Douleur intestinale, causes et traitement

Types

La douleur intestinale est la plainte la plus courante dans les maladies intestinales. Les experts médicaux qualifient les douleurs intestinales douloureuses, coliques et crampes. L'intestin commence ensuite à faire mal avec des spasmes. Une douleur intense dans cet organe est un signe clair de maladies qui affectent le gros ou le petit intestin. Le processus de spasme conduit à l'accumulation d'acide lactique dans le corps, ce qui affecte négativement les terminaisons nerveuses et provoque une sensation de douleur.

Une douleur intense dans les intestins est le résultat d'une mauvaise nutrition, d'un effet secondaire après la prise de médicaments ou d'un processus inflammatoire. Les processus inflammatoires dans les intestins s'accompagnent de syndromes douloureux, de nausées, de ballonnements, de coliques.

Le patient ressent une gêne dans la région intestinale après de longs régimes et un jeûne. Une quantité excessive de suc gastrique est sécrétée dans le corps humain, ce qui entraîne l'apparition de syndromes douloureux..

Types de douleurs intestinales

Les médecins spécialistes partagent plusieurs types de douleur:

  1. Douleur vive dans les intestins. La douleur aiguë dans les intestins s'accompagne de troubles du tractus gastro-intestinal. Le patient souffre de diarrhée et de constipation. La sensation d'inconfort disparaît après une selle.
  2. Douleur sourde dans les intestins. Les douleurs douloureuses s'aggravent avec la toux et l'effort physique. Ces syndromes douloureux sont caractéristiques des maladies inflammatoires de l'intestin..
  3. Les crampes sont typiques des cas avancés..
  4. Les coliques dans les intestins se répètent à intervalles de plusieurs minutes et durent plusieurs jours.

Causes de la douleur dans les intestins

Les causes les plus courantes de douleurs abdominales sont les suivantes:

  • Inflammation de la muqueuse intestinale.

Le processus inflammatoire irrite le petit ou le gros intestin. Les patients ont également un côlon ou un appendice sigmoïde enflammé.

  • Maladies auto-immunes.

Lors de troubles du système immunitaire, le corps commence à produire des anticorps contre les tissus du côlon. Ce processus conduit au développement de la colite ulcéreuse..

  • Processus inflammatoire.

Le processus inflammatoire indique une pathologie intestinale. La maladie a diverses origines et étiologies. Le patient développe des processus pathologiques dans la muqueuse intestinale, qui entraînent une diminution de la fonctionnalité de l'organe.

  • Douleur intestinale pendant la grossesse.

Pendant la grossesse, la taille de l'utérus augmente chaque mois. La croissance de l'utérus provoque l'apparition de douleurs dans les intestins et stimule le développement de processus pathologiques dans l'organe.

  • Obstruction intestinale aiguë.

Ce diagnostic indique l'apparition de néoplasmes, de tumeurs, de corps étrangers dans le corps humain..

  • Thrombose mésentérale.

La thrombose mésentérale est une coagulation des artères qui alimentent les intestins par un caillot sanguin. La nécrose se produit, populairement - nécrose d'une section de l'intestin avec une douleur intense, qui n'est pas soulagée par la prise d'analgésiques.

  • Syndrome du côlon irritable.

Il apparaît dans le corps à la suite de troubles du tractus gastro-intestinal. Le patient a une douleur aiguë dans les intestins, accompagnée de ballonnements et de crampes. Le syndrome du côlon irritable fait référence à un tractus gastro-intestinal bouleversé, ainsi qu'à une constipation fréquente.

  • Pancréatite chronique.

La pancréatite chronique est un processus inflammatoire du pancréas, dans lequel la quantité d'enzymes digestives dans le corps diminue. Cette maladie est le résultat d'une transformation insuffisante des aliments et des processus de fermentation avec libération de gaz.

Traitement des douleurs intestinales

Les symptômes seuls ne suffisent pas à poser un diagnostic, le médecin prescrit donc un examen supplémentaire, notamment:

  1. Le coprogramme est une étude détaillée des matières fécales, à l'aide de laquelle des experts médicaux déterminent la nature de l'exhaustivité de la digestion des aliments. Ce test diagnostique détermine si le patient souffre de troubles gastro-intestinaux.
  2. Examen bactériologique des matières fécales. L'examen bactériologique des matières fécales fournit des données informatives sur la présence de l'agent causal de l'infection intestinale dans le corps et le rapport des bactéries de la flore saine et opportuniste.
  3. Endoscopie. Un examen endoscopique du corps est réalisé en insérant un tube à fibre optique dans le tractus gastro-intestinal supérieur ou inférieur. Le tube à fibre optique est équipé d'une caméra et d'un éclairage spéciaux. Cet examen diagnostique permet de voir directement l'état de la membrane muqueuse..
  4. Coloscopie. L'examen intestinal est effectué à l'aide d'un appareil qui vous permet d'évaluer visuellement la surface des parois intestinales.
  5. La tomodensitométrie peut détecter les maladies tumorales et les modifications internes des organes.

Après un examen diagnostique, des anti-inflammatoires sont prescrits au patient. Ce groupe de médicaments soulagera les syndromes douloureux et arrêtera le développement de la maladie..

Pour la consultation, les tests et la réalisation de diverses études, nous vous conseillons de contacter la clinique privée "KDS Clinics". Vous recevrez une assistance qualifiée, l'attention des meilleurs médecins des proctologues de la Fédération de Russie et un traitement à des prix abordables. Pour des informations plus accessibles sur les services, consultez le site officiel de notre institution médicale.

Les méthodes les plus précises pour diagnostiquer les maladies intestinales sont la coloscopie et la tomodensitométrie. Ces examens diagnostiques ont un certain nombre de contre-indications. La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique sont strictement interdites:

  1. Enfants de moins de seize ans. Le corps humain à cet âge est plutôt faible, par conséquent, les études de diagnostic utilisant des radiations peuvent endommager les organes sains.
  2. Période de grossesse ou d'allaitement. La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique sont contre-indiquées pendant la grossesse. Ils peuvent nuire à l'état du fœtus, en particulier aux premiers stades. Pendant la période de lactation, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique ne sont pas effectuées. Si ces diagnostics sont nécessaires, il est conseillé à la femme d'exprimer son lait après la procédure et de s'abstenir de nourrir l'enfant pendant 48 heures..

Le centre médical "KDS Clinic" effectue le diagnostic et le traitement des maladies intestinales, procède à un examen complet. Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec un médecin, un proctologue et un endoscopiste.

5 symptômes inquiétants qui indiquent que vous avez des problèmes intestinaux

Dans le système des organes du tractus gastro-intestinal, l'intestin a l'un des rôles les plus importants: il est responsable de la dégradation et de l'absorption des nutriments, en d'autres termes, c'est une sorte de bio-filtre pour notre corps. Les symptômes caractéristiques des maladies intestinales peuvent affecter le fonctionnement de tout le système digestif. Et les conditions pathologiques peuvent être causées par divers facteurs, par exemple, des troubles hormonaux, des antécédents héréditaires congénitaux, des processus inflammatoires ou infectieux. Quels symptômes indiquent des problèmes intestinaux - dans le matériel de Passion.ru et d'un gastro-entérologue Hanika Abdulaeva.

1. Douleurs d'estomac

Le tout premier et le plus important symptôme par lequel vous pouvez déterminer que vous avez des problèmes d'intestins et être sûr de consulter un médecin. Ainsi, des exacerbations de pathologies intestinales chroniques ou aiguës peuvent apparaître..

Des douleurs vives, intenses et tirantes localisées dans le bas de l'abdomen peuvent indiquer des problèmes dans l'intestin grêle. Paroxystique, irradiant sur le côté - gauche ou droite - indique des troubles fonctionnels dans le gros intestin.

Le syndrome de la douleur peut être observé avec la dysbiose intestinale - une condition dans laquelle la présence de bactéries bénéfiques et d'organismes pathogènes est déséquilibrée. La composition de la flore intestinale peut changer dans le contexte d'un changement qualitatif de la nutrition, du traitement antibactérien, des changements hormonaux et provoquer des perturbations dans le travail d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

Des douleurs abdominales peuvent également être ressenties dans d'autres maladies: avec le syndrome du côlon irritable, ainsi qu'avec la colite, l'entérite, la cholécystite.

En cas de douleur intense, une équipe d'ambulances est requise. Si une pathologie chirurgicale aiguë est exclue, une visite chez un gastro-entérologue est nécessaire pour examen et traitement.

2. Flatulence

Il s'agit d'une augmentation de la production de gaz, qui s'exprime subjectivement par des coliques, des ballonnements et des gaz abondants. Normalement, chez une personne en bonne santé, le tube digestif ne contient pas plus de 200 à 300 ml de gaz qui peuvent pénétrer dans le corps lorsque de l'air est avalé, par exemple avec de la nourriture ou en fumant. Beaucoup plus problématique est la situation lorsque la formation de gaz dans l'intestin est excessive en raison du syndrome de prolifération bactérienne, lors de la consommation d'aliments de mauvaise qualité ou d'aliments qui provoquent la fermentation..

Si les ballonnements ne sont pas un phénomène fréquent, il suffit de prendre un carminatif (par exemple, espumisan) ou tout sorbant qui aidera à neutraliser les toxines et la flore pathogène de l'intestin (enterosgel, smecta), ainsi que des médicaments qui soulagent les spasmes (le plus célèbre est c'est no-shpa). Il est nécessaire de refuser de manger de la nourriture, qui peut servir de provocateur potentiel de tels symptômes: produits laitiers, boissons gazeuses, à base de légumes et de fruits - chou, tomates, pois, radis, champignons, raisins.

Dans le même temps, rappelez-vous que les flatulences peuvent indiquer des maladies graves des intestins et des organes abdominaux: gastroduodénite, pancréatite, cholécystite, occlusion intestinale, qui ne peuvent être diagnostiquées avec précision que dans un établissement médical.

3. Constipation

Il s'agit d'une violation des selles, caractérisée par une irrégularité (moins de 3 fois par semaine), ainsi qu'une consistance dense qui nécessite un effort excessif. Un problème très courant qui peut être causé par un certain nombre de raisons: mode de vie inapproprié, régime alimentaire, stress et pharmacothérapie spécifique (prise d'antibiotiques, par exemple), ainsi que changements liés à l'âge (chez les personnes âgées), déséquilibre hormonal (chez la femme enceinte), chez les bébés - avec l'introduction d'aliments complémentaires, en raison d'un système digestif peu développé, etc..

Des cas isolés de violation ou d'absence de défécation peuvent être essayés pour vous éliminer si vous modifiez le régime alimentaire, y compris les bons aliments. En cas de constipation régulière, des laxatifs doivent être utilisés, qui doivent être prescrits par un médecin. L'utilisation indépendante et incontrôlée de laxatifs (surtout irritants) peut entraîner des phénomènes indésirables et une détérioration du bien-être.

4. Diarrhée

La violation de la fréquence des selles peut se manifester non seulement par son retard, mais aussi, inversement, par une envie fréquente de vidange et une consistance liquide. Un tel symptôme peut être une manifestation de troubles de la motilité intestinale, en raison de la malnutrition ou d'un facteur de stress, et ce symptôme peut également être une manifestation de maladies inflammatoires graves dans l'intestin (à la fois de nature infectieuse et non infectieuse). La diarrhée peut accompagner la cholécystite, la pancréatite.

La diarrhée sanglante est un symptôme très dangereux qui nécessite une attention médicale immédiate et un examen. Avec des spasmes douloureux sévères, éventuellement avec des vomissements, des flatulences, cela peut indiquer une obstruction intestinale - une maladie dans laquelle un blocage se produit. Peut survenir à la suite d'une inflammation, d'une hémorragie interne, de maladies tumorales, de la formation de ganglions, etc..

La diarrhée de toute étiologie est une raison de consulter un médecin.

5. Saignement

Les impuretés de sang ou de mucus dans les selles peuvent indiquer une variété de maladies intestinales: des hémorroïdes, des fissures rectales aux polypes, la maladie de Crohn et le cancer du collorectal. Bien que, selon la nature et la couleur de la décharge, on puisse supposer quelles manifestations cliniques nous avons affaire. Les saignements peuvent être abondants ou peu abondants, entrecoupés d'impuretés purulentes, de caillots, leur couleur peut également différer - brillante, écarlate ou sombre. En outre, il peut être accompagné d'autres symptômes - douleur, brûlure ou démangeaisons..

De tels symptômes sont extrêmement dangereux, ne peuvent pas être traités indépendamment et nécessitent une consultation immédiate avec un proctologue et un traitement supplémentaire, souvent en milieu hospitalier.

Si vous n'agissez pas à temps, la maladie peut entrer dans une phase chronique, lorsque les perturbations des processus de digestion et d'absorption des nutriments peuvent être permanentes et entraîner progressivement des complications: formation d'ulcères, d'abcès, de déformations d'organes, etc..

Douleur intestinale

La douleur dans l'intestin est un signe clinique caractérisé par une douleur dans la région de cet organe, qui est le plus souvent une manifestation de maladies gastro-entérologiques, mais seul un médecin peut déterminer avec précision ce facteur en effectuant les mesures de diagnostic nécessaires.

La nature du tableau clinique supplémentaire de la douleur dans l'intestin dépendra de ce qui a exactement causé l'apparition d'un tel symptôme. Des vomissements, des nausées, une instabilité des selles, une détérioration générale du bien-être peuvent être présents. En raison du fait que la symptomatologie générale n'est pas spécifique, l'automédication est inacceptable.

Le diagnostic est effectué par un examen physique, des analyses de laboratoire et instrumentales. La tactique des mesures thérapeutiques dépendra du facteur sous-jacent, mais dans la plupart des cas, une thérapie conservatrice est utilisée. Il n'est pas exclu que la douleur dans l'intestin ne puisse être éliminée que par l'opération..

Les prévisions dépendront de la gravité de la maladie sous-jacente, des indicateurs généraux de l'état de santé du patient et de la mise en place de mesures thérapeutiques en temps opportun..

Étiologie

La cause de la douleur dans les intestins peut être presque n'importe quelle maladie gastro-entérologique, ainsi qu'un processus pathologique qui n'a rien à voir avec le tractus gastro-intestinal. Dans certains cas, le sentiment que "les intestins font mal" apparaît après une longue absence de nourriture, pendant le stress, une expérience nerveuse.

Compte tenu des facteurs étiologiques pathologiques de la présence de douleur dans l'intestin, il convient de noter:

  • colite;
  • entérocolite;
  • les maladies infectieuses de l'intestin;
  • dommages parasitaires aux intestins;
  • constipation fonctionnelle;
  • la maladie cœliaque;
  • megacolon;
  • régime alimentaire malsain - l'abus de restauration rapide, d'aliments gras, l'habitude de dîner avant le coucher, de boire des aliments avec des boissons gazeuses sucrées;
  • maladies inflammatoires - dans ce cas, la douleur dans les intestins donne au bas du dos;
  • atteinte d'une hernie;
  • syndrome du côlon irritable;
  • processus oncologiques dans le tractus gastro-intestinal.

La douleur du côlon peut être causée par ce qui suit:

  • les hémorroïdes;
  • formation dans l'intestin de nature bénigne ou maligne;
  • fissures anales.

D'autres pathologies proctologiques peuvent également provoquer des douleurs dans les intestins d'une telle localisation..

La douleur dans les intestins peut être le résultat de certaines maladies gynécologiques, de pathologies du système génito-urinaire.

Chez la femme, l'étiologie est la suivante:

  • grossesse extra-utérine;
  • exacerbation des maladies gynécologiques chroniques.

Les intestins font souvent mal pendant la menstruation. Si ce symptôme se manifeste constamment, il est impératif de consulter un médecin pour obtenir des conseils..

Souvent, les intestins font mal en raison de maladies infectieuses, telles que:

  • choléra;
  • dysenterie;
  • infection à rotavirus;
  • escherichiose;
  • entérovirus;
  • salmonellose.

La douleur dans l'intestin à droite peut être le signe des processus pathologiques suivants:

  • colite ischémique;
  • La maladie de Crohn;
  • dyskinésie;
  • diverticulite;
  • inflammation de l'appendice;
  • colite ulcéreuse non spécifique;
  • tuberculose.

La douleur dans les intestins à gauche, en règle générale, est causée par les pathologies suivantes:

  • la mononucléose;
  • infarctus de la rate;
  • processus pathologiques dans le pancréas;
  • lésion érosive ulcéreuse de l'estomac;
  • pancréatite;
  • chez la femme - inflammation ovarienne.

La douleur dans les intestins peut être le signe de presque toutes les maladies de nature gastro-entérologique, il n'est donc pas recommandé d'effectuer le traitement seul, sans diagnostic précis et prescription d'un médecin. De telles mesures thérapeutiques peuvent avoir des conséquences extrêmement néfastes..

Classification

De par la nature de la manifestation, la douleur peut être:

  • douloureux;
  • Coupe;
  • poignarder;
  • stupide;
  • aigu.

Selon la durée de la manifestation, le symptôme est divisé en deux types:

  • crampes - peuvent apparaître à tout moment, dans la plupart des cas de courte durée;
  • continu.

La manifestation de ce symptôme dépendra de la maladie intestinale.

Symptômes

La nature du tableau clinique dans ce cas dépendra du facteur sous-jacent.

Les symptômes généraux comprennent les conditions suivantes:

  • Nausées souvent accompagnées de vomissements Dans le même temps, les vomissements n'apportent pas toujours de soulagement, ils peuvent contenir des impuretés de sang ou de bile.
  • Instabilité des selles - la diarrhée alterne avec la constipation. Les matières fécales peuvent contenir du mucus, du sang et des particules d'aliments non digérés. Avec la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, la fréquence de la diarrhée peut atteindre 10 à 15 fois par jour.
  • Augmentation des flatulences.
  • Ballonnements, sensation de satiété.
  • Douleurs abdominales, dont la nature dépendra du facteur sous-jacent.
  • Brûlures d'estomac, éructations.
  • Mauvais goût dans la bouche.

Avec le syndrome du côlon irritable, le tableau clinique comprend des symptômes de la nature suivante:

  • sentiment que les intestins n'ont pas été complètement vidés;
  • fausse envie de déféquer;
  • inconfort lors des selles;
  • faiblesse générale;
  • augmentation de la température;
  • faiblesse générale, malaise croissant;
  • mucus dans les selles.

Si vous soupçonnez une telle maladie, vous devez consulter un médecin de toute urgence, car la pathologie est lourde de complications graves.

Lorsque des tumeurs bénignes ou malignes apparaissent, le tableau clinique peut être caractérisé comme suit:

  • diminution du poids corporel dans le contexte d'une détérioration générale de la santé, d'une détérioration de l'appétit;
  • douleur et inconfort pendant l'acte de défécation;
  • saignement rectal;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • faiblesse, pâleur de la peau;
  • augmentation de la température corporelle.

Dans les maladies infectieuses de l'intestin, y compris l'intoxication alimentaire aiguë, le tableau clinique est caractérisé par la présence des symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle;
  • augmentation de la transpiration;
  • pâleur, faiblesse croissante;
  • diarrhée fréquente;
  • vomissements répétés, nausées - ces symptômes apparaissent le plus souvent après avoir mangé;
  • étourdissements, maux de tête;
  • maux d'estomac;
  • grondement dans l'estomac, augmentation des flatulences;
  • manque complet d'appétit.

Dans la plupart des cas, les symptômes ne sont pas spécifiques, car les symptômes manifestés sont caractéristiques d'un grand nombre de maladies gastro-entérologiques. C'est pourquoi il est inapproprié de n'utiliser que des analgésiques. Bien sûr, cela aidera à éliminer la sensation douloureuse, mais pas la racine du problème lui-même. Par conséquent, il est impératif de consulter un médecin pour obtenir de l'aide..

Diagnostique

Tout d'abord, le médecin procède à un examen physique du patient, au cours duquel il doit découvrir:

  • depuis combien de temps les symptômes ont-ils commencé à apparaître, leur durée et leur fréquence;
  • comment le patient mange;
  • s'il y avait des antécédents personnels de maladies gastro-entérologiques, y compris chroniques;
  • si le patient prenait des médicaments pour soulager les symptômes et, le cas échéant,.
  • test sanguin biochimique général et détaillé;
  • analyse d'urine générale;
  • analyse des matières fécales - générale, pour les helminthes, pour le sang occulte;
  • pH-mètre;
  • fibrogastroduodénoscopie;
  • l'irrigoscopie;
  • rectoromanoscopie;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Échographie du système génito-urinaire.

La nature du programme de diagnostic est déterminée sur une base individuelle - en fonction du tableau clinique actuel, ainsi que des données collectées lors de l'examen initial.

Traitement

Le cours du traitement dépendra du facteur sous-jacent. La partie pharmacologique des mesures thérapeutiques comprend la prise de plusieurs médicaments, car il est inapproprié de prendre un seul médicament contre la douleur intestinale.

Le médecin peut prescrire:

  • antispasmodiques;
  • anti-douleurs;
  • antiviral;
  • les antibiotiques;
  • anti-inflammatoire non stéroïdien;
  • antibactérien;
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • les sorbants;
  • probiotiques, prébiotiques;
  • anthelminthique.

Un régime contre les douleurs intestinales est obligatoire. La nutrition visera à améliorer le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, de sorte que le régime alimentaire doit être léger, mais en même temps contenant toutes les vitamines et minéraux nécessaires.

Si vous commencez le traitement à temps et correctement, ce syndrome peut être éliminé assez rapidement. Cependant, il convient de noter que les projections ultérieures dépendront de la maladie elle-même..

En ce qui concerne les méthodes de prévention, dans ce cas, il est conseillé de prendre des mesures pour prévenir les facteurs étiologiques qui présentent un tel symptôme dans le tableau clinique..

11 raisons pour lesquelles votre intestin vous fait mal

Si, pendant une selle, vous ressentez constamment de la douleur, du sang apparaît périodiquement dans les selles, consultez votre médecin. Cela peut être un symptôme d'hémorroïdes, du syndrome du côlon irritable, de chlamydia, de syphilis, d'infections fongiques, de cancer et d'autres maladies dangereuses. Plus tôt vous déterminez la cause et commencez le traitement, mieux c'est..

Constipation

Si la nourriture se déplace lentement dans le tube digestif, l'intestin aspire et absorbe trop d'eau. Cela rend les selles dures et sèches. Il est difficile pour le corps de le pousser, des douleurs coupantes dans les intestins, des ballonnements, une sensation de vidange incomplète peut apparaître. Le diagnostic de «constipation» est posé si les selles se produisent moins de 3 fois par semaine, mais en fait, des sensations désagréables apparaissent plus tôt.

Pour faire face à la constipation, suivez ces règles:

  • Buvez beaucoup de liquides. Abandonnez la caféine, l'alcool, les boissons gazeuses sucrées - ils déshydratent le corps.
  • Inclure dans l'alimentation des fibres, des probiotiques.
  • Réduisez votre consommation de viande, de lait, de riz et d'autres aliments pouvant causer de la constipation.
  • Exercice, marche.
  • Changer le médicament s'il a cet effet secondaire.
  • Boire des laxatifs dans les cas graves, uniquement sur recommandation d'un médecin.

Les hémorroïdes

La raison pour laquelle les intestins font mal peut être les hémorroïdes. Les veines du rectum gonflent autour de l'anus, formant des nodules douloureux. Il y a des douleurs vives et éclatantes lors des selles, du sang dans les excréments et sur le papier toilette, des démangeaisons anales, une incontinence fécale. Si les hémorroïdes sont externes, des bosses peuvent être ressenties près de l'anus, qui sont douloureuses ou qui démangent.

De telles mesures peuvent éliminer les symptômes désagréables:

  • Bain chaud pendant 10 minutes par jour pour soulager la douleur.
  • Crème pour soulager les démangeaisons et les brûlures avec les hémorroïdes.
  • Apport de fibres.
  • Papier toilette doux.
  • Compresse froide pour soulager les poches.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, naproxène).
  • Comprimés assouplissants pour les selles.

Fissures anales

Les petites plaies autour de l'anus sont causées par des selles trop dures ou trop abondantes. Ils guérissent pendant une longue période, plusieurs semaines, au cours desquelles ils saignent, blessent, démangent, brûlent sont possibles. Pour le traitement, le médecin prescrit des onguents anti-inflammatoires et analgésiques. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Pour réduire l'inconfort:

  • Boire beaucoup de liquides.
  • Mangez des aliments riches en eau (pastèque, concombres).
  • Incluez des aliments qui ramolliront vos selles.
  • Mangez 20 à 45 grammes de fibres par jour.
  • Prenez un bain de siège pour améliorer la circulation sanguine et détendre les muscles.
  • Comment identifier le cancer de l'estomac précoce
  • Augmenter l'immunité avec des remèdes populaires chez les enfants - recettes et conseils d'un immunologiste
  • Quel jour du cycle prendre de la progestérone

Colite ulcéreuse et syndrome du côlon irritable

L'inflammation des intestins qui provoque un gonflement, une douleur et une érosion du côlon et du rectum est la colite ulcéreuse. La pathologie peut provoquer des crampes d'estomac, une diarrhée sanglante ou purulente. La maladie intestinale est incurable. Une opération pour enlever les tissus affectés est capable d'éliminer complètement la colite. Anesthésiques et anti-inflammatoires, le régime aide à éliminer la douleur.

Le syndrome du côlon irritable survient chez un adulte sur dix. Symptômes de la pathologie:

  • douleur abdominale aiguë ou douloureuse;
  • diarrhée ou constipation;
  • mucus dans les selles;
  • ballonnements;
  • augmentation du gazage.

La cause du trouble n'est pas claire. Les principales versions comprennent les aliments, les déséquilibres hormonaux, le stress, la dépression et d'autres maladies mentales. Pour le traitement, des anti-inflammatoires, des immunosuppresseurs, des suppléments de fer, de calcium, de vitamine D et un régime hypocalorique sont prescrits. Rarement, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer la partie affectée de l'intestin.

Eczéma ou psoriasis

Les affections cutanées chroniques peuvent affecter la zone autour de l'anus. Des douleurs, des démangeaisons, des saignements apparaissent. Consultez votre médecin si vous souffrez d'eczéma, de psoriasis ou de verrues. Les pommades sont utilisées pour traiter les maladies de la peau. Une intervention chirurgicale pour enlever les excroissances peut être programmée.

Chlamydia ou syphilis

Les agents responsables de ces maladies pénètrent souvent dans le corps pendant les relations sexuelles anales. Les bactéries pénètrent dans les intestins, les irritent et provoquent une inflammation. Le côlon gonfle et fait mal pendant les selles. Inconfort, sensation de brûlure lors de la miction, écoulement des organes génitaux, inconfort pendant les rapports sexuels.

Les maladies infectieuses ne peuvent être ignorées. La chlamydia elle-même ne disparaît pas, la syphilis est mortelle. Les antibiotiques sont prescrits pour le traitement. Abstenez-vous d'avoir des relations sexuelles pendant la thérapie. Pour éviter de tomber malade, utilisez des préservatifs pendant les rapports sexuels, y compris oraux et anaux. Faites-vous tester régulièrement pour la chlamydia, la syphilis et d'autres maladies sexuellement transmissibles, si vous êtes sexuellement actif, changez souvent de partenaire.

  • Exercices pour une hernie de la colonne lombaire
  • Graines de citrouille - avantages et inconvénients. Comment prendre des graines de citrouille pour hommes et femmes pour traiter les maladies
  • Pourquoi la bile est libérée dans l'estomac et comment traiter le reflux

Les infections fongiques

Douleurs rectales légères à sévères, les démangeaisons sont le symptôme d'un champignon qui a envahi le corps. Pour vous en débarrasser, consultez votre médecin. Il déterminera le type d'agent pathogène et prescrira des pilules pour l'éradiquer. Ne vous attendez pas à ce que le champignon disparaisse de lui-même. Les spores du parasite sont très tenaces, et s'il peut s'enraciner, il sera difficile de s'en débarrasser.

L'endométriose

Douleur abdominale dans la région intestinale avec endométriose. La pathologie survient lorsque la muqueuse de l'utérus se développe anormalement et dépasse l'organe. Le tissu peut s'attacher au côlon, provoquant une irritation, des saignements, une douleur vive ou sourde. La maladie rend la femme stérile. Pour concevoir, elle doit suivre un traitement. Le médecin prescrit une hormonothérapie, des analgésiques, moins souvent une intervention chirurgicale pour enlever l'excès de tissu.

Proctite

La pathologie se développe lorsque la membrane muqueuse du rectum ou le canal par lequel les excréments sortent devient enflammé. Parmi les raisons sont les bactéries intestinales, les infections sexuellement transmissibles, l'inflammation du tractus gastro-intestinal, la radiothérapie pour le cancer. Symptômes de la proctite - douleur et sang lors de la vidange, diarrhée, écoulement muqueux de l'anus, envie fréquente de déféquer.

Pour le traitement et la prévention de la maladie, suivez ces conseils:

  • Utilisez des préservatifs pendant les rapports sexuels.
  • Évitez tout contact étroit avec un partenaire qui a des ulcères visibles, une érosion dans la région génitale.
  • Prenez des antiviraux et des antibiotiques prescrits par votre médecin. Si vous suivez une radiothérapie, prenez des médicaments pour soulager les effets secondaires.
  • Buvez un laxatif pour ramollir vos selles.
  • Faites une intervention chirurgicale pour enlever les parties endommagées du rectum, si vous ne pouvez pas vous en passer.

Papillomavirus humain

Cette infection provoque des verrues autour de l'anus, des organes génitaux, de la bouche et de la gorge. Les excroissances anales peuvent irriter pendant les selles et provoquer des douleurs brûlantes. S'ils ne sont pas retirés, un cancer du col de l'utérus ou du canal anal est possible. La maladie n'est pas complètement traitée; après l'excision, des papillomes peuvent réapparaître. Pour la prévention, utilisez des préservatifs pendant les rapports sexuels, faites-vous vacciner contre le VPH.

Cancer anal ou rectal

Une douleur dans l'anus peut indiquer une tumeur maligne. Autres symptômes de l'oncologie:

  • Couleur atypique, forme de fèces.
  • Sang dans les selles ou sur papier après essuyage.
  • Bosses douloureuses près de l'anus.
  • Des démangeaisons dans l'anus.
  • Constipation ou diarrhée fréquente.
  • Augmentation de la production de gaz, ballonnements.
  • Perte de poids inexpliquée.
  • Douleur constante, crampes abdominales.

De nombreux symptômes apparaissent aux stades avancés du cancer, alors surveillez tout changement. Plus tôt vous consultez votre médecin et commencez le traitement, meilleures sont vos chances de survie. Au stade 1, l'efficacité du traitement est de 90%, alors qu'au troisième stade, elle n'est que de 30%. Pour tuer les cellules cancéreuses, le médecin prescrit une chimiothérapie, une radiothérapie. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer la partie affectée du rectum et du côlon.

Vidéo

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le, appuyez sur Ctrl + Entrée et nous allons tout réparer!

L'intestin fait mal

Selon les statistiques médicales, les pathologies du travail du tractus gastro-intestinal sont constamment associées à des problèmes dans les intestins. Mais la médecine ne reste pas immobile. De nombreuses maladies ont appris à s'identifier et à lutter avec succès. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de ne pas laisser l'inconfort abdominal sans surveillance..

L'intestin humain est un ensemble d'organes à l'intérieur du corps qui sont responsables de la digestion des aliments et de la libération de nutriments. Chacun des composants peut causer de l'inconfort et de la douleur à différents endroits. Il vaut la peine d'examiner chaque symptôme séparément, en identifiant les sources.

L'estomac fait mal à droite

Le plus souvent, la douleur du côté droit de l'abdomen est associée à une appendicite. Accompagnant une douleur de couture vive irradiant vers la jambe droite. Rarement accompagné de douleurs à la jambe gauche. En plus des sensations, il y a aussi des signes visibles:

  • Diarrhée, réflexe nauséeux.
  • Haute pression et température 37 et plus.

Un patient avec un appendice enflammé ressent une douleur accrue lorsqu'il tousse, se retourne ou marche. Une opération est nécessaire pour résoudre la situation.

L'inconfort est parfois causé par une infection intestinale: colite ulcéreuse, iléite, maladie de Crohn, diarrhée. La cause est l'amibe ou les vers.

L'estomac à gauche fait mal

Avec la douleur à droite, tout est assez simple, mais la zone abdominale sur le côté gauche offre de nombreuses options pour les maladies.

Colite ulcéreuse non spécifique

Maladie du côlon associée à une inflammation chronique de la membrane muqueuse de l'organe. Des ulcères hémorragiques non cicatrisants peuvent apparaître à la surface. Dans ce cas, avec l'inflammation, des défauts ulcéreux se forment, qui se développent ensuite en formations cancéreuses. L'intestin supérieur est la source de la douleur. La cause de la maladie est due à des facteurs héréditaires et à l'influence de l'environnement. Avec la maladie, le rectum est affecté, propageant progressivement l'inflammation au côlon. Il s'accompagne de symptômes:

  • Désirs de vidange, souvent faux.
  • Il y a du pus et du sang dans les selles.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Malaise.
  • Douleur coupante.

Diverticulite

Ce sont des excroissances en forme de sac d'un diamètre de 5 mm à 10 cm et se forment le plus souvent sur les parois du gros intestin, principalement dans l'intestin sigmoïde et du côlon (moitié gauche). Beaucoup moins souvent, la diverticulite affecte l'intestin grêle. Cela peut faire mal dans l'abdomen inférieur gauche. Le danger est que la nourriture se bouche dans les sacs - diverticules - les bactéries se multiplient et le processus s'enflamme. Symptômes accompagnant la maladie:

  • Augmentation de la température corporelle à un état de fièvre.
  • Tabouret liquide et aqueux.
  • Sang dans les selles.

Chez les femmes, la diverticulite est enregistrée plus souvent que chez les hommes, 1,5 fois. Un corps adulte est plus sensible aux maladies qu'un enfant.

Selon les données médicales, des processus ressemblant à une hernie sont observés dans plus de la moitié de la population, mais seulement 10 à 15% deviennent enflammés et des symptômes de la maladie apparaissent.

Sigmoïdite

La maladie affecte le côlon sigmoïde, qui est l'avant-dernière partie du gros intestin. La sigmoïdite peut agir comme une maladie indépendante et devenir une manifestation d'une autre maladie.

La raison pour laquelle la maladie se développe est dans l'anatomie et la physiologie de l'intestin lui-même. Au cours du processus de digestion, les aliments traversent le tractus intestinal et, entrant dans le côlon sigmoïde, forment finalement des matières fécales, ce qui contribue à l'irritation de la membrane muqueuse et à l'apparition de microtraumatismes. En raison de la forme incurvée de l'intestin, le contenu de l'intestin est conservé, ce qui crée également une prédisposition à l'apparition d'une inflammation.

Mais non seulement la structure du tractus gastro-intestinal sigmoïde entraîne une sigmoïdite:

  1. Infections intestinales. Les toxines produites par les bactéries agissent de manière destructrice sur les cellules du système digestif et conduisent à l'apparition d'érosions et d'ulcères. Le côlon sigmoïde est particulièrement touché.
  2. Dysbactériose. La microflore remplit une fonction protectrice, lorsque l'équilibre est perturbé, des bactéries nocives se développent, une inflammation.
  3. Ischémie intestinale, dans laquelle l'apport sanguin à l'organe est perturbé. Le plus souvent, la cause est l'athérosclérose, dans laquelle des plaques se forment dans les vaisseaux qui ne permettent pas au sang de passer dans un volume suffisant. Cela conduit à une mauvaise nutrition des cellules et des tissus. Des zones de nécrose apparaissent - les premières sources d'inflammation.
  4. Mal des radiations. Des doses excessives de rayonnement reçues par une personne détruisent la structure des cellules, entraînent l'apparition de composés toxiques qui endommagent les cellules saines du corps.

Dyskinésie

Un complexe de maladies provenant des intestins, le manque de sa fonction motrice. Le gros intestin souffre plus souvent. Les douleurs de dessin sont caractéristiques.

Il en existe deux types: hypermoteur et hypomoteur. Au début, les contractions spastiques et le tonus intestinal augmentent fortement, la constipation survient en cours de route - douleur aiguë et colique. Dans le second type, la fonction motrice et le tonus de l'organe diminuent périodiquement, la nourriture cesse de bouger. Les processus de putréfaction commencent, obstruction intestinale, l'estomac éclate et fait mal.

Douleur à l'estomac avec un retour vers le dos

Avec un ulcère duodénal, le syndrome douloureux s'inquiète la nuit et entre les repas. L'inflammation et la plaie apparaissent à la suite d'une exposition acide à la membrane muqueuse de l'organe. Les personnes sensibles sont les plus sensibles aux ulcères. En conjonction avec le duodénum se trouve l'estomac, qui est également sujet aux ulcères. La maladie se manifeste par périodes: exacerbations (printemps, automne) et rémission. La plupart des hommes sont sensibles aux maladies. Le principal agent causal de la maladie est appelé une bactérie - Helicobacter pylori. Les sources moins courantes d'ulcères duodénaux sont: la prise d'anti-inflammatoires, la cirrhose du foie, l'insuffisance rénale.

Douleur après les selles, manger

La sensation d'inconfort après avoir utilisé les toilettes est associée à une fissure dans l'anus. Cela augmente considérablement le risque d'inflammation. Une personne ressent une douleur intense et intense dans les intestins, irradiant vers le sacrum ou le coccyx. En urinant - crampes. Situation comme une femme, lorsque le bas-ventre fait mal - une violation du cycle menstruel.

Quoi d'autre est indiqué par des douleurs abdominales après une selle, ainsi qu'après avoir mangé:

  • Pour les blessures au coccyx ou au périnée.
  • Crampes intestinales.
  • Maladie oncologique du rectum.
  • Maladie vénérienne.
  • La formation de thrombose dans l'intestin.
  • Spasmes.

Douleur abdominale de la ceinture

Le symptôme indique la présence d'entérocolite dans le corps. Les intestins grêle et gros deviennent enflammés, ce qui entraîne des modifications pathologiques de la membrane muqueuse de l'organe et son dysfonctionnement. Raisons de l'apparition de l'entérocolite:

  • Infections intestinales.
  • Troubles de l'alimentation, y compris l'utilisation de grandes quantités d'aliments épicés, de boissons alcoolisées.
  • Empoisonnement au travail ou médicaments. Le patient a pris des antibiotiques pendant une longue période et sans contrôle.
  • Allergie alimentaire.
  • Radiation.
  • Vers et autres parasites intestinaux.

L'estomac fait mal près du nombril

Dans ce cas, les symptômes indiquent des difficultés dans l'intestin grêle - entérite. Cette maladie, à la suite de laquelle la couche muqueuse de l'organe diminue, le processus de digestion des aliments et d'absorption des nutriments est perturbé..

Les raisons du développement du malaise:

  • Parasites et infections qui se développent dans l'intestin grêle.
  • Accumulation de substances toxiques: arsenic, plomb, etc..
  • Prise incontrôlée de médicaments.
  • Trouble de l'alimentation. Abus de nourriture épicée, restauration rapide. Mauvaise mastication, allergies alimentaires.
  • Pas assez d'enzymes sont produites pour bien digérer les aliments.

En plus des douleurs abdominales internes, l'entérite a également des manifestations externes:

  1. Perte de poids soudaine, le patient perd du poids.
  2. L'irritabilité apparaît, l'insomnie.
  3. Il y a une diminution de l'activité.
  4. La peau devient sèche, s'écaille, les cheveux tombent. Les ongles se cassent facilement et la plaque à ongles devient plus épaisse.
  5. Fonction cardiaque inégale.
  6. Douleurs musculaires, faiblesse du corps, crampes.

En plus de l'entérite, la douleur dans la région du nombril peut indiquer une maladie pas si grave. L'inconfort peut être provoqué par un trouble intestinal causé par une violation de la microflore interne. Le phénomène est temporaire, une fois l'équilibre rétabli, les symptômes disparaissent.

Vous devriez prêter plus d'attention à la douleur dans la région du nombril si la douleur se propage également vers le côté droit. Cela peut indiquer le début d'un processus inflammatoire dans l'appendice du gros intestin..

Une douleur sourde à droite ou dans l'hypochondre droit indique un problème avec la vésicule biliaire et la douleur à la ceinture est le pancréas.

Douleur intestinale pendant la grossesse

L'inconfort dans le tractus intestinal des femmes portant un enfant mérite une attention particulière, car toute perturbation de la santé de la femme enceinte constitue une menace potentielle pour la vie et la santé du bébé.

Les changements physiologiques dans le corps entraînent une sensation d'inconfort dans l'abdomen. La réorganisation du fond hormonal, l'augmentation de la production d'œstrogènes et de progestérone entraînent les conséquences suivantes:

  • Relaxation des muscles des organes internes de la région abdominale.
  • La fonction motrice des intestins diminue, le passage des aliments dans le canal ralentit.
  • Sous stress, les spasmes musculaires du tractus augmentent.
  • À l'approche de l'accouchement, l'utérus avec le fœtus s'agrandit. Les organes internes sont déplacés, comprimés et leur activité fonctionnelle est perturbée.

Les maladies organiques en deviennent également la cause: altération de la fonction motrice du côlon (syndrome du côlon irritable), inflammation de l'iléon, du côlon et du rectum (maladie de Crohn), infections (choléra, dysenterie).

Le stress et une mauvaise alimentation entraînent également des douleurs dans l'abdomen de la femme enceinte.

Lors du transport d'un fœtus dans le corps, une annexite peut survenir au stade chronique. Ce sont des processus inflammatoires dans les trompes de Fallope, mais ils peuvent se propager aux organes péritonéaux et provoquer une péritonite. Il est facile de déterminer les symptômes qui se manifestent avec cette maladie:

  • Douleur douloureuse irradiant vers le sacrum et le rectum.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Sensations désagréables lors de l'inspection et lors de la sensation.

Premiers secours pour les douleurs intestinales

Lorsqu'un patient a mal à l'estomac et qu'il est actuellement impossible de consulter un médecin, vous devez savoir comment lui prodiguer les premiers soins:

  • Le patient doit s'allonger sur une surface plane pendant 30 minutes..
  • Aide à se débarrasser des excréments stagnants. Pour ce faire, vous devez masser l'abdomen et prendre des laxatifs ou un micro lavement. Après un lavement, le patient devrait se sentir mieux, mais il ne peut pas être abusé, car la motilité intestinale sera perturbée.
  • Si des ballonnements et la formation d'un excès de gaz sont observés, prenez du charbon actif ou Smecta.
  • Pour les crampes sévères, prenez des analgésiques comme la papavérine.

Une douleur intense et l'incapacité de soulager le syndrome même après avoir pris des médicaments indiquent la nécessité d'appeler une ambulance.

Pour éviter la récurrence des problèmes du tractus intestinal, il est nécessaire: d'observer le régime alimentaire, de consommer suffisamment de liquide, de subir un examen complet.

Mais il faut se rappeler qu'il n'est pas permis de soulager les spasmes pour toutes les maladies. Par exemple, si vous anesthésiez avec une appendicite, le spécialiste peut ne pas reconnaître la maladie en raison d'une image floue des symptômes..

Quel médecin contacter

Si le patient ressent une gêne abdominale, il suggère de contacter les spécialistes suivants:

  • Gastro-entérologue. Avec la colite et la duodénite, lorsque les intestins font mal et que des processus inflammatoires se produisent. Dysbactériose, entérocolite, présence de parasites à l'intérieur de l'organe.
  • Proctologue. Traite les dysfonctionnements du rectum, du côlon et des organes adjacents. Ce médecin est consulté en présence de constipation persistante ou, au contraire, de diarrhée régulière. Si un gonflement s'est formé dans la région anale, des taches de sang sont apparues dans les selles, un nœud hémorroïdal est sorti.
  • Oncologiste. Traitement des tumeurs malignes et bénignes des intestins et des organes internes de la cavité abdominale.

Traitement

Pour lutter avec succès contre les maladies du tractus intestinal, le patient doit être examiné et testé, et ce n'est qu'après cela que le médecin décidera comment traiter et prescrira les médicaments nécessaires. Il n'est pas souhaitable de prendre des médicaments par vous-même sans consultation.

Médicament

En fonction des symptômes observés, des laxatifs, des analgésiques, des sorbants, normalisant la microflore sont prescrits.

  • Anti-douleurs. No-shpa, Drotaverin, Duspatalin - aident à éliminer rapidement la douleur, aident à normaliser l'état général du patient.
  • Avec un effet laxatif. Duphalac, Guttalax, Regulax - ont un effet irritant sur les parois du tractus intestinal, améliorent l'activité motrice de l'organe. Le médicament aide à soulager la constipation.
  • Avec une formation de gaz accrue. Espumisan - combat les excès de gaz. L'agent aide à réduire le péristaltisme intestinal, l'effondrement d'une partie des boules de gaz avec absorption ultérieure, et l'autre partie est excrétée naturellement.
  • Sorbants. Médicaments visant à éliminer les toxines du corps. Parmi les comprimés, les plus populaires - Charbon actif, à partir de suspensions - Smecta.
  • Médicaments probiotiques. Ils normalisent la microflore dans les intestins. Bififorme, Linex.
  • Anti-inflammatoire. Trichopolum, Tsiprolet, Métronidazole.

Intervention chirurgicale

Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire pour aider un patient ou lui sauver la vie. Pour retirer:

  • Maladies de l'intestin grêle. Syndrome de l'intestin court, adhérence, tumeur maligne, blocage des vaisseaux sanguins alimentant l'organe.
  • Maladies du gros intestin. Appendicite, diverticulite, polypes muqueux, cancer.
  • Maladies du rectum. Hémorroïdes, fistule anale.

Pharmacie naturelle

Des méthodes alternatives peuvent également soulager l'état du patient à la maison. En plus de la prise de médicaments, des recettes alternatives doivent être discutées avec le médecin traitant..

Décoction à base de plantes. Se compose de: menthe poivrée, achillée millefeuille, sauge, agripaume, écorce de chêne, millepertuis. Les ingrédients en proportions égales sont versés dans 0,5 litre d'eau chaude. Faire bouillir à feu doux pendant 2 heures. Après refroidissement, buvez un demi-verre pendant 3 jours (quatre fois par jour). Il est pris pour la diarrhée et les muqueuses irritées. Si le patient reçoit un diagnostic de pancréatite, la décoction à base de plantes est strictement interdite..

Avec une faible activité motrice des intestins, une infusion de linaire est recommandée. 1 cuillère à café d'herbes hachées est mélangée à un verre d'eau bouillie et infusée pendant 10 minutes. Prendre trois fois par jour.

Aloès et miel. Du miel en une quantité de 300 g est fondu, des feuilles d'aloès pré-hachées (3 pièces) sont ajoutées. Le mélange est infusé pendant la journée et pris chaud avant le petit déjeuner (1 heure à l'avance). Si vous n'avez pas d'aloès, vous pouvez utiliser des pommes de terre ou du chou.

Douleur dans les intestins: causes, symptômes et traitements

De nombreuses personnes rencontrent souvent des problèmes tels que des douleurs intestinales et gastriques. Il est très important de savoir pour quelle raison ces symptômes surviennent. La perturbation des intestins est très mauvaise pour le bien-être général d'une personne.

La douleur abdominale est une sensation presque instantanée de faible intensité. La douleur apparaît à la suite de l'entrée d'impulsions pathologiques dans le système nerveux. Il est souvent concentré dans le haut de l'abdomen..

Il est très important de déterminer la cause de son apparition en temps opportun et d'effectuer un traitement complexe qui aidera à éliminer le problème existant..

Localisation

Pour déterminer de quoi l'intestin fait mal, vous devez établir la localisation des manifestations inconfortables. Si la douleur irradie sur tout l'abdomen, cela peut indiquer une appendicite, un syndrome du côlon irritable et la maladie de Crohn. L'inconfort dans le bas de l'abdomen indique principalement une obstruction intestinale.

Si une douleur apparaît dans la région centrale, cela peut indiquer le développement d'une gastro-entérite ou d'une appendicite. En cas de douleur dans les intestins, dans l'iléon du côté gauche, il peut y avoir des soupçons de tumeur maligne ou de maladie de Crohn.

En cas d'apparition soudaine d'inconfort dans le côlon, vous devez appeler d'urgence une ambulance, car cela peut signaler une situation dangereuse. Avec l'appendicite, la douleur apparaît initialement dans la région ombilicale. Avec la progression ultérieure de la maladie, la sensation désagréable se déplace vers la partie iliaque droite.

La douleur dans les intestins est due à l'impact d'impulsions pathologiques sur les organes abdominaux. Ils peuvent être:

  • brûlant;
  • tirant;
  • spasmodique;
  • pressage;
  • stupide;
  • paroxystique;
  • douloureux;
  • Coupe.

La douleur spastique se produit avec la dysenterie, l'entérite, le syndrome du côlon irritable. Il passe après avoir pris des médicaments antispasmodiques. La douleur douloureuse est typique principalement des helminthiases, de la violation de l'acte de défécation, des néoplasmes, de l'accumulation de gaz, de l'obstruction et des adhérences des intestins.

Une douleur aiguë dans l'intestin indique une péritonite, une appendicite, une violation de l'intégrité du tube digestif, une grossesse extra-utérine. Les coliques peuvent être dues à un empoisonnement, à des helminthiases, à des lésions des parois intestinales. Une douleur intestinale prolongée, coupante et intense est principalement le signe d'une colite ulcéreuse. Une sensation de pression et de distension dans l'abdomen apparaît lorsque des aliments excessivement chauds ou salés sont abusés, et une gastrite peut également en être la cause.

Grands provocateurs

Il existe plusieurs causes de douleur dans les intestins, parmi lesquelles il est nécessaire de souligner telles que:

  • inflammation de la membrane muqueuse;
  • obstruction intestinale aiguë;
  • helminthiase;
  • pancréatite;
  • appendicite;
  • infections gastro-intestinales;
  • syndrome du côlon irritable;
  • autres maladies du système digestif.

Les lésions infectieuses surviennent lorsqu'une infection bactérienne ou virale pénètre dans le système digestif. La douleur dans ce cas est associée à des nausées, des selles molles, de la fièvre et une faiblesse sévère. Les spasmes apparaissent comme une réaction à l'activité vitale des agents pathogènes, ainsi qu'aux substances toxiques qu'ils produisent. Une telle violation ne présente aucune difficulté pour le diagnostic, car les symptômes se manifestent assez clairement.

Les causes des douleurs intestinales peuvent être liées à des parasites intestinaux. Une personne peut pendant longtemps ne pas être consciente de la présence de vers dans le corps, car ils sont caractérisés par une existence cachée. Dans le processus d'activité vitale, les parasites produisent des substances toxiques, provoquant ainsi une inflammation de la muqueuse intestinale et une irritation des parois de cet organe. Le résultat est un spasme douloureux. Avec les helminthiases, la douleur est associée à une diminution de l'immunité, de la fatigue et des signes d'allergies.

Avec le syndrome du côlon irritable, des flatulences, des douleurs et des troubles des selles apparaissent, mais les raisons de cette affection ne peuvent être identifiées. Les principaux facteurs affectant la survenue d'un tel problème sont considérés comme les troubles de l'alimentation, le stress, ainsi que les maladies infectieuses précédemment transférées. Chez les femmes, la pathologie peut se manifester pendant la menstruation..

Avec l'appendicite, une douleur aiguë apparaît initialement dans les intestins, qui augmente à chaque mouvement. Une personne est obligée de prendre une certaine position, à savoir, se coucher sur le côté droit, les jambes repliées dans son ventre. Les vomissements apparaissent principalement en réponse à la douleur.

Une douleur dans les intestins sur le côté peut survenir avec des pathologies du pancréas, de l'estomac ou de la vésicule biliaire. Ces maladies provoquent une violation du processus digestif, dans laquelle apparaissent des spasmes douloureux. Si l'inconfort dans cet organe est associé à des vomissements, à un changement du teint de la peau, cela peut être un signe de cholécystite ou de pancréatite..

La douleur chronique dans les intestins indique la présence de tumeurs malignes, qui surviennent principalement à des stades avancés. Au début du développement de la pathologie, les néoplasmes sont assez difficiles à diagnostiquer, car il n'y a pas de symptômes caractéristiques. Au fil du temps, des douleurs intestinales apparaissent, la température augmente et les selles contiennent du mucus et du sang.

Pendant la grossesse

Les causes et le traitement de la douleur dans les intestins peuvent être très différents, c'est pourquoi il est important de reconnaître l'évolution de la maladie en temps opportun et de mener une thérapie complexe. Une attention particulière doit être portée à l'apparition d'inconfort pendant la grossesse, car il existe une forte probabilité d'impact négatif sur l'enfant à naître. Fondamentalement, la douleur apparaît lorsque:

  • changements physiologiques associés à la croissance fœtale;
  • non-respect des règles nutritionnelles;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • stress;
  • inflammation.

Si une sensation d'inconfort apparaît, il est impératif de consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement ultérieur.

Symptômes supplémentaires

Beaucoup sont intéressés par quels symptômes, lorsque les intestins font mal, apparaissent en plus de l'inconfort. Souvent, les maladies gastro-intestinales, caractérisées par la douleur, s'accompagnent de symptômes supplémentaires:

  • fièvre, frissons;
  • nausée et vomissements;
  • impuretés de mucus et de sang dans les selles;
  • fausse envie d'utiliser les toilettes;
  • amertume ou sécheresse de la bouche;
  • constipation ou diarrhée;
  • ballonnements;
  • malaise général.

Il convient de noter que la cause de l'inconfort peut être non seulement des problèmes avec le système digestif. Dans certaines pathologies, des douleurs peuvent apparaître dans le bas de l'abdomen. Si l'intestin fait mal, les symptômes associés à un dysfonctionnement du tube digestif ne peuvent être éliminés que par un médecin qui choisira le bon traitement.

Premiers secours

Si les intestins font mal, que faire? Tout le monde doit le savoir, car de tels symptômes peuvent être associés à des troubles dangereux. S'il n'est pas possible de consulter rapidement un médecin et de recevoir les soins médicaux nécessaires, vous devez immédiatement prendre un certain nombre de mesures appropriées..

Allongez-vous pendant au moins trente minutes. Videz vos intestins par des massages ou des laxatifs. Si la douleur est accompagnée de ballonnements, alors vous pouvez réduire son intensité en utilisant «charbon actif» ou «Smecta». Les médicaments spasmodiques, en particulier, tels que «Papaverin» ou «No-Shpa», aideront à réduire les spasmes et à soulager la douleur..

Une alimentation appropriée et équilibrée, ainsi que l'abandon des mauvaises habitudes, aideront à éviter la réapparition de symptômes désagréables dans les intestins. Si l'inconfort dans la région intestinale se répète souvent, vous devez absolument consulter un médecin..

Lorsque vous avez besoin de soins médicaux

Si les intestins font mal, que faire? Cela ne peut être dit par le médecin traitant qu'après un examen complet. Assurez-vous de consulter un médecin si la douleur:

  • apparaît très souvent;
  • se produit le matin;
  • perte de poids et d'appétit;
  • changements de la fonction intestinale.

De plus, une consultation médicale est requise en présence de maladies du système digestif. Seul un spécialiste qualifié sera en mesure de diagnostiquer correctement et de prescrire le traitement approprié.

Diagnostique

Si les causes de la douleur dans les intestins sont établies à temps, le traitement sera opportun. Dans ce cas, vous pouvez obtenir un bon résultat. En cas de plaintes d'inconfort, il est important de consulter immédiatement un médecin, car non seulement la santé, mais aussi la vie d'une personne dépend en grande partie d'un diagnostic précis. Pour établir la cause de l'apparition de la douleur, vous devez effectuer les mesures de diagnostic appropriées, à savoir:

  • enquête auprès des patients;
  • examen et palpation;
  • analyse des matières fécales pour la teneur en bactéries;
  • analyse d'urine et de sang;
  • coprogramme.

Toutes les femmes en âge de procréer doivent subir un test de grossesse. De plus, un examen gynécologique peut être nécessaire si une grossesse extra-utérine est suspectée. Si vous soupçonnez la nature reflétée des coliques intestinales, le médecin peut vous prescrire une échographie du système digestif et du petit bassin, ainsi qu'une IRM de la colonne vertébrale. En outre, un examen endoscopique de la membrane muqueuse de l'organe affecté peut être nécessaire, suivi d'un prélèvement de matériel pour la biopsie..

À l'aide d'un examen aux rayons X avec l'introduction d'un agent de contraste, des changements structurels peuvent être détectés. Pour déterminer avec précision les causes et les signes des douleurs intestinales, vous ne devez pas prendre d'analgésiques avant le diagnostic, car cela peut quelque peu déformer les symptômes et conduire à un diagnostic incorrect..

Caractéristiques du traitement

Si l'intestin fait mal, un spécialiste qualifié vous dira quoi faire après le diagnostic. Les médecins ne recommandent pas de commencer le traitement par la prise d'analgésiques, car même s'il est possible de se débarrasser de l'inconfort, cela n'éliminera pas la cause de leur apparition.

Une thérapie étiotropique est nécessaire, ce qui aidera à éliminer le facteur provoquant. Cela comprend la prise de médicaments antimicrobiens et antibactériens, ainsi que de probiotiques.

Souvent, la douleur dans les intestins est provoquée par des raisons qui ne peuvent être éliminées que par chirurgie. La thérapie pathogénétique peut également être utilisée pour normaliser la fonction digestive de l'organe affecté. Cela peut inclure la prise de médicaments enzymatiques, ainsi que des sorbants qui lient et éliminent les toxines du corps..

Un traitement symptomatique est effectué pour réduire l'intensité des manifestations douloureuses. Pour cela, des antispasmodiques et des anti-inflammatoires sont prescrits. Leur utilisation n'est possible qu'après que la cause de l'apparition de la maladie a été déterminée..

Parfois, le spasme douloureux peut être soulagé avec un sac de glace ou un coussin chauffant. Cependant, lorsque vous les utilisez, n'oubliez pas de vous rappeler quelques règles très importantes. En présence d'inflammation et de pathologies chirurgicales dangereuses, l'utilisation d'un coussin chauffant est strictement contre-indiquée et la glace peut provoquer des maladies des organes abdominaux. Les traitements thermiques ne peuvent être utilisés que pour éliminer les spasmes musculaires.

De plus, vous devrez peut-être suivre un régime, ainsi que l'utilisation de remèdes et de techniques populaires. Pour normaliser la motilité intestinale, il est recommandé d'introduire des aliments riches en pectine et en fibres dans votre alimentation habituelle. Ils adoucissent le contenu des intestins et favorisent les selles normales. Ces substances se trouvent dans les pommes de terre au four, le son, les oranges, les pommes et les pamplemousses. Évitez également les collations sur le pouce, les plats préparés et les fast-foods..

Le nombre de repas doit être d'au moins 6 fois par jour. Dans ce cas, les portions ne doivent pas être grandes. Cela aidera à réduire la charge sur les intestins et à prévenir les traumatismes de la membrane muqueuse par les matières fécales..

Il est important de boire autant d'eau que possible, car le liquide aide à déplacer les aliments dans les intestins et facilite également les selles. Vous devez boire 6 à 8 verres de liquide par jour. Il convient de noter qu'il ne doit pas être trop froid ou trop chaud..

Il n'est pas recommandé de consommer des boissons contenant de la caféine, en particulier pour les personnes souffrant de diarrhée.

Au départ, vous devez établir la cause de la pathologie et seulement après cela, effectuer un traitement. Il est interdit de prendre des médicaments de manière incontrôlable.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement de la douleur dans les intestins est principalement effectué avec des médicaments en pharmacie. Seul un spécialiste qualifié doit prescrire des médicaments pour éviter l'apparition d'effets secondaires et la détérioration du bien-être. Les médicaments essentiels comprennent:

  • antispasmodique - "No-Shpa", "Duspatalin", "Drotaverin";
  • laxatifs - "Microlax", "Duphalac", "Fitolax";
  • probiotiques - Linex, Acipol;
  • sorbants - Smecta "," Enterosgel ".

En outre, des fonds sont nécessaires pour aider à éliminer la formation excessive de gaz, vous devez prendre les médicaments "Subsimplex" et "Espumisan". Les antispasmodiques aident à détendre les muscles lisses et permettent au patient de se sentir mieux. "No-Shpa" est considéré comme un bon remède, car il élimine les spasmes gastro-intestinaux et aide à élargir la lumière des vaisseaux sanguins. Il est à noter qu'il est interdit de prendre ce médicament pendant la grossesse, une insuffisance hépatique et rénale, l'allaitement et l'hypertension..

Le médicament "Papaverine" élimine la douleur et les coliques, et réduit également le tonus musculaire. Ce remède provoque des effets secondaires, notamment la constipation, la somnolence et une diminution de la pression. Il est contre-indiqué dans l'insuffisance hépatique et les maladies cardiaques. Le médicament "Spazmalgon" a de très bonnes propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques. Ce remède provoque l'apparition d'effets secondaires, notamment une augmentation du rythme cardiaque, des nausées et des allergies. Il n'est pas utilisé pour le glaucome, les troubles du rythme cardiaque et le fonctionnement des reins et du foie..

Le médicament "Metoclopramide" bloque certains récepteurs, aide à normaliser la motilité intestinale et élimine l'inconfort dans l'abdomen. Il convient de rappeler que ce remède peut provoquer une somnolence sévère et une altération de la coordination des mouvements..

Il est préférable de refuser de prendre des analgésiques, car ils n'apporteront aucun résultat et peuvent même nuire et provoquer des complications.

Opération

Beaucoup de gens se demandent si les intestins font mal, que faire et comment se débarrasser des symptômes désagréables. Dans certains cas, la pathologie peut être très dangereuse et grave et nécessite nécessairement une opération. La nécessité d'une intervention chirurgicale est déterminée par le médecin en fonction des résultats du diagnostic. Les types de chirurgie les plus courants sont tels que:

  • endoscopie;
  • laparotomie;
  • laparoscopie.

Une endoscopie est nécessaire pour éliminer les polypes qui se sont formés dans les intestins et pour éliminer les corps étrangers. La laparoscopie est réalisée pour détecter les adhérences, les néoplasmes bénins. La laparotomie est réalisée pour éliminer les pathologies dangereuses en excisant une partie de l'intestin.

Régime thérapeutique

Lors du traitement des maladies intestinales, la nutrition thérapeutique joue un rôle important, dont le non-respect réduit l'efficacité de l'effet du médicament. Lors du choix d'un régime, la fonctionnalité de l'intestin doit être prise en compte. Par exemple, pour la diarrhée, le tableau numéro 4 est attribué et pour la constipation - 3.

Quel que soit le type de maladie intestinale, les aliments gras, les sodas, le café, les boissons alcoolisées et les légumes au goût épicé doivent être exclus de l'alimentation habituelle. Ils provoquent des crampes abdominales douloureuses..

Méthodes folkloriques

La médecine traditionnelle ne peut être utilisée qu'après consultation d'un médecin. Les décoctions d'herbes médicinales, en particulier telles que l'achillée millefeuille, la menthe, l'écorce de chêne, le millepertuis, l'agripaume, ont de bonnes performances. Ils aident à soulager les crampes et la douleur.

Prenez 15 g d'herbes médicinales et versez 500 ml d'eau bouillante. Laisser agir 2-3 heures pour que le produit soit bien infusé. Après refroidissement, buvez 0,5 cuillère à soupe de liquide. jusqu'à 4 fois par jour. Le cours thérapeutique dure 3 jours.

Prenez 3 feuilles d'aloès hachées, mettez 300 g de miel fondu. Laisser dans un endroit sombre pendant une journée afin que le produit soit bien infusé. Prenez le produit fini 1 heure avant de le manger. Prenez 3 g de feuilles de thé vert et mangez-les avant les repas. Hachez finement le chou ou les pommes de terre, mettez 1 cuillère à soupe. mon chéri. Laissez infuser pendant une journée. Mangez un mélange prêt à l'emploi avant le petit déjeuner.

La prévention

Dans un but de prévention, il est impératif de suivre votre alimentation habituelle, en ne consommant que des aliments sains. Une attitude négligente à l'égard d'une alimentation appropriée et saine peut provoquer la formation de tumeurs, ainsi que l'apparition de maladies chroniques..

Si des substances toxiques s'accumulent sur les parois de l'intestin, de graves problèmes et des perturbations peuvent survenir. Il est très important de suivre le bon régime de consommation d'alcool, car cela évitera la constipation..

Les maladies de l'estomac et des intestins doivent être traitées afin de ne pas aggraver leur évolution. Il est également important de mener une vie saine..