Pancréatite et diabète sucré

Cliniques

L'une des pathologies les plus graves du système digestif est la pancréatite. Il s'agit d'une famille de maladies dans lesquelles le pancréas devient enflammé. L'autorité a deux fonctions importantes:

  • Exocrine - la libération d'enzymes digestives dans le duodénum (qui décomposent l'amidon, les graisses, les protéines) et le liquide électrolytique qui transporte les enzymes dans le duodénum.
  • Endocrinien - la production d'hormones glucagon et d'insuline dans le sang, qui régulent le métabolisme des glucides.

Les principales raisons qui provoquent des troubles du fonctionnement du pancréas et provoquent une inflammation sont: dans 70% des cas - consommation d'alcool, dans 20% - maladie de calculs biliaires. La maladie peut survenir avec un traumatisme du pancréas, diverses maladies infectieuses-virales et auto-immunes, une tendance congénitale, la prise de certains médicaments.

Dans la classification internationale, la pancréatite, selon les causes de son apparition, est divisée en: aiguë, chronique, causée par une exposition alcoolique et chronique, provoquée par d'autres raisons.

Sous l'influence de dommages chimiques ou physiques au pancréas, la pression du conduit augmente et des enzymes inactives sont libérées des cellules de l'organe. Ils n'ont pas le temps de pénétrer dans la lumière du duodénum et sont activés en digérant les tissus de la glande. Moins fréquemment, des troubles surviennent avec une calcification et une sclérose du parenchyme (tissu interne) du pancréas. En conséquence, des changements focaux, une dégénérescence et une dégénérescence des cellules en tissu fibreux (conjonctif) apparaissent et progressent. Avec un processus inflammatoire prolongé, la plupart des pancréatocytes (éléments glandulaires) s'atrophient, les enzymes et les hormones cessent d'être sécrétés. Cela conduit à une carence enzymatique, dans 40% des cas au diabète..

Diabète avec pancréatite

Le diabète dans la pancréatite s'accompagne de troubles digestifs, de douleurs abdominales et d'une altération du métabolisme des glucides. Le plus souvent, la glycémie est assez élevée. En effet, le pancréas ne peut pas libérer suffisamment d'insuline pour abaisser le taux de glucose. Le diabète de type 1 survient.

Dans le diabète de type 2, la dégradation des glucides est altérée. Lorsque les niveaux d'insuline sont élevés, les cellules ne répondent pas à l'hormone. Cela fait travailler dur le pancréas. En conséquence, l'inflammation et la pancréatite atrophique progressent..

Un traitement conservateur

La pancréatite et le diabète nécessitent des médicaments. En cas d'insuffisance de la fonction enzymatique du pancréas, un traitement substitutif est nécessaire. Le médecin sélectionne individuellement les doses de préparations enzymatiques qui décomposent les protéines, les graisses, normalisent le métabolisme des glucides.

Les injections d'insuline sont administrées aux diabétiques souffrant de dépendance à l'insuline. Pour les personnes atteintes de diabète de type 2, aucune injection n'est effectuée. Les patients se voient prescrire des médicaments qui abaissent la glycémie.

Nourriture saine

La pancréatite et le diabète sucré doivent être traités de manière globale. Parallèlement au traitement médicamenteux, les patients doivent adhérer à une alimentation diététique. Cette approche évitera les complications, obtiendra une rémission stable et améliorera la qualité de vie des patients..

Principes nutritionnels pour la pancréatite et les troubles digestifs

Les règles de base de la nutrition pour la pancréatite sont d'équilibrer la valeur nutritionnelle des aliments consommés. Il est nécessaire d'augmenter la quantité de protéines, de réduire l'apport en glucides simples et d'optimiser le nombre de produits végétaux et animaux. Les aliments contenant des protéines ont un effet bénéfique sur l'évolution des maladies pancréatiques. Les protéines se trouvent dans les aliments: viande, poisson, soja, blancs d'œufs et noix. Indépendamment de la présence de diabète dans l'anamnèse, une prise alimentaire fractionnée est importante. Le mode comprend 6 repas par jour en portions ne pesant pas plus de 300 g.

Pour le traitement du processus inflammatoire exacerbé et chronique du pancréas, un tableau diététique spécial n ° 5p a été développé. Pour le diabète, le tableau numéro 9 est utilisé.

Pour les patients atteints de pancréatite, il est important de ne pas provoquer une forte sécrétion de suc gastrique, comme avec un ulcère d'estomac. La teneur accrue en acide chlorhydrique provoque la production de gastrine. L'hormone stimule la sécrétion du pancréas, ses enzymes digestives et l'insuline. Il est nécessaire d'exclure les aliments épicés et acides, les aliments frits et fumés de l'alimentation. Il est interdit de boire de l'alcool.

Le régime alimentaire pour les ulcères, comme dans la pancréatite, consiste à cuire à la vapeur ou à bouillir, à broyer et à servir chaud. Les effets mécaniques et les changements de température affectent négativement la muqueuse gastrique, provoquent une inflammation et la production d'enzymes pancréatiques.

Aliments qui peuvent et ne peuvent pas être utilisés pour la pancréatite et le diabète

Le régime alimentaire des patients dans chaque cas est sélectionné individuellement, en tenant compte des pathologies qui l'accompagnent. Le régime alimentaire pour la pancréatite et le diabète doit également prendre en compte les préférences gustatives et les intolérances à des aliments spécifiques et en même temps, il est conçu pour compenser le manque de nutriments. Cette carence résulte d'une absorption inadéquate des protéines, des graisses et des glucides. Le menu doit prendre en compte le niveau de tolérance au glucose du corps.

Avec le diabète, une quantité suffisante d'aliments protéinés est incluse dans le régime alimentaire des patients. Les aliments riches en protéines se décomposent lentement et ne provoquent pas de pics de glycémie, ce qui est recommandé pour les diabétiques.

Avec une exacerbation d'un processus inflammatoire chronique, le riz, la farine d'avoine et la bouillie de semoule sont exclus du régime. Le sarrasin est préféré. Le pain doit être choisi gris et avant de le manger, il est séché. Les pâtisseries fraîches et riches, en particulier en cas de gastrite à faible acidité, provoquent la pourriture des aliments mal digérés. Cela rend plus difficile la décomposition des glucides, augmente le stress sur le pancréas et entraîne des pics de sucre dans le sang. Avec un diabète léger et une pancréatite chronique, il est permis de manger des craquelins et des bagels. Ces produits sont relativement faibles en calories. Les bagels et les séchoirs sont mieux trempés dans du thé. Un régime aussi doux n'irrite pas la membrane muqueuse et enrichit le menu du patient..

Avec un diabète sévère, le patient est interdit de sucreries et de fruits sucrés. Mais avec un faible taux de sucre et une pancréatite chronique, vous pouvez inclure une petite quantité de bonbons dans votre alimentation..

Les légumes et les fruits en cas d'exacerbation des maladies doivent être cuits. Pendant la rémission, il est permis de manger cru. Fruits aigres: les pommes, les prunes, etc. sont contre-indiqués dans la phase aiguë de la maladie. En plus du fait que ces fruits stimulent la production de sucs gastriques et pancréatiques, le drainage dans la pancréatite augmente la diarrhée et aggrave l'évolution de la maladie. Pendant la rémission persistante, vous pouvez manger des fruits aigres en petites quantités. Ils contiennent une grande quantité d'acides de fruits, de vitamines et de minéraux qui ont un effet bénéfique sur l'organisme et ses fonctions régénératrices..

Il est bon pour le diabète sucré de boire du lait écrémé et des produits laitiers, ils sont également autorisés pour la pancréatite. Grâce aux acides aminés et aux enzymes, les produits laitiers sont facilement absorbés et la présence de protéines, de calcium et d'autres micro et macro éléments aide à calmer l'inflammation et à restaurer les fonctions corporelles.

Toujours dans l'alimentation, vous devez revoir la qualité des graisses. Un régime pour la pancréatite et les ulcères interdit la graisse de porc, la graisse de bœuf et l'agneau. Il vaut mieux privilégier la viande maigre (poulet, veau) et le poisson de rivière. Les graisses végétales doivent être présentes dans l'alimentation: olive, lin et autres. Ils ont un effet cicatrisant sur la restauration des structures cellulaires, normalisent le cholestérol et le métabolisme des graisses.

Les patients sont interdits de chocolat et de cacao. L'ail épicé, l'oignon et le radis avec pancréatite provoquent une douleur intense et une diarrhée sévère même avec une rémission persistante.

Diverses herbes et épices enrichissent considérablement l'alimentation. Ils saturent le corps avec des antioxydants qui aident à éliminer les toxines. Mais vous devez faire attention lorsque vous mangez des légumes verts pour la pancréatite. Les huiles essentielles et les acides organiques irritent la muqueuse gastrique et provoquent une sécrétion excessive d'enzymes pancréatiques. Par conséquent, l'oseille, les épinards et la laitue sont contre-indiqués dans cette maladie. En cas de rémission prolongée, le patient est autorisé à utiliser d'autres herbes en cuisine: basilic, coriandre, thym et autres. Les plus sûrs sont l'aneth, le céleri, le cumin, le fenouil et le persil pour la pancréatite. Le taux quotidien de ces épices est sélectionné individuellement, en fonction de la tolérance des produits individuels et des complications associées..

Prévisions et conseils généraux

Des études cliniques ont montré que pour obtenir une rémission stable dans la pancréatite chronique et le diabète, les patients doivent avant tout s'alimenter correctement. Boire suffisamment d'eau est également important. Il favorise une meilleure digestion des aliments, normalise l'équilibre eau-sel et aide à éliminer les produits de carie du corps.

Une alimentation équilibrée et une thérapie de substitution améliorent la qualité de vie des patients. Le médecin vous dira quels aliments sont autorisés pour la pancréatite et le diabète, sélectionnera un régime et vous prescrira un traitement. Ces mesures dans 80% des cas conduisent à une rémission à long terme..

Insuline et hormones produites par le pancréas

Une personne en bonne santé n'attache souvent pas d'importance aux fonctions que remplissent les enzymes et les hormones produites par le pancréas. Mais leur fonction est énorme. Le pancréas est un organe oblong situé entre l'estomac et la colonne vertébrale. Le pancréas remplit des fonctions exocrines et endocrines.

Fonctions de la glande

Le pancréas métabolise les glucides et produit les enzymes nécessaires à l'organisme qui participent à la digestion.
La fonction principale de la glande est de maintenir le niveau de glucose nécessaire à une personne. Les niveaux de sucre sont régulés par le système hormonal. Seulement 3% des cellules du nombre total d'un organe produisent du glucagon et de l'insuline.

Ils ont la capacité non seulement d'augmenter les niveaux de glucose, mais aussi de les abaisser..

Le rôle du système exocrinien est de produire les sécrétions nécessaires à une fonction digestive optimale. Les enzymes contenues dans le secret décomposent les composés organiques - protéines, glucides, graisses en molécules, qui sont ensuite décomposées en enzymes et absorbées par la muqueuse intestinale.

Fonctions hormonales

La fonction endocrinienne est responsable de la formation d'un certain nombre d'hormones:

  1. L'insuline aide à garder le glucose. Le taux d'insuline chez une personne en bonne santé est de 69 mmol.
  2. La deuxième hormone produite par la glande est le glucagon, qui transporte le glucose, les acides gras et les acides aminés vers les cellules.
  3. Le polypeptide pancréatique «sauve» les enzymes pancréatiques digestives.
  4. La somatostatine inhibe le travail d'autres hormones.
  5. Le peptide C favorise l'utilisation du glucose dans les cellules et l'accumulation de lipides dans le tissu adipeux.
  6. L'amyline contrôle la glycémie.
  7. La gastrine normalise la digestion.

Les hormones pancréatiques sont essentielles à la régulation des fonctions vitales de l'organisme. C'est pourquoi vous devez comprendre la structure de cet organe et les hormones qu'il synthétise..

L'importance de l'insuline pour le corps humain

Le pancréas a une structure lobulaire. Les artères, les nerfs et les petits canaux sont situés entre les lobules, collectant les sécrétions et les transportant vers le canal principal. Quelle partie du pancréas produit de l'insuline??

Les îlots de Langerhans sont responsables de la fonction endocrinienne. Il existe un certain nombre de types de cellules différents:

  1. Une cellule produit du glucagon.
  2. B - reproduire l'insuline.
  3. D - produire de la somatostatine.
  4. G - produire de la gastrine.
  5. dans les cellules PIPSA, une petite quantité de polypeptide pancréatique se forme.

La plupart de toutes les cellules sont des cellules bêta, produites par l'insuline. Ainsi, l'insuline est produite dans le pancréas..

L'insuline est une hormone dérivée de protéines qui est synthétisée par le pancréas après une augmentation de la glycémie. Le niveau de glucose augmente après qu'une personne mange de la nourriture. Cependant, chaque aliment augmente les niveaux de sucre différemment. Certains ne sont pas beaucoup et progressivement, d'autres - rapidement et en grande quantité, ce qui est établi par les normes.

L'importance du pancréas dans la production d'insuline est énorme. L'insuline affecte tous les types de processus métaboliques sans exception, mais principalement les glucides. Cette hormone a un certain nombre de fonctions importantes:

  • augmente la perméabilité du glucose à travers les membranes cellulaires, améliorant son traitement;
  • inhibe l'activité des enzymes qui fournissent la gluconéogenèse, retardant la formation de glucose à partir d'acides aminés;
  • active la synthèse des protéines et réduit le processus de sa désintégration métabolique;
  • régule le métabolisme des graisses, accélérant les processus de lipogenèse, ce qui contribue à la formation d'acides gras;
  • abaisse la glycémie.
  • retarde l'hydrolyse des graisses et participe à l'accumulation de graisses dans les dépôts graisseux.

Une production insuffisante d'insuline peut conduire au diabète. Cette maladie est considérée comme une maladie incurable et dangereuse. Les principaux signes de cette maladie sont:

  1. Hyperglycémie - augmentation du sucre sérique.
  2. Glucosurie - glucose urinaire.
  3. Polyurie - une augmentation du volume d'urine excrétée par jour.
  4. Polydipsie - soif artificielle constante.

Carence en insuline et en glucagon

Lorsqu'une personne mange, le glucose entrant est converti en énergie pour assurer le fonctionnement des cellules. Le glucose se trouve non seulement dans les bonbons, mais également converti à partir d'autres aliments contenant de l'amidon. C'est le foie qui produit le glucose.

L'insuline est synthétisée par les cellules du pancréas, tout en régulant la glycémie. Dès que la nourriture pénètre dans le corps humain, le taux de glucose augmente fortement et la production d'insuline commence. Si les taux de glycémie sont bas, les taux d'insuline diminuent également..

Le glucagon est la deuxième hormone produite par le pancréas. Il affecte le foie, entraînant la formation de réserves de glucose, qui pénètre ensuite dans le sang humain.

Si le pancréas ne produit pas suffisamment de glucagon ou d'insuline, le taux de glucose augmente et diminue régulièrement. Avec un manque de sucre dans le sang, une hypoglycémie se produit et les cellules alpha sont endommagées, il y a un manque de glucose. Cela cause des dommages au cerveau et aux organes internes. Pour stabiliser la glycémie, vous devez prendre des solutions de glucose.

Avec un manque d'insuline, le diabète sucré se produit et les îlots de Langerhans sont endommagés, ce qui ne peut plus produire d'insuline dans la quantité requise. Une personne se voit prescrire un traitement avec une substance antidiabétique - l'insuline, qui abaisse la glycémie. L'action de l'insuline peut être divisée en 2 fonctions principales:

  1. Diminution de l'apport en glucose du foie et du sang.
  2. La mise en œuvre de la capture du glucose par d'autres organes, principalement les muscles et les graisses.

Un peu sur le diabète

La médecine considère le diabète sucré comme une maladie courante et complexe, entraînant une perturbation du pancréas..

Avec cette maladie, il y a une violation des fonctions de l'organe. Et si le diagnostic n'est pas opportun, il y a une menace pour la santé humaine. Distinguer le diabète de type 1 et de type 2.

Dans le diabète de la forme initiale, l'insuline est inférieure aux valeurs normatives ou à leur niveau, et la glucogone est légèrement supérieure à la norme. Le système immunitaire est détruit.

Le diabète de type 2 diffère de la maladie de type 1 par le temps qu'il faut à la glycémie pour chuter, ainsi que par l'excès d'insuline et de glucagon sanguin.

Si la maladie commence, des violations significatives de la fonction intrasécrétoire de la glande ne peuvent être évitées, comme dans la pancréatite.

Il existe plusieurs signes de diabète caractéristiques des types 1 et 2 de la maladie:

  1. Démangeaisons cutanées, en particulier autour des organes génitaux.
  2. Soif intense et constante.
  3. La personne se sent constamment fatiguée.
  4. Mictions fréquentes entraînant une déshydratation.
  5. Bouche sèche.
  6. Léthargie, somnolence, faiblesse.
  7. Respiration rapide, une odeur d'acétone peut être présente.
  8. Les lésions cutanées (plaies et égratignures) guérissent très lentement.
  9. L'homme perd du poids.
  10. Nausées, la personne vomit souvent.
  11. Tachycardie.
  12. La vision commence à décliner.

Si vous présentez l'un des signes ci-dessus de cette maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic. L'essentiel est qu'après avoir diagnostiqué un diabète, vous devez accorder une attention accrue au pancréas et suivre attentivement les recommandations du médecin..

Causes d'insuffisance et comment amener le pancréas à sécréter de l'insuline

Le pancréas dans le corps humain a deux fonctions principales: il participe au processus de digestion et régule la glycémie. Sans elle, la digestion normale des aliments et l'assimilation des substances nécessaires sont impossibles..

Le maintien d'un équilibre du glucose est tout aussi important, car il permet aux tissus de recevoir une énergie «rapide». Voyons pourquoi le pancréas arrête de produire de l'insuline et ce qui est nécessaire pour normaliser ce processus..

Qu'est-ce que l'insuline?

Par sa structure chimique, l'insuline appartient aux hormones peptidiques. Sa forme active contient deux chaînes de polypeptides qui sont liées par des ponts disulfure.

Dans le corps humain, cette substance fait le travail suivant:

  • aide le glucose entrant dans le sang à traverser le foie, les cellules graisseuses et musculaires;
  • active les composés enzymatiques impliqués dans l'oxydation du glucose dans les cellules;
  • inhibe la production de monosaccharides à partir de protéines et de graisses;
  • participe à la conversion du glucose en glycogène hépatique et musculaire;
  • stimule la synthèse des protéines et empêche la formation de cétones à partir d'acides aminés;
  • aide à former des triglycérides et à les déposer;
  • accélère le transfert de potassium et de magnésium dans les cellules.

Important! L'insuline est produite par les cellules bêta des îlots de Langerhans, qui sont situées de manière diffuse dans le pancréas. Ils sont un type spécial de structure qui n'a pas de canaux, contrairement aux cellules parenchymateuses du pancréas, et sécrètent l'hormone directement dans le sang.

Pour comprendre comment aider le pancréas à produire de l'insuline, vous devez comprendre comment elle est sécrétée. Cette hormone est produite en réponse à une certaine quantité de sucre entrant dans la circulation sanguine. Ses inhibiteurs sont le cortisol, l'ACTH, l'adrénaline. Une diminution de la production d'insuline se produit également en réponse à une augmentation de son taux sanguin au-dessus de la normale et à la suite d'une hypoglycémie..

Causes et symptômes du déclin

La question est logique de savoir pourquoi, dans certains cas, le pancréas ne produit pas d'insuline. On sait que cela est causé par diverses maladies et anomalies:

  1. Mauvaise nutrition avec suralimentation, prédominance de graisses animales, glucides facilement digestibles, produits de pâtisserie. Dans ce cas, l'organe ne peut pas supporter la charge élevée. Le jeûne et les régimes durs perturbent également le fonctionnement de la glande..
  2. Maladies dans lesquelles une atrophie cellulaire se produit: pancréatite chronique et aiguë, cholécystite, calculs et néoplasmes, conséquences des opérations.
  3. Sclérose vasculaire causant une ischémie cellulaire.
  4. Infections chroniques et intoxication, intoxication aiguë sévère.
  5. Troubles métaboliques.
  6. Caractéristiques héréditaires, anomalies congénitales de la structure du pancréas.
  7. Manque de protéines, zinc, excès de fer.
  8. Empoisonnement au cyanure.

Important! Un stress constant, un mode de vie malsain, l'abus d'alcool ou la consommation de drogues peuvent provoquer la destruction des cellules bêta et réduire la production d'insuline.

En cas d'échec de la production d'insuline, les symptômes suivants sont observés:

  • une augmentation du volume d'urine, surtout la nuit;
  • soif constante et bouche sèche;
  • perte de poids avec un appétit normal;
  • somnolence, faiblesse;
  • la peau qui gratte.

Comment amener le pancréas à produire de l'insuline?

Si les cellules bêta ne sont pas détruites par la maladie et conservent la capacité de produire de l'insuline, alors sa production peut être stimulée. Pour cela, certains médicaments sont utilisés:

    1. Januvia (sitagliptine) ou Galvus (vildagliptine). Ces médicaments bloquent l'action d'une enzyme (DPP-4) qui se lie au peptide-1 de type glucagon. Ce dernier est sécrété dans les intestins sous l'influence des aliments entrants et stimule la formation d'insuline. Les bloqueurs de la DPP-4 sont pris une fois par jour, mais ils ne fonctionnent qu'avec les repas. Cela empêche le développement d'une hypoglycémie..
    2. "Byeta" (exenatid) ou "Victoza" (liraglutid). Aide à stimuler la production d'insuline en augmentant la production de peptide de type glucagon. Ils sont également actifs exclusivement pendant la période des repas et n'affectent pas la glycémie basale. Administré de la même manière que l'insuline (par voie sous-cutanée).
    3. "Glucobay" (acarbose). Souvent utilisé dans le diabète de type 2 comme agent hypoglycémiant. Son mécanisme d'action est de ralentir l'absorption du glucose par les intestins et le processus de son assimilation. Cela aide à réduire le stress sur le pancréas. Mais l'acarbose n'a pas d'effet direct sur l'augmentation de la production d'insuline. Par conséquent, dans ce cas, il ne s'agit pas tant de savoir comment faire produire de l'insuline par le pancréas, mais de réduire le besoin du corps pour sa production..

Important! Les remèdes populaires n'aident pas avec les formes sévères de métabolisme du glucose et de production d'insuline. Par conséquent, ils sont principalement utilisés en complément du traitement pour réduire l'inflammation de la glande et améliorer la digestion..

Comment abaisser son niveau?

Un régime alimentaire et certains médicaments sont prescrits pour abaisser les niveaux d'insuline. Si un excès d'hormone est observé à la suite d'une tumeur, vous devez recourir à la chirurgie..

Régime

Une alimentation équilibrée à l'exclusion des aliments lourds et malsains: restauration rapide, graisses animales, produits semi-finis permet de maintenir l'équilibre du glucose dans l'organisme et la production d'insuline. Les glucides «rapides» sont interdits, notamment les sucreries, les pâtisseries, le miel, la confiture et le sucre.

La nourriture est mieux prise fréquemment et en petites portions. Le menu devrait inclure des fruits, des légumes et des aliments riches en fibres non sucrés. Les poissons marins gras, les haricots et les viandes maigres sont bénéfiques. Boire beaucoup de liquides tout au long de la journée.

Drogues

Pour normaliser le niveau d'insuline lorsqu'il augmente, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • inhibiteurs et antagonistes du calcium (utilisés pour normaliser la pression artérielle);
  • agents hypoglycémiants;
  • statines (pour contrôler les taux de cholestérol);
  • préparations enzymatiques qui facilitent la digestion et réduisent le stress sur le pancréas.

Si une hyperinsulinémie est observée en raison de l'apparition d'un insulinome, la seule issue est l'excision du néoplasme. Mais cette tumeur est extrêmement rare en pratique clinique..

Conclusion

Si le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline, des médicaments et d'autres méthodes de stimulation de la production d'hormones sont utilisés. Il est important pour une personne de reconsidérer son mode de vie et d'arrêter de boire de l'alcool. Une alimentation correctement sélectionnée contribue également à améliorer l'état du tissu endocrinien de l'organe..

Pour prévenir le problème, la pancréatite et d'autres pathologies du système digestif doivent être traitées en temps opportun. Dans le cas où les cellules de Langerhans cessent de fonctionner, une administration constante d'insuline est nécessaire.

L'insuline, l'hormone du pancréas: quelles cellules produisent l'hormone?

Pour un fonctionnement normal, le corps humain a constamment besoin de glucose. C'est la force vitale qui fournit l'énergie aux cellules. L'hormone pancréatique, l'insuline, maintient le glucose au bon niveau. Seulement, il aide les cellules à l'absorber pour leurs besoins énergétiques du sang. L'insuline est produite dans le pancréas 24 heures sur 24, mais la plupart de l'hormone pénètre dans la circulation sanguine après les repas. La perturbation de la production d'insuline dans le pancréas conduit au diabète.

Fonction hormonale pancréatique

Le pancréas produit de l'insuline. Sans cela, le métabolisme dans le corps est impossible. Les cellules bêta sont responsables de la synthèse de l'hormone. Ils contiennent:

  • les mitochondries sont une sorte de centrales électriques;
  • ribosomes, où se produit en fait la formation initiale de la protéine insuline à partir d'acides aminés.

En outre, le "blanc" entre dans le réseau de canaux de l'appareil de Golgi. L'assemblage des molécules y est terminé. Dans ce schéma général, les cellules bêta produisent de l'insuline..

Une hormone produite par le pancréas est libérée dans la circulation sanguine en réponse à une augmentation des taux de glucose. Le glucose, non absorbé immédiatement, se lie aux molécules de glycogène dans les muscles, le foie et le tissu adipeux sous-cutané. Le corps utilise ces réserves si beaucoup de temps s'est écoulé depuis le dernier repas ou après une activité physique active.

Le glycogène est à nouveau décomposé en molécules de glucose et l'énergie nécessaire à l'activité vitale pénètre dans les cellules. Lorsque les réserves musculaires et hépatiques sont épuisées, le corps commence à utiliser de la graisse, qui est décomposée en glycérine et en acides gras. Et vice versa, si les dépôts énergétiques des muscles et du foie sont remplis à pleine capacité (avec un excès de glucides simples), la conversion du glucose en graisse commence.

Le glycogène est synthétisé dans presque tous les tissus corporels, mais ses plus grandes réserves sont stockées dans le foie et les muscles. Après un entraînement sportif actif ou une autre charge comparable, le glycogène dans les tissus musculaires est rapidement consommé. Ses réserves sont restaurées pendant les périodes de repos et après l'ingestion d'aliments riches en glucides. Le glycogène dans le foie commence à se reconvertir en glucose si le corps n'est pas nourri pendant une longue période.

Le glucagon, qui est un antagoniste de l'insuline, est également impliqué dans le métabolisme. C'est cette hormone qui signale aux cellules hépatiques de leurs réserves de fournir du glucose dans le sang. Il est synthétisé par les cellules alpha des îlots de Langerhans, que contient le pancréas.

En plus de l'insuline, le pancréas produit des enzymes nécessaires à une digestion normale..

Travail d'insuline


Effets de l'insuline sur la cellule
La production d'insuline commence déjà lorsque nous voyons la nourriture et la sentons. Au fur et à mesure que les aliments sont digérés, du glucose en est libéré et pénètre dans la circulation sanguine, les cellules bêta augmentent la production d'insuline.Par conséquent, chez les personnes en bonne santé, les taux de sucre dans le sang se situent toujours dans la plage normale et ne dépendent pas de la quantité de sucré qu'ils ont mangée..

Un tel mécanisme est nécessaire pour qu'en cas de manque de glucose sanguin, la production d'insuline s'arrête et le sucre ne s'écoule que vers les organes les plus importants..

Le corps a besoin d'un peu d'insuline, même la nuit et pendant les périodes de faim, pour assurer l'absorption du glucose par le foie. Cette insuline est appelée basale ou de fond..


Taux d'insuline et de glycémie

Il existe également de l'insuline bolus. Il s'agit de la quantité d'hormone produite en réponse à la prise alimentaire..

N'oubliez pas que vous devez apprendre à calculer et à vous injecter une dose d'insuline en fonction de la quantité de nourriture que vous mangez. C'est pourquoi la formation sur le diabète de type 1 est si importante. Sans connaissance de votre maladie et des règles de comportement, un traitement adéquat est presque impossible..

Il est également très important d'évaluer le besoin d'insuline. Une personne non diabétique produit environ 0,5 U d'insuline par kg de poids corporel chaque jour. Pour un adulte pesant 70 kg, nous obtenons 70 * 0,5 = 35 U par jour.

Tableau - Le besoin d'insuline chez les patients atteints de diabète de type 1 à différentes périodes d'âge

PériodeDose d'insuline
Enfants avant la puberté0,7-1,0 U / kg / jour (généralement plus proche de 1 U / kg / jour)
La pubertéGarçons - 1,1-1,4 U / kg / jour (parfois même plus)
Filles - 1,0-1,2 U / kg / jour
AdolescentsFilles - moins de 1 U / kg / jour
Garçons - environ 1 U / kg / jour
Adultes0,7 - 0,8 U / kg / jour

Chez la plupart des patients, 1 à 3 ans après le début, le besoin d'insuline se stabilise et s'élève à 0,7-1,0 U / kg.

Comment le glucose est régulé

Les cellules bêta répondent à la glycémie. Lorsque les niveaux de glucose augmentent, les cellules bêta stimulent la production d'insuline. Les tissus musculaires et adipeux insulino-dépendants sont particulièrement sensibles au glucose. Ils représentent environ les deux tiers de la masse cellulaire du corps humain..


Si l'insuline est une hormone pancréatique qui a pour fonction d'abaisser la glycémie, toutes les autres hormones remplissent la fonction opposée, en l'augmentant..

La régulation hormonale est également réalisée par:

  • glucagon;
  • adrénaline;
  • glucocorticoïdes;
  • somatotropine.

En plus de la tâche la plus importante de réduire le taux de sucre, les effets de l'insuline sur le corps sont les suivants:

  • Augmente la perméabilité des cellules pour la pénétration du glucose dans celles-ci.
  • Favorise l'absorption des protéines.
  • Fournit la synthèse des acides gras dans le foie.
  • Aide les processus de régénération.
  • Aide à l'absorption des oligo-éléments.
  • Empêche les acides gras de pénétrer dans la circulation sanguine.

Le taux d'insuline dans le sang

Le pancréas produit constamment cette hormone, qui est importante pour les processus métaboliques. Cependant, la majeure partie est libérée après chaque repas régulier. Les normes d'insuline dans le sang varient en fonction de l'âge et du sexe:

  • enfants - 3-20 μU / ml;
  • personnes âgées - 6-30 μU / ml;
  • hommes et femmes - 3-25 μU / ml;
  • femmes enceintes - 6-26 μU / ml.

Si le pancréas ne sécrète pas suffisamment d'hormones, cela indique un dysfonctionnement. Lors de la détermination du niveau de l'hormone et de sa comparaison avec les valeurs limites, vous devez tout d'abord vous concentrer sur les valeurs de référence (données exactes) utilisées dans le laboratoire particulier où l'étude est menée..

Modification de la production d'insuline - causes, symptômes et effets

Le processus de production d'hormones est perturbé en présence de certaines maladies du pancréas. En particulier, la pancréatite entraîne des modifications du tissu organique. À la suite de l'inflammation, les cellules responsables de la production d'enzymes et d'hormones meurent et sont remplacées par du tissu conjonctif.


Si vous remarquez des symptômes de modification des taux d'insuline dans le sang, consultez votre médecin..

En conséquence, non seulement une insuffisance exocrine (problèmes de production d'enzymes alimentaires) se produit. Le pancréas et l'insuline sont incapables de produire la quantité requise.

Cependant, tous les patients ne développent pas de pathologie dans cette séquence. Il se trouve que les patients qui ont déjà reçu un diagnostic de diabète de type 2 commencent à souffrir de pancréatite.

Pourquoi un excès de sécrétion apparaît-il

Divers facteurs peuvent provoquer une augmentation de la production:

  • alimentation irrégulière et déséquilibrée, riche en glucides simples;
  • augmentation du stress physique et mental;
  • obésité;
  • carence en vitamine E et en chrome.

Le niveau de l'hormone peut augmenter en raison de maladies du pancréas (nous parlons d'une violation de la fonction endocrinienne de l'organe), du foie et de tumeurs dans la cavité abdominale, ainsi que pendant la grossesse. De faibles taux peuvent indiquer à la fois un épuisement physique banal (fatigue sévère) et l'apparition du diabète.

Pourquoi le pancréas ne fabrique pas d'insuline

Derrière le manque d'insuline, il y a la mort des cellules bêta qui la synthétisent en raison des attaques de notre propre système immunitaire. En raison d'un manque d'insuline, l'hormone pancréatique, les cellules sont incapables d'absorber le glucose et les taux de sucre dans le sang restent bien supérieurs aux niveaux acceptables.

La prévention des maladies

Au départ, vous devez subir un examen. Les procédures de diagnostic et la détection de la quantité d'insuline produite ont lieu à jeun, car lors de la consommation d'aliments, cette hormone augmente son volume dans le corps, avec des pathologies du pancréas, le diabète sucré. Les anticorps anti-insuline peuvent affecter les résultats des diagnostics.Par conséquent, s'ils sont présents dans le sang, des méthodes alternatives pour détecter la concentration de l'hormone (analyse du peptide C) sont recommandées..

L'apparition de problèmes avec une augmentation ou une diminution de la valeur de l'insuline se produit lorsque le travail de la glande pancréatique est détruit, car il est responsable de la performance de l'hormone.

Sur la base de la recherche, l'insuline dépend de la présence de sucre dans le sang, les organes, par conséquent, de tels problèmes sont souvent enregistrés chez les très obèses, ce qui conduit au développement du diabète.

Étant donné que l'insuline est une hormone pancréatique et que sa formation est effectuée en réponse à une augmentation du glucose dans la circulation sanguine, vous ne devez pas autoriser les sauts de glycémie pour éviter les changements, suivez les règles d'une alimentation saine pour la pancréatite..

Une table diététique choisie favorise la restauration de la fonctionnalité du pancréas et est un élément de soutien dans son emploi normal, de sorte qu'il n'y ait pas de problèmes de santé.

Règles qui nécessitent une mise en œuvre stricte afin de normaliser l'insuline.

  1. Évitez complètement les aliments contenant du sucre.
  2. Les aliments de base sont ceux qui ont un faible indice glycémique, car ils agissent comme une bonne mesure préventive contre les poussées d'insuline.
  3. Pour stabiliser le sucre, les grèves de la faim sont interdites, car cela entraîne de fortes poussées de sucre dans le sang et d'insuline..
  4. Il est possible de normaliser le sucre et l'insuline s'il n'y a pas plus de 3 heures entre les repas. Pour ce faire, préparez des collations avec des pommes, des fruits.
  5. Abandonnez les mauvaises habitudes, car elles affectent le pancréas, et elle sur la production d'insuline.

Si les facteurs négatifs sont affectés pendant une longue période, il y a un fort colmatage du corps avec des toxines, le patient est confronté à des poussées hormonales, qui conduisent à une maladie diabétique et à d'autres pathologies dangereuses. Les médecins recommandent parfois de nettoyer le corps des composants nocifs, de guérir, de réduire l'effet négatif sur le pancréas.

Pour éliminer les symptômes, un traitement avec des remèdes populaires et des médicaments est présenté, ce qui aide à simplifier la tâche..

Parfois, un phénomène inflammatoire est détecté - pancréatite du pancréas. La maladie se développe avec des symptômes désagréables et a une issue défavorable. L'inflammation se développe de manière aiguë et chronique, des manifestations destructrices dans le parenchyme de l'organe sont également enregistrées, un obstacle apparaît dans le travail du muscle cardiaque, des reins, du foie, du cerveau.

La production d'insuline par le pancréas est le travail principal de l'organe, elle est irremplaçable pour que tout le corps fonctionne correctement. Par conséquent, afin d'éviter les dysfonctionnements du pancréas, une prévention est effectuée et la nutrition est surveillée..

Traitement des troubles

Jusqu'à présent, la médecine n'a pas de réponse sans équivoque à la question de savoir comment forcer le pancréas à produire de l'insuline. Les recherches dans ce domaine se poursuivent et l'un des domaines prometteurs est la transplantation de cellules bêta. La procédure ne s'est pas encore généralisée en raison du coût élevé et des difficultés d'obtention du matériel des donateurs..


Des scientifiques de l'Université de Californie à San Francisco ont proposé leur version à ce sujet. Certains cas de diabète sont associés à une carence en oxygène des cellules bêta et à la perte de leur capacité à produire de l'insuline, selon une étude..

Une approche innovante de la gestion du diabète peut être basée sur ce principe. Cependant, les scientifiques n'ont pas encore fourni de résultats suffisants pour son utilisation. Par conséquent, il est extrêmement important de suivre strictement le schéma individuel d'insulinothérapie développé par le médecin traitant..

Sensibilité à l'insuline

La sensibilité du corps à l'hormone est importante pour déterminer dans quelle mesure une dose particulière d'insuline fera baisser la glycémie. Malheureusement, la même dose d'insuline n'a pas toujours le même effet sur la baisse de la glycémie..

Certains facteurs augmentent la sensibilité à l'insuline, d'autres diminuent.


Tableau - Facteurs affectant la sensibilité à l'insuline

La résistance à l'insuline signifie qu'il faut plus d'insuline pour ressentir le même effet hypoglycémiant. En d'autres termes, il y a une diminution de la sensibilité à l'insuline..

On sait depuis longtemps quelle glande produit de l'insuline. Mais quoi d'autre, à part le pancréas, produit de l'insuline dans le corps humain?

Ces dernières années, les substances incrétines ont suscité un vif intérêt - ce sont des hormones sécrétées par les cellules du tractus gastro-intestinal et stimulant l'action de l'insuline..

  • Peptide-1 de type glucagon (GLP-1);
  • Peptide analogue à l'insuline dépendant du glucose (GIP).

Cette dernière substance a un effet comparable à celui de l'insuline.

Principaux effets des incrétines:

  • augmenter la synthèse d'insuline après les repas;
  • améliorer l'absorption du glucose par les cellules, ce qui entraîne une baisse de la glycémie.

Il est prouvé que chez les patients diabétiques, cette substance continue à être synthétisée dans les mêmes quantités, tandis que les cellules bêta meurent. Le problème est que les incrétines sont dégradées très rapidement par les propres enzymes du corps..

Quel organe produit de l'insuline? La plupart des gens connaissent sûrement la réponse à la question, mais tout le monde ne connaît pas les caractéristiques du processus et les fonctions de l'hormone de stockage. La production d'une substance bioactive empêche non seulement le développement de la pathologie métabolique du diabète sucré, mais affecte également d'autres processus importants.

La sécrétion d'insuline se produit dans le pancréas, un organe assez grand du système digestif. Il est utile de savoir quels facteurs interfèrent avec la sécrétion du régulateur, dont le niveau affecte la concentration de glucose dans le sang. Des informations utiles intéresseront tous ceux qui souhaitent conserver plus longtemps la fonctionnalité du système endocrinien pour l'activité et la santé à tout âge.

Diabète

Si le pancréas fonctionne mal, le processus normal de production d'insuline est clairement perturbé. Il n'y a pas de protection à cent pour cent contre le diabète de type 1, car la prédisposition génétique joue un rôle énorme dans son développement. Mais la prévention du diabète non insulino-dépendant (type 2) peut et doit être suivie. La maladie se développe en raison d'un excès de glucides dans l'alimentation et de l'inactivité physique, c'est-à-dire d'un mode de vie sédentaire.

Quelles sont les raisons de la carence en insuline dans le diabète?

Une carence en insuline survient en cas de diabète de type 1. Dans le deuxième type de maladie, l'hormone est plus que suffisante, mais les cellules y répondent mal et, par conséquent, ne reçoivent pas de glucose en quantité suffisante. Le diabète auto-immun est dû à des attaques du système immunitaire des cellules bêta du pancréas et est associé à un facteur héréditaire.

Le premier type survient le plus souvent chez les jeunes. Elle est rarement diagnostiquée chez les personnes âgées qui, en raison du surpoids, de la malnutrition et des maladies concomitantes, souffrent principalement du deuxième type de maladie. Dans ce groupe de patients, une carence en insuline peut survenir si la maladie, due à un traitement incorrect prolongé, se transforme en première forme..

Thérapie d'insuline

Le diabète insulino-dépendant implique l'utilisation d'un régime individuel de prise d'insuline, qui est prescrit par un endocrinologue. Le moment et la quantité d'insuline à injecter sont déterminés en fonction des résultats d'une étude réalisée par le patient lui-même. Pendant au moins une semaine, il doit enregistrer l'évolution de la glycémie. Les indicateurs les plus importants sont les taux de glucose avant le coucher et le matin après le réveil.

Après avoir examiné les résultats de l'étude et les circonstances associées (habitudes alimentaires du patient, mode de vie et activité physique), le médecin traitant décidera s'il faut utiliser une insuline prolongée pour maintenir la glycémie à jeun et s'il faut injecter de l'insuline rapide avant les repas. Le schéma d'insulinothérapie sélectionné par le médecin est complété par une alimentation correctement équilibrée.

Comment éviter le diabète avec des maladies pancréatiques

Dans les maladies chroniques du pancréas, le risque de développer un diabète est élevé, mais il n'est toujours pas à 100%. Avec un traitement adéquat et rapide de la maladie sous-jacente, les complications sous forme de diabète peuvent être évitées. Souvent, le problème est d'ignorer les symptômes..

Le pancréas signale le problème avec des douleurs régulières. S'il n'y a pas d'autres symptômes, la douleur est arrêtée et le problème est considéré comme résolu. Et le travail de l'organe est déjà perturbé et le processus peut progresser lentement. Après quelques années, d'autres symptômes désagréables s'ajoutent au syndrome douloureux. Les brûlures d'estomac souffrent, il y a périodiquement des ballonnements.

Si le processus pathologique est allé trop loin, le patient perd l'appétit, il peut souvent être dérangé par la diarrhée. Les symptômes sont le résultat de la libération d'insuline des cellules bêta. Pour de tels symptômes, il est extrêmement important de consulter un médecin et de suivre un traitement après un examen. C'est le seul moyen de prévenir le développement du diabète de type 2..

Si les symptômes sont ignorés, les cellules du pancréas continuent de mourir. Avec une carence en insuline, la glycémie est maintenue au-dessus de la normale. Le diabète se développe, le pancréas continue de s'effondrer. Avec le traitement simultané de la pancréatite et du diabète sucré, il y a deux tâches importantes: restaurer le métabolisme des glucides et établir la production d'enzymes digestives.

Lorsque l'insuline est en excès

Lorsque le pancréas produit une augmentation de l'hormone, une trop grande partie de la substance est produite par les cellules, ce qui entraîne des problèmes de santé. Par conséquent, il est nécessaire de réduire les performances résultantes de l'hormone dans le corps..

La formation d'une production pancréatique dans un grand volume d'insuline est enregistrée en cas de maladie hépatique sévère, pathologie de Cushing.

Il est possible qu'avec un taux élevé, des changements douloureux soient stimulés, par exemple la maladie des ovaires polykystiques chez les femmes. Un signe caractéristique de la maladie pancréatique est l'augmentation du dépôt de réserves de graisse dans la zone péritonéale, et une obésité abdominale se forme..

Avec un excès d'indicateur, les plaies, les fissures, les égratignures guérissent longtemps, il est donc important pour les patients diabétiques de ne pas endommager la peau. Les tissus se régénéreront longtemps, se blesseront, les plaies s'enflammeront et s'envenimeront. De plus, selon ce schéma, un excès de l'indicateur conduit à l'apparition d'une gangrène des jambes due à des varices et des abcès trophiques..

Dans le cas d'un indicateur surestimé, le glucose diminue au minimum, le patient sera confronté à des accès de faim, des pulsations fréquentes, un rythme cardiaque rapide, des évanouissements.

L'insuline fait référence à une hormone qui régule la présence de sucre et est impliquée dans la production d'enzymes. S'il y a un écart avec la norme, cela signale la présence d'une maladie qui nécessite une élimination urgente.

Dans cet article, vous apprendrez:

Il est très important de savoir comment le corps fonctionne normalement afin de comprendre les changements qui se produisent en lui au cours du développement du diabète. La plupart des processus du corps humain sont contrôlés par des hormones. L'organe producteur d'insuline est le pancréas. L'hormone est synthétisée dans des cellules spéciales appelées cellules bêta.

Ces cellules sont situées dans la glande sous la forme d'amas isolés séparés. On les appelle les îlots de Largenhans.

En plus de produire de l'insuline, le pancréas synthétise également des enzymes digestives. En règle générale, cette fonction de la glande est inchangée et fonctionne bien sans anomalies uniquement chez les patients atteints de diabète de type 1..

Dans le second type, non seulement le diabète affecte l'état du pancréas, mais également de nombreuses maladies concomitantes (obésité, cholélithiase, gastrite chronique et autres), c'est pourquoi sa fonction peut changer de différentes manières..

Détermination des anticorps contre les cellules bêta du pancréas de quoi s'agit-il

La prévention des maladies

Au départ, vous devez subir un examen. Les procédures de diagnostic et la détection de la quantité d'insuline produite ont lieu à jeun, car lors de la consommation d'aliments, cette hormone augmente son volume dans le corps, avec des pathologies du pancréas, le diabète sucré. Les anticorps anti-insuline peuvent affecter les résultats des diagnostics.Par conséquent, s'ils sont présents dans le sang, des méthodes alternatives pour détecter la concentration de l'hormone (analyse du peptide C) sont recommandées..

L'apparition de problèmes avec une augmentation ou une diminution de la valeur de l'insuline se produit lorsque le travail de la glande pancréatique est détruit, car il est responsable de la performance de l'hormone.

Sur la base de la recherche, l'insuline dépend de la présence de sucre dans le sang, les organes, par conséquent, de tels problèmes sont souvent enregistrés chez les très obèses, ce qui conduit au développement du diabète.

Étant donné que l'insuline est une hormone pancréatique et que sa formation est effectuée en réponse à une augmentation du glucose dans la circulation sanguine, vous ne devez pas autoriser les sauts de glycémie pour éviter les changements, suivez les règles d'une alimentation saine pour la pancréatite..

Une table diététique choisie favorise la restauration de la fonctionnalité du pancréas et est un élément de soutien dans son emploi normal, de sorte qu'il n'y ait pas de problèmes de santé.

Règles qui nécessitent une mise en œuvre stricte afin de normaliser l'insuline.

  1. Évitez complètement les aliments contenant du sucre.
  2. Les aliments de base sont ceux qui ont un faible indice glycémique, car ils agissent comme une bonne mesure préventive contre les poussées d'insuline.
  3. Pour stabiliser le sucre, les grèves de la faim sont interdites, car cela entraîne de fortes poussées de sucre dans le sang et d'insuline..
  4. Il est possible de normaliser le sucre et l'insuline s'il n'y a pas plus de 3 heures entre les repas. Pour ce faire, préparez des collations avec des pommes, des fruits.
  5. Abandonnez les mauvaises habitudes, car elles affectent le pancréas, et elle sur la production d'insuline.

Si les facteurs négatifs agissent pendant une longue période, il y a un fort colmatage du corps avec des toxines, le patient est confronté à des sauts hormonaux qui conduisent à une maladie diabétique et à d'autres pathologies dangereuses.
Les médecins recommandent parfois de nettoyer le corps des composants nocifs, de guérir, de réduire l'effet négatif sur le pancréas.

Pour éliminer les symptômes, un traitement avec des remèdes populaires et des médicaments est présenté, ce qui aide à simplifier la tâche..

Parfois, un phénomène inflammatoire est détecté - pancréatite du pancréas. La maladie se développe avec des symptômes désagréables et a une issue défavorable. L'inflammation se développe de manière aiguë et chronique, des manifestations destructrices dans le parenchyme de l'organe sont également enregistrées, un obstacle apparaît dans le travail du muscle cardiaque, des reins, du foie, du cerveau.

La production d'insuline par le pancréas est le travail principal de l'organe, elle est irremplaçable pour que tout le corps fonctionne correctement. Par conséquent, afin d'éviter les dysfonctionnements et l'alimentation électrique est surveillée.

Cellules alpha pancréatiques

Un type important d'îlots sont les cellules alpha, qui sont d'une importance particulière dans les fonctions du pancréas, leur tâche est de produire l'hormone glucagon. La particularité du glucagon est qu'il est un antagoniste naturel de l'insuline et qu'il a des fonctions complètement opposées. Une cellule décompose les molécules de sucre polymère et libère le glucose résultant dans la circulation sanguine, fournissant au corps l'énergie nécessaire. Pour que l'approvisionnement énergétique du corps soit complet, ils doivent continuellement remplir leurs fonctions. La teneur en espèces alpha dans le nombre total de cellules d'îlots est assez élevée - plus de 20%.

Cellules bêta pancréatiques

Les cellules B ont le plus grand nombre d'îlots, elles représentent plus de 70%, le maximum du nombre total d'éléments d'îlots. Ils remplissent une fonction importante - ils produisent de l'insuline, la principale hormone des îlots. Les cellules bêta de la structure du pancréas sont grossières, situées dans la partie centrale des îlots. Leur tâche principale est de produire suffisamment d'insuline pour que la glycémie soit à un niveau normal. L'insuline aide le sucre à former du glycogène, ce qu'aucune autre hormone ne fait dans le travail des glandes endocrines. C'est une hormone unique et elle remplit une fonction très importante qui protège une personne du diabète sucré..

Anticorps contre les cellules pancréatiques

L'un des signes importants du diabète sucré, qui est détecté dans les tests sanguins, est la présence d'anticorps dirigés contre les cellules pancréatiques. Ils ne sont pas dans le sang d'une personne en bonne santé, mais leur moindre présence indique une prédisposition au diabète sucré. Les anticorps dans le pancréas jouent un rôle négatif - ils dégénèrent les cellules bêta, perturbent l'équilibre de l'insuline et du glycogène dans le sang. Cela provoque la formation d'un diabète auto-immun de type 1. Il est considéré comme une maladie des jeunes, alors que le diabète de type 2 ne se forme le plus souvent qu'avec l'âge..

Le diagnostic moderne permet, au moyen d'analyses:

  • déterminer la prédisposition au diabète sucré;
  • faire un diagnostic en temps opportun;
  • recommander une alimentation appropriée et des mesures préventives.

Pour les analyses, du sang prélevé dans une veine est utilisé. Par la suite, le sérum est libéré du sang, ce qui montre la présence d'anticorps.

Régénération des cellules pancréatiques

Il est désormais proposé de restaurer les foyers de nécrose apparaissant après la mort des cellules bêta en utilisant les dernières méthodes de traitement. Les fonctions du pancréas peuvent être restaurées grâce à la régénération des cellules B perdues, qui est obtenue par une thérapie spéciale. Il consiste en l'utilisation de cellules souches, qui ont montré un taux de survie élevé dans le pancréas. Après leur régénération dans un nouvel endroit, ils présentent les fonctions des cellules B et commencent à produire les mêmes hormones. Pour cette raison, peu de temps après la transplantation, une personne souffrant de pancréatite ou de diabète sucré commence à se passer non seulement de médicaments, mais même sans aliments diététiques..

Greffe (transplantation) de cellules pancréatiques

Des expériences montrent la possibilité de transplanter des cellules d'îlots, qui sont prélevées sur le pancréas d'un donneur d'organe. Avant la transplantation, ils sont nettoyés, traités et ensuite seulement sont introduits dans la glande de la personne malade affectée par la nécrose. L'implantation de cellules bêta par perfusion est très réussie, elles prennent activement racine dans un nouvel endroit, commencent à produire de l'insuline et remplissent pleinement leurs fonctions prévues.

Avantages de la nouvelle méthode de traitement:

  • la nécessité d'une administration constante d'insuline diminue;
  • le niveau de glucose dans les tests sanguins s'améliore;
  • le risque de développer une hypoglycémie sévère diminue;
  • élimine l'insensibilité à l'hypoglycémie.

La perspective des développements scientifiques montre la capacité des personnes malades à se libérer de la maladie et à mener une vie active épanouie.

Comment traiter le pancréas pour le diabète

Il n'y a qu'une seule réponse - sous la stricte surveillance d'un médecin. Seul un spécialiste qualifié peut choisir le schéma de traitement correct qui sera efficace dans un cas particulier. Pour s'assurer que le patient se sent bien, le médecin doit s'assurer que de l'insuline est fournie au corps sur une base régulière. Le patient s'engage lui-même à prendre les médicaments prescrits et à suivre un régime..

Dans le diabète sucré de type 2, les médicaments à base d'insuline peuvent être évités dans la plupart des cas. La production de l'hormone dans la bonne quantité est assurée par l'exercice physique et un régime alimentaire spécial.

Le régime doit être basé sur des aliments faibles en glucides.

Si une personne est atteinte de diabète de type 1, la situation est légèrement différente. Les scientifiques recherchent activement de nouveaux traitements. La tâche principale est de trouver des moyens de ressusciter les cellules bêta, en quantité suffisante pour le bon fonctionnement du pancréas.

Des recherches sont en cours dans les domaines suivants:

  1. Immunomodulation;
  2. Reproduction de cellules bêta;
  3. Greffe d'organe.

Chirurgie du pancréas pour le diabète sucré

La transplantation du pancréas pour le diabète sucré est considérée comme une opération difficile et dangereuse. Mais cette approche permet de réanimer la structure des cellules bêta.

Au cours des essais cliniques, les patients ont été transplantés avec des cellules de donneur des îlots de Langerhans, ce qui a aidé à restaurer la capacité du corps à réguler les niveaux de glucides. Pour la période postopératoire, un traitement immunosuppresseur est prescrit par un médecin..

Une autre méthode prometteuse est la xénotransplantation. Dans ce cas, le patient est transplanté un pancréas de porc. Avant la découverte de l'insuline, ses extraits étaient utilisés pour traiter le diabète.

Médicaments contre le diabète sucré contre le pancréas

Les pilules pancréatiques pour le diabète sucré constituent une partie importante du traitement thérapeutique. Le médecin doit prescrire des médicaments en fonction des tests et du bien-être du patient. Il est strictement interdit de s'automédiquer en prenant des médicaments conseillés par des amis ou des connaissances confrontés à un problème similaire.

Chaque organisme répond individuellement au traitement choisi. Si quelque chose a fonctionné pour votre ami, oncle, tante ou tout autre parent, cela ne veut pas dire que cela fonctionnera pour vous..

L'automédication peut entraîner une forte détérioration de la santé et une exacerbation des maladies chroniques.

Diabète

En cas de dysfonctionnement du pancréas, la production d'insuline risque fort d'être interrompue. Il est impossible de se protéger au maximum du diabète de type 1, car une prédisposition héréditaire est loin d'être la dernière importance dans son développement. La situation est quelque peu différente avec le diabète de type 2 non insulino-dépendant, qui se développe en raison d'un mode de vie inactif (hypodynamie), ainsi qu'en raison de la quantité abondante de glucides contenus dans les aliments inclus dans l'alimentation du patient. C'est juste ici que vous devez suivre une certaine prévention, ce qui aidera à prévenir la pathologie ou à empêcher sa progression ultérieure..

Quelles sont les raisons de la carence en insuline dans le diabète??

Il est courant de parler du manque d'hormone insuline lorsqu'il s'agit de diabète de type 1. Avec la pathologie du deuxième type, il n'y a pas de déficit hormonal, cependant, les cellules du corps y réagissent très faiblement et ne reçoivent donc pas de glucose dans un volume suffisant.

Le premier type est le plus souvent caractéristique des jeunes, mais le diabète de type 2 est le plus fréquent chez les personnes âgées. Cela est dû au fait que la maladie dans cette catégorie de personnes se développe dans le contexte d'un mode de vie inactif, d'une nutrition inadéquate, d'un surpoids, ainsi que de la présence de nombreuses autres maladies concomitantes.

Dans certains cas, le diabète de type 2 devient insulino-dépendant. Cela se produit généralement en raison du non-respect du régime alimentaire et du traitement prescrit. Le pancréas, en raison d'une charge constante, commence à perdre sa fonctionnalité, ce qui entraîne non seulement une perte de sensibilité des tissus mous à l'hormone, mais également un manque d'insuline elle-même. La seule façon de maintenir un bien-être humain normal est la seule insulinothérapie..

Thérapie d'insuline

Avec le diabète du premier type, l'insulinothérapie est indiquée au patient, elle ne peut être prescrite que par un spécialiste, car dans chaque cas, un schéma individuel est nécessaire. À quelle heure injecter l'hormone et dans quelle mesure le patient décide pour lui-même en fonction des résultats de recherches menées indépendamment. Pendant la semaine, il doit surveiller tous les changements de taux de glucose, et les plus importants sont précisément les indicateurs obtenus le soir, immédiatement avant le coucher, ainsi que le matin, immédiatement après le réveil..

Après avoir examiné les informations collectées et certaines autres caractéristiques concernant la nutrition, le mode de vie, le degré d'activité physique du patient, l'endocrinologue décide s'il est nécessaire d'utiliser une insuline prolongée pour maintenir une glycémie à jeun normale et s'il est nécessaire d'administrer de l'insuline rapide avant de manger. Le régime, sélectionné par un spécialiste, doit être complété par l'élaboration d'un régime alimentaire spécial..

Comment éviter le diabète dans les maladies pancréatiques?

Les maladies chroniques du pancréas augmentent considérablement le risque de développer un diabète. Cependant, avec une réponse rapide à l'apparition d'une pathologie particulière et le démarrage rapide de son traitement, le diabète peut être évité..

Le fait que des violations se produisent dans l'organe peut être compris par les symptômes caractéristiques de celui-ci: le patient a des douleurs spécifiques dans la région de l'hypochondre gauche, des nausées apparaissent, souvent accompagnées de vomissements. Dans le cas où seules des sensations douloureuses sont observées, il arrive le plus souvent qu'elles soient arrêtées et on pense que le problème a déjà été résolu de cette manière. Néanmoins, l'activité de l'organe est déjà perturbée, la maladie progresse progressivement et après un certain temps, d'autres symptômes commencent à se déclarer: brûlures d'estomac, ballonnements, nausées, diarrhée, perte d'appétit, etc. chercher une aide médicale: ce n'est que dans ce cas qu'il y a une chance de prévenir le développement du diabète de type 2.

Si toutes les manifestations cliniques de la maladie pancréatique sont ignorées pendant une longue période, ses cellules continueront de mourir. Dans un contexte de manque d'insuline, le taux de sucre est toujours trop élevé. En conséquence, le diabète se développe et l'organe continue de subir des processus de destruction. La restauration du métabolisme des glucides et la normalisation de la production d'enzymes digestives sont deux tâches importantes auxquelles le patient et le médecin doivent faire face lors du traitement de la pancréatite et du diabète sucré.

Quelles fonctions remplit le pancréas et où se trouve-t-il

Le pancréas, en taille, est la deuxième glande après le foie impliquée dans le processus de digestion. Il est situé derrière l'estomac dans la cavité abdominale et a la structure suivante:

  • corps;
  • tête;
  • queue.

Le corps est la partie principale de la glande, qui a la forme d'un prisme triangulaire et passe dans la queue. La tête couverte par le duodénum est quelque peu épaissie et située sur le côté droit de la ligne médiane.

Il est temps de déterminer quel département est responsable de la production d'insuline? Le pancréas est riche en amas de cellules qui produisent de l'insuline. Ces amas sont appelés «îlots de Langerhans» ou «îlots pancréatiques». Langerhans - pathologiste allemand qui a découvert ces îlots pour la première fois à la fin du 19e siècle.

Et, à son tour, le médecin russe L. Sobolev a prouvé la véracité de l'affirmation selon laquelle l'insuline est produite dans les îlots..

La masse de 1 million d'îlots n'est que de 2 grammes, soit environ 3% du poids total de la glande. Néanmoins, ces îlots microscopiques contiennent un grand nombre de cellules A, B, D, PP. Leur fonction vise la sécrétion d'hormones qui, à leur tour, régulent les processus métaboliques (glucides, protéines, lipides).

Le travail du pancréas dans le diabète sucré

Le pancréas est un organe important qui garantit le bon fonctionnement des systèmes digestif et endocrinien. Sans le suc pancréatique produit par la glande et certaines hormones, le métabolisme est perturbé. Si le pancréas ne remplit pas ses fonctions, après un certain temps, la personne ressent un malaise grave.

Le diabète sucré apparaît en raison d'un trouble de la fonction endocrinienne de l'organe. Le pancréas a une structure très complexe. Les îlots de Langerhans n'occupent que 2% de la surface de l'organe, et en fait ils sont responsables de la production d'hormones nécessaires à la normalisation du métabolisme.

Si les cellules bêta qui se trouvent sur les îlots sont détruites, il y a un manque d'insuline, une hormone qui traite le glucose. Un excès de celui-ci provoque un état hypoglycémique, et son manque entraîne une augmentation de la glycémie..

Diverses maladies sont à l'origine de dommages aux cellules bêta. Mais le plus souvent, la destruction des îlots de Langerhans est causée par une maladie aussi célèbre que la pancréatite. En raison du développement du processus inflammatoire, le pancréas cesse de libérer des enzymes dans le duodénum. Ils restent dans le corps de l'organe et commencent à s'auto-digérer..

La cause du processus inflammatoire est l'empoisonnement, le choc, la maladie fongique ou biliaire. Mais le plus souvent, la pancréatite est diagnostiquée chez les personnes qui abusent de boissons alcoolisées..

La pancréatite est dangereuse car il est facile de la confondre avec l'administration habituelle. L'attaque passe, personne ne demande de traitement. La maladie se transforme en une maladie chronique. L'inflammation détruit progressivement les cellules bêta, provoquant une carence en insuline.

Chez les patients, la question se pose souvent de savoir si le pancréas fait mal dans le diabète sucré. Puisque le diabète sucré et la pancréatite «marchent» ensemble, des douleurs dans l'abdomen supérieur gauche peuvent survenir lors d'une crise de maladie chronique..

Les conséquences d'un pancréas dysfonctionnel

http-equiv = "Content-Type" content = "text / html; charset = UTF-8 ″> href =" https://diabetik.guru/wp-content/uploads/2017/10/%D0%9F%D0 % BE% D1% 81% D0% BB% D0% B5% D0% B4% D1% 81% D1% 82% D0% B2% D0% B8% D1% 8F-% D0% BD% D0% B5% D0% BF% D1% 80% D0% B0% D0% B2% D0% B8% D0% BB% D1% 8C% D0% BD% D0% BE% D0% B9-% D1% 80% D0% B0% D0% B1 % D0% BE% D1% 82% D1% 8B-% D0% BF% D0% BE% D0% B4% D0% B6% D0% B5% D0% BB% D1% 83% D0% B4% D0% BE% D1% 87% D0% BD% D0% BE% D0% B9.jpg ”data-slb-active =” 1 ″ data-slb-asset = ”1395205266 ″ data-slb-internal =” 0 ″> L'insuline est une hormone pancréatique glandes. Il est responsable de la conversion du sucre en un composant énergétique, qui fournit au cerveau et aux autres organes et systèmes de l'énergie, ce qui permet au corps de fonctionner normalement..

Lorsque l'insuline n'est pas produite dans le corps humain, le diabète sucré de type 1 se développe. Il s'agit d'une maladie auto-immune du système endocrinien, le principal signe diagnostique est un état hyperglycémique - une concentration élevée de sucre.

Les principaux symptômes comprennent une augmentation ou une diminution de l'appétit, une fatigue chronique, une soif constante et une perte de poids. Avec une évolution prolongée de la maladie, une intoxication apparaît en raison de la dégradation des lipides - une odeur désagréable d'acétone de la cavité buccale, de la peau.

Le diabète sucré de type II est une maladie métabolique qui survient dans un contexte d'hyperglycémie. Une quantité suffisante d'insuline est produite dans le corps, ou un excès est observé, mais les cellules perdent leur sensibilité, en conséquence, le sucre s'accumule dans le sang.

Ces deux maladies sont chroniques et ne peuvent être complètement guéries. Le danger réside dans les complications:

  1. Microangiopathie et macroangiopathie.
  2. Polyneuropathie.
  3. Arthropathie.
  4. Cataracte.
  5. Rétinopathie.
  6. Néphropathie diabétique.
  7. Encéphalopathie, etc..

Malgré les noms similaires, les types 1 et 2 de la maladie ont des schémas thérapeutiques différents. Dans le premier cas, une insulinothérapie est prescrite, dans la deuxième option - un régime thérapeutique, du sport, un mode de vie sain. Si les méthodes non médicamenteuses ne fonctionnent pas, l'utilisation de comprimés est recommandée.

Un dysfonctionnement de la glande peut entraîner le développement d'une pancréatite aiguë - un processus inflammatoire d'un organe interne. La pathologie est caractérisée par un syndrome douloureux sévère, des nausées, des vomissements et une indigestion. En l'absence d'aide humaine, le risque de décès est élevé. Souvent, la pancréatite et le diabète sucré surviennent dans la même histoire (plus de 50% des cas).

Une carence ou un excès d'insuline peut déclencher le développement d'une tumeur - l'insulinome. Cette formation est le plus souvent bénigne, mais dans 15% des peintures elle se révèle de nature maligne..

L'insuline est une hormone qui régule le glucose dans l'organisme et participe à la production d'enzymes digestives. Les écarts par rapport à la norme sont un signal du corps sur la présence de toute pathologie, qui doit être traitée le plus rapidement possible.

L'insuline humaine est décrite dans la vidéo de cet article..

Niveau de sucre
L'homme
Femme

Entrez votre sucre ou sélectionnez le sexe pour les recommandations

Recherche introuvable

Indiquez l'âge de l'homme

Recherche introuvable

Indiquez l'âge de la femme

Recherche introuvable

Filtrer: ToutOuvrirSoluFerméEn attente de réponseTrierVuesRéponsesVotes

Qu'est-ce qu'un patch d'insuline?
Résolu Sergey demandé il y a 2 ans

393 vues 1 réponse. voter.

Est-il possible de remplacer l'insuline par des pilules pour le diabète de type 2?
Répondu par Natalia demandé il y a 2 ans

843 vues 1 réponse. voter.

Diagnostic de l'enfant
Ouvert demandé il y a 2 ans

472 vues 1 réponse. voter.

Ab aux cellules bêta du pancréas

Prix ​​950 RUB.

+ Prélèvement de sang dans une veine: 170 roubles

Ajouter au chariot

  • la description
  • formation
  • témoignage
  • Interprétation des résultats

Marqueur de risque de destruction auto-immune des cellules pancréatiques productrices d'insuline.

Des anticorps contre les cellules des îlots (cellules bêta) du pancréas, qui produisent de l'insuline, sont trouvés chez 70% des patients atteints de diabète insulino-dépendant lorsque les symptômes cliniques de la maladie apparaissent (contre 0,1 à 0,5% dans le groupe témoin de patients sans diabète).

Le diabète insulino-dépendant (diabète de type I) est dans la plupart des cas associé à des lésions auto-immunes des cellules bêta du pancréas, ce qui entraîne une altération de la synthèse de l'insuline et des modifications ultérieures du métabolisme des glucides..

Les anticorps contre les cellules bêta et / ou d'autres marqueurs auto-immuns (voir aussi tests: anticorps contre l'insuline, anticorps contre la glutamate décarboxylase - test # 202) peuvent être détectés des mois et des années avant l'apparition des manifestations cliniques du diabète insulino-dépendant.

Ils peuvent également être présents chez les proches parents de patients atteints de diabète de type I, ce qui est un indicateur d'un risque élevé de développer cette maladie..

Il a également été montré que l'apparition d'auto-anticorps contre les cellules des îlots chez les patients atteints de diabète de type 2 non insulino-dépendant peut prédire le développement d'un diabète de type 1 insulino-dépendant chez eux..

Aucune formation spéciale requise. Il est recommandé de prendre du sang au plus tôt 4 heures après le dernier repas.

Évaluer le risque de développer une pathologie auto-immune des cellules bêta du pancréas.

  • Évaluation élargie des personnes ayant une prédisposition possible au diabète de type 1.
  • Dans les cas difficiles, au moment de décider de la nomination d'une insulinothérapie pour le diabète de type I (en particulier chez les jeunes patients).
  • Examen de dépistage des donneurs potentiels d'un fragment pancréatique - membres de la famille d'un patient atteint de diabète de stade terminal IA.

Unités de mesure: titre.

  1. diabète sucré de type 1 (insulino-dépendant);
  2. prédisposition au développement du diabète insulino-dépendant;
  3. personnes en bonne santé (0,1 - 0,5%).

Massage thérapeutique


Le massage du pancréas dans le diabète sucré peut aider à normaliser le processus métabolique perturbé, améliorant ainsi le bien-être général du patient, ainsi que normaliser la circulation sanguine. Alors, comment faire fonctionner le pancréas dans le diabète sucré en utilisant le massage?

Avant de commencer le massage, vous devez vous rappeler qu'il doit être fait soigneusement dans le respect de toutes les règles et que vous devez absolument consulter votre médecin pour savoir si une telle procédure peut être effectuée ou non. Dans certains cas, cela peut être dangereux:. Lors d'une crise de pancréatite aiguë, le massage est catégoriquement contre-indiqué..
Pendant le massage, si une fatigue inattendue apparaît, elle est immédiatement arrêtée.
La présence de signes d'hypoglycémie, d'hyperglycémie, de manifestations de diabète décompensé et d'autres exacerbations de la maladie sont des facteurs qui doivent être consultés par un spécialiste concernant la pertinence du massage.
Si le médecin vous a donné le feu vert, vous pouvez le faire, mais n'oubliez pas que vous devez faire extrêmement attention à masser vous-même le pancréas.

La charge sur l'organe ne doit pas être excessive..

  1. Lors d'une crise de pancréatite aiguë, le massage est catégoriquement contre-indiqué..
  2. Pendant le massage, si une fatigue inattendue apparaît, elle est immédiatement arrêtée.
  3. La présence de signes d'hypoglycémie, d'hyperglycémie, de manifestations de diabète décompensé et d'autres exacerbations de la maladie sont des facteurs qui doivent être consultés par un spécialiste concernant la pertinence du massage.
  4. Si le médecin vous a donné le feu vert, vous pouvez le faire, mais n'oubliez pas que vous devez faire très attention à masser vous-même le pancréas. La charge sur l'organe ne doit pas être excessive..

Exercices de massage

Le massage thérapeutique ne peut pas être fait sur un lit ou un canapé, il est effectué uniquement sur le sol, vous devez donc vous approvisionner sur un tapis, ou utiliser une couverture ou une couverture comme literie:

  • Allongez-vous le dos sur un sol plat. Placez vos jambes à la largeur des épaules. Prenez une profonde inspiration, puis retenez-la et expirez immédiatement. Dessinez les muscles abdominaux, comptez jusqu'à trois, détendez-vous.
  • Allongez-vous sur le sol. Inspirez, retenez votre souffle, puis expirez. "Gonflez" l'abdomen, retenez votre souffle, comptez jusqu'à trois et détendez la cavité abdominale.
  • Lors de cet exercice, il est impératif de contrôler les sensations dans la zone du diaphragme. Prenez une profonde inspiration pour ressentir la tension en elle. Ensuite: tendez votre estomac, puis détendez-vous et essayez d'attirer les muscles en comptant jusqu'à trois. Ensuite, l'expiration et la relaxation sont effectuées..
  • Ce mouvement de massage nécessite une chaussette en éponge propre et une balle de tennis. Placez votre main gauche sur la zone de l'hypochondre gauche et appuyez fermement. En expirant, aspirez votre estomac, tout en massant la zone à problèmes en mouvements circulaires, en vous déplaçant progressivement vers les côtes. Aux moments d'arrêt de la respiration, il est nécessaire d'augmenter légèrement la pression et, lors de l'expiration, de s'affaiblir.

La variante ci-dessus du massage pancréatique dans le diabète aide à prévenir le développement de l'inflammation et améliore son état. N'oubliez pas de vérifier votre glycémie avant et après le massage.

Hormones produites par le pancréas

La synthèse correcte des hormones est d'une grande importance pour la santé humaine, car elle est la garantie d'un échange d'énergie normal. Cet organe produit du glucagon, de l'insuline et de la somatostatine.

Environ 70% des cellules du pancréas sont appelées cellules bêta, qui produisent de l'insuline, et 22% sont appelées cellules alpha, qui sont responsables de la fabrication du glucagon..

Insuline

Les cellules bêta, présentes dans les îlots pancréatiques, sont responsables de la production d'insuline. C'est une hormone protéique avec un poids moléculaire d'environ 6000 Da. Il se compose de deux chaînes polypeptidiques reliées par des ponts disulfure.

L'insuline, sous l'influence des protéases, est produite à partir de son précurseur, la proinsuline. La conversion d'une hormone en une autre est également réalisée dans les cellules bêta, présentes dans le pancréas..

La fonction principale de cette substance est d'abaisser la glycémie. Ceci peut être réalisé grâce à l'action simultanée dans plusieurs directions à la fois. Tout d'abord, l'insuline arrête la formation de glucose dans le foie, ce qui entraîne une augmentation de la quantité de sucre absorbée par les tissus du corps en raison de la perméabilité des membranes cellulaires.

Dans ce cas, sous l'influence de cette substance, la dégradation du glucagon, qui fait partie de la chaîne polymère des molécules de glucose, s'arrête. Si cette relation est interrompue, la glycémie commence à augmenter. Avec divers échecs dans le corps, il y a une carence en insuline, qui est sécrétée par le pancréas. C'est pour cette raison que le diabète sucré se développe. Cette maladie peut être mortelle si elle n'est pas traitée..

Glucagon

Cette hormone est produite dans les cellules alpha. Le glucagon fait référence à un polypeptide à chaîne unique avec un poids moléculaire d'environ 3500 Da. En plus des cellules alpha, il est produit dans la muqueuse intestinale, mais sa fonction est légèrement différente de celle de l'hormone synthétisée par le pancréas.

Le glucagon est responsable de l'augmentation des taux de glucose. Ce problème peut être résolu en stimulant sa synthèse dans le foie. De plus, cette substance assure la dégradation des lipides dans les tissus adipeux..

En conséquence, nous pouvons conclure que les hormones sécrétées par le pancréas remplissent des fonctions opposées. Cependant, ces hormones ne sont pas suffisantes pour maintenir des niveaux de sucre normaux. Pour que le corps fonctionne correctement, d'autres composés sont nécessaires que le système endocrinien produit - l'adrénaline, le cortisol et l'hormone de croissance..

Carence en insuline et en glucagon

Si le pancréas produit très peu de glucagon ou d'insuline, le taux de glucose fluctue constamment. Si l'insuline n'est pas présente en quantité suffisante, la personne développe un diabète sucré. Une carence en glucagon entraîne une hypoglycémie.

Dans le cas du diabète sucré, les îlots de Langerhans sont endommagés et perdent la capacité de produire de l'insuline. Parfois, le corps humain cesse simplement de répondre à cette hormone - c'est pourquoi les niveaux de glucose augmentent.

Avec le développement de l'hypoglycémie, les cellules alpha sont endommagées. Une carence en glucagon entraîne un manque de glucose, qui, à son tour, est lourd de dommages au cerveau et aux organes internes. Dans de telles situations, les patients doivent consommer des solutions de glucose, ainsi que des boissons à haute teneur en glucides..

Autres hormones

En plus de ces substances, le pancréas sécrète également de la somatostatine. Ce terme fait référence à une hormone polypeptidique qui est responsable de la suppression d'autres hormones produites par cet organe..

Ainsi, la somatostatine, qui est sécrétée par le pancréas, arrête la production d'hormones telles que l'hormone de croissance, l'insuline, le glucagon. Il est également capable de supprimer la synthèse d'hormones stimulant la thyroïde et d'autres qui sont synthétisées dans les organes digestifs..

En médecine, des médicaments à base de somatostatine sont utilisés pour traiter l'acromégalie, une maladie associée à une production excessive d'hormone de croissance. Il se manifeste généralement par une augmentation pathologique des os des pieds, du crâne, etc..

Les hormones synthétisées par le pancréas sont d'une grande importance pour le fonctionnement normal du corps humain. L'insuline, la somatostatine, le glucagon sont responsables de la normalisation des taux de sucre et assurent un métabolisme énergétique normal

C'est pourquoi il est si important de surveiller la synthèse de ces substances..

Auteur. Karnaukh Ekaterina Vladimirovna, spécialement pour le site Moizhivot.ru

Vidéo utile sur le pancréas

Gastro-entérologues dans votre ville

Traitement et prévention

Afin de déterminer si une personne est atteinte de diabète, le grand Hippocrate, avant de poser le diagnostic final, a toujours goûté l'urine du patient, elle s'est avérée sucrée. Les Chinois ont trouvé un autre moyen, ils ont observé des mouches et des guêpes qui étaient assises sur des plats contenant de l'urine, si cela se produisait, le diagnostic était confirmé.

La médecine moderne diagnostique le diabète, examinant également l'urine pour la teneur en sucre dans sa composition par des méthodes de laboratoire, et un test sanguin est également effectué.

Le traitement est prescrit par un médecin qui pose le diagnostic final et détermine le type de diabète dans le corps du patient:

  1. Pour les patients atteints de diabète de type 1, le traitement consiste à prescrire de l'insuline et des médicaments diététiques, ainsi qu'à traiter la pancréatite chronique.
  2. Pour le deuxième type, un régime pauvre en glucides et des médicaments qui ramènent les cellules à la sensibilité à l'insuline sont sélectionnés..
  3. Les femmes enceintes se voient prescrire un régime alimentaire et de l'insuline, tout autre médicament peut provoquer une déformation chez les enfants, le traitement est donc effectué sous la stricte surveillance d'un gynécologue et d'un endocrinologue.

Pour les diabétiques du deuxième type, le respect du régime alimentaire est attribué à vie. Une alimentation saine et l'exercice ont un effet positif sur le corps d'une personne diagnostiquée diabétique.