Que pouvez-vous manger après une intoxication alimentaire?

Types

Après une intoxication alimentaire, vous n'avez pas envie de penser à la nourriture. Cependant, il est difficile de faire face aux besoins naturels. Les aliments doivent être pris avec précaution - vous devez savoir ce que vous pouvez manger après une intoxication alimentaire.

Chaque personne réagit différemment à la nourriture ou à l'idée de manger à nouveau. Il est naturel de perdre temporairement l'appétit. Tout d'abord, reposez votre estomac et ne le chargez pas pendant plusieurs heures. Mais restez hydraté en buvant de l'eau ordinaire. Le corps vous dira quand il est temps de manger.

Que manger après une intoxication?

Après des maux d'estomac, vous devez être très prudent avec votre alimentation..

Aliments respectueux de l'estomac:

blé. des céréales;

pain séché, pain grillé, craquelins.

Un tel régime est l'une des principales recommandations pour la guérison des maladies gastro-intestinales..

Ces aliments aident à former des selles dures et à réduire l'incidence de la diarrhée. De plus, les bananes sont riches en potassium, ce qui peut remplacer les électrolytes perdus..

De plus, les probiotiques et les probiotiques peuvent aider à prévenir et à guérir des maladies d'origine alimentaire..

Des restrictions s'appliquent également aux méthodes de cuisson, il est préférable de manger:

les bouillons faibles en gras, en particulier les bouillons d'os;

céréales pauvres en sucre, en tout ou en partie sur l'eau;

poulet ou dinde rôtis.

Plus la maladie dure longtemps, plus une personne a besoin de protéines. Cela accélérera le processus de guérison et empêchera la dégradation musculaire en l'absence de calories suffisantes..

Habituellement, dans 24 à 48 heures, vous pouvez reprendre votre régime alimentaire habituel..

En cas d'intoxication alimentaire, une personne perd des électrolytes en raison de la diarrhée et des vomissements. Ces minéraux aident à maintenir l'équilibre des fluides dans le corps. En cas de déshydratation sévère, des solutions sont nécessaires pour restaurer les minéraux perdus, par exemple Rehydron, Oralit ou Pedialyte. Après avoir pris des médicaments, il sera utile de boire des tisanes (menthe, camomille).

Ce que vous ne pouvez pas manger après une intoxication?

L'intoxication alimentaire est très irritante pour l'estomac et les intestins. Par conséquent, les aliments qui stimulent trop les sucs gastriques doivent être évités..

Quoi ne pas manger après une intoxication alimentaire:

Produits laitiers, y compris le fromage, le fromage cottage, la crème glacée et le yogourt.

Les aliments frits riches en matières grasses peuvent entraîner une vidange rapide de l'estomac et une aggravation des symptômes de diarrhée.

Les aliments épicés et les condiments forts peuvent mettre le feu à l'estomac.

Vous devez également faire attention aux aliments qui provoquent des ballonnements:

Régime alimentaire pour empoisonnement

L'empoisonnement est une violation des fonctions corporelles en raison de l'ingestion de poisons ou d'aliments de mauvaise qualité.

Causes d'empoisonnement

L'empoisonnement est un stress fort pour tout le corps, toutes les défenses sont impliquées dans la lutte contre leurs conséquences.

Une personne peut être empoisonnée par des champignons ou des plantes vénéneux, de l'alcool, des produits chimiques ménagers ou une sorte de substances chimiques, mais l'intoxication alimentaire est la plus courante..

En cas d'intoxication alimentaire, des aliments de mauvaise qualité pénètrent dans le tractus gastro-intestinal - viande ou poisson mal frits, œufs crus, produits laitiers acides. Ils peuvent avoir été stockés dans des conditions inappropriées ou détériorés à cause d'un stockage trop long. Les fruits et légumes non lavés peuvent également causer de l'inconfort. Il est important d'établir avec précision et en temps opportun la cause de l'intoxication, afin que d'autres personnes ne souffrent pas de l'utilisation de cet aliment avarié..

Symptômes d'empoisonnement

L'empoisonnement se produit avec un inconfort prononcé et un bien-être altéré. Le plus souvent, une personne s'inquiète pour:

  • Faiblesse, frissons et maux de tête;
  • Douleur et inconfort dans l'abdomen;
  • La diarrhée;
  • Nausée et vomissements;
  • Augmentation de la température corporelle.

Avec de tels symptômes, il serait plus juste de consulter un médecin, car il est assez difficile de contrôler ce type de lésion par vous-même. Le médecin pourra effectuer un diagnostic différentiel de l'empoisonnement et exclure une infection intestinale ou une pathologie chirurgicale de l'abdomen. Parfois, le traitement des intoxications alimentaires nécessite d'accélérer l'élimination des substances toxiques du corps à l'aide de la fluidothérapie en milieu hospitalier..

Quand tu peux manger après une intoxication

Dans le traitement d'une intoxication alimentaire, la nature de l'aliment est aussi importante que le médicament. Presque toujours, avec une intoxication alimentaire, une personne a un appétit réduit et elle ne veut pas du tout manger. Un régime alimentaire pour intoxication alimentaire à un stade précoce implique simplement le jeûne pendant une certaine période de temps. Cela protégera le tractus gastro-intestinal de la surcharge. Le premier jour du régime en cas d'empoisonnement, la prise de nourriture n'est pas du tout recommandée, un tel jeûne ne profitera qu'à l'organisme. Dès le deuxième jour, lorsque vous vous sentez mieux, vous pouvez commencer à manger.

Régime de consommation sur un régime pour intoxication

Boire de l'eau avec un régime pour intoxication alimentaire est nécessaire autant que possible. Dans cette condition, de grandes quantités de liquide sont perdues avec des vomissements et de la diarrhée, puis à des températures élevées. De plus, il est nécessaire d'éliminer les toxines qui ont causé l'empoisonnement du corps, de sorte que la charge en eau sur le corps doit être suffisamment importante.

Un régime alimentaire adéquat pour une intoxication légère à modérée peut remplacer la perfusion de solutions médicinales dans les veines, mais elles ne peuvent pas être supprimées en cas d'intoxication sévère..

En tant que boissons, en plus de l'eau ordinaire pour un régime d'intoxication, vous pouvez utiliser:

  • Eau minérale plate;
  • Compote de fruits secs;
  • Thé à la rose musquée;
  • Bouillon de riz;
  • Thé noir ou vert sans sucre.

Boire au régime pour intoxication alimentaire doit être fréquent et régulier, mais en petites portions. De grandes quantités d'eau peuvent provoquer des vomissements. Avec les excréments et les vomissements lors d'une intoxication alimentaire, beaucoup de sels sont perdus. Leur carence peut être comblée par des solutions de réhydratation spéciales:

  • Regidron;
  • Citroglucosolan;
  • Glucosolan et autres.

Ils ont un goût salé et pas toujours agréable. La poudre pour la préparation de telles solutions peut être achetée à la pharmacie et diluée selon les instructions. Il est recommandé d'inclure la solution thérapeutique dans le régime alimentaire pour intoxication alimentaire le premier jour, en alternance avec d'autres liquides - compote, thé, eau.

Que pouvez-vous manger avec un régime pour une intoxication alimentaire

Après une intoxication, vous devez sélectionner très soigneusement les plats de votre alimentation. Pendant longtemps, il est nécessaire d'exclure de la liste des produits autorisés:

  • Poissons gras et viande;
  • Produits semi-finis;
  • Ketchup et mayonnaise;
  • Nourriture en boîte;
  • Plats épicés, fumés et salés;
  • Pétrole;
  • Bonbons et pâtisseries;
  • Boissons gazeuses;
  • De l'alcool.

Pour que l'estomac recommence à assimiler la nourriture, il doit être facile à digérer. Tout d'abord, sur un régime avec intoxication alimentaire, les plats gras et protéinés sont exclus car nécessitant le plus de stress sur les forces digestives. Dans le même but, il est recommandé d'augmenter le nombre de repas à 6-7 par jour, et de réduire les portions d'aliments en volume. En outre, dans les premiers jours, il n'est pas souhaitable de manger des plats laitiers et au lait aigre. Les fruits et légumes frais doivent être remplacés par des légumes bouillis ou cuits au four.

Les plats qui répondent à certaines exigences conviennent à la catégorie des aliments autorisés dans le régime alimentaire en cas d'empoisonnement. La nourriture doit être:

  • Mécaniquement et chimiquement doux;
  • Température optimale;
  • Ne provoquez pas de stimulation excessive des glandes digestives et des enzymes;
  • Il est souhaitable d'avoir des propriétés enveloppantes;
  • Ne pas fermenter les intestins.

Les plats doivent être bouillis ou cuits à la vapeur. Un bouillon de viande ou de poulet faible est autorisé comme premier plat. Le pain doit être du blé, mais pas frais, mais cuit hier. Ce serait encore mieux de le remplacer par des craquelins. Il est permis d'utiliser une petite quantité de viande maigre bouillie sous forme de purée de pommes de terre ou de côtelettes à la vapeur, de purée de pommes de terre sans lait ni beurre.

Le plat principal d'un régime pour intoxication est la bouillie - gruau, sarrasin ou riz. Ils sont brassés sans lait et ne sont pas assaisonnés de beurre..

En cas d'empoisonnement, vous devez suivre un tel régime pendant plusieurs jours, élargir le régime et introduire de nouveaux produits progressivement, en petites quantités.

Régime alimentaire pour empoisonnement chez les enfants

Dès que le bébé présente les premiers symptômes d'empoisonnement, vous devez commencer à le souder avec du liquide. Les portions d'eau, de compote, de thé et d'eau de riz doivent être petites pour ne pas provoquer de vomissements. Parfois, dans de tels cas, il est nécessaire de donner du liquide toutes les 15 minutes, plusieurs cuillères à café. Si l'enfant ne veut pas manger, vous n'avez pas besoin de le forcer..

Le régime alimentaire en cas d'empoisonnement chez les nourrissons permet de maintenir l'allaitement, mais il vaut mieux supprimer les aliments complémentaires pendant un certain temps. Les principes généraux de sélection des plats pour le menu correspondent à ceux des adultes.

Que pouvez-vous manger et boire après une intoxication - un menu et un régime détaillés

L'empoisonnement du corps se produit de manière inattendue, et il est très important de savoir ce que vous pouvez manger en cas d'empoisonnement. Dans cet article, nous analyserons les différentes causes d'intoxication corporelle, l'alimentation et un menu détaillé après une intoxication alimentaire, chimique et alcoolique.

Après l'empoisonnement, il y a une image d'intoxication générale du corps, de déshydratation, de vertiges, de choc toxique. Certaines formes d'empoisonnement nécessitent un traitement hospitalier. Dans les cas les plus légers, il suffira d'adhérer à une alimentation douce à la maison, puis une guérison complète se produit en quelques jours..

Types d'empoisonnement et principales causes

L'empoisonnement est un trouble de l'activité vitale du corps, des dommages causés par des substances toxiques et des poisons. Il existe plusieurs types d'empoisonnement

  • aliments
  • médicinal et alcoolique
  • pesticides
  • acides et alcalis
  • lampe et monoxyde de carbone

L'empoisonnement est causé par la consommation d'aliments avariés, une surdose ou une insuffisance de médicaments, de l'alcool contrefait. Des produits chimiques toxiques peuvent pénétrer dans le corps pendant les travaux agricoles ou avec une manipulation imprudente lors de la dératisation des locaux.

Les causes d'intoxication par les acides, les alcalis et les gaz sont similaires - le plus souvent, elles endommagent les muqueuses et les organes respiratoires.

Manger après une intoxication alimentaire

Après une intoxication alimentaire, un médecin est généralement consulté. De nombreux toxicologues recommandent de ne rien manger pendant plusieurs jours, de boire beaucoup d'eau, d'éliminer toutes les toxines. Dans les cas simples, ce schéma fonctionne bien, en un jour la condition s'améliore..

Le premier jour après l'intoxication, il est recommandé de prendre de l'eau bouillie à température ambiante, en quantités illimitées. Si c'est très difficile, vous pouvez ajouter des croûtons blancs à partir de pain sans levure. Le lendemain, si l'état de santé s'améliore, vous pouvez ajouter d'autres aliments au régime..

Pendant plusieurs jours, assurez-vous de suivre un régime strict qui n'irrite pas la membrane muqueuse de l'œsophage et des intestins. Dans ce cas, les plats finis doivent être légèrement salés. Les portions doivent être divisées en plusieurs parties, les repas doivent être fractionnés, plusieurs cuillères à la fois.

Le nombre de repas doit être de 5 à 6 fois par jour. Les bonbons sont interdits, car ils provoquent la formation de gaz dans les intestins.

Soupes diététiques après une intoxication alimentaire

Seuls les légumes sont autorisés, pas de viande, pas d'acide. Les soupes dans les premiers jours sont rendues liquides, puis elles peuvent être plus épaisses, mais jusqu'à ce que l'état se stabilise, frottées ou fouettées avec un mélangeur.

Le chou sous quelque forme que ce soit n'est pas autorisé dans les soupes - il provoque la formation de gaz, une irritation des parois intestinales. Les légumineuses ne sont pas non plus autorisées. Les carottes, les pommes de terre et l'aneth sont autorisés. Vous pouvez ajouter une cuillerée de riz. Tout doit être durci. Ne mettez pas de graisse dans la soupe.

Viande et poisson après une intoxication alimentaire

Seulement faible en gras, bouilli, moulu. Les escalopes à la vapeur sont également acceptables. Ils peuvent être ajoutés 4-5 jours après l'empoisonnement, d'abord en petites quantités. L'ajout de poivre est exclu.

Les bouillons après une intoxication alimentaire ne sont pas autorisés - ils créent une charge supplémentaire sur le foie, compliquent la récupération.

Produits laitiers après une intoxication alimentaire

Ils sont complètement interdits. Une petite quantité de fromage cottage cuit et râpé est autorisée - sous forme de soufflé, de casseroles, etc. Le lait et les produits laitiers seront disponibles deux semaines après l'intoxication.

Porridge après une intoxication alimentaire

Cuit à l'eau, sous forme de purée de pommes de terre. Ils sont d'abord liquides, puis avec une consistance épaisse. Il peut y avoir du riz, du sarrasin. La semoule et le gruau sont indésirables. Mamaliga ne convient pas non plus - il est difficile à digérer, il irrite les parois de l'estomac.

Une semaine après l'empoisonnement, les œufs durs sont autorisés - 1 pc. par jour, mais pas plus de 2 par semaine.

Nourriture après une intoxication alcoolique

En termes de symptômes, l'alcool est très similaire à une intoxication alimentaire, il affecte également le foie. Mais avec cet empoisonnement, il faut distinguer entre le moment où une quantité excessive d'alcool pénètre dans le corps et lorsque cet alcool est de mauvaise qualité, ou au lieu d'alcool éthylique, il y a du méthyle..

Que faire en cas d'intoxication au méthanol

Une condition mortellement dangereuse qui nécessite des soins médicaux urgents. En cas d'intoxication à l'alcool méthylique, les signes d'intoxication sont faibles. L'intoxication est plus perceptible. Si vous soupçonnez un tel empoisonnement, boire du charbon actif est inutile - le méthanol a déjà été absorbé.

Comment provoquer des vomissements artificiels

Une personne a besoin de boire beaucoup d'eau propre, provoquant des vomissements tous les deux à trois verres. Rien d'autre ne peut être donné. Il est nécessaire d'appeler une ambulance, car la dose critique d'alcool méthylique pour une personne est de 100 ml. Le traitement ultérieur a lieu dans l'unité de soins intensifs ou dans le service de toxicologie. Il est interdit de manger de la nourriture en cas d'intoxication au méthanol.

Que faire en cas d'intoxication à l'éthanol

L'intoxication alcoolique provoque toujours des réactions désagréables du corps - étourdissements, nausées, vomissements. Vous pouvez sortir une personne de cet état avec l'aide d'un régime spécial..

Boire avec une intoxication alcoolique

C'est important - aucun «like like» ne fonctionnera dans ce cas. Il est impossible d'éliminer les symptômes de l'intoxication alcoolique avec de l'alcool. Une personne doit recevoir de l'eau propre non gazeuse à boire, il est conseillé de faire vomir tous les deux ou trois verres. L'eau gazeuse n'aidera pas, l'alcool sera absorbé plus fortement dans la membrane muqueuse.

Après le nettoyage forcé de l'estomac, il est recommandé de donner une décoction de feuilles de sauge, de menthe, de millepertuis - ces infusions résistent bien à la gueule de bois.

Aliments empoisonnés à l'alcool

Comme pour les intoxications alimentaires, les portions de nourriture ne doivent pas être importantes. Il est recommandé de les diviser en parties, de manger en petites portions.

Soupes pour intoxication alcoolique

Exceptionnellement maigre, végétal. Ils ajoutent du riz, du sarrasin. Vous pouvez mettre la poitrine de poulet râpée dans un hachoir à viande dans la soupe.

Deuxième cours pour intoxication alcoolique

Rien de frit n'est autorisé. Tous les plats doivent être bouillis, cuits ou cuits au four.
Du poulet ou du bœuf bouilli fera l'affaire. Veuillez noter que le porc et l'agneau sont très gras, ils ne peuvent pas être donnés à une personne dans cet état - trop de charge sur le foie. Pour la même raison, les saucisses ne sont pas recommandées..

Il est permis de cuire du poisson de mer maigre. La bouillie de riz et de sarrasin, les pommes de terre bouillies ou cuites au four, la purée de pommes de terre sont autorisées comme accompagnement.

Il est strictement interdit en cas d'intoxication alcoolique

  • une variété d'aliments secs, à l'exception des croûtons blancs sans levure
  • viandes fumées
  • orge
  • bonbons et chocolat, miel
  • légumineuses et conserves
  • produits laitiers

Si une personne intoxiquée à l'alcool n'a pas d'appétit, il est préférable de lui donner un verre d'eau tiède à une température confortable.

Aliments après une intoxication aux pesticides et au gaz

Vous pouvez être empoisonné avec ces substances même à la maison, en prenant soin de plantes d'intérieur ou en nettoyant une pièce. Aux premiers symptômes d'empoisonnement, vous devez boire beaucoup d'eau - de l'eau bouillie non gazeuse propre.

Après l'élimination de tous les symptômes aigus, il est recommandé de suivre un régime doux..

En cas d'empoisonnement aux pesticides et au gaz, vous pouvez manger:

  • Purée de soupes, bouillie liquide
  • Viande et poisson bouillis ou cuits, hachés dans un hachoir à viande
  • Ragoût de légumes

De boire, les décoctions d'herbes, de camomille, de menthe, de tilleul sont autorisées. Thé faible possible.

En cas d'intoxication aux pesticides et au gaz, il est interdit de manger:

  • Tous les bonbons, y compris le miel
  • Produits fumés et produits de boulangerie
  • Légumineuses
  • Aliments en conserve et frits
  • Aliments salés, épicés et épicés
  • De l'alcool

La prévention des intoxications est simple. Il est nécessaire de faire preuve d'attention à soi-même, de respecter le régime alimentaire et de prendre des précautions. être en bonne santé!

Nourriture pour intoxication

Les vomissements, la diarrhée, une faiblesse générale et des douleurs à l'estomac sont tous des signes d'intoxication alimentaire. Cela est généralement dû à l'utilisation de produits de mauvaise qualité. Mais, malgré la gravité de la situation, elle est souvent traitée avec succès à domicile à un degré modéré. Vrai, sous réserve de toutes les recommandations diététiques.

Comment manger en cas d'empoisonnement

Pour comprendre pourquoi il est si important de faire des ajustements à son alimentation, il suffit de regarder le problème «de l'intérieur». Lors d'une intoxication alimentaire, les processus normaux de sécrétion de mucus et de sucs digestifs sont perturbés dans l'estomac et les intestins. Dans le même temps, le péristaltisme augmente, le tonus musculaire diminue. Les toxines libérées par les microorganismes pathogènes irritent la membrane muqueuse. Mais non seulement les intestins, mais aussi le pancréas et le foie souffrent de leur influence négative..

Il est possible de minimiser leur effet sur le corps en prenant certains médicaments, par exemple des sorbants, et de respecter les principes de base d'un régime alimentaire pour intoxication alimentaire. Ils consistent en l'exclusion des produits alimentaires digérés pendant une longue période ou simplement irritants pour la membrane muqueuse, et le respect du régime de consommation. Ce dernier vous permet d'éviter l'une des conséquences les plus désagréables de l'empoisonnement - la déshydratation..

Règles alimentaires générales

  • Dans les 2-3 jours après l'empoisonnement, il est nécessaire de décharger les intestins autant que possible. Fait intéressant, certains médecins recommandent de refuser complètement la nourriture dans les premières heures jusqu'à la fin des vomissements. D'autres vous conseillent de manger plus souvent, mais pas tous et par petites portions, en prenant des pauses de deux heures entre chaque repas. Juste pour donner de la force au corps.
  • Une attention particulière doit être portée à la méthode de cuisson. Idéalement, il devrait être bouilli ou cuit à la vapeur. Il est préférable de l'utiliser sous forme liquide ou semi-liquide. Dans les premiers temps, la préférence devrait être donnée au bouillon de légumes ou de poulet avec de la chapelure. Il est préférable de refuser les aliments gras et riches en calories et les aliments riches en fibres (céréales) pendant cette période afin de ne pas provoquer une autre indigestion.
  • Vous pouvez ajouter de nouveaux aliments à votre alimentation une fois que tous les symptômes ont disparu. L'essentiel est de le faire progressivement. Ces jours-ci, on y voit du porridge, de la gelée, des légumes cuits ou de la viande maigre. Cependant, il est préférable de les utiliser selon les principes de la nutrition séparée. En d'autres termes, la viande et le poisson sont consommés séparément des céréales et vice versa. Cela permettra au corps de récupérer ses forces plus rapidement..

Régime de boisson

Avec la diarrhée et les vomissements, le corps perd beaucoup de liquide et s'il n'est pas reconstitué, une déshydratation peut survenir à un moment donné. Ne sous-estimez pas cette condition, car au mieux elle provoque des maux de tête et de la fatigue, et au pire - tout un tas de maladies, y compris la mort. De plus, il est dangereux pour les enfants et les adultes, surtout s'ils souffrent de maladies chroniques.

Boire de l'eau ordinaire ne suffit pas pour l'empêcher. Il est nécessaire de prendre soin de la disponibilité des réhydrants - des solutions salines qui empêchent la déshydratation. Vous pouvez les acheter à la pharmacie ou en fabriquer vous-même..

Après avoir affaibli les symptômes, les médecins recommandent d'ajouter de l'eau bouillie ou minérale sans gaz, du thé non sucré, des décoctions de fruits secs.

Fait intéressant, tous non seulement reconstituent les pertes de liquide, mais soulagent également les crises de nausées et de vomissements et nettoient efficacement le corps..

Top 12 des aliments après une intoxication

Eau. En cas de vomissements intenses, il est préférable de le boire par petites gorgées, pour ne pas aggraver la situation. Vous pouvez le remplacer par des glaçons congelés (pour leur préparation, de l'eau minérale est mélangée avec du jus de citron).

Jus de pomme. Il a des propriétés antimicrobiennes, mais en grande quantité, il ne fait qu'aggraver la situation - vous ne devez pas l'oublier. À propos, dans la médecine traditionnelle, il est remplacé par du vinaigre de cidre de pomme dilué avec de l'eau tiède à raison de 2 c. vinaigre pour 1 verre. Vous devez boire le produit obtenu en petites portions tout au long de la journée. Les pommes au four sont également présentées.

Thés d'orge et de riz. Ils sont particulièrement efficaces pour la diarrhée, car non seulement ils s'en débarrassent, mais ils soulagent également bien l'inflammation dans les intestins..

Bananes - elles sont faciles à digérer et enrichissent en même temps le corps de substances utiles - potassium, magnésium, phosphore, calcium, sélénium, fer, zinc et vitamine B6. De plus, les résultats d'études récentes ont montré que leur pulpe peut agir sur le corps comme des sorbants, liant et éliminant les substances toxiques. Il est intéressant de noter qu'à l'étranger, il existe même un régime spécial "BRAT", qui est utilisé pour les intoxications alimentaires et implique l'utilisation de bananes, de compote de pommes, de riz et de pain séché.

Bouillon de poulet - il est préférable de l'ajouter à votre alimentation lorsque vous ressentez de l'appétit. Selon les médecins, non seulement cela rassasie, mais favorise également un rétablissement rapide..

Riz bouilli sans sel - il a des propriétés adsorbantes et élimine efficacement les toxines du corps, et soulage également la diarrhée. Il doit être cuit avec beaucoup d'eau pour faire une fine bouillie. Le sarrasin et l'avoine peuvent être ajoutés au régime pour réduire les symptômes.

Décoction de rose musquée - elle contient une énorme quantité de vitamine C et possède également des propriétés astringentes. Vous pouvez le remplacer par des bouillons de myrtilles, de cassis ou de millepertuis.

Croûtons de pain blanc - une source de glucides.

Estomacs de poulet bouillis - ils sont bons pour la diarrhée.

Décoctions de fruits secs - ils compensent le manque de vitamines et de minéraux et aident à restaurer la muqueuse gastrique.

Kissel - il soulage la diarrhée et enrichit le corps avec des substances utiles.

Herbes - Elles sont largement utilisées en médecine chinoise. Le chardon-Marie est utilisé pour l'empoisonnement aux champignons, la camomille, la racine de gingembre et la réglisse - pour l'empoisonnement avec d'autres produits.

De quoi le corps a-t-il besoin après un empoisonnement?

  • Vitamine A. Les résultats des études menées sur des rats ont cependant montré que «le corps en souffre dans la salmonellose». Par conséquent, en ajoutant des aliments avec leur contenu à votre alimentation, vous pouvez accélérer votre récupération..
  • Calcium. Il a un effet similaire.
  • Acide alpha-lipoïque - "Un puissant antioxydant trouvé dans le brocoli, le bœuf et les épinards et est considéré comme un traitement efficace pour l'intoxication alimentaire aux champignons.".

Quoi ne pas manger après une intoxication

Jusqu'à la récupération complète, il est préférable d'exclure:

  • Aliments gras et épicés - ils provoquent la formation de gaz et, par conséquent, une gêne et des douleurs dans l'estomac.
  • Boissons alcoolisées et caféinées, qui provoquent la diarrhée et la déshydratation.
  • Produits laitiers - malgré le fait qu'ils contiennent des probiotiques, il est toujours préférable de les refuser après un empoisonnement. Tout simplement parce qu'ils peuvent provoquer des maux d'estomac..
  • Aliments riches en fibres - agrumes, graines, noix et la plupart des fruits et légumes que nous mangeons avec la peau. Dans des conditions normales, ils améliorent la motilité intestinale, ce qui aide grandement le corps, mais après un empoisonnement ne fait qu'aggraver la situation..

L'intoxication alimentaire est une maladie qui peut envahir une personne à tout moment. Cependant, il ne faut pas en avoir peur si vous avez à portée de main un ensemble de produits de base capables de le combattre, et sous vos yeux se trouvent les recommandations de spécialistes. Néanmoins, en cas d'aggravation, il ne vaut toujours pas la peine de s'y fier totalement. Il est important de consulter un médecin dès que possible, puis d'utiliser simplement les conseils ci-dessus en combinaison avec le traitement prescrit par lui..

Que peuvent manger un adulte et un enfant en cas d'intoxication alimentaire?

L'intoxication alimentaire aiguë est un terme collectif qui comprend les conditions pathologiques du corps humain associées à une exposition à des toxines biologiques ou non biologiques. Le dysfonctionnement des organes et systèmes individuels est dû à la consommation de produits alimentaires de mauvaise qualité par un adulte ou un enfant.

Le contenu d'un complexe de symptômes typique qui survient après une intoxication alimentaire comprend une faiblesse et une léthargie générales, des migraines et des étourdissements, des sensations douloureuses aiguës dans la région épigastrique, des nausées et des vomissements, des flatulences et de la diarrhée.

Après ingestion de produits contenant des microorganismes pathogènes de certains types, le patient a une toxicité alimentaire. L'apparition de la maladie est associée à l'utilisation de toxines ou de cellules vivantes d'un agent pathogène spécifique.

Dans la grande majorité des cas, les patients se rendent dans un établissement médical pour éliminer les symptômes douloureux liés à l'ingestion de Salmonella et de la flore opportuniste (protozoaires, virus et champignons).

Raisons d'empoisonnement

La perturbation du tube digestif chez les adultes et les enfants survient souvent à la suite de:

  • prendre des quantités excessives de vodka ou d'autres types de boissons alcoolisées;
  • cuire des aliments à partir d'aliments qui ont été exposés à la température ambiante pendant plus de 2 heures;
  • utilisation de produits périmés;
  • cuisson incorrecte de la viande, du poisson ou des œufs;
  • éplucher les fruits et autres aliments dans de l'eau sale ou contaminée;
  • non-respect des exigences d'hygiène pour se laver les mains avant de manger;
  • faire des glaçons à partir d'eau non traitée;
  • ingestion de plantes et champignons vénéneux non comestibles.

Pourquoi vous avez besoin d'un régime

La première recommandation que les médecins donnent à un patient empoisonné est de suivre un régime. Les principes nutritionnels clés comprennent:

  1. réduire le risque de perte de liquide;
  2. reconstitution active de l'équilibre eau-sel;
  3. la création de conditions douces dans l'intestin pour une guérison efficace des muqueuses et des tissus épithéliaux;
  4. normalisation de l'équilibre des vitamines et minéraux, protéines, glucides et graisses.

Premiers secours

Lors d'une intoxication grave, une personne développe un certain nombre de manifestations douloureuses qui nécessitent un traitement immédiat..

Comment traiter les symptômes d'une intoxication aiguë? Le médecin doit rincer l'estomac, provoquant des vomissements. Les patients boivent la quantité prescrite d'une solution faible de soude ou de manganèse. Un lavement peut être fait si nécessaire.

Pour l'élimination accélérée des substances toxiques, il est recommandé aux patients de verser des antibiotiques et des médicaments antimicrobiens, antidiarrhéiques et analgésiques. L'auto-administration de tout médicament est interdite. Les injections et les pilules ne peuvent être prises que sur la base du diagnostic clinique..

Pendant la thérapie réparatrice, les médecins prescrivent une boisson lourde. Vous devez utiliser de l'eau propre à température ambiante.

Règles de régime

Puis-je manger après une intoxication? Les médecins recommandent aux patients en période d'intoxication de manger un certain groupe d'aliments.

Les individus sont avertis de limiter leur appétit, car la consommation excessive d'aliments solides entraînera des troubles digestifs. Pour revenir à un régime alimentaire normal, le patient doit attendre que la membrane muqueuse soit restaurée et que les processus de production d'enzymes se normalisent.

Après une intoxication alimentaire, une mère qui allaite doit interrompre temporairement le processus d'allaitement. Cela est nécessaire pour réduire le risque de transmission de la microflore pathogène dans le corps d'un nouveau-né..

Manger après une intoxication alimentaire

Le premier jour de l'intoxication, il est recommandé de réduire le régime au minimum. Le patient doit arrêter de fumer. En journée, seules les tisanes et les compotes de baies sont autorisées. Le volume de liquide consommé le premier jour après le trouble ne doit pas dépasser 2 litres. Sinon, la personne pourrait vomir..

Le deuxième jour, les patients reçoivent des préparations liquides. Le menu peut inclure des bouillons de légumes légers, de la gelée et des yaourts, du porridge aqueux et de la purée de pommes de terre sans huile. Un régime modéré permet de préparer du pain ou des craquelins d'hier sans sel ni sucre.

La nourriture en cas d'empoisonnement doit être fractionnée. Cela signifie que les repas sont divisés 6 à 7 fois, au cours desquels la personne consomme de petites portions. La quantité de nourriture consommée à la fois doit être augmentée progressivement..

Le troisième jour, les nutritionnistes autorisent l'introduction de petites portions de viande maigre bouillie (poulet, veau). Le patient peut manger des galettes de poisson, des omelettes cuites à la vapeur et des boulettes de viande.

L'écoulement naturel de la citrouille est d'un grand avantage pour restaurer la microflore naturelle de l'estomac. La boisson a de nombreuses propriétés médicinales, vous permet d'éliminer rapidement les toxines et de régénérer l'épithélium..

Quels aliments pouvez-vous manger

Que pouvez-vous manger en cas d'intoxication alimentaire? Un régime doux consiste à élaborer un régime à partir d'aliments sains tels que:

  • soupes de purée de légumes maigres;
  • côtelettes à la vapeur avec du poisson ou de la viande maigre;
  • soufflés, casseroles et puddings au fromage cottage;
  • bouillie de sarrasin et de riz cuit dans l'eau;
  • produits de boulangerie secs ou croûtons;
  • légumes et fruits cuits ou bouillis hachés (coings, poires, pommes);
  • omelette à la vapeur;
  • yogourt, kéfir sans additifs, fromage cottage râpé faible en gras.

Quelle boisson

Quelles boissons sont bonnes pour les patients? Les patients doivent consommer une quantité suffisante d'eau plate de table. Vous pouvez soulager l'intoxication si vous buvez des boissons saines, parmi lesquelles les nutritionnistes comprennent:

  • décoctions d'herbes médicinales avec une petite quantité de miel (thé à base de camomille, d'églantier, d'aneth, de thym, de menthe);
  • thé vert et noir faible;
  • gelée maison, compote de fruits secs.

Aliments interdits

Quels aliments ne doivent pas être consommés après une intoxication? Les patients doivent refuser:

  • fruits aigres, quelques baies et fruits (pastèques, bananes);
  • bonbons;
  • légumineuses et graines de soja;
  • fromage gras;
  • millet, flocons d'avoine et orge perlé;
  • épices et sauces.

Les femmes enceintes ne doivent pas manger d'aliments d'origine animale pendant les 10 premiers jours suivant l'intoxication.

Les informations sont fournies à titre informatif uniquement. Avant de commencer un régime, vous devez consulter un médecin.

Que pouvez-vous manger après une intoxication? Causes et prévention des intoxications

Que pouvez-vous manger après avoir été empoisonné? En soi, l'intoxication alimentaire est une maladie aiguë dans laquelle le système digestif d'une personne est généralement perturbé, en particulier chez les enfants. Cette maladie s'accompagne souvent d'une forte fièvre, de fortes douleurs abdominales, de nausées, de vomissements, de diarrhée, ce qui entraîne une forte diminution de l'activité du corps.

Aux premières manifestations de l'un des signes ci-dessus de la maladie, en particulier la température, la diarrhée et les douleurs abdominales, et surtout après avoir mangé des champignons, vous devez immédiatement appeler une ambulance ou consulter un médecin dans ce sens.

À cet égard, l'intoxication alimentaire nécessite du patient non seulement un traitement médicamenteux spécial (désintoxication - élimination des bactéries qui ont provoqué l'empoisonnement), mais également une nutrition individuelle (régime alimentaire - respect de certaines restrictions sur l'apport alimentaire), qui surmontera rapidement la faiblesse, redémarrera le mécanisme digestif humain et restaurer l'organisme après de nombreuses pertes (fluides, bactéries bénignes).

Avec une telle maladie, dans de nombreux cas, il existe des dysfonctionnements dans le travail d'organes tels que: 1) la membrane muqueuse de l'estomac - peut entraîner une gastrite; 2) intestins - la diarrhée est souvent accompagnée; 3) foie; 4) le pancréas. Sur cette base, il est préférable que le patient s'allonge et ne fasse pas de travail physique..

Raisons d'empoisonnement

La cause de la maladie est une bactérie ou une infection qui pénètre dans l'organisme en prenant:

  • Pas assez de nourriture propre (non lavée);
  • Aliments cuits sans hygiène (par exemple, viande avec du sang, plats à base de champignons, poisson mal cuit, etc.);
  • Les produits alimentaires (en particulier le lait fermenté et les œufs crus), au cours du stockage desquels toutes les mesures nécessaires n'ont pas été respectées;
  • Produits dont la durée de conservation est expirée.

Afin de récupérer le plus rapidement possible, les patients doivent éviter l'effort physique et adhérer au repos au lit.

Que faire en cas d'intoxication alimentaire?

Selon les anciennes règles médicales, il était autorisé à manger trois jours après la maladie. Cependant, les méthodologies et théories modernes parlent du danger de jeûner avec une telle maladie, car la bonne nourriture fait partie intégrante du traitement, ce qui permet:

  • Restaurer, perdu dans le processus de vomissements et de diarrhée, tous les minéraux, nutriments et eau nécessaires dans le corps humain;
  • Assurer le fonctionnement normal de l'estomac;
  • Fournir à l'organisme tous les nutriments nécessaires (protéines, graisses, glucides).

Comment, quand, quels aliments et quels produits manger en cas d'intoxication alimentaire?

À cet égard, vous devez commencer à manger dès le jour où la maladie se manifeste. Il est nécessaire de manger en petites quantités plus de six à sept fois par jour à des intervalles ne dépassant pas 180 minutes. La portion idéale pour un seul repas est un aliment qui tient dans la paume d'une personne, car le corps n'a peut-être pas assez d'énergie pour combattre la maladie.

En l'absence d'appétit, vous devez manger moins et, en aucun cas, ne pas arrêter de manger.

  1. Pour que la température du plat coïncide avec la température de la pièce, car les aliments froids et chauds ont un effet irritant sur l'estomac (muqueuse);
  2. Pour la période de restauration du système digestif, retirez les aliments frits et fumés de l'alimentation et mangez des aliments cuits et bouillis ou des aliments cuits à la vapeur;
  3. En cas de présence dans le corps du patient de déficiences chroniques ou de pathologies du système digestif (gastrite, cholécystite, pancréatite), adhérez à un régime spécial qui prend en compte les caractéristiques des maladies;

La liste des aliments autorisés pendant la période de maladie s'applique à toutes les patientes, quelle que soit leur catégorie d'âge, à l'exception des enfants allaités, puisqu'elles doivent manger exclusivement du lait maternel.

En raison du fait que le système et les organes du système digestif chez les enfants ne sont pas développés au degré requis, le processus de la maladie chez un enfant malade est plus difficile que chez un adulte. Il convient également de noter que la nourriture consommée par la mère peut ne pas avoir d'effet sur son corps, mais devenir un catalyseur d'une forte infection toxique chez son enfant..

En cas d'intoxication alimentaire, un régime strict doit être suivi pendant au moins sept jours. Le premier jour, des efforts doivent être faits pour lutter contre la perte de liquide dans le corps, restaurer des éléments sanguins aussi importants que le sodium, le potassium et le chlore, prévenir les effets négatifs des toxines et de l'excès d'acide chlorhydrique sur l'estomac.

L'eau contribue non seulement au processus de restauration des fluides dans le corps, mais également à son nettoyage rapide des substances nocives, et en cas de nausée, elle aide à se débarrasser des restes d'aliments de mauvaise qualité dans l'estomac. Le régime alimentaire du patient doit comprendre au moins trois litres par jour. Dans ce cas, le liquide doit être bu par gorgées, lentement, 4 à 6 fois en 60 minutes.

À cet égard, il est recommandé de consommer plus de liquides:

  • Eau bouillie et minérale;
  • Boissons alcalines non gazeuses;
  • Solutions salines des pharmacies, par exemple Regidron. Il est également possible de préparer indépendamment une solution de sel à la maison (recette de préparation - une demi-cuillère à soupe pour un litre d'eau bouillie). En cas d'empoisonnement, il est important que les adultes boivent de tels liquides à raison de dix milligrammes par kilogramme de poids du patient;
  • Thé faible (vert ou noir sucré);
  • Décoctions de riz, de camomille et d'églantier (vous pouvez ajouter du miel en petites quantités), d'aneth (faire bouillir une cuillère à café de graines d'aneth dans un litre d'eau) - laissez reposer pendant 24 heures, puis consommez en petites quantités;
  • Kissels de millepertuis et myrtilles (ils ont des qualités astringentes, ce qui est bon pour la diarrhée), compote de raisins secs, etc. Dans le même temps, il est interdit de boire des boissons acides, car elles contribuent à une exacerbation de l'intoxication et à une augmentation des processus inflammatoires dans l'estomac;
  • Boissons aux fruits rouges.

Dans le même temps, il est permis de manger:

  • Pain blanc séché (de préférence fait maison). Il est interdit d'utiliser des craquelins salés;
  • Riz bouilli (épais) ou bouillie de sarrasin sans sel ni huile (200 grammes). Pour former la consistance requise, vous devez utiliser un rapport de 1 à 4 (un verre de riz et quatre - eau);
  • Une demi-banane mûre et intacte en un seul repas. Il peut également être consommé en purée ou mélangé avec de la bouillie de riz;
  • Biscuits secs réguliers, sans aucun additif;
  • Bouillie d'avoine bouillie (200 grammes). Sa particularité réside dans le fait que les parois de l'estomac sont recouvertes d'une consistance muqueuse d'avoine, ce qui aide à soulager l'irritation qui en résulte.

Le menu du deuxième jour peut être légèrement élargi et varié et manger des aliments plus légers. Dans ce cas, vous devez retirer du régime les plats contenant du lait fermenté, épicé et de la viande.

Le régime du deuxième jour peut inclure les éléments suivants:

  • Volaille bouillie (poulet, dinde, etc.) avec un minimum de matière grasse et de bouillon (100 ml trois fois par jour). Il est conseillé de manger un tel plat séparément des accompagnements. La possibilité de manger de la viande, et en petites quantités (100-150 grammes), dans le régime du deuxième jour de viande s'explique par le fait que ce produit contient des protéines et des acides aminés nécessaires au redémarrage des fonctions fonctionnelles de l'organisme;
  • Des œufs. Il est conseillé de les manger bouillis (durs) ou sous forme d'omelette cuite à la vapeur;
  • Casserole de fruits (pommes et poires) au four. Ces fruits sont pleins de fibres et de pectines, qui ont la capacité de réhabiliter la fonction intestinale appropriée;
  • Soupe de légumes (carottes, courgettes, pommes de terre) avec l'ajout d'huile végétale.

Il est également recommandé d'inclure du thé au citron dans l'alimentation. Cela est nécessaire pour fournir au corps la quantité nécessaire de salive, qui est perdue lors de vomissements sévères..

Dans les deux premiers jours, il est nécessaire de surveiller attentivement la santé du patient. Si nécessaire, vous devriez consulter votre médecin pour savoir combien de fois et quel plat doit être consommé.

Après deux jours - les troisième et quatrième jours - il est permis d'augmenter la quantité de nourriture consommée: riz sur eau (250 grammes), bouillon de légumes (300 grammes), et il est également conseillé d'utiliser:

  • Bouillon de poulet désossé (200 ml);
  • Casserole de légumes avec semoule sans ajouter d'oeufs (250 grammes);
  • Escalopes ou boulettes de viande cuites à la vapeur, de préférence à base de poisson de mer maigre (100 grammes);
  • Plats diététiques à base de pâtes;
  • Craquelins et biscuits faits maison;
  • Café au lait, au cas où le patient ne pourrait pas se passer de café, alors qu'il est conseillé de le boire après un repas.

Le cinquième jour et les suivants, vous devez respecter les restrictions ci-dessus et augmenter le nombre de plats autorisés avec du bouillon de poulet aux boulettes de viande (500 ml) et du soufflé au fromage cottage (250 grammes).

Pour référence: après avoir observé un régime hebdomadaire, il est permis d'inclure des produits laitiers dans l'alimentation (yaourt sans conservateur, lait cuit fermenté, yaourt, kéfir, etc.). Ils contiennent des bactéries bénéfiques (bifidobactéries), qui contribuent à la revitalisation et au plein fonctionnement de la microflore intestinale (MCT).

Ce qui ne peut absolument pas être fait en cas d'empoisonnement?

Afin de restaurer le MCT le plus rapidement possible et d'obtenir les résultats souhaités lors d'un traitement avec un régime, il est strictement interdit pendant la période de maladie:

  • Fumeur. La fumée du tabac a un effet irritant sur la membrane muqueuse de l'œsophage et de l'estomac, ce qui augmente le risque de formation ou de réveil d'ulcère peptique et de tumeurs malignes;
  • Utilisation:
    • Boissons alcoolisées, y compris drogues préparées à base d'alcool;
    • Boissons gazeuses sucrées et divers jus de fruits fraîchement pressés et emballés, ainsi que compote de fruits secs maison sucrée;
    • Aliments et produits alimentaires fumés, frits et gras (saucisses, poisson, bacon, beurre, tartes, lait, poisson salé, concombres marinés et tomates). Ainsi que les abats, les chips, les noix, le chocolat, les bonbons;
    • Légumes (tous types de choux, ail, oignons, maïs) et fruits crus, ainsi que légumineuses (pois, haricots, pois chiches). Les manger peut intensifier le processus de fermentation dans les intestins et provoquer des flatulences et des ballonnements..

Cette liste s'agrandit en fonction des caractéristiques individuelles des patients. Par exemple, si un patient a un diabète sucré, il lui est interdit de manger du sucre, du miel, des biscuits et du pain.

Tous ces éléments diffèrent des produits autorisés en ce qu'ils contiennent des substances qui ne font qu'aggraver le bien-être du patient en cas d'intoxication alimentaire. À cet égard, la non-utilisation de ces produits dans l'alimentation contribue à la reprise précoce du travail de l'organisme après une maladie..

Concernant la question "Puis-je manger une banane lors d'un empoisonnement?" les experts proposent deux versions. Le premier interdit de manger une banane car elle est trop sucrée. La seconde permet l'utilisation d'une banane, car elle contient suffisamment de potassium (excrété par l'organisme lors de l'empoisonnement) et une proportion insignifiante d'acides de fruits qui irritent le tube digestif.

Vidéo: Mémo pour empoisonnement

Prévention des intoxications

Considérant que l'empoisonnement est causé non seulement par des produits de mauvaise qualité, mais également par le non-respect des mesures préventives. Afin de prévenir le développement de cette maladie, il est nécessaire:

  • Lavez soigneusement non seulement les aliments crus, mais aussi les mains;
  • Gardez les aliments crus et frais séparés des aliments préparés;
  • Boire et utiliser de l'eau purifiée dans la préparation des aliments;
  • Utilisez des planches et des couteaux individuels pour traiter les fruits et légumes, ainsi que les produits à base de viande et de poisson.
  • Respectez les règles de conservation, d'ouverture et d'utilisation des aliments;
  • Tenez compte de toutes les conditions lors de la cuisson des plats de viande et de poisson.

Régime alimentaire pour intoxication chez les adultes

L'empoisonnement est un mot qui peut évoquer des souvenirs désagréables chez de nombreuses personnes. Il semblerait que rien n'annonce son apparition, mais cela apparaît soudainement et la personne est obligée de faire quelque chose de toute urgence.

L'intoxication alimentaire survient le plus souvent après avoir mangé des aliments de mauvaise qualité. À cet égard, les principaux symptômes seront des douleurs abdominales aiguës, des crampes, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, une faiblesse sévère, des étourdissements, une bouche sèche et parfois une augmentation de la température. Par conséquent, voyons comment aider votre corps à récupérer à l'aide d'un régime, quels aliments aident à reconstituer la force perdue et ce qu'il n'est pas souhaitable de manger au contraire..

Pourquoi avez-vous besoin d'un régime après une intoxication

Suivre un régime strict après une intoxication est le traitement principal. Les principaux objectifs du régime alimentaire contre l'intoxication chez l'adulte sont:

  • réduction de la perte de liquide dans le corps, électrolytes - reconstitution de l'équilibre eau-sel;
  • créer des conditions épargnantes dans les intestins - pour la guérison rapide de la membrane muqueuse, la restauration de l'épithélium;
  • fournir au corps des vitamines, restaurer les protéines perdues, éviter l'épuisement du corps.

Principes d'adhésion à un régime après une intoxication alimentaire

Ainsi, le premier jour de l'empoisonnement, il est préférable de jeûner - boire plus de liquide, meilleure tisane au citron, compote, ne rien manger. La boisson doit être chaude, consommée en petites portions pour ne pas provoquer de vomissements - environ deux litres par jour.

Un tel régime en cas d'empoisonnement aidera l'organisme à éliminer toutes les toxines..

Le deuxième jour, si le corps n'en a pas besoin, vous n'avez pas besoin de vous forcer à manger quoi que ce soit. Il est préférable de boire quelque chose de nutritif sous forme liquide - gelée, bouillon, yaourt. Vous pouvez ajouter une tranche de croûtons ou du pain d'hier.

Dès que l'appétit apparaît, beaucoup de gens font une erreur - ils essaient de manger plus et provoquent ainsi une rechute de la maladie - la muqueuse intestinale, qui n'a pas eu le temps de récupérer, recommence à faire mal, et de plus, l'organisme affaibli produit peu d'enzymes. Tout cela provoque à nouveau de la douleur et de l'inconfort. Par conséquent, les repas doivent être fréquents, mais en petites portions. La nourriture elle-même doit être consommée chaude..

Aliments recommandés et interdits

Dans les premiers jours suivant une intoxication, le corps humain est affaibli, vous ne devez donc pas le surcharger de graisses et de glucides, car ils nécessitent des coûts énergétiques importants pour leur absorption. La meilleure option est d'ajouter une goutte d'huile au plat fini. Il vaut mieux faire bouillir les légumes. Les fruits peuvent provoquer une fermentation dans les intestins - méfiez-vous de la surutilisation. En aucun cas, vous ne devez limiter les protéines. Lors d'une intoxication, le corps perd une grande quantité de protéines, par conséquent, l'accent principal lors de l'élaboration d'un régime alimentaire pour une intoxication alimentaire chez les adultes doit être mis sur des plats protéinés..

Repas recommandés en cas d'intoxication alimentaire:

  • bouillie de céréales, vous pouvez utiliser du lait;
  • soupes à base de céréales dans un bouillon maigre;
  • soufflé à la viande ou au poisson, purée de pommes de terre, boulettes de viande et escalopes, cuits à la vapeur, à partir de viandes maigres;
  • fromage cottage râpé faible en gras, yogourt sans additifs, kéfir d'un jour;
  • omelette à la vapeur, œufs;
  • craquelins trempés, biscuits maigres;
  • légumes et fruits - cuits et hachés.

Tous les plats sont mieux cuits à la vapeur, au bain-marie ou bouillis, à l'état chaud.

En aucun cas vous ne devez manger les aliments suivants en cas d'intoxication alimentaire:

  • chou blanc et plats de celui-ci;
  • plats à base de viande, de volaille, de poisson gras, de conserves à l'huile;
  • tous les types de légumineuses et de soja;
  • légumes et fruits crus;
  • épices, sauces, plats gras, épicés, fumés;
  • lait entier.

Tous ces produits ne peuvent avoir qu'un effet irritant sur un estomac fragile..

Régime alimentaire pour intoxication hépatique

En cas d'intoxication hépatique, les experts recommandent le respect d'un régime alimentaire particulièrement strict. Vous devez exclure la consommation d'aliments riches en acide oxalique: ail, radis, radis, oseille. Vous devriez également couper votre café et votre thé. L'alcool est strictement interdit. Limitez les graisses réfractaires: margarine, crème sure, crème, beurre. Toutes les conserves, saucisses, fromages épicés, bouillons gras, plats aux œufs, chocolat, gâteaux, pâtisseries sont interdits..

Que pouvez-vous manger? Dans ce cas, les plats suivants conviennent:

  • variétés de poissons maigres;
  • produits céréaliers;
  • soupes aux légumes, aux produits laitiers et aux céréales;
  • légumes bouillis, fruits, plats de légumes;
  • les produits laitiers.

Essayez de ne pas surcharger le foie - mangez tout en petites portions, mais toutes les trois heures.

Régime alimentaire pour intoxication alcoolique

Une intoxication alcoolique peut survenir non seulement avec une consommation excessive, mais également après une boisson de mauvaise qualité. Les symptômes de l'intoxication alcoolique sont pratiquement les mêmes que ceux de l'intoxication alimentaire, mais le danger pour la vie et la santé humaine est plus grand. Dans un régime pour intoxication alcoolique, il est recommandé de respecter les mêmes principes que ceux donnés ci-dessus: boire plus de liquide (décoctions d'herbes, thé au miel, compote), ne pas les retenir avec des vomissements - le corps doit être nettoyé, puis boire à nouveau de l'eau.

Il est préférable de tout manger sous forme liquide et en purée: céréales, gelée, bouillons. Il vaut mieux s'abstenir de prendre des aliments solides pendant deux jours. Ensuite, pendant plusieurs jours, il n'y a que bouilli, cuit à la vapeur. Les boissons fortes et gazeuses sont interdites.

Régime alimentaire pour intoxication intestinale

Avec une intoxication intestinale, une personne est plus préoccupée par les selles molles que par les vomissements. Mais une personne doit également restaurer l'équilibre eau-sel, reconstituer la perte de liquide.

Le premier jour devient le déchargement - la faim et la paix. Boire au moins deux litres de liquide par jour: eau propre, compote, gelée, décoctions à base de plantes (thym, camomille, menthe).

Puis, en cachette, des soupes visqueuses sont introduites dans l'alimentation: avoine, sarrasin, riz. Un bouillon faible sans graisse, purée de légumes et de fruits fera l'affaire. Les croûtons blancs aideront à réparer les intestins. Vous pouvez utiliser du pain d'hier séché.

Il est préférable de suivre un tel régime en cas d'intoxication intestinale pendant environ cinq jours, en introduisant progressivement des aliments solides dans le régime: purée de pommes de terre, omelette à la vapeur, boulettes de viande de viande maigre et de poulet.

Production

Les symptômes d'empoisonnement sont très désagréables et peuvent déranger une personne pendant plusieurs jours. Dans ce cas, un régime alimentaire approprié peut aider. Son postulat principal est que tout doit être pris sous forme liquide, en purée, petit à petit, mais souvent. Il est préférable de prendre le liquide chaud, en petites portions, au moins deux litres par jour. Cela aidera à éliminer toutes les toxines et à éliminer les effets de l'empoisonnement. Mangez tout ce qui est fraîchement cuit, bouilli ou dans une casserole ou au bain-marie. Compotes de fruits, décoctions d'herbes avec du miel - rétabliront parfaitement la carence en sels, vitamines et micro-éléments. Porridge, soupes gluantes, bouillons - une variété de plats aideront à égayer ces tristes jours. Si le régime n'apporte pas de soulagement, une consultation spécialisée est nécessaire..

Il n'est pas nécessaire d'empoisonner le corps affaibli avec des médicaments, mais dans les cas graves, ils sont simplement vitaux. À l'avenir, essayez d'éviter les intoxications - ne mangez pas dans un endroit inconnu, vérifiez soigneusement la date de péremption des aliments, ne vous soignez pas - l'intoxication médicamenteuse est beaucoup plus difficile à guérir. Il est préférable de prendre de l'alcool en très petites quantités et de haute qualité. Toutes ces précautions vous aideront à rester en bonne santé pour les années à venir..