Causes, symptômes et traitement de l'oesophagite peptique

Symptômes

L'oesophagite peptique est un sous-groupe spécial de pathologies du tube digestif, qui se forme en raison des effets négatifs constamment répétés sur la muqueuse œsophagienne du contenu gastrique. Diverses raisons peuvent conduire au reflux - un vomissement spontané d'acide chlorhydrique avec sécrétion pancréatique et bile. Le résultat est un traumatisme et une dégénérescence subséquente du tissu du tube œsophagien. Avec une évolution sévère de la maladie, une personne ressent constamment un inconfort sévère et une sensation de brûlure dans la région épigastrique, quel que soit son apport alimentaire. Une consultation médicale en temps opportun permet d'éviter des complications telles que le RGO, les néoplasmes malins.

Raisons principales

Chez une personne physiologiquement saine, le pH est d'environ 6,0 dans la partie distale du tube œsophagien. Une diminution persistante du paramètre à 4,0 indique qu'une œsophagite peptique s'est déjà formée.

Les raisons de ce trouble peuvent être:

  • la présence d'un sac herniaire dans la région de l'ouverture œsophagienne dans le diaphragme;
  • une augmentation significative de la pression intra-abdominale;
  • évolution chronique ou exacerbation fréquente de l'ulcère gastrique ou de l'ulcère duodénal;
  • évolution sévère de la pancréatite, cholécystite;
  • chirurgie gastrique;
  • anémie pernicieuse;
  • tumeurs et kystes de la cavité abdominale.

Dans certains cas, lors de l'apparition d'une œsophagite par reflux peptique, une relation héréditaire a été établie avec la transmission d'un trouble gastro-œsophagien - selon la variante autosomique dominante.

Pathogénèse

La base du reflux gastro-œsophagien est l'insuffisance relative ou absolue du sphincter obturateur du cardia. Cette perturbation de son activité entraîne un trouble d'évacuation motrice de l'estomac..

Des contractions intenses de l'antre provoqueront un reflux gastro-œsophagien, même chez les individus dont le sphincter œsophagien distal fonctionne de manière satisfaisante. L'insuffisance cardiaque relative est caractéristique de 9 à 15% des patients atteints d'oesophagite peptique.

La forme absolue de ce trouble est diagnostiquée beaucoup plus souvent. Le rôle principal dans sa formation est joué par un affaiblissement significatif du tonus du sphincter obturateur inférieur. Par exemple, en raison de la prise de certains médicaments ou de la dépendance alimentaire - chocolat, agrumes, tomates.

L'antipéristaltisme, ainsi qu'une diminution de la capacité d'évacuation de l'estomac, sont non moins importants dans la pathogenèse de la maladie. C'est à cause d'eux que le contenu acide est projeté dans la région du tube œsophagien. Le résultat des trois composants du reflux est l'apparition d'un foyer d'inflammation dans la membrane muqueuse - hyperémie, œdème, douleur.

Le contenu du duodénum, ​​dans lequel les composants biliaires sont présents, est beaucoup plus agressif. Avec le reflux duodénogastrique existant et sa combinaison avec un trouble gastro-œsophagien, la membrane muqueuse du tube œsophagien est beaucoup plus lésée. Les sensations désagréables se manifestent plus rapidement et durent beaucoup plus longtemps.

Symptômes

L'oesophagite peptique peut être suggérée par les signes cliniques suivants:

  1. Une sensation de brûlure fréquente dans la région épigastrique, ainsi que dans la projection de l'espace œsophagien. Son apparition est causée par une brûlure des tissus avec de l'acide gastrique, suivie d'une inflammation..
  2. Inconfort et même douleur dans la région de la poitrine. Il est souvent confondu avec le cœur, car la localisation des impulsions désagréables coïncide largement. Cependant, la raison de leur apparition est différente. Dans l'œsophagite, les modifications inflammatoires des tissus et les spasmes réflexes des fibres musculaires, qui se produisent par réflexe en réponse à l'agressivité des enzymes digestives, sont des facteurs de provocation.
  3. Les éructations sont la libération de gaz accumulés par les anses intestinales. Peut avoir un goût amer et amer. Apparaît soudainement, pratiquement hors de contrôle.
  4. La régurgitation est un jet réflexe de nourriture déjà en cours d'assimilation de l'intestin grêle dans l'estomac, et de là dans le tube œsophagien. Cette symptomatologie doit faire l'objet d'une attention particulière, car lorsqu'elle apparaît pendant les heures de repos nocturne, il existe un risque élevé de projection dans la trachée et les poumons, avec une inflammation ultérieure..

Tous les symptômes ci-dessus n'ont aucune adhérence spécifique à l'œsophagite peptique, ce qui permet de ne comprendre que les procédures de diagnostic opportunes. Le plus souvent, les plaintes des patients sont en corrélation avec les maladies qui ont conduit à la formation de reflux - pancréatite, cholécystite, ulcère gastrique.

Diagnostique

L'inflammation chronique de la membrane muqueuse du tube œsophagien à elle seule n'est pas encore une base suffisante pour une relation fiable avec le reflux gastro-œsophagien. Pour confirmer le diagnostic d'oesophagite peptique, un certain nombre d'études de laboratoire et instrumentales sont nécessaires:

  • manométrie de l'espace œsophagien - vous permet de juger de manière fiable le changement de pression dans la zone du sphincter;
  • EGD avec biopsie - visualise la localisation et la prévalence du foyer d'inflammation, prélevez le biomatériau des zones les plus suspectes pour l'atypie;
  • Radiographie avec contraste - fixant le moment du reflux du baryum dans la lumière œsophagienne;
  • pH métrie - fixation des paramètres d'acidité, de ses caractéristiques;
  • scintigraphie avec 99mTc.

Ce n'est qu'après une analyse approfondie de l'intégralité des informations provenant des méthodes objectives ci-dessus d'examen du patient que le spécialiste confirmera ou réfutera le diagnostic préliminaire d '«œsophagite peptique».

Tactiques de traitement

À l'heure actuelle, il existe plusieurs approches pour débarrasser une personne de l'inconfort causé par le retour du contenu de l'estomac dans l'espace œsophagien. Aux stades initiaux de la formation de l'oesophagite peptique, le traitement est réduit à des mesures conservatrices.

L'accent principal est mis sur l'arrêt de l'exacerbation de la maladie qui a provoqué un reflux concomitant - pancréatite, cholécystite, duodénite. La correction du mode de vie et de l'alimentation est obligatoire - abandonner les mauvaises habitudes, porter des vêtements serrés, se reposer après avoir mangé. Il est nécessaire d'exclure les repas épicés, gras, lourds, les sauces, les conservateurs fumés de l'alimentation.

La pharmacothérapie est réduite à une prise de médicaments astringents, enveloppants, antiacides, ainsi que des régulateurs de la fonction motrice des anses intestinales. De plus, un spécialiste peut recommander des médicaments cholinergiques, des médicaments qui ont la capacité de réduire l'activité acidifiante de l'estomac. Les tactiques de traitement doivent être complètes, visant tous les aspects de la pathogenèse du reflux.

En l'absence d'un soulagement prononcé du bien-être et d'une préservation persistante des symptômes négatifs de brûlures d'estomac, de douleurs, d'éructations, la question de l'intervention chirurgicale est décidée en fonction des indications individuelles. Son but est de restaurer la fonction de fermeture physiologique du cardia. En règle générale, ils ont recours à la technique de fundoplicature de Nissen. Moins fréquemment à d'autres options pour éliminer le reflux gastro-œsophagien.

Parmi les mesures préventives pour l'apparition d'un affaiblissement du tonus du sphincter obturateur du tube œsophagien, les experts indiquent le désir d'une personne d'avoir un mode de vie sain. Il est impératif de bien manger, d'éviter l'inactivité physique, une surcharge physique sévère. La prévention de la suralimentation et de la constipation est encouragée. La santé de chaque personne est entre ses propres mains. Et des visites régulières chez le médecin traitant et un examen médical annuel complet avec un examen du tube digestif contribueront au diagnostic précoce de l'oesophagite par reflux..

Œsophagite peptique

Le suc gastrique est un puissant facteur protecteur et antibactérien, mais dans certaines conditions, ses propriétés protectrices non seulement ne fonctionnent pas, mais peuvent également être nocives pour la santé humaine. Et l'un des premiers organes dans la zone d'exposition dangereuse est l'œsophage. Un contact prolongé avec le contenu gastrique conduit au développement d'une œsophagite peptique.

Comment apparaît l'oesophagite peptique et quel est le risque de sa longue évolution? Comment commence le traitement de la maladie et combien de temps faut-il pour prendre les médicaments? Vous pouvez découvrir tout cela un peu ci-dessous..

Comment commence l'inflammation peptique de l'œsophage?

Les conditions confortables pour le travail de chaque organe du système digestif sont déterminées par le niveau de pH. Pour l'œsophage et l'estomac, ces indicateurs sont très différents. Les valeurs de pH normales de ces organes sont respectivement de 6,0 et 4,0. Autrement dit, en traduisant dans un langage simple, les parties supérieures du système digestif fonctionnent dans un environnement alcalin et, dans l'estomac, la nourriture est transformée en un environnement acide. Pour comprendre ce qu'est l'oesophagite peptique, vous devez présenter en détail le mécanisme de l'inflammation..

L'ulcère gastroduodénal, le RGO, l'inflammation de l'estomac et du duodénum s'accompagnent souvent d'une augmentation de l'acidité, dans ce cas, même pour ces organes, l'environnement devient trop agressif. En combinaison avec un dysfonctionnement du sphincter œsophagien inférieur, une grande quantité d'acide chlorhydrique entraîne une perturbation de l'œsophage.

En raison de la faiblesse du sphincter œsophagien avec une augmentation de la pression dans la cavité abdominale ou après un repas copieux, une partie du suc gastrique pénètre dans l'œsophage. Si de tels lancers se produisent régulièrement, le système de protection de ce corps est perturbé. L'acide chlorhydrique irrite la membrane muqueuse, entraînant une inflammation. Une œsophagite par reflux peptique se développe - inflammation des parois de l'œsophage à la suite d'un reflux constant de l'environnement agressif de l'estomac. Quels facteurs conduisent à rejeter de la nourriture?

  1. Excès de nutrition.
  2. Le torse se plie après avoir mangé.
  3. Consommation fréquente de boissons gazeuses, d'aliments sucrés, d'alcool.
  4. Le port de vêtements, de ceintures et de ceintures trop serrés augmente la pression intra-abdominale.

Types d'inflammation peptique

Le plus souvent, le contenu gastrique agit sur l'œsophage inférieur, celui qui se trouve à la frontière avec l'estomac. Ce processus est appelé œsophagite peptique distale. Ce type d'œsophagite survient le plus souvent.

De plus, l'inflammation de l'œsophage est aiguë et chronique. Un processus aigu est obtenu à la suite de l'action simultanée d'un facteur irritant de l'extérieur et du contenu de l'estomac (il peut s'agir d'acide chlorhydrique ou, dans de rares cas, de bile). Si la maladie s'est développée pendant une longue période, au cours de son évolution, il y a des périodes d'exacerbation et de rémission - dans ce cas, nous parlons d'oesophagite peptique chronique.

Une autre classification de l'œsophagite est basée sur les modifications de la membrane muqueuse détectées lors de l'examen endoscopique..

  1. Grade 0. À l'examen, les parois de l'œsophage semblent pratiquement sans pathologie, la membrane muqueuse rose ne présente aucun défaut. Un examen attentif peut révéler une violation du sphincter. À ce stade, la maladie n'inquiète souvent que cliniquement..
  2. Grade 1. On trouve un ou plusieurs foyers d'inflammation rouge vif non confluents de l'œsophage, la membrane muqueuse est épaissie, hyperémique avec une abondance de mucus. En raison du changement de couleur et de densité tissulaire, on l'appelle œsophagite peptique catarrhale..
  3. Grade 2. Les taches fusionnent déjà, des érosions apparaissent sur l'œsophage (zones avec une couche muqueuse perturbée).
  4. Grade 3. Modifications de la propagation de l'œsophage: l'hyperémie et le processus érosif sont situés dans un cercle, occupant une grande surface.
  5. Grade 4. Les lésions muqueuses chroniques entraînent des complications (œsophage de Barrett, ulcères, saignements, rétrécissement).

Le stade de développement de la maladie dépend du traitement de l'oesophagite peptique.

Symptômes de l'oesophagite peptique

Aux premiers stades de la maladie, une personne peut même ne pas être consciente du développement de la maladie. L'œsophagite ne se manifeste d'aucune façon, parfois une personne se plaint d'une sensation désagréable de mal de gorge ou de la présence d'un coma. Lorsque des changements plus prononcés apparaissent sur l'organe le plus touché, les symptômes de l'oesophagite peptique varient..

  1. Pendant les repas, une douleur intense apparaît le long de l'œsophage, derrière le sternum. Ils s'étendent souvent au bras gauche, à la mâchoire ou sous l'omoplate. Ainsi, le système nerveux de l'organe affecté réagit - plus souvent aux aliments solides et irritants.
  2. L'un des principaux symptômes est une sensation constante de brûlures d'estomac, une forte sensation de brûlure derrière le sternum après avoir mangé. Les brûlures d'estomac s'aggravent avec un effort physique après un repas ou lorsque le corps se penche en avant, ce qui est dû au jet de nourriture dans l'œsophage.
  3. En raison de la pénétration fréquente d'acide chlorhydrique dans les parties supérieures du système digestif, l'émail des dents peut s'assombrir, une toux sèche et des maux de gorge apparaissent.
  4. L'inflammation de la muqueuse de l'œsophage entraîne des difficultés à avaler, des éructations et est rarement accompagnée de nausées.

Traitement de l'oesophagite peptique

Vous ne pouvez pas vous débarrasser du processus inflammatoire sans traiter la maladie sous-jacente qui a conduit aux problèmes.

Si la maladie apparaît à la suite d'une gastrite ou d'un ulcère gastrique et d'un ulcère duodénal, ces parties du tractus gastro-intestinal sont traitées en premier. Des antibiotiques sont prescrits si nécessaire si les bactéries provoquent une inflammation.

Dans le traitement ultérieur de l'oesophagite est effectué selon les principes généraux.

  1. Avec l'oesophagite peptique, une alimentation douce est prescrite. Il exclut les aliments qui augmentent l'acidité du suc gastrique: épices, aliments frits et épicés, alcool, aliments acides, vous devrez abandonner les sucreries pendant toute la durée du traitement; café à emporter, boissons gazeuses et alcoolisées.
  2. Les médecins recommandent de ne pas faire de sport après avoir mangé, de ne pas porter de vêtements serrés, de ceintures et de corsets.
  3. Pour réduire l'acidité, les antiacides et les alginates sont utilisés en petits plats.
  4. En cas de douleur intense, des antispasmodiques sont prescrits.
  5. Les inhibiteurs de la pompe à protons et les inhibiteurs des récepteurs H2-histamine sont utilisés pendant une longue période, pendant au moins deux mois.
  6. Les astringents sont bénéfiques pour l'oesophagite chronique.
  7. L'oesophagite peptique de longue durée est traitée avec des sédatifs.

Lorsque certains systèmes du corps échouent, cela peut passer inaperçu et entraîner un processus chronique désagréable. L'oesophagite peptique est le résultat d'une exposition à l'œsophage d'un excès d'acide chlorhydrique gastrique. Pour corriger un effet aussi incorrect, vous devez être examiné dès ses premières manifestations et suivre les recommandations des médecins.

Œsophagite peptique

L'oesophagite peptique est un type de maladie chronique caractérisé par une inflammation des parois du tube œsophagien. L'apparition de la maladie est associée à la libération d'acide gastrique en raison de l'ouverture du sphincter œsophagien inférieur, qui se produit après un changement brusque du niveau d'acidité gastrique. Les niveaux d'acidité sont sujets à des changements lors de la consommation de certains aliments.

Le niveau d'acidité dans l'état normal d'une personne peut tomber à quatre - c'est la norme. L'acide brûle la partie inférieure du tube œsophagien. Si l'acide chlorhydrique pénètre dans le tube œsophagien, une personne observe une sensation désagréable, une sensation de brûlure près de l'estomac. Les brûlures d'estomac sont fréquentes chez les patients atteints d'oesophagite..

La différence entre la forme peptique de l'oesophagite est que ce sont l'anneau œsophagien inférieur et la partie inférieure de l'œsophage qui sont touchés. Cette forme de maladie est la plus courante. On l'appelle également la forme distale de l'oesophagite..

Variétés de la maladie

La gravité de la maladie est déterminée par la forme de l'oesophagite. Le traitement potentiel ou la chirurgie dépend de la gravité de la maladie..

Formes

Le processus inflammatoire divise la maladie en deux formes:

  1. Aigu.
  2. Chronique.

La forme aiguë apparaît brusquement avec des symptômes vifs. La difficulté à avaler avec d'autres symptômes de maladie provoque une gêne. L'avantage de cette forme est la même amélioration rapide, à condition que la maladie soit correctement traitée et d'autres changements dans la nutrition..

La forme chronique est une forme aiguë non traitée caractérisée par une alternance de rechutes et de rémissions.

Degrés

Il existe cinq degrés d'œsophagite distale, qui sont à base zéro..

  • Le degré zéro est presque impossible à distinguer de l'état normal d'une personne. Visuellement, l'œsophage n'a pas changé. La seule exception est un dysfonctionnement de la valve inférieure du tube œsophagien. Le premier signe est des brûlures d'estomac.
  • Le premier est caractérisé par un épaississement de la membrane œsophagienne, distinguant visuellement une à plusieurs taches inflammatoires de la membrane avec un changement de couleur en rouge vif.
  • Le deuxième degré est observé lorsque les zones inflammatoires sont fusionnées en un tout. L'érosion de la membrane muqueuse se forme.
  • Les processus inflammatoires, l'érosion élargissent leurs frontières. La zone impressionnante de l'œsophage est affectée - ces caractéristiques sont caractéristiques du troisième degré.
  • Au quatrième degré de la maladie, un rétrécissement de l'œsophage et d'autres complications sous forme de saignement, une ulcération sont observés. Cette étape est la plus dangereuse. Il existe un risque de développer des tumeurs malignes.

Étapes

La maladie se manifeste en deux étapes:

  1. Catarrhal.
  2. Érosif.

La première étape n'est pas dangereuse: l'apparition d'inconfort n'est pas soutenue par des changements destructeurs. Caractéristiques: boule dans la gorge, gonflement de la muqueuse du tube œsophagien.

Le second se distingue par une érosion multiple. Un inconfort sévère survient après avoir mangé.

Symptômes

Les symptômes du premier stade de la maladie ne sont pas perceptibles. L'oesophagite peptique est initialement confondue avec le syndrome de hernie hiatale. Les reflux sont rares, les patients ne sont donc pas pressés de consulter un médecin. Seuls les symptômes vifs et l'inconfort vous font penser au traitement.

Symptômes de l'oesophagite peptique:

  • Douleur dans le tiers inférieur de l'œsophage après avoir mangé. L'oesophagite diffère des autres maladies gastriques par le symptôme de "flexion". Lorsque vous attachez des lacets, vous vous penchez, ce qui provoque une compression de l'estomac et une aggravation de la douleur.
  • Boule dans la gorge, brûlures d'estomac.
  • Toux sèche due à l'ingestion du composé gastrique dans la branche respiratoire.
  • Symptômes possibles d'ulcères, de gastrite, si l'oesophagite distale ne se développe pas pour la première fois.

Les symptômes énumérés ne disent pas sans équivoque qu'il s'agit d'une œsophagite, mais il y a une raison de consulter un médecin.

Causes d'occurrence

Le développement de la maladie est causé par le mode de vie, le mode de vie, la spécificité du travail.

  • Manger chaud: épicé, alcoolisé, aigre.
  • Inhalation de vapeurs chimiques corrosives.
  • Allergie à un certain type d'aliment (œsophagite allergique).
  • Manger de grandes quantités de nourriture par repas.
  • Préférence pour les vêtements serrés qui serrent le ventre.
  • Maladies évolutives de l'estomac précédemment acquises: gastrite, ulcère.

Diagnostique

La maladie est diagnostiquée par plusieurs méthodes:

  • Mesure de l'acidité (pH). L'analyse quotidienne montre le reflux, la fréquence d'occurrence.
  • L'endoscopie est utilisée pour visualiser le tube œsophagien..
  • La manométrie est effectuée pour déterminer la pression dans les organes digestifs.
  • Radiographie au sulfate de baryum pour confirmer et simplifier le diagnostic.

Traitement

Après un diagnostic complet, un diagnostic correct, un traitement est prescrit. Si la cause est un ulcère d'estomac, une gastrite, l'élimination commence avec eux. Après cela, un complexe de traitement pour l'oesophagite peptique est prescrit..

Médicament

Les médicaments prescrits par un médecin sont plus susceptibles d'aider à soulager les symptômes de la maladie. L'efficacité du traitement médicamenteux est élevée. L'objectif de la méthode est de réduire le niveau d'acidité du jus d'estomac.

En fonction de la gravité et de la forme de la maladie, la posologie du médicament est prescrite par le médecin traitant. Médicaments prescrits: Ranitidine, Pantoprazole, Famotidine, Roxatidine, Lansoprazole, Esoméprazole et autres. L'auto-administration n'est pas souhaitable. Conséquences négatives possibles sous forme d'exacerbations des symptômes.

Régime

L'oesophagite nécessite des changements alimentaires pour améliorer la condition. Les recommandations aideront à améliorer la condition, à prévenir la maladie:

  1. Un verre d'eau bouillie et refroidie avant les repas réduira l'acidité gastrique.
  2. Éliminer l'alcool, les mauvaises habitudes.
  3. Inclure le lait, le fromage cottage, etc. dans l'alimentation.
  4. Exclure épicé, fumé, salé, mariné, acide, gras.
  5. Mangez des bananes, des prunes, des pêches.
  6. Privilégiez l'avoine.
  7. Viande - poitrine de poulet bouillie.
  8. Ne pas abuser du thé, du café - remplacer par du lait, une infusion d'églantier.

En cas de maladie, il ne faut pas trop manger, manger de petites portions. Éliminez les repas nocturnes. Ne faites pas d'exercice, ne resserrez pas l'estomac, ne prenez pas de position horizontale.

Intervention chirurgicale

L'intervention chirurgicale se produit en l'absence d'effet de la part du traitement médicamenteux, des saignements périodiques. Ils viennent à la méthode chirurgicale dans les cas extrêmes. La tâche de l'opération est de restaurer l'activité de la valve inférieure du tube alimentaire.

ethnoscience

Une méthode de traitement non conventionnelle n'est pas utilisée comme méthode principale. Les méthodes traditionnelles sont utilisées en plus des médicaments. Il est préférable de discuter du choix d'une méthode traditionnelle avec un médecin. Les contre-indications à prendre en compte sont mises en évidence.

Le syndrome peptique est traité de manière efficace:

  • Un mélange d'herbes sous forme de teinture: camomille, graines de lin, deux cuillères à soupe chacune, plus une agripaume, mélisse, réglisse (racine) pour un demi-litre d'eau bouillante. A consommer quatre fois par jour pour un tiers de verre.
  • Le bouillon de pommes de terre est préparé comme suit: cent grammes de pommes de terre correspondent à deux cents grammes d'eau. Faire bouillir pendant une heure, refroidir, boire cent grammes d'infusion six fois par jour.
  • Teinture à l'aneth pour le traitement: versez quelques cuillères à soupe de graines avec un verre d'eau bouillante. Laissez infuser pendant une demi-journée, buvez 2-3 cuillères à soupe quatre fois par jour.

Des méthodes non conventionnelles, comme les médicaments, sont utilisées pour réduire l'acidité gastrique..

Traitement de l'oesophagite peptique de l'œsophage

L'œsophagite par reflux peptique fait partie du groupe des pathologies chroniques résultant d'une irritation régulière des parois de l'organe par un contenu gastrique ou duodénal acide. En réponse à l'effet acide-peptique agressif de l'œsophage, il commence à devenir intensément spasmodique (contraction spasmodique). L'oesophagite peptique se manifeste par de graves brûlures d'estomac et une sensation de brûlure de douleur rétrosternale dans l'espace rétrosternal. La maladie est traitée avec des médicaments. L'opération est programmée selon les indications.

La description

Le reflux gastro- ou duodéno-œsophagien est une libération soudaine de suc digestif de l'estomac dans l'œsophage inférieur par un sphincter cardiaque insuffisamment fermé. Cela se produit souvent sans nausées ni vomissements préalables. Lorsque le suc gastrique s'écoule dans la paroi de l'organe, l'acide chlorhydrique irrite. Si le reflux duodénogastrique est associé à un reflux gastro-œsophagien, l'œsophage est irrité par la bile et le suc pancréatique.

Normalement, l'environnement dans la lumière de l'œsophage est neutre avec un pH = 6,0. Si du jus digestif acide est versé dans l'œsophage, les conditions changent considérablement et le pH tombe à 4,0 ou moins. En conséquence, une inflammation de la membrane muqueuse se développe avec les conséquences qui en découlent..

L'oesophagite peptique peut être:

  • Physiologique, c'est-à-dire instable et causé par des facteurs indésirables externes. Il se développe plus souvent chez les personnes en bonne santé pendant ou immédiatement après avoir mangé, avec une forte pente. Le reflux peut être répété jusqu'à 30 fois par jour, car il est associé au mécanisme de déglutition et à la motilité gastrique. L'acidification du milieu ne dépasse pas 5 minutes. et ne provoque pas de symptômes graves.
  • Pathologique lorsque le reflux est provoqué par d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal et en violation des mécanismes de défense naturels de l'œsophage, qui provoquent:
    • changements pathologiques dans la composition du mucus, en raison desquels il y a une perte de propriétés protectrices des effets négatifs des aliments rugueux et de l'acide;
    • dysfonctionnement du sphincter, qui empêche le reflux artificiel de l'estomac dans l'œsophage;
    • violation de l'apport sanguin à l'œsophage, ce qui entraîne une diminution des propriétés de régénération muqueuse.

En cas de reflux anormal, la durée de l'acidification dépasse 10 minutes, ce qui entraîne une destruction morphologique importante et une inflammation de la membrane muqueuse - œsophagite peptique.

Formes, étapes et diplômes

De par la nature du cours, l'inflammation est classée en deux formes:

  1. Le processus aigu se développe de manière inattendue, mais rapidement. Les patients ont un malaise général, des difficultés à avaler. Avec un traitement approprié, la maladie est éliminée en quelques semaines..
  2. La forme chronique se caractérise par un long parcours avec une alternance d'exacerbations et de rémissions. Cette forme est souvent accompagnée de gastrite avec des symptômes tels que vomissements, hoquet, essoufflement, brûlure dans la région épigastrique et douleur thoracique. En l'absence de traitement approprié, des complications graves et même une malignité du processus se développent..

Il existe 2 étapes principales de l'oesophagite peptique:

  1. Catarrhal, lorsque la membrane muqueuse gonfle, mais aucun changement destructeur ne se produit. Une personne ressent de la douleur et la présence d'une boule dans la gorge.
  2. Érosif, lorsque de multiples érosions apparaissent sur les parois de l'œsophage, le tableau clinique est aggravé. Le patient a un inconfort sévère, surtout après avoir mangé et pris certains médicaments.

La gravité de l'évolution du reflux peptique a 4 degrés avec des caractéristiques de développement et des symptômes endoscopiques:

  • Pour le grade 0, l'absence de changements visuels sur les parois de l'œsophage est caractéristique. Dysfonctionnement possible de la vanne de verrouillage - cardia. La maladie se manifeste cliniquement par des brûlures d'estomac, des éructations.
  • Au premier - un ou plusieurs foyers d'inflammation séparés sont visualisés dans une couleur rouge vif. La membrane muqueuse s'épaissit progressivement, hyperémique. En conséquence, la sécrétion de mucus augmente. Ce stade de développement est caractérisé par une forme catarrhale d'oesophagite peptique..
  • Au 2ème - les inflammations focales commencent à fusionner avec la formation d'érosions. En conséquence, une destruction de la couche muqueuse est observée..
  • Au 3ème - les changements destructeurs sur les parois de l'œsophage affectent de vastes zones. L'hyperémie et l'inflammation érosive sont situées dans un cercle.
  • Au 4ème - il y a une chronisation du processus avec des complications sous forme d'œsophage de Barrett, d'ulcères, de saignements, de rétrécissements et de rétrécissements. À ce stade, l'oesophagite peptique peut provoquer des lésions malignes..

Causes de l'oesophagite peptique de l'œsophage

Facteurs provoquant le développement du reflux chez une personne en bonne santé:

  1. Suralimentation régulière. Avec une augmentation du volume de nourriture, l'estomac est étiré, la pression augmente, ce qui provoque un reflux.
  2. Courbures brusques du corps vers l'avant ou activité physique excessive immédiatement après un repas.
  3. Passion excessive pour les boissons gazeuses, l'alcool, les bonbons.
  4. Port constant de vêtements serrés, de sous-vêtements et de ceintures, ce qui provoque une augmentation de la pression à l'intérieur de la cavité abdominale.

Si le reflux se développe en réaction à d'autres pathologies du corps humain, les causes profondes résident dans la maladie sous-jacente. Il peut être appelé:

  • gastrite avec une acidité élevée;
  • ulcère de l'estomac et / ou 12 ulcère duodénal;
  • hernie hiatale diaphragmatique, lorsque la fonction de fermeture du sphincter est altérée.

Une cause possible de l'oesophagite distale est un facteur héréditaire.

Symptômes

Au début du développement de l'oesophagite peptique, les symptômes sont flous. Le seul inconfort est la douleur et une boule dans la gorge. Au fur et à mesure que le tableau clinique se développe, il apparaît plus prononcé et varié:

  • Des brûlures d'estomac constantes apparaissent - le principal symptôme. Le patient ressent une forte sensation de brûlure dans l'espace rétrosternal, surtout après avoir mangé. La sensation de brûlure s'intensifie avec l'effort physique, en se penchant en avant, ce qui provoque une acidification de l'œsophage lors du reflux du contenu gastrique.
  • Il y a des douleurs en avalant des aliments et des liquides. La douleur est donnée au bras gauche, sous l'omoplate et la mâchoire. Le renforcement est caractéristique de manger des aliments solides et irritants.
  • L'émail des dents s'assombrit, un enrouement apparaît dans la voix, une toux nocturne sèche.
  • Éructations sévères avec un goût amer ou aigre dans la bouche, souvent accompagnées de nausées et de vomissements.

Si la cause de l'oesophagite peptique est une autre pathologie du tractus gastro-intestinal, les symptômes de la maladie sous-jacente apparaissent.

Diagnostique

Plusieurs techniques sont utilisées pour poser un diagnostic:

  1. Radiographie avec contraste (sulfate de baryum) - pour une évaluation fonctionnelle du tractus gastro-intestinal, en particulier de l'œsophage et de l'estomac, qui vous permet de confirmer la présence de reflux.
  2. Manométrie - pour mesurer la pression dans tous les organes du système digestif. Cette méthode détecte les hernies axiales, la faiblesse du sphincter.
  3. Endoscopie - pour l'examen visuel des parois de l'œsophage et l'évaluation du degré de dommage et de destruction de la membrane muqueuse. De plus, une biopsie est effectuée. Si une mutation du gène p53 est détectée à la suite d'une analyse de biopsie, il existe un risque de développer un adénocarcinome.
  4. pH-mètre - pour mesurer l'acidité du milieu. Avec une analyse quotidienne, il devient possible d'établir la présence de reflux, de déterminer sa durée, sa fréquence et sa fréquence d'occurrence.

Complications et conséquences

L'oesophagite distale peptique se caractérise dans la plupart des cas par une évolution bénigne. La forme aiguë et catarrhale est généralement éliminée avec des médicaments sans conséquences. Dans une évolution chronique, des mesures plus radicales sont nécessaires avec des traitements anti-rechute. Si vous ne suivez pas les exigences du médecin traitant, la maladie progresse, une forme érosive se développe avec des complications graves sous la forme de:

  • sténoses;
  • raccourcissement de la lumière œsophagienne;
  • ulcères avec perforation de la paroi œsophagienne.

Les conséquences particulièrement graves sont caractérisées par le remplacement progressif des tissus œsophagiens par l'épithélium cylindrique avec le développement d'une métaplasie, qui est sujette à une malignité dans 5 à 15% des adénocarcinomes.

Traitement

Si la cause du reflux inverse est une autre pathologie, par exemple une gastrite ou un ulcère de l'estomac ou du processus duodénal, ces organes sont immédiatement traités avec l'élimination des causes profondes du développement de la maladie. Par exemple, avec la nature bactérienne de la pathologie, des antibiotiques sont prescrits. À l'avenir, un traitement complexe de l'œsophagite est prescrit avec l'utilisation de médicaments, d'un régime alimentaire, de remèdes populaires, d'une chirurgie (dans les cas particulièrement graves).

Méthode conservatrice

Les principes généraux du traitement de l'oesophagite par reflux peptique sont les suivants:

  1. La diététique consiste à exclure les aliments qui augmentent la sécrétion d'acide dans l'estomac: aliments épicés et riches en calories, alcool, aliments acides, bonbons, caféine, soda sous toutes ses formes. Respect du régime: fragmentation, petites portions, petites pauses dans les aliments (pas plus de 3 heures).
  2. Se reposer après avoir mangé debout ou assis.
  3. Éviter les vêtements et les ceintures serrés.
  4. Dormez avec la tête de lit relevée.

Le traitement médicamenteux est basé sur la nomination de ces médicaments:

  • antiacides et alginates - pour réduire l'acidité;
  • antispasmodiques - pour soulager la douleur;
  • bloqueurs de protons et inhibiteurs de l'histamine H2 - pour restaurer et protéger les fonctions du tube digestif;
  • astringents - pour le traitement de l'oesophagite chronique;
  • sédatifs - pour maintenir le corps pendant une longue période de la maladie.
Retour à la table des matières

Résultats du traitement, prévention

L'efficacité du traitement dépend des facteurs suivants:

Pour éviter la récurrence de la maladie des lésions de l'œsophage par l'acide gastrique, il est nécessaire au moins une fois tous les six mois de subir un examen.

  • la gravité de la destruction muqueuse;
  • l'exactitude des agents thérapeutiques sélectionnés;
  • la nature de la pathologie sous-jacente.

Un traitement anti-rechute est nécessaire deux fois par an. En cas de modifications érosives de la membrane muqueuse, le nombre de traitements préventifs passe à 4 par an. Les mesures suivantes agissent à titre préventif:

  • l'interdiction de toute activité augmentant la pression à l'intérieur de la cavité abdominale;
  • l'adhésion à un régime modéré;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • respect des recommandations du médecin.

Les patients atteints d'une œsophagite peptique sévère sont affectés au groupe d'incapacité II.

Chirurgie

L'opération est effectuée si:

  • traitement inefficace avec des médicaments;
  • saignements récurrents;
  • les cas de pneumonie par aspiration sont en augmentation;
  • il y a une hernie hiatale diaphragmatique.

Tâches de correction chirurgicale - restauration de la fonction de fermeture du sphincter en augmentant la pression dans la région inférieure de l'œsophage de 3 fois, par rapport à cet indicateur dans l'estomac.

La technique principale avec le résultat le plus positif est la fundoplicature de Nissen. Il consiste à attacher le fornix de l'estomac au pédicule phrénique droit et au dôme péricardique gauche. Moins utilisé:

  • hiatoplastie;
  • gastropexie;
  • fundopexie;
  • création d'une prothèse antireflux en silicone.

Remèdes populaires

Les recettes traditionnelles sont utilisées comme thérapie symptomatique, mais pas comme méthode principale. Lors du choix d'une prescription, une consultation médicale est nécessaire. Remèdes populaires:

  1. Teinture à partir d'un mélange d'herbes: camomille, graines de lin, agripaume, racine de réglisse, mélisse, prise dans un rapport de 2: 2: 1: 1: 1. 2 cuillères à soupe. l. le mélange est versé avec 500 ml d'eau bouillante. Boire 1/3 tasse quatre fois par jour.
  2. Décoction de pommes de terre. Un légume frais est divisé en deux et rempli d'eau dans un rapport 1: 2. Brassée - 60 min. Boire une décoction de 100 g jusqu'à 6 fois par jour.
  3. De l'eau d'aneth. 2 cuillères à café les graines moulues sont versées avec 250 ml d'eau bouillante. Après 5 heures de décantation, buvez 25 ml quatre fois par jour avant les repas.
Retour à la table des matières

Prévoir

Le pronostic de l'oesophagite peptique aiguë est à 85% favorable. La rechute est de 2 à 5%. Avec un traitement complexe correctement sélectionné avec des médicaments chroniques, une rémission stable est obtenue chez 64 à 92% des patients. Un an plus tard, ce chiffre tombe à 38%, ce qui indique un risque élevé de développer une rechute de la maladie et la nécessité d'examens préventifs lors de l'examen médical du patient..

Qu'est-ce que l'oesophagite peptique - symptômes, traitement et avis

L'oesophagite peptique est une maladie chronique courante qui survient à la suite de l'ingestion régulière de contenu de l'estomac, des intestins dans l'œsophage, puis dans la cavité buccale. Le reflux se produit volontairement sans nausées, vomissements, mais à mesure que la maladie progresse, ces symptômes apparaissent. L'oesophagite peptique survient souvent dans le contexte de la gastrite, des ulcères duodénaux et d'autres pathologies gastro-intestinales.

Ce que c'est

L'oesophagite par reflux peut se manifester dans certaines conditions chez des personnes absolument en bonne santé, se manifestant par des éructations, des brûlures d'estomac. L'œsophagite peptique est provoquée par des aliments mal digérés, des boissons gazeuses, des vêtements serrés, une activité physique après les repas, un souper tardif, ainsi qu'une imperfection physiologique du système digestif chez les nourrissons, une alimentation perturbée et l'ingestion d'aliments en gros morceaux. Le développement de la maladie n'est pas indiqué par le fait même des brûlures d'estomac, des éructations, mais par la fréquence et la durée des symptômes désagréables.

Avec une exposition agressive constante ou à court terme à des facteurs indésirables, le niveau d'acidité augmente ou diminue, ce qui provoque une pression intra-utérine, entraîne le rejet du contenu de l'estomac et des intestins dans l'œsophage, qui agit sur la membrane muqueuse comme une brûlure. D'où la sensation de brûlure désagréable dans la poitrine. Les tissus de l'œsophage gonflent, il est difficile d'avaler, le mouvement de la nourriture, il y a une sensation de boule dans la gorge.

L'oesophagite peptique survient rarement en tant que phénomène indépendant. Il se développe dans le contexte de maladies de l'estomac, du pancréas, de la vésicule biliaire, du duodénum. Souvent, un provocateur est une hernie de l'œsophage, un ulcère intestinal. Les prédispositions génétiques, l'état du système immunitaire, le système endocrinien, le mode de vie, l'environnement psychologique, l'alimentation, l'alimentation, l'âge sont particulièrement importants..

À quoi cela ressemble-t-il

L'oesophagite peptique a plusieurs formes, stades. L'état de la muqueuse œsophagienne diffère selon le stade de la maladie, la durée, les provocateurs, les maladies concomitantes. En général, il y a inflammation de l'œsophage, rougeur, déformation, compactage ou amincissement, érosion, ulcères. Dans des situations particulièrement difficiles, les cellules dégénèrent en cancéreuses.

Les raisons

L'oesophagite peptique se développe à la suite de l'impact négatif de facteurs internes et externes. Le mécanisme d'action final est inconnu, mais les experts identifient les conditions préalables suivantes:

  • Affaiblissement des muscles du sphincter;
  • Diminution des fonctions protectrices de l'œsophage;
  • Indigestion;
  • Augmentation de la pression intra-abdominale;
  • Maladies auto-immunes;
  • Maladies chroniques des organes digestifs;
  • Changement d'acidité à la hausse ou à la baisse.

Parmi les provocateurs internes, une prédisposition génétique, une grossesse, des pathologies du système endocrinien, nerveux et digestif.

Provocateurs externes

Les conditions préalables au développement de l'oesophagite peptique sont:

  • Médicaments;
  • Médicaments hormonaux;
  • Aliments gras, épicés et frits;
  • Suralimentation, jeûne prolongé;
  • Surpoids;
  • Régime violé;
  • Collations le soir;
  • Aliments secs;
  • Hâte de manger;
  • Consommation excessive de bonbons;
  • Forte activité physique;
  • Boissons gazeuses, café, bière, kvas;
  • Chocolat, bonbons;
  • Vêtements serrés, sous-vêtements inconfortables, ceintures;
  • Dormez sans oreiller;
  • Dîner tardif;
  • Fumer, alcool;
  • Produits contenant des composants chimiques - arômes, exhausteurs de goût, conservateurs, épaississants;
  • Stress, dépression, tension nerveuse.

La probabilité de développer une œsophagite peptique augmente avec l'effet simultané de plusieurs facteurs indésirables à la fois.

Formes, étapes

Les spécialistes identifient une forme aiguë et chronique d'oesophagite peptique. Dans le premier cas, les symptômes sont prononcés, dans le second, les rémissions alternent avec des exacerbations. En général, la forme aiguë est caractéristique de la forme chronique, d'autant plus que la maladie elle-même est intrinsèquement une maladie chronique, insoluble.

Les stades de l'œsophagite peptique sont déterminés en fonction du degré de lésion de la muqueuse œsophagienne, de la présence de lésions. Ainsi, le stade initial est appelé la forme catarrhale de l'oesophagite peptique. Il est désigné par "A" ou "00". L'inflammation est localisée dans les couches supérieures de la membrane muqueuse, n'affecte pas les tissus profonds. La raison en est les stimuli externes, qui sont faciles à éliminer. Le stade initial de la maladie de forme catarrhale répond bien au traitement si toutes les recommandations des spécialistes sont suivies.

En l'absence de traitement approprié ou, si les causes sont plus graves, l'inflammation entraîne une déformation des tissus, l'apparition d'érosions, d'ulcères. En fonction du degré de lésion de la zone de l'œsophage, les étapes suivantes sont déterminées, la dernière étant la quatrième. Dans ce cas, l'oesophagite peptique peut dégénérer en cancer..

Symptômes

Les manifestations sont individuelles, mais ont des caractéristiques communes:

  • Sensation de brûlure derrière le sternum;
  • Les brûlures d'estomac sont constantes ou fréquentes;
  • Éructations d'air amer, acide;
  • Plaque sur la langue;
  • Mauvais goût, mauvaise haleine;
  • Maux de gorge, courbatures, voix rauque;
  • Ballonnements;
  • Des sensations douloureuses d'intensité variable dans la région épigastrique, donnent à l'omoplate, au dos, à la colonne vertébrale;
  • Sensation d'une boule dans la gorge;
  • Difficulté à avaler;
  • Malaise général;
  • Mal de crâne.

Les symptômes peuvent s'aggraver à jeun et après avoir mangé. Les manifestations des derniers stades de la maladie sont beaucoup plus fortes. Il y a des vomissements, de la fièvre, de la fièvre, des variations de la pression artérielle, du sang dans les selles, une douleur intense.

Diagnostique

L'inflammation chronique de l'œsophage avec un lien non identifié avec le reflux reflux du contenu de l'estomac, les intestins ne constitue pas une base pour le diagnostic. Le patient subira un examen complet, au cours duquel la cause fondamentale, la connexion et l'effet sont déterminés.

L'examen commence par une analyse des plaintes du patient, une évaluation du tableau clinique et l'identification des facteurs de provocation possibles. La prédisposition génétique est en cours de clarification. Par palpation, le spécialiste exclut ou signale la suspicion de la présence d'autres pathologies du tube digestif. Pour exclure ou confirmer les craintes, le patient se voit proposer de subir une échographie.

Certaines informations peuvent être obtenues à partir de méthodes de laboratoire pour l'étude du sang, de l'urine et des matières fécales. Ainsi, selon un test sanguin, la présence d'un processus inflammatoire et l'état de santé général sont déterminés. Par la nature, la couleur de l'urine, ils jugent le travail du système excréteur, la vésicule biliaire. La présence de particules alimentaires non digérées dans les selles indique un dysfonctionnement du tube digestif.

Les méthodes de recherche instrumentales sont les plus informatives. En général, les principales méthodes sont 2. L'endoscopie, au cours de laquelle l'état de la membrane muqueuse, le degré et l'étendue de la lésion, la forme de la maladie, le pH-métrie quotidien, qui détermine l'indice d'acidité dans différentes parties du tube digestif, la quantité et la fréquence de projection du contenu de l'estomac et des intestins. Pour clarifier le diagnostic, déterminez une connexion plus précise avec d'autres organes digestifs. Prescrire des méthodes de recherche supplémentaires.

Code CIM 10

Dans la Classification internationale des maladies, l'oesophagite se trouve sous le code K00-K93, qui décrit les maladies de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. En particulier, l'œsophagite peptique appartient au code K20, qui comprend également le produit chimique NOS.

Traitement

Les méthodes de traitement de l'oesophagite peptique dépendent du stade de la maladie, de la forme et du niveau d'acidité. Ils utilisent des médicaments conservateurs, des méthodes chirurgicales et une alimentation diététique. En parallèle, des remèdes populaires sont utilisés. Les principaux efforts visent à éliminer les symptômes douloureux, à éliminer l'influence des facteurs négatifs et à prévenir les rechutes. Une condition préalable à un rétablissement rapide, la prévention des exacerbations est le respect d'un régime alimentaire, une bonne nutrition et le rejet des mauvaises habitudes.

Traitement médical

Pour l'oesophagite causée par une acidité élevée, les principaux médicaments sont les antiacides, les alginates, les inhibiteurs de la pompe à protons. Médicaments pour l'oesophagite peptique à faible taux d'acide chlorhydrique - procinétique pour améliorer la digestion.

  • Les antiacides. Produit sous forme de comprimés pour résorption, suspension. L'action est basée sur la neutralisation de l'acide chlorhydrique, éliminant ainsi les symptômes désagréables. Les antiacides enveloppent la membrane muqueuse, résistent à l'irritation, éliminent les nausées, la douleur, les éructations, l'inconfort. Il est permis de boire environ 4 doses par jour. La durée du traitement est de 7 jours à 1 mois. Souvent prescrit Fosfalugel, Almagel dans différentes variantes, Maalox, Gastal, Gaviscon. L'effet se produit dans les 5 à 10 minutes.
  • Les inhibiteurs de la pompe à protons. Ils réduisent la production d'acide chlorhydrique, éliminant ainsi les brûlures d'estomac, les brûlures dans la poitrine, les éructations. Les fonds de ce groupe protègent la membrane muqueuse contre l'irritation, la déformation, la destruction, aident à résister à la formation d'érosion, aux ulcères et favorisent leur guérison. Les inhibiteurs sont pris dans une cure de 14 jours à 6 mois, selon la complexité de la maladie. L'effet se fait sentir après quelques jours de thérapie. Recommandé pour être combiné avec des antiacides. Souvent prescrit Omez, Omeprazole, Ranitidine, De-Nol, préparations de bismuth, Cerucal.
  • Prokinetics. Médicaments pour améliorer la digestion, réduire la pression intra-abdominale, augmenter l'élasticité du sphincter. Élimine la lourdeur de l'estomac, les nausées, arrête les vomissements, favorise la dégradation rapide des aliments. Les experts recommandent Domrid, Dompiredon, Motilium, Motillac, Pancreatin, Mezim.

Médicaments supplémentaires:

  • Antispasmodiques pour le soulagement de la douleur. No-Shpa, Drotaverin, Papaverin, Meverin.
  • Anti-douleurs. Kombispasm, Nise, Analgin.
  • Sorbants. Charbon actif, Enterol, Enterosgel, Smecta.
  • Sédatifs. Teinture de valériane, agripaume, gloda, Nova-Passit, Afobazol.
  • Probiotiques. Laktiale, Lactovit, Linex, Turbiotique, Bififorme, Bifidumbacterin.
  • Antihistaminiques. El-Tset, Eden, Diazolin.

Il est également recommandé de prendre des vitamines pour renforcer le système immunitaire, la teinture d'échinacée. Cours pas moins d'un mois.

Chirurgie

La méthode est utilisée en présence de néoplasmes, de lésions graves de l'œsophage, de pathologies anatomiques, si le traitement médicamenteux ne donne pas le résultat souhaité. Surtout souvent, la méthode chirurgicale est utilisée lors de la combinaison d'une œsophagite peptique avec une hernie de l'œsophage.

Le but de l'intervention chirurgicale est d'augmenter la capacité de fermeture du sphincter à résister au reflux de masses amères et amères dans l'œsophage et de réduire la pression intra-abdominale. Le principal type de chirurgie est la fundoplicature de Nissen, mais d'autres techniques peuvent être utilisées, en fonction de la complexité de la situation. La chirurgie ne donne pas une garantie complète de guérison, mais elle augmente considérablement les chances. À l'avenir, un traitement médicamenteux, le respect d'un régime alimentaire, un mode de vie correct sont montrés.

Régime alimentaire, bonne nutrition

Dans l'œsophagite peptique, une bonne nutrition est très importante. De l'alimentation, il est nécessaire d'exclure les aliments mal digestibles qui provoquent des fermentations, des ballonnements, des flatulences. Portez une attention particulière à la qualité des produits, au traitement thermique, à l'alimentation.

Règles générales:

  • Mâchez bien les aliments;
  • Ne parlez pas en mangeant;
  • Refusez les aliments gras et épicés, les viandes fumées, les conserves;
  • Ne mangez pas d'aliments contenant des composants chimiques - arômes, exhausteurs de goût, épaississants;
  • Minimisez l'utilisation de chocolat sucré;
  • Mangez en petites portions, évitez de trop manger;
  • Ne buvez pas beaucoup de liquides en mangeant;
  • Le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 2 heures avant le coucher;
  • Les plats doivent être cuits à la vapeur, cuits au four, cuits à l'étouffée, bouillis;
  • Le régime quotidien devrait inclure des céréales, des légumes, des soupes, des produits laitiers;
  • Dormez avec un oreiller haut, avec un torse relevé.

De plus, il est nécessaire d'exclure l'activité physique dans l'heure qui suit un repas, ne vous couchez pas immédiatement après avoir mangé. Avec une acidité accrue, la boisson principale doit être de l'eau minérale non gazeuse.

Produits interdits:

  • Nourriture en boîte;
  • Saucisse;
  • Fromage;
  • Chou sauf la choucroute;
  • Les raisins;
  • Légumineuses;
  • Porc gras, agneau;
  • Sous-produits;
  • Sauces, mayonnaises;
  • Pimenter;
  • Boissons gazeuses;
  • Restauration rapide;
  • Tomates;
  • Pain noir;
  • Gâteaux, pâtisseries, glaces;
  • Boulangerie fraîche.

Produits autorisés:

  • Cottage cheese;
  • Crème fraîche;
  • Kéfir;
  • Riz;
  • Gruau;
  • Sarrasin;
  • La semoule;
  • Citrouille;
  • Zucchini;
  • Pastèque;
  • Melon;
  • Banane;
  • Pomme douce;
  • Poire;
  • Citron;
  • Pommes de terre;
  • Betterave;
  • Carotte;
  • Oignon;
  • Verdure;
  • Feuille de laurier;
  • Pain blanc;
  • Biscuits craquelins, pain grillé, bagels;
  • Kissel;
  • Thé noir et vert;
  • Lait;
  • Des œufs;
  • Un poisson;
  • Porc maigre, poulet, dinde, lapin.

Il est nécessaire de respecter le régime alimentaire non seulement pendant l'exacerbation, mais également pendant la phase de décomposition, pour éviter les rechutes.

Traitement avec des remèdes populaires

Pour atténuer les symptômes de l'oesophagite, différents moyens sont utilisés et l'indice d'acidité doit être pris en compte..

Remèdes populaires pour l'oesophagite à forte acidité:

  • Lait chaud;
  • Bicarbonate de soude sur la pointe d'un couteau
  • Graines de tournesol, graines de citrouille;
  • Eau bouillie chaude avec du jus de citron ou de l'acide;
  • Fizz - 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, sucre, vinaigre;
  • Pomme de terre fraîche, jus de carotte;
  • Décoction de riz, graines de lin;
  • Thé vert;
  • Eau minérale plate;
  • Tranche de citron;
  • Un morceau de beurre;
  • Banane, pastèque, melon;
  • Morceau de craie;
  • Une pincée de sel - mettre sur la langue, dissoudre lentement.

Remèdes populaires pour l'oesophagite à faible acidité:

  • Jus de chou;
  • Lait froid avec du miel;
  • Du jus d'orange;
  • Mandarines;
  • Pamplemousse;
  • Prunes;
  • Abricots;
  • Cerises;
  • Kéfir;
  • Ryazhenka;
  • Tisane - menthe, mélisse, camomille.

En cas de digestion altérée, faible acidité, il est recommandé de boire un verre d'eau plate à jeun, puis lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac, il y aura déjà une quantité suffisante d'enzymes nécessaires.

Complications

L'oesophagite peptique au stade initial de la maladie répond bien aux médicaments et à l'alimentation. Manque de thérapie qualifiée, non-respect des règles alimentaires, mode de vie entraîne des complications. L'inflammation chronique de l'œsophage est dangereuse en raison de la déformation des tissus, entraînant une érosion et des ulcères. À l'avenir, cela peut entraîner une mutation cellulaire, l'incapacité de l'organe à remplir ses fonctions et le développement d'un cancer. L'inflammation et les brûlures constantes avec des masses acides provoquent un œdème, un rétrécissement de l'œsophage, qui, par la suite, nécessite une intervention chirurgicale. En plus des complications du tube digestif, il existe des problèmes de respiration, de circulation sanguine et de travail du muscle cardiaque.

Contre-indications

Il est interdit d'effectuer un traitement indépendamment à la maison en présence de sang dans les selles, de fortes douleurs, de vomissements. Il est nécessaire de consulter un spécialiste, de subir un examen si des épisodes de brûlures d'estomac et d'éructations surviennent fréquemment, durent longtemps et ne répondent pas bien au traitement par antiacides, inhibiteurs, procinétiques. Il est contre-indiqué d'effectuer un traitement avec des médicaments, sans connaître le niveau d'acidité, les causes du développement de l'inflammation de l'œsophage.

La prévention

Il est très difficile de prévenir l'apparition d'une œsophagite peptique en présence d'une prédisposition génétique, de diverses pathologies internes, alors qu'une personne est capable de minimiser l'influence de facteurs négatifs externes. Pour prévenir la maladie, les rechutes fréquentes, vous devez:

  • Composez le bon régime alimentaire;
  • Adhérez à un régime;
  • Ne mangez pas d'aliments contenant des composants chimiques, accordez plus d'attention à la qualité;
  • Minimisez la consommation de café, d'alcool, de chocolat, de bonbons;
  • Refusez les boissons gazeuses, les aliments gras;
  • Boire périodiquement des vitamines, des teintures pour renforcer le système immunitaire;
  • Menez une vie active;
  • Menez une vie saine sans fumer, sans alcool;
  • Limitez l'utilisation de pilules, d'agents hormonaux;
  • Ne portez pas de vêtements serrés, de sous-vêtements inconfortables;
  • Exclure l'activité physique immédiatement après avoir mangé;
  • Évitez le stress, les querelles, les tensions nerveuses;
  • Évitez de trop manger, de jeûner prolongé;
  • Obtenez un traitement à temps.

Prévenir les maladies chroniques, demander l'aide de spécialistes.

Prévoir

L'oesophagite peptique se réfère aux maladies chroniques du tube digestif, cela indique seulement qu'il n'y a pas de méthodes de traitement efficaces. Aucun médecin ne peut prédire l'avenir, car il y a trop de provocateurs. L'évolution future de la situation dépend en grande partie du mode de vie, de la nutrition, de l'état d'immunité et de l'environnement psycho-émotionnel. Avec tout cela, même le respect de toutes les prescriptions des médecins, le strict respect du régime ne garantit pas une longue absence de rechutes. En revanche, suivre un régime, un mode de vie approprié, suivre des cures de thérapie pour une exacerbation permet d'éviter les complications. En outre, il convient de noter que le développement du cancer est plus propice à une faible acidité qu'à une forte.

L'efficacité du traitement médicamenteux est influencée par la cause de la maladie - facteurs internes et externes, le degré de lésion de l'œsophage, l'adéquation du traitement, les efforts de la personne elle-même. Vous devez confier votre santé à des spécialistes qualifiés. Les prédictions après la chirurgie sont également très controversées. Certains notent un soulagement, aucune rechute, d'autres continuent de souffrir comme avant.

Commentaires

Chers lecteurs, votre avis est très important pour nous - par conséquent, nous serons heureux d'entendre vos commentaires sur l'oesophagite peptique dans les commentaires, il sera également utile aux autres utilisateurs du site.

Elena: «Les rechutes se produisent souvent, jusqu'à 5 fois par an, je suis sous traitement avec différentes pilules. Le soulagement ne dure pas longtemps. Je fais presque constamment un régime, je ne bois pas d'alcool, les principaux provocateurs pour moi sont le stress et les pilules. J'ai dû être traité 2 fois avec des antibiotiques pour l'inflammation en gynécologie, par conséquent, je traite maintenant l'oesophagite depuis un mois. "

Natalia: «Il n'y a pas de prévisions rassurantes. Une fois une aggravation, il vous suffit d'apprendre à vivre avec. Un tas de pilules à la maison. Quoi accepter, je regarde la situation. Quand le cours des antiacides sauve, et quand vous devez tout boire - procinétiques, inhibiteurs, probiotiques, sédatifs, antispasmodiques, sorbants. "