Intoxication alimentaire chez un enfant: symptômes, premiers soins, rétablissement

Types


Empoisonnement avec des poisons ménagers chez un enfant

L'empoisonnement chez un enfant est un phénomène courant. Le développement de la pathologie est facilité par l'ingestion de substances étrangères ou de micro-organismes (bactéries, champignons) dans le corps. L'empoisonnement chez les enfants est causé par les microbes, leurs toxines, les fruits et baies non comestibles, l'eau contaminée par des bactéries et des produits chimiques, des médicaments, des vitamines, des pesticides, des nitrates (se trouvent dans les premiers légumes et fruits), des métaux lourds. Un traitement retardé et incorrect des enfants malades peut entraîner de graves conséquences.

Classification des intoxications alimentaires chez les enfants

Il existe 3 types d'intoxication alimentaire d'étiologie microbienne:

  1. Infections toxiques. Le développement de la maladie est associé à l'ingestion de bactéries dans le corps en grande quantité. La nourriture est un terreau favorable pour les microbes. La consommation de produits de mauvaise qualité, non lavés et périmés est un facteur de risque de développement d'une toxi-infection chez un enfant. Il est possible de les semer avec les mains, la vaisselle sale, les planches et les couverts. Les mouches et les cafards peuvent transmettre des bactéries.
  2. Intoxication (toxicose). Le groupe comprend le botulisme et la toxicose staphylococcique. Les symptômes surviennent lorsque les microbes eux-mêmes ne pénètrent pas dans le corps, mais l'exotoxine, qui peut s'accumuler dans les produits si les conditions sanitaires et hygiéniques ne sont pas respectées et que les aliments sont mal stockés. La toxicose chez les enfants se développe le plus souvent avec l'utilisation de confiseries, de produits laitiers, de salades, de glaces et de conserves (avec botulisme).
  3. Mixte (causé par les microbes et leurs toxines).

Un groupe d'empoisonnements causés par l'ingestion de toxines fongiques (mycotoxicose) dans le corps avec de la nourriture a été identifié séparément. Ceux-ci incluent l'ergotisme et la fusariotoxicose. Facteur de risque - manger des céréales et des légumineuses affectées par les champignons.


La pastèque comme source de nitrates

Une intoxication alimentaire de nature non microbienne se produit avec l'utilisation accidentelle de substances toxiques. Les toxines se trouvent dans la viande animale (certaines espèces de poissons, arthropodes), les champignons, les baies et les plantes. Au début de l'été, un empoisonnement aux nitrates est souvent diagnostiqué, qui sont utilisés en grande quantité sous forme d'engrais pour la maturation précoce des légumes et des fruits. Un empoisonnement avec des pastèques, des melons, des courgettes et des aubergines est observé. Intoxication possible des enfants avec la solanine, qui est contenue dans les pommes de terre vertes, pourries et germées.

La prévention

Afin de minimiser le risque d'empoisonnement chez un enfant, il est nécessaire de veiller à la prévention. Ces événements comprennent:

  • apprendre à l'enfant à se conformer aux normes d'hygiène;
  • l'utilisation de produits exclusivement de haute qualité pour la cuisine;
  • l'interdiction de l'utilisation de certains groupes alimentaires par les enfants;
  • restreindre l'accès de l'enfant aux médicaments et aux produits chimiques ménagers;
  • contrôle sur les enfants, en particulier pendant les loisirs de plein air;
  • respect des règles de fonctionnement des appareils de chauffage;
  • suivre les instructions lors de l'utilisation de médicaments;
  • mener des conversations avec un enfant sur les méfaits de certaines substances.

Conclusion

Le respect de simples précautions vous permettra d'éviter les conséquences graves liées à l'intoxication du corps de l'enfant. Si vous rencontrez ce problème, n'ignorez pas la nécessité de consulter un médecin..

Plus intéressant sur le sujet

  • Le carbolong est un médicament naturel pour le traitement des intoxications par divers types de substances
  • Les propriétés détoxifiantes du thiosulfate de sodium
  • Sorbex - mode d'emploi
  • Polyphepan: posologie, mode d'administration en cas d'empoisonnement

Pourquoi les intoxications alimentaires sont-elles plus graves chez les enfants que chez les adultes

L'évolution la plus grave de l'intoxication dans l'enfance est due à:

  1. Système immunitaire.
  2. PH gastrique plus élevé (moins d'acidité).
  3. Une composition microbienne différente de l'intestin.
  4. Absorption accélérée de composés toxiques dans la circulation sanguine.
  5. Fonction de désintoxication insuffisante du foie.
  6. Taux de filtration glomérulaire inférieur. L'indicateur est nécessaire pour nettoyer le plasma sanguin et l'excrétion de substances toxiques dans l'urine.

Les enfants ont besoin de moins de germes et de toxines pour présenter des symptômes d'empoisonnement que les adultes.

Caractéristiques du corps de l'enfant

L'empoisonnement chez un enfant est plus grave que chez un adulte. Cela est dû aux particularités du développement et de la structure du corps de l'enfant. Voici les principaux facteurs contribuant à l'apparition d'une intoxication chez les bébés.

  • La pleine production de salive n'apparaît qu'à l'âge d'un an. Jusque-là, le bébé n'est pas protégé par le lysozyme, une protéine qui neutralise certaines bactéries et protège contre les infections.
  • Développement insuffisant du système immunitaire, ce qui est nécessaire pour protéger le corps des micro-organismes pathogènes. Seulement à 3 ans, l'immunité de l'enfant commence à fonctionner pleinement.
  • La microflore intestinale apporte une immunité locale et protège contre certaines infections intestinales. Un bébé naît avec un intestin stérile, rempli de bactéries bénéfiques et essentielles au cours de la première année de vie. Déjà à 2 ans, la microflore intestinale des enfants ne diffère pas de celle d'un adulte.
  • L'acidité du suc gastrique chez les enfants est plus faible, ce qui fait que l'estomac n'est pas entièrement protégé contre les virus et les bactéries intestinaux.

Manifestations cliniques

Signes courants d'intoxication alimentaire:

  1. Vomissements d'aliments consommés. Cela peut se produire une ou plusieurs fois. Le vomissement a une odeur aigre et peut contenir des fragments d'aliments non digérés et de la bile. Il s'agit d'une réaction protectrice qui vous permet d'éliminer les substances nocives de l'estomac..
  2. Selles fréquentes et molles (aqueuses) avec du mucus ou des stries de sang. Dans les formes graves d'empoisonnement, la fréquence des selles atteint 10 fois ou plus par jour. Une grande quantité de liquide est excrétée dans les selles, entraînant une déshydratation (déshydratation). La diarrhée en cas d'empoisonnement se produit en raison de l'exposition au corps d'entérotoxine, ce qui améliore la production d'eau et de sels qui retiennent le liquide.
  3. Douleur abdominale. En cas d'empoisonnement, il se fait sentir dans la projection de l'estomac (épigastre). La douleur indique une gastrite ou une gastro-entérite.
  4. La nausée.
  5. Des convulsions. Se produisent à la suite d'une perte de liquide et de sels.
  6. Augmentation de la température corporelle jusqu'à + 38... + 39 ° C. Le symptôme est observé simultanément avec des troubles dyspeptiques. Hyperthermie - la réponse du corps à l'infection.
  7. Mal de crâne. En raison d'une intoxication. Les niveaux sanguins des corps cétoniques et de l'urée augmentent.
  8. Douleurs musculaires et articulaires.
  9. Malaise.
  10. Larmes.
  11. Refus de manger.
  12. Ballonnements.
  13. Troubles de la conscience (confusion, stupeur, coma).
  14. Agitation accrue.
  15. Transpiration.
  16. Frissons.

Lorsque les toxines des plantes vénéneuses pénètrent dans le tractus gastro-intestinal, des symptômes de lésions du système nerveux central, des troubles visuels, de l'euphorie, des troubles de la parole et des hallucinations sont observés. Des convulsions sont possibles.

L'empoisonnement des enfants par les agariques contre les mouches peut se manifester par une faiblesse sévère, des vomissements, des battements cardiaques rares, de la salivation, des troubles des selles comme la diarrhée, le délire, une baisse de pression et des signes de bronchospasme (essoufflement, toux, respiration sifflante).

L'intoxication alimentaire de type botulisme se caractérise par une vision floue, un brouillard devant les yeux, une vision double (diplopie), un strabisme, une difficulté à bouger les globes oculaires, une dysphagie, une bouche sèche, des changements de voix, des troubles du mouvement, des douleurs thoraciques, une respiration superficielle et fréquente, des vomissements, de la diarrhée (à un stade précoce), pâleur de la peau et altération des expressions faciales (se produit à la suite d'une lésion du nerf facial).

Pourquoi une intoxication se produit-elle?

La défaite de l'enfant est causée par des bactéries et des micro-organismes qui attaquent en mangeant des aliments de mauvaise qualité. En particulier, l'intoxication du corps devient pertinente dans une période chaude, lorsque la nourriture se détériore rapidement, la reproduction des microbes se produit à la vitesse de l'éclair. Les crèmes deviennent extrêmement dangereuses pendant la chaleur estivale, c'est un terreau idéal pour les infections dangereuses.

Le non-respect des normes d'assainissement et d'hygiène entraîne un risque accru d'empoisonnement, même si l'aspect du plat ne fait pas douter de sa fraîcheur. Les micro-organismes pathogènes pénètrent dans le corps avec de l'eau non bouillie. Les produits laitiers sont dangereux - étant chauds, la crème sure et le yogourt deviennent des sources de staphylocoques. La salmonelle se trouve souvent dans les œufs. Vous devez être prudent avec les poissons et fruits de mer, les saucisses, les produits carnés. Même la mise en conserve à la maison peut provoquer une intoxication alimentaire..

La manifestation des symptômes se produit de trois manières:

  • Cas isolés où la lésion est enregistrée chez un ou deux enfants.
  • Empoisonnement familial. Dans ce cas, toute la famille ou les personnes qui se trouvaient à proximité et qui consommaient des aliments de qualité insuffisante s'adressent à l'hôpital.
  • Éclosions massives. En règle générale, un tel empoisonnement prend la forme d'une épidémie en été ou dans la première période de l'automne. Pendant cette période, les bactéries sont en phase active de reproduction..

Si nous parlons d'intoxication non infectieuse, cela signifie empoisonnement avec des plantes toxiques, des champignons, des baies. Il est possible que des pesticides utilisés pour pulvériser des produits agricoles pénètrent dans l'organisme. À la maison, le bébé peut accéder aux produits chimiques utilisés pour ses besoins ménagers. Il est recommandé de mettre les poudres, les détergents et les produits chimiques ménagers hors de portée de l'enfant.

Le développement d'une intoxication alimentaire chez un enfant de moins d'un an se produit avec des particularités. Et vous ne pouvez pas blâmer uniquement les parents pour la défaite du corps. Un système de défense incomplètement formé du tube digestif entraîne un développement aigu de la maladie.

Ce qui devient la source de malaise du nouveau-né et du bébé par an:

  • Réaction allergique à un composant alimentaire provoquant l'apparition de toxines.
  • Changer le régime alimentaire lorsque le bébé passe à l'alimentation adulte. Pour le corps, les produits entrants sont inconnus et ne sont pas immédiatement perçus.
  • Une infection intestinale survient à la suite d'un contact avec un jouet infecté, en se léchant les mains. Une curiosité accrue et le désir de tout goûter provoquent une contamination bactérienne.
  • L'infection se propage au sein de la famille, du malade au sain.
  • Si le bébé est allaité, la présence d'une infection toxique chez la mère affectera négativement le nouveau-né.

Premiers secours pour un enfant

Lorsqu'un enfant est empoisonné, il faut:

  1. Arrêter l'entrée de toxines et de microbes dans le corps. Atteint en évitant la nourriture.
  2. Nettoyer l'estomac des débris alimentaires. En cas d'intoxication alimentaire, un lavage gastrique est obligatoire. Utilisez de l'eau propre, une solution faible de permanganate de potassium (permanganate de potassium) ou une solution saline. Pour le botulisme, une solution alcaline est utilisée pour neutraliser la toxine botulique. Le nettoyage du côlon est effectué jusqu'à ce que les lavages deviennent clairs.
  3. Purgation. Il est réalisé à l'aide de lavements.
  4. Réhydratation. Pour une déshydratation légère, buvez beaucoup de liquides (thé sucré) et de solutions salines orales. Dans les cas graves, une thérapie par perfusion avec des agents salins est effectuée.
  5. Prendre des médicaments.

Méthode de traitement

Le traitement de l'intoxication dépend du type, de la gravité et de l'âge de l'enfant. Toutes les activités actives se déroulent en milieu hospitalier. La thérapie est la suivante:

  • élimination des résidus de substances toxiques du corps par lavage de l'estomac et des intestins;
  • l'utilisation de sorbants;
  • traitement symptomatique;
  • lutter contre la déshydratation (compte-gouttes, boire beaucoup de liquides);
  • une alimentation douce jusqu'à ce que le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal soit rétabli;
  • faire face aux complications.

Ce n'est qu'après que la menace pour la vie de l'enfant a disparu qu'il peut être transféré à un traitement à domicile. Seul le médecin traitant peut donner des recommandations précises à ce sujet..

Traitement et médecine traditionnelle

Si un enfant est empoisonné après avoir mangé, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  1. Solutions d'électrolytes (Trisol, Regidron).
  2. Entérosorbants. Du charbon actif blanc et noir, Enterosgel, Smecta, Polysorb MP et Polyphepan sont utilisés. La dose est calculée en fonction du poids de l'enfant. Les médicaments sont sans danger pour les enfants, adsorbent les bactéries et les substances toxiques à la surface, les éliminant du corps de manière naturelle (avec des matières fécales).
  3. Antispasmodiques. No-Shpa est prescrit aux enfants de plus de 6 ans (pour les comprimés), et Drotaverin sous forme de comprimés est utilisé à partir de 3 ans. Les antispasmodiques aident à soulager la douleur.
  4. Préparations qui éliminent les flatulences (Espumisan). Prescrit pour les ballonnements sévères.
  5. Antibiotiques du groupe des nitrofuranes (furazolidone). Prescrit pour les symptômes d'intoxication alimentaire.
  6. Antipyrétiques (antipyrétiques). Montré à des températures élevées (plus de + 38... + 38,5 ° C). Upsarin Upsa (à partir de 15 ans), Panadol (à partir de 6 ans), Ibuprofen, Efferalgan (à partir de 12 ans), Paracetamol et Aspirin (à partir de 15 ans) sont utilisés.
  7. Antiémétiques (procinétique). Ceux-ci comprennent le métoclopramide, le périnorm, la dompéridone et le Cerucal..
  8. Médicaments contenant des microorganismes bénéfiques (probiotiques, eubiotiques). Acylact (comprimés), Bifiform (capsules), Bifidumbacterin, Linex (capsules) et Hilak Forte (gouttes) sont utilisés.
  9. Préparations immunologiques (sérum anti-botulique sous forme de solution injectable, immunoglobuline). Prescrit pour le botulisme.
  10. Produits pour perfusion (solution de glucose, solution saline).
  11. Diurétiques (furosémide, Lasix). Ils sont utilisés pendant la diurèse forcée pour augmenter la quantité d'urine et nettoyer le sang des toxines.
  12. Gastroprotecteurs (De-Nol).
  13. Antiacides (Gaviscon, Rennie, Almagel). Prescrit pour la gastrite aiguë dans le contexte d'une intoxication.
  14. Agents antidiarrhéiques à effet antibactérien (Stopdiar). Les comprimés s'utilisent à partir de 7 ans. L'utilisation de médicaments Imodium et Lopéramide n'est pas recommandée: les médicaments ne tuent pas les bactéries et ne retiennent pas les selles, ne peuvent être utilisés que comme une aide lorsque vous avez besoin de contrôler les selles et de vous débarrasser de la diarrhée (en voyage, à l'école).

À partir de remèdes populaires, utilisez la décoction d'églantier, le jus de pomme de terre cru, l'infusion de millepertuis et de camomille, la décoction d'aneth avec du miel, de la racine de guimauve et de l'eau de riz.

Quels médicaments prendre en cas d'empoisonnement

Pour un traitement approprié, vous devez diagnostiquer correctement - collecter l'anamnèse, effectuer un examen, déterminer le type d'intoxication, en cas d'intoxication alimentaire - le type d'agent pathogène pour l'antibiothérapie.

Médicaments antibactériens pour l'empoisonnement

En cas de diarrhée infectieuse, des médicaments antibactériens sont utilisés pour l'empoisonnement.

Lévomycétine. Indiqué pour les intoxications survenant avec une élévation de température. Formulaire de libération - comprimés. Il est pris avant les repas pendant une demi-heure, un à deux comprimés. Dose quotidienne adulte - 4 à 8 comprimés.

La dose pour enfants est calculée par kilogramme de poids, en tenant compte des contre-indications - contre-indiquée jusqu'à 2 ans.

Furazolidone. C'est un agent antibactérien à large spectre. Il commence à agir dans les intestins en raison de la présence d'une coque protectrice spéciale. Pris après les repas.

La dose quotidienne pour adulte est de 4 à 8 comprimés. Il a de nombreux effets secondaires - nausées, augmentation de la pression artérielle. Contre-indiqué chez les enfants de moins d'un an.

Antimicrobien pour enfants Ekofuril, qui contient également un probiotique. Il est produit sous forme de gélules et de suspensions au goût agréable pour les bébés. Ne perd pas ses propriétés médicinales pendant longtemps et ne nécessite pas de conditions de stockage particulières.

Premiers secours en cas d'intoxication à l'ammoniaque

Entérosorbants

Indiqué pour tous les types d'intoxication, en particulier alcoolique - ils absorbent les toxines et les éliminent avec les matières fécales. Cela empêche les toxines de pénétrer dans la circulation sanguine et d'empoisonner davantage..

Charbon actif. A une structure poreuse. Contient de petites particules de charbon et de coquilles de noix de coco. Ne blesse pas la membrane muqueuse, n'est pas absorbé, n'a pratiquement pas de contre-indications.

La norme pour un adulte est de 250 mg (un comprimé) par 10 kg de poids, pour un enfant de moins de 10 ans - 15 kg. Le charbon pré-broyé (en particulier lors du traitement des enfants) est mélangé à une petite quantité d'eau. Dose quotidienne maximale pour adulte - 32 comprimés, enfants - 8.

Enterosgel. C'est une éponge moléculaire qui absorbe les toxines. Forme de libération - pâte blanche. La dose quotidienne pour adulte est de trois cuillères à soupe. Contrairement au charbon actif, il n'absorbe pas les vitamines, les enzymes et les minéraux.

Probiotiques

Les probiotiques sont des médicaments d'intoxication pour rétablir l'équilibre des micro-organismes dans les intestins. Ils contiennent des cultures vivantes, produisent des anticorps, augmentent l'immunité et normalisent la digestion.

Ils font partie de nombreux compléments nutritionnels. Sont pris pendant une intoxication avec une diarrhée sévère et après pour restaurer la flore intestinale perturbée.

Linex. Supprime la croissance de la flore pathogène. Contient des cultures vivantes de bifidobactéries et de lactobacilles. Il est consommé strictement après les repas. Contre-indiqué après la consommation d'alcool.

Bifidumbacterin. Contient des bifidobactéries vivantes et du facteur bifide. Il n'a pas de contre-indications, c'est un remède absolument sûr. Peut être utilisé pendant la grossesse, l'allaitement et la petite enfance.

Empoisonner les médicaments pour ralentir le péristaltisme

Cela comprend Imodium, Lopedium, Lopéramide. Réduit le tonus intestinal et le péristaltisme. Ils constituent une aide d'urgence dans le traitement de la diarrhée: ils commencent à agir dans l'intervalle de 2 à 5 heures, parfois plus tôt. Imodium est contre-indiqué chez les enfants de moins de 6 ans, autres médicaments - jusqu'à 2 ans.

Que faire en cas d'intoxication aux œufs

Régime alimentaire pour intoxication alimentaire

En cas d'intoxication par des champignons, des produits d'origine animale, des aliments végétaux, des conserves et des produits chimiques, vous devez suivre un régime alimentaire modéré. Les enfants malades ont besoin:

  1. Bois plus. Nécessaire pour les symptômes de déshydratation (crampes, peau sèche, bouche sèche, soif, léthargie), diarrhée et vomissements fréquents.
  2. Refusez les aliments durs, épicés, frits, fumés et crus. Les aliments cuits doivent être écrasés, bouillis, cuits ou cuits au four.
  3. Arrêtez de manger des fruits et des crudités (tomates, concombres, choux, radis, radis, légumineuses).
  4. Exclure les viandes grasses, les produits laitiers et les poissons du menu.
  5. Ne buvez pas de café, thé noir, eau gazeuse, ne mangez pas de bonbons, de pâtisseries fraîches et d'épices.
  6. Il y en a peu, mais souvent (5 à 6 fois par jour).

En cas d'empoisonnement, il est conseillé aux enfants de boire de l'eau bouillie propre, de la décoction d'églantier, des boissons naturelles aux fruits, de l'eau minérale non gazeuse, de la gelée et des compotes. Le menu comprend des soupes visqueuses et de légumes, des céréales, des escalopes cuites à la vapeur, du kéfir faible en gras, des yaourts et des céréales. Au stade aigu de l'empoisonnement, une abstinence temporaire de nourriture est recommandée.

Thérapie d'empoisonnement

Effectuer l'intoxication d'un petit patient à domicile est possible si l'intoxication est simple et que les symptômes ne progressent pas. Lorsque vous utilisez des méthodes de récupération d'une intoxication alimentaire, vous devez suivre les recommandations et suivre les étapes des instructions pour les médicaments. Il est nécessaire d'observer la posologie des médicaments. Les nouveau-nés et ceux qui ont atteint l'âge de trois ans, dès les premiers signes de dommages corporels, sont soumis à une hospitalisation immédiate à l'hôpital, où un schéma thérapeutique est développé en fonction des analyses et de l'état du bébé.

Complications

Les conséquences de l'intoxication dans le contexte de l'utilisation de produits bruts et de mauvaise qualité, de produits chimiques et d'autres substances:


L'effet de la toxine botulique sur le corps

  • déshydratation du corps;
  • lésions du cœur, du système nerveux (avec botulisme), des reins et du foie;
  • gastrite aiguë;
  • gastro-entérite aiguë;
  • saignement gastro-intestinal;
  • choc;
  • dysbiose intestinale;
  • aspiration de vomi avec le développement d'une pneumonie;
  • prolapsus du rectum et fissures anales (avec diarrhée sévère);
  • état septique;
  • hypovolémie (diminution du volume de sang circulant);
  • la chute de pression;
  • syndrome convulsif;
  • perturbations électrolytiques;
  • thrombose.

Qui est le traitement de l'intoxication infantile

Un enfant empoisonné doit être traité par des médecins. Lorsque les premiers signes d'intoxication apparaissent, vous devez appeler une ambulance ou emmener vous-même le bébé à l'hôpital.

N'oubliez pas que traiter un enfant seul est dangereux et inutile. Chez les enfants, l'intoxication s'accompagne d'une intoxication et d'une déshydratation sévères. Ces conditions sont traitées exclusivement par des médecins..

Vous pouvez fournir au bébé les premiers soins, grâce auxquels son état s'améliorera légèrement. Il devrait commencer dès que la maladie se développe..

Symptômes et traitement de l'intoxication alimentaire

L'intoxication alimentaire chez les enfants est une intoxication par des aliments de mauvaise qualité ou périmés, qui contiennent un grand nombre d'agents pathogènes. Les agents responsables sont divers microbes, dont certains résistent aux changements de température. Des infections toxiques peuvent survenir chez des enfants d'âges différents, mais plus l'enfant est petit, plus cette maladie est grave. Les bébés sont particulièrement gravement malades..

Raisons de développement

Les microorganismes pathogènes commencent à se multiplier rapidement dans les produits alimentaires si les conditions de stockage ou la technologie de préparation des aliments sont violées. La toxicité alimentaire chez les enfants se produit lorsque de nombreux microbes se sont accumulés dans le produit et qu'ils ont commencé à libérer des toxines.

Les toxines sont des substances toxiques qui se forment lors de l'activité vitale des microbes pathogènes, ainsi que lors de leur mort. Ce sont ces toxines qui ont un effet négatif sur le corps humain, et pas du tout les microbes qui les ont isolées. Par exemple, vous pouvez vous souvenir du microbe du botulisme, qui ne présente pas de danger pour l'homme, mais la toxine qu'il produit peut entraîner la mort..

Il existe de nombreux micro-organismes pathogènes qui libèrent des toxines dangereuses et provoquent des infections toxiques, notamment:

  • streptocoques, staphylocoques, proteus, klebsiella, clostridia, entérocoques, botuliques et autres agents pathogènes. Les toxines de tous ces bacilles peuvent conduire à des maladies graves;
  • tous les agents pathogènes des infections intestinales - salmonella, yersinia, colibacillus intestinal infection, shigella.

Un enfant malade doit subir des tests de selles et de vomissements, en plus, si possible, les produits qui ont provoqué l'intoxication sont également examinés. Si des agents pathogènes d'une infection intestinale sont trouvés dans les échantillons prélevés, alors le diagnostic de «toxo-infection» est supprimé et un autre diagnostic est posé en fonction de l'agent pathogène sélectionné.

L'intoxication alimentaire chez les enfants se développe le plus souvent en raison de l'utilisation d'aliments périssables qui ont été mal préparés ou stockés. Ceux-ci comprennent la viande, les produits laitiers, la viande en gelée et les aspic, les gâteaux à la crème, les saucisses bouillies, le pâté, le poisson et diverses salades. Il peut se développer chez les nourrissons si le bébé a été nourri avec du lait maternel exprimé, qui n'a pas été stocké correctement ou avec un lait maternisé de faible qualité.

Tous les repas destinés à nourrir les enfants doivent être préparés pour un ou deux repas, tandis que le reste doit être conservé au réfrigérateur.

Conditions dans lesquelles la toxine peut s'accumuler dans les aliments

Pour que les microorganismes pathogènes se multiplient dans les produits et que les toxines s'accumulent, un certain nombre de conditions doivent être remplies.

Contact avec un agent pathogène dangereux. Staphylococcus aureus peut contaminer les aliments à partir de plaies purulentes qui se trouvent sur les mains d'une personne. Staphylococcus aureus peut être transféré aux produits laitiers d'un animal malade si une vache ou une chèvre a une mammite purulente. La toxine botulique est formée dans les aliments en conserve de production domestique et industrielle, dont la production n'a pas suivi la technologie. De plus, de nombreux agents pathogènes se retrouvent sur les aliments par des mains non lavées, de l'eau contaminée, de la vaisselle sale ou des légumes, des fruits et des baies non lavés..

Les mouches deviennent porteuses de nombreux agents pathogènes dangereux de la toxicité.

Non-respect des conditions de stockage des aliments. Cela se produit si une personne a goûté des produits périmés, des aliments qui n'ont pas été stockés correctement ou si un produit, comme les produits laitiers, est ouvert depuis longtemps..

Le principal pourcentage d'infection toxique chez les enfants survient en été, lorsque les températures élevées contribuent à la détérioration rapide des aliments. Les médecins caractérisent cette maladie comme le non-respect des normes et règles sanitaires et hygiéniques..

Les symptômes de la maladie

Les symptômes de maladie d'origine alimentaire chez les enfants peuvent varier. Cela dépend directement de l'agent pathogène qui est entré dans le corps. Le botulisme est particulièrement important, dans lequel l'état d'un enfant malade est grave dès les premières heures. De plus, les infections à toxines et les intoxications provoquées par le staphylocoque sont assez difficiles. Les signes caractéristiques d'une infection toxique chez un enfant sont:

  • une courte période d'incubation, qui peut durer de quelques heures à 2 jours;
  • le bien-être général de l'enfant est progressivement perturbé. Une faiblesse, des nausées, des ballonnements, accompagnés de grondements et des douleurs abdominales diffuses apparaissent;
  • après cela, des vomissements abondants se produisent, qui peuvent ne pas s'arrêter pendant quelques heures. Cette condition est accompagnée de crampes abdominales;
  • après la cessation des vomissements, une diarrhée survient. En même temps, les selles sont aqueuses et très offensantes. Pendant la journée, l'envie vers le bas peut être jusqu'à 15 fois;
  • la température corporelle augmente, tandis que des frissons surviennent et que l'enfant malade peut avoir des sueurs froides;
  • la tête fait très mal.

Cette condition dure généralement jusqu'à 3 jours, après quoi le patient récupère progressivement. Dans des cas exceptionnels, une infection toxique peut entraîner de graves complications..

La dysbactériose est presque toujours une complication de la toxico-infection, par conséquent, après la guérison, l'enfant doit prendre des probiotiques.

Traitement

Dans certains cas, le traitement est effectué dans un service de maladies infectieuses de l'hôpital. Cela est nécessaire si l'évolution de la maladie est trop sévère, si l'enfant est trop petit, si une déshydratation sévère s'est développée dans le contexte de la maladie ou si des complications graves sont observées.

En tant que premiers secours, de telles mesures thérapeutiques sont appliquées, qui visent à éliminer le plus tôt possible les toxines du corps:

  • L'estomac est lavé au patient. À la maison, cette manipulation ne peut être effectuée que si l'enfant a atteint l'âge de 5 ans. Pour le rinçage, vous pouvez utiliser une solution de bicarbonate de soude ou une solution pâle de permanganate de potassium. Si ces substances ne sont pas à portée de main, vous pouvez rincer l'estomac de l'enfant avec beaucoup d'eau propre. La procédure est répétée jusqu'à ce que les eaux usées soient complètement propres..

Après avoir préparé une solution de permanganate de potassium, elle doit être filtrée à travers plusieurs couches de gaze afin d'éliminer les cristaux non dissous, ce qui peut provoquer une brûlure de la membrane muqueuse des organes digestifs.

  • Un enfant malade reçoit des adsorbants à une dose spécifique à son âge. Si les vomissements commencent immédiatement après la prise de ces médicaments, les sorbants sont à nouveau administrés à la même dose..
  • Si le patient a de la fièvre, du paracétamol ou d'autres antipyrétiques à dose thérapeutique doivent être administrés..
  • En cas de douleurs abdominales sévères, l'enfant malade est autorisé à donner une pilule sans shpy.

Si l'enfant est petit et que son état se détériore régulièrement, il est nécessaire d'appeler un médecin ou d'accoucher seul à l'hôpital. Dans ce cas, il est conseillé de prélever des échantillons de vomissements et du produit qui aurait été causé par la maladie..

Il est strictement interdit de donner à un enfant des antibiotiques ou des agents antimicrobiens sans prescription médicale!

Complications possibles

Les complications sont le plus souvent observées chez les nourrissons et les enfants dont l'immunité est affaiblie. Ces catégories de patients peuvent développer les maladies suivantes:

  • choc toxique infectieux;
  • déshydratation sévère;
  • maladies infectieuses - pneumonie, otite moyenne, pyélonéphrite et stomatite.

Si de telles complications se développent après une infection toxique, l'enfant malade est traité avec un traitement symptomatique, le plus souvent à l'hôpital..

Prévention de l'infection toxique

Pour éviter l'infection toxique chez les enfants, deux règles de base doivent être respectées: conserver tous les produits au réfrigérateur et veiller à bouillir ou à frire avant utilisation. De plus, vous devez suivre ces recommandations:

  1. Ne mangez que des aliments frais de bonne qualité.
  2. Observez la technologie de préparation de tous les plats.
  3. Si possible, faites cuire les aliments pendant plusieurs repas, après refroidissement, les restes doivent être placés au réfrigérateur.
  4. Le lait doit être bouilli avant utilisation. Le lait maternel peut être conservé au froid pendant 12 heures au maximum, les mélanges de lait sont préparés à la fois et le reste est versé.
  5. Les produits laitiers, tels que le fromage cottage et la crème sure, ne peuvent pas être conservés plus de 4 jours, après quoi il est préférable de faire des casseroles ou des syrniki à partir de ces produits.
  6. Ne mangez pas d'œufs crus et de crèmes protéinées.
  7. Les saucisses sont bouillies ou frites avant de servir.
  8. Les mains doivent être soigneusement lavées avant de préparer la nourriture, de manger, après être allé aux toilettes et après avoir marché dehors.
  9. Les enfants ne doivent pas recevoir de salades garnies de mayonnaise.

Pour éviter les infections toxiques, vous ne devez acheter de la nourriture que dans des endroits désignés équipés de réfrigérateurs. Il est interdit de donner aux enfants de la restauration rapide, ainsi que des produits achetés à la main. Il ne faut pas oublier que traiter une infection toxique est toujours plus difficile que prévenir.

Que faire en cas d'intoxication alimentaire

Les infections d'origine alimentaire sont des infections intestinales aiguës caractérisées par une apparition aiguë et soudaine. Les infections d'origine alimentaire sont causées par des aliments consommés contenant des micro-organismes toxiques. Ils se caractérisent par de fréquents vomissements indomptables, de la diarrhée, un malaise général et des signes d'intoxication. De nombreuses études sont utilisées pour le diagnostic.

Les infections d'origine alimentaire sont un certain nombre de maladies infectieuses qui résultent de la consommation d'aliments contenant des bactéries opportunistes. N'importe qui de tout âge peut tomber malade d'une intoxication alimentaire. Et aussi l'ubiquité est parfois la cause d'épidémies massives de maladies d'origine alimentaire. Il est parfois difficile de trouver la source de l'infection. Un choc de déshydratation peut se développer à la suite de symptômes sévères..

Causes des infections d'origine alimentaire

Les humains et les animaux deviennent la source et le réservoir de bactéries. Fondamentalement, les personnes qui excrètent ce type de bactéries souffrent de maladies inflammatoires purulentes. Cependant, une personne en bonne santé peut également devenir porteuse de maladies d'origine alimentaire. Parmi les animaux, les porteurs sont des bovins atteints de mammite. L'agent pathogène peut persister longtemps dans le sol et l'eau, en raison de la libération de bactéries avec les excréments d'animaux. Le mécanisme de transmission fécale-orale est inhérent aux maladies d'origine alimentaire..

Les bactéries pénètrent dans les aliments, où elles se multiplient rapidement, puis pénètrent dans l'organisme par les voies alimentaires. Une intoxication alimentaire survient lorsqu'une personne a mangé des aliments contenant un grand nombre de ces micro-organismes. Leur reproduction rapide est typique des produits carnés, du poisson, des produits semi-finis, de la viande hachée et des produits laitiers..

La sensibilité chez l'homme est assez élevée, mais dans toute toxicité d'origine alimentaire, l'infection se déroule avec des degrés de gravité variables. Par exemple, les enfants, les personnes âgées et les patients après une chirurgie sont à risque. Pour ces personnes, le cours peut être beaucoup plus sévère. Les enfants peuvent être exposés à une intoxication alimentaire non seulement en raison d'une immunité réduite, mais également en raison du contact avec divers objets et du jeu dans la rue.

Image clinique

Chaque agent pathogène a ses propres caractéristiques du cours. Par exemple, si l'agent causal de l'intoxication alimentaire est le staphylocoque, des troubles gastro-intestinaux seront principalement présents. Dans ce cas, il n'y a pas de diarrhée et la température reste normale ou augmente légèrement. Avec la maladie staphylococcique, la déshydratation n'est pas observée. Si l'agent causal est la clostridie, les symptômes sont similaires à ceux du staphylocoque. Cependant, le gros intestin est affecté et la diarrhée est possible, et parfois du sang peut être trouvé dans les selles. Non caractérisé par une augmentation de la température. Proteus toxicoinfection est caractérisée par une odeur fétide désagréable de matières fécales.

Les principaux agents responsables de l'intoxication alimentaire

Il existe plusieurs agents pathogènes principaux qui causent des maladies d'origine alimentaire:

  • Staphylococcus aureus - Produit une substance toxique qui endommage les intestins. Dans des cas fréquents, il se répand dans des plats préparés et laissés dans une pièce chaude. Par exemple, une salade avec de la mayonnaise ou de la crème sure laissée sur la table est un bon réservoir pour que le staphylocoque se multiplie;
  • Bacillus cereus - Ces bactéries se développent dans les plats de riz. La température ambiante est de bonnes conditions pour eux, et ils ne meurent pas non plus en bouillant à nouveau;
  • Clostridium perfringens - l'agent pathogène se propage dans la viande ou le poisson pas complètement cuit. Le tableau clinique dure environ une journée, mais disparaît tout seul.

Déshydratation due à une maladie d'origine alimentaire

La déshydratation est l'un des symptômes courants des maladies d'origine alimentaire. Cela est dû à une perte importante d'eau par le corps en raison de fréquents vomissements et défécations..

Il y a 4 degrés de déshydratation:

  • Le premier degré est caractérisé par un manque de liquide de 1 à 3% du poids corporel. La bouche est légèrement sèche. C'est le degré le plus léger et l'hospitalisation n'est pas nécessaire dans cette condition. Il est nécessaire de se rappeler qu'il est nécessaire de reconstituer le volume de liquide perdu. En cas de vomissements sévères ou de diarrhée, donnez quelques cuillères à café de liquide toutes les 2-3 minutes;
  • Le deuxième degré de déshydratation est caractérisé par une soif intense, une bouche sèche, des muqueuses sèches, un enrouement et des convulsions peuvent survenir. L'élasticité de la peau diminue. Si vous recueillez la peau dans un pli, elle se redressera en 1 à 2 minutes. Et aussi la diurèse du patient diminue. Il est possible de reconstituer le liquide perdu par la bouche, mais si des convulsions apparaissent, une ambulance est nécessaire de toute urgence;
  • Au troisième degré, 7 à 9% du liquide est perdu. L'état du patient est grave. Des convulsions sont présentes. La peau est ridée, son pli revient à son état initial en 3-5 secondes. La diurèse est fortement réduite. Une personne dans un tel état a besoin d'une hospitalisation urgente;
  • Au quatrième degré, le manque de liquide est de 10% ou plus. Cela équivaut à un état terminal. À notre époque, de tels cas sont rares..
    Avec les intoxications alimentaires, 1 et 2 stades de déshydratation sont caractéristiques.

Dysbactériose en cas de toxicité alimentaire

La diarrhée tout au long de la toxicité alimentaire entraîne non seulement une déshydratation du corps, mais également une dysbiose. Cela est dû au fait qu'avec des actes fréquents de défécation, ainsi que des matières fécales, des bactéries bénéfiques sont libérées, qui font partie de la microflore de toutes les parties de l'intestin. Cette condition nécessite un traitement approprié..

Régime

Un régime alimentaire adéquat est un élément important du traitement des maladies d'origine alimentaire. Pour cela, un régime est prescrit. En cas de selles molles, vous devez suivre un régime pauvre en glucides, et également sans composants qui irritent les intestins. Et vous devez également éviter les aliments qui provoquent des ballonnements..

  • Soupe au bouillon faible en gras;
  • Viande ou poisson bouilli;
  • Œufs à la coque ou œufs brouillés;
  • Bouillie bouillie à l'eau;
  • Légumes bouillis.
  • Produits interdits:
  • Produits à base de farine fraîche;
  • Soupes au bouillon gras;
  • Viande et poisson gras;
  • Produits laitiers;
  • Porridge cuit dans du lait;
  • Légumineuses;
  • Fruits et bonbons;
  • Épices, aliments fumés et épicés;
  • Boissons pétillantes.

Après l'élimination de la diarrhée, des fruits, des produits à base de farine non savoureux, des produits laitiers, de la viande et du poisson sont ajoutés à l'alimentation.

Diagnostic et traitement

Pour déterminer l'agent pathogène, un certain nombre d'études sont menées. Cela nécessite des matières fécales, des lavages gastriques et des vomissements, c'est en eux que l'agent pathogène peut être trouvé. Après cela, une inoculation bactériologique est effectuée sur des milieux nutritifs pour déterminer les propriétés toxiques de l'agent pathogène. Parfois, cela est impossible. Les recommandations cliniques pour les maladies d'origine alimentaire consistent à reconstituer le liquide dans le corps et à éliminer les symptômes associés. Dans les cas bénins, il n'est pas nécessaire de traiter l'infection..

La principale manipulation thérapeutique est le lavage gastrique. Cependant, si les vomissements persistent pendant une longue période, ils peuvent être un peu différés. Pour éliminer les toxines des intestins, des sorbants sont prélevés et un lavement au siphon est effectué. Le sorbant le plus courant est le charbon actif. Pour exclure la déshydratation, du liquide doit être injecté dans le corps du patient. Sa quantité doit être approximativement égale à la quantité de liquide perdue en raison des vomissements et de la diarrhée. Le patient doit recevoir du liquide avec des cuillères à café, plus souvent des solutions ou du thé sucré.

Si vous êtes gravement déshydraté, des solutions de réhydratation peuvent être administrées par voie intraveineuse. Des repas spéciaux sont prescrits. Une fois que les vomissements et la diarrhée ont diminué, des enzymes sont souvent utilisées. Dans de rares cas, les antibiotiques sont indispensables. Pour restaurer la microflore intestinale normale, des probiotiques ou des aliments contenant des bactéries bénéfiques sont utilisés.

Prévision et prévention

Habituellement, le pronostic de la maladie est favorable et la guérison se produit en 3 jours..
Les mesures préventives générales consistent à observer les règles d'hygiène dans les lieux où les aliments sont stockés et transportés. Le contrôle des animaux dans les fermes par un vétérinaire devrait également être mis en place pour empêcher la propagation de bactéries par la consommation de produits carnés..

La prophylaxie privée nécessite une hygiène personnelle. Il est nécessaire de surveiller le traitement et le stockage corrects des produits.

Comme l'infection est assez courante et comporte un large éventail d'agents pathogènes, il n'y a pas de prévention spécifique..

Dans les cas bénins, ces infections peuvent être traitées à domicile et parfois elles ne nécessitent même pas de traitement spécial. Cependant, si l'état du patient est grave ou s'aggrave avec le temps, vous devriez demander l'aide d'un médecin. Cela exclura la survenue d'un choc infectieux-toxique, ainsi que la possibilité de décès. Le médecin prescrira un traitement en fonction de la gravité de la maladie.

Intoxication alimentaire chez les enfants

Les infections d'origine alimentaire chez les enfants sont une combinaison de symptômes dans diverses lésions cliniques des muqueuses intestinales par des agents pathogènes viraux et bactériens. Toutes ces maladies appartiennent au groupe des maladies infectieuses aiguës qui nécessitent une intervention médicale immédiate pour éviter des conséquences négatives. Les agents pathogènes les plus courants sont des agents pathogènes opportunistes qui commencent à sécréter des toxines et des poisons dans certaines conditions. À l'état normal, ils habitent la microflore intestinale et ne peuvent pas provoquer les symptômes d'une intoxication alimentaire aiguë. Le deuxième groupe d'agents pathogènes est constitué de micro-organismes qui ne se trouvent pas dans l'environnement physiologique de l'intestin et y pénètrent avec des aliments contaminés. La pathogenèse du développement des symptômes d'intoxication alimentaire dans ce dernier cas repose sur le fait que les toxines sont produites directement dans l'aliment lui-même. Ils deviennent donc toxiques et dangereux pour la santé humaine..

Pour la première fois, les symptômes de l'intoxication alimentaire ont été entièrement décrits en 1901. Ils étaient associés à une augmentation de l'incidence des infections intestinales à staphylocoques dans une localité particulière. Pendant longtemps, les médecins n'ont pas pu détecter le foyer de l'infection et classer l'état des patients. Le nom du groupe de maladies toxico-infectieuses d'origine alimentaire a été proposé par un biologiste scientifique russe, qui a avancé la théorie selon laquelle les denrées alimentaires contenant une flore bactérienne pourraient devenir des causes d'intoxication chez l'homme. Dans le même temps, une personne qui avait un contact étroit avec ces produits alimentaires a été nommée la source de l'infection et sa propagation..

Agents responsables de maladies d'origine alimentaire chez les enfants

Actuellement, il existe plus d'une centaine d'agents responsables de maladies d'origine alimentaire. Ce groupe comprend divers micro-organismes qui ont la capacité de se multiplier et de mener une vie active en dehors du corps humain. L'exception concerne les virus qui infectent directement les muqueuses intestinales, augmentant leur péristaltisme.

Parmi les bactéries, les agents responsables d'une infection toxique sont souvent:

  • Staphylococcus aureus;
  • Proteus vulgaris;
  • Bacille de cirée;
  • Clostridia de divers types;
  • Klebsiella et Citrobacter;
  • Entérobactéries et entérocoques

Tous ont un haut niveau de résistance aux facteurs environnementaux. Ils ne dépendent pas de la température et de l'humidité de l'air. Tout milieu nutritif convient à leur reproduction. Les expériences montrent que tout milieu nutritif sous forme de viande crue et bouillie, de saucisses, de poisson, de produits laitiers, de plats cuisinés convient à la reproduction de l'agent causal de la toxicité alimentaire. La principale source de contamination des aliments est une personne qui libère des formes conditionnellement pathogènes de ces agents pathogènes dans l'environnement. En même temps, ils ne provoquent aucun processus négatif dans le corps de l'hôte..

Le danger est représenté par des cas de maladies dans lesquelles il est difficile de différencier l'agent pathogène. Cela ne permet pas de choisir le bon agent antibactérien qui aidera à soulager rapidement les principaux symptômes d'une intoxication alimentaire. Cela est dû au fait que principalement des exotoxines sont libérées des matières fécales et des vomissements du patient, qui sont produites par la microflore opportuniste. Dans certains cas, les agents pathogènes sont résistants aux agents antibactériens les plus courants. Ils acquièrent très rapidement une latence et peuvent provoquer un portage chronique dans le contexte d'une amélioration visible de l'état du patient. Dans cette option, il est important de répéter l'examen bactérien de la microflore intestinale quelques jours et semaines après la guérison complète. Les tout premiers signes de portage sont une raison sérieuse de prescrire un traitement préventif. Une telle personne représente un danger pour les gens qui l'entourent..

Causes et mécanisme de propagation de l'infection

Les causes de l'intoxication alimentaire sont la contamination des aliments et une mauvaise cuisson avant de manger. La source la plus courante est une personne infectée. Dans de rares cas, les agents pathogènes sont transportés par les animaux domestiques. Il existe des cas connus de transmission de la flore bactérienne par les mouches et les cafards. Assez souvent, les maladies d'origine alimentaire chez les enfants se développent lorsqu'ils consomment du lait d'une vache qui souffre de mammite purulente. De plus, la probabilité d'infection du lait est également élevée si la laitière a des lésions purulentes de la peau des mains.

Dans les établissements préscolaires, l'infection survient si les règles d'hygiène sanitaire ne sont pas respectées pendant le stockage et la transformation des aliments. Dans une moindre mesure, cela est influencé par les facteurs de la présence de portage de staphylocoques chez les cuisiniers et les travailleurs de cuisine. Ce type de maladie infectieuse est extrêmement rarement transmis par les enfants, cependant, tout fait de portage de la flore opportuniste doit être considéré comme une raison pour un examen supplémentaire de l'enfant.

Les porteurs d'infections sont également dangereux en termes épidémiologiques, ainsi que les personnes malades présentant des manifestations évidentes de la maladie. La flore bactérienne pénètre dans les aliments d'une personne malade ou d'un porteur par contact fécal. Cela signifie que la majorité des agents pathogènes sont excrétés dans les matières fécales. Si une personne ne suit pas les règles d'hygiène personnelle et ne se lave pas les mains après avoir utilisé les toilettes avec du savon, il y a une forte probabilité de contamination des aliments après les avoir préparés pour les aliments..

Une fois que la flore bactérienne a pénétré les aliments, un certain temps doit s'écouler pour qu'ils se multiplient. Par conséquent, si une grande quantité de l'agent pathogène n'a pas pénétré dans les aliments en même temps, le développement d'une toxicité alimentaire quelques minutes après le contact est possible dans de rares cas. Plusieurs points clés sont importants pour l'étiologie:

  • Attaque massive du micro-organisme;
  • La présence d'une source du pathogène;
  • Un certain temps pour que les bactéries se multiplient et libèrent des toxines.

En fonction des aliments à l'origine de l'infection, vous pouvez faire les premières hypothèses sur l'agent pathogène. Les infections à staphylocoques sont le plus souvent transmises avec des crèmes pâtissières, des glaces, des gâteaux, du lait, du fromage cottage, des fromages, de la crème sure, des yaourts. Les clostridies sont généralement transmises par les produits carnés. L'accélération de leur croissance est possible si les règles du traitement culinaire sont violées. Un danger particulier est posé par les situations où des plats cuisinés sont périodiquement réchauffés à une température comprise entre 38 et 40 degrés Celsius. Dans ce cas, la reproduction des clostridies se produit en mode accéléré..

Il convient de garder à l'esprit qu'en apparence, en odeur et en propriétés organoleptiques, les produits affectés par la flore bactérienne ne diffèrent pas des produits normaux. C'est la raison des cas fréquents d'infection dans divers groupes sociaux. La principale augmentation de l'incidence se produit lors des chaudes journées d'été, lorsque la microflore pathogène se développe et se multiplie dix fois plus rapidement à des températures de l'air élevées. Le plus souvent, le diagnostic repose sur une histoire alimentaire. Peu importe ce que la personne malade a mangé à la veille de se sentir mal, qui d'autre a mangé ces produits. De nombreuses personnes ont une immunité naturelle contre certains types de bactéries et leurs toxines. Par conséquent, dans certains groupes consommant des aliments contaminés, il y a des individus qui ne présentent pas de manifestations pathologiques de toxicité alimentaire. Fondamentalement, ils tombent malades dans une forme sévère de la personne qui souffre de dysbiose et d'une diminution de l'immunité. L'utilisation fréquente incontrôlée d'agents antibactériens affecte également négativement le tableau clinique de l'infection d'origine alimentaire..

Lors de la confirmation de cas sporadiques de toxicité alimentaire lors de l'épidémie, des mesures épidémiologiques sont prises. Ils visent à:

  • Identification de la source de l'infection;
  • Détermination des voies de transmission (eau, contact, fécale-orale, contact);
  • Diagnostic préliminaire de l'agent pathogène;
  • Effectuer des mesures de désintoxication.

Dans les établissements préscolaires, il est possible d'effectuer des mesures de quarantaine.

Symptômes

Pour l'apparition de symptômes d'infection toxique alimentaire, une sensibilité accrue du corps humain aux agents pathogènes et aux toxines est nécessaire. Cela peut être dû à une dysbiose et à une immunité affaiblie. Le principal danger pour la santé humaine est représenté par diverses formes de toxines produites par la flore bactérienne. Ce sont des complexes polysaccharidiques et des entérotoxines aux propriétés exogènes. Ils peuvent être trouvés dans la nourriture elle-même et produits dans l'intestin humain. Ceci explique le court laps de temps entre l'infection et le déploiement d'un tableau clinique complet. Dans certains cas, la période d'incubation varie de 3 à 12 heures.

Les symptômes d'une maladie d'origine alimentaire peuvent se manifester par:

  • Augmentation de la température corporelle;
  • Diarrhée répétée;
  • Vomir le contenu après avoir servi une partie de la nourriture prise;
  • Déshydratation;
  • Palpitations cardiaques;
  • Faiblesse et transpiration.

Certains des signes de toxicité d'origine alimentaire sont associés au fait que les toxines stimulent l'épanchement du liquide intercellulaire dans la lumière intestinale. La deuxième partie est associée à une intoxication générale du corps. La base de l'effet négatif des toxines à l'intérieur du corps humain est la production de médiateurs exogènes sous forme d'interleukine, de fibres d'histamine et d'AMP cyclique. Ces substances forment un tableau clinique général et provoquent des lésions des muqueuses du tractus gastro-intestinal sous forme de gonflement, d'inflammation, d'hyperémie, de syndrome douloureux.

Les premiers signes d'intoxication alimentaire peuvent apparaître chez un enfant littéralement quelques minutes après avoir mangé un produit infecté. Avec un niveau d'immunité suffisamment fort, la clinique peut commencer à se manifester assez faiblement un jour après que le produit contaminé pénètre dans le tube digestif. Le patient se distingue par une peau pâle cyanosée, une hyperthermie jusqu'à 38 degrés Celsius, une séparation multiple de selles liquides et aqueuses, qui se répète plus de 8 fois au cours de la dernière journée. La maladie commence par des épisodes de nausée et une sensation de satiété dans la région épigastrique. Quelques minutes plus tard, des vomissements du contenu de l'estomac se rejoignent. À l'avenir, le vomi a la nature de ce que le patient mange. Souvent, les patients vomissent avec l'eau qu'ils prennent. La palpation de la paroi abdominale antérieure révèle une douleur distincte et une augmentation du péristaltisme tout au long du trajet de l'intestin grêle. Le pouls est affaibli, la pression artérielle est basse. La peau est collante au toucher. Langue recouverte de fleurs blanches.

Dans les cas graves, la maladie peut être accompagnée de selles sanglantes et de vomissements, d'un collapsus, d'une perte de conscience. Avec une évolution de gravité modérée, tous les symptômes de toxicité alimentaire disparaissent complètement après 3 jours.

Le médecin doit soigneusement différencier ces conditions des cas de développement de salmonellose et de dysenterie. Pour cela, de multiples études bactériologiques sur les matières fécales et les vomissements sont effectuées. Les cultures doivent être effectuées pour identifier le pathogène et déterminer la sensibilité aux agents antibactériens.

Soins d'urgence en cas de maladie

Les premiers soins en cas d'infection par toxicité alimentaire sont nécessaires immédiatement après l'apparition des symptômes de la maladie. Les soins d'urgence pour la toxicité d'origine alimentaire comprennent:

  • Lavage gastrique pour éliminer les débris alimentaires qui ont causé l'empoisonnement;
  • Prendre des fonds capables d'adsorber les toxines et les bactéries dans le tube digestif, par exemple la smectite ou le charbon actif;
  • Régime de consommation amélioré sous forme d'utilisation d'une solution de réhydron;
  • L'utilisation d'agents antibactériens à large spectre (phtalazol, furazolidone);
  • Un régime strict;
  • Avec des vomissements répétés, vous pouvez prendre du cérucal pour supprimer le réflexe nauséeux. N'utilisez pas le médicament immédiatement après la procédure de lavage gastrique.

Traitement

Le choix correct de l'agent antibactérien est nécessaire pour le traitement réussi de l'infection toxique d'origine alimentaire. Cela ne peut être fait que par un médecin expérimenté. Par conséquent, il est recommandé de consulter un médecin dès les premiers symptômes. La thérapie complexe comprend:

  • Mesures de déshydratation - dans les cas cliniques graves, des liquides intraveineux peuvent être nécessaires;
  • Thérapie antibactérienne;
  • Régime doux spécial;
  • Correction des conséquences possibles;
  • Contrôle de l'élimination complète de l'agent causal de la toxicité alimentaire du corps du patient.