E. coli - symptômes et traitement

Types

Au cours d'une longue période de développement évolutif, une coexistence mutuellement bénéfique de divers systèmes s'est formée - microflore, micro-organismes et environnement.

Le résultat des processus évolutifs est la colonisation de tous les organes humains par divers micro-organismes et bactéries.

Un digne représentant de ces bactéries est une bactérie intestinale en forme de bâtonnet - Escherichia coli. Version abrégée - E. Coli, si infection.

caractéristiques générales

D'où vient E. coli et de quoi s'agit-il? L'Eshirehia est la principale flore aérobie de l'intestin humain. Il tire son nom du découvreur - le pédiatre Escherich, qui a isolé l'organisme des intestins des enfants. Ils ressemblent à des bâtons droits aux extrémités arrondies. Sur les frottis prélevés, au microscope, la localisation d'individus isolés ou situés par paires est clairement visible.

La température optimale pour le développement est de 37 degrés. À la suite de la fermentation, les enzymes décomposent les glucides en acide ou acide et gaz. Cultivez bien sur des milieux nutritifs simples. Cause de nombreuses maladies chez l'homme, appelées escherichiose.

Pour certaines personnes ordinaires, le fait même de la présence d'un bacille dans l'organisme si une infection provoque une alarme. Et, entre E. Coli participe à la lutte contre les bactéries pathogènes pénétrant dans le tube digestif, favorise activement les processus digestifs métaboliques, est lié au développement des fonctions protectrices du système immunitaire.

Les populations microbiennes du corps ont la propriété d'autorégulation, assurant l'équilibre écologique. Tout effet indésirable sur le corps humain provoque une réaction de la microflore. Sa quantité et sa qualité changent, ce qui conduit à un déséquilibre dans le corps.

À la suite de telles réactions, le système bactérien enzymatique est capable de cloner des souches d'E. Coli similaires et plus agressives qui provoquent des pathologies infectieuses - Escherichiose:


  • dans l'intestin - entérite (processus inflammatoires dans l'intestin grêle);
  • le développement de la colite (inflammation du côlon);
  • provoquer une diarrhée sécrétoire;
  • des lésions des muqueuses du tractus gastro-intestinal avec des entérotoxines provoquent des symptômes de diarrhée hémorragique;
  • processus inflammatoires dans le péritoine;
  • maladies de l'urètre;
  • pathologie pulmonaire;
  • processus inflammatoires dans la moelle épinière.

Facteur étiologique

La principale cause d'infection est la violation des normes d'hygiène..

Il existe deux types de transmission:


  1. 1) L'espèce aquatique est basée sur l'introduction de l'infection à coli dans le corps, par l'utilisation d'eau de mauvaise qualité ou non bouillie;
  2. 2) La transmission alimentaire de l'infection est due à l'ingestion d'aliments contaminés.
Les cas d'intoxication alimentaire ne sont pas rares. En raison de la pénétration dans le tractus gastro-intestinal, non seulement une souche agressive d'Escherichia, mais également ses déchets qui produisent des acides organiques. Les aliments contaminés par des toxines sont un poison pour le corps.

En faveur du facteur étiologique des troubles de l'hygiène, on retrouve souvent le fait que les femmes ont souvent une bactérie intestinale en forme de bacille et diagnostiquent une vaginose bactérienne lors du prélèvement d'un frottis sur un vygin. Un écoulement vaginal de couleur sombre avec une odeur spécifique apparaît.

Chemin direct vers le développement de la candidose. Cause:


  • sous-vêtements sales;
  • mauvaise hygiène des organes génitaux;
  • en utilisant du papier toilette de mauvaise qualité.
Pour la même raison, il existe de fréquentes manifestations de processus inflammatoires urétraux chez les femmes - une conséquence de la présence dans les voies urinaires et, par conséquent, dans l'urine d'E. Coli.

La localisation d'Escherichia dans la cavité urée provoque:


  • processus inflammatoire puissant;
  • dommages à la couche épithéliale supérieure;
  • manifestation de douleur intense et de brûlure;
  • envie fréquente d'uriner.

Symptômes d'Escherichia coli

La latence des infections peut durer jusqu'à une semaine. Pendant ce temps, les premiers symptômes de l'infection à E. coli peuvent ne pas apparaître.

La manifestation ultérieure est exprimée par des signes:


  • indigestion sous forme de diarrhée sévère;
  • vomissements verts;
  • fièvre et hyperthermie;
  • nausées et faiblesse périodiques;
  • perte d'appétit
  • manifestations de tiraillements dans l'abdomen.
En raison du nettoyage spontané de l'intestin, le tableau clinique peut disparaître au bout de quelques jours. L'infection des adultes par E. coli ne nécessite pas d'intervention d'urgence. Une attention médicale immédiate est requise pour les enfants soupçonnés d'avoir une infection, car la présence d'Escherichia chez les enfants est mortelle.

Variétés d'Escherichia coli

Le mécanisme d'action des bactéries intestinales dépend de la souche spécifique de l'infection à coli. Certains peuvent être dans le corps sans conséquences, d'autres, plus agressifs, provoquent une forme aiguë ou chronique de diarrhée.

Il existe cinq types d'E. Coli qui provoquent une infection intestinale:


  1. 1) Entérotoxigène Escherichia coli est une conséquence de la libération d'entérotoxines par un grand nombre de bactéries adhérées par les villosités à l'épithélium dans la partie inférieure de l'intestin grêle. Formez de vastes colonies. La formation d'une toxine thermostable de bas poids moléculaire favorise la libération dans la lumière intestinale du fluide biologique sécrété par les cellules.
    Manifesté par des vomissements, une gastro-entérite et une diarrhée sécrétoire.
  2. 2) E. coli entéropathogène espèce - cette espèce est la cause la plus probable de gastro-entérite chez les enfants. En pénétrant dans la couche supérieure de la membrane muqueuse de l'intestin grêle, la bactérie détruit son épithélium et ses villosités intestinales, perturbant l'absorption de l'eau et des enzymes nutritives. Se manifeste par un trouble intestinal sévère durant plus de deux semaines.
  3. 3) Enteroinvasive vue - (Shigella). Elle se caractérise par une diarrhée aqueuse abondante, des douleurs intestinales et des selles sanglantes. En raison de la pénétration, de la multiplication et de la destruction des cellules épithéliales intestinales. Chez les enfants, l'équilibre électrolytique est perturbé, ce qui menace le développement de la déshydratation.
  4. 4) Hémolytique le type d'infection est le type d'infection le plus grave qui provoque une dépression des fonctions motrices de l'estomac et des intestins, jusqu'à la paralysie des muscles lisses de ces organes. Détruit rapidement la couche muqueuse du gros intestin, provoquant une diarrhée sanglante (colite et colite hémorragique)
  5. cinq) Entérohémorragique type d'Escherichia - a la capacité de pénétrer rapidement dans les cellules épithéliales, provoque leur mort, provoquant une colite hémorragique et des pathologies rénales.

Infections urétrales

La formation d'infections uropathogènes à coli est due à la microflore intestinale. Pénétrant dans l'urètre, puis dans l'uretère, les bactéries se multiplient de manière intensive sur la partie transitionnelle de l'épithélium. Ceci est facilité par diverses anomalies anatomiques ou physiologiques qui empêchent l'écoulement normal de l'urine..

Chez les enfants de moins d'un an, les garçons sont sensibles à la maladie et les filles à la puberté. Le développement chez les filles est plus souvent associé au début de l'activité sexuelle. Les facteurs de provocation sont le manque d'hygiène et l'utilisation de la contraception mécanique.

E. Coli dans le sang

La pénétration de bactéries dans la circulation sanguine provoque une bactériémie. L'infection peut survenir en raison de l'invasion de bactéries et de l'entrée dans la circulation sanguine par la paroi intestinale, le tissu lymphoïde, le système respiratoire, lors de l'extraction dentaire et d'autres opérations.

Dans les maladies infectieuses, l'agent pathogène pénètre dans la circulation sanguine par des blessures et des égratignures sur la peau et la couche muqueuse interne.

Les manifestations cliniques chez les nouveau-nés sont exprimées:


  • violation du système de thermorégulation;
  • troubles psychopathologiques;
  • manifestation d'insuffisance respiratoire;
  • arrêt de la respiration pendant le sommeil;
  • vomissements, diarrhée et jaunisse;
  • augmentation et modification du tissu hépatique
  • troubles du sommeil.
Chez l'adulte, la bactériémie se manifeste:

  • hypotension artérielle;
  • convulsions;
  • altération de la diurèse

Inflammation de la moelle épinière

E. coli, assez souvent, est l'agent causal de la méningite chez les nouveau-nés, principalement chez les garçons nés avec un faible poids à la naissance.

Le tableau clinique est exprimé:


  • manifestation de somnolence,
  • fièvre et vomissements;
  • diarrhée et jaunisse;
  • troubles neurologiques résiduels.

Traitement Escherichia coli

La présence d'E. Coli est confirmée sur la base d'un examen bactériologique des matières fécales, des vomissements, des écoulements muqueux. Un test sanguin confirme ou réfute le développement de la septicémie.

Une solution liquide de réhydron et de sorbants est prescrite. Le respect des règles sanitaires, empêchant la multiplication des infections dans les aliments et l'eau, en sauvera beaucoup de la manifestation de l'escherichiose.

Quel médecin contacter pour un traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devriez alors demander l'avis d'un thérapeute..

E. coli (Escherichia coli): pourquoi il est dangereux?

E. coli (Escherichia coli), ou E. coli, est un groupe de bactéries qui vit dans les intestins des humains et de certains animaux.

La plupart des types d'E. Coli sont sans danger et aident même à maintenir la santé gastro-intestinale. Cependant, certaines souches peuvent causer de la diarrhée si vous mangez des aliments contaminés ou buvez de l'eau contaminée. Que sont-ils et comment les éviter?

E. coli dans l'urine et les intestins

Pour beaucoup d'entre nous, E. coli est exclusivement associée à une intoxication alimentaire. Cependant, certaines de ses variétés provoquent une pneumonie et la plupart des infections des voies urinaires. En fait, 75 à 95% de toutes les uroinfections sont précisément le «mérite» d'E. Coli.

Les bactéries liées à E. coli - Shigella - provoquent également les vomissements les plus forts, sécrétant une cytotoxine Shiga spéciale. Cette toxine endommage la muqueuse intestinale.

Danger de souche E. coli O157: H7

Une souche particulièrement puissante d'E. Coli, O157: H7, peut provoquer une insuffisance rénale aiguë si elle n'est pas traitée. D'autres symptômes comprennent:

sang dans les selles et l'urine;

confusion et délire;

Un patient présentant des symptômes similaires nécessitera une hospitalisation d'urgence et un long traitement dans un hôpital.

Comment pouvez-vous attraper E. coli??

L'intoxication peut être déclenchée par l'ingestion de seulement quelques bactéries E. coli dans l'estomac. Les voies d'infection les plus courantes:

Viande hachée ou viande hachée après un mauvais traitement thermique. La température la plus optimale pour la reproduction d'E. Coli est de 37 degrés Celsius, cependant, lorsque la température monte à 100 degrés, les bactéries meurent en une minute. Dans la viande d'un animal tué, E. coli pénètre le plus souvent par les intestins d'un animal infecté. Il est beaucoup plus facile de le détecter dans la viande hachée, car la viande de plusieurs animaux est prise pour sa préparation..

Lait non pasteurisé. Les produits laitiers sont traités thermiquement, notamment à cause d'E. Coli. E. coli pénètre dans le lait à partir du pis d'une vache ou de l'équipement de traite.

Légumes et fruits. Les légumes verts frais, les légumes, les fruits et les baies seront presque inévitablement contaminés par des bactéries, car l'eau brute est utilisée pour l'irrigation. Les bactéries pénètrent dans le sol et l'eau, en règle générale, à partir des engrais organiques et du fumier animal.

Autres aliments et boissons. Tout aliment non pasteurisé et mal lavé, qu'il s'agisse de jus de fruits, de yogourt maison, de fromage, peut également contenir E. coli.

Eau naturelle. Vous pouvez contracter une infection intestinale en avalant accidentellement de l'eau en nageant dans un étang, un lac ou même une piscine avec une chloration insuffisante. L'eau du robinet ordinaire est généralement sûre.

Les autres gens. Les porteurs d'infection eux-mêmes peuvent ne pas le remarquer pour le moment, tant que la bactérie n'est pas entrée dans leur corps. Il est particulièrement facile pour les nourrissons de moins d'un an d'être infectés, qui aiment sucer leurs propres doigts, divers objets et jouets. Portez une attention particulière à l'hygiène personnelle lors de la prise en charge de votre bébé!

Animaux. Le plus souvent, les ongulés et les ruminants sont porteurs d'E. Coli. L'infection est facile à contracter dans les zoos pour enfants, les expositions d'animaux ou lors de voyages à la campagne.

En règle générale, vous pouvez gagner E. coli dans votre propre cuisine. Par exemple, si, après avoir coupé de la viande crue avec le même couteau, vous hachez des légumes et des herbes qui ne seront pas cuits.

Symptômes de l'infection à E. coli chez les adultes

La période d'incubation d'E. Coli est en moyenne de 2 à 5 jours. Après cela, les symptômes typiques commencent:

diarrhée, dans certains cas avec du sang;

nausée et vomissements;

Il est caractéristique que E. coli ne provoque pratiquement pas de chaleur et de fièvre. Si cela existe, alors c'est insignifiant - jusqu'à 37,5 degrés. En ce sens, l'infection à E. coli est beaucoup plus facile à tolérer que la salmonellose. Cependant, les symptômes des deux infections sont généralement les mêmes et peuvent être facilement confondus..

Chez les personnes en bonne santé infectées par E. coli, tous les symptômes disparaissent généralement en une semaine. Cependant, il existe une complication grave: le syndrome hémolytique et urémique. Il s'agit d'une affection pathologique aiguë qui affecte les reins. C'est dangereux pour les personnes âgées et les enfants.

Analyse de E. coli dans l'urine et les matières fécales

La culture bactériologique est l'une des méthodes fiables de détection de l'echirichia. Pour cela, en règle générale, un échantillon de selles est prélevé. Il détecte plusieurs types de microorganismes pathogènes: staphylocoques, salmonelles, shigella, ainsi que des E. coli atypiques.

En outre, des traces d'E. Coli peuvent être trouvées dans l'urine, alors que le patient peut ne ressentir aucun symptôme. Mais normalement, une personne en bonne santé ne devrait pas avoir d'E. Coli dans l'urine..

En plus de l'urine et des matières fécales, E. coli peut être détecté dans les prélèvements génitaux, dans une plaie ouverte non cicatrisée ou dans un poumon affecté par une pneumonie..

Traitement pour Escherichia coli

Heureusement, l'infection disparaît généralement d'elle-même sans nécessiter de traitement spécial..

Certaines souches inhabituelles qui provoquent de la diarrhée (appelée diarrhée du voyageur) peuvent nécessiter un traitement antibiotique. Ils sont prescrits dans les cas modérément graves, lorsque le corps n'est pas en mesure de se débarrasser du micro-organisme pathogène lui-même..

Cependant, une diarrhée sanglante, de la fièvre et de la fièvre peuvent indiquer une shigellose. Dans ce cas, la prise d'antibiotiques est contre-indiquée, car elle peut provoquer une production encore plus forte de toxine Shiga et aggraver les symptômes..

Lors d'une intoxication alimentaire à colibacilles, il est important de se reposer et de boire beaucoup de liquide pour compenser la perte de liquide..

Ne prenez pas de médicaments contre la diarrhée en vente libre - ils ralentissent votre système digestif et empêchent l'infection de disparaître.

Lorsque vous vous sentez mieux, optez pour des aliments pauvres en fibres. Ne mangez pas de produits gras ou laitiers! Cela peut aggraver la situation.

Prévention d'E. Coli

L'infection à Escherichia coli est une maladie courante des mains sales. Par conséquent, pratiquez une bonne hygiène personnelle. Lave tes mains avec du savon et de l'eau:

avant de préparer la nourriture;

avant de préparer des préparations pour nourrissons ou des aliments pour jeunes enfants;

avant de ramasser des objets avec lesquels un petit enfant va jouer ou prendre dans sa bouche (tétine, sucettes, jouets, etc.);

après être allé aux toilettes ou avoir changé une couche;

après un contact avec des animaux - même s'il s'agit d'animaux domestiques;

après le traitement de la viande crue.

Vous devez également être prudent avec la nourriture:

    bien faire frire la viande (surtout les escalopes). La température à l'intérieur doit être d'au moins 71 degrés Celsius;

ne buvez que du lait pasteurisé, des jus ou du cidre;

laver soigneusement les fruits et légumes. Soyez particulièrement prudent avec les herbes (coriandre, persil, laitue, oignons verts, etc.) qui ont des racines.

Dans votre cuisine personnelle, vous devez suivre quelques règles de sécurité simples:

Lavage et traitement après chaque cuisson! Lavez toujours les couteaux et les planches à découper à l'eau chaude - surtout après avoir coupé de la viande crue.

Conserver cru et cuit séparément. Utilisez une planche pour trancher les fruits et légumes et une autre pour la viande et le poisson. Ne mettez pas la viande cuite dans la même assiette que la viande crue. Assurez-vous de le laver.

Nettoyez soigneusement après vous-même et lavez toutes les surfaces après chaque cuisson.

Il est également important de suivre certaines règles pendant les vacances. Si vous nagez dans un lac, un étang ou une mer, essayez de ne pas avaler l'eau. La même règle s'applique à la visite des piscines publiques et des parcs aquatiques - l'eau peut être contaminée, même si elle était auparavant chlorée.

Comment reconnaître E. coli à un stade précoce?

E. coli fait référence à une variété de bactéries qui peuvent se manifester comme des micro-organismes pathogènes ou exister sans causer de dommages, mais au contraire, contribuent à certains processus métaboliques. Puisqu'un grand nombre de variétés de ces micro-organismes ont été découverts, il est d'usage de les classer en souches ou en groupes individuels d'individus.

Raisons de l'infection

L'intestin humain déjà à la naissance contient certains types d'E. Coli, mais ils sont de type non pathogène et remplissent des fonctions très utiles, notamment pour créer une microflore optimale du tractus gastro-intestinal. Les bactéries de nature provocante pénètrent dans le corps de l'extérieur et les voies d'infection peuvent être variées:

  • Contact avec une personne porteuse de la maladie. Il suffit de ne pas se laver les mains, d'utiliser des articles d'hygiène générale. La bactérie pénètre d'abord à la surface des paumes, puis, avec la nourriture, dans le corps.
  • Aliments contaminés. Il peut s'agir d'eau non bouillie, de fruits mal lavés, surtout souvent E. coli aime s'installer dans la viande, les produits laitiers.
  • Dans de rares cas, sexuellement, en nageant dans l'eau, après avoir visité les toilettes publiques.

E. coli peut devenir l'agent causal non seulement des pathologies du tractus gastro-intestinal, mais également du système génito-urinaire, des voies respiratoires, des reins et d'autres organes.

Symptômes ou comment reconnaître une maladie?

Les premiers signes de prolifération bactérienne peuvent se manifester de différentes manières, car chaque souche a ses propres symptômes spécifiques. Il est possible de remarquer des changements dans le corps après trois jours, mais dans certains cas, le bacille apparaît après 7 à 10 jours.

Si nous considérons les symptômes d'E. Coli, il serait alors plus correct de les séparer en fonction du type de bactérie qui a provoqué les conditions pathologiques. Selon ce schéma, les souches les plus courantes peuvent être caractérisées par les caractéristiques suivantes:

  1. Variété entérotoxigène. Il se manifeste sous la forme de faiblesse générale, de vertiges. Au fil du temps, la diarrhée aqueuse se produit sans impuretés ni vomissements. La douleur vient dans les crises.
  2. Stick entérohémorragique. La maladie se développe selon le principe de l'entérocolite, la température peut ne pas augmenter, la diarrhée commence. Il y a des caillots de mucus dans les selles, avec un développement prolongé de la pathologie, des caillots sanguins apparaissent, certains tissus peuvent mourir
  3. Escherichiose entéroinvasive. Ils provoquent des douleurs dans l'abdomen et dans différentes parties. Diarrhée avec des impuretés de mucus, au début, elle peut être aqueuse, puis prendre une consistance pâteuse. Faiblesse, étourdissements, nausées, fièvre jusqu'à 38 degrés.
  4. Microorganismes entéropathogènes. Le plus souvent, E. coli chez les enfants est observé chez cette espèce particulière, en particulier chez les bébés jusqu'à un an, bien que des cas soient également enregistrés chez les adultes. L'infection est caractérisée par une diarrhée avec presque une eau, des selles fréquentes. Perte d'appétit, douleur intense, vomissements.

Chacun des types d'empoisonnement peut être traité avec succès, il est seulement important de commencer la lutte contre l'escherichiose le plus tôt possible, avant que les complications ne commencent.

Traitement

L'infection à Escherichia coli par symptomatologie coïncide avec certaines maladies du tractus gastro-intestinal.Par conséquent, afin d'établir la cause exacte de la pathologie, il est nécessaire de subir un certain nombre de mesures diagnostiques. Les principaux sont les analyses, les matières fécales, l'urine, le sang sont examinés, parfois des frottis et des raclures sont prélevés. Sur la base des résultats obtenus, une décision est prise sur la tactique de traitement, elle comprend généralement:

  • Prendre des médicaments antibactériens, dont l'action vise à éliminer précisément les agents pathogènes identifiés de la pathologie.
  • Analgésiques si la douleur est particulièrement intense.
  • Adsorbants. Ce sont des substances qui piègent les toxines et autres composés nocifs qui sont ensuite excrétés naturellement du corps. De telles actions aident à se débarrasser des signes d'intoxication apparus en relation avec l'activité vitale des bactéries..
  • Anti-inflammatoire. Recommandé lorsque la colite se développe en raison de E. coli.
  • Préparations qui restaurent la microflore normale. Ils peuvent être prescrits après une cure d'antibiotiques ou en même temps.

En cas d'intoxication grave, le traitement est effectué à l'hôpital du service des maladies infectieuses, car la pathologie est contagieuse pour les autres. Cela devrait également être pris en compte par les patients qui ont refusé l'hospitalisation, car le contact avec des parents et des amis peut entraîner une infection chez eux..

Qu'est-ce que Escherichia coli?

Dernière mise à jour 22 janvier 2020 20:13

Temps de lecture: 5 min

Royaume - "bactéries", appartiennent au type "probaeobacteria", classe "proteobacteria", inclus dans la famille "entiobacteria" et le genre Escherichia.

Ce sont des bactéries en forme de bâtonnets qui vivent sans oxygène (anaérobies). Leur fonction principale est d'empêcher la formation de micro-organismes nuisibles et de créer de la vitamine «K». Bien que certains E. coli pathogènes puissent provoquer des intoxications dangereuses telles que la dysbiose, l'indigestion.

Escherichia coli est une culture pure et isolée de bactéries (une grande accumulation de souches). Dès la naissance des enfants, ils s'installent dans les intestins et y restent pour le reste de leur vie. Certaines souches sont utilisées à titre prophylactique chez les jeunes enfants afin d'augmenter leur immunité..

Il existe deux types

«E. coli non pathogène» et «E. coli entéropathogène».

Les bactéries entéropathogènes Escherichia, c'est-à-dire E. coli, provoquent des maladies intestinales. En se connectant aux cellules externes du gros intestin, les bactéries prolifèrent et altèrent le fonctionnement normal de l'intestin. Une très grande quantité de liquide se forme, qui contient des électrolytes.

De plus, les E. coli pathogènes peuvent détruire les vaisseaux sanguins situés dans la membrane muqueuse (notamment dans le gros intestin), des formations sanguines denses et de la fibrine (pas de protéine globulaire) apparaissent, qui interfèrent avec le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins dans l'intestin. Pour cette raison, une «colite hémorragique» apparaît.

Si ces bactéries pénètrent dans la cavité abdominale, cela peut donner lieu au développement d'une «péritonite». Et en pénétrant dans le sang, la bactérie peut provoquer la formation de pus dans la vésicule biliaire, dans les reins, dans la glande mammaire..

E. coli (pathogène) infecte les reins et les organes urinaires. De plus, E. coli, avec d'autres bactéries, peut provoquer une inflammation des organes féminins (vagin, ovaires) et masculins (testicules, épididyme ou prostate).

Un diagnostic dangereux chez les enfants «méningite», qui peut provoquer ces bactéries si elles pénètrent dans le corps d'un petit enfant lors de l'accouchement. Un «syndrome hémolytique et urémique» peut survenir chez un enfant, des personnes âgées ou des femmes (après la grossesse).

Qu'est-ce qui cause l'infection?

Le plus souvent, l'infection par cette maladie survient en raison de la nourriture (mauvaise conservation des aliments, traitement thermomécanique inapproprié, fruits et légumes sales ou non lavés, lait frais ou lait «acheté au bazar», manque d'hygiène personnelle).

Avec des maladies existantes (pancréatite, colite), ce diagnostic peut se développer (dysbiose intestinale). La prise de grandes quantités d'antibiotiques développe également des maladies (modifications de la microflore intestinale).

Symptômes causés par E. coli. Quelque part dans deux ou trois, l'infection sera connue.

La présence d'E. Coli entéropathogène (EPCP) est plus probable chez les enfants (de moins d'un an). Les premiers signes: nausées, vomissements, diarrhée. L'enfant ne veut pas manger, l'estomac ne prend pas de nourriture, le sommeil est perturbé. Le processus de la maladie est long, mais léger.

Les symptômes des bactéries entérotoxigènes sont similaires à ceux des intoxications courantes. Il y a une diarrhée sévère, une sensation constante de nausée, une douleur intense dans l'abdomen. Les enfants et les adultes sont porteurs de la maladie.

Les bactéries entéro-invasives, entrant dans le gros intestin, se multiplient très rapidement et détruisent la paroi interne de l'intestin. Puis ils se retrouvent dans le sang. Il se manifeste sous la forme de selles aqueuses fortes mélangées à des écoulements sanglants, une douleur aiguë dans l'abdomen (en particulier le côté gauche).

Une bactérie entérohémorragique infecte les capillaires de la muqueuse du côlon et provoque une «colite hémorragique». Dans les cas difficiles, une "nécrose" (destruction de l'épithélium) se développe. Fèces avec de gros caillots sanguins.

Les Escherichia coli hémolytiques et urémiques surviennent en raison d'une faible immunité. Les symptômes d'empoisonnement sont sévères. Des caillots sanguins apparaissent dans les selles. Une «nécrose» se développe, une insuffisance rénale, la miction peut diminuer, puis s'arrêter complètement. Les globules rouges (érythrocytes) sont endommagés, les taux d'hémoglobine diminuent.

E. coli chez les enfants

Chez les nouveau-nés, les maladies associées à ces bactéries sont assez douloureuses. Symptômes d'Escherichia coli: fièvre, nausées, selles molles. Augmentation de l'acidité (acidose) et du taux de toxines exogènes (toxicose).

Tous les symptômes déshydratent le corps de l'enfant, ce qui entraîne une perte de poids brutale. En fin de compte, la destruction des parois intestinales peut disparaître si la maladie n'est pas guérie à temps.

Dans le contexte de la dysbiose, une vaginose bactérienne peut survenir. Cela se produit en raison d'une diminution des lactobacilles bénéfiques et d'une augmentation de l'environnement pathogène, E. coli affecte négativement le corps.

Symptômes: odeur nauséabonde, décharge abondante.

Diagnostique. Aux premiers symptômes, consultez un spécialiste, faites des tests sanguins, des tests d'urine, des écoulements purulents (le cas échéant). Les propriétés antigéniques des bactéries E. coli sont déterminées. Une analyse de l'activité biochimique déterminera à quel groupe appartiennent les bactéries.

Comment traiter?

Le traitement consiste à éliminer la microflore pathogène et à normaliser la microflore intestinale normale.
Respect d'un régime alimentaire spécifique. Retirer les aliments marinés, salés, frits et fumés, ainsi que le lait frais et les fruits et légumes crus de l'alimentation habituelle.

  1. Inclure la gelée, la viande bouillie (non grasse), la bouillie (flocons d'avoine, riz, millet);
  2. Buvez beaucoup de liquides. Eau sous n'importe quelle forme (sauf brute). Décoctions à base de plantes (camomille, millepertuis);
  3. La prise d'antibiotiques est prescrite par le spécialiste traitant. Des bactériophages sont utilisés. Certaines souches incluses dans les médicaments. Ils sont utilisés pour traiter la dysbiose. Ou sont-ils prescrits des probiotiques.

"Thérapie pathogénétique" - l'introduction dans le sang de solutions spéciales pour la désintoxication et l'ajustement du niveau de liquide dans le corps (en cas d'endommagement du tractus gastrique ou de modification de la fonction rénale).

Si la maladie commence, un compte-gouttes contenant une solution saline est prescrit. Les produits laitiers fermentés (kéfir, yogourt, crème sure) sont prescrits dans le menu habituel, qui rétablissent la microflore intestinale normale.

Lorsque ces bactéries se retrouvent dans l'urine des femmes enceintes. Prescrire certains antibiotiques, compléments alimentaires pour renforcer l'immunité.

«Thérapie lactose négative» chez les nouveau-nés. Il produit des vitamines K et B, aide à absorber le fer et le calcium et participe aux processus métaboliques de l'organisme. Avec une détection accrue, cela entraîne une forte formation de gaz, l'estomac n'accepte pas la nourriture, des douleurs dans le ventre, des aliments non digérés dans les selles.

Les spécialistes prescrivent certains médicaments contenant des probiotiques.

La «thérapie hémolytique» est la prescription de médicaments «sorbants» pour rétablir l'équilibre perturbé dans le corps. Les antibiotiques sont très rarement prescrits aux enfants, ils se débrouillent avec des bifidobactéries, des bactériophages ou des probiotiques.

Le traitement de cette infection est appelé de soutien. Étant donné qu'E. Coli est sensible à presque tous les médicaments antimicrobiens, les antibiotiques aident encore et empêchent la maladie de progresser. Ce n'est pas de la prévention (car ce n'est pas possible), mais le traitement du syndrome hémolytique et urémique.

Si un empoisonnement a été transféré, en particulier à E. coli, les gens risquent d'avoir des complications. Tous les tests doivent être effectués pour un certificat de récupération complet. En cas de complication: le taux d'érythrocytes diminue, il y a œdème, hypertension artérielle. Vous devez contacter d'urgence un spécialiste.

Prévention d'E. Coli

Amélioration de l'hygiène (mains toujours propres, eau bouillie, légumes et fruits lavés, serviettes et articles personnels propres, serviettes humides et sèches). Orientation vers des médecins en temps opportun, au stade initial, la maladie est plus facile et plus rapide à guérir qu'à un stade avancé.

Un traitement thermique (ébullition, cuisson) est nécessaire, différents produits sont traités (coupés) sur leur planche à découper, les produits finis sont enveloppés dans un film, utilisation de filtres.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Les produits laitiers. Le kéfir est bouilli dans un bain de vapeur (bain-marie), on obtient du fromage cottage et du lactosérum lui-même, qui doit être bu trois fois par jour pendant un demi-verre.

Le lait aigre et le kéfir contiennent de nombreuses bonnes qualités pour la normalisation de la microflore intestinale.

Une poire de terre ou un topinambour est coupé en petits morceaux, rempli de lait et d'eau, mélangé avec du beurre, suivi de farine de blé. Tout est mélangé, vous pouvez manger avec des cuillères.

La potentille a la capacité de tuer ces bactéries. Une petite quantité est bouillie avec de l'eau, refroidie et consommée dans un tiers de verre, trois fois par jour.

Pour vous débarrasser de l'inflammation, vous devez verser de l'eau en série et faire bouillir pendant environ quinze minutes. Pris une cuillère à soupe trois fois par jour.

E. coli - symptômes et traitement

E. coli est un type infectieux de bactéries en forme de bâtonnet et les symptômes peuvent ne pas toujours apparaître immédiatement. Le microorganisme est capable de vivre, de se multiplier en l'absence totale d'oxygène direct.

Certaines variétés de bacilles provoquent des maladies graves. D'autres sont conçus pour protéger le corps humain des germes et des infections.

E. coli - les principaux symptômes

Les symptômes d'une infection intestinale classique à E. coli se développent généralement trois ou quatre jours après l'exposition aux bactéries. Les patients signalent une diarrhée aqueuse, une déshydratation, des crampes abdominales, une douleur ou une sensibilité dans l'abdomen.

Des nausées et des vomissements n'ont été signalés que chez quelques personnes. La fièvre accompagne généralement la diarrhée sanglante et la déshydratation. La muqueuse intestinale est considérablement enflammée.

Les patients atteints de cholécystite ou de cholangite à escherichiose se plaignent de douleurs dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen, de fièvre et de jaunisse. Dans les cas graves, une hypotension et des troubles neuropsychiatriques se développent également..

Il est possible de se débarrasser de ces signes de la maladie uniquement sous la supervision complète du médecin. La cholécystite se manifeste par de la fièvre (> 39 ° C), des frissons et peut être compliquée par un abcès hépatique.

Les patients présentant des abcès intra-abdominaux causés par E. coli peuvent avoir de la fièvre. Le spectre des manifestations cliniques varie des résultats non spécifiques de l'examen abdominal au choc septique sévère.

Les personnes atteintes de pneumonie à escherichiose ont généralement de la fièvre, un essoufflement, une augmentation de la fréquence respiratoire et une augmentation des mucosités dans les bronches.

Quelle est cette pathologie

Les bactéries Escherichia coli vivent généralement dans les intestins des personnes et des animaux en bonne santé. Ils font partie de la microflore normale, le principal habitant facultatif du côlon..

Le genre de micro-organismes porte le nom de Theodor Escherich, le médecin qui a décrit le premier E. coli. Les bactéries sont des bacilles à Gram négatif qui existent seuls ou par paires.

Les E. coli sont des anaérobies facultatifs dont le métabolisme est à la fois enzymatique (fermentation en l'absence d'oxygène) et oxydant. Ils n'ont pas la capacité de bouger ou sont mobiles en raison de la présence de flagelles.

La plupart des espèces (sérotypes, souches) sont inoffensives ou provoquent une diarrhée relativement courte. Mais certaines sous-espèces agressives, telles que E. Coli O157: H7, peuvent provoquer de graves crampes abdominales, des selles sanglantes et des vomissements..

Ces micro-organismes sont l'une des causes les plus courantes de nombreuses infections bactériennes courantes, notamment la cholécystite, la bactériémie, la cholangite, les infections des voies urinaires et la diarrhée du voyageur, ainsi que d'autres infections cliniques telles que la méningite néonatale et la pneumonie..

Traitement efficace - comment se débarrasser d'Escherichia coli

Comment se débarrasser d'E. Coli? Le montant des soins médicaux dépend de la gravité de l'infection. En plus des antibiotiques, des soins de soutien doivent être fournis: perte de liquide, oxygénation adéquate (traitement à l'oxygène pour E. coli) et soutien de la tension artérielle si nécessaire. Un débridement chirurgical peut être effectué sur des patients présentant un abcès intra-abdominal, une cholécystite ou une cholangite.

La méningite nécessite des antibiotiques tels que les céphalosporines de troisième génération (comme la ceftriaxone).

Avec la pneumonie à escherichiose, une assistance respiratoire (apport d'un mélange d'oxygène humidifié) et des médicaments antibactériens (fluoroquinolones) sont nécessaires.

La cholécystite et la cholangite nécessitent des antibiotiques tels que les céphalosporines de troisième génération. Pour les abcès intra-abdominaux, les agents antimicrobiens doivent également inclure: l'ampicilline et le sulbactam ou la céfoxitine. En cas d'infection sévère, la pipéracilline tazobactam, l'imipénem-cilastatine ou le méropénem peuvent être utilisés.

Les infections à escherichiose intestinale nécessitent un traitement de remplacement - l'introduction de liquides parentéraux avec des solutions contenant les électrolytes nécessaires. Les antibiotiques comprennent la doxycycline, le triméthoprime, les fluoroquinolones et la rifaximine. Ils réduisent la durée de la diarrhée de 24 à 36 heures.

Les patients atteints de maladies concomitantes (par exemple, le diabète) doivent suivre un traitement par lévofloxacine ou aztréonam pendant 7 à 14 jours.

Comment le virus se transmet

Comment Escherichia coli se transmet-elle? Parmi les nombreuses souches d'Escherichia, seul le sérotype O157: H7 produit une toxine puissante qui endommage la muqueuse intestinale, ce qui peut provoquer une diarrhée sanglante. L'infection se développe lorsque les bactéries sont avalées et, pour cela, un petit nombre de micro-organismes suffit.

Le moyen le plus courant d'attraper E. coli est de manger des aliments contaminés:

  1. Le bœuf haché. Lorsque le bétail est tué et transformé, les bactéries des intestins peuvent pénétrer dans la viande.
  2. Lait non pasteurisé. Les micro-organismes présents sur la mamelle ou le matériel de traite peuvent se retrouver dans le lait cru.
  3. Produits frais. Les fermes d'élevage peuvent polluer les champs où les légumes et les fruits sont cultivés. Les épinards et la laitue sont particulièrement courants.

Les excréments humains et animaux peuvent contaminer les eaux souterraines et de surface, y compris les ruisseaux, les rivières, les lacs et l'eau d'irrigation des cultures. Par conséquent, la maladie se transmet facilement..

Certaines personnes sont également infectées après avoir nagé dans des piscines ou des lacs contaminés par des matières fécales. Les bactéries peuvent facilement se propager d'une personne à l'autre, surtout si l'hygiène personnelle est mauvaise. Ceci est extrêmement important dans les familles avec de jeunes enfants..

Comment l'analyse est-elle effectuée

Le diagnostic final repose sur l'isolement du microorganisme au laboratoire bactériologique à partir des biofluides du patient. Ces derniers peuvent être des matières fécales, du sang, de l'urine, des expectorations ou d'autres liquides tels que le cerveau, les biliaires et le péritonéal. Le plus souvent, un échantillon de selles est examiné.

Les résultats de la coloration de Gram déterminent si l'organisme est à Gram négatif, mais les bactéries elles-mêmes ne se distinguent pas des autres bacilles aérobies à Gram négatif qui causent des maladies infectieuses similaires. E. coli pousse bien sur les milieux couramment utilisés tels que la gélose au sang.

Un test E. coli permettra de diagnostiquer avec précision.

Bactéries intestinales

Ces micro-organismes vivent généralement dans la lumière du tractus gastro-intestinal des humains et des animaux. La plupart des bactéries de cette espèce sont inoffensives et constituent en fait une partie importante d'un intestin humain sain..

Cependant, certains sérotypes sont pathogènes, ce qui signifie qu'ils peuvent provoquer des troubles, tels que la diarrhée ou des maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal..

Escherichia est composé d'un groupe diversifié de bactéries.

Les souches pathogènes sont classées en six sous-types qui sont associés à la diarrhée et sont collectivement appelées bactéries induisant la diarrhée:

  1. Shig-toxin-producteur (STEC) - peut également être appelé micro-organismes producteurs de vérocytotoxine (VTEC) ou entérohémorragique (EHEC). Les bactéries les plus courantes qui causent une intoxication alimentaire.
  2. Entérotoxigène (ETEC).
  3. Entéropathogène (EPEC).
  4. Enteroaggregant (EAEC).
  5. Enteroinvasive (EIEC).
  6. Dépendant de la diffusion (DAEC).

La bactérie E. coli se trouve souvent dans l'environnement quotidien des personnes.

L'apparition de l'agent pathogène dans la prostate chez l'homme

La défaite du système urogénital se manifeste souvent sous la forme de fièvre subfébrile et de dysurie. Les troubles urinaires chez l'homme sont caractérisés par une fréquence et une douleur accrues.

Les patients atteints de prostatite escherichiotique aiguë ou d'abcès de la prostate se plaignent de frissons, de fièvre soudaine (> 39 ° C) et de douleurs au périnée ou au dos. Prostate palpable sensible au toucher, gonflée, indurée et chaude.

La prostatite aiguë se manifeste également sous la forme de dysurie, de mictions urgentes et fréquentes. Certaines personnes peuvent souffrir de myalgie, de rétention urinaire, de malaise et d'arthralgie. Si le patient ne répond pas aux antibiotiques, il peut y avoir un abcès de la glande, qui peut être détecté à l'aide de divers tests.

Comment traiter E. coli dans la prostate? Le traitement consiste en un drainage chirurgical ou cutané ouvert. Les patients présentant un abcès de la prostate à E. coli ont une forte fièvre malgré une antibiothérapie adéquate et une motilité des glandes à l'examen rectal.

Les patients atteints de pyélonéphrite bactérienne concomitante ont des douleurs localisées dans le côté ou le bas du dos, de la fièvre (> 39 ° C) et une dysurie.

La condition peut être compliquée par un abcès nécrosant qui ne répond pas aux antibiotiques. Les patients atteints de diabète ou d'obstruction urinaire peuvent développer une bactériémie et une septicémie. Une maladie du tube digestif n'est pas moins dangereuse.

Manifestations chez les enfants

L'infection à Escherichia coli peut être légère et non spécifique chez les nourrissons et les tout-petits. Même chez les enfants plus âgés, les symptômes peuvent imiter ceux des maladies virales courantes, entraînant un diagnostic erroné ou un diagnostic retardé.

Des antécédents médicaux détaillés, y compris des informations sur une infection des voies urinaires par Escherichiose antérieure, peuvent aider à d'autres recherches diagnostiques..

Les enfants d'âge moyen atteints d'entérite bactérienne peuvent avoir de la fièvre, des vomissements, des douleurs abdominales ou une diarrhée avec ou sans sang et mucus. La constipation prédispose un enfant à une infection des voies urinaires et peut compliquer le traitement. En cas de maladie diarrhéique, une attention particulière doit être portée à la fréquence des selles au cours des 12 à 24 dernières heures, à l'apparence (par exemple, molles, aqueuses) et à la présence de sang ou de mucus..

Des symptômes particuliers sont affectés par une variété de bactéries:

  1. La diarrhée entérotoxigène est aqueuse sans sang, muqueuses ou leucocytes fécaux. Varie de léger à sévère.
  2. La maladie entérohémorragique va d'un simple trouble des selles à la colite hémorragique, souvent accompagnée de crampes abdominales et de vomissements. La fièvre est présente dans environ un tiers des cas.

Ce sont ces agents pathogènes qui sont des bactéries pathogènes..

Si un enfant éprouve des douleurs abdominales, leurs caractéristiques possibles doivent être évaluées:

  • lieu d'origine;
  • discontinuité
  • durée;
  • gravité et caractère;
  • facteurs de renforcement et d'affaiblissement.

Chez les nouveau-nés et les nourrissons atteints d'escherichiose des voies urinaires, de bactériémie ou de septicémie, les symptômes suivants peuvent être présents:

  • apnée;
  • léthargie;
  • hypothermie;
  • jaunisse;
  • fièvre;
  • une mauvaise nutrition;
  • la diarrhée;
  • irritabilité;
  • vomissement;
  • détresse respiratoire;
  • anxiété.

La méningite à Escherichia coli chez les nouveau-nés peut survenir sans signes évidents de lésions du SNC. Léthargie fréquente ou symptômes neurologiques anormaux et épisodes récurrents d'apnée.

Les nourrissons de moins de 4 semaines présentent de l'irritabilité, de la léthargie (léthargie), des vomissements, un manque d'appétit et des convulsions. Chez les enfants de plus de 4 mois, il y a une raideur de la nuque, des fontanelles serrées et de la fièvre. Les adolescents développent des maux de tête, des vomissements, de la confusion, de la léthargie, des convulsions et de la fièvre.

Pourquoi la maladie est-elle dangereuse?

La plupart des souches d'E. Coli sont inoffensives, mais le sous-type O157: H7 est une exception clé car ce sérotype provoque une diarrhée sévère, entraînant des lésions rénales et d'autres complications graves, y compris la mort.

Les personnes de tous les groupes d'âge sont sensibles aux bactéries; cependant, les personnes immunodéprimées, les personnes âgées et les jeunes enfants sont plus à risque. L'organisme des femmes enceintes est particulièrement sensible. Le bâton affecte les organes internes de la femme enceinte, ce qui est dangereux pour elle et le bébé à naître.

Par conséquent, en gynécologie, de nombreuses méthodes visent à identifier le pathogène. Par conséquent, il est impératif de traiter la maladie sous la surveillance d'un médecin; il n'est pas recommandé de choisir vous-même les médicaments.

Traitement Escherichia coli

Pour beaucoup, les mots «E. coli» provoquent des associations désagréables. Même si je dois dire que leurs variétés pathogènes représentent un danger pour l'homme. En science, E. coli est appelé E. coli ou bacille d'Escherich. Il peuple non seulement les intestins des humains, mais aussi les animaux, de plus, il s'installe dans les intestins d'une personne dès les premières heures de sa naissance et y vit jusqu'aux dernières minutes de sa vie..

Comme mentionné ci-dessus, seules les espèces pathogènes nuisent au corps, ce qui signifie qu'il y en a d'autres - non pathogènes, qui sont utiles. Le rôle des bénéfiques réside, par exemple, dans leur capacité à synthétiser un certain nombre de vitamines, ainsi qu'à absorber l'oxygène, contribuant ainsi à l'activité vitale des lacto bactéries, favorisant l'absorption du fer et du calcium.

Ici, cependant, il convient de noter que même ces bactéries bénéfiques ne causent pas de dommages uniquement dans les intestins. Mais, étant dans l'estomac, ils peuvent provoquer le développement d'une péritonite, dans le vagin - colpite, et s'ils maîtrisent la prostate masculine, cela se traduit par une prostatite. Escherichia coli peut passer d'une bonne aide à un ennemi pour d'autres raisons, par exemple lorsqu'un patient prend des antibiotiques pendant une longue période ou sans surveillance médicale appropriée. Ainsi, non seulement la microflore intestinale nocive, mais également bénéfique, est éliminée et l'équilibre entre elles est perturbé. L'escherichiose - les soi-disant bâtons nocifs - sont capables de provoquer des maladies dans tous les organes humains.

Vous pouvez être infecté par l'escherichiose de différentes manières. Par exemple, à travers l'environnement, ainsi que du porteur du bâton. Surtout, l'infection résulte d'une mauvaise hygiène, lorsqu'une personne mange de la nourriture avec les mains sales ou ne lave pas les fruits et légumes. Vous pouvez devenir propriétaire d'un bâton en nageant dans les plans d'eau, ainsi qu'en utilisant des produits laitiers et carnés de mauvaise qualité. E. coli est un ennemi très sérieux s'il devient et peut poser un grave danger pour la santé. Il est particulièrement dangereux pour les enfants de moins d'un an et les personnes âgées, entraînant souvent une insuffisance rénale et même la mort..

Diagnostique

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic:

Bactériologique

Des milieux nutritifs spéciaux sont utilisés sur lesquels le biomatériau est semé. Matériel pour cela pendant l'infection:

  • intestins - prélevés sur les excréments et le vomi du patient;
  • système urinaire - urine;
  • système reproducteur - frottis et raclures des muqueuses des organes génitaux.

Une fois l'identification de l'agent pathogène effectuée, sa sensibilité aux antibiotiques est déterminée. S'il y a des écarts dans les indicateurs du contenu du bacille dans les selles, le degré de dysbiose est défini. Ou, des souches nocives de l'agent pathogène sont détectées. La présence d'E. Coli dans l'urine du patient fournit une base pour le diagnostic de bactériurie. En cas d'absence de symptômes, un diagnostic peut être posé en détectant des micro-organismes à raison de 105 UFC / ml ou plus d'urine. Si le nombre est plus petit, il est attribué à la contamination. S'il y a des symptômes évidents de la maladie, l'indicateur d'urine peut être inférieur à celui indiqué en l'absence de symptômes.

Clinique générale

Il s'agit d'un complexe de méthodes de recherche qui comprend:

  • coprogramme;
  • analyses générales d'urine et de sang;
  • tests sanguins biochimiques, ainsi que d'autres méthodes.

Tous sont des méthodes de recherche complémentaires..

Instrumental

Ils comprennent plusieurs méthodes de diagnostic:

  • sigmoïdoscopie;
  • urographie;
  • échographie et autres.

Seule la recherche bactériologique peut diagnostiquer une infection intestinale L'isolement d'une culture pure d'une bactérie pathogène est difficile en raison de la présence d'Escherichia dans le matériel prélevé pour la recherche. Après tout, ils font partie intégrante de la microflore normale et leurs colonies sont similaires dans la croissance d'E. Coli nuisibles. La culture d'un microorganisme pathogène est déterminée par des caractéristiques morphologiques et biochimiques.

Symptômes

En pénétrant dans le tractus gastro-intestinal, E. coli provoque la diarrhée. Ses symptômes se distinguent par de vives douleurs à l'estomac, des selles fréquentes sous forme de diarrhée, souvent accompagnées de sang, et un malaise général du patient. Dans le même temps, il n'y a pratiquement pas d'augmentation significative de la température corporelle, en règle générale, elle ne dépasse pas 37 degrés. Chez les patients adultes, les vomissements ne sont presque jamais observés, malgré le fait que cela se produit toujours chez les enfants.

En raison du fait que l'équilibre de la microflore de l'intestin et de l'estomac est perturbé, la manifestation d'une maladie telle que la dysbiose peut être observée. Selon ses caractéristiques, il est similaire à la première maladie, mais les approches du choix du traitement sont différentes.

Traitement: Escherichia coli

Lorsque la diarrhée se développe, la première étape consiste à détruire le bacille pathogène. Les antibiotiques sont nécessairement impliqués dans le traitement. Puisqu'il existe plus d'une centaine de variétés d'E.coli nocives, avant de choisir le bon antibiotique pouvant affecter la bactérie, une inoculation spéciale est effectuée, qui déterminera ce.

En cas de dysbiose, le traitement doit viser à ramener la microflore à la normale, c'est-à-dire non pas la suppression avec des antibiotiques, mais au contraire, son règlement..

Cependant, tant dans le premier cas que dans le second, il est nécessaire d'arrêter la diarrhée qui en résulte. Après tout, c'est un point très important du traitement. Les selles fréquentes contribuent à la déshydratation, qui est une menace sérieuse, en particulier pour les jeunes patients. Les conséquences de la déshydratation peuvent être très graves et même mortelles. C'est pourquoi, lorsque la diarrhée survient, il faut boire souvent et beaucoup. Il est souhaitable que l'eau soit bouillie. Et ce sera encore mieux pour le patient s'il remplace l'eau ordinaire par des décoctions de camomille ou de millepertuis. Dans des situations particulières, les médecins peuvent prescrire les compte-gouttes appropriés.

Il est très important de suivre un régime pendant la période de traitement. Les patients adultes doivent contrôler strictement leur alimentation dès les premiers signes de diarrhée. Il est nécessaire d'abandonner complètement toutes sortes de viandes fumées, d'aliments salés et marinés, de lait et de crudités. Dans le même temps, reconstituer le régime avec des aliments épais: céréales de riz sans huile, chapelure, gelée, de préférence à base d'une décoction de poires et de pommes, poulet bouilli, bœuf.

Principes généraux de traitement

Lorsqu'un patient est placé pour un traitement hospitalier, un certain nombre de mesures organisationnelles et de régime sont prises. Si les intestins sont affectés, le patient reçoit le régime n ° 4, le système génito-urinaire - n ° 7. Un traitement approprié est recommandé, qui dépend de la présence de facteurs pertinents.

Certaines des thérapies qui composent le traitement de E. coli:

  • Antibactérien. Ce type de thérapie est considéré comme le principal lors du traitement médicamenteux de l'escherichiose. Il doit être prescrit sur la base d'un antibiogramme. En règle générale, les bactéries sont les plus sensibles aux médicaments appartenant aux groupes de l'amoxicilline, du nitrofurane et autres. Cependant, il faut se rappeler que seul un médecin peut déterminer quel médicament doit être prescrit au patient, ainsi que la posologie du médicament; la durée du traitement n'est déterminée que par le médecin. L'automédication est absolument interdite. Cela peut causer des dommages importants et irréparables à la santé.!
  • Pathogénique. Il est basé sur un certain nombre de mesures visant à éliminer l'intoxication et à restaurer le liquide perdu et à reconstituer les minéraux. Il est effectué par la méthode de thérapie par perfusion, à travers laquelle des solutions spéciales sont injectées dans le sang..
  • Symptomatique. L'utilisation de cette thérapie vous permet d'éliminer les syndromes pathologiques de la maladie..
  • Traitement par bactériophages. Cette méthode peut avoir un effet positif particulier lors du traitement des enfants, ainsi que des femmes enceintes. En règle générale, c'est avec eux et les probiotiques que commence le traitement de cette catégorie de patients. S'il n'est pas possible d'obtenir des résultats positifs de cette manière, une méthode antibactérienne avec la nomination de médicaments appropriés est recommandée. Dans ce cas, l'âge du patient, ainsi que le degré de dommage, doivent être pris en compte.

E. coli: traitement avec des remèdes populaires

Comme déjà noté, en cas de dysbiose, le régime alimentaire doit certainement contenir un ensemble de produits laitiers fermentés, qui contient la quantité nécessaire de bactéries importantes pouvant restaurer la microflore. Bran est également bon pour cela. En plus de rétablir l'équilibre de la microflore intestinale, ils contribuent à augmenter l'activité de la flore protectrice de l'estomac et des intestins. Parmi les produits laitiers souhaitables figurent divers fromages «bio», kéfirs et yaourts qui ne contiennent pas d'additifs aux fruits, de la crème sure. Aide également au traitement des remèdes populaires à base de produits d'origine animale et de diverses herbes.

Voici quelques recettes que vous pouvez préparer à la maison:

Les produits laitiers. L'action d'E. Coli pathogène conduit surtout à divers troubles digestifs, dont par exemple la dysbiose. Pour rétablir l'équilibre de la microflore intestinale, vous pouvez utiliser un excellent outil - le lactosérum caillé. Vous pouvez facilement le faire vous-même. Pour ce faire, prenez du kéfir, conservez-le jusqu'à ce que vous obteniez du lactosérum et du fromage cottage dans un bain-marie. Le sérum est très utile pour normaliser la digestion.

Le lait caillé a de nombreuses propriétés utiles. Pour préparer ce remède populaire simple, vous avez besoin d'un litre de lait. Nous le faisons bouillir et le refroidissons. Ensuite, un petit croûton de pain gris y est mis, tout cela est fermenté pendant 24 heures. À l'étape suivante, les craquelins sont pris et frottés avec de l'ail, après quoi ils sont placés dans du yogourt. Ca y est, la boisson est prête. Le produit est conservé uniquement au réfrigérateur et prend trois à quatre fois par jour.

topinambour. Il réduit parfaitement l'effet pathogène et est considéré comme un excellent remède populaire qui aide à normaliser la microflore intestinale. Pour préparer le médicament, vous devez prendre un quart de litre de lait et trois cents grammes de racines de poire en terre (il est souhaitable qu'elles soient pelées), plus une cuillère à soupe de farine de blé et deux cuillères à soupe de beurre. Le lait doit être dilué en deux avec de l'eau et porté à ébullition. Mais avant d'y jeter le topinambour, vous devez couper les fruits en petits cubes. Au fur et à mesure que les cubes deviennent mous, le lait devra être égoutté dans une autre casserole, ajouter le beurre et la farine. Le remède populaire est préparé, en pensant à remuer jusqu'à ce qu'il épaississe et ressemble à une sauce. Ensuite, le topinambour y est versé et saupoudré d'herbes. Il se révélera être un remède plutôt agréable et utile qui aura un bon effet sur le système digestif du patient..

Potentille d'oie. Il sert de base à la préparation d'un remède populaire qui aide efficacement à guérir l'action pathogène des bactéries. Possède également des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes. Pour faire une décoction, une cuillerée d'herbes est prise et remplie d'un quart de litre d'eau chaude. Ensuite, il est porté à ébullition et cuit pendant quinze minutes. Ensuite, le bouillon est infusé pendant la nuit, le matin, il est filtré et bu, en divisant le verre en trois doses: le matin à midi et le soir.

Infusion aux herbes. Il est préparé à partir de différents types d'herbes: agrimony - une partie est prise (graines avec de l'herbe), millepertuis - également une partie, camomille - deux parties, plantain et menthe poivrée - également en deux parties. Les ingrédients sont mélangés dans le volume d'une cuillère à soupe, puis brassés dans un pot d'un demi-litre. Ensuite, le pot avec l'infusion est bien emballé et attendu pendant une demi-heure. Le remède populaire se boit comme du thé. Il a un effet bénéfique sur la normalisation des selles, a les propriétés d'un analgésique doux, soulage les ballonnements..

Ficelle et mélilot. Si les plantes précédentes sont principalement utilisées pour traiter Escherichia coli, qui a affecté le système digestif, elles sont destinées à traiter les inflammations génito-urinaires et diverses connexes. Pour préparer le médicament, vous devez prendre dix grammes de mélilot ou une succession et verser 250 grammes d'eau bouillie glacée, puis évaporer pendant un quart d'heure dans un bain-marie. Un remède populaire préparé de cette manière aura un excellent effet anti-inflammatoire s'il est pris trois fois dans une cuillère à soupe.

La même méthode est utilisée pour préparer un remède populaire à partir de stigmates de maïs avec poteaux. Cela nécessitera dix grammes d'entre eux et deux cents grammes d'eau. Prendre par gorgée à intervalles de trois heures. Vous pouvez également préparer un médicament qui aidera à neutraliser les effets néfastes des toxines formées par Escherichia coli, en combinant le mélilot également avec des herbes telles que les fleurs de centaurée et de tussilage. Une cuillerée du mélange d'herbes est brassée dans un verre d'eau bouillante pendant un quart d'heure. Ensuite, il est filtré sur une double gaze et bu deux gorgées au moins six fois par jour.

Plus de recettes

Le traitement à base de plantes a toujours été très populaire non seulement dans le folklore mais aussi dans la médecine traditionnelle. Les herbes ont des propriétés différentes. Pour cette maladie, des herbes qui ont un effet antimicrobien sont utilisées. Avec leur aide, il est possible d'éliminer les bâtonnets pathogènes, tandis que les bâtons utiles restent indemnes. Bon pour guérir le tussilage des feuilles d'E. Coli, la racine de calamus, le millepertuis, la camomille. En plus des herbes, la dysbiose en médecine traditionnelle est traitée avec succès avec des canneberges, des cynorrhodons, des myrtilles. Ils font une merveilleuse boisson aux fruits, gelée ou bouillon.

Si le patient a une diarrhée avancée, des remèdes préparés à base de millepertuis, de camomille et de calendula aideront à faire face. Les graines d'oseille de cheval ont une excellente propriété de fixation. À ces fins, vous pouvez également utiliser de l'écorce de chêne ou des cerises. La peau de grenade aide à bien faire face à la maladie - son effet est amélioré si vous la faites bouillir, par exemple, avec des raisins secs et buvez à la place du thé.

La valeur du miel pour de nombreuses maladies est connue depuis longtemps. Ce produit ne fait pas exception dans le traitement de cette maladie. Il est particulièrement utile comme moyen d'éliminer la dysbiose et la diarrhée. Le miel supprime un grand nombre de bâtonnets pathogènes, aidant à restaurer la microflore de l'estomac. Bien sûr, ce produit a également ses inconvénients - il n'est pas recommandé aux patients qui y sont allergiques..

La prévention

Comme vous le savez, toute maladie peut être beaucoup plus facile à éviter que de gérer son traitement pendant longtemps et de manière persistante. Par conséquent, une attention particulière doit être accordée à la prévention de cette maladie. De plus, il comprend les règles élémentaires de précaution et d'hygiène que chacun doit respecter. Tout le monde sait probablement que les denrées périssables doivent être conservées au réfrigérateur pendant une certaine période. Quelqu'un a-t-il des doutes sur le fait que vous ne pouvez pas manger de fruits et légumes non lavés? Ou boire de l'eau d'une source inconnue? Mais tout le monde ne le fait pas dans la bonne mesure. Par conséquent, l'infection ne peut être évitée qu'en respectant strictement les règles d'hygiène personnelle. La nourriture doit être bien cuite et les mains doivent être propres avant de manger.

E. coli est un anaérobie facultatif - c'est-à-dire qu'il a la capacité, fondamentalement, de se développer sans présence d'oxygène. Cependant, même lorsqu'il est exposé à l'apport d'oxygène, il reste viable. Les bâtonnets ont la forme de bactéries avec des extrémités arrondies, jusqu'à 3 microns de taille. Certains types de souches sont assez mobiles, car ils ont des flagelles, mais pour la plupart, ils ne sont pas capables de bouger et de mener une vie immobile.

Pour activer la croissance d'E. Coli, la température optimale est estimée à environ 37 degrés. La bactérie a une bonne résistance dans l'environnement extérieur, est capable de maintenir une viabilité à long terme dans les matières fécales, l'eau, le sol. De plus, il a la capacité de se reproduire dans un certain nombre d'aliments, comme le lait. En même temps, les températures élevées sont destructrices pour elle. Par exemple, dans un liquide bouillant, sa mort se produit instantanément. Il faudra un quart d'heure pour que les bactéries meurent à 60 degrés. C'est pourquoi l'ébullition devrait prendre l'une des principales places dans la prévention de cette maladie. Différents types de désinfectants peuvent détruire rapidement, par exemple, une solution de chloramine, de formol.

finalement

E. coli est un microorganisme répandu. Il provoque de nombreux problèmes dans les systèmes digestif, génito-urinaire du patient, car il peut être localisé sur le tégument de la peau et des muqueuses de divers organes, sans être une variante d'un écart par rapport à la norme.

La bactérie a été découverte à la fin du XIXe siècle par le bactériologiste allemand T. Escherich. Chez les animaux à sang chaud, si l'on prend en compte l'ensemble de la microflore intestinale, ils représentent environ un pour cent. Escherichia coli sont d'un grand avantage. Lorsqu'un nouveau-né s'installe dans le corps, il vit constamment dans le tractus intestinal et synthétise non seulement certains groupes de vitamines, mais ne permet pas non plus le développement de la microflore pathogène..

E. coli est localisé dans le gros intestin. Lorsqu'ils sont libérés dans l'environnement extérieur, ils restent viables pendant un certain temps. Ce facteur est pris en compte lors de l'examen des matières fécales. La principale voie de transmission de la bactérie étant la voie fécale-orale, il faut veiller à:

  • éviter les mains sales;
  • mauvaise hygiène de la préparation des aliments;
  • manger des légumes et des fruits non lavés;
  • viande non cuite et autres facteurs négatifs.

Comme déjà mentionné, toutes les souches de bactéries ne sont pas dangereuses pour l'homme, mais certaines sont capables de provoquer le développement d'intoxications alimentaires, de maladies du système génito-urinaire, et les plus dangereuses peuvent même entraîner la mort chez les enfants et les personnes âgées qui ont une immunité réduite..

Suivez les recommandations préventives et vous serez en bonne santé!