturbations de son fonctionnement affectent tous les processus se produisant dans le corps et peuvent provoquer des nausées, des troubles de l'appétit et une faiblesse excessive..

3 Si un adulte ou un enfant n'a pas d'appétit, il peut s'agir de pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal au stade aigu. Un tableau clinique similaire est plus caractéristique de maladies telles que la gastrite, les lésions ulcéreuses de l'estomac ou des intestins et la gastroduodénite. La combinaison de nausées, de faiblesse et de perte d'appétit devrait être un signal pour une visite immédiate dans un établissement médical et pour le traitement nécessaire..

4 Les troubles mentaux sont l'état mental d'une personne qui se situe en dehors de la normale. Un séjour prolongé dans des conditions de stress total ou de problèmes de temps en l'absence de repos et de soutien appropriés provoque souvent le développement d'un état dépressif, qui se caractérise par un état dépressif et dépressif avec une fonction digestive altérée. La perte d'appétit due à la nervosité est très courante. L'avantage dans une telle situation est que la raison réside dans un irritant externe qui provoque un stress sévère, ce qui signifie que vous pouvez vous débarrasser du manque d'envie de manger en vous débarrassant de la cause du stress, facteur de stress..

S'il n'y a pas d'appétit et que vous vous sentez mal à la vue de la nourriture, il peut s'agir d'une intoxication, souvent ou d'un empoisonnement systématique du corps avec des toxines et de le colmatage de toutes sortes de toxines. L'intoxication est une violation des fonctions du corps, dont la cause est à la fois des toxines extérieures et des substances pathogènes formées dans le corps lui-même. Les symptômes d'intoxication sont assez étendus et comprennent, entre autres, des nausées, une perte d'appétit et une faiblesse générale. Il est important de noter que si, en plus de tous les symptômes ci-dessus, la température monte également à 37, 37,5, 38 et plus, vous devez absolument demander l'aide d'un médecin..

Les maladies du système cardiovasculaire sont les maladies les plus dangereuses et les plus répandues dans le monde. Dans le même temps, la faiblesse s'explique par la détérioration des vaisseaux sanguins, et les nausées et le manque d'appétit sont parmi les premiers signes de progression de la maladie..

7 Utilisation à long terme de médicaments qui provoquent une augmentation de la charge sur le tube digestif et le corps dans son ensemble. Une irritation constante de la muqueuse de l'estomac peut provoquer une gastrite ou des ulcères, ainsi que nuire au fonctionnement du pancréas.

8 Néoplasmes malins - dans la plupart des cas, ils nécessitent une chimiothérapie, qui affecte le fonctionnement de tout le corps et en particulier du système digestif. Ces patients se caractérisent par un manque d'appétit, une fatigue excessive et une somnolence constante. La chimiothérapie affecte le corps de manière agressive, provoquant des nausées et même des vomissements.

9 Pénétration de divers agents infectieux dans le corps. Même les rhumes banals entraînent presque toujours une détérioration de l'appétit, et le fait est qu'au plus fort de la maladie, le corps se concentre sur la lutte contre ses agents pathogènes, laissant tous les autres processus pratiquement sans surveillance. Mais les nausées et la faiblesse lors de l'infection dans le corps humain s'expliquent par un grand nombre de déchets, qui sont laissés dans le processus de vie par des micro-organismes pathogènes..

Entre autres choses, les catégories suivantes de la population sont souvent confrontées à une perte d'appétit, des nausées fréquentes et une faiblesse:

1 toxicomanes - du fait d'une exposition régulière à divers composés chimiques, le cerveau humain perd rapidement une partie de ses fonctions, entraînant une dégradation complète. Dans ce cas, les pensées du toxicomane dans la plupart des cas visent à trouver la dose suivante, en ignorant les autres besoins;

2 gros fumeurs - les scientifiques ont depuis longtemps établi l'effet négatif de la nicotine sur les cellules de la muqueuse gastrique, de sorte que le processus de digestion prend plus de temps et d'efforts. De plus, le tabagisme affecte l'état du système circulatoire, provoquant des signes d'anémie;

3 alcooliques - la consommation fréquente de boissons alcoolisées, en particulier en grande quantité, tue littéralement les cellules du pancréas et du foie, provoquant l'apparition de symptômes désagréables;

4 femmes enceintes - les nausées, la faiblesse et le refus de manger sont des signes caractéristiques de toxicose auxquels la plupart des femmes sont confrontées lorsqu'elles portent un enfant. Cela est dû à une diminution significative des défenses de l'organisme, ce qui est nécessaire pour une implantation sans entrave et un développement ultérieur de l'embryon..

Causes courantes de manque d'appétit et de nausées, faiblesse sévère (maladie)

Les causes les plus courantes de nausées, de faiblesse et de perte d'appétit doivent être classées dans un groupe distinct:

1 Diabète sucré et faiblesse grave, pas d'appétit (pratiquement pas envie de manger du tout) - une violation de l'échange complet de glucides et d'eau dans le corps. Le danger de cette pathologie réside dans le fait qu'elle peut être sous une forme latente pendant une longue période et que ses manifestations cliniques surviennent même lorsque la carence en insuline devient assez grave..

La névrose (l'une des raisons populaires pour lesquelles les gens refusent presque complètement de manger) est un groupe de troubles fonctionnellement psychogènes dans lesquels une personne est capable de quitter la zone de confort. Une anxiété accrue, des sautes d'humeur soudaines peuvent affecter négativement l'appétit du patient, après quoi des nausées apparaissent et, par conséquent, une faiblesse excessive.

3 Dysfonctionnement de la glande thyroïde (peut affecter une diminution de l'appétit humain) - les maladies de cet organe entraînent une violation de la sécrétion d'hormones, ce qui peut affecter négativement le travail de tout l'organisme. Le traitement de telles pathologies est assez long et compliqué..

4 Néoplasmes malins (se manifestant sous la forme de nombreux symptômes différents, dont fréquents (maux de tête, fatigue, vide, manque de vitalité, nausées, nausées et même vomissements)) - dans la plupart des cas, l'oncologie est détectée par hasard lors d'un examen de routine. Cependant, dans la plupart des cas, le développement de ces maladies est signalé par des symptômes tels que des nausées, notamment dans la première moitié de la journée, une détérioration du bien-être général et une diminution de l'appétit..

L'anorexie (maladie le plus souvent causée par un facteur physiologique (refus fréquent de manger)) est une maladie mentale, se manifestant par des troubles de l'alimentation (souvent accompagnés de nausées et de vomissements sévères après avoir mangé). Les femmes souffrant de cette maladie se fatiguent à la recherche d'une silhouette idéale. En conséquence, au fil du temps, ils développent une aversion pour tout aliment et la perte de poids rapide entraîne une faiblesse grave et une détérioration de l'état général. Dans le contexte de l'anorexie, des maladies graves des systèmes endocrinien et digestif se développent souvent, provoquant l'apparition de nausées.

Lorsqu'il est impératif de demander l'aide d'un médecin, si vous n'avez pas envie de manger et que vous vous sentez souvent (constamment) malade, vous avez peu de force?

Selon les statistiques, environ trois pour cent des personnes qui présentent des symptômes désagréables vont voir un médecin. D'autres préfèrent endurer, en espérant que tout disparaîtra de lui-même, ou bien ils prennent des médicaments recommandés au mieux par un pharmacien, voire par un voisin. Considérons les situations dans lesquelles vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un médecin:

1 La nausée dure au moins cinq jours d'affilée et s'aggrave progressivement.

2 Les nausées se terminent souvent par des vomissements.

3 D'autres signes avant-coureurs, tels que des douleurs abdominales ou de la fièvre, accompagnent des symptômes généraux.

4 La douleur devient aiguë.

5 Il y a un écoulement sanglant des voies génitales, ainsi que dans les selles ou les vomissures.

Dans de tels cas, ni l'autodiagnostic, encore moins l'automédication, n'est strictement interdit, car cela peut entraîner le développement de complications graves. Le seul bon choix est de visiter un établissement médical et de suivre toutes les recommandations d'un spécialiste.

Que faire si vous perdez l'appétit et que vous vous sentez malade?

Si les nausées, le manque d'appétit et la faiblesse sont de nature à court terme et sont associés à des facteurs externes, et que l'état de la personne se situe dans les limites normales, vous pouvez atténuer son bien-être en utilisant les actions suivantes:

1 boire beaucoup d'eau propre sans gaz;

2 réception de médicaments contenant des enzymes (Mezim, Pancreatin et autres). Cela aidera le système digestif à faire face à la suralimentation et à manger des aliments lourds pour le corps;

3 avec une détérioration du bien-être général pendant le syndrome prémenstruel, vous pouvez faire face au thé à la menthe ou à la camomille, ainsi qu'au jus de canneberge;

4 si une infection intestinale est suspectée, le régime maximal de consommation d'alcool aidera à soulager l'état du patient. Des médicaments tels que des antibiotiques ou des antiviraux peuvent également être pris sur recommandation d'un médecin..

Pour prévenir et éliminer les symptômes désagréables, il est nécessaire de réviser le régime alimentaire et de suivre ces règles:

1 Refus de la restauration rapide, des plats cuisinés, de la nourriture sur le pouce, tout cela aidera à se débarrasser de la faiblesse et de la somnolence accrues.

2 Diviser le volume quotidien de nourriture par 5-6 fois, car les petites portions sont mieux absorbées par le corps sans surcharger le tube digestif.

3 Consommation de 1,5 à 2 litres d'eau propre par jour, car c'est l'eau qui est à la base d'une vie saine.

4 Éviter les viandes et les poissons gras.

5 examens préventifs annuels.

6 Refus de jeûner pour perdre du poids. Le meilleur effet ne peut être obtenu qu'en combinant le sport avec une nutrition adéquate..

En conclusion, je voudrais noter qu'une combinaison de nausées, de faiblesse et de perte d'appétit peut signaler le développement de maladies plutôt dangereuses, vous ne devez donc pas vous attendre à ce que tout disparaisse de lui-même, vous devez surmonter la peur et vous rendre à l'hôpital pour identifier le problème et commencer le traitement..

Les raisons du manque d'appétit: pourquoi disparaît-il et quel type de diagnostic est nécessaire? (7 photos)

Une attitude indifférente envers la nourriture est associée à des perturbations dans l'activité du centre alimentaire. Dans certains cas, le désir de manger disparaît partiellement et pour une courte période. Cependant, la question peut arriver à son absence totale. Ensuite, ils parlent de l'apparition de l'anorexie.

Perte d'appétit: raisons

Les raisons du manque de désir de manger sont des troubles neuropsychiatriques, un état affaibli ou douloureux du corps. Le fait est que le besoin de nourriture est régulé par diverses hormones. Mais il existe des maladies qui interfèrent avec l'interaction entre ces substances. Ils sont la cause potentielle d'une perte d'appétit..

Les médecins considèrent l'anorexie comme l'exemple le plus frappant d'un tel état pathologique. Les victimes de la maladie refusent de manger, se portant à l'épuisement complet. Tous les liens du mécanisme qui contrôlent l'appétit sont violés. C'est pourquoi la maladie est très difficile à guérir..

La perte d'appétit n'est pas toujours associée à une affection spécifique. Il arrive que cela soit causé par des facteurs provocateurs:

  • environnement désagréable ou inapproprié;
  • drogues et alcool;
  • règles;
  • jeûne prolongé;
  • trop manger;
  • des situations stressantes;
  • manipulations médicales;
  • nourriture de mauvaise qualité, son aspect dégoûtant;
  • grossesse;
  • prendre des médicaments.
La perte d'appétit peut être déclenchée par l'utilisation d'antidépresseurs, de médicaments anticancéreux, d'antibiotiques, d'agents hormonaux.

Diagnostic en l'absence d'appétit

La perte d'appétit est difficile à identifier et à évaluer. Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de critères définis - des signes sans ambiguïté du trouble. Beaucoup dépend des caractéristiques individuelles d'une personne: sexe, profession, style de vie, âge. Par exemple, à un âge avancé, les gens conservent leur satiété plus longtemps et tolèrent plus facilement la faim..
Un autre problème réside dans le fait que le patient peut ne pas se plaindre de la perte d'appétit. Cela se produit avec la dépression et le stress. Dans ce cas, les proches sont généralement les premiers à remarquer des symptômes alarmants..
Le refus de manger survient souvent dans le contexte des signes d'une maladie sous-jacente. Cela se produit lorsque nous avons une forte fièvre, de la diarrhée, des maux de gorge. Avec une clinique lumineuse, des diagnostics étendus ne sont pas nécessaires.
Dans d'autres circonstances, effectuez:

  • test sanguin général et biochimique;
  • analyse des matières fécales et de l'urine;
  • test sanguin avec leucoformule;
  • radiographie pulmonaire;
  • électrocardiographie.
Le premier médecin à consulter est un thérapeute. En plus du minimum diagnostique spécifié, le médecin peut prescrire des mesures supplémentaires.

Le diagnostic vous permet d'identifier:

  • trouble biopolaire, aigu, anxieux;
  • anorexie mentale et dépression;
  • la toxicomanie;
  • tuberculose;
  • déficit en hormones thyroïdiennes;
  • la brucellose;
  • cancer de l'estomac, du foie, du poumon, du pancréas;
  • hépatite virale;
  • Lymphome de Hodgkin;
  • Mononucléose infectieuse;
  • Infection à VIH, SIDA;
  • ulcère de l'estomac, ulcère duodénal
  • déficience en fer;
  • maladie de calculs biliaires.
Ce sont les maladies les plus courantes associées à un manque d'appétit. En plus d'eux, le refus de manger peut être associé à une dysbiose, des pathologies parasitaires et cardiaques, une insuffisance rénale.

Je n'ai pas du tout envie de manger pendant la grossesse: que faire?

En attendant le bébé, de nombreuses femmes sont confrontées à un manque d'appétit. En règle générale, d'autres apparaissent avec ce symptôme. Les nausées, les vertiges, les vomissements ne donnent pas la vie. Le plus souvent, ces signes surviennent au cours du premier trimestre. Ils sont modérément prononcés et passent rapidement.

Cependant, cela se produit également d'une autre manière. Les vomissements fréquents, empêchant la prise de nourriture, sont une complication grave. Cela nécessite une hospitalisation urgente. Le fait est qu'une violation de l'équilibre électrolyte et eau-sel, une perte de poids de plus de 5% du poids corporel total due à la déshydratation peut entraîner une insuffisance rénale aiguë, une embolie pulmonaire, des troubles de la coagulation sanguine.

L'appétit de l'enfant a disparu

Normalement, les enfants de tout âge ont un bon appétit. Cela est dû au métabolisme intensif. Le manque de désir de manger de l'enfant doit être considéré comme un symptôme alarmant. Les parents doivent y prêter attention. Surtout si léthargie, somnolence, fièvre élevée, convulsions, cyanose de la peau se produisent en parallèle.

Une diminution pathologique du besoin de nourriture nécessite un examen médical approfondi. Il est très alarmant si l'appétit a disparu en combinaison avec une perte de poids soudaine et déraisonnable. Dans de tels cas, vous ne devez pas retarder une visite chez le médecin..

"Je n'ai rien mangé depuis plusieurs jours": pourquoi l'appétit a disparu et à quel point c'est dangereux

Auteur: Olesya Kuznetsova 01 janvier 2019 Catégorie: Santé

Une personne en bonne santé a un intérêt sain pour la nourriture. Pour maintenir le corps en bon état de fonctionnement, il doit être nourri régulièrement. Avoir faim est un signal pour «se ressourcer».

Mais parfois, nous n'avons pas envie de manger à des heures normales, et parfois l'indifférence ou même l'aversion pour la nourriture apparaît. Pourquoi l'appétit disparaît-il? Les raisons peuvent être différentes, des plus courantes aux plus graves. Par conséquent, cela ne doit pas être négligé..

Nous devons découvrir pourquoi les gens perdent l'appétit et quels problèmes le corps signale le refus d'accepter la nourriture. Comment réagir si l'appétit de l'enfant a disparu? Que faire si la femme enceinte n'a pas d'appétit?

Contenu

  • 1. Écoutez l'article (à venir)
  • 2. Perte d'appétit: raisons
  • 3. Perte d'appétit comme symptôme
  • 4. Pas d'appétit: que faire
  • 5. S'il n'y a pas d'appétit pendant la grossesse
  • 6. L'enfant a perdu l'appétit: que faire
  • 7. Manque d'appétit: comment regagner de l'intérêt pour la nourriture

Perte d'appétit: raisons

Causes de perte d'appétit faciles à identifier et non dangereuses

Distinguer une forme légère d'altération de l'appétit, c'est-à-dire sa diminution (hyporexie) et compliquée, lorsqu'une personne n'a aucun appétit (anorexie). Au stade de l'hyporexie, vous pouvez toujours essayer de gérer les troubles par vous-même, mais l'anorexie pose un grand danger pour la santé et la vie humaines, ce qui signifie que l'automédication est inacceptable.!

La perte d'appétit peut indiquer de graves troubles du fonctionnement des organes internes. Surtout si votre appétit est parti. Il n'y a aucun doute sur la gravité de la situation, lorsque la température monte en même temps et que l'appétit disparaît.

  • Dépression hivernale - combat!

Si la perte d'appétit est le seul symptôme, alors nous parlons de perturbations temporaires dans le corps. Considérez pourquoi cela se produit.

  • L'appétit diminue sous l'influence de facteurs externes, souvent des conditions météorologiques. Personnellement, je ne mange presque rien de la journée, lorsque l'été anormalement chaud se déclenche. Il est normal que vous n'ayez pas envie de manger, le corps a correctement besoin de plus de liquide pour restaurer sa perte. Buvez beaucoup et ne vous forcez pas à manger. L'appétit sera rétabli dès que la fièvre s'atténuera.
  • Changer le lieu de votre séjour habituel peut être un test tant sur le plan physique que psychologique. Si vous perdez l'appétit après avoir déménagé, ne vous inquiétez pas. Donnez-vous le temps de vous habituer aux nouvelles conditions et circonstances, et le corps à s'adapter.
  • La fatigue chronique peut entraîner un manque d'appétit. Le fait est que le corps dépense beaucoup d'énergie pour digérer les aliments. Quand une personne est fatiguée, l'esprit subconscient vous invite à économiser de la force. De plus, tomber de charges insupportables, pas seulement physiques, il est si paresseux de prendre soin de la nourriture qu'il est plus facile pour le corps de la refuser.
  • Une autre cause fréquente de perte d'appétit est la protestation du corps contre certains médicaments. Si vous prenez des médicaments, des compléments alimentaires, du dopage, des contraceptifs, des médicaments amaigrissants pendant une longue période, vérifiez les effets secondaires dans les instructions et la date de péremption des médicaments. Pour restaurer votre appétit, vous devrez changer un médicament spécifique ou arrêter complètement d'utiliser de tels médicaments. Arrêtez l'automédication, en particulier avec les herbes, refusez catégoriquement les médicaments périmés. Des actions simples peuvent facilement restaurer l'appétit perdu.
  • L'abus de régime pour perdre du poids, vous risquez de nuire gravement à votre santé. Les régimes sont dangereux car à cause d'eux, une personne crée artificiellement une carence en substances vitales. En raison de régimes alimentaires inappropriés, la nutrition devient irrationnelle, ce qui entraîne une perte de poids rapide et une perte d'appétit. Si cela arrive, sortez progressivement du régime. La prochaine fois, choisissez un régime, après avoir consulté un nutritionniste, et suivez strictement sa recommandation.
  • La perte d'appétit est souvent le résultat de mauvaises habitudes. Le tabagisme, l'abus d'alcool, l'usage de drogues de quelque manière que ce soit détruisent lentement mais sûrement les organes internes et perturbent les processus se déroulant dans le corps, en particulier la digestion. Le manque d'appétit est le résultat prévisible de modes de vie malsains prolongés. Il n'est jamais trop tard pour renoncer à ce qui est nocif. Fais-le enfin!
  • Les causes psychologiques de perte d'appétit sont fréquentes. Le corps perçoit toute forte excitation comme un stress. Peu importe ce qu'ils sont, positifs ou négatifs. Un mariage ou un divorce, une réunion tant attendue ou son annulation, une victoire ou une défaite importante - de tels événements peuvent réduire considérablement l'appétit. La seule différence est qu'après des expériences positives, les perturbations corporelles associées à la réticence à manger se normalisent rapidement et les perturbations négatives évoluent souvent vers un état dépressif, voire une dépression. Si pendant longtemps vous avez non seulement un manque d'appétit, mais aussi des sautes d'humeur, considérez cela comme une raison suffisante pour consulter un médecin. Ne vous attendez pas à ce que la dépression disparaisse avec le temps. Plus vous tardez, plus il vous sera difficile de revenir à la normale. Sachez que l'appétit reviendra avec l'humeur..

Perte d'appétit comme symptôme

Malheureusement, un manque d'appétit est souvent le signe de graves problèmes de santé. Découvrez les symptômes qui peuvent accompagner l'aversion alimentaire et les causes de la maladie.

Si vous ne voulez tout simplement pas manger, alors qu'il n'y a pas d'autres symptômes douloureux, vous ne devriez pas vous attarder sur cela. Très probablement, il s'agit d'un symptôme temporaire et bientôt tout passera..

Mais souvent, un manque d'appétit s'accompagne de symptômes parallèles, par exemple:

  • maux de tête + manque d'appétit;
  • nausées + manque d'appétit.

Si vous souffrez d'un complexe de symptômes, consultez un médecin généraliste ou un médecin de famille. Le spécialiste des soins primaires vous orientera vers l'un des collègues hautement spécialisés: psychothérapeute, gastro-entérologue, nutritionniste, endocrinologue, oncologue. Dépêchez-vous pour une consultation.

  • Empoisonnement (intoxication) - nourriture, drogue, gaz, toxines, alcool. Le corps ne perçoit rien, au contraire - il agit pour éliminer le poison. Si vous souffrez à la fois de nausées, de vomissements, de manque d'appétit et de diarrhée, vous êtes probablement empoisonné. C'est exactement le cas lorsqu'il vaut mieux refuser la nourriture pendant un certain temps. Appelez immédiatement une ambulance ou précipitez-vous au service des maladies infectieuses.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal: cholécystite, dysbiose, gastrite, ulcère. Le complexe de symptômes le plus courant pour eux: manque d'appétit, douleurs abdominales.
  • Dysfonctionnement endocrinien.
  • Maladies du système nerveux, troubles mentaux.
  • Les maladies du foie, du pancréas peuvent être accompagnées de symptômes: manque d'appétit, nausées, faiblesse.
  • Les maladies infectieuses, en particulier la tuberculose, sont un certain nombre de raisons possibles pour lesquelles vous n'avez pas envie de manger.
  • Maladies oncologiques. Les patients cancéreux refusent certains aliments, le plus souvent la viande. En combinaison d'une faiblesse sévère et d'un manque d'appétit, il existe un danger d'oncologie..

Symptômes qui, associés à une perte d'appétit, devraient vous alerter

Appelez une ambulance si un trouble de l'appétit est accompagné de complexes de symptômes dangereux, tels que:

  • diarrhée, manque d'appétit
  • douleur, manque d'appétit, nausées
  • vomissements, manque d'appétit
  • fièvre, manque d'appétit.

Avec ces symptômes, il est extrêmement dangereux de rester sans surveillance médicale..

Pas d'appétit: que faire

Un bon appétit est considéré comme un signe de bonne santé pour une raison. Lorsqu'une personne n'a pas faim plus longtemps que d'habitude, c'est une source de préoccupation. Il devient immédiatement clair que tout n'est pas en ordre avec la santé, mentale ou physique. Personne n'a encore réussi à se sentir bien sans nourrir son corps à temps. L'inconfort, la faiblesse causés par un manque de nutriments qui pénètrent dans le corps avec la nourriture sont si forts que les gens perdent littéralement le goût de la vie. Si vous n'avez plus d'appétit, ce qu'il faut faire n'est pas toujours clair. Au début, les gens ont tendance à négliger la situation, mais entre-temps cela devient si compliqué que la force et le désir de la corriger disparaissent. Nous proposons une sélection de conseils efficaces et éprouvés sur la façon d'agir lorsque vous n'avez pas faim.

Surtout, essayez de restaurer vos envies naturelles de nourriture avec des méthodes élémentaires..

  • Pourquoi ne pas vous mettre en appétit dans le parc ou au bord de l'eau? Choisissez une zone de promenade avec de nombreuses plantations vertes. Une fois que vos poumons sont remplis d'oxygène, vous pouvez avoir envie de manger très rapidement. Il ne sera pas superflu de passer devant l'endroit où la cuisine de rue sent bon. Les parfums alléchants réveilleront sûrement vos papilles endormies!
  • L'activité physique dans la nature est un excellent activateur d'appétit. Le jogging, le cyclisme, tout type de sport de balle ou de raquette, le fitness, la danse, le yoga ou encore mieux la natation feront l'affaire. Faire de l'exercice dans l'eau vous donne faim! Mais ne vous fatiguez pas trop, car l'épuisement peut se retourner contre vous. C'est très bien si vous n'êtes pas seul. Une bonne compagnie et une agréable fatigue vous ramèneront certainement votre appétit perdu..
  • Les interruptions de l'appétit sont souvent associées au non-respect des habitudes de sommeil et d'alimentation. Rétablissez votre routine quotidienne habituelle si elle a été modifiée ou attendez simplement la fin de la période d'adaptation.
  • Il arrive que la perte d'appétit soit causée par la monotonie de votre alimentation ou la solitude. Peut-être êtes-vous simplement fatigué du menu habituel ou trop paresseux pour cuisiner quelque chose de nouveau pour vous-même, il n'y a personne avec qui partager votre repas. Faites l'effort - offrez-vous une friandise savoureuse. "Aliments colorés", baies fraîches, légumes et fruits, agréables à l'oeil, stimulent très l'appétit. Si vous n'avez pas du tout envie de faire quelque chose pour vous-même, invitez des invités. Vous n'allez pas leur donner des pommes de terre banales, n'est-ce pas ?! Mais les courgettes farcies aux navettes de pommes de terre voilier vous tenteront même en cours de cuisson. Il existe également une option plus simple pour ceux qui ne sont pas capables de prouesses culinaires. Organisez une réunion de vieux amis. Avec eux pour l'entreprise, vous apprécierez tout!
  • Il est fort probable que vous surmontiez votre manque d'appétit en faisant ce que vous aimez. Prenez simplement le temps de faire ce que vous aimez. Dans un état dépressif, on ne peut pas parler de nouveaux passe-temps, mais se souvenir des anciens est très utile. Écoutez la musique que vous avez écoutée, regardez les expositions d'une collection longtemps oubliée, relisez le livre qui vous a impressionné. Il peut arriver que vous ne remarquiez même pas comment vous commencez à grignoter tout ce qui vous vient sous la main.
  • Si vous avez de mauvaises habitudes, faites de votre mieux pour arrêter. Nous ne promettons pas que l'appétit reviendra immédiatement, car le processus de restauration du corps contre les influences négatives est long. Cependant, après un certain temps, vous ressentirez certainement une poussée de force et de faim..

S'il n'y a pas d'appétit pendant la grossesse

Avec l'aide de son propre corps, la future mère assure le développement d'une nouvelle vie. Cela nécessite plus de ressources physiques et psychologiques que d'habitude. Des émotions rares, une anxiété excessive, une responsabilité accrue, de fortes poussées hormonales sont des facteurs qui modifient considérablement l'état d'une personne. Bien sûr, ils affectent à leur tour l'appétit. À différentes périodes de grossesse, il disparaît ou se développe énormément. Une femme enceinte se retrouve entre deux extrêmes: manger pour deux, mais pas trop manger. À première vue, il est ironique que l'appétit s'aggrave pendant la grossesse. Nous expliquerons pourquoi cela se produit..

  • Lits et fauteuils de massage: avantages et inconvénients

La pire chose qui puisse être mise en évidence par une perte d'appétit pendant la grossesse est une exacerbation des maladies existantes, l'une des choses ci-dessus. Il est clair que vous devrez être soigné, ainsi que le fait que l'automédication est hors de question.

Chez une femme enceinte en bonne santé, un intérêt lent pour la nourriture a des explications claires directement liées à son état. Le manque d'appétit pendant la grossesse survient principalement au cours du premier trimestre..

La toxicose est la raison la plus courante pour laquelle une femme enceinte mange peu. Cela dure généralement jusqu'à trois mois, période pendant laquelle une femme peut même perdre du poids. La femme enceinte est malade, sans appétit, c'est compréhensible. Mais la toxicose proprement dite est déjà une conséquence de certains processus caractéristiques de la période de grossesse. L'aggravation des récepteurs olfactifs provoque une aversion pour certaines odeurs. La sensibilité et la vulnérabilité accrues d'une femme aux changements qui lui surviennent se traduisent souvent par un manque d'appétit. Les poussées hormonales suppriment l'appétit en raison d'une fonction digestive diminuée. En plus de ces raisons, la réticence à manger chez une femme enceinte peut être due à un manque de fer ou d'acide folique. Ils sont nécessaires en quantité suffisante pour former un fœtus sain. S'ils ne suffisent pas, le corps le signale en refusant d'accepter la nourriture, en particulier celle qui n'en contient pas. N'oubliez pas les facteurs qui influencent fortement le désir ou le refus de manger. Vous pouvez vous plaire avec le fait que tous ces phénomènes sont normaux et temporaires. Dans le même temps, nous vous prévenons de ne pas percevoir le fait que votre appétit a disparu pendant la grossesse, il est infantile, car vous devez simplement fournir à l'enfant à naître tout le nécessaire..

Si une femme au deuxième trimestre de la grossesse se plaint: "Je n'ai pas faim", cela signifie essentiellement que l'utérus, faisant pression sur les intestins, provoque la stagnation des aliments digérés dans le corps.

Au troisième trimestre, le corps élargi de l'enfant appuie sur l'estomac à travers la paroi de l'utérus, respectivement, la capacité de l'estomac diminue, ce qui supprime la sensation de faim. Aussi, les femmes sont souvent inquiètes pour ne pas prendre de poids excessif et «nourrir» le fœtus, craignant un accouchement difficile, donc se limiter inconsciemment à la nourriture.

Ce qu'une femme enceinte doit faire pour améliorer son appétit

  1. Tout d'abord, beaucoup de marche. Soyez physiquement actif, sans stress excessif, bien sûr. Faire des choses qui causent de la joie et éviter tout ce qui dérange.
  2. Faire des tests à temps, saturer le corps avec les micro-éléments nécessaires avec de la nutrition ou, si nécessaire, des préparations vitaminées.
  3. Mangez en petites portions, mais souvent, 5 à 7 fois par jour. Mangez de la nourriture liquide. Boit beaucoup.
  4. Dormez plus longtemps la nuit et permettez-vous de dormir pendant la journée.

Pendant la grossesse, le manque d'appétit est un symptôme généralement alarmant. Néanmoins, il est interdit de l'ignorer, ne serait-ce que parce que jusqu'à 80% de la santé de l'enfant à naître dépend de la nutrition de la mère. Et la femme elle-même doit se préparer à l'accouchement. Plutôt convaincant de faire de son mieux pour une alimentation équilibrée pendant cette période cruciale, n'est-ce pas?

L'enfant a perdu l'appétit: que faire

L'enfant idéal en termes de nutrition pour de nombreux parents est celui qui mange tout ce qui est donné et quand il est donné. En effet, c'est très pratique. Mais cela ne se produit pratiquement pas et ne devrait pas l'être. C'est simple à expliquer: on ne peut pas convaincre un enfant qu'il a besoin de manger, c'est utile. Il mange quand il veut, il ne mange pas quand il ne veut pas..

En général, l'enfant refuse de manger dans de tels cas:

  1. L'enfant est plein. C'est bon.
  2. L'enfant est malade. C'est mauvais, mais dans ce cas, vous devez guérir, pas nourrir..
  3. L'enfant n'aime pas ce qui est offert. Eh bien, il n'y a qu'une seule issue: préparer autre chose, après avoir demandé au préalable ce que l'enfant aimerait.
  4. L'enfant montre du caractère ou des caprices en mangeant - c'est une réaction défensive. Ne l'encouragez pas à être sûr de manger, ne cédez pas aux provocations.
  • Les collations sont nuisibles à votre appétit, en particulier avec les sucreries. Cachez tout ce qui est inutile et savoureux. À son tour, offrez à votre enfant des aliments qui stimulent l'appétit entre les repas: une pomme, une limonade aigre maison.
  • Un mode de vie sédentaire n'est pas propice à un bon appétit. Assurez-vous que l'enfant bouge beaucoup. Inscrivez-vous à un club de sport, marchez plus souvent sur le terrain de jeu ou dans la nature.
  • Si un enfant a perdu l'appétit, la cause peut être assez courante: les parasites. Faites-vous tester, après avoir trouvé des organismes parasites, suivez un cours antihistaminique.
  • Lorsque l'enfant refuse de manger avec les mots «je ne veux rien manger» pendant la phase passive de développement, ne faites rien. Pendant cette période, le corps de l'enfant n'a pas besoin de beaucoup de nourriture..
  • Dans la petite enfance, les parents croient souvent à tort que le bébé a peu d'appétit lorsqu'il n'allaite pas. En fait, ce n'est que de la paresse. L'enfant doit apprendre à dissoudre le sein et à recevoir de façon autonome autant de lait qu'il en a besoin pour se sentir rassasié. Il arrive que le bébé soit trop faible pour téter avec la force nécessaire. Aide, mais même à cet âge, ne fais pas tout pour un enfant..
  • Quand les dents font leurs dents, croyez-moi, l'enfant n'est pas prêt à manger. L'inconfort et la douleur terne la faim.

Conseils utiles

Apprenez à votre enfant à manger des aliments sains. Et puis il n'aura pas de problèmes de manque d'appétit et de poids. Faites en sorte que l'enfant ne connaisse pas le goût des aliments nocifs le plus longtemps possible. Au lieu de bonbons - fruits secs, au lieu de chips - craquelins faits maison, au lieu de sucre - miel, au lieu de jus et de vodiche achetés - eau ordinaire, compotes et compotes. Obtenez le soutien des membres de la famille et des personnes en contact avec votre enfant. Interdire de traiter votre enfant avec des sucettes et autres déchets comestibles!

Il est difficile d'habituer un enfant à une culture de la nourriture et des aliments sains, si vous ne le démontrez pas vous-même tous les jours dans la vie de tous les jours. Devenir un exemple ou ne pas exiger de l'enfant ce qui est inhabituel dans son environnement.

Si l'enfant n'a pas d'appétit, les raisons peuvent ne pas être liées à la satiété. En transformant la nourriture en culte, vous avez fait savoir à votre enfant que la nourriture compte pour vous. Et l'enfant l'utilise pour vous influencer.

Réduisez l'importance de la nourriture. Laisse-moi pas manger. Le petit têtu sautera quelques repas. Et alors? Il ne mourra pas de faim, mais il veillera à ce que le chantage avec de la nourriture ne fonctionne pas.

  • Comment se débarrasser de l'acné sur votre visage à la maison

N'oubliez pas qu'une alimentation équilibrée est la clé de la santé. Assurez-vous que votre enfant a un bon appétit, mais ne lui imposez pas une alimentation abondante. Laisser chacun évoluer en fonction de ses besoins individuels.

Souvent, la maladie du manque d'appétit nous envoie une alarme. Habituellement, dans de tels cas, des symptômes accompagnent. Cependant, pas toujours. Si l'enfant a simultanément une température élevée ou basse, un manque d'appétit, une faiblesse - agissez sans tarder.

Manque d'appétit: comment regagner de l'intérêt pour la nourriture

En l'absence d'appétit, les raisons ne peuvent pas toujours être établies rapidement. Mais en attendant, vous pouvez essayer de restaurer votre intérêt pour la nourriture. Si la marche, l'activité physique, l'amélioration de l'humeur par toutes les méthodes disponibles n'ont pas fonctionné, il existe de nombreuses autres façons qui vous aideront à obtenir un résultat positif..

Offrez-vous une thérapie vitaminique. Des médicaments spéciaux aideront à ramener l'appétit perturbé à la normale. Nous ne les nommons pas exprès, car l'automédication peut faire plus de mal que de bien. Consultez votre médecin et commencez par prendre une multivitamine, ou l'une des vitamines: B12, fer, acide ascorbique, en respectant strictement la dose.

Mais les aliments qui augmentent l'appétit peuvent être consommés en toute sécurité avec modération. Si vous avez un faible appétit, introduisez les aliments suivants dans votre alimentation quotidienne: citron et autres agrumes, pommes aigres, grenades, radis noir, oignons, ail, choucroute, ail sauvage, canneberges, sorbier, mûres, framboises. Assurez-vous de boire des jus de fruits frais.

Une autre option, qui nécessite également un accord avec le médecin, est les teintures à base de plantes et les décoctions, qui stimulent l'appétit. Ceux-ci comprennent: les racines de pissenlit, de ginseng, de radiola rose, de calamus des marais, d'absinthe amère, de menthe et de mélisse, l'achillée millefeuille, le thym, les graines d'aneth et les légumes verts (pour les nouveau-nés - fenouil), les feuilles de plantain et autres. Vous pouvez utiliser des remèdes à un composant ou des frais de pharmacie.

RECETTE TINCTURE D'HERBES POUR APPETITE: Préparez une collection: 50 g d'absinthe amère, 100 g de millepertuis, 100 g de racine de calamus. 2 cuillères à soupe. l. ramasser ces herbes le soir, verser dans un thermos et verser deux verres d'eau bouillante. Passer au tamis le matin, diviser en 4 portions (150 g chacune). Prendre 4 fois par jour 15 minutes avant les repas.

RECETTE D'APPÉTIT DE THÉ MÉLISSE: Broyez 2 c. l. Mélisse. Versez de l'eau bouillante dessus avec deux verres et laissez infuser pendant quatre heures. Boire ½ tasse avant chaque repas tout au long de la journée.

En général, les troubles de l'appétit à court terme ne constituent pas une menace pour la santé. Mais une absence totale d'appétit peut avoir des conséquences irréparables. Soyez attentif à votre état de santé, faites-vous diagnostiquer à temps!

Pourquoi est malade le matin et pas d'appétit?

Les médecins sont unanimes sur les bienfaits du petit-déjeuner, mais de nombreuses personnes refusent ce précieux repas. Et il y a plusieurs raisons à cela. L'un d'eux est le manque d'appétit, lorsqu'une personne ne peut pas se résoudre à manger même un petit sandwich. Certains se plaignent même des nausées matinales, ce qui décourage toute pensée alimentaire. Que signifient ces symptômes, les médecins ont dit à AiF.ru.

«Manque d'appétit le matin, si cela est typique d'une personne et ne le dérange pas, c'est la norme, il n'y a pas de problème avec ça. Mais si soudainement l'appétit a brusquement disparu, avant que ce ne soit pas le cas, cela devrait alerter », explique la thérapeute Irina Yartseva.

Si, en plus du manque d'appétit d'une personne, la nausée est tourmentée le matin, il faut un examen. «De tels symptômes peuvent provoquer des maladies du tractus gastro-intestinal, telles que la gastrite, les maladies de la vésicule biliaire. Dans ce cas, vous devez vous rendre chez un thérapeute ou un gastro-entérologue et faire une échographie, faire un test sanguin biochimique. S'il s'agit de nausées avec amertume, cela indique le plus souvent des problèmes de vésicule biliaire, si la sensation d'acidité, de brûlures d'estomac, d'éructations est plus un problème d'estomac », note le spécialiste..

La gastro-entérologue Natalya Bodunova explique quels processus dans le corps peuvent provoquer de telles conséquences. «Si nous ne parlons que de raisons gastro-entérologiques, alors les nausées et le manque d'appétit le matin sont le plus souvent associés à un reflux nocturne (reflux) de bile et de suc gastrique dans l'œsophage et l'estomac», explique le médecin.

Pas d'appétit et de nausées que faire

Nausé par la nourriture et sans appétit pendant une longue période

Un bon appétit parle d'une bonne santé humaine. Les sentiments de faim indiquent que le corps a besoin de récupérer ses coûts énergétiques et de se reconstituer en nutriments.

Il arrive qu'une personne se désintéresse de la nourriture, et parfois même la dégoûte. Le manque d'appétit peut être accompagné de nausées.

La nausée survient à la suite d'un dysfonctionnement du système digestif. Ensuite, l'estomac, qui est censé déplacer les aliments vers les intestins, les pousse vers le haut par contractions inverses de l'œsophage. La nausée se termine souvent par des vomissements, une vidange involontaire et puissante de l'estomac par la bouche. L'inconfort causé par les nausées et les vomissements est aggravé par un malaise général sous la forme de:

  • faiblesse générale;
  • pâleur de la peau;
  • vertiges;
  • transpiration active;
  • respiration et rythme cardiaque rapides;
  • augmentation de la salivation.

Le manque d'appétit, les nausées et les vomissements peuvent être une réaction de défense sûre, mais tout à fait naturelle, du corps contre tout stimulus, comme la suralimentation ou la nourriture avariée. Ou ils peuvent être des symptômes de maladie grave et indiquer le besoin de soins médicaux. Par conséquent, vous devez dès que possible déterminer les causes du trouble et prendre les mesures nécessaires pour améliorer la condition..

Manque d'appétit combiné à d'autres symptômes

Problèmes gastro-intestinaux

Lorsqu'une personne cesse d'avoir envie de manger ses plats préférés, saute de plus en plus souvent des repas, il convient de penser tout d'abord à la pathologie du tractus gastro-intestinal. Si la perte d'appétit s'accompagne de symptômes tels que douleur et lourdeur dans l'épigastre, nausées, vomissements, goût amer dans la bouche, éructations et brûlures d'estomac, il est possible que la cause du problème soit une exacerbation de la gastrite, de la pancréatite, de l'ulcère gastroduodénal, de la colite ou de l'entérite.

Infection

Souvent, avec la perte du désir de manger, les patients se plaignent de maux de tête, de faiblesse, de nausées, de malaise, de manque d'humeur et de diminution des performances. Ces signes sont caractéristiques d'une intoxication générale, qui est causée par une infection chronique. Il peut être trouvé, par exemple, dans le tractus gastro-intestinal ou le système urinaire..

La maladie infectieuse se reproduit périodiquement, de nouveaux symptômes apparaissent: diarrhée, douleur dans l'abdomen ou la région lombaire, troubles urinaires, augmentation de la température corporelle. Pour normaliser l'état du corps, vous devez d'abord vous débarrasser du foyer d'infection chronique. Les maladies infectieuses aiguës s'accompagnent d'une intoxication plus grave, par conséquent, pendant la période de la maladie, les patients peuvent refuser de manger du tout.

Oncologie

Le cancer entraîne généralement une diminution ou une absence totale d'appétit, car il entraîne une restructuration globale de l'ensemble du métabolisme. Le refus de manger est souvent l'un des premiers symptômes du cancer, avec

  • malaise général,
  • apathie,
  • transpiration la nuit,
  • augmentation périodique de la température corporelle,
  • perte de poids brutale.

La perte d'appétit et l'aversion pour les produits carnés sont particulièrement alarmantes si auparavant une personne mangeait de la viande calmement. Ce symptôme est pathognomonique uniquement pour le cancer..

Perturbations hormonales

Dans d'autres situations, une diminution des envies de nourriture peut être accompagnée

  • abaisser la tension artérielle,
  • la faiblesse,
  • envie de dormir,
  • mauvaise tolérance aux basses températures,
  • constipation,
  • violation de la sensibilité dans les membres, sensation d'engourdissement,
  • peau et cheveux secs,
  • déficience de mémoire,
  • gain de poids.

Dans ce cas, la raison du manque d'appétit réside dans les troubles endocriniens, à savoir le manque d'hormones thyroïdiennes.

Maladies nerveuses

Très souvent, les gens perdent l'appétit en raison de divers troubles neuropsychiatriques - en raison de la dépression ou de la nervosité. Le plus dangereux de ces troubles est l'anorexie mentale - un refus complet et volontaire de manger. Le plus souvent, les jeunes filles souffrent de cette maladie. Les personnes malades essaient de se débarrasser de l'excès de poids par tous les moyens.

Cela commence généralement par un régime ou de petites restrictions alimentaires. Au fur et à mesure que l'anorexie mentale progresse, le «régime» devient de plus en plus strict, il y a une peur panique de la prise de poids. Les patients perdent la capacité d'évaluer correctement leur apparence et continuent de croire qu'ils sont en surpoids, même lorsque l'épuisement s'installe.

Dans une tentative de perdre encore plus de poids, les malades refusent complètement de manger, limitent leur apport hydrique, prennent des laxatifs et des diurétiques, provoquent artificiellement des vomissements après avoir mangé, s'épuisent à l'effort physique, la nourriture qui leur est offerte est cachée ou jetée. En plus d'un manque d'appétit, l'anorexie mentale se caractérise par

  • manque de menstruation,
  • l'apparition de poils doux sur le corps,
  • constipation,
  • gonflement des membres inférieurs,
  • pâleur de la peau, palpitations, essoufflement.

Les états dépressifs, ainsi que l'excitation nerveuse, entraînent également une diminution du désir de manger. Une caractéristique distinctive est que les patients perdent tout intérêt pour la nourriture, cela leur semble insipide, ils ne remarquent souvent même pas la sensation de faim, tandis qu'avec l'anorexie mentale, les patients luttent initialement contre la faim..

Au cours du premier trimestre de la grossesse, une perte d'appétit à court terme ou intermittente est considérée comme normale. Premièrement, parce que le corps féminin subit des changements globaux, il y a un besoin de divers nutriments, et la nourriture que la femme aimait avant la grossesse, pendant la période de gestation, peut ne pas susciter le désir de manger. Deuxièmement, le début de la grossesse chez certaines s'accompagne de nausées du matin ou de l'après-midi, ce qui ne contribue certainement pas à l'appétit..

Les jeunes enfants refusent souvent de manger pendant la période de leurs dents de lait. De plus, les bébés ou les enfants plus âgés arrêtent de manger avec une inflammation de la muqueuse buccale - stomatite. C'est chez les bébés que la stomatite survient généralement, et sa cause est souvent le virus de l'herpès, qui chez l'adulte ne se manifeste généralement que par un «rhume» sur les lèvres.

Les enfants plus âgés effraient assez souvent leurs parents par leur manque d'appétit et leur refus de manger, ce qu'ils aimaient même avant. Le fait est qu'un corps en croissance a besoin de diverses substances, donc un plat qu'un enfant a aimé il y a quelques mois peut le dégoûter aujourd'hui..

Le régime alimentaire des bébés doit être diversifié autant que possible, pouvoir réguler l'appétit des enfants et ne pas essayer de le stimuler par des menaces ou de la persuasion. Lorsque l'enfant refuse de manger, demandez-lui s'il veut manger du tout. La pratique montre que de nombreux enfants ne sont pas du tout opposés à une collation, mais seulement à quelque chose de spécifique, et non à ce que les parents obligent à manger.

Tout d'abord, vous devez diversifier votre menu. Il est possible que la jouissance de la nourriture soit absente car elle est monotone ou n'a pas bon goût. Une diminution progressive ou un manque d'appétit prolongé est un signe défavorable. Ce symptôme est dangereux car il peut conduire à l'épuisement (cachexie)..

Selon la maladie identifiée, vous devrez peut-être consulter un gastro-entérologue ou un psychothérapeute. Il existe de nombreuses maladies, dont l'un des symptômes est la perte d'appétit. Il ne sera possible de déterminer avec précision la nature du problème qu'en collaboration avec les médecins, car il sera nécessaire de passer divers tests. En plus du traitement principal, les médecins recommanderont des moyens supplémentaires pour restaurer un appétit sain..

  • Une maladie intestinale
    ascite, peau pâle, douleurs abdominales, ballonnements, constipation, brûlures d'estomac, manque d'appétit, motilité intestinale, diarrhée, perte de poids, vomissements, nausées, grondements dans l'abdomen
  • Maladies du pancréas
    douleurs abdominales, maux de dos, ballonnements, goût désagréable dans la bouche, manque d'appétit, fatigue accrue, vomissements, faiblesse, nausées
  • Varicelle (varicelle)
    maux de gorge, fièvre, maux de tête, démangeaisons cutanées, éruption cutanée avec démangeaisons, malaise général, manque d'appétit, faiblesse, éruption cutanée, éruption cutanée sur les muqueuses
  • Gastrite
    douleur abdominale haute, douleur abdominale, étourdissements, gêne à l'estomac après avoir mangé, sensation de brûlure à l'estomac, mauvaise haleine, brûlures d'estomac, éructations, manque d'appétit, diarrhée, perte de poids, vomissements, faiblesse, nausées
  • Dysbiose des enfants
    anémie, douleurs abdominales, ballonnements, léthargie, constipation, flatulences, manque d'appétit, diarrhée, lésions cutanées, signes de rachitisme, irritabilité, vomissements, régurgitation chez les nourrissons, selles entrecoupées d'aliments non digérés, nausées
  • Dysbiose intestinale
    carence en vitamines, anémie, douleurs abdominales, ballonnements, maux de tête, constipation, manque d'appétit, diarrhée, perte de poids, faiblesse, nausées, inconfort abdominal
  • Dépendance à l'opium (drogues dures)
    démangeaisons du visage, vigilance, gonflement du visage, manque d'appétit, baisse de la tension artérielle, irritabilité, vomissements, somnolence, tachycardie, respiration rapide
  • Opisthorchiase chez les enfants
    anémie, douleur abdominale, douleur dans l'hypochondre droit, fièvre, éruptions cutanées, léthargie, malaise général, manque d'appétit, mal de gorge, diarrhée, transpiration, selles dérangées, faiblesse, hypertrophie du foie
  • Oreillons (oreillons)
    mal de gorge, douleur musculaire, douleur en parlant, douleur en mâchant, forte fièvre, maux de tête, malaise, manque d'appétit, irritabilité, bouche sèche, hypertrophie des glandes salivaires
  • Scarlatine
    amygdalite, amygdales blanches, floraison blanche sur les amygdales, mal de gorge lors de la déglutition, fièvre, maux de tête, démangeaisons cutanées, malaise général, manque d'appétit, rougeur de la peau, vomissements, éruption cutanée rose, faiblesse, somnolence, peau sèche, nausée, hypertrophie les amygdales
  • Goitre nodulaire
    anorexie, douleur lors de la déglutition, maux de tête, gonflement, manque d'appétit, irritabilité, tachycardie

Le manque d'appétit - qu'il ne ferait pas de mal à une personne de manger, signale au cerveau, dont les terminaisons neurales envoient un signal aux organes digestifs, forçant une personne à penser à la nourriture. En conséquence, le suc gastrique est progressivement produit et le niveau d'insuline dans le sang augmente également..

S'il n'y a pas d'appétit, alors le cerveau est occupé avec absolument d'autres choses, plus importantes pour le moment. Il peut également être soutenu par des maladies du tube digestif, à la suite de la progression desquelles le manque d'appétit se produit comme une réaction défensive naturelle. Nausée - ce processus est également assez physiologique, il est nécessaire pour vider le contenu de l'estomac dans des situations critiques.

Ce symptôme est extrêmement important dans le diagnostic, car combiné à d'autres symptômes, il permet d'établir un diagnostic plus précis. La faiblesse est une condition connue de tous, en particulier des personnes qui sont obligées de travailler dur et dur. Une personne ayant des difficultés particulières parvient à effectuer des actions habituelles, tout en ressentant une charge accrue et une fatigue rapide.

Les raisons les plus courantes

La perte d'appétit et les nausées après avoir mangé peuvent être déclenchées par l'exacerbation de diverses maladies chroniques, des maladies du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire et nerveux central. En outre, la raison peut être la présence dans le corps de substances toxiques nocives, de troubles endocriniens, de troubles mentaux et même de traumatismes.

Maladies et états pathologiques aigus:

  • Gastrite et ulcère peptique.
  • Hépatite et maladie des calculs biliaires.
  • Pancréatite.
  • Hypothyroïdie.
  • Hypertension.
  • Augmentation de la pression intracrânienne.
  • Appendicite.
  • Commotion cérébrale.
  • Allergie alimentaire.
  • Intoxication alimentaire.
  • Crise cardiaque.
  • Infection virale ou bactérienne.

Les maladies graves sont répertoriées, au moindre soupçon, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les signes caractéristiques, en plus des nausées et des vomissements, sont: douleur aiguë, fièvre, augmentation ou diminution de la pression artérielle, diarrhée, constipation, faiblesse sévère - semi-évanouissement.

Les raisons ne sont pas associées à des maladies, ne constituent pas une menace pour la santé humaine. Il suffit de les éliminer pour se débarrasser rapidement des symptômes désagréables, restaurer un bon appétit.

  • Mauvaise alimentation. Une suralimentation constante, surtout le soir, une consommation excessive d'aliments frits, gras et épicés nocifs surcharger l'estomac et le pancréas. Des repas fractionnés en petites portions plusieurs fois par jour, des aliments de qualité et des aliments sains empêchent l'apparition de nausées.
  • Jeûner et suivre un régime malsain. Une mauvaise nutrition et une carence non autorisée en nutriments peuvent provoquer une faiblesse, un manque d'appétit et une irritation des intestins. L'intérêt accru pour les nouveaux programmes de perte de poids est lourd de conséquences graves. Par conséquent, vous ne devez choisir un régime qu'après avoir consulté un spécialiste..
  • Raisons psychologiques. Le syndrome de fatigue chronique, le stress, un fort stress psycho-émotionnel provoquent un dysfonctionnement des organes du tractus gastro-intestinal. À la suite de ces troubles, une personne n'a pas d'appétit, elle souffre de flatulences, de constipation ou de diarrhée. La solution sera une routine quotidienne bien établie, une semaine de travail, offrant un bon repos, 7 heures de sommeil par jour..
  • Traitement avec des médicaments. Avec l'utilisation prolongée de médicaments, le tractus gastro-intestinal doit digérer et absorber un grand nombre de composés chimiques. Une charge importante sur le corps provoque des maux - perte d'appétit, nausées, somnolence, faiblesse. Ils prennent des médicaments pendant les cours, prennent des pauses, donnent au corps le temps de récupérer. Ou remplacez les médicaments qui affectent négativement le tube digestif. Cela peut être fait avec la permission du médecin traitant..

Lorsque vous avez besoin d'une aide médicale?

Seulement 3% de tous les patients qui signalent des nausées persistantes, une faiblesse et une perte d'appétit consultent un médecin. La plupart des patients consciencieux sont prêts à payer des milliers pour la «pilule pour toutes les maladies» recommandée par une tante aimable de la pharmacie.

La nausée ne disparaît pas plus de 5 jours, s'intensifie au réveil et se termine par des vomissements. En plus des symptômes généraux, des manifestations plus spécifiques apparaissent: douleur dans l'abdomen, la gorge, le dos. La température corporelle augmente et n'est confondue avec aucun médicament. Il y a une crise aiguë de douleur. Une décharge de sang apparaît.

Dans ces cas, cela n'a aucun sens d'essayer d'aider une personne par vous-même. L'automédication n'est pas seulement inappropriée, mais peut également entraîner des complications. Le choix le plus correct est la consultation d'un médecin et un examen médical complet..

Seulement 3% de tous les patients qui signalent des nausées persistantes, une faiblesse et une perte d'appétit consultent un médecin. La plupart des patients consciencieux sont prêts à payer des milliers pour la «pilule pour toutes les maladies» recommandée par une tante aimable de la pharmacie.

La nausée ne disparaît pas plus de 5 jours, s'intensifie au réveil et se termine par des vomissements. En plus des symptômes généraux, des manifestations plus spécifiques apparaissent: douleur dans l'abdomen, la gorge, le dos. La température corporelle augmente et n'est confondue avec aucun médicament. Il y a une crise aiguë de douleur. Une décharge de sang apparaît.

Manque d'appétit et nausées: comment se battre

Les hommes sont moins susceptibles de faire attention à leur santé et se permettent plus souvent toutes sortes d'excès. La suralimentation, le manque de nourriture, les aliments lourds et malsains affectent négativement l'estomac, perturbant ses fonctions motrices. À la suite d'une attitude aussi frivole, des maux de tête, une sensation de lourdeur et de surpeuplement, des flatulences, des vomissements apparaissent..

Le tabagisme peut également déclencher une réponse gastro-intestinale. La fumée de cigarette pénètre dans le corps, l'empoisonnant. La nicotine augmente l'acidité du suc gastrique, irrite les parois de l'estomac et les contractions musculaires réflexives. Le résultat est la nausée, la faiblesse, le refus de manger.

Boire des boissons alcoolisées affecte négativement non seulement le tractus gastro-intestinal. Le système nerveux perçoit l'alcool comme un poison qui détruit la muqueuse gastrique, altérant la motricité. Pour éliminer les toxines nocives, le corps provoque des vomissements..

Chez les femmes, ces affections sont plus fréquentes dans le contexte de changements hormonaux pendant les menstruations ou pendant la grossesse. Ceci est considéré comme normal et n'est pas un symptôme de la maladie. Mais des nausées constantes, une faiblesse, des étourdissements ou une douleur intense sont une raison de consulter un médecin.

Menstruation et syndrome prémenstruel:

  • Avant le début des règles, les sauts d'œstrogène et de progestérone pendant la période de changements hormonaux s'accompagnent d'expériences émotionnelles fortes, de névrose et d'insomnie. Ces processus sont naturels et ont lieu au début d'un nouveau cycle, mais les femmes peuvent ressentir un léger malaise et perdre l'appétit..
  • Pendant la menstruation, des prostaglandines sont produites, qui irritent les systèmes circulatoire, musculaire et nerveux, provoquant des spasmes utérins et l'apparition de douleurs sévères mais tolérables. La production de sérotonine augmente, entraînant une stagnation des fluides et un œdème. Les changements affectent négativement le bien-être d'une femme, étant la norme, ils passent rapidement, ne nécessitent pas d'intervention.

Les femmes enceintes présentant des changements hormonaux et des changements dans les taux de progestérone peuvent présenter une toxicose, qui passe par 14 semaines. De nombreuses femmes enceintes ressentent une forte aversion pour la nourriture, des accès fréquents de nausées et une envie de vomir le matin. Ce n'est pas une maladie et la toxicose précoce ne constitue pas une menace pour la santé d'une femme ou d'un enfant si elle ne dérange pas la femme enceinte tout le temps. Pendant cette période, la future mère doit bénéficier d'une alimentation adéquate, marcher au grand air et se reposer correctement..

Un rappel important: l'estomac d'une femme enceinte ne doit pas être vide, il doit être mangé de manière fractionnée, en petites portions. Cela soulagera les nausées et les vomissements atroces..

Chez les enfants, les accès de nausées et de vomissements sont fréquents. Ils peuvent se sentir nauséeux après des jeux actifs sur un estomac plein et avoir des nausées pendant le transport. Les vomissements chez un enfant peuvent apparaître à la suite d'une suralimentation ou d'une tension nerveuse. Si cela se produit rarement et n'est pas accompagné d'autres symptômes, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Avec un rhume, lorsque le bébé est tourmenté par un nez qui coule, une toux et un mal de gorge, il est généralement malade de manger. Il est nécessaire de traiter les infections respiratoires aiguës. Au fur et à mesure que vous récupérez, la sensation de faim commencera à apparaître..

Si l'appétit a disparu pendant une courte période, l'enfant ne ressent pas de dégoût à la vue de la nourriture, pas besoin de tirer des conclusions hâtives et de se nourrir avec des pilules. Symptômes pour lesquels vous devez appeler d'urgence un médecin:

  • le bébé est léthargique et somnolent;
  • il a une douleur ou des étourdissements;
  • la température est apparue;
  • le pouls est devenu plus fréquent ou plus lent;
  • les vomissements sont fréquents, forts, sanglants ou accompagnés de diarrhée;
  • l'enfant vomit à la suite d'une blessure à l'abdomen ou à la tête.

Si les troubles du travail du tractus gastro-intestinal ne provoquent pas de gêne grave, ils passent rapidement et les vomissements soulagent - il n'y a aucune raison de paniquer. Il est nécessaire de soulager la maladie en prenant un médicament antiémétique ou en utilisant un remède populaire: boire du thé vert, de l'eau à l'aneth ou de l'eau au citron. La principale recommandation est le régime. Quelques jours après l'attaque, tous les produits frits, aigres et laitiers sont exclus de l'alimentation.

Une attention médicale urgente est nécessaire en cas de refus total de manger, de vomissements fréquents, de nausées sévères de plus d'un jour, de fièvre et de diarrhée.

Parfois, une telle violation est expliquée par des troubles endocriniens - une diminution de l'activité de la glande thyroïde, une diminution de l'activité de l'hypophyse ou de l'hypothalamus.

Une autre symptomatologie alarmante s'explique parfois par des troubles neuropsychiatriques (névroses, dépression, etc.).

Les personnes qui ont eu une commotion cérébrale peuvent avoir des nausées. Dans une telle situation, le patient s'inquiète également des vertiges et la nausée elle-même est constante..

- diminution de l'appétit (anorexie mentale et intoxication), etc..

Un manque d'appétit complet est un signal de réveil signalant des dysfonctionnements dans le corps (troubles endocriniens, maladies rhumatismales, maladies du tractus gastro-intestinal, du foie, des reins, etc.) Essayons de comprendre quelles sont les raisons du manque d'appétit, est-il possible d'établir rapidement une nutrition et de rétablir la santé.

Une diminution de l'appétit ou un refus de manger entraîne un déséquilibre de l'équilibre nutritionnel, une diminution de la teneur en nutriments et en glucose dans le sang, ce qui est dangereux pour le fonctionnement normal de l'organisme.

Les principales fonctions de l'alimentation - énergétique, biorégulatrice, plastique, adaptative, protectrice, signal-motivationnelle - assurent l'activité vitale du corps et la constance de l'environnement interne.

Une fois dans le corps, la nourriture contribue à la construction de nouvelles cellules, participe à la formation d'enzymes et d'hormones, reconstitue le corps en protéines, minéraux et vitamines.

S'il n'y a pas d'appétit pendant une longue période ou si toute autre violation de l'attitude habituelle à l'égard de la nourriture apparaît, c'est un signal qu'une personne a besoin d'aide. Un psychothérapeute, gastro-entérologue, nutritionniste, endocrinologue sont des spécialistes qui vont établir les causes des troubles de l'appétit et aider à les restaurer.

La perte ou la diminution de l'appétit chez l'adulte peut avoir plusieurs raisons:

  • Intoxication du corps à la suite de processus inflammatoires et d'empoisonnement.

Il survient pendant la période d'infections virales respiratoires aiguës, d'infections intestinales, d'hépatites B et C, d'insuffisance rénale chronique. L'intoxication est accompagnée de maladies rhumatismales aiguës (lupus érythémateux, polyarthrite, vascularite, polyarthrite rhumatoïde), intoxication alimentaire, médicaments, alcool de mauvaise qualité, monoxyde de carbone.

Une personne n'a pratiquement pas d'appétit, une faiblesse apparaît, car le corps a du mal à digérer les aliments. Vous ne pouvez pas gaver un patient pour ne pas nuire. Il est bénéfique de boire beaucoup de liquides pour vous aider à vous débarrasser des toxines apparues lorsque le corps combat l'infection..

Pour découvrir la cause de la maladie, il est recommandé de passer un test sanguin détaillé et une culture de matières fécales pour les agents pathogènes de l'infection intestinale.

  • Maladies du tractus gastro-intestinal. Conditions aiguës.

Les troubles digestifs se produisent avec gastrite, entérite, colite, ulcère de l'estomac, maladie du foie. Ils sont accompagnés de nausées, de vomissements, de brûlures d'estomac, d'éructations avec amertume, de douleurs dans l'œsophage et l'estomac. Dans le même temps, une personne a peur de manger par réflexe.

Des repas fractionnés fréquents sont recommandés (céréales liquides à base d'avoine, de sarrasin, de semoule, de gruau de riz, sans sel ni assaisonnement). Ce régime doit être complété par un traitement médical traditionnel, tel que prescrit par votre médecin. Il est important de subir une échographie des organes abdominaux, une fibrogastroscopie (pour la gastrite), une formule sanguine complète et des tests de la fonction hépatique.

Pour exclure l'hépatite virale, il est recommandé de donner du sang pour l'hépatite B et C.

  • Troubles du système endocrinien.

Ils entraînent non seulement une perte d'appétit, mais aussi une fatigue rapide, une somnolence constante, une diminution de la pression artérielle et un ralentissement de la parole. Ces symptômes persistent pendant des années. Les pathologies thyroïdiennes sont parfois associées à un dysfonctionnement de l'hypophyse et de l'hypothalamus.

Il est nécessaire d'être examiné par un endocrinologue, de faire un don de sang pour les hormones thyroïdiennes T3, T4 et TSH. Si vous soupçonnez un dysfonctionnement de l'hypophyse et de l'hypothalamus, le médecin vous prescrira une tomodensitométrie du cerveau.

  • Troubles métaboliques dus à l'oncologie.

Les formations malignes perturbent le métabolisme dans le corps, par conséquent, les sensations gustatives sont déformées et l'appétit disparaît. Une personne se sent nauséeuse, une faiblesse apparaît, il y a souvent une intolérance à la viande et aux produits laitiers. En cas de suspicion de tumeur maligne, un oncologue prescrit des examens en fonction des manifestations cliniques et, sur la base des résultats, prescrit un traitement.

  • Maladies du système nerveux, troubles psychologiques (perte d'appétit en cas de dépression, névroses, démence).

L'appétit peut changer à la fois vers le bas et vers le haut. La perte d'appétit due aux nerfs est caractérisée par un manque de goût des aliments.

Parfois, la seule mention de la nourriture ou de son odeur provoque une réaction négative, y compris des nausées et des vomissements..

Une personne ne mange que pour survivre, car la nourriture elle-même n'est pas agréable et même une petite portion de la nourriture prise donne l'impression que l'estomac est plein.

L'anorexie mentale est l'un des troubles mentaux et est fréquente chez les jeunes filles. La soif pathologique de corriger à tout prix les "défauts" de la figure, même avec un poids normal, conduit au refus de nourriture.

Au fil du temps, une aversion persistante pour la nourriture apparaît, l'atrophie musculaire et le travail du système musculo-squelettique est perturbé. Les patients refusent la nourriture pendant si longtemps qu'elle cesse d'être absorbée par le corps..

Il y a un changement dans la psyché et la personne n'est plus capable de sortir de cet état de manière indépendante. Un psychothérapeute aidera, et dans les cas graves, le traitement hospitalier.

Si un enfant a perdu l'appétit, il ne reçoit pas assez de vitamines, micro, macronutriments nécessaires à la croissance et au développement.

Les bébés ne veulent pas manger lorsque leurs dents de lait sont coupées (période de 3 mois à 3 ans), car ce processus est souvent accompagné de fièvre et de douleur.

Les bébés et les enfants plus âgés refusent la nourriture pour la stomatite (éruptions cutanées et plaies sur la membrane muqueuse de la bouche), ce qui provoque des douleurs.

Les femmes enceintes peuvent perdre l'appétit pendant une courte période. Les produits qu'une femme aimait avant la grossesse provoquent souvent du dégoût en début de trimestre, des nausées du matin ou de l'après-midi apparaissent, ce qui ne favorise pas l'appétit.

Quelles actions peuvent être entreprises?

Buvez beaucoup d'eau minérale pure. Prenez des médicaments contenant des enzymes: pancréatine, mezim, pancréasim, qui accélèrent le processus de digestion et aident également à digérer tout ce que le corps ne pourrait pas décomposer par lui-même. La douleur du syndrome prémenstruel et le manque d'appétit peuvent être éliminés avec du jus de canneberge, de la décoction d'ortie et du thé à la camomille.

Abandonnez la restauration rapide, ne mangez que des aliments sains. Prenez de la nourriture fractionnée, pas en une seule fois, mais pour 5-6. Plus la portion est petite, plus elle est digérée et absorbée rapidement par le corps sans l'alourdir. Boire plus d'eau minérale pure, car c'est le manque d'eau dans le corps qui provoque la perturbation de tous les processus vitaux au niveau cellulaire.

Ainsi, les symptômes désagréables de nausée et de perte d'appétit peuvent être associés à plus d'une centaine de maladies, différentes dans leur direction. Ce fait indique que si les symptômes ne disparaissent pas d'eux-mêmes et que le tableau clinique est complété par de nouvelles manifestations, vous devez absolument demander l'aide d'un médecin..

Buvez beaucoup d'eau minérale pure. Prenez des médicaments contenant des enzymes: pancréatine, mezim, pancréasim, qui accélèrent le processus de digestion et aident également à digérer tout ce que le corps ne pourrait pas décomposer par lui-même. La douleur du syndrome prémenstruel et le manque d'appétit peuvent être éliminés avec du jus de canneberge, de la décoction d'ortie et du thé à la camomille.

Abandonnez la restauration rapide, ne mangez que des aliments sains. Prenez de la nourriture fractionnée, pas en une seule fois, mais pour 5-6. Plus la portion est petite, plus elle est digérée et absorbée rapidement par le corps sans l'alourdir. Boire plus d'eau minérale pure, car c'est le manque d'eau dans le corps qui provoque la perturbation de tous les processus vitaux au niveau cellulaire.

Ainsi, les symptômes désagréables de nausée et de perte d'appétit peuvent être associés à plus d'une centaine de maladies, différentes dans leur direction. Ce fait indique que si les symptômes ne disparaissent pas d'eux-mêmes et que le tableau clinique est complété par de nouvelles manifestations, vous devez absolument demander l'aide d'un médecin..

Vous sentez toujours qu'il est difficile de guérir votre estomac et vos intestins.?

A en juger par le fait que vous lisez maintenant ces lignes, la victoire dans la lutte contre les maladies du tractus gastro-intestinal n'est pas encore de votre côté...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Ceci est compréhensible, car l'estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est la clé de la santé et du bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, troubles des selles... Tous ces symptômes vous sont familiers..

Perte d'appétit et vomissements

Afin de compenser le manque de tous les oligo-éléments dans le corps, une personne doit manger correctement et rationnellement. Dans le cas où il n'y a pas d'appétit et que la nourriture elle-même provoque un rejet et une foule d'autres sensations désagréables, la personne a besoin d'aide. Le manque d'appétit peut être causé par diverses raisons, y compris non seulement des maladies et des pathologies du tractus gastro-intestinal.