Pancréatite parenchymateuse: symptômes, causes, traitement et régime spécial

Symptômes

Le maintien de l'équilibre et de la cohérence de la fonctionnalité de tous les organes et systèmes du corps humain est la clé d'une bonne santé. Le corps humain est un mécanisme unique constitué d'une chaîne de parties en interaction, la violation de la fonctionnalité de l'une d'entre elles entraîne une violation du fonctionnement de l'ensemble du processus. Le pancréas est l'un des organes les plus importants du tube digestif, qui est également responsable de la santé du système endocrinien humain. L'une des pathologies les plus courantes de cet organe est la pancréatite. Cette maladie se caractérise par une lésion lente du pancréas, qui a un caractère inflammatoire du cours, qui est la cause d'une violation de son fonctionnement. Une forme prolongée de pancréatite chronique récurrente, appelée parenchyme.

Forme parenchymateuse de pancréatite - qu'est-ce que c'est?

Cette forme de la maladie est caractérisée par un processus inflammatoire lent, dont la cause est une violation de la synthèse des enzymes produites par le pancréas. Une concentration excessive d'enzymes provoque une auto-digestion des tissus parenchymateux, suivie de cicatrices et de rides.

En conséquence, des changements diffus dans l'organe se produisent. Cela se traduit par le remplacement progressif des zones de tissu affectées par des segments de connexion avec la perte ultérieure de fonctionnalité du pancréas. En conséquence, la synthèse des enzymes digestives dans le corps diminue..

En médecine, on distingue deux types de processus inflammatoire du parenchyme:

  • diffus (étendu) - affecte le plus;
  • limité - partiellement la tête ou la queue est affectée.

Le danger de la pancréatite parenchymateuse est qu'elle est difficile à diagnostiquer au stade initial de développement. Cela est dû au fait que la maladie ne présente pas de symptômes prononcés et ne se manifeste que parfois par des périodes mineures d'exacerbation. En conséquence, la maladie progresse progressivement et, en l'absence de traitement adéquat, peut entraîner une atrophie pancréatique..

Formulaires de base

La pancréatite parenchymateuse a trois formes principales. Chacun d'eux est caractérisé par certains signes cliniques et le déroulement du processus pathologique:

  1. Œdémateux. Cette forme se développe en raison d'une accumulation excessive de liquide dans les tissus de l'organe. Le facteur provoquant est des inexactitudes dans la nutrition, qui sont aggravées par l'alcool. Dans de rares cas, la forme œdémateuse se développe comme une complication des pathologies du tube digestif. Les signes cliniques sont exprimés en raison d'une intoxication sévère. Le traitement ne nécessite pas de chirurgie et se caractérise par un pronostic favorable.
  2. Sclérosant. Il se développe dans le contexte d'un blocage des canaux glandulaires, moins souvent dû à des maladies concomitantes du système digestif. Cette forme est caractérisée par la formation de modifications sclérotiques dans l'organe, ce qui entraîne une expansion significative de ses conduits. Symptômes courants de dommages: douleur dans l'hypochondre gauche, présence de glucose dans les urines, envie fréquente d'uriner, soif. 5% des cas diagnostiqués se développent complètement asymptomatiques. Les méthodes de traitement traditionnelles sont utilisées pour le traitement.
  3. Calcul. Elle se caractérise par le dépôt de sels de calcium insolubles dans les canaux glandulaires, ce qui peut provoquer un blocage complet de la lumière. Cette forme progresse de manière significative et peut provoquer la formation d'une tumeur maligne..

Comment la maladie est-elle traitée??

Le traitement de la pancréatite parenchymateuse repose sur le soulagement de la douleur, des vomissements et des troubles des selles.

Mais après avoir éliminé ces symptômes de pancréatite parenchymateuse, il ne sera pas possible de restaurer complètement et complètement l'organe affecté.

Avec l'aide d'un traitement, vous ne pouvez que contenir les manifestations de la pancréatite parenchymateuse et corriger le fonctionnement du pancréas.

Dans tous les cas, il est raisonnable d'effectuer des mesures thérapeutiques en étant couché à l'hôpital ou au moins constamment surveillé par un médecin..

Tout d'abord, une personne souffrant de pancréatite parenchymateuse se voit prescrire un traitement avec des médicaments pouvant compenser le manque d'enzymes pancréatiques.

Ces médicaments sont "Pancreatin", "Festal" et "Creon".

En plus d'eux, il est nécessaire de prendre du «méthyluracile» ou un autre médicament qui régénère la zone endommagée de l'organe digestif.

Un patient atteint de pancréatite parenchymateuse a également besoin d'un traitement diététique.

Elle est assez stricte, car dans les premiers jours d'une exacerbation de la maladie, vous devez réduire considérablement des portions de nourriture et même l'abandonner complètement..

Pour que le corps continue de recevoir les substances nécessaires, un compte-gouttes est placé à travers lequel une solution physiologique et du glucose sont injectés dans le sang..

Vous ne pouvez pas boire d'eau ordinaire pour le moment. Il doit être remplacé par une petite quantité de solution de bicarbonate de soude à 1%..

Le régime peut comprendre des repas contenant des protéines de lait. Mais ils ne peuvent être consommés qu'en purée de pommes de terre afin de faciliter le travail d'un système digestif malsain..

Avec la pancréatite parenchymateuse, la nourriture doit être consommée petit à petit, mais 7 à 8 fois par jour. Le traitement diététique nécessite de manger des aliments faibles en gras et en glucides.

La pancréatite parenchymateuse peut être traitée avec des remèdes populaires préparés selon les recettes suivantes:

  1. tordez 300 g d'ail, la même quantité de persil et 4 citrons lavés avec le zeste dans un hachoir à viande. Ensuite, vous devez mélanger les ingrédients et les mettre dans un récipient en verre, que vous voulez couvrir avec un couvercle hermétique et ranger dans un endroit froid. Après 2 semaines, le produit sera prêt à l'emploi. Il doit être consommé une cuillère à café un quart d'heure avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, arrosé d'infusion aux herbes de feuilles d'airelles, de fraises, de myrtilles, de gousses de haricots séchés et de stigmates de maïs;
  2. mélanger dans un récipient 6 cuillères à soupe de fleurs d'immortelle séchées avec 3 cuillères à soupe d'agripaume et la même quantité de millepertuis. Puis versez une cuillerée d'herbes mélangées avec un verre d'eau bouillante et laissez reposer environ une heure. La perfusion doit être bu dans un verre 30 minutes avant les repas. Ce traitement devrait durer plusieurs mois..

Ainsi, pour faire face aux symptômes de la pancréatite parenchymateuse, il faut adhérer à un régime alimentaire, prendre des médicaments qui remplacent les enzymes et restaurent la glande, et utiliser certains remèdes du peuple..

Dans la structure des maladies du système digestif, la proportion de 5,1 à 9% appartient à la pancréatite chronique (PC). Avec ces affections, le pancréas est affecté et le processus inflammatoire commence. En conséquence, des changements dégénératifs se produisent dans l'organe. Au départ, le processus pathologique peut se produire dans la queue du pancréas, sa tête ou sa partie médiane. Le résultat de la maladie est des dommages à l'organe entier. Certaines personnes atteintes de pancréatite chronique meurent éventuellement. La mortalité dans le monde est en moyenne d'environ 11%.

Sous-espèces présentant une insuffisance exocrine

En plus des formes morphologiques de la maladie, les experts distinguent deux sous-espèces. Chacun d'eux est caractérisé par certains changements pathologiques qui entraînent une perte partielle ou complète de la fonctionnalité du pancréas..

Le diagnostic «pancréatite parenchymateuse avec insuffisance exocrine» est établi avec une diminution de la synthèse des enzymes digestives. En raison de dommages, l'organe n'est pas en mesure de produire les enzymes nécessaires en quantités suffisantes. Cela provoque leur carence dans le corps, ce qui affecte négativement le travail du système digestif..

Les études de laboratoire et instrumentales, confirmées par les plaintes du patient, aident à identifier les sous-espèces de pathologie.

Symptômes et signes de pathologie

Comme tout autre processus pathologique dans le corps humain, qui a une évolution chronique du cours, la forme parenchymateuse de la lésion pancréatique du pancréas se déroule par périodes cycliques: les moments d'exacerbations changent par rémissions et dans l'ordre inverse.

Pendant les périodes de rémission, le patient ressent un confort complet en lui-même et la pathologie ne continue pas à progresser. Mais, avec le temps, néanmoins, une période d'exacerbation commence, accompagnée de tout un complexe de signes pathologiques. Les symptômes de la pancréatite parenchymateuse chronique sont les suivants:

  • il y a des sensations douloureuses aiguës dans la région épigastrique avec un caractère encerclant caractéristique;
  • des troubles du système dyspeptique des organes commencent à se développer, exprimés par la formation d'une sensation de nausée et la décharge de vomissements intenses, ainsi que le développement de la constipation ou de la diarrhée;
  • diminution active du poids corporel dans le contexte d'un processus perturbé d'absorption des nutriments et de la peur de l'apparition de symptômes douloureux après avoir mangé, contre lesquels l'appétit du patient disparaît;
  • la comorbidité commence à se développer dans le contexte d'un taux d'insuline réduit, appelé diabète sucré.

La nature chronique de l'évolution de cette maladie lors de l'examen initial du patient sera indiquée par le fait que la manifestation des signes symptomatiques ci-dessus se produit périodiquement, après certains intervalles.

Et, le développement de la forme parenchymateuse de la lésion pancréatique du pancréas ne sera mis en évidence que par les résultats de l'échographie.

Pendant les périodes d'exacerbation de la pathologie, une insuffisance fonctionnelle excrétrice de la glande peut se manifester avec les signes suivants:

Pancréatite biliaire parenchymateuse chronique - qu'est-ce que c'est?

Une autre sous-espèce commune est dépendante des voies biliaires, ce qui nécessite une attention particulière. Elle représente 50% des cas détectés de pancréatite. Le développement de la pancréatite biliaire parenchymateuse est une conséquence de troubles hépatobiliaires de nature différente.

La maladie est étroitement liée à une inflammation lente du pancréas, qui se développe dans le contexte de pathologies d'organes congénitales et acquises.

Pancréatite biliaire parenchymateuse chronique - qu'est-ce que c'est? Cette maladie se caractérise par une diminution partielle ou complète de la capacité de la glande à produire des enzymes digestives et des hormones.

Dans la pancréatite de type biliaire-dépendant, la sortie de bile du duodénum se produit dans les canaux pancréatiques. Cela conduit finalement à un changement de la structure tissulaire. Cette sous-espèce est caractérisée par des rechutes constantes, qui menacent de graves complications pour la santé. Un signe caractéristique de la pathologie est une sensation constante ou fréquente d'amertume dans la bouche..

Complications possibles dues au développement de la pancréatite biliaire parenchymateuse:

  • blocage des voies biliaires;
  • Diabète;
  • propagation du processus inflammatoire aux organes et tissus adjacents;
  • carence en enzymes, ce qui conduit au dysfonctionnement de tous les organes digestifs.

Avec la pancréatite biliaire, une diminution critique de la fonctionnalité du pancréas jusqu'à 70% est possible.

Complications

L'inflammation du parenchyme pancréatique, accompagnée d'une diminution de la fonction intra et exocrine, est extrêmement dangereuse. Ce trouble prédispose au cancer. Même si la maladie est en rémission, les tissus endommagés peuvent se régénérer. Les complications courantes de la pancréatite, accompagnées d'une diminution de la fonction intra et exocrine, comprennent:

  • crises hypoglycémiques;
  • Diabète;
  • ascite;
  • pleurésie;
  • péritonite;
  • état septique.

Le diabète sucré est une complication fréquente de la pancréatite, accompagnée d'une diminution de la fonction intra et exocrine..

Dans le contexte de la pancréatite, l'érosion de l'estomac peut augmenter, un ulcère peut se développer. Cela peut se manifester lors d'une exacerbation. Aux complications graves de la violation de la fonction pancréatique intra et exocrine est un abcès. Dans ce cas, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire..

Symptômes alarmants

Les signes pathologiques de la maladie sont souvent difficiles à reconnaître, car ils sont similaires à de nombreuses maladies du tube digestif. Dans le même temps, les symptômes ne sont pas vifs, ce à quoi de nombreuses personnes ne font tout simplement pas attention..

Symptômes de la pancréatite parenchymateuse:

  1. Douleur sourde dans l'hypochondre gauche irradiant vers le dos, le plus souvent ressentie après avoir mangé des aliments épicés et gras, de l'alcool et à la suite d'une suralimentation.
  2. Nausées avec des épisodes fréquents de vomissements.
  3. Selles dérangées, constipation alternant avec diarrhée, selles fétides, consistance pâteuse et résidus alimentaires non digérés.
  4. Flatulences excessives.
  5. Somnolence constante, distraction de l'attention, ce qui rend impossible la concentration sur le travail.
  6. Perte de poids importante, qui se produit à la suite d'un manque d'enzymes digestives, de sorte que de nombreux nutriments ne peuvent pas être absorbés par le corps et transitent vers la sortie.
  7. Augmentation de la peau sèche, des taches rouges dans l'abdomen, en raison de changements hypertrophiques dans la couche de graisse sous-cutanée.

L'apparition de deux ou plusieurs signes pathologiques est une raison de consulter un médecin et d'être examiné. Vous ne devez pas penser immédiatement à un diagnostic par vous-même, car ces symptômes sont caractéristiques de nombreuses pathologies. Et seul un spécialiste expérimenté est en mesure d'identifier les raisons de leur apparition..

La prévention

Aujourd'hui, de nombreuses personnes sont confrontées à une maladie telle que la pancréatite biliaire. Les symptômes, le pronostic, les causes et les complications possibles sont des questions importantes auxquelles il faut toujours prêter attention..

Mais prévenir le développement de la maladie est beaucoup plus facile que de la traiter. Malheureusement, il n'y a pas de prévention spécifique. Il est impératif de se concentrer sur le traitement des maladies primaires du foie et de la vésicule biliaire. Une fois par an, vous devez subir des examens gastro-entérologiques préventifs. De plus, il est important de respecter un régime protéiné, d'abandonner les mauvaises habitudes et les aliments riches en graisses..

Chr. La pancréatite biliaire est une maladie dangereuse qui ne doit jamais être ignorée. Si vous présentez des symptômes, vous devez consulter un médecin.

Raisons de développement

La pancréatite parenchymateuse chronique se développe sous l'influence de certains facteurs provoquants.

Les plus courants sont:

  • cholécystite, à la suite d'un dépôt excessif de cholestérol sur les parois, la vésicule biliaire s'enflamme et gonfle, ce qui entraîne une diminution de l'écoulement de l'acide et son rejet dans les voies biliaires;
  • lithiase urinaire, à la suite de laquelle les voies de sortie d'acide sont partiellement ou complètement bloquées;
  • la formation de tumeurs aux propriétés bénignes et malignes;
  • diminution de la motilité des voies biliaires;
  • consommation excessive d'alcool, ainsi que d'aliments gras et salés;
  • carence dans le régime alimentaire en protéines et en vitamines;
  • stress régulier;
  • défaillance de la fonction thyroïdienne;
  • prise incontrôlée de médicaments;
  • gelures régulières ou coup de chaleur;
  • lésion d'organe;
  • maladies chroniques du système digestif.

Dans certains cas, la pancréatite parenchymateuse se développe comme une complication après avoir souffert de grippe, de scarlatine, d'amygdalite.

Causes et formes de la maladie

La principale cause de la pancréatite parenchymateuse est une attitude inattentive envers l'état de santé, ou plutôt un mauvais mode de vie: alimentation irrégulière déséquilibrée, tabagisme, stress, consommation excessive d'aliments gras, épicés et salés, manque de vitamines et de protéines dans l'alimentation, etc. Souvent, une maladie peut être le résultat d'autres maladies. Dans de tels cas, il se développe généralement dans le contexte d'une pancréatite aiguë, d'ulcères d'estomac, d'alcoolisme et de certaines maladies intestinales..

En fonction des causes, les formes de la maladie seront également déterminées. La pancréatite primaire se distingue lorsque la maladie a été causée par des facteurs externes qui n'ont rien à voir avec le pancréas. Et secondaire - se développe dans le contexte de maladies des organes proches de la glande.

Les principaux facteurs pouvant provoquer le développement de la pancréatite parenchymateuse comprennent:

  1. L'une des causes les plus importantes de la maladie est la consommation excessive d'alcool (l'alcoolisme est retrouvé chez 60% des patients). C'est la pancréatite alcoolique.
  2. La pancréatite dysmétabolique se développe dans le contexte de troubles métaboliques. La maladie peut être une conséquence de la fibrose kystique ou d'une augmentation de la teneur en graisses dans le plasma sanguin.
  3. La maladie qui survient en raison de problèmes avec le système biliaire est appelée pancréatite biliaire ou pancréatite biliaire. Se développe généralement sur fond d'hépatite, de cholécystite, de dystonie biliaire, de calculs biliaires.
  4. Les infections virales sont à l'origine du développement de la pancréatite infectieuse. La maladie survient lorsqu'une infection pénètre dans le pancréas par contact.
  5. La pancréatite auto-immune se développe lorsque le système immunitaire commence à percevoir les cellules pancréatiques comme étrangères, libérant des anticorps pour les détruire.
  6. Vous pouvez tomber malade avec une pancréatite parenchymateuse à la suite de l'utilisation à long terme de médicaments qui ont un effet toxique sur les tissus du pancréas. La réception de ces médicaments doit nécessairement être sous la surveillance du médecin traitant..
  7. Violation de l'écoulement des sécrétions dans les intestins.
  8. Hérédité.

Il convient également de souligner qu'environ 30% des cas de la maladie n'ont pas de cause spécifique. Ensuite, ils parlent de la forme idiopathique de la pancréatite parenchymateuse.

Pour identifier la pathologie, le médecin interroge d'abord le patient pour la présence de signes caractéristiques. De plus, un examen avec palpation et percussion est utilisé, ce qui vous permet d'identifier une zone douloureuse dans l'hypochondre gauche.

Pour confirmer le diagnostic, les types de tests et d'études suivants sont prescrits:

  • un test sanguin pour déterminer le niveau d'érythrocytes, de leucocytes, la concentration enzymatique, ainsi que pour détecter le niveau de calcium, de sodium et de potassium;
  • examen des matières fécales pour le contenu de certaines enzymes et fragments d'aliments non digérés;
  • analyse d'urine pour détecter une microhématurie, une protéinurie, une cylindrurie;
  • L'échographie est la méthode la plus informative pour détecter les changements diffus dans le pancréas;
  • La tomodensitométrie avec pigment contrastant vous permet de déterminer avec précision la présence de calculs dans les voies biliaires.

Comment traiter?

Le traitement de la pancréatite parenchymateuse chronique est effectué en fonction du stade identifié de la pathologie. Au stade initial, il suffit de suivre le traitement médicamenteux prescrit et de suivre ensuite un certain régime alimentaire afin de rétablir pleinement la santé.

Si la pathologie est négligée, ce qui entraîne des conséquences irréversibles pour le pancréas, une opération chirurgicale est prescrite pour couper la zone touchée afin d'éviter une nouvelle détérioration de la situation.

Symptômes et tableau clinique de la maladie

Les symptômes sont parfois légers, en particulier pendant la rémission. Des signes plus prononcés de la maladie peuvent être observés avec une exacerbation. Ensuite, les symptômes dépendront de l'état du patient et des pathologies associées..

Parmi les principaux symptômes de la phase aiguë de la maladie, il y a:

  1. Sensations douloureuses. Il peut y avoir des douleurs à la ceinture (à gauche sous la côte). De par leur nature, ils ont mal, par leur force, ils ne sont pas très forts. Parmi les caractéristiques, on peut souligner le fait que la douleur survient généralement dans le contexte d'une suralimentation, de la consommation d'aliments gras lourds ou après un abus d'alcool..
  2. Trouble dyspeptique. Elle se manifeste par des selles instables lorsque le patient alterne constipation et diarrhée. Dans ce cas, des particules alimentaires non digérées peuvent être vues dans les selles du patient. Les nausées et les vomissements sont des symptômes supplémentaires de la maladie.
  3. Perte de poids. Dans le contexte d'une diminution de la production d'enzymes digestives, les aliments ne peuvent pas être digérés correctement, ce qui signifie que les nutriments provenant des aliments ne sont pas absorbés. C'est ce qui cause la perte de poids. Un autre facteur de perte de poids est la douleur après un repas, à cause de laquelle le patient essaie de manger moins souvent..
  4. Développement du diabète sucré. La présence d'un tel symptôme indique des dommages importants aux tissus du pancréas (plus de 80%). Le diabète se développe parce que la production d'insuline est perturbée, ce qui empêche les cellules de métaboliser elles-mêmes le glucose.

Si les symptômes énumérés ne sont pas observés chez une personne pour la première fois, mais se produisent périodiquement, nous pouvons alors parler d'une forme chronique de la maladie.

Dans la pancréatite parenchymateuse chronique, le tableau clinique peut comprendre les symptômes suivants:

  • la diarrhée (les selles se produisent presque immédiatement après avoir mangé), tandis que l'odeur des matières fécales est dure et puante;
  • vomissements fréquents qui n'apportent pas de soulagement;
  • nausées matinales;
  • perte de poids drastique;
  • une jaunisse obstructive peut se développer;
  • éruptions cutanées hémorragiques;
  • augmentation de la transpiration et de la salivation.

Parmi les caractéristiques de la pancréatite chronique récurrente, on trouve les suivantes:

  • l'exacerbation de la maladie est observée 2 à 3 fois par an;
  • l'exacerbation est légère, surtout avec un régime strict;
  • les complications chez les patients sont rares.

Consultez un médecin si vous présentez des symptômes pour commencer le traitement si nécessaire.

Traitement médical

La sélection des médicaments nécessaires est effectuée par le médecin traitant en fonction de la gravité de la pathologie identifiée. Leur posologie et leur mode d'admission sont prescrits en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient..

Les principaux types de médicaments utilisés pour traiter la pancréatite parenchymateuse:

  • médicaments qui réduisent la production de suc gastrique («Omeprazole», «Esameprazole»);
  • antispasmodiques pour le soulagement de la douleur ("No-Shpa", "Papaverine");
  • la procinétique, qui améliore la motilité intestinale et favorise le passage rapide du bol alimentaire (dompéridone, métocloravide);
  • médicaments de substitution qui comblent le déficit enzymatique résultant.

Régime spécial

Comment traiter la pancréatite parenchymateuse chronique avec un régime? Il ne sera pas possible de se débarrasser de la pathologie sans un ajustement approprié du régime alimentaire. Par conséquent, il est recommandé de respecter les règles diététiques suivantes:

  1. Abandonnez l'alcool, le tabac, ainsi que les aliments gras, salés, fumés, frits et épicés.
  2. Minimisez votre consommation de sucre et de sel.
  3. Tous les aliments doivent être bouillis et cuits à la vapeur, et ils doivent être hachés pour obtenir une consistance de purée.
  4. Avec une exacerbation, il est recommandé de boire plus de gelée et de compotes.
  5. La bouillie doit être cuite dans l'eau.
  6. La nourriture ne doit pas être froide ou chaude.
  7. Presque tout peut être mangé, mais cela ne devrait pas être acide..
  8. Il est interdit de manger du pain frais. Il est préférable de le remplacer par des craquelins, du pain croustillant, des craquelins.
  9. La viande et le poisson doivent être maigres. Ils devraient être bouillis.
  10. Les produits laitiers doivent avoir une teneur en matières grasses inférieure à 2%, l'utilisation de masse de caillé à haute teneur en sucre et d'huile de palme n'est pas autorisée.
  11. Il est recommandé de respecter des repas fractionnés, en mangeant de petits repas 5 à 6 fois par jour.
  12. Les plats doivent être préparés avec une petite quantité d'ingrédients.

Un régime strict pour la pancréatite parenchymateuse doit être suivi dans les 1 à 2 mois suivant le traitement médicamenteux.

Régime alimentaire pour les dommages au pancréas

La pancréatite biliaire aiguë et chronique nécessite une nutrition appropriée. Dans les trois premiers jours, la prise de nourriture est contre-indiquée chez les patients. Ils ne peuvent boire que de l'eau alcaline non gazeuse. À l'avenir, des plats légers sont progressivement introduits dans l'alimentation - purée de légumes, flocons d'avoine.

Tout au long de la vie, il est conseillé aux personnes sujettes aux maladies pancréatiques de suivre un régime protéiné. Le corps doit également recevoir la bonne quantité de vitamines et de minéraux. Mais les aliments contenant des graisses animales doivent être jetés. L'alcool est également contre-indiqué..

Thérapie à base de plantes médicinales

La phytothérapie est également un traitement efficace pour cette maladie. Les herbes médicinales sont utilisées pendant la période de rémission pour éviter la récidive de la pathologie. Il est impossible de guérir la pathologie avec des frais purement médicaux, car ils ne peuvent pas remplacer le traitement principal.

Vous pouvez acheter des mélanges d'herbes prêts à l'emploi à la pharmacie. Mais aussi, si nécessaire, vous pouvez les cuisiner vous-même. Pour ce faire, vous devrez mélanger les composants dans des proportions égales..

Options de dosage acceptables:

  • absinthe, agripaume, millepertuis, menthe;
  • herbe sèche, absinthe, millepertuis, camomille, achillée millefeuille;
  • aneth, menthe, immortelle, aubépine, camomille;
  • Millepertuis, absinthe, sauge, élécampane, racine de bardane, calendula, prêle.

Pour préparer le bouillon, versez 30 g du mélange d'herbes avec 250 ml d'eau bouillante. Insister 40 minutes, peler. Buvez la boisson tout au long de la journée en portions égales. Cours complet - 3 semaines.

Exercice comme prévention des poussées

La physiothérapie aide également une personne à oublier la pathologie et à retrouver son mode de vie habituel. Les exercices les plus efficaces sont prescrits par le médecin traitant en fonction des caractéristiques individuelles du patient.

Mais il y a plusieurs recommandations à suivre:

  1. Plus d'activité physique, il est donc préférable de privilégier la marche, le vélo d'exercice, l'exercice simple.
  2. N'utilisez pas d'exercices de maintien de la respiration: squats, pressions sur les jambes.
  3. Il est interdit d'utiliser les ceintures de taille pendant l'entraînement.
  4. Prenez de la nourriture 60 à 90 minutes avant l'exercice.

Qu'est-ce que la pancréatite parenchymateuse

La pancréatite parenchymateuse chronique est une maladie très courante associée à une inflammation du pancréas. La maladie se déroule par vagues: les rémissions sont remplacées par des stades d'exacerbation, après quoi, même malgré le traitement, des cicatrices tissulaires se produisent. Ceci, à son tour, perturbe la perméabilité des canaux et provoque une modification des fonctions du pancréas, en particulier sécrétoire et endocrinienne. La conséquence de telles conditions peut être une violation de la synthèse de l'insuline et de l'ensemble du processus de digestion. En raison de la pénurie de substances vitales, le travail des autres organes est perturbé et tous les processus métaboliques changent..

Pour réduire les conséquences négatives de la maladie, il est nécessaire de prendre en compte le tableau clinique de la maladie, les spécificités du traitement et les mesures préventives possibles.

Causes et formes de la maladie

La principale cause de la pancréatite parenchymateuse est une attitude inattentive envers l'état de santé, ou plutôt un mauvais mode de vie: alimentation irrégulière déséquilibrée, tabagisme, stress, consommation excessive d'aliments gras, épicés et salés, manque de vitamines et de protéines dans l'alimentation, etc. Souvent, une maladie peut être le résultat d'autres maladies. Dans de tels cas, il se développe généralement dans le contexte d'une pancréatite aiguë, d'ulcères d'estomac, d'alcoolisme et de certaines maladies intestinales..

En fonction des causes, les formes de la maladie seront également déterminées. La pancréatite primaire se distingue lorsque la maladie a été causée par des facteurs externes qui n'ont rien à voir avec le pancréas. Et secondaire - se développe dans le contexte de maladies des organes proches de la glande.

Les principaux facteurs pouvant provoquer le développement de la pancréatite parenchymateuse comprennent:

  1. L'une des causes les plus importantes de la maladie est la consommation excessive d'alcool (l'alcoolisme est retrouvé chez 60% des patients). C'est la pancréatite alcoolique.
  2. La pancréatite dysmétabolique se développe dans le contexte de troubles métaboliques. La maladie peut être une conséquence de la fibrose kystique ou d'une augmentation de la teneur en graisses dans le plasma sanguin.
  3. La maladie qui survient en raison de problèmes avec le système biliaire est appelée pancréatite biliaire ou pancréatite biliaire. Se développe généralement sur fond d'hépatite, de cholécystite, de dystonie biliaire, de calculs biliaires.
  4. Les infections virales sont à l'origine du développement de la pancréatite infectieuse. La maladie survient lorsqu'une infection pénètre dans le pancréas par contact.
  5. La pancréatite auto-immune se développe lorsque le système immunitaire commence à percevoir les cellules pancréatiques comme étrangères, libérant des anticorps pour les détruire.
  6. Vous pouvez tomber malade avec une pancréatite parenchymateuse à la suite de l'utilisation à long terme de médicaments qui ont un effet toxique sur les tissus du pancréas. La réception de ces médicaments doit nécessairement être sous la surveillance du médecin traitant..
  7. Violation de l'écoulement des sécrétions dans les intestins.
  8. Hérédité.

Il convient également de souligner qu'environ 30% des cas de la maladie n'ont pas de cause spécifique. Ensuite, ils parlent de la forme idiopathique de la pancréatite parenchymateuse.

Symptômes et tableau clinique de la maladie

Les symptômes sont parfois légers, en particulier pendant la rémission. Des signes plus prononcés de la maladie peuvent être observés avec une exacerbation. Ensuite, les symptômes dépendront de l'état du patient et des pathologies associées..

Parmi les principaux symptômes de la phase aiguë de la maladie, il y a:

  1. Sensations douloureuses. Il peut y avoir des douleurs à la ceinture (à gauche sous la côte). De par leur nature, ils ont mal, par leur force, ils ne sont pas très forts. Parmi les caractéristiques, on peut souligner le fait que la douleur survient généralement dans le contexte d'une suralimentation, de la consommation d'aliments gras lourds ou après un abus d'alcool..
  2. Trouble dyspeptique. Elle se manifeste par des selles instables lorsque le patient alterne constipation et diarrhée. Dans ce cas, des particules alimentaires non digérées peuvent être vues dans les selles du patient. Les nausées et les vomissements sont des symptômes supplémentaires de la maladie.
  3. Perte de poids. Dans le contexte d'une diminution de la production d'enzymes digestives, les aliments ne peuvent pas être digérés correctement, ce qui signifie que les nutriments provenant des aliments ne sont pas absorbés. C'est ce qui cause la perte de poids. Un autre facteur de perte de poids est la douleur après un repas, à cause de laquelle le patient essaie de manger moins souvent..
  4. Développement du diabète sucré. La présence d'un tel symptôme indique des dommages importants aux tissus du pancréas (plus de 80%). Le diabète se développe parce que la production d'insuline est perturbée, ce qui empêche les cellules de métaboliser elles-mêmes le glucose.

Si les symptômes énumérés ne sont pas observés chez une personne pour la première fois, mais se produisent périodiquement, nous pouvons alors parler d'une forme chronique de la maladie.

Dans la pancréatite parenchymateuse chronique, le tableau clinique peut comprendre les symptômes suivants:

  • la diarrhée (les selles se produisent presque immédiatement après avoir mangé), tandis que l'odeur des matières fécales est dure et puante;
  • vomissements fréquents qui n'apportent pas de soulagement;
  • nausées matinales;
  • perte de poids drastique;
  • une jaunisse obstructive peut se développer;
  • éruptions cutanées hémorragiques;
  • augmentation de la transpiration et de la salivation.

Parmi les caractéristiques de la pancréatite chronique récurrente, on trouve les suivantes:

  • l'exacerbation de la maladie est observée 2 à 3 fois par an;
  • l'exacerbation est légère, surtout avec un régime strict;
  • les complications chez les patients sont rares.

Consultez un médecin si vous présentez des symptômes pour commencer le traitement si nécessaire.

Diagnostics et complications possibles

Le médecin pourra déjà diagnostiquer la pancréatite par la symptomatologie après avoir examiné et interrogé le patient, mais pour confirmer que le patient traite spécifiquement de la pancréatite parenchymateuse chronique, il sera nécessaire de subir un examen.

Pour réaliser un diagnostic selon toutes les règles, vous devrez passer des tests pour une étude de laboratoire (prise de sang générale et biochimique, coprogramme) et subir un examen instrumental (échographie, radiographie, laparoscopie). Sur la base des résultats, il sera possible d'établir un diagnostic précis et de commencer le traitement..

Si la maladie peut être reconnue au stade initial et que le traitement est commencé le plus tôt possible, alors l'efficacité du traitement peut être très élevée. Si le patient a commencé la maladie, cela entraîne le développement de diverses pathologies. Le danger est que les complications ne répondent pas bien au traitement et nécessitent parfois une intervention chirurgicale. Peut aussi être mortel.

La pancréatite avancée peut entraîner de telles complications:

  • le diabète sucré se développe souvent, ce qui est dangereux avec les crises hypoglycémiques;
  • diverses formations peuvent se produire qui affectent les tissus fonctionnels du pancréas (kystes, abcès, fistules);
  • l'une des options les plus dangereuses est les formations malignes;
  • peut développer une gastrite, un ulcère (ulcère de l'estomac ou duodénal), une cholélithiase, une cholécystite, une hépatite chronique et d'autres.

Si la maladie n'est pas traitée, les conséquences pour le patient peuvent être très tristes..

Spécificité du traitement

Étant donné que la pancréatite parenchymateuse est caractérisée par une alternance d'exacerbation et de rémission, la thérapie pendant ces périodes sera différente.

Le traitement au stade de l'exacerbation doit viser à résoudre les problèmes suivants:

  • réduire la douleur;
  • enlever le gonflement de la glande;
  • détoxifier le corps;
  • pour reconstituer la composition fluide et électrolytique du sang;
  • réduire l'activité enzymatique;
  • antibiothérapie;
  • traitement symptomatique;
  • thérapie vitaminique.

Avec une exacerbation, la première chose que les médecins recommandent est de décharger le pancréas autant que possible. Habituellement, un régime de famine est prescrit (quelques jours uniquement sur l'eau) et froid sur l'estomac. La nutrition supplémentaire doit être très douce: uniquement des aliments bouillis et cuits. Il est permis de boire souvent, mais en petites portions. Pendant la rémission, le régime se poursuit, mais le menu peut être élargi (sous la surveillance d'un médecin, en tenant compte des tests sanguins et fécaux effectués). La thérapie médicale est également sélectionnée par un médecin.

Si la maladie est devenue chronique, il ne sera pas possible de se rétablir complètement. La principale chose qui est nécessaire dans cette situation est d'essayer d'éviter les exacerbations et de prolonger la rémission le plus longtemps possible..

Qu'est-ce que la pancréatite parenchymateuse?

La pancréatite aiguë prolongée se transforme assez souvent en chronique, survenant dans le contexte d'une maladie biliaire, d'un alcoolisme chronique ou d'une alimentation irrégulière irrégulière, l'utilisation d'aliments épicés, gras et salés.
La pancréatite parenchymateuse est souvent associée à une carence en protéines et en vitamines dans les aliments, à la pénétration d'ulcères d'estomac, à des lésions athérosclérotiques des vaisseaux pancréatiques, à des maladies infectieuses - oreillons, typhoïde et typhus, hépatite virale, ainsi qu'à certaines helminthiases, intoxication chronique, plomb, phosphore.

Étiologie et pathogenèse de la maladie

L'inflammation du parenchyme pancréatique se produit en raison de la libération et de l'activation d'enzymes pancréatiques - la trypsine et la lipase, qui effectuent l'autolyse des tissus des glandes, la prolifération du tissu conjonctif, le plissement cicatriciel, ce qui entraîne un durcissement de l'organe et des troubles circulatoires chroniques.
La pancréatite infectieuse est caractérisée par la pénétration de l'agent pathogène à partir de la lumière du duodénum, ​​des voies biliaires ou du sang.

Les facteurs prédisposant au développement de la pancréatite parenchymateuse chronique sont:

  • sténose inflammatoire,
  • crampes,
  • insuffisance du sphincter d'Oddi,
  • gonflement du mamelon de Vater.

Le processus inflammatoire dans cette pathologie est diffus ou limité avec des dommages uniquement à la tête de la glande ou à sa queue.
La pancréatite parenchymateuse est subdivisée selon les formes morphologiques suivantes: œdémateuse, sclérosante et calculeuse.

Symptômes

Les principaux signes cliniques de la pancréatite sont:

  • douleur dans l'épigastre ou dans l'hypochondre gauche,
  • dyspepsie: nausées, vomissements,
  • la diarrhée,
  • perte de poids,
  • développement du diabète sucré.

Avec la localisation de l'inflammation dans la tête du pancréas, la douleur survient dans l'épigastre ou dans l'hypochondre droit, avec des dommages à son corps - dans l'épigastre à gauche, la queue - dans l'hypochondre gauche. La douleur est assez intense, irradiant vers le dos, le cœur ou ayant un zona dans la nature. Il est constant ou paroxystique, apparaissant après un certain temps, plus souvent après avoir mangé des aliments gras ou épicés.
Les signes pathognomoniques de cette maladie sont:

  • Symptôme de Mayo-Robson, manifesté par une douleur dans l'angle costo-vertébral gauche.
  • Symptôme de Kacha - hyperesthésie cutanée correspondant à la zone d'innervation du huitième segment thoracique à gauche.
  • Hypotrophie du tissu adipeux sous-cutané lors de la projection de l'organe sur la paroi abdominale antérieure.

La dyspepsie est toujours présente dans la pancréatite biliaire parenchymateuse chronique. Elle se manifeste par une anorexie complète, une aversion pour les aliments gras et parfois, au contraire, par une faim et une soif sévères. Les deux derniers symptômes surviennent généralement chez les patients diabétiques.
Il peut y avoir des épisodes de salivation accrue, des éructations, des nausées, des vomissements, des flatulences et des grondements dans l'abdomen. Les selles avec inflammation sont instables et, dans les cas graves, la diarrhée et la constipation peuvent alterner. La diarrhée pancréatique se manifeste souvent par la libération d'une grande quantité d'excréments fétides pâteux avec un éclat gras et par un examen scatologique de la stéatorrhée, de la créatorrhée, de la kitarinorrhée.
Cette maladie a une évolution prolongée.
Il existe plusieurs formes principales de pancréatite parenchymateuse chronique:

  • douloureux,
  • pseudotumeur,
  • latent.

Les complications de la pathologie sont les abcès, les calcifications, les kystes pancréatiques, le rétrécissement du canal pancréatique et de la papille duodénale, le diabète sucré, la jaunisse obstructive, le cancer de la glande.

Diagnostique

La pancréatite parenchymateuse chronique est caractérisée par une anémie hypochrome modérée dans l'analyse générale du sang. Une exacerbation de la maladie se manifeste par une augmentation de la VS, une leucocytose neutrophile, une hypoprotéinémie et une dysprotéinémie. Si le diabète sucré se développe dans le contexte d'une pancréatite, une hyperglycémie et une glucosurie se trouvent dans le sang et, dans les cas graves, une hyponatrémie. Avec œdème de la tête de la glande, compression des canaux, sténose de la papille de Vater dans le sang, le contenu des enzymes digestives augmente: amylase, trypsine, antitrypsine, lipase et dans l'urine uniquement les amylases.
Lors de l'examen du contenu duodénal, la concentration d'enzymes et le volume total de jus augmentent. Dans les cas avancés avec le développement de processus atrophiques-sclérotiques prononcés dans la glande, ces indicateurs diminuent, laissant la place à une hyposécrétion pancréatique.
Le diagnostic aux rayons X de la maladie révèle une déformation de la boucle duodénale, une tête élargie du pancréas et des dépressions causées par celle-ci. La numérisation échographique vous permet de déterminer l'intensité de l'ombre et la taille du pancréas.
Le diagnostic différentiel de la pancréatite est effectué avec une tumeur du pancréas, une cholécystite calculeuse, des ulcères gastriques et duodénaux, une entérite chronique et certaines autres pathologies du système digestif.

Traitement

Article utile? Partagez le lien

Le traitement de la pancréatite parenchymateuse chronique vise principalement à éliminer la douleur. Toutes les mesures thérapeutiques pour l'exacerbation de la maladie sont effectuées dans un hôpital par des spécialistes qualifiés. Pour maintenir le fonctionnement normal du pancréas et du système canalaire, un diagnostic rapide des complications est nécessaire. S'ils sont identifiés, le patient est envoyé dans une clinique gastro-entérologique chirurgicale spécialisée pour consultation et traitement chirurgical éventuel.

Thérapie diététique

Pour éviter les exacerbations de la maladie et sa progression, il est nécessaire de suivre un régime. Dans les premiers jours d'exacerbation de la pancréatite chronique, la prise de nourriture est complètement exclue. Le corps reçoit une administration intraveineuse de nutriments - glucose, solution saline. Pour étancher la soif, il est permis de prendre une solution à 1% de bicarbonate de soude. À partir du quatrième jour, les aliments non salés contenant une petite quantité de glucides simples facilement solubles, d'acide ascorbique et de vitamines B sont autorisés.
La nourriture est prise en petites portions, jusqu'à 8 fois par jour.

Les produits utiles sont les jus de fruits, la confiture, le sucre, le miel, le jus de canneberge, les compotes et les décoctions de baies.

Environ une semaine après que l'exacerbation a été soulagée, les aliments contenant des protéines végétales et du lait, une petite quantité de glucides et de graisses sont autorisés. La nourriture doit être frottée.

Pour réduire l'excitabilité réflexe de la vésicule biliaire et du pancréas, ainsi que pour limiter la fonction motrice du système digestif lors d'une exacerbation, les aliments contenant beaucoup de fibres végétales et de tissu conjonctif doivent être exclus de l'alimentation. Une quantité suffisante de protéines dans l'alimentation contribue à améliorer l'état du patient, par conséquent, 140 g de protéines, principalement d'origine animale, doivent être consommés quotidiennement. Au contraire, il est préférable de limiter les glucides à 350-400 grammes par jour. Les graisses sont également réduites jusqu'à 80 grammes par jour. Le traitement de la pancréatite parenchymateuse doit être associé à l'utilisation d'aliments doux mécaniquement et chimiquement, cuits à la vapeur, hachés ou essuyés.

Thérapie conservatrice

Le traitement médicamenteux de la maladie vise à soulager le syndrome douloureux, à corriger l'insuffisance pancréatique intrasécrétoire et exocrine, à arrêter le processus inflammatoire dans les voies biliaires et à lutter contre la dépendance à l'alcool du patient..
La stéatorrhée, la perte de poids et l'augmentation de la production de gaz sont des symptômes de dysfonctionnement des glandes exocrines, nécessitant un traitement de substitution. Pour ce faire, utilisez des médicaments modernes à haute teneur en lipases, qui facilitent la correction de la stéatorrhée et favorisent l'absorption des vitamines liposolubles. Ce sont des préparations microgranulaires en capsules, protégées par un revêtement spécial et empêchant la désactivation de la lipase dans l'environnement acide de l'estomac..
Les médicaments enzymatiques et antisécrétoires ont un effet analgésique. Ils augmentent la teneur en protéases dans la lumière intestinale, réduisent la sécrétion d'enzymes pancréatiques et réduisent la pression dans le système de canaux et les tissus des glandes.
Avec le développement de complications de la pancréatite chronique, un traitement chirurgical est indiqué. Pour cela, il existe deux grands groupes d'opérations directes sur le pancréas: le drainage du canal pancréatique principal et visant à la résection du tissu fibreux de la glande.

La pancréatite parenchymateuse chronique est une maladie chronique dans laquelle le pancréas devient enflammé à un rythme tranquille.

La maladie entraîne une diminution des tissus de l'organe digestif, et après cela - la perte de sa fonctionnalité..

Pourquoi et comment la maladie survient-elle?

Très souvent, les personnes dépendantes à l'alcool tombent malades avec une pancréatite parenchymateuse.

Mais, en plus de cela, la cause de la maladie peut être:

  • traitement retardé et sans scrupules de la pancréatite aiguë;
  • infection du corps par une infection (par exemple, la bactérie rickettsia, qui provoque la typhoïde, streptocoque du groupe A, qui provoque l'apparition de la scarlatine);
  • la transition de l'inflammation de la vésicule biliaire à la glande responsable de la digestion, qui se produit avec une cholécystite;
  • activité anormale des glandes parathyroïdes, qui se produit en raison de l'apparition du syndrome de Burnett;
  • maladie artérielle musculaire-élastique chronique systémique.

La pancréatite parenchymateuse, comme d'autres maladies sous forme chronique, se déroule par un changement de la période de rémission avec une période d'exacerbation.

Lorsque la maladie recule, passant au stade d'amélioration temporaire du bien-être, les processus pathologiques sont suspendus.

Mais après quelques semaines ou quelques mois, la pancréatite de type parenchymateux réapparaît, les symptômes suivants apparaissent:

  • sensations douloureuses concentrées sur le côté gauche du corps sous les côtes et irradiant vers le dos. De plus, la douleur dans la pancréatite parenchymateuse peut être à la fois douloureuse, pas particulièrement prononcée, et importante, apparaissant après avoir pris une quantité excessive de nourriture, ainsi que manger un plat gras ou épicé;
  • envie nauséabonde, et par conséquent, vomissements et diarrhée, alternant avec la constipation. Tous ces symptômes de la pancréatite parenchymateuse apparaissent en raison d'une production insuffisante d'enzymes par la glande digestive;
  • selles avec un éclat gras, contenant des particules d'aliments non entièrement digérés. Ceci est une conséquence de la perturbation du système digestif..

Souvent, un patient atteint de pancréatite parenchymateuse remarque qu'il a considérablement et considérablement perdu du poids.

Cela est dû au fait que les nutriments des aliments consommés ne sont pas absorbés par le corps en raison d'un dysfonctionnement du pancréas..

En outre, avec la pancréatite parenchymateuse, ils perdent du poids, car de graves douleurs abdominales provoquent une perte d'appétit.

L'inflammation du pancréas entraîne presque toujours une diminution des taux d'insuline, à la suite de laquelle le diabète sucré se développe.

Le fait que son patient soit atteint de pancréatite parenchymateuse, un médecin expérimenté provoquera certains symptômes.

Lorsque le patient dit que ce n'est pas la première fois qu'il fait face à une crise de douleur, il s'avère que la maladie est chronique..

Mais pour confirmer le diagnostic, une échographie est forcément effectuée et des tests sont effectués..

La pancréatite parenchymateuse est indiquée par une augmentation de la quantité d'amylase, de trypsine et de lipase dans l'urine..

Cela augmentera la glycémie. En outre, la pancréatite parenchymateuse sera indiquée par une induration et une diminution à peine perceptible du pancréas..

Parfois, un examen radiographique de contraste des vaisseaux sanguins de la glande digestive est utilisé pour détecter la pancréatite parenchymateuse.

Si le patient a une telle maladie, l'image montrera que les artères de certaines parties de l'organe sont dilatées.

Comment la maladie est-elle traitée??

Le traitement de la pancréatite parenchymateuse repose sur le soulagement de la douleur, des vomissements et des troubles des selles.

Mais après avoir éliminé ces symptômes de pancréatite parenchymateuse, il ne sera pas possible de restaurer complètement et complètement l'organe affecté.

Avec l'aide d'un traitement, vous ne pouvez que contenir les manifestations de la pancréatite parenchymateuse et corriger le fonctionnement du pancréas.

Dans tous les cas, il est raisonnable d'effectuer des mesures thérapeutiques en étant couché à l'hôpital ou au moins constamment surveillé par un médecin..

Tout d'abord, une personne souffrant de pancréatite parenchymateuse se voit prescrire un traitement avec des médicaments pouvant compenser le manque d'enzymes pancréatiques.

Ces médicaments sont "Pancreatin", "Festal" et "Creon".

En plus d'eux, il est nécessaire de prendre du «méthyluracile» ou un autre médicament qui régénère la zone endommagée de l'organe digestif.

Un patient atteint de pancréatite parenchymateuse a également besoin d'un traitement diététique.

Elle est assez stricte, car dans les premiers jours d'une exacerbation de la maladie, vous devez réduire considérablement des portions de nourriture et même l'abandonner complètement..

Pour que le corps continue de recevoir les substances nécessaires, un compte-gouttes est placé à travers lequel une solution physiologique et du glucose sont injectés dans le sang..

Vous ne pouvez pas boire d'eau ordinaire pour le moment. Il doit être remplacé par une petite quantité de solution de bicarbonate de soude à 1%..

Lorsque la période d'exacerbation de la pancréatite parenchymateuse est loin derrière, il est permis de manger des céréales avec des céréales bouillies, légèrement salées et sucrées au minimum, et de la viande bouillie maigre, des légumes et des fruits.

Le régime peut comprendre des repas contenant des protéines de lait. Mais ils ne peuvent être consommés qu'en purée de pommes de terre afin de faciliter le travail d'un système digestif malsain..

Avec la pancréatite parenchymateuse, la nourriture doit être consommée petit à petit, mais 7 à 8 fois par jour. Le traitement diététique nécessite de manger des aliments faibles en gras et en glucides.

La pancréatite parenchymateuse peut être traitée avec des remèdes populaires préparés selon les recettes suivantes:

  1. tordez 300 g d'ail, la même quantité de persil et 4 citrons lavés avec le zeste dans un hachoir à viande. Ensuite, vous devez mélanger les ingrédients et les mettre dans un récipient en verre, que vous voulez couvrir avec un couvercle hermétique et ranger dans un endroit froid. Après 2 semaines, le produit sera prêt à l'emploi. Il doit être consommé une cuillère à café un quart d'heure avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, arrosé d'infusion aux herbes de feuilles d'airelles, de fraises, de myrtilles, de gousses de haricots séchés et de stigmates de maïs;
  2. mélanger dans un récipient 6 cuillères à soupe de fleurs d'immortelle séchées avec 3 cuillères à soupe d'agripaume et la même quantité de millepertuis. Puis versez une cuillerée d'herbes mélangées avec un verre d'eau bouillante et laissez reposer environ une heure. La perfusion doit être bu dans un verre 30 minutes avant les repas. Ce traitement devrait durer plusieurs mois..

Ainsi, pour faire face aux symptômes de la pancréatite parenchymateuse, il faut adhérer à un régime alimentaire, prendre des médicaments qui remplacent les enzymes et restaurent la glande, et utiliser certains remèdes du peuple..

Dans la structure des maladies du système digestif, la proportion de 5,1 à 9% appartient à la pancréatite chronique (PC). Avec ces affections, le pancréas est affecté et le processus inflammatoire commence. En conséquence, des changements dégénératifs se produisent dans l'organe. Au départ, le processus pathologique peut se produire dans la queue du pancréas, sa tête ou sa partie médiane. Le résultat de la maladie est des dommages à l'organe entier. Certaines personnes atteintes de pancréatite chronique meurent éventuellement. La mortalité dans le monde est en moyenne d'environ 11%.

En savoir plus sur la maladie

Alors, quelle est la pancréatite chronique? Ce terme, les experts désignent tout un groupe de maladies du pancréas. Toutes les affections sont caractérisées par les caractéristiques suivantes:

  • évolution progressive avec épisodes de pancréatite aiguë;
  • lésions focales, segmentaires ou diffuses du parenchyme pancréatique avec remplacement ultérieur par du tissu conjonctif;
  • changements dans le système de conduits de l'organe;
  • la formation de kystes, pseudokystes, calculs et calcifications;
  • développement de l'insuffisance endocrinienne et exocrine.

Le fait qu'il existe différents types de maladies est attesté par la Classification statistique internationale de la dixième révision. La pancréatite chronique CIM-10 est subdivisée en:

  • CP d'étiologie alcoolique (code K86.0);
  • autre PC - étiologie infectieuse, récurrente, récurrente, non spécifiée (code K86.1).

Les causes les plus courantes de pancréatite chronique

Le plus souvent, la maladie survient en raison de l'abus d'alcool pendant une longue période. Les hommes peuvent développer une pancréatite chronique s'ils boivent pendant plus de 15 ans. Chez les femmes, la probabilité d'une maladie augmente avec l'abus d'alcool pendant plus de 10 ans..

L'alcool n'est pas le seul facteur contribuant à la pancréatite chronique. La raison du développement de la maladie peut être le tabagisme. Les substances qui pénètrent dans les poumons avec de la fumée, pénètrent dans la circulation sanguine et se propagent dans tout le corps, ont un effet négatif sur tous les organes internes, y compris le pancréas.

Autres causes de la maladie

Les autres facteurs responsables de la pancréatite chronique (codes 86.0 et 86.1 de la CIM-10) comprennent:

  • abus d'aliments gras, repas à long terme sans protéines;
  • diverses maladies du tractus gastro-intestinal (néoplasmes, cholécystite, etc.);
  • surpoids, obésité;
  • prendre certains médicaments (azathioprine, furosémide, prednisolone, œstrogènes synthétiques, érythromycine, ampicilline, etc.);
  • infection par des virus (cytomégalovirus, hépatite B, C, etc.).

Des recherches menées ces dernières années ont montré qu'il existe une pancréatite pancréatique chronique héréditaire. Il s'agit d'une affection autosomique dominante avec pénétrance incomplète (avec une fréquence d'expression génique variable dans le phénotype porteur). Chez les personnes malades, la pancréatite chronique héréditaire se manifeste assez tôt. Cependant, le stade final survient plus tard qu'avec les autres formes de la maladie..

Formes de pancréatite

Il existe différentes classifications de la maladie. L'un d'eux est une liste des formes suivantes de pancréatite chronique:

  1. Récurrent. Elle survient dans 55 à 60% des cas. Avec cette forme, les périodes de rémission sont remplacées par des exacerbations du processus pathologique.
  2. Constante douloureuse. Cette forme se retrouve beaucoup moins fréquemment (dans 20% des cas). Avec elle, les patients se plaignent de douleurs constantes, localisées dans le haut de l'abdomen et irradiant vers le dos.
  3. Pseudotumeur (ictérique). L'incidence de cette forme de pancréatite chronique est de 10%. Le processus pathologique est caractérisé par le développement d'une inflammation dans la tête du pancréas et la compression du canal cholédoque.
  4. Indolore (latent). La forme est détectée dans 5 à 6% des cas. La douleur associée à la maladie est légère ou pas du tout ressentie. Des troubles dyspeptiques surviennent périodiquement en raison d'un dysfonctionnement du pancréas.
  5. Sclérosant. Avec cette forme, la douleur survient dans la partie supérieure de l'abdomen. Ils s'aggravent après les repas. Les douleurs sont accompagnées de nausées, de selles molles, de perte de poids. Lors d'une échographie, les spécialistes remarquent une diminution de la taille et un épaississement du pancréas.

Selon la classification marseillaise-romaine, il existe des formes de pancréatite telles que calcifiantes, obstructives, parenchymateuses et fibrose. Au premier d'entre eux, il y a une lésion lobulaire inégale du pancréas. Des pseudokystes, des kystes, des calcifications, des calculs apparaissent dans les canaux. Qu'est-ce que la pancréatite chronique obstructive? Avec ce type de maladie, l'organe interne est affecté uniformément. Les calculs ne se forment pas, une obstruction du canal pancréatique principal est observée. Dans la forme parenchymateuse, des foyers d'inflammation se développent dans le parenchyme. Les calcifications ne se forment pas, le système de conduits n'est pas affecté. La fibrose est caractérisée par le remplacement du parenchyme de l'organe interne par du tissu conjonctif. En raison de ce processus, l'insuffisance exo- et endocrinienne progresse..

Les symptômes de la maladie

En parlant de ce qu'est la pancréatite chronique, il convient de considérer les signes de cette maladie. Dans les premiers stades, pendant les périodes d'exacerbation, des convulsions sont observées. Ils sont caractérisés par des douleurs dans la région épigastrique. Dans la plupart des cas, ils rayonnent vers l'arrière. La douleur à la ceinture est beaucoup moins courante. Chez les personnes souffrant de pancréatite chronique, des convulsions se produisent en raison de l'effet de facteurs provoquants sur le corps. Ce sont la consommation d'aliments gras, de boissons alcoolisées et gazeuses.

La maladie est également caractérisée par un syndrome dyspeptique. Environ 56% des personnes malades rapportent des nausées et des vomissements. Dans 33% des cas, une perte de poids est observée, dans 29% - flatulences, dans 27% - une diminution de l'appétit. Avec une maladie, des symptômes tels qu'une faiblesse générale, une fatigue rapide et une capacité de travail réduite peuvent apparaître..

L'évolution de la pancréatite chronique

Les experts distinguent 4 étapes du développement de la maladie:

  1. Stade préclinique. À ce stade, les personnes malades ne remarquent pas les symptômes de la pancréatite chronique. La maladie est souvent détectée accidentellement lors d'une échographie ou d'une tomodensitométrie des organes abdominaux.
  2. Le stade des manifestations initiales dans le développement d'une maladie telle que la pancréatite chronique. Les adultes à ce moment commencent à souffrir des premiers symptômes de la maladie. La scène peut durer plusieurs années. Dans certains cas, la maladie progresse très rapidement.
  3. Le stade de développement des symptômes cliniques persistants. Les patients présentent des signes d'insuffisance endocrinienne et exocrine. Les gens mangent très peu, se plaignent de douleurs abdominales.
  4. La dernière étape. La douleur devient moins prononcée. Les gens perdent du poids sensiblement. Au stade final, diverses complications de la pancréatite chronique surviennent en raison d'une atrophie du pancréas, d'une insuffisance endocrinienne et exocrine. L'un d'eux est le cancer de l'organe interne nommé..

En fonction des caractéristiques du développement de la pancréatite chronique, on distingue une évolution légère, un degré modéré et une évolution sévère de la maladie. Avec une évolution légère, des périodes d'exacerbations se produisent rarement (1 à 2 fois par an). Les douleurs sont modérées. Les fonctions du pancréas ne sont pas altérées.

Qu'est-ce que la pancréatite chronique modérée? Il s'agit d'une maladie dans laquelle il y a 3-4 exacerbations par an. Ils sont plus longs qu'avec une légère évolution de la pancréatite. Chez les personnes malades, le poids corporel diminue. La fonction exocrine du pancréas est modérément réduite, une hyperenzymémie pancréatique est observée.

Dans les cas graves de la maladie, les exacerbations sont fréquentes et prolongées. La douleur est accompagnée d'un syndrome dyspeptique sévère.

Traitement de la maladie: objectifs et mesures nécessaires

Dans la pancréatite chronique, un traitement est prescrit pour atteindre les objectifs suivants:

  • réduction des manifestations cliniques de la maladie;
  • prévention des rechutes;
  • réduire la probabilité de complications de la maladie.

Les spécialistes prescrivent à leurs patients un traitement non médicamenteux et une pharmacothérapie. Une intervention chirurgicale est effectuée si nécessaire. La pancréatite chronique chez l'adulte peut être traitée à la fois à domicile et à l'hôpital. L'indication d'hospitalisation est le passage de la maladie au stade d'exacerbation, car c'est pendant cette période que la vie du patient est menacée et qu'il y a un besoin d'administration parentérale..

Traitement non médicamenteux

La nutrition joue un rôle important dans le traitement de la pancréatite chronique. Avec des exacerbations prononcées, des jours de faim (1-3 ou plus) et des boissons alcalines abondantes sont indiqués. Selon les indications, une nutrition parentérale ou entérale (introduction de nutriments dans le côlon à l'aide d'une sonde spéciale) est prescrite. Grâce à cette mesure, il est possible d'arrêter la sécrétion du pancréas, l'intoxication diminue et le syndrome douloureux s'affaiblit..

Après normalisation de la condition, les personnes malades sont transférées à la nutrition orale. Les repas doivent être fréquents, fractionnés. Le menu du jour est composé de soupes visqueuses, de purées de légumes, de bouillies de lait en purée liquide. De boissons autorisées compotes, gelée, thé faible, eau minérale, bouillon d'églantier.

Les produits suivants sont nécessairement exclus:

  • provoquer des flatulences;
  • contenant des fibres grossières;
  • stimuler la production de sucs digestifs;
  • riche en extraits.

Est-il possible pour la pancréatite chronique de manger des bouillons de poisson et de viande, des bouillons de champignons et de légumes forts, des conserves, des viandes fumées, des saucisses, du poisson et de la viande gras, des aliments frits, des légumes et des fruits crus, des produits de boulangerie, des pâtisseries, du pain brun? Tous ces produits sont interdits en cas d'exacerbation de la maladie, ils doivent donc être jetés. Vous devez également supprimer les épices, la crème glacée, l'alcool de votre menu..

Pendant les rémissions, le régime alimentaire change légèrement. Les personnes diagnostiquées avec une pancréatite chronique du pancréas sont autorisées à manger des pâtes, des légumes et des fruits crus, des fromages doux et du poisson cuit au four. Les soupes en purée peuvent être remplacées par des soupes végétariennes ordinaires (le chou doit être exclu des ingrédients). La bouillie peut être friable, plus épaisse.

Pharmacothérapie de la pancréatite chronique

La tâche du traitement médicamenteux au premier stade est d'assurer le repos fonctionnel du pancréas. Ceci est réalisé grâce à:

  1. Réception de fortes doses de médicaments polyenzymes modernes. Ces médicaments comprennent «Mezim-Forte», «Creon», «Pancitrat».
  2. Inhibition maximale de la sécrétion gastrique acide en utilisant des inhibiteurs des récepteurs de l'histamine H2 (ranitidine, famotidine) ou des inhibiteurs de la pompe à protons (oméprazole, esoméprazole). Les médicaments sont administrés par voie parentérale ou par voie orale.
  3. Introductions de «octréotide» ou «sandostatine». Ces médicaments sont des analogues synthétiques de l'hormone somatostatine. Grâce à eux, l'hypertension dans le système canalaire du pancréas diminue et, de ce fait, la douleur est atténuée et arrêtée..

Si les mesures thérapeutiques visant à réduire la sécrétion pancréatique n'ont pas d'effet analgésique, les médecins prescrivent des analgésiques non narcotiques ou narcotiques. "Analgin", "Ketoprofen", "Paracetamol" - tout remède contre la pancréatite chronique peut être prescrit par un médecin du premier groupe de médicaments. Parmi les médicaments liés aux analgésiques narcotiques, Promedol, Tramal, Fortral peuvent être choisis.

Le traitement de la pancréatite chronique chez les adultes peut également inclure un traitement enzymatique substitutif. Les indications pour sa nomination sont l'excrétion de plus de 15 g de graisse dans les selles par jour, la diarrhée, une diminution rapide du poids corporel. Les médicaments polyenzymes sont Abomin, Forte-N, Creon, Pancreatin, Festal, Pancreoflat, Digestal, Wobenzym.

Traitement chirurgical de la maladie

Dans certains cas, la pancréatite chronique nécessite une intervention chirurgicale. Les indications sont:

  • douleur qui n'est pas soulagée par les médicaments et le régime;
  • la présence d'abcès et de kystes dans le pancréas;
  • obstruction des voies biliaires, qui ne peut être résolue par la méthode endoscopique;
  • sténose duodénale;
  • fistules dans le pancréas avec développement d'un épanchement pleural ou d'une ascite;
  • suspicion de cancer, non confirmée cytologiquement ou histologiquement.

«Pancréatite chronique, symptômes et traitement chez l'adulte» est un sujet médical important qui nécessite une attention particulière. C'est une maladie insidieuse, un processus progressif et irréversible. Cependant, un traitement est toujours nécessaire. Il vous permet de prolonger la vie des personnes malades, soulage les symptômes désagréables inhérents à la pancréatite chronique. Par exemple, si les recommandations diététiques, le sevrage alcoolique et le traitement médicamenteux approprié sont suivis, les patients vivent jusqu'à 10 ans. La moitié de ceux qui ne demandent pas d'aide médicale et continuent de boire de l'alcool, de fumer, de mal manger, meurent plus tôt.