Pancréas et tachycardie

Symptômes

La tachycardie est une affection courante dans la pancréatite. Le rythme cardiaque s'accélère sur fond d'excitation et de peur pour la santé, en réaction au stress et aux processus pathologiques en cours dans le corps. Étant donné que le pancréas appartient au système gastro-intestinal et que la pancréatite implique un régime strict, le traitement de la tachycardie ne doit avoir lieu que sous la surveillance d'un médecin..

La pancréatite et la tachycardie peuvent provoquer des défauts dans le régime alimentaire - l'abus de gras, de friture, d'alcool, de conservateurs.

Symptômes d'inflammation pancréatique

L'inflammation du pancréas ou la pancréatite survient lorsque les enzymes digestives qu'il sécrète ne sont pas sécrétées dans les intestins. Lorsqu'ils s'accumulent dans un organe, ses tissus et vaisseaux s'autodétruisent progressivement, ce qui ne peut qu'affecter l'état du système cardiovasculaire. En raison de l'irritation de la membrane muqueuse de la glande, le patient ressent une douleur intense, de l'anxiété, ce qui augmente la pression, augmente la fréquence cardiaque.

L'inflammation se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur dans l'hypochondre gauche, à l'emplacement de la glande, moins souvent la nature de la douleur entoure:
  • jaunissement du blanc des yeux et de la peau;
  • hyperhidrose (transpiration excessive);
  • nausée et vomissements;
  • tachycardie et douleurs cardiaques;
  • mal au dos.
Retour à la table des matières

Tachycardie avec pancréatite

La pancréatite est un agent causal commun des problèmes cardiaques et la tachycardie ne fait pas exception. La cause des complications cardiaques avec la pancréatite est leur proximité. Le pancréas commence progressivement à se désintégrer et toutes les enzymes et hormones, pénétrant dans le sang, empoisonnent tous les organes. Mais le cœur souffre davantage, qui passe constamment ce sang à travers lui-même. Les crises de tachycardie sont caractérisées par une augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 100 battements par minute et plus, et durent de quelques minutes à plusieurs jours. L'état est restauré aussi vivement qu'il se développe. Parfois, une crise se produit avec une pression artérielle basse - cela indique que le patient a une crise de pancréatite aiguë et peut ne pas ressentir de douleur due au choc.

Un patient atteint de pancréatite se plaint souvent des symptômes suivants:

  • douleur cardiaque, augmentation du rythme cardiaque;
  • essoufflement et faiblesse constante;
  • étourdissements fréquents pouvant aller jusqu'à un évanouissement par manque d'air.
Retour à la table des matières

Que faire?

Si des symptômes et des signes de tachycardie ont été remarqués, il y avait des soupçons de développement d'une inflammation pancréatique, il est important de consulter un thérapeute qui prescrira des tests sanguins cliniques généraux et, sur la base de leurs résultats, les enverra pour examen par un cardiologue, un endocrinologue et un gastro-entérologue. Le patient devra subir une échographie, une radiographie du cœur et du pancréas et une surveillance quotidienne de la pression artérielle. Un examen général du corps du patient est obligatoire, les téguments cutanés, le poids corporel sont vérifiés, les antécédents personnels et familiaux sont évalués. Des analyses de sang et d'urine sont répétées si nécessaire.

Traitement du pancréas avec palpitations

Si la pancréatite s'est avérée être la cause de la tachycardie, la tâche principale du traitement est d'arrêter une crise douloureuse et de soulager l'inflammation avec la restauration de la fonction digestive normale.

Pour éliminer la pancréatite, vous devez suivre un régime alimentaire strict, les médecins prescrivent des médicaments qui bloquent l'action des enzymes. Dans les cas avancés, des méthodes chirurgicales sont utilisées: laver la cavité abdominale pour la nettoyer des substances destructrices, il est possible d'éliminer les tissus morts du pancréas (rarement), retirer la vésicule biliaire si elle provoque une inflammation de la glande. Dans le complexe, le médecin sélectionne des médicaments pour la tachycardie.

Tachycardie du pancréas

Les patients confondent souvent cardialgie et dysfonctionnement pancréatique. Ceci est influencé par l'emplacement proche des organes, de sorte que la douleur dans la pancréatite se propage souvent au cœur. Bien qu'il existe des cas où les maladies sont directement liées les unes aux autres. Cela provoque l'apparition d'un symptôme courant avec une inflammation du pancréas - des palpitations cardiaques..

Causes des troubles de la pancréatite

Les enzymes et les toxines lors de l'inflammation de la glande pénètrent dans la circulation sanguine. Dans ce cas, il y a un effet négatif sur tous les organes. Surtout le cœur souffre, qui pompe le sang empoisonné par les toxines, le passant à travers lui-même. Cela provoque des perturbations dans le travail du système cardiovasculaire, à la suite desquelles divers troubles se produisent. Par exemple, la tachycardie, qui accompagne souvent la pancréatite.

La tachycardie est particulièrement inquiétante pour les patients présentant un développement aigu de la maladie. Il y a plusieurs raisons à cette violation. L'un d'eux est la réponse du corps à la douleur. L'état douloureux avec des attaques sévères s'accompagne de fièvre, de fièvre et de tremblements. Un choc douloureux provoque une diminution de la pression, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque. La composante psycho-émotionnelle affecte également. Expérimentant une douleur intense, une personne subit du stress, c'est pourquoi la tachycardie se développe. La déshydratation due au syndrome diarrhéique affecte le cœur, provoquant un rythme cardiaque plus rapide. Cependant, la principale cause d'anomalies cardiaques est l'influence du processus d'intoxication qui se produit avec la pancréatite..

La tachycardie s'accompagne de faiblesse, d'étourdissements, de perte de conscience et d'une sensation d'essoufflement.

Autres symptômes

En plus de la tachycardie, la pancréatite s'accompagne d'autres signes associés à une intoxication du corps et à une inflammation du pancréas. Le principal symptôme qui caractérise la maladie est une douleur intense dans l'hypochondre et légèrement au-dessus du nombril. Des sensations douloureuses peuvent se propager au cœur et au dos. En plus de la douleur, la pancréatite se caractérise par les symptômes suivants:

  • perte de poids;
  • indigestion;
  • perte d'appétit;
  • vomissements et nausées;
  • jaunissement de la peau;
  • flatulence.
Retour à la table des matières

Thérapie de pathologie

La tachycardie n'est qu'une conséquence du développement de la pancréatite, il est donc important d'arrêter le processus inflammatoire et d'arrêter la douleur. En cas d'attaques graves, des médicaments tels que "No-Shpa" et "Drotaverin" aideront. Cependant, les antispasmodiques, qui sont injectés par voie intramusculaire "Platyphyllin", "Papaverine", sont considérés comme plus efficaces dans ce cas. Les gouttes «Holagol» éliminent efficacement et rapidement les douleurs au cœur et au pancréas. L'action rapide du médicament est due au fait que les gouttes sont immédiatement absorbées lorsqu'elles pénètrent dans la cavité buccale. Si vous ressentez de graves douleurs abdominales, il est important de réagir à temps et d'appeler une ambulance dès que possible. Le traitement de la pancréatite nécessite une approche compétente des médecins et est effectué dans un hôpital.

Le pancréas enflammé est trop faible. Une mauvaise nutrition aggrave considérablement l'état de l'organe. Le principal point du traitement est considéré comme conforme au régime n ° 5. Son essence consiste à exclure les aliments épicés, fumés, frits et salés, les aliments en conserve et acides, l'alcool et les boissons gazeuses. Le régime prévoit des repas fractionnés. Les repas doivent être consommés en petites portions jusqu'à 6 fois par jour.

Influence du pancréas sur le cœur

Le cœur est un organe musculaire en forme de cône qui constitue la base principale du CVS et à l'aide duquel les processus de circulation sanguine sont fournis. Le muscle principal du cœur est situé au centre du tendon du diaphragme derrière la cavité sternale, au milieu entre la cavité pleurale gauche et son côté droit. Et près du muscle cardiaque se trouvent des organes parenchymateux sous la forme du foie, de l'estomac et du pancréas, dont le dysfonctionnement pathologique affecte négativement le fonctionnement et l'état général du cœur. Très souvent, les patients qui se tournent vers des cardiologues sont référés à un gastro-entérologue pour développer un schéma de traitement de la pathologie pancréatique dans la cavité pancréatique, ce qui contribue au développement d'anomalies de l'activité cardiaque.

Dans le matériel d'examen présenté, nous déterminerons si le pancréas peut donner au cœur et pourquoi il y a des douleurs cardiaques dans la pancréatite.

La nature de la douleur cardiaque avec la pancréatite

Le développement du processus inflammatoire dans la cavité de la glande parenchymateuse s'accompagne de l'apparition d'une douleur aiguë de nature aiguë, au cours de laquelle on ne sait pas ce qui fait réellement mal: le pancréas, les reins, le cœur ou l'estomac en général.

Compte tenu du fait que la glande parenchymateuse est située sous la cavité gastrique sur le côté gauche, les symptômes douloureux sont localisés précisément dans cette zone avec une légère propagation vers le haut, juste à l'endroit où se trouve le cœur.

Lorsque le pancréas donne une douleur à la zone cardiaque au tout début du développement de la maladie pancréatique, il devient aigu et crampe, et sur le chemin de la récupération, il est remplacé par des manifestations ternes et douloureuses.

La progression de la pathologie pancréatique dans le pancréas provoque la formation de processus d'intoxication qui ont un effet négatif sur tout le corps.

Le développement clinique et les signes symptomatiques des lésions pancréatiques du pancréas peuvent affecter le cœur, exprimés comme suit:

  • la survenue de douleurs dans la région du cœur, ainsi que dans l'hypochondre gauche,
  • la formation de selles molles avec la présence de résidus alimentaires non digérés,
  • développement d'éructations et de hoquet,
  • la douleur peut irradier vers le bras gauche,
  • l'apparition de pâleur sur la peau et les surfaces muqueuses,
  • le développement de symptômes de déshydratation.

Une augmentation de la température corporelle peut également être observée. Le plus souvent, le développement de ces signes se produit sous la forme aiguë d'une maladie pancréatique..

Tachycardie avec pancréatite

Le pancréas et le rythme cardiaque sont des structures étroitement liées, car avec le développement d'une inflammation pancréatique aiguë dans la cavité de la glande parenchymateuse, le niveau du rythme cardiaque commence à augmenter, dépassant les limites de 100 battements par minute. Une augmentation du rythme du rythme cardiaque peut affecter le bien-être général du patient, ou peut passer inaperçue. Dans de telles situations, la tachycardie est déterminée uniquement en écoutant le pouls et le rythme cardiaque..

La principale raison du développement de la tachycardie dans les maladies pancréatiques peut être soit une augmentation de la température et le développement de processus d'intoxication qui s'étendent au-delà de la cavité abdominale, soit une réaction particulière du corps au développement de douleurs pancréatiques et à une altération de l'équilibre psycho-émotionnel chez un patient..

Il convient également de noter que le développement de la tachycardie peut survenir avec une pression artérielle basse, qui est un symptôme caractéristique de la forme aiguë de pathologie pancréatique, accompagnée de la formation d'un choc douloureux.

Des signes symptomatiques de tachycardie se manifestent:

  • fréquence cardiaque élevée,
  • l'apparition d'une sensation de faiblesse dans tout le corps,
  • manque d'air,
  • épisodes de vertiges,
  • sentiments de perte de conscience possible.

Le traitement de la tachycardie repose sur l'élimination de la maladie sous-jacente chez l'adulte et le soulagement de la douleur.

Comment distinguer l'angine de poitrine de la pancréatite

En fait, les manifestations cliniques de l'angine de poitrine et une crise de pancréatite sont très similaires. Mais il y a encore des différences.

Une crise de syndrome douloureux dans les lésions pancréatiques du pancréas commence à se développer après la consommation d'aliments interdits pour la pancréatite avec un pourcentage élevé de piquant ou de graisse, ainsi qu'après avoir bu de l'alcool. Mais la douleur avec l'angine de poitrine commence à apparaître après un effort physique excessif sur le corps.

Il convient également de noter qu'en cas d'angine de poitrine, une seule sensation de nausée peut survenir avec un écoulement supplémentaire de vomissements, et qu'en cas de maladie pancréatique, les vomissements et les nausées sont des signes symptomatiques constants avec des manifestations répétées.

L'apparition de l'extrasystole due à la pancréatite

Le stade progressif de la pancréatite et des douleurs cardiaques peut indiquer l'apparition d'une extrasystole, également appelée arythmie cardiaque, qui peut se manifester sous plusieurs formes. Avec le stade progressif de la pathologie pancréatique, dans la plupart des cas, une arythmie réflexe se développe, causée par des lésions du pancréas.

La présence des facteurs de provocation suivants peut provoquer le développement de l'extrasystole:

  • explosions négatives d'émotions sur fond de syndrome pancréatique douloureux,
  • perturbation pathologique des processus métaboliques dans la zone myocardique causée par une perte intense d'ions potassium sortant avec des vomissements et avec une diarrhée pancréatique persistante.

Comment soulager la douleur simultanée du pancréas et du cœur

Avant de prescrire des médicaments pour soulager le bien-être général du patient, il est d'abord nécessaire d'établir la cause de la douleur..

Ainsi, avec une exacerbation de la pancréatite ou de la cholécystite, des médicaments sous forme de No-shpa ou Drotaverin aideront à éliminer la douleur et les spasmes. Mais, plus préférables dans de telles situations, les médicaments antispasmodiques destinés à l'administration intramusculaire, tels que la papavérine ou la platyphylline.

Les gouttes d'Holachol sont très efficaces pour éliminer les symptômes de douleur dans le cœur et le pancréas, qui commencent immédiatement à être absorbés dans la cavité buccale et ont l'effet pharmacologique nécessaire..

La base de tout traitement est de suivre un régime spécial avec le tableau numéro 5, dans lequel il est nécessaire d'exclure complètement de l'alimentation quotidienne:

  • aliments en conserve et gras,
  • tout épicé, semi-fumé et fumé,
  • alcool et boissons gazeuses,
  • ainsi que des aliments acides et salés.

Si une maladie pancréatique aiguë se développe, la nourriture doit être légère, ne pas provoquer d'irritation de la muqueuse gastro-intestinale et doit être cuite uniquement pour la vapeur, au four ou par ébullition. En aucun cas, vous ne devez faire frire de la nourriture.

En cas de sensations douloureuses dans l'abdomen et le cœur, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour un diagnostic complet, l'identification de la véritable pathologie et la nomination d'un traitement en temps opportun. Puisqu'il est impossible de démarrer des pathologies dans le domaine du système digestif ou cardiovasculaire des organes, cela peut entraîner la formation d'une complication telle que l'infarctus du myocarde et la formation d'autres conséquences dangereuses, jusqu'à la mort.

  1. G.N.Dokucheva Santé cardiovasculaire. M. Enas, 2006.
  2. Morman D., Heller L. Physiologie du système cardiovasculaire. M.: Médecine, 2000.
  3. Korovina I.A. Insuffisance pancréatique exocrine: problèmes et solutions. M.: Anacharsis, 2001, p. 48.
  4. Khazanov A. I., Vasiliev A. P., Spesivtsev V. N. et al.Problèmes cliniques de la pancréatite chronique. Pancréatite chronique: Mater, scientifique. conférences. M.: GVKG im. N. N. Burdenko, 2000, p. 3-14.
  5. Maksimov V.A. Symptômes cliniques de la pancréatite aiguë et chronique. Manuel du médecin généraliste. 2010 n ° 3 pp. 26-28.
  6. Bozhenkov, Yu. G. Pancréatologie pratique. Un guide pour les médecins M. Livre médical, N. Novgorod Maison d'édition de la NGMA, 2003.
  7. Merzlikin N.V., Pancréatite. - M.: GEOTAR-Media, 2014.

Arythmie avec inflammation du pancréas

L'arythmie est un trouble du rythme cardiaque qui doit normalement être régulier, ordonné et correct. Les modifications de l'activité cardiaque n'ont pas toujours une gravité clinique, bien que dans d'autres cas, les symptômes peuvent mettre la vie en danger..

L'arythmie peut être exprimée sous forme de tachycardie (rythme cardiaque rapide), de bradycardie (rythme cardiaque lent), d'extrasitolie (contractions extraordinaires), de rythme cardiaque paroxystique (tachycardie paroxystique) ou de blocage.

Pour clarifier la forme de l'arythmie et déterminer la cause principale de la maladie, diverses méthodes de recherche sont utilisées. Tout d'abord - électrocardiographie et, si nécessaire, échocardiographie, surveillance Holter, radiographie de l'OGK, etc. En cas d'inflammation du pancréas, divers tests de laboratoire sont souvent effectués.

Vidéo: Inflammation du pancréas: symptômes, traitement, médicaments

Description de la pancréatite

Dans le corps humain, tous les systèmes sont étroitement interconnectés, par conséquent, les dommages ou la perturbation de l'activité de l'un contribuent au dysfonctionnement de l'autre. Avec la pancréatite, un trouble du rythme de type arythmie est souvent observé.

La pancréatite est une maladie inflammatoire du pancréas (RV) qui peut être chronique ou aiguë.

La pancréatite aiguë (PA) est une urgence médicale qui nécessite une attention médicale rapide. Si, dans de tels cas, l'assistance médicale est fournie à temps, l'attaque passe et la personne reprend sa vie normale..

La pancréatite chronique (PC) est une pathologie à long terme dans laquelle les symptômes peuvent ne pas être très prononcés. Comme ils dérangent encore le patient, même si de temps en temps, cela peut dans certains cas perturber le mode de vie habituel. De plus, la maladie progresse souvent, donc après un certain temps, certaines complications peuvent survenir..

Une arythmie peut survenir dans une inflammation chronique et aiguë du pancréas. Pour la dernière forme de la maladie, la tachycardie, les extrasystoles sont plus caractéristiques. Dans la pancréatite chronique, une variété d'arythmies peut être déterminée, y compris la bradycardie et le blocage.

Le mécanisme de développement de l'arythmie dans la pancréatite

Tous les organes internes, y compris le cœur et le pancréas, sont innervés par le système nerveux autonome. Pour contrôler le travail de ces deux organes, la section sympathique et le nerf vague, appartenant à la section parasympathique du système nerveux, sont impliqués..

L'influence du système nerveux autonome sur le pancréas est la suivante:

  • Le nerf vague est principalement impliqué dans le travail excréteur de l'organe.
  • Les fibres nerveuses sympathiques régulent le tonus des vaisseaux sanguins alimentant le pancréas.

Lors de l'inflammation du pancréas, le parenchyme de l'organe gonfle souvent et peut augmenter en taille. Cela conduit à une violation de l'écoulement du sang, des sensations souvent douloureuses se produisent. De tels changements affectent le fonctionnement du système nerveux autonome, ce qui se reflète par réflexe dans l'activité du cœur. De plus, avec la pancréatite, la température corporelle augmente souvent, puis la fréquence cardiaque augmente de 10 battements / min pour chaque degré. En conséquence, le patient peut avoir un pouls de 120 battements / min ou plus, ce qui indique une tachycardie..

Avec l'inflammation du pancréas, une hyperkaliémie se développe souvent, caractérisée par une augmentation de la quantité de potassium dans le sérum sanguin.

Si le patient, en plus de la pancréatite, avait précédemment d'autres maladies du système cardiovasculaire, alors, dans le contexte d'une exacerbation d'une pathologie, le développement de complications d'une autre se produit. Par conséquent, dans de tels cas, d'autres types d'arythmies plus défavorables peuvent être déterminés - fibrillation auriculaire, extrasystole ventriculaire, etc..

Les raisons

Lorsque des arythmies apparaissent dans le contexte d'une inflammation du pancréas, les causes de la maladie sous-jacente doivent être clarifiées. Cela permettra, après leur élimination, d'améliorer rapidement l'état du patient..

Les causes les plus courantes de pancréatite sont les suivantes:

  • Calculs biliaires qui bloquent le conduit de l'organe digestif
  • L'abus d'alcool qui peut bloquer les petits canaux pancréatiques

Les autres causes possibles de pancréatite sont les suivantes:

  • Blessures aux organes abdominaux, y compris le pancréas
  • Complications après la chirurgie
  • Insuffisance rénale
  • Le lupus érythémateux disséminé
  • Maladies infectieuses telles que les oreillons, l'hépatite A / B, la salmonellose, etc..
  • Fibrose kystique
  • Processus tumoraux
  • Empoisonnement par des poisons et des produits chimiques

Pour les arythmies dans l'inflammation du pancréas, la principale cause est la pancréatite. Si cette pathologie est éliminée, il est possible de normaliser la fréquence cardiaque le plus rapidement possible..

Symptômes

Voici les signes les plus courants de pancréatite. Cependant, dans chaque cas, le tableau clinique peut apparaître différemment. Les symptômes de l'inflammation pancréatique comprennent le plus souvent:

  • Douleurs abdominales, qui peuvent être transmises au dos ou à la poitrine - ce symptôme survient le plus souvent avec la pancréatite, mais c'est en sa présence que le diagnostic devient difficile, car les médecins suspectent alors non seulement une arythmie, mais aussi un infarctus du myocarde.
  • La nausée
  • Vomissement
  • Une fréquence cardiaque accrue n'est qu'une manifestation de la tachycardie, l'une des formes d'arythmie
  • Fièvre
  • La diarrhée
  • Gonflement dans le haut de l'abdomen
  • Ascite, c'est-à-dire l'accumulation de liquide dans l'abdomen
  • Abaisser la pression artérielle
  • Une légère jaunisse, un jaunissement de la peau et des yeux peuvent également être observés

Les palpitations cardiaques sont souvent accompagnées d'une augmentation de la pression artérielle, qui peut ensuite, avec la pancréatite, diminuer avec l'apparition d'une clinique caractéristique de l'hypotension.

Une douleur abdominale sévère dans la partie supérieure de l'abdomen est généralement un symptôme de pancréatite aiguë. Les manifestations de l'inflammation du pancréas peuvent ressembler à d'autres maladies inflammatoires ou conditions pathologiques. Vous devriez toujours consulter votre médecin au sujet du diagnostic.

Diagnostique

Le lien entre l'arythmie et l'inflammation du pancréas peut être confirmé ou, au contraire, réfuté, si des méthodes de recherche appropriées sont effectuées. Tout d'abord, le médecin examine les antécédents médicaux du patient, effectue son examen objectif.

  • Dans la pancréatite aiguë, une sensibilité élevée de l'abdomen sera immédiatement déterminée dans certaines zones et points diagnostiques (symptôme Desjardins, symptôme Kacha, symptôme Shoffard, symptôme Mussey-Georgievskog, symptôme Mayo-Robson).
  • Dans la pancréatite chronique, le symptôme de Tuzhilin est déterminé et le patient lui-même indique qu'une inflammation du pancréas a déjà été diagnostiquée plus tôt. Dans le même temps, il est important de préciser combien de temps dure la maladie et comment les attaques se sont passées avant.

À l'avenir, en fonction des indications, les études suivantes pourront être prescrites:

  • L'échographie du pancréas et du cœur - vous permet d'évaluer la structure des organes, leur taille, leur fonctionnalité. La méthode est indolore et prend 10 à 15 minutes.
  • Cholangiopancréatographie rétrograde, qui est réalisée avec la participation d'un endoscope. Cette étude est étroitement ciblée, elle détermine l'état du pancréas, de la vésicule biliaire et du foie. La méthode est invasive, elle ne convient donc pas à tout le monde. De plus, au cours de l'étude, un agent de contraste est utilisé, auquel il existe des contre-indications.
  • Tomodensitométrie - Fournit des images visuelles de divers organes internes, y compris le cœur et le pancréas. La méthode est basée sur l'utilisation de rayons X et de logiciels informatiques, ce qui permet d'obtenir des images détaillées des parties requises du corps.
  • Cholangiopancréatographie par résonance magnétique - lors de l'utilisation d'un agent de contraste spécial administré par voie intraveineuse, les voies biliaires, ainsi que le pancréas, sont colorés, ce qui permet d'évaluer l'état de l'organe.
  • Électrocardiographie - est effectuée pour évaluer l'activité électrique du cœur, par conséquent, elle est d'abord utilisée dans le diagnostic de l'arythmie. Montre en outre des signes de dommages au muscle cardiaque.
  • Surveillance Holter - comme la méthode de recherche précédente, elle est utilisée pour diagnostiquer les arythmies qui ne peuvent pas être déterminées par un ECG standard.

Si nécessaire, des tests de laboratoire sont effectués pour évaluer la fonction extracrétoire du pancréas et la présence d'une réaction inflammatoire dans l'organisme.

Traitement

Afin d'éliminer les arythmies avec inflammation du pancréas, un traitement approprié de la pancréatite doit être effectué, qui est déterminé par le médecin, en tenant compte des critères de sélection suivants:

  • Âge, état de santé général et antécédents médicaux du patient
  • Gravité de la maladie
  • Tolérance à des médicaments, procédures ou traitements anti-inflammatoires spécifiques
  • Préférences subjectives du patient.

L'objectif général du traitement de la pancréatite est de permettre au pancréas de «se reposer» et de se remettre des facteurs nocifs qui ont provoqué le processus inflammatoire..

Le traitement de la pancréatite peut inclure:

  • Hospitalisation pour observation en milieu hospitalier et administration intraveineuse des médicaments nécessaires
  • Effets chirurgicaux
  • Thérapie antibiotique
  • Arrêt de la consommation d'alcool (si la pancréatite est causée par l'abus d'alcool)
  • Contrôle de la douleur
  • Tests sanguins fréquents (pour surveiller les électrolytes et la fonction rénale)
  • Alimentation par sonde pendant plusieurs jours
  • Mise en place d'une sonde nasogastrique pour nourrir le patient (une sonde spéciale insérée dans le nez et passée à travers l'œsophage dans l'estomac)

Les personnes atteintes de pancréatite chronique peuvent également avoir besoin d'un traitement utilisant:

  • Suppléments enzymatiques pour faciliter la digestion
  • Insulinothérapie (si le patient reçoit un diagnostic de diabète sucré)
  • Médicaments (p. Ex., Anti-H2) pour réduire la production d'acide gastrique dans l'estomac.

La pancréatite aiguë est spontanément résolutive, ce qui signifie qu'elle disparaît généralement d'elle-même avec le temps et lorsque les conditions sont favorables à la guérison. Jusqu'à 90% des patients se rétablissent d'une pancréatite aiguë sans aucune complication. La pancréatite chronique peut également être spontanément résolutive, mais s'améliore parfois après plusieurs crises. La maladie chronique est plus à risque de développer des complications à long terme telles que le diabète sucré, la douleur chronique, la diarrhée, l'ascite, la cirrhose biliaire, l'obstruction des voies biliaires ou le cancer du pancréas.

La prévention

La meilleure façon de prévenir le développement d'arythmies lors d'une inflammation du pancréas est de prévenir l'apparition de la maladie sous-jacente. Pour ce faire, vous devez réfléchir à l'avance à l'état de l'organe digestif, en particulier, il est important de respecter les recommandations suivantes:

  • Vous devez limiter votre consommation d'alcool. Si vous ne consommez pas du tout de boissons alcoolisées, ou du moins réduisez leur consommation, vous pouvez protéger le pancréas des effets toxiques des boissons alcoolisées et réduire le risque de développer une pancréatite. Plusieurs études, dont une au Danemark portant sur 17 905 personnes, ont montré que la consommation d'alcool augmente le risque de pancréatite chez les hommes et les femmes..
  • Vous devriez manger des aliments faibles en gras. Les calculs biliaires, impliqués dans le développement de la pancréatite aiguë, peuvent se former lorsqu'un excès de cholestérol s'accumule dans la bile. Cette substance, produite par le foie, est directement impliquée dans la digestion des aliments gras. Par conséquent, afin de prévenir l'OP, il est recommandé de manger moins de friture et de gras, et plus de grains entiers et de fruits et légumes appropriés, frais ou cuits. Il est également conseillé de modérer la consommation de produits laitiers..
  • Vous devez faire de l'exercice régulièrement et maintenir votre poids. Les personnes ayant des kilos en trop sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie des calculs biliaires, ce qui augmente considérablement le risque de développer une inflammation aiguë du pancréas. Perdre progressivement des kilos en trop tout en maintenant un poids santé avec une alimentation équilibrée et une activité physique régulière peut empêcher la formation de calculs biliaires.
  • Il est important de ne pas pratiquer de régimes alimentaires inappropriés et la perte de poids doit être progressive. Si le patient utilise un régime avec une perte de poids très rapide, le processus de production de cholestérol est activé dans le foie, ce qui contribue à son tour à la formation de calculs biliaires..
  • Ne pas fumer. La recherche a montré que le tabagisme a une relation directe avec la pancréatite aiguë. Lors d'une étude en Suède, plus de 84 000 femmes et hommes de plus de 46 ans en bonne santé clinique ont été évalués. En conséquence, il a été possible de découvrir que le tabagisme affecte le développement de l'OP. Les résultats des expériences sont publiés dans la revue Gut. Selon eux, les personnes qui fument un paquet de cigarettes par jour ou plus pendant 20 ans sont presque deux fois plus susceptibles de développer une OP qui n'est pas associée à des calculs biliaires. La comparaison a été faite avec des non-fumeurs. Cesser de fumer réduit le risque de maladie, qui était proche du même niveau que chez les non-fumeurs.

La pancréatite peut être assez grave et entraîner de graves complications si elle n'est pas prise en charge. Par conséquent, si une personne présente un risque de pancréatite, la vie quotidienne doit être modifiée en conséquence pour éviter l'apparition de la maladie à l'avenir..

Vidéo: Pancréatite: traitement + régime. Traiter efficacement le pancréas sans médicament ni médicament.

Douleur dans le pancréas irradiant vers le cœur

Le pancréas est un organe qui joue un rôle important dans le processus de digestion. Elle est responsable de la production d'enzymes digestives. Les hormones pancréatiques régulent la glycémie et sont impliquées dans de nombreux processus importants. Avec les pathologies de cet organe, une personne éprouve souvent des sensations douloureuses. Parfois, ils sont très intenses, les patients se plaignent de douleurs à gauche, caractéristiques du cœur. Dans ce cas, il faut répondre à la question, parle-t-on de pathologie cardiaque ou ces douleurs sont-elles le résultat d'une inflammation dans un organe voisin? Le pancréas peut-il donner au cœur?

Angine de poitrine et crise cardiaque sous couvert de pancréatite

Souvent, les symptômes de l'inflammation pancréatique peuvent masquer des problèmes avec d'autres organes, comme le cœur. Le cœur est à proximité immédiate du pancréas et dans des conditions pathologiques telles qu'une crise cardiaque ou une angine de poitrine, il peut être difficile de déterminer la source. Avec ces maladies, une douleur apparaît qui irradie vers le dos et l'épaule gauche..

Infarctus du myocarde

C'est une condition dangereuse et potentiellement mortelle. Le danger réside également dans le fait que pendant longtemps, il peut passer sans symptômes et se manifester uniquement par des douleurs dans l'abdomen ou le bras gauche. Ces douleurs reflétées sont à tort, en particulier, pour la pancréatite, ainsi que d'autres maladies.

La douleur à l'estomac et au pancréas est ce qu'on appelle l'infarctus abdominal, qui est une forme assez rare de pathologie cardiaque.

Dans de tels cas, la prise de médicaments gastriques (antiacides et antispasmodiques) n'apporte pas de soulagement marqué. Cela signifie que la raison doit être recherchée dans autre chose. Avec l'infarctus du myocarde, les sensations douloureuses se développent progressivement et atteignent un pic en une heure. Prendre de la nitroglycérine apporte un certain soulagement. L'apparition de la douleur est généralement associée à un grand stress physique et psycho-émotionnel. Parfois, ils surviennent après un repas copieux et peuvent être accompagnés de vomissements..

Angine de poitrine

Une maladie très courante, qui est basée sur un apport sanguin insuffisant au muscle cardiaque. Avec l'angine de poitrine, les sensations douloureuses sont de nature et d'intensité différentes. Localisé, en règle générale, derrière le sternum. Dans certains cas, il y a des douleurs reflétées dans la région épigastrique. Ils peuvent être confondus avec une manifestation de pancréatite aiguë ou d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal. Dans ce cas, des nausées apparaissent souvent, se transformant en vomissements..

Diverses pathologies du tractus gastro-intestinal peuvent s'accompagner d'une sécrétion accrue. Une production excessive d'acide chlorhydrique provoque:

  • la nausée,
  • brûlures d'estomac,
  • éructations aigres,
  • douleur épigastrique.

Ces symptômes désagréables sont dus à une production insuffisante d'enzymes digestives, ce qui est typique de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier pour la pancréatite. De tels symptômes permettront au spécialiste ayant la plus grande probabilité d'exclure la pathologie cardiaque..

Avec la dyskinésie des voies biliaires et la maladie des calculs biliaires, des douleurs aiguës, crampes ou sourdes et douloureuses apparaissent dans le côté droit. Les problèmes de vésicule biliaire sont une cause très fréquente de pancréatite chronique..

Avec l'angine de poitrine et la crise cardiaque, la douleur survient dans le cœur, irradiant vers le côté gauche du corps. Cependant, ces symptômes ne sont pas toujours associés à une maladie cardiaque. Les douleurs thoraciques provoquent des maladies du système musculo-squelettique, des troubles des systèmes digestif et respiratoire. Dans tous les cas, seul un spécialiste peut poser un diagnostic précis après avoir effectué les recherches nécessaires..

Le pancréas affecte-t-il le cœur?

Les organes les plus importants du système digestif - le foie, l'estomac et le pancréas - sont situés dans la cavité abdominale à proximité immédiate du cœur. Par conséquent, toute pathologie de ces organes peut affecter négativement le cœur. Dans la pratique médicale, il y a des cas assez fréquents de plaintes de patients concernant des plaintes de sensations douloureuses au cœur, dont la cause est des maladies du système digestif, en particulier du pancréas..

La pancréatite aiguë (inflammation du pancréas), comme l'infarctus du myocarde, est une pathologie grave. En cas de traitement intempestif, l'état du patient devient critique et peut être fatal. Dans la forme aiguë de pancréatite, la douleur est vive et crampe. Le pancréas est situé derrière l'estomac et légèrement à gauche. Cela peut expliquer la nature de la douleur irradiant vers le cœur et l'hypochondre gauche dans la pancréatite aiguë. Souvent, la douleur qui survient avec cette pathologie se propage vers le haut, dans la région du cœur, la donne à l'omoplate gauche.

Les maladies du pancréas ne sont pas la seule cause de douleur cardiaque. La maladie biliaire peut ne pas se manifester pendant une longue période. Mais tôt ou tard, surtout après une activité physique intense ou en raison du stress, les calculs biliaires commencent à se rappeler d'eux-mêmes. Des coliques biliaires apparaissent, accompagnées d'arythmie et d'essoufflement, caractéristiques de la pathologie cardiovasculaire.

Lors du diagnostic, le médecin prête attention aux manifestations atypiques des maladies gastro-intestinales. Par exemple, le reflux gastro-œsophagien (brûlures d'estomac) est souvent accompagné de rythmes cardiaques anormaux et de douleurs thoraciques. Selon certains rapports, cette pathologie est l'une des causes les plus courantes de douleur thoracique, avec les cardiopathies ischémiques..

Extrasystole

Dans la forme aiguë de pancréatite, la douleur qui apparaît dans la région du cœur est souvent accompagnée de troubles du rythme cardiaque, ou extrasystole. Les patients se plaignent souvent d'interruptions du travail du cœur, surtout si la maladie progresse et s'accompagne d'une intoxication et d'une faiblesse générale. Avec la pancréatite, des extrasystoles ou des contractions arythmiques du muscle cardiaque peuvent être causées par la douleur. Les vomissements et la diarrhée accompagnant la pancréatite aiguë provoquent également le développement de l'extrasystole.

Tachycardie

Une autre complication des processus inflammatoires dans le pancréas peut être la tachycardie ou les palpitations cardiaques. Dans la pancréatite aiguë, la tachycardie peut être causée par de la fièvre ou des douleurs accompagnées de niveaux élevés de stress. En outre, la tachycardie est souvent le résultat d'une pression artérielle basse, caractéristique de la pancréatite aiguë. En général, la tachycardie est une maladie grave qui nécessite une aide immédiate. Elle peut être accompagnée d'un essoufflement aigu, de vertiges et même d'une perte de conscience.

Premiers soins et traitement des douleurs cardiaques

Dans toutes les conditions pathologiques, il est tout d'abord nécessaire d'arrêter la douleur à l'aide de médicaments intramusculaires antispasmodiques, tels que la papavérine ou la platiphylline. Ensuite, une fois le diagnostic établi, des médicaments sont prescrits pour traiter le pancréas. La condition la plus importante pour l'inflammation du pancréas est de fournir un état de repos pour cet organe pendant un certain temps, en utilisant une thérapie de remplacement enzymatique. Pour les patients atteints de pancréatite, il est important de suivre un régime strict qui exclut les aliments frits, ainsi que les aliments riches en graisses..

Comment le cœur et le pancréas sont connectés - symptômes inattendus de la pancréatite

Le corps humain est un système intégral qui ne fonctionne que sous la condition d'un fonctionnement coordonné des organes sous le contrôle strict des nerfs, des substances hormonales et d'autres mécanismes de régulation. En cas de panne d'une des parties d'un même ensemble, le fonctionnement d'un autre composant du système est perturbé.

Avec la pancréatite, un effet direct ou indirect sur le travail du cœur n'est pas exclu. Parfois, la cardialgie est difficile à distinguer des symptômes d'inflammation du tissu pancréatique. Seul un médecin est capable de distinguer les symptômes, de répondre à la question de savoir si le pancréas peut donner dans le cœur.

Cardialgie et pancréatite

Ces conditions sont rares ensemble. Mais une maladie masque souvent les manifestations d'une autre..

Il est difficile de dire ce qui est le plus dangereux - pancréatite, douleur cardiaque. Les deux situations nécessitent des soins urgents dans un service spécialisé.

La douleur cardiaque, appelée cardialgie, selon les observations des médecins modernes, a très rarement des caractéristiques typiques.

  • localisation: derrière le sternum;
  • irradiation: dans la zone de la ceinture scapulaire gauche, de l'omoplate, de l'épaule, de la main, de la mâchoire inférieure;
  • conditions d'occurrence: pendant l'activité physique;
  • réponse au traitement: dynamique positive lors de la prise de nitroglycérine et d'autres donneurs du groupe nitro.

De plus en plus, le syndrome douloureux ne s'inquiète pas derrière le sternum, mais a une localisation atypique. Ne soyez pas sûr, par exemple, que la douleur à la ceinture soit une manifestation typique de l'inflammation pancréatique. Les symptômes cliniques décrits se manifestent probablement par une forme atypique d'angine de poitrine ou même d'infarctus du myocarde.

Cardialgie ou pancréatite: seul un médecin répondra

Le pancréas se dégage assez souvent du cœur. Les douleurs cardiaques et la pancréatite doivent être différenciées au stade préhospitalier. Il est difficile de faire la distinction entre les conditions pathologiques indiquées sans méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales. Il est nécessaire d'enregistrer un électrocardiogramme, un prélèvement sanguin pour déterminer l'amylase, la créatine phosphokinase, la troponine, la myoglobine, l'aspartate aminotransférase, l'alanine aminotransférase, l'analyse d'urine pour la diastase.

Une pancréatite et des douleurs cardiaques associées chez le patient sont observées dans le cas où le patient avait auparavant une angine de poitrine. L'inflammation du pancréas est un puissant facteur de déclenchement et de stress pour le patient cardiaque. Le processus inflammatoire peut provoquer une aggravation de la clinique de l'angor et provoquer la progression de la maladie.

La douleur au cœur avec pancréatite n'exclut pas cette dernière, même si l'électrocardiogramme montre des signes d'angine de poitrine, d'infarctus du myocarde. Cette situation est plus difficile à traiter. Nous devons impliquer un chirurgien, un cardiologue dans le processus de traitement. Un traitement complexe et étiopathogénétique est effectué. La pancréatite et l'angine de poitrine sont un problème interdisciplinaire, elles sont résolues individuellement.

Comment distinguer la douleur cardiaque avec l'angine de poitrine et la douleur réfléchie avec la pancréatite

Il est extrêmement important de collecter correctement les données anamnestiques. Il est important pour le médecin de savoir s'il y a eu de telles douleurs auparavant, combien de temps elles ont duré et dans quelles conditions elles se sont arrêtées. La moitié du diagnostic correct dans des questions correctement posées et des réponses honnêtes du patient.

En faveur de la cardiopathie ischémique se manifeste par la douleur qui survient pendant l'exercice. Mais parfois, ils peuvent déranger au repos, en particulier dans les formes sévères d'angine de poitrine. Ici, vous devez découvrir ce qui aide dans ce cas. Le comprimé de nitroglycérine ou la dose de nitrospray, qui améliore le bien-être, témoigne en faveur de l'ischémie myocardique.

Lorsque la douleur dans la poitrine a été provoquée par une consommation abondante de nourriture, il est nécessaire de supposer une pancréatite, malgré la localisation de l'angine de poitrine.

De nombreuses maladies, y compris l'inflammation du pancréas, peuvent être administrées à la région du cœur. En faveur de la pancréatite, des épisodes antérieurs de douleur similaire associés à la consommation d'alcool ou résultant d'une imprécision dans l'alimentation diront.

Il est difficile d'identifier objectivement les signes d'ischémie du muscle cardiaque. Mais vous pouvez suspecter les manifestations de la pancréatite. Pour ce faire, palpez la région des articulations costales-sternales. Avec une douleur dans la région de la deuxième ou de la troisième articulation gauche, une inflammation du pancréas est probable.

Étudiez plus en détail le syndrome de Kach et Mayo-Robson. L'examen de la zone des apophyses transverses des vertèbres thoraciques 8, 9, 10 et 11 donne des douleurs dans la pancréatite aiguë. C'est le symptôme de Kacha. Dans le syndrome de Mayo-Robson, la sensibilité est détectée par palpation de l'angle costal-vertébral gauche. Ces signes sont assez spécifiques à la pancréatite. Surtout, avec des symptômes péritonéaux, négatifs en cas d'angine de poitrine.

Le point de Mayo-Robson sur la pancréatite

Troubles du rythme cardiaque

L'inflammation chronique des tissus du pancréas n'affecte généralement pas l'état du cœur. Mais avec une exacerbation de la maladie ou lors d'une pancréatite aiguë, des troubles du rythme et de la conduction sont possibles. Comment pouvez-vous expliquer leur apparence?

Le type d'arythmie le plus courant est la tachycardie. C'est un rythme cardiaque rapide que ressent le patient. Le pouls est plus élevé que la normale - plus de 90 battements par minute. La tachycardie se produit par action réflexe. Il existe des relations étroites entre le système conducteur du cœur et les organes de la cavité abdominale. Ils sont réalisés avec leur pathologie. En cas de pancréatite, il peut y avoir un syndrome pancréato-cardiaque par analogie avec le syndrome gastrocardique ou cholécystocardique.

L'arythmie accompagne souvent l'inflammation du pancréas

Un autre mécanisme possible est typique des formes sévères (en cas de complications de la pancréatite). Dans le même temps, la douleur dans l'abdomen irradie vers le cœur. La tachycardie dans la pancréatite est due à la réponse inflammatoire du corps. Cela est particulièrement visible lorsque la température atteint des nombres subfébriles et fébriles. Il y a 10 battements par minute et par degré. Mais le pouls avec pancréatite peut atteindre 120 à 130 battements par minute. La pression artérielle change amicalement. Il y a une tendance à l'hypotension, bien que la pression artérielle augmente au début. Peut-être que la cause de la violation est la dépendance à la nicotine.

Symptômes de pancréatite et de tachycardie

Une impulsion rapide indique un degré élevé d'intoxication. En parallèle, il y a des vomissements, des nausées, les patients ressentent une fréquence cardiaque rapide.

Il convient de rappeler les troubles émotionnels liés à l'inflammation du pancréas. C'est un facteur de stress assez sérieux pour le corps humain. Il apporte une contribution supplémentaire au développement des troubles du rythme cardiaque et de la conduction.

Le pancréas et la tachycardie peuvent également être associés au développement d'une déshydratation. Le syndrome diarrhéique qui se développe avec la pancréatite entraîne une perte de liquide et d'électrolytes. Cela affectera inévitablement la fréquence cardiaque. Une extrasystole, une tachycardie sinusale ou nodale peuvent apparaître. Ces conditions se manifestent par des symptômes tels que des palpitations avec pancréatite, des sensations de «naufrage» du cœur, des mouches clignotantes devant les yeux.

L'influence du pancréas sur le cœur est réalisée avec un syndrome douloureux sévère. Les douleurs à la ceinture sont très intenses, car avec la pancréatite, il se forme une nécrose (mort) d'une partie de l'organe. Les sensations douloureuses activent le système sympatho-surrénalien. Dans ce cas, la fréquence cardiaque augmente, la pression artérielle augmente. Pour cette raison, des interruptions du travail du cœur se produisent..

Extrasystole

Parfois, les patients remarquent l'apparition des soi-disant battements cardiaques extraordinaires. Autrement dit, le rythme normal du cœur est interrompu par des battements, que les patients décrivent comme spéciaux, précoces ou tardifs, intempestifs. Nous parlons d'extrasystoles.

Extrasystoles ventriculaires simples fréquentes

Dans les maladies de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal, ce type de perturbation du rythme cardiaque est assez typique. Le pancréas et le rythme cardiaque sont généralement associés.

Il existe les mécanismes suivants pour le développement d'une contraction cardiaque extraordinaire (extrasystoles):

  1. Changement de la composition électrolytique avec le développement d'une hyperkaliémie (augmentation du potassium sérique).
  2. Influence réflexe du pancréas (cela s'explique du point de vue de l'innervation commune).
  3. Syndrome d'intoxication.
  4. Troubles émotionnels (tendance à la dépression, anxiété).

Le danger des extrasystoles dans la pancréatite est dû au fait qu'elles peuvent provoquer des troubles du rythme plus graves, en particulier avec les maladies organiques existantes du muscle cardiaque. L'extrasystole agit comme un déclencheur (facteur déclenchant) de la tachycardie ventriculaire, de la fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire, qui peuvent être fatales.

La connexion de l'estomac et du pancréas avec le cœur

Malgré l'emplacement relativement proche des organes, l'estomac enflammé ne peut pas appuyer sur le cœur, car il est situé dans la cavité abdominale et est séparé de la poitrine par le diaphragme. Avec la gastrite, des battements sévères peuvent indiquer un rythme cardiaque rapide avec des nausées, des vomissements ou des douleurs abdominales.

En cas de maladie, de douleur ou d'anxiété, la pression peut augmenter dans l'aorte abdominale, qui palpite au-dessus du nombril, à côté du plexus solaire. Si la plainte est épisodique, elle n'est pas dangereuse.

Dans certains cas, l'exacerbation de l'ulcère gastrique peut imiter l'infarctus du myocarde.

Cela est dû à la similitude des symptômes qui surviennent au début de la maladie:

  • douleur aiguë "poignard" dans la poitrine ou le haut de l'abdomen sous le processus xiphoïde;
  • transpiration, frissons, essoufflement;
  • cardiopalmus.

Dans le diagnostic différentiel, l'ablation d'un électrocardiogramme au moment d'une crise ou peu de temps après celle-ci est d'une grande aide. Quel est le danger d'une pancréatite non traitée, tous les patients doivent savoir.

Le pancréas n'interagit pas ou n'appuie pas directement sur le cœur en raison de sa localisation: il est situé dans l'espace rétropéritonéal. Toute modification du cœur sera causée par une douleur aiguë, une inflammation ou le développement d'un choc hémorragique dans le contexte d'une pancréatite aiguë.

Comment le pancréas affecte le cœur

Pancréas et tachycardie

La tachycardie est une affection courante dans la pancréatite. Le rythme cardiaque s'accélère sur fond d'excitation et de peur pour la santé, en réaction au stress et aux processus pathologiques en cours dans le corps. Étant donné que le pancréas appartient au système gastro-intestinal et que la pancréatite implique un régime strict, le traitement de la tachycardie ne doit avoir lieu que sous la surveillance d'un médecin..

La pancréatite et la tachycardie peuvent provoquer des défauts dans le régime alimentaire - l'abus de gras, de friture, d'alcool, de conservateurs.

Symptômes d'inflammation pancréatique

L'inflammation du pancréas ou la pancréatite survient lorsque les enzymes digestives qu'il sécrète ne sont pas sécrétées dans les intestins. Lorsqu'ils s'accumulent dans un organe, ses tissus et vaisseaux s'autodétruisent progressivement, ce qui ne peut qu'affecter l'état du système cardiovasculaire. En raison de l'irritation de la membrane muqueuse de la glande, le patient ressent une douleur intense, de l'anxiété, ce qui augmente la pression, augmente la fréquence cardiaque.

L'inflammation se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur dans l'hypochondre gauche, à l'emplacement de la glande, moins souvent la nature de la douleur entoure:
  • jaunissement du blanc des yeux et de la peau;
  • hyperhidrose (transpiration excessive);
  • nausée et vomissements;
  • tachycardie et douleurs cardiaques;
  • mal au dos.

Retour à la table des matières

Tachycardie avec pancréatite

La pancréatite est un agent causal commun des problèmes cardiaques et la tachycardie ne fait pas exception. La cause des complications cardiaques avec la pancréatite est leur proximité. Le pancréas commence progressivement à se désintégrer et toutes les enzymes et hormones, pénétrant dans le sang, empoisonnent tous les organes. Mais le cœur souffre davantage, qui passe constamment ce sang à travers lui-même. Les crises de tachycardie sont caractérisées par une augmentation de la fréquence cardiaque jusqu'à 100 battements par minute et plus, et durent de quelques minutes à plusieurs jours. L'état est restauré aussi vivement qu'il se développe. Parfois, une crise se produit avec une pression artérielle basse - cela indique que le patient a une crise de pancréatite aiguë et peut ne pas ressentir de douleur due au choc.

Un patient atteint de pancréatite se plaint souvent des symptômes suivants:

  • douleur cardiaque, augmentation du rythme cardiaque;
  • essoufflement et faiblesse constante;
  • étourdissements fréquents pouvant aller jusqu'à un évanouissement par manque d'air.

Retour à la table des matières

Que faire?

Si des symptômes et des signes de tachycardie ont été remarqués, il y avait des soupçons de développement d'une inflammation pancréatique, il est important de consulter un thérapeute qui prescrira des tests sanguins cliniques généraux et, sur la base de leurs résultats, les enverra pour examen par un cardiologue, un endocrinologue et un gastro-entérologue. Le patient devra subir une échographie, une radiographie du cœur et du pancréas et une surveillance quotidienne de la pression artérielle. Un examen général du corps du patient est obligatoire, les téguments cutanés, le poids corporel sont vérifiés, les antécédents personnels et familiaux sont évalués. Des analyses de sang et d'urine sont répétées si nécessaire.

Traitement du pancréas avec palpitations

Si la pancréatite s'est avérée être la cause de la tachycardie, la tâche principale du traitement est d'arrêter une crise douloureuse et de soulager l'inflammation avec la restauration de la fonction digestive normale.

Pour éliminer la pancréatite, vous devez suivre un régime alimentaire strict, les médecins prescrivent des médicaments qui bloquent l'action des enzymes. Dans les cas avancés, des méthodes chirurgicales sont utilisées: laver la cavité abdominale pour la nettoyer des substances destructrices, il est possible d'éliminer les tissus morts du pancréas (rarement), retirer la vésicule biliaire si elle provoque une inflammation de la glande. Dans le complexe, le médecin sélectionne des médicaments pour la tachycardie.

Pancréas et cœur, douleur avec pancréatite

Le pancréas (PZh) fait partie du système digestif et son rôle est de réguler le métabolisme des minéraux et des lipides (glucides). La localisation difficile de l'organe ne permet souvent pas de diagnostiquer les maladies aux premiers stades de développement. Lors de l'examen d'un patient, une plus grande attention est généralement accordée à l'intestin grêle, au foie, à la rate et à l'estomac, situés à proximité..

Inflammation du pancréas (aiguë et chronique) la plus courante, cancer et diabète.

Pour diagnostiquer les pathologies du pancréas, des méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales sont utilisées. En particulier, une prise de sang générale, des diagnostics biochimiques, une électrocardiographie, des radiographies de la poitrine et des organes abdominaux, etc..

Vidéo: Pancréatite et douleurs cardiaques | Docteur Myasnikov "Sur la chose la plus importante"

Description du pancréas

Le pancréas est un organe oblong situé dans la cavité abdominale avec des fonctions digestives (exocrines) et hormonales (endocrines). Situé dans le plan transpylorique. À l'exception de la queue, le RV est principalement situé dans l'espace rétropéritonéal, situé profondément dans l'abdomen supérieur dans l'épigastre et ses régions gauches.

Dans la cavité abdominale, le pancréas a des connexions anatomiques directes avec plusieurs structures: organes et plexus vasculaires.

Corps:

  • Estomac - situé séparément du pancréas, mais à une distance proche, car l'estomac et le pylore se trouvent devant le pancréas.
  • Duodénum - Le duodénum se plie en forme de «C» autour de la tête du pancréas. Une partie du duodénum est située à l'avant, tandis que la deuxième partie de l'organe est située sur le côté et à droite de la tête du pancréas.
  • Le côlon transverse - attaché à la surface antérieure du pancréas.
  • Canal biliaire commun - descend derrière la tête du pancréas avant de s'ouvrir dans la deuxième partie du duodénum à côté du canal principal du pancréas à travers la papille duodénale principale.
  • Rate - Situé derrière et sur le côté du pancréas. Le ligament linorénal est formé à partir du péritoine et relie la rate à la queue du pancréas.

Le pancréas est situé à proximité de plusieurs gros vaisseaux, repères essentiels de l'anatomie vasculaire:

  • L'aorte et la veine cave inférieure sont postérieures à la tête du RV.
  • L'artère mésentérique supérieure est située derrière le pancréas.
  • La partie postérieure du pancréas, les veines splénique et mésentérique supérieure se combinent pour former la veine porte hépatique.
  • L'artère splénique traverse le bord supérieur du pancréas.

Structure anatomique

Le pancréas est anatomiquement divisé en cinq parties;

  • La tête est la section la plus large de l'orgue. Il se trouve dans l'arc en forme de C créé par le duodénum et y est relié par le tissu conjonctif.
  • Le processus en forme de crochet est une formation provenant de la partie inférieure de la tête et passant médialement, il se trouve donc comme sous le corps du pancréas et derrière les vaisseaux mésentériques supérieurs.
  • Encoche pancréatique (cou) - située entre la tête et le corps du pancréas. Il bloque les vaisseaux mésentériques supérieurs, qui forment une rainure dans son dos.
  • Corps - situé au centre, en traversant la ligne médiane, ce qui permet à cette partie de l'organe de se trouver derrière l'estomac et à gauche des vaisseaux mésentériques supérieurs.
  • La queue est l'extrémité du pancréas, qui est située sur la gauche à proximité immédiate de la rate. Il fait partie du ligament spléno-rénal avec les vaisseaux de la rate. C'est la seule partie du pancréas qui appartient à l'espace intrapéritonéal..

Fonction excrétrice

  • Le pancréas, qui a une fonction exocrine, produit des précurseurs de l'enzyme digestive dans le duodénum. Les cellules appelées acini produisent du liquide digestif, reliées par de courts canaux intercalés.
  • Les canaux intercalés passent dans l'espace qui unit les lobules adjacents et à travers eux, les enzymes pénètrent dans le réseau de canaux intracavitaires, qui, à leur tour, sont combinés dans le canal principal du pancréas.
  • Le pancréas s'étend sur toute la longueur du pancréas et fusionne avec le canal cholédoque pour former l'ampoule hépatopancréatique Vater. Cette structure s'ouvre ensuite dans le duodénum à travers la grande papille duodénale.
  • Le processus d'excrétion dans le duodénum est contrôlé par une valve musculaire - le sphincter d'Oddi. Il entoure l'ampoule de Vater, agissant comme une valve.

Réseau circulatoire

Le pancréas est alimenté en sang par les branches pancréatiques de l'artère splénique. La tête est en outre fournie avec les artères pancréatoduodénales supérieures et inférieures, qui sont respectivement des branches des artères gastroduodénales et mésentériques supérieures.

Le réseau veineux de la tête du pancréas fait partie des branches mésentériques supérieures de la veine porte hépatique. Les veines pancréatiques qui s'étendent du reste du pancréas drainent le sang de l'organe par la veine splénique.

Système lymphatique

Le pancréas est équipé de vaisseaux lymphatiques, situés de manière similaire à la communication artérielle. Les ganglions lymphatiques du pancréas et de l'intestin pylorique sont associés au système lymphatique mésentérique et abdominal supérieur.

Influence du pancréas sur le cœur

Le cœur est le principal organe du système cardiovasculaire. Cet organe musculaire en forme de cône peut fonctionner automatiquement et en même temps remplir une fonction importante - il pompe le sang dans tout le corps. La proximité du cœur par rapport au pancréas et à l'estomac contribue au fait que divers processus inflammatoires de ces organes contribuent à une modification de l'activité cardiaque.

Les principaux troubles du cœur avec douleurs pancréatiques:

  • Tachycardie - rythme cardiaque rapide
  • Extrasystole - contractions extraordinaires du myocarde.

Les caractéristiques de la structure et de l'équipement du pancréas ont été indiquées ci-dessus. Tout cela confirme la complexité de l'organisation de l'organe et l'importance de son influence sur l'ensemble du corps dans son ensemble et sur le cœur en particulier. Étant donné qu'avec la pancréatite, la première chose qui inquiète le patient est la douleur, c'est sa présence et sa gravité qui affectent considérablement le travail du cœur..

La douleur provoque une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque par deux mécanismes principaux qui peuvent agir simultanément.

  1. Le système nerveux sympathique (autonome) est stimulé par des signaux électriques de douleur qui atteignent le système nerveux central. Cela se produit plus souvent avec une douleur aiguë, une exacerbation, mais cela peut également se produire avec une douleur chronique. Des changements neuroanatomiques aberrants dans le cerveau, qui peuvent survenir avec une douleur persistante sévère, sont capables de produire une sympathicotonie continue. En conséquence, l'excitation de la région sympathique entraîne une modification de la fréquence cardiaque et de la pression..
  2. En cas de douleur, des signaux sont envoyés à l'hypothalamus et à l'hypophyse, ce qui favorise la libération de l'hormone adrénocorticotropine (ACTH), qui stimule les glandes surrénales, qui libèrent de l'adrénaline, suivie d'une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

Plus la douleur est forte, plus les changements du système cardiovasculaire peuvent être prononcés. Ces troubles sont particulièrement sensibles aux personnes qui ont déjà eu une maladie cardiaque ou vasculaire..

Dans de tels cas, le risque d'infarctus du myocarde augmente particulièrement, car avec une douleur intense, l'apport sanguin au muscle cardiaque est perturbé, ce qui peut entraîner son ischémie et sa nécrose..

Si la douleur ne disparaît pas pendant une longue période, il est impératif d'appliquer des médicaments appropriés qui peuvent avoir été préalablement prescrits par un médecin. Si cela n'a pas été fait, vous devez immédiatement contacter un gastro-entérologue qui vous prescrira des médicaments pour éliminer la douleur dans la pancréatite, ce qui permettra de normaliser l'activité cardiaque..

Symptômes de violations

Tout d'abord, avec les maladies du pancréas, les patients s'inquiètent des douleurs abdominales. La présence de ce signe permet de poser un diagnostic presque immédiatement. De plus, des violations du cœur et des vaisseaux sanguins de la nature suivante peuvent être déterminées:

1. Tachycardie - le patient ressent un rythme cardiaque rapide, c'est-à-dire que la fréquence cardiaque est supérieure à 90 battements / min (chez l'adulte). La tachycardie peut être complétée par des sentiments de faiblesse, d'essoufflement, d'étourdissements, de perte d'appétit, d'anxiété ou de peur.

La cause de l'apparition de palpitations dans les maladies du pancréas peut être une augmentation de la température corporelle, indiquant une intoxication du corps. De plus, une excitabilité excessive peut être déterminée chez le patient, ce qui affecte également l'état du système cardiovasculaire. Si le choc douloureux est extrêmement prononcé, la pression artérielle diminue, ce qui contribue également à l'apparition d'une tachycardie..

2. Extrasystole - le patient a une sensation d'interruptions dans le cœur, il peut également y avoir une sensation d'inconfort dans la région du cœur. Si, lors d'une crise, il est possible de faire une électrocardiographie, alors, en règle générale, des contractions extraordinaires sont enregistrées qui violent le rythme normal du cœur. Plus ces extrasystoles apparaissent souvent, plus la clinique est prononcée et plus le patient se sent mal.

L'apparition d'extrasystoles dans les maladies du pancréas, accompagnées notamment de douleur, a un caractère réflexe. La situation s'aggrave si le patient a une nervosité accrue ou d'autres émotions négatives. En outre, la pancréatite s'accompagne parfois d'une augmentation de la diarrhée et des vomissements, ce qui favorise l'élimination du potassium du corps. Ceci, à son tour, peut également contribuer au trouble du rythme cardiaque et à la survenue d'une extrasystole..

Traitement médical de la douleur de la pancréatite

En 1986, l'OMS a proposé un régime analgésique pour le traitement de la douleur intense. Cette stratégie de traitement a été initialement développée pour traiter les douleurs cancéreuses sévères. Plus tard, la méthode proposée de soulagement de la douleur consistait à éliminer la douleur due à des causes autres que le cancer..

Selon le schéma de l'OMS, la prise en charge de la douleur commence par des anti-inflammatoires non stéroïdiens de bas grade, dont l'effet peut être suffisant pour les douleurs légères à modérées dues à la pancréatite. De plus, des AINS de plus en plus puissants sont progressivement utilisés, qui peuvent finalement être combinés avec des opioïdes..

Auparavant, le régime analgésique de l'OMS n'était que partiellement utile dans le traitement des patients atteints de pancréatite aiguë (OP) car les analgésiques opioïdes, en particulier la morphine, ont longtemps été considérés comme responsables du dysfonctionnement du sphincter d'Oddi. Cependant, plusieurs études ont montré que la morphine n'affectait pas significativement l'évolution de la pancréatite aiguë. Dans une étude comparative entre le métamizole et la morphine, il a été constaté que le premier médicament entraînait un soulagement de la douleur plus fréquent et plus rapide que la même morphine..

Des études supplémentaires ont suggéré la péthidine comme analgésique lors du choix du traitement de la douleur dans la pancréatite. Cependant, la buprénorphine en tant qu'analgésique à action plus longue a des propriétés analgésiques similaires à celles de la péthidine, mais avec un potentiel plus faible de provoquer une dépendance physique aux opioïdes..

Changements de régime pour soulager la douleur dans la pancréatite

Une caractéristique intéressante associée à la douleur de la pancréatite est le potentiel d'aggravation après avoir mangé ou bu. Cette progression de la douleur abdominale liée à l'alimentation soulève la question de savoir comment une thérapie nutritionnelle adéquate contribue à la gestion de la douleur. Pour cette raison, la nutrition parentérale totale était auparavant utilisée pour la pancréatite aiguë, mais il a ensuite été constaté que la nutrition parentérale totale chez les patients atteints de OP n'apportait aucun bénéfice en termes de nombre de jours d'ingestion, de séjour hospitalier total ou de nombre de complications associées à OP..

Il est généralement admis qu'une bonne nutrition lors d'une crise douloureuse dépend fortement de la gravité de la PA..

Les données actuellement disponibles suggèrent qu'un soutien nutritionnel oral ne devrait être fourni que chez les patients atteints de pancréatite sévère, alors qu'un soutien nutritionnel n'est généralement pas nécessaire chez les patients atteints d'une maladie légère à modérée. Dans de tels cas, une alimentation orale doit être commencée dès que possible. Si un soutien nutritionnel est nécessaire pour ces patients, une nutrition entérale est recommandée avant.

Parmi les nouvelles méthodes de traitement de la douleur en OP, les suivantes sont à l'étude:

  • Analgésie péridurale
  • Anjective signifie
  • Sulfate de magnésium.

Ainsi, la douleur abdominale est le symptôme le plus précoce et le plus important chez les patients atteints de PA. Il existe des preuves solides que la gravité de la douleur peut être un indice pour déterminer l'évolution clinique de la maladie. La prise en charge de la douleur pendant la PA continue d'être difficile dans la pratique clinique et implique une combinaison de médicaments selon le schéma analgésique de l'OMS, un soutien nutritionnel adéquat et, dans certains cas, une thérapie interventionnelle..

Pourtant, éliminer la douleur dans la pancréatite est une tâche extrêmement importante, car le travail non seulement du pancréas, mais également d'autres organes et, tout d'abord, du cœur peut s'améliorer..

Vidéo: Pancréatite: traitement + régime. Traiter efficacement le pancréas sans médicament ni médicament

Influence du pancréas sur le cœur

Le cœur est un organe musculaire en forme de cône qui constitue la base principale du CVS et à l'aide duquel les processus de circulation sanguine sont fournis. Le muscle principal du cœur est situé au centre du tendon du diaphragme derrière la cavité sternale, au milieu entre la cavité pleurale gauche et son côté droit. Et près du muscle cardiaque se trouvent des organes parenchymateux sous la forme du foie, de l'estomac et du pancréas, dont le dysfonctionnement pathologique affecte négativement le fonctionnement et l'état général du cœur. Très souvent, les patients qui se tournent vers des cardiologues sont référés à un gastro-entérologue pour développer un schéma de traitement de la pathologie pancréatique dans la cavité pancréatique, ce qui contribue au développement d'anomalies de l'activité cardiaque.

Dans le matériel d'examen présenté, nous déterminerons si le pancréas peut donner au cœur et pourquoi il y a des douleurs cardiaques dans la pancréatite.

La nature de la douleur cardiaque avec la pancréatite

Le développement du processus inflammatoire dans la cavité de la glande parenchymateuse s'accompagne de l'apparition d'une douleur aiguë de nature aiguë, au cours de laquelle on ne sait pas ce qui fait réellement mal: le pancréas, les reins, le cœur ou l'estomac en général.

Compte tenu du fait que la glande parenchymateuse est située sous la cavité gastrique sur le côté gauche, les symptômes douloureux sont localisés précisément dans cette zone avec une légère propagation vers le haut, juste à l'endroit où se trouve le cœur.

Lorsque le pancréas donne une douleur à la zone cardiaque au tout début du développement de la maladie pancréatique, il devient aigu et crampe, et sur le chemin de la récupération, il est remplacé par des manifestations ternes et douloureuses.

La progression de la pathologie pancréatique dans le pancréas provoque la formation de processus d'intoxication qui ont un effet négatif sur tout le corps.

Le développement clinique et les signes symptomatiques des lésions pancréatiques du pancréas peuvent affecter le cœur, exprimés comme suit:

  • l'apparition de douleurs dans la région du cœur, ainsi que dans l'hypochondre gauche;
  • la formation de selles molles avec la présence de résidus alimentaires non digérés;
  • le développement des éructations et du hoquet;
  • la douleur peut être donnée à la zone de la main gauche;
  • l'apparition de pâleur sur la peau et les surfaces muqueuses;
  • le développement de symptômes de déshydratation.

Une augmentation de la température corporelle peut également être observée. Le plus souvent, le développement de ces signes se produit sous la forme aiguë d'une maladie pancréatique..

Tachycardie avec pancréatite

Le pancréas et le rythme cardiaque sont des structures étroitement liées, car avec le développement d'une inflammation pancréatique aiguë dans la cavité de la glande parenchymateuse, le niveau du rythme cardiaque commence à augmenter, dépassant les limites de 100 battements par minute. Une augmentation du rythme du rythme cardiaque peut affecter le bien-être général du patient, ou peut passer inaperçue. Dans de telles situations, la tachycardie est déterminée uniquement en écoutant le pouls et le rythme cardiaque..

La principale raison du développement de la tachycardie dans les maladies pancréatiques peut être soit une augmentation de la température et le développement de processus d'intoxication qui s'étendent au-delà de la cavité abdominale, soit une réaction particulière du corps au développement de douleurs pancréatiques et à une altération de l'équilibre psycho-émotionnel chez un patient..

Il convient également de noter que le développement de la tachycardie peut survenir avec une pression artérielle basse, qui est un symptôme caractéristique de la forme aiguë de pathologie pancréatique, accompagnée de la formation d'un choc douloureux.

Des signes symptomatiques de tachycardie se manifestent:

  • fréquence cardiaque élevée;
  • l'apparition d'une sensation de faiblesse dans tout le corps;
  • manque d'air;
  • attaques de vertiges;
  • sentiments de perte de conscience possible.

Le traitement de la tachycardie repose sur l'élimination de la maladie sous-jacente chez l'adulte et le soulagement de la douleur.

Comment distinguer l'angine de poitrine de la pancréatite

En fait, les manifestations cliniques de l'angine de poitrine et une crise de pancréatite sont très similaires. Mais il y a encore des différences.

Une crise de syndrome douloureux dans les lésions pancréatiques du pancréas commence à se développer après la consommation d'aliments interdits pour la pancréatite avec un pourcentage élevé de piquant ou de graisse, ainsi qu'après avoir bu de l'alcool. Mais la douleur avec l'angine de poitrine commence à apparaître après un effort physique excessif sur le corps.

Il convient également de noter qu'en cas d'angine de poitrine, une seule sensation de nausée peut survenir avec un écoulement supplémentaire de vomissements, et qu'en cas de maladie pancréatique, les vomissements et les nausées sont des signes symptomatiques constants avec des manifestations répétées.

L'apparition de l'extrasystole due à la pancréatite

Le stade progressif de la pancréatite et des douleurs cardiaques peut indiquer l'apparition d'une extrasystole, également appelée arythmie cardiaque, qui peut se manifester sous plusieurs formes. Avec le stade progressif de la pathologie pancréatique, dans la plupart des cas, une arythmie réflexe se développe, causée par des lésions du pancréas.

La présence des facteurs de provocation suivants peut provoquer le développement de l'extrasystole:

  • explosions négatives d'émotions sur fond de syndrome pancréatique douloureux;
  • perturbation pathologique des processus métaboliques dans la zone myocardique causée par une perte intense d'ions potassium sortant avec des vomissements et avec une diarrhée pancréatique persistante.

Comment soulager la douleur simultanée du pancréas et du cœur

Avant de prescrire des médicaments pour soulager le bien-être général du patient, il est d'abord nécessaire d'établir la cause de la douleur..

Ainsi, avec une exacerbation de la pancréatite ou de la cholécystite, des médicaments sous forme de No-shpa ou Drotaverin aideront à éliminer la douleur et les spasmes. Mais, plus préférables dans de telles situations, les médicaments antispasmodiques destinés à l'administration intramusculaire, tels que la papavérine ou la platyphylline.

Les gouttes d'Holachol sont très efficaces pour éliminer les symptômes de douleur dans le cœur et le pancréas, qui commencent immédiatement à être absorbés dans la cavité buccale et ont l'effet pharmacologique nécessaire..

La base de tout traitement est de suivre un régime spécial avec le tableau numéro 5, dans lequel il est nécessaire d'exclure complètement de l'alimentation quotidienne:

  • aliments en conserve et gras;
  • tout est épicé, semi-fumé et fumé;
  • alcool et boissons gazeuses;
  • ainsi que des aliments acides et salés.

Si une maladie pancréatique aiguë se développe, la nourriture doit être légère, ne pas provoquer d'irritation de la muqueuse gastro-intestinale et doit être cuite uniquement pour la vapeur, au four ou par ébullition. En aucun cas, vous ne devez faire frire de la nourriture.

En cas de sensations douloureuses dans l'abdomen et le cœur, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour un diagnostic complet, l'identification de la véritable pathologie et la nomination d'un traitement en temps opportun. Puisqu'il est impossible de démarrer des pathologies dans le domaine du système digestif ou cardiovasculaire des organes, cela peut entraîner la formation d'une complication telle que l'infarctus du myocarde et la formation d'autres conséquences dangereuses, jusqu'à la mort.

Douleur dans le pancréas irradiant vers le cœur

Le pancréas est un organe qui joue un rôle important dans le processus de digestion. Elle est responsable de la production d'enzymes digestives. Les hormones pancréatiques régulent la glycémie et sont impliquées dans de nombreux processus importants. Avec les pathologies de cet organe, une personne éprouve souvent des sensations douloureuses. Parfois, ils sont très intenses, les patients se plaignent de douleurs à gauche, caractéristiques du cœur. Dans ce cas, il faut répondre à la question, parle-t-on de pathologie cardiaque ou ces douleurs sont-elles le résultat d'une inflammation dans un organe voisin? Le pancréas peut-il donner au cœur?

Angine de poitrine et crise cardiaque sous couvert de pancréatite

Souvent, les symptômes de l'inflammation pancréatique peuvent masquer des problèmes avec d'autres organes, comme le cœur. Le cœur est à proximité immédiate du pancréas et dans des conditions pathologiques telles qu'une crise cardiaque ou une angine de poitrine, il peut être difficile de déterminer la source. Avec ces maladies, une douleur apparaît qui irradie vers le dos et l'épaule gauche..

Infarctus du myocarde

C'est une condition dangereuse et potentiellement mortelle. Le danger réside également dans le fait que pendant longtemps, il peut passer sans symptômes et se manifester uniquement par des douleurs dans l'abdomen ou le bras gauche. Ces douleurs reflétées sont à tort, en particulier, pour la pancréatite, ainsi que d'autres maladies.

La douleur à l'estomac et au pancréas est ce qu'on appelle l'infarctus abdominal, qui est une forme assez rare de pathologie cardiaque.

Dans de tels cas, la prise de médicaments gastriques (antiacides et antispasmodiques) n'apporte pas de soulagement marqué. Cela signifie que la raison doit être recherchée dans autre chose. Avec l'infarctus du myocarde, les sensations douloureuses se développent progressivement et atteignent un pic en une heure. Prendre de la nitroglycérine apporte un certain soulagement. L'apparition de la douleur est généralement associée à un grand stress physique et psycho-émotionnel. Parfois, ils surviennent après un repas copieux et peuvent être accompagnés de vomissements..

Angine de poitrine

Une maladie très courante, qui est basée sur un apport sanguin insuffisant au muscle cardiaque. Avec l'angine de poitrine, les sensations douloureuses sont de nature et d'intensité différentes. Localisé, en règle générale, derrière le sternum. Dans certains cas, il y a des douleurs reflétées dans la région épigastrique. Ils peuvent être confondus avec une manifestation de pancréatite aiguë ou d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal. Dans ce cas, des nausées apparaissent souvent, se transformant en vomissements..

Diverses pathologies du tractus gastro-intestinal peuvent s'accompagner d'une sécrétion accrue. Une production excessive d'acide chlorhydrique provoque:

  • la nausée;
  • brûlures d'estomac;
  • éructations aigres;
  • douleur épigastrique.

Ces symptômes désagréables sont dus à une production insuffisante d'enzymes digestives, ce qui est typique de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier pour la pancréatite. De tels symptômes permettront au spécialiste ayant la plus grande probabilité d'exclure la pathologie cardiaque..

Avec la dyskinésie des voies biliaires et la maladie des calculs biliaires, des douleurs aiguës, crampes ou sourdes et douloureuses apparaissent dans le côté droit. Les problèmes de vésicule biliaire sont une cause très fréquente de pancréatite chronique..

Avec l'angine de poitrine et la crise cardiaque, la douleur survient dans le cœur, irradiant vers le côté gauche du corps. Cependant, ces symptômes ne sont pas toujours associés à une maladie cardiaque. Les douleurs thoraciques provoquent des maladies du système musculo-squelettique, des troubles des systèmes digestif et respiratoire. Dans tous les cas, seul un spécialiste peut poser un diagnostic précis après avoir effectué les recherches nécessaires..

Le pancréas affecte-t-il le cœur?

Les organes les plus importants du système digestif - le foie, l'estomac et le pancréas - sont situés dans la cavité abdominale à proximité immédiate du cœur. Par conséquent, toute pathologie de ces organes peut affecter négativement le cœur. Dans la pratique médicale, il y a des cas assez fréquents de plaintes de patients concernant des plaintes de sensations douloureuses au cœur, dont la cause est des maladies du système digestif, en particulier du pancréas..

La pancréatite aiguë (inflammation du pancréas), comme l'infarctus du myocarde, est une pathologie grave. En cas de traitement intempestif, l'état du patient devient critique et peut être fatal. Dans la forme aiguë de pancréatite, la douleur est vive et crampe. Le pancréas est situé derrière l'estomac et légèrement à gauche. Cela peut expliquer la nature de la douleur irradiant vers le cœur et l'hypochondre gauche dans la pancréatite aiguë. Souvent, la douleur qui survient avec cette pathologie se propage vers le haut, dans la région du cœur, la donne à l'omoplate gauche.

Les maladies du pancréas ne sont pas la seule cause de douleur cardiaque. La maladie biliaire peut ne pas se manifester pendant une longue période. Mais tôt ou tard, surtout après une activité physique intense ou en raison du stress, les calculs biliaires commencent à se rappeler d'eux-mêmes. Des coliques biliaires apparaissent, accompagnées d'arythmie et d'essoufflement, caractéristiques de la pathologie cardiovasculaire.

Lorsque la douleur dans la poitrine a été provoquée par une consommation abondante de nourriture, il est nécessaire de supposer une pancréatite, malgré la localisation de l'angine de poitrine.

Lors du diagnostic, le médecin prête attention aux manifestations atypiques des maladies gastro-intestinales. Par exemple, le reflux gastro-œsophagien (brûlures d'estomac) est souvent accompagné de rythmes cardiaques anormaux et de douleurs thoraciques. Selon certains rapports, cette pathologie est l'une des causes les plus courantes de douleur thoracique, avec les cardiopathies ischémiques..

Extrasystole

Dans la forme aiguë de pancréatite, la douleur qui apparaît dans la région du cœur est souvent accompagnée de troubles du rythme cardiaque, ou extrasystole. Les patients se plaignent souvent d'interruptions du travail du cœur, surtout si la maladie progresse et s'accompagne d'une intoxication et d'une faiblesse générale. Avec la pancréatite, des extrasystoles ou des contractions arythmiques du muscle cardiaque peuvent être causées par la douleur. Les vomissements et la diarrhée accompagnant la pancréatite aiguë provoquent également le développement de l'extrasystole.

Tachycardie

Une autre complication des processus inflammatoires dans le pancréas peut être la tachycardie ou les palpitations cardiaques. Dans la pancréatite aiguë, la tachycardie peut être causée par de la fièvre ou des douleurs accompagnées de niveaux élevés de stress. En outre, la tachycardie est souvent le résultat d'une pression artérielle basse, caractéristique de la pancréatite aiguë. En général, la tachycardie est une maladie grave qui nécessite une aide immédiate. Elle peut être accompagnée d'un essoufflement aigu, de vertiges et même d'une perte de conscience.

Premiers soins et traitement des douleurs cardiaques

Dans toutes les conditions pathologiques, il est tout d'abord nécessaire d'arrêter la douleur à l'aide de médicaments intramusculaires antispasmodiques, tels que la papavérine ou la platiphylline. Ensuite, une fois le diagnostic établi, des médicaments sont prescrits pour traiter le pancréas. La condition la plus importante pour l'inflammation du pancréas est de fournir un état de repos pour cet organe pendant un certain temps, en utilisant une thérapie de remplacement enzymatique. Pour les patients atteints de pancréatite, il est important de suivre un régime strict qui exclut les aliments frits, ainsi que les aliments riches en graisses..

Tachycardie du pancréas

Les patients confondent souvent cardialgie et dysfonctionnement pancréatique. Ceci est influencé par l'emplacement proche des organes, de sorte que la douleur dans la pancréatite se propage souvent au cœur. Bien qu'il existe des cas où les maladies sont directement liées les unes aux autres. Cela provoque l'apparition d'un symptôme courant avec une inflammation du pancréas - des palpitations cardiaques..

Causes des troubles de la pancréatite

Les enzymes et les toxines lors de l'inflammation de la glande pénètrent dans la circulation sanguine. Dans ce cas, il y a un effet négatif sur tous les organes. Surtout le cœur souffre, qui pompe le sang empoisonné par les toxines, le passant à travers lui-même. Cela provoque des perturbations dans le travail du système cardiovasculaire, à la suite desquelles divers troubles se produisent. Par exemple, la tachycardie, qui accompagne souvent la pancréatite.

La tachycardie est particulièrement inquiétante pour les patients présentant un développement aigu de la maladie. Il y a plusieurs raisons à cette violation. L'un d'eux est la réponse du corps à la douleur. L'état douloureux avec des attaques sévères s'accompagne de fièvre, de fièvre et de tremblements. Un choc douloureux provoque une diminution de la pression, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque. La composante psycho-émotionnelle affecte également. Expérimentant une douleur intense, une personne subit du stress, c'est pourquoi la tachycardie se développe. La déshydratation due au syndrome diarrhéique affecte le cœur, provoquant un rythme cardiaque plus rapide. Cependant, la principale cause d'anomalies cardiaques est l'influence du processus d'intoxication qui se produit avec la pancréatite..

La tachycardie s'accompagne de faiblesse, d'étourdissements, de perte de conscience et d'une sensation d'essoufflement.

Autres symptômes

En plus de la tachycardie, la pancréatite s'accompagne d'autres signes associés à une intoxication du corps et à une inflammation du pancréas. Le principal symptôme qui caractérise la maladie est une douleur intense dans l'hypochondre et légèrement au-dessus du nombril. Des sensations douloureuses peuvent se propager au cœur et au dos. En plus de la douleur, la pancréatite se caractérise par les symptômes suivants:

  • perte de poids;
  • indigestion;
  • perte d'appétit;
  • vomissements et nausées;
  • jaunissement de la peau;
  • flatulence.

Retour à la table des matières

Thérapie de pathologie

La tachycardie n'est qu'une conséquence du développement de la pancréatite, il est donc important d'arrêter le processus inflammatoire et d'arrêter la douleur. En cas d'attaques graves, des médicaments tels que "No-Shpa" et "Drotaverin" aideront. Cependant, les antispasmodiques, qui sont injectés par voie intramusculaire "Platyphyllin", "Papaverine", sont considérés comme plus efficaces dans ce cas. Les gouttes «Holagol» éliminent efficacement et rapidement les douleurs au cœur et au pancréas. L'action rapide du médicament est due au fait que les gouttes sont immédiatement absorbées lorsqu'elles pénètrent dans la cavité buccale. Si vous ressentez de graves douleurs abdominales, il est important de réagir à temps et d'appeler une ambulance dès que possible. Le traitement de la pancréatite nécessite une approche compétente des médecins et est effectué dans un hôpital.

Le pancréas enflammé est trop faible. Une mauvaise nutrition aggrave considérablement l'état de l'organe. Le principal point du traitement est considéré comme conforme au régime n ° 5. Son essence consiste à exclure les aliments épicés, fumés, frits et salés, les aliments en conserve et acides, l'alcool et les boissons gazeuses. Le régime prévoit des repas fractionnés. Les repas doivent être consommés en petites portions jusqu'à 6 fois par jour.