Dropsie de la vésicule biliaire

Types

La dropsie de la vésicule biliaire est une maladie de la vésicule biliaire qui n'est causée ni par des bactéries ni même par des virus, mais par une barrière mécanique. À la suite de la formation d'une telle barrière mécanique, un blocage banal d'un canal biliaire spécial se produit et, pour cette raison, une augmentation progressive de l'organe, son élargissement, se produit. Cette maladie grave est assez dangereuse: au stade initial, elle se manifeste rarement, mais après une augmentation significative de cet organe particulier, de nombreuses complications allant du saignement à la péritonite peuvent survenir.

Symptômes

Le danger de la symptomatologie est qu'il n'y a pas ici de précurseur qui pourrait donner un signal au corps que, en fait, quelque chose s'est mal passé dans le corps et que seules de petites douleurs paroxystiques deviennent les premiers symptômes, cela est assez similaire à la colique biliaire et devient souvent seulement perceptible au moment de l'augmentation extraordinaire de l'organe lui-même.

En outre, les sensations suivantes font généralement référence aux symptômes de l'hydropisie de la vésicule biliaire:

  • crampes musculaires abdominales;
  • spasmes intestinaux d'intensité variable;
  • un certain inconfort de l'œsophage et de l'estomac, accompagné de vomissements et de nausées;
  • température corporelle élevée;
  • douleur importante dans l'hypochondre droit, et ils peuvent facilement irradier vers l'épaule droite et l'omoplate droite.

Ces symptômes deviennent plus souvent plus prononcés après qu'une personne a mangé des aliments gras, ainsi qu'après quelques secousses pendant le transport..

Les raisons

Beaucoup de controverses ont surgi au sujet de l'apparition infectieuse de la maladie avec l'hydropisie de la vésicule biliaire, ils continuent à ce jour. Le processus infectieux ne mérite d'en être la cause que si c'est lui qui est devenu le prédécesseur d'une telle maladie. Ainsi, l'infection ne fait qu'augmenter le risque de contracter une telle maladie..

Les principales raisons sont toujours considérées comme le blocage de la voie biliaire pour plusieurs raisons:

1) en raison de la formation de sténoses cicatricielles;
2) en raison d'une certaine compression de l'extérieur (pression);
3) spécificité congénitale (le conduit lui-même a une courbure et une courbure incorrectes, qui s'écartent considérablement de la norme);
4) en raison de la formation d'une pierre ici.

Ce sont ces raisons qui deviennent des barrières mécaniques, en raison desquelles il y a un retard dans la sortie de la bile..

Traitement

Il faut tout d'abord appliquer un régime spécial - le régime 5, spécialement conçu pour un effet doux sur le système hépatobiliaire. Ici, il y a une restriction significative de la teneur en matières grasses, de la teneur en calories des aliments. Les aliments contenant des purines, des extraits, du cholestérol, des huiles essentielles, de l'acide oxalique et des aliments contenant des graisses oxydées pendant la friture sont exclus du régime. Le régime alimentaire comprend des aliments riches en fibres (légumes, fruits, céréales), des substances lipotropes (viande et poisson maigres, blanc d'oeuf, fromage cottage faible en gras, soja), des pectines (par exemple, des pommes), ainsi que des liquides. Tous les plats sont bouillis ou cuits au four et rarement cuits. Vous devriez également frotter les légumes riches en fibres et les viandes maigres. Et pas de plats froids, seulement chauds ou légèrement chauds

Le traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire peut être effectué de deux manières:

1. Si l'augmentation n'est pas si importante, des médicaments spéciaux sont utilisés et il s'agit d'antibiotiques à large spectre d'action, ainsi que d'hépatoprotecteurs avec UDCA, qui non seulement protègent le foie, mais rendent également la bile plus fluide, et seulement si ce traitement conservateur n'aide pas, l'approche suivante est utilisée.
2. Pour le traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire, deux types d'intervention chirurgicale sont utilisés:
1) Cholécystectomie classique - est une ablation complète de la vésicule biliaire (chirurgie par bandelette).
2) La laparoscopie est l'opération la plus populaire, la plus efficace et la plus douce, au cours de laquelle la vésicule biliaire est retirée par 3 petites incisions dans la cavité abdominale.

À propos de l'hydropisie de la vésicule biliaire

De nombreuses maladies sont pratiquement asymptomatiques pendant longtemps, détruisant imperceptiblement la santé humaine.

Un léger inconfort dans l'hypochondre droit ne cause pas de désagréments graves et est attribué aux conséquences d'une mauvaise nutrition.

En conséquence, le diagnostic n'est posé que lorsque la maladie se manifeste par des complications graves, souvent mortelles..

La dropsie de la vésicule biliaire se réfère précisément à de telles maladies. Il se développe très lentement et cela prend souvent des années entre le début du processus pathologique et les premiers symptômes évidents..

Quel est le danger de l'hydropisie de la vésicule biliaire, comment diagnostiquer et est-il possible de s'en remettre, en oubliant ce problème pour toujours?

Qu'est-ce que l'hydropisie de la vésicule biliaire?

La dropsie de la vésicule biliaire est une maladie non inflammatoire causée par une excrétion altérée de la bile de sa cavité dans le duodénum.

L'obstruction de la voie biliaire peut être soit complète (dans ce cas, la maladie progresse beaucoup plus rapidement), soit partielle, dans laquelle l'hydropisie se forme plus lentement.

À l'intérieur de la vésicule biliaire, son contenu s'accumule: mucus, exsudat. Il déborde, prenant une forme de poire. Un étirement constant entraîne une augmentation significative de la taille de l'organe, un amincissement de ses parois, ce qui entraîne des ruptures, des saignements et une péritonite.

Voici à quoi ressemble le schéma d'excrétion de la bile. Une violation en tout lieu conduit à la stagnation de la bile et à d'autres problèmes:

Bref historique médical

Comme beaucoup d'autres maladies, l'hydropisie de la vésicule biliaire a été décrite comme une unité nosologique distincte au 19e siècle. Il a été décrit par le médecin américain John Stout Bobbs, également connu pour le fait que c'est lui qui a effectué la première cholécystostomie en 1867..

Types et formes

Le flux d'hydropisie de la vésicule biliaire est compliqué et simple. En tant que complications de cette pathologie, il y a:

  • perforation des parois, saignement et développement d'une péritonite due à l'écoulement de bile dans la cavité abdominale;
  • empyème (suppuration de la vésicule biliaire);
  • cholangite (inflammation du canal biliaire);
  • inflammation du duodénum.

Prévalence et signification

Comme d'autres maladies de la vésicule biliaire, l'hydropisie survient généralement chez les patients plus âgés, mais parfois, surtout si elle est causée par des anomalies congénitales du foie et des voies biliaires, elle est diagnostiquée chez les enfants et les jeunes. Elle survient avec la même fréquence chez les hommes et les femmes..

Facteurs de risque

Les facteurs de risque qui augmentent la probabilité de développer une hydropisie de la vésicule biliaire comprennent les maladies et affections suivantes:

  • cholélithiase;
  • cholécystite chronique;
  • dyskinésie biliaire;
  • Déformation en forme de S de la vésicule biliaire et autres pathologies de sa structure.

Quelle est la menace d'hydropisie de la vésicule biliaire?

L'une des complications probables les plus graves de l'hydropisie de la vésicule biliaire est, bien entendu, sa perforation. La rupture des parois de l'organe et l'effusion de bile dans la cavité abdominale entraînent son inflammation. De plus, dans de tels cas, des saignements massifs se développent souvent, ce qui, comme tout saignement hépatique, est extrêmement difficile à arrêter..

Causes de la maladie

Divers facteurs peuvent entraîner une obstruction du canal biliaire. Tout d'abord, c'est la maladie des calculs biliaires - c'est la formation de calculs qui, dans la plupart des cas, est la cause de l'obstruction.

Les déformations de la vésicule biliaire et des canaux, les tumeurs bénignes et malignes qui compriment le canal et certains parasites tels que la douve féline peuvent également conduire au développement de l'hydropisie de la vésicule biliaire.

Cependant, de nombreux experts affirment que l'obstruction de la voie biliaire seule n'est pas suffisante pour l'hydropisie. Il a été prouvé expérimentalement que la ligature du conduit ne conduit pas à l'hydropisie de la vésicule biliaire, mais à son atrophie progressive..

Par conséquent, on pense que les maladies inflammatoires chroniques de la vessie jouent un rôle important dans son développement. La majorité des patients hospitalisés avec des symptômes d'hydropisie de la vésicule biliaire se sont avérés avoir une cholécystite concomitante..

Symptômes

Pendant longtemps, la maladie peut persister, pratiquement sans déranger le patient. Cependant, avec de graves violations de la perméabilité des voies biliaires, il se fait souvent sentir par les symptômes de la cholestase - stagnation de la bile. Ceux-ci inclus:

  • lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  • la peau qui gratte;
  • selles légèrement jaunâtres et urine foncée;
  • diminution de l'appétit.

Tous ces signes de la maladie ne sont pas toujours assez prononcés, dans de nombreux cas, ils restent au niveau d'un léger inconfort, et les personnes souffrant d'hydropisie les blâment sur les conséquences de la malnutrition..

Plus clairement, l'hydropisie de la vésicule biliaire se manifeste lorsqu'elle conduit à des coliques hépatiques, accompagnées des symptômes suivants:

  • douleur aiguë sous les côtes à droite, irradiant vers le dos et l'épaule droite;
  • nausées et vomissements, souvent mélangés à de la bile;
  • colique intestinale;
  • fièvre avec augmentation significative de la température corporelle;
  • tension musculaire abdominale.

Le plus souvent, ce sont les coliques hépatiques qui obligent le patient à consulter un médecin pour un examen plus approfondi. Très souvent, elle est causée par des secousses dans le transport, des activités physiques de toutes sortes, ainsi que par l'utilisation d'aliments frits ou d'aliments contenant beaucoup de graisses réfractaires, ce qui conduit à une sécrétion abondante de bile.

À la palpation dans la région du bord du foie, on trouve une formation ovale dense, immobile si la vessie y est attachée, et sujette à un léger déplacement si son fond dépasse au-delà du foie. Cela peut être à la fois indolore et douloureux, surtout si la palpation est effectuée lors d'une exacerbation du processus inflammatoire circulant à l'intérieur de la vessie..

Diagnostic et traitement

Étant donné que la maladie est le plus souvent pendant longtemps presque asymptomatique, au moment du diagnostic, la taille de la vésicule biliaire atteint généralement une taille significative. Par conséquent, le traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire nécessite presque toujours une opération pour l'enlever - cholécystectomie.

Ce n'est qu'avec une légère augmentation et une obstruction incomplète des conduits qu'un traitement conservateur est possible avec une surveillance constante de la dynamique de l'état du patient.

Définition de la maladie

Si vous suspectez une hydropisie de la vésicule biliaire, la première étape consiste à consulter un gastro-entérologue. Après un examen externe et une palpation pour clarifier le diagnostic, le médecin peut envoyer le patient pour une échographie, une tomodensitométrie et une IRM du foie et des voies biliaires, si nécessaire, une cholangiopancréatographie et une laparoscopie diagnostique sont également effectuées..

Une vésicule biliaire hypertrophiée et remplie de liquide sur l'échogramme est considérée comme une grande ombre sombre dans la région du foie, souvent hétérogène. Lors de l'examen laparoscopique, ses parois minces et surchargées sont clairement visibles.

Il est important de différencier l'hydropisie de la vésicule biliaire, dans laquelle elle est hypertrophiée en raison d'un débordement de liquide, et la maladie grave des calculs biliaires, dans laquelle une hypertrophie d'organe se produit en raison du grand nombre de calculs dans sa cavité.

Drogues

Le traitement médicamenteux de l'hydropisie de la vésicule biliaire n'est efficace que dans les formes plus bénignes et une évolution sans complications de la maladie. Le patient se voit prescrire des médicaments qui empêchent la stagnation de la bile dans la vessie, la diluent et facilitent le passage dans le duodénum en relâchant les muscles lisses du canal biliaire - agents cholekinétiques et cholépasmiques.

Souvent, dans ce cas, les médicaments suivants sont prescrits:

  • Cholécystokinine;
  • Hymecromon;
  • Holagol;
  • Sulfate de magnésium ou sel d'Epsom.

Cela signifie que la bile mince aide également à dissoudre les calculs formés dans la vessie, ce qui rétablit l'écoulement normal du contenu de la vésicule biliaire. En conséquence, avec leur petite taille et la possibilité de dissolution complète, il est possible de restaurer les fonctions de l'organe.

Chirurgie

Il s'agit du traitement le plus courant et le plus efficace de l'hydropisie de la vésicule biliaire. La chirurgie pour enlever un organe s'appelle une cholécystectomie. Elle est réalisée de deux manières: ouverte et laparoscopique.

La cholécystectomie ouverte est rarement réalisée et s'applique principalement avec un volume important de la vésicule biliaire. Il est plus traumatisant, laisse des cicatrices visibles et la période de récupération peut prendre plusieurs mois..

La cholécystectomie laparoscopique permet au patient de quitter l'hôpital après 2-3 jours, ne laisse pas de cicatrices, après cela, une complication aussi grave que la maladie adhésive ne se produit presque jamais. Les instruments sont insérés dans la cavité abdominale par de petites incisions, à travers lesquelles l'organe retiré est également retiré.

Après l'opération, dans la plupart des cliniques, une histologie des parois de la vésicule biliaire retirée est effectuée et une culture bactérienne est prélevée de son contenu pour détecter d'éventuelles malignités et infections.

Traitement avec des remèdes populaires

Avec l'hydropisie de la vésicule biliaire, l'utilisation d'une variété de remèdes populaires est inefficace. Cependant, en cas d'évolution simple de la maladie et d'obstruction incomplète du canal biliaire, il est possible d'utiliser des herbes médicinales qui fluidifient la bile. Il:

  1. Dymyanka.
  2. La tanaisie.
  3. Chardon-Marie.
  4. L'avoine.
  5. Épine-vinette.
  6. Armoise.

Il n'est pas recommandé de s'automédiquer et d'utiliser des décoctions et des infusions à base de plantes sans consulter un spécialiste: malgré le fait que les remèdes à base de plantes soient peu toxiques, s'ils sont mal utilisés, ils peuvent aggraver l'état du patient..

Régime

Toutes les maladies du foie nécessitent un régime et l'hydropisie de la vésicule biliaire ne fait pas exception. Tant dans le cas d'un traitement conservateur qu'après cholécystectomie, le régime n ° 5 de Pevzner est prescrit. L'utilisation des produits suivants est limitée:

  1. Viande grasse, beurre et huile végétale.
  2. Plats frits.
  3. Plats fumés et en conserve, abats.
  4. Champignons, légumes chauds et piquants qui irritent le tube digestif, épices.
  5. Café, thé, chocolat.
  6. Boissons alcoolisées.

La prévention

En présence d'anomalies congénitales de la vésicule biliaire et de son canal, la prévention consiste uniquement en un contrôle régulier de l'état de l'organe par ultrasons. La formation de calculs et l'obstruction mécanique des voies biliaires peuvent être évitées grâce à une bonne nutrition, une activité physique modérée et un contrôle du poids: un lien a été révélé entre la maladie des calculs biliaires et l'obésité.

Il est également important d'identifier et de traiter les processus inflammatoires chroniques affectant la vésicule biliaire au tout début..

Les prévisions

Même dans le cas de phénomènes stagnants prononcés, l'hydropisie de la vésicule biliaire ne menace pas la vie à elle seule. Cependant, ses complications, de l'empyème à la péritonite, sont souvent extrêmement dangereuses. Par conséquent, même avec ses stades bénins, une surveillance constante de l'état de santé est nécessaire, et avec une chirurgie plus grave.

Conclusion

En résumé, nous pouvons dire ce qui suit:

  1. Les causes de l'hydropisie de la vésicule biliaire sont assez diverses: il s'agit de pathologies congénitales des voies biliaires de la vessie, de tumeurs et de parasites, ainsi que de la maladie des calculs biliaires, qui conduit le plus souvent à son développement.
  2. La maladie dure longtemps sans symptômes prononcés.
  3. La méthode de traitement la plus efficace et la plus courante est la cholécystectomie, qui, en fonction de la taille de la vessie, est réalisée par une méthode ouverte ou laparoscopique..
  4. En soi, l'hydropisie de la vésicule biliaire ne met pas la vie en danger, mais ses complications peuvent être mortelles.

Dropsie de la vésicule biliaire

La dropsie de la vésicule biliaire est une maladie non inflammatoire causée par une obstruction partielle ou complète du canal cystique, à la suite de laquelle le mucus et l'exsudat s'accumulent dans la vésicule biliaire. La pathologie prend beaucoup de temps à se former, les symptômes peuvent être absents pendant une longue période. L'accumulation de grandes quantités de contenu provoque une augmentation de la taille de la vessie, un étirement et un amincissement de ses parois, un syndrome douloureux, une évolution compliquée (saignement, péritonite). Pour le diagnostic, une radiographie, une échographie, une tomodensitométrie des organes abdominaux, une CPRE et une laparoscopie sont effectuées. Traitement chirurgical - cholécystectomie.

CIM-10

  • Les raisons
  • Pathogénèse
  • Symptômes
  • Diagnostique
  • Traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire
  • Prévision et prévention
  • Prix ​​des traitements

informations générales

La dropsie de la vésicule biliaire est une maladie secondaire du système hépatobiliaire, caractérisée par l'accumulation de contenu liquide non inflammatoire dans la vésicule biliaire. Lorsque le calcul de la vésicule biliaire migre dans son conduit, les voies canalaires sont comprimées par une tumeur, un tissu cicatriciel ou des adhérences, une courbure congénitale du conduit, la vésicule biliaire est exclue des voies de sortie de la bile, cesse de remplir sa fonction.

Parfois, l'apparition de l'hydropisie peut être précédée d'une crise de cholécystite, mais le plus souvent cette pathologie se développe en dehors de la phase inflammatoire de la maladie de la vésicule biliaire. Le danger d'hydropisie de la vésicule biliaire réside dans le fait qu'elle se forme progressivement, progressivement, sans provoquer de gêne sévère chez le patient. Cependant, une hyperextension significative de la vessie peut entraîner une rupture avec le développement ultérieur d'une péritonite. Avec un diagnostic et un traitement rapides, le pronostic de la maladie est favorable, après l'opération, il existe une guérison complète.

Les raisons

La principale raison de la formation d'hydropisie de la vésicule biliaire est l'arrêt du passage de la bile de la vessie dans le canal cholédoque. La violation de l'écoulement de la bile peut survenir pour diverses raisons - lorsque le canal cystique est bloqué par une pierre chez un patient atteint de calculs biliaires, des caractéristiques congénitales de sa structure (tortuosité pathologique, courbures), la formation de sténoses cicatricielles, une compression externe. La principale condition préalable à une violation du passage de la bile le long du conduit est sa structure - elle est située dans l'épaisseur du ligament hépato-duodénal, entourée de tissu conjonctif lâche de tous les côtés. Le conduit lui-même est très mince, son diamètre ne dépasse pas 3 mm et sa longueur peut varier de trois à sept centimètres. Une telle structure permet une obstruction assez rapide de la lumière dans toutes conditions pathologiques..

Les opinions des chercheurs sur l'apparition infectieuse de la maladie diffèrent. Ainsi, lors de l'examen du contenu pathologique de la vésicule biliaire, les signes d'infection ne sont généralement pas détectés. Dans le même temps, les expériences d'un certain nombre de spécialistes sur la ligature du canal cystique n'ont conduit qu'à une atrophie de la vésicule biliaire et jamais à une hydropisie. Ainsi, on ne peut pas dire que pour la formation d'hydropisie de la vésicule biliaire, l'obstruction du canal est d'une importance décisive, et une infection chronique antérieure (cholécystite) joue également un rôle..

Pathogénèse

Si l'hydropisie de la vésicule biliaire s'est formée après la première crise de colique biliaire, le processus d'écoulement de la bile dans la vessie et sa vidange sont interrompus. La bile restant dans la cavité vésicale après l'obturation du canal est progressivement absorbée et l'épithélium kystique commence à produire activement du mucus et de l'exsudat, qui s'accumulent et étirent la vésicule biliaire. Ses parois deviennent nettement plus minces, mais la membrane séreuse ne change pas en même temps. En raison de la grande quantité d'exsudat, la bulle s'étire en longueur, prenant d'abord la forme d'un concombre, puis elle commence à se dilater dans la zone inférieure, prenant une forme en forme de poire. Après des attaques répétées de cholécystite, les parois de la vessie s'épaississent, les plis de la membrane muqueuse deviennent denses et les couches sont lâches.

Symptômes

Étant donné que l'hydropisie de la vésicule biliaire se développe généralement dans le contexte d'une infection chronique des voies biliaires, des crises de colique hépatique peuvent précéder son apparition. La vessie elle-même peut ne pas se manifester pendant de nombreuses années, surtout en raison de sa petite taille. Lorsque la vésicule biliaire atteint des volumes importants, une douleur apparaît dans l'hypochondre droit, une tension dans les muscles de la paroi abdominale antérieure du foie. La douleur est généralement modérée, sourde et douloureuse, irradiant vers l'omoplate droite, l'épaule, le dos. En outre, une grande vessie aqueuse peut être palpée comme une masse ronde, étroitement élastique et indolore sous le bord du foie. Lorsqu'elle est située le long du bord hépatique, la vessie élargie est immobile, mais si son fond est abaissé, un mouvement de pendule est possible.

La dropsie de la vésicule biliaire est dangereuse pour ses complications. Si la pathologie n'est pas identifiée en temps opportun, un étirement important des parois de la vessie peut entraîner la formation de microperforations dans ses membranes. Dans ce cas, le contenu de la vessie pénètre progressivement dans la cavité abdominale, stimulant ainsi le processus inflammatoire. La complication la plus redoutable est la rupture de la vésicule biliaire avec saignement et péritonite.

Diagnostique

Pour établir le diagnostic correct, pour confirmer la présence d'hydropisie de la vésicule biliaire et pour exclure toute autre pathologie du système hépatobiliaire, il est possible de consulter un gastro-entérologue et un examen complémentaire. Dans les tests sanguins généraux et biochimiques avec une évolution simple de la maladie, il n'y a généralement aucun changement. Pour identifier l'hydropisie de la vésicule biliaire, les méthodes instrumentales sont les plus informatives.

La radiographie ordinaire des organes abdominaux peut révéler une ombre arrondie d'une vésicule biliaire hypertrophiée, cependant, il est assez difficile de différencier l'hydropisie de la vésicule biliaire des calculs. La formation de dépressions dans le côlon et le duodénum, ​​provoquée par leur compression par une vessie hypertrophiée, est caractéristique de l'hydropisie. Lorsqu'un agent de contraste est injecté dans les voies biliaires (cholécystographie, cholangiopancréatographie rétrograde), la bile commune et les canaux hépatiques sont remplis, mais la vessie elle-même n'est pas contrastée. La cholédochoscopie vous permet de détecter les calculs dans les voies biliaires, une altération de l'écoulement de la bile le long du canal cystique.

Pour identifier l'hydropisie de la vésicule biliaire dans la gastro-entérologie moderne, une échographie de la vésicule biliaire, une cholangiopancréatographie par résonance magnétique, une IRM du foie et des voies biliaires, une tomodensitométrie des voies biliaires, une MSCT des organes abdominaux sont utilisées. Lors de la mise en œuvre de ces méthodes de recherche, une vésicule biliaire élargie avec des parois amincies, un contenu hétérogène dans sa cavité est trouvée; il peut y avoir des calculs, à la fois dans la vessie et dans les voies biliaires. D'autres causes d'obstruction de la sortie de la vésicule biliaire peuvent également être détectées: tumeurs, adhérences, sténoses cicatricielles.

La méthode la plus informative pour diagnostiquer l'hydropisie de la vésicule biliaire est la laparoscopie diagnostique - un laparoscope inséré dans la cavité abdominale vous permet de voir la vésicule biliaire, dont les parois sont amincies, non enflammées, le contenu blanchâtre est visible à travers elles. Si une grande hydropisie est détectée au cours de l'étude, la vésicule biliaire altérée est retirée.

Traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire

Si, avant la détection de la pathologie, le patient avait une cholécystite chronique, une consultation répétée avec un gastro-entérologue est nécessaire pour déterminer les nouveaux symptômes et établir un plan de traitement. Si l'hydropisie de la vésicule biliaire est faible, un traitement conservateur peut être pratiqué, au cours duquel une surveillance régulière de la taille et de l'état de la vésicule biliaire est effectuée. Avec une grande taille d'hydropisie, l'absence de dynamique du traitement conservateur, une opération est indiquée.

La consultation d'un endoscopiste et d'un chirurgien permet de déterminer les tactiques de traitement chirurgical de l'hydropisie de la vésicule biliaire: une cholécystectomie ouverte peut être réalisée (ces dernières années, cet accès est rarement utilisé pour le traitement de l'hydropisie) ou une cholécystectomie à partir d'un mini-accès; à l'heure actuelle, dans la plupart des cas, une cholécystectomie laparoscopique est réalisée. Après l'opération, la vésicule biliaire retirée est soumise à un examen histologique. Le plus souvent, la culture bactérienne n'est pas informative, car le contenu du sac d'eau est généralement stérile. L'examen morphologique de la paroi de la vessie ne révèle souvent pas de changements inflammatoires.

Prévision et prévention

Le pronostic de la maladie est favorable avec un diagnostic rapide et un traitement chirurgical. La prévention de l'hydropisie de la vésicule biliaire consiste en le traitement des maladies inflammatoires des voies biliaires et de la vessie, qui sont à l'origine de cette pathologie. Thérapie diététique rationnelle, le respect de toutes les recommandations du gastro-entérologue réduira au minimum le risque d'hydropisie de la vésicule biliaire.

Traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire

En cas de perturbation du fonctionnement des organes et des systèmes du corps, le liquide peut s'accumuler dans les endroits où il ne devrait normalement pas être - sous la peau, dans les tissus, les cavités, ou il peut s'accumuler dans un organe qui l'accumule, avec détérioration ou absence d'écoulement naturel. La dropsie de la vésicule biliaire est une conséquence d'une violation de l'écoulement de la bile, avec l'accumulation d'une quantité importante de contenu, cette pathologie peut constituer une menace grave pour la santé.

  • Causes de l'hydropisie de la vésicule biliaire
  • Les symptômes de la maladie
  • Diagnostique
  • Traitement
  • Traitement avec des remèdes populaires
  • Opération
  • Période postopératoire
  • La prévention
Articles Liés:
  • Stades du cancer de la vésicule biliaire - premiers symptômes et traitement
  • Comment fabriquer des tubes de vésicule biliaire avec de l'eau minérale
  • Qu'est-ce que l'empyème de la vésicule biliaire
  • Où est la vésicule biliaire et comment ça fait mal
  • Raisons du développement de la dyscholie de la vésicule biliaire
  • Causes de l'hydropisie de la vésicule biliaire

    Chez une personne en bonne santé, la bile produite dans le foie s'écoule à travers les canaux vers la vésicule biliaire, d'où elle pénètre dans l'intestin par la bouche dans le duodénum. Lorsqu'il y a des difficultés pour le passage (passage) de la bile à travers les voies biliaires, elle commence à s'accumuler dans la cavité biliaire et, ne trouvant pas de sortie, est absorbée.

    L'épithélium réagit à cela en sécrétant activement du liquide clair et du mucus. Ses parois deviennent plus minces et la membrane muqueuse se desserre, une hyperplasie mucineuse de la vésicule biliaire se développe. La principale cause d'hydropisie est la formation de calculs dans cet organe..

    Important! La ligature expérimentale des conduits et leur obstruction ultérieure en milieu clinique ont conduit à une atrophie de la vésicule biliaire. Cela confirme le fait que l'obturation mécanique est un facteur important dans le développement de l'hydropisie, mais pas le seul..

    Il existe également de tels facteurs provoquants:

    • cholécystite;
    • sténose du conduit commun, étiologie cicatricielle ou inflammatoire;
    • compression des canaux par le tissu tumoral;
    • courbure (courbure) de la vessie.

    Les pierres obstructives dans la plupart des cas sont valvulaires, c'est-à-dire que l'obturation est partielle. Mais une augmentation de la taille des calculs et leur avance le long du tractus peuvent conduire à une obstruction complète. Étant donné que la lumière du conduit ne dépasse pas 3 mm, de petites pierres formées lors de la cholélithiase suffisent à la bloquer.

    Les symptômes de la maladie

    L'étiologie non inflammatoire de cette maladie et la lente accumulation de mucus et de transsudat produits par les cellules épithéliales conduisent au fait que l'hydropisie (un autre nom est mucocèle, code CIM 10 - K82.1) de la vésicule biliaire est asymptomatique ou avec des symptômes légers pendant une longue période.

    Cette maladie étant secondaire, les manifestations cliniques ne diffèrent pas au début de celles de la cholécystite chronique:

    • goût amer dans la bouche;
    • douleur sourde et diffuse sous les côtes à droite;
    • tension de la paroi abdominale sur le foie.

    La douleur est de nature modérée, son augmentation est causée par des aliments gras lourds avec des graisses animales, des aliments frits. Un signe caractéristique de la mucocèle biliaire est l'irradiation de la douleur sur le côté droit du dos (épaule, omoplate).

    La clinique d'hydropisie de la vésicule biliaire est complétée par des symptômes hépatiques: coliques, nausées, vomissements. Si une infection se joint ou une rupture d'une bile débordante se produit, cela est indiqué par une forte augmentation de la douleur, une augmentation de la température. Le développement de la péritonite peut être déterminé par la tension de la paroi abdominale, la douleur au poignard et d'autres symptômes d'un abdomen aigu.

    Diagnostique

    Au stade initial de l'hydropisie, le diagnostic est extrêmement difficile, car non seulement il n'y a pas de problèmes de santé, mais aucun changement n'est constaté dans la biochimie du sang et l'analyse générale. Chez ces patients, la mucocèle est détectée par hasard lors des procédures instrumentales de diagnostic, car lors de l'examen physique, une vésicule biliaire hypertrophiée est palpée lorsqu'une quantité suffisante de liquide et de mucus s'y est accumulée. Une vessie considérablement dilatée est trouvée même après inspection visuelle, elle dépasse légèrement la paroi abdominale antérieure.

    Pour comprendre ce que c'est, exclure d'autres maladies, un examen complet par un gastro-entérologue est nécessaire. Les plus informatives sont les méthodes endoscopiques (cholédoscopie, etc.) d'examen de la vésicule biliaire et des canaux, qui permettent de voir l'état du système hépatobiliaire, la quantité de bile ou autre liquide dans l'organe, la présence de calculs ou de suspension, leur nature et leur position.

    Des méthodes sont utilisées dans lesquelles un agent de contraste est injecté (cholécystographie, cholangiopancréatographie), ainsi que l'imagerie par ultrasons et par résonance magnétique et la radiographie. À l'échographie, vous pouvez considérer les causes du blocage des canaux, la tomographie vous permet d'évaluer l'état des tissus de la vessie et des voies biliaires.

    La méthode de diagnostic la plus précise est la laparoscopie. Cet examen mini-invasif de la cavité abdominale détermine non seulement la présence d'hydropisie, mais fournit également un pronostic pour le traitement et est souvent utilisé pour déterminer la pertinence de la chirurgie..

    Traitement

    La thérapie est déterminée en fonction du diagnostic. Au stade initial de la maladie, lorsque la vésicule biliaire n'est pas distendue, un traitement conservateur est recommandé, visant à éliminer la pathologie primaire. Les médicaments contre le choléra (Allochol, Ursofalk, Cholenzym), les antispasmodiques (No-shpa, Papaverine), les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les analgésiques (Ibuprofène, Paracétamol, Baralgin) sont prescrits. Un traitement antibiotique est obligatoire avec l'utilisation de médicaments qui maintiennent une concentration élevée lors de la pénétration dans la bile (Lincomycine, Doxycycline).

    Il est impératif de suivre un régime strict, dont les aliments frits, les viandes grasses, les aliments épicés, en conserve et les viandes fumées sont exclus. Il est recommandé de boire plus d'eau pure non gazeuse.

    Traitement avec des remèdes populaires

    Le traitement avec des remèdes populaires n'est utilisé qu'après consultation d'un médecin. Il est réalisé en combinaison avec d'autres méthodes. Les phytopréparations sont utilisées sous forme de teintures et décoctions, tisanes à action cholérétique.

    Concombres

    Le jus de concombres d'été frais d'un jardin ouvert (pas d'une serre) aide à fluidifier la bile. Vous devez boire un demi-verre de concombre fraîchement pressé chaque matin.

    Calendula et renouée

    Versez de l'eau bouillante sur une collection sèche de fleurs de calendula, renouée et pissenlit (2 verres d'eau pour 1 cuillère à soupe L. Phyto-remède), laissez refroidir et buvez 100 ml avant les repas. Le remède a non seulement un effet cholérétique, mais aussi un effet antispasmodique, il est donc également bu avec des coliques.

    Miel et menthe

    Les feuilles de menthe fraîches ou séchées sont brassées comme du thé dans la même proportion, du miel est ajouté à la place du sucre. Boire comme du thé toute la journée. En outre, le jus de viorne mélangé avec du miel est pris le matin avant les repas (1 cuillère à café de miel dans un verre de jus). Il est conseillé de ne pas écraser les graines de baies, elles sont très amères.

    Le traitement conservateur est accompagné d'examens et d'examens réguliers, ils sont nécessaires pour évaluer la dynamique de la maladie et l'efficacité de mesures thérapeutiques complexes. S'il n'y a pas de progrès ou d'aggravation de la maladie, une augmentation de la taille de la vessie et un risque de perforation, une intervention chirurgicale est indiquée.

    Opération

    Le traitement chirurgical de l'hydropisie de la vésicule biliaire consiste à retirer l'organe avec son contenu. Auparavant, cette opération abdominale était réalisée uniquement par une méthode ouverte, mais maintenant, dans la grande majorité des cas, les patients sont opérés par laparoscopie. Ses avantages sont un risque réduit d'infection postopératoire, moins de perte de sang et une légère violation de l'intégrité tissulaire. Une chirurgie ouverte (laparotomie) avec révision de la cavité abdominale est effectuée si la vésicule biliaire s'est rompue avec l'écoulement du contenu dans le péritoine.

    Important! Après cholécystectomie, la vessie est envoyée pour un examen histologique.

    Période postopératoire

    En période postopératoire, le patient est libéré après une cholécystectomie laparoscopique dans les 1-2 jours en l'absence de complications. Puis il est observé par son gastro-entérologue. On lui a prescrit des aliments diététiques (tableau numéro 5), limitant l'activité physique (évitant la tension de la paroi abdominale), prenant des médicaments.

    Après une laparotomie, le patient est à l'hôpital jusqu'à guérison complète sous la supervision de médecins. La première semaine montre le repos au lit et le repos. Tous les aliments qui stimulent la sécrétion de bile, ainsi que ceux qui provoquent une augmentation de la formation de gaz intestinaux, sont exclus du régime..

    Les complications les plus courantes après une chirurgie pour enlever la vessie sont les saignements et les fuites de bile, les soi-disant ascites biliaires. Une petite quantité de liquide sous le foie est retrouvée chez un patient opéré sur quatre. La libération de bile stérile dans la cavité abdominale entraîne une production de liquide réactif. Avec une accumulation significative de celui-ci, la ponction de la paroi abdominale est réalisée et pompée à travers un petit trou.

    La prévention

    Pour éviter l'hydropisie de la vésicule biliaire avec une cholécystite diagnostiquée ou d'autres problèmes du système hépatobiliaire, vous devez respecter toutes les recommandations médicales, subir des examens réguliers et suivre un régime. Si la condition s'aggrave, vous devez immédiatement consulter un médecin, ne pas vous soigner vous-même.

    Dropsie de la vésicule biliaire causes, symptômes, méthodes de traitement et de prévention

    Dropsie de la vésicule biliaire

    La dropsie de la vésicule biliaire est une maladie dans laquelle l'exsudat commence à s'accumuler dans sa cavité. Normalement, c'est un réservoir pour la bile, qui y pénètre par le foie et s'accumule.

    Lorsque le processus de digestion commence, il se déplace plus loin le long des voies biliaires et participe à la division du coma alimentaire dans le duodénum. La dropsie est un symptôme secondaire de certaines pathologies dans lesquelles l'écoulement de la bile est perturbé.

    Cela peut être associé à la fois à des modifications fonctionnelles des parois de la vessie et à la formation de calculs ou d'autres obstacles à la bile..

    Causes et mécanisme de développement de la maladie

    Divers facteurs peuvent jouer un rôle dans le mécanisme de développement de la maladie. Tous empêchent le mouvement de la bile le long des canaux, à la suite de quoi elle déborde de la vessie. Ces raisons peuvent être:

    • cholélithiase - la formation de calculs dans la cavité de la vessie, qui peuvent pénétrer dans les voies biliaires et les obstruer;
    • anomalies dans la structure de l'organe (coudes);
    • des cicatrices qui apparaissent dans la structure des murs en raison de blessures ou de maladies;
    • compression de la vésicule biliaire (avec inflammation et augmentation du volume du foie).

    Normalement, seule la bile peut être trouvée dans la cavité de la vésicule biliaire. Cependant, si son écoulement est altéré, il sera progressivement absorbé et ses composants peuvent être trouvés dans le sang. Au lieu de cela, l'épithélium de la paroi de la vessie synthétisera le mucus et l'exsudat séreux, qui rempliront progressivement tout l'organe.

    Lorsque le contenu déborde, la vésicule biliaire augmente en taille et ses parois deviennent minces. Les médecins discutent du rôle des agents infectieux dans le développement de cette pathologie..

    D'une part, les micro-organismes pathogènes ne sont presque jamais détectés lors de l'examen du contenu de la vessie avec l'hydropisie. D'autre part, il y a eu des essais cliniques dans lesquels la vessie est comprimée.

    En conséquence, une telle manipulation a rarement conduit au développement de l'hydropisie..

    La fixation de la microflore infectieuse est possible. Il pénètre dans la vésicule biliaire à partir du foie ou des intestins, et certains micro-organismes sont capables de se développer même dans sa cavité.

    Dans ce cas, ils parlent d'empyème de la vésicule biliaire, dans lequel son contenu devient non seulement de la bile et de l'exsudat séreux, mais également du pus. Avec une telle pathologie, l'ablation complète de l'organe est généralement montrée..

    Cette opération n'apportera pas de changements significatifs et n'affectera pas la qualité de vie du patient. Cependant, dans les premiers stades et sous réserve d'un traitement qualifié, la chirurgie peut être supprimée.

    La principale cause de l'hydropisie de la vésicule biliaire est toutes sortes de violations de l'écoulement de la bile

    Symptômes de la maladie

    Les symptômes de l'hydropisie de la vésicule biliaire peuvent différer d'un patient à l'autre. Il peut survenir sous des formes légères et sévères et n'apparaît pas du tout dans les premiers stades. Le tableau clinique ne se développe que si la vessie est gravement surchargée et hypertrophiée.

    La maladie peut être suspectée par les symptômes suivants:

    • douleur intense dans l'hypochondre droit, qui peut se propager au dos, à l'épaule ou à l'omoplate;
    • augmentation de la température générale du corps;
    • douleur dans les intestins, troubles des selles;
    • nausées et vomissements, y compris avec des impuretés de bile;
    • à la palpation sous l'arc costal droit, une grande formation dense peut être trouvée.

    Des symptômes similaires se développent souvent avec un stress accru sur le foie et la vésicule biliaire. Une attaque peut être déclenchée par une mauvaise alimentation avec l'utilisation d'aliments gras ou salés, ainsi que la consommation d'alcool. Ce processus est également influencé par une activité physique excessive ou un long trajet sur des routes inégales, qui s'accompagne de tremblements.

    Les complications surviennent uniquement si la maladie n'est pas remarquée à temps et si le traitement n'est pas commencé. Les pathologies les plus dangereuses, pouvant conduire à l'hydropisie de la vésicule biliaire, comprennent:

    • étirement des parois et formation de microfissures sur celles-ci, à travers lesquelles la bile peut pénétrer dans la cavité abdominale et détruire les membranes des organes internes;
    • rupture de la paroi de la vésicule biliaire, qui devient la raison d'une intervention chirurgicale d'urgence;
    • gonflement du duodénum dû à un écoulement irrégulier de la bile, ce qui peut entraîner un blocage et une rupture;
    • péritonite - inflammation du péritoine, la membrane séreuse qui recouvre tous les organes de la cavité abdominale.

    Réduire au minimum la possibilité de complications est à la portée de chaque patient. Aux premiers symptômes, vous devriez consulter un médecin et vous faire tester. Il convient de rappeler que la maladie se développe progressivement et que des signes cliniques peuvent apparaître et disparaître spontanément..

    La cholécystectomie laparoscopique est moins traumatisante pour le patient

    Avant de commencer le traitement, le médecin vous prescrira les tests nécessaires. Le premier symptôme est une douleur sous les côtes et la formation d'une tumeur visible à l'œil nu. Pour faire un diagnostic final, des tests supplémentaires devront être effectués:

    • Échographie des organes abdominaux, dans laquelle la vésicule biliaire sera agrandie et débordante de contenu (elle détectera également les calculs et déterminera leur taille);
    • radiographie;
    • IRM;
    • cholangiographie - une étude des vaisseaux sanguins à l'aide d'un agent de contraste.

    Des analyses de sang et d'urine sont également effectuées. Aux premiers stades de la maladie, ils ne présenteront aucun changement, mais une augmentation de la bilirubine (pigment biliaire) peut être détectée.

    La méthode de diagnostic la plus fiable est la laparoscopie - examen de l'organe souhaité à l'aide d'un tube fin avec une caméra intégrée.

    Le laparoscope est inséré à travers une petite incision dans la paroi abdominale et l'organe affecté est examiné dans toutes les projections.

    Méthodes de traitement et de prévention

    Les méthodes de traitement sont sélectionnées individuellement, sur la base des résultats des études diagnostiques. L'une des causes les plus courantes d'hydropisie est la formation de calculs dans la cavité vésicale. S'ils sont petits et n'ont pas d'arêtes vives, des agents cholérétiques spéciaux sont prescrits pour les éliminer. Si nécessaire, la pierre est enlevée par chirurgie.

    Prendre des médicaments cholérétiques et des décoctions sans ordonnance d'un médecin peut être dangereux. Si la pathologie est provoquée par une structure anormale de la vésicule biliaire, elle continuera à déborder de mucus et d'exsudat. Dans les cas avancés, ainsi qu'avec l'inefficacité des méthodes conservatrices, une ablation complète de la vessie est montrée.

    La méthode classique est une cholécystectomie complète, ou ablation de la vésicule biliaire par une incision dans la paroi abdominale. La médecine moderne préfère la version laparoscopique de cette opération, au cours de laquelle les tissus sains sont peu endommagés. Il fonctionne comme suit:

    • 4 petites piqûres sont pratiquées sur la paroi abdominale;
    • les trocarts sont insérés à l'intérieur - des instruments chirurgicaux sous forme de tubes, aux extrémités desquels se trouvent des valves;
    • organe enlevé.

    Cette méthode est moins traumatisante pour le patient. La douleur après la chirurgie n'apparaît que le premier jour, mais vous devez rester à l'hôpital pendant quelques jours de plus. Il n'y a pratiquement pas de cicatrices sur la peau, elles guérissent rapidement.

    La présence de gros calculs dans la cavité de la vésicule biliaire peut également être une indication de son élimination complète.

    La période de rééducation peut durer de 1 à 3 mois. Pendant ce temps, le corps du patient doit s'adapter au nouveau régime. La principale différence par rapport au mode de vie habituel sera que la bile n'a plus la capacité de s'accumuler, mais s'écoule immédiatement dans les intestins.

    À cet égard, le patient doit suivre certaines règles:

    • la ration quotidienne doit être divisée en 5 à 6 portions égales, qui doivent être consommées dans un court laps de temps;
    • exclure complètement les aliments difficiles à digérer (gras, sucrés, fumés, salés, alcool);
    • pour prévenir les complications postopératoires - prendre des antibiotiques;
    • analgésiques au besoin.

    Après une cholécystectomie complète, vous devrez reconstruire complètement votre mode de vie. Le régime doit être observé quotidiennement, sinon il y a un risque de développer des pathologies concomitantes.

    Si la bile coule dans les intestins, elle peut blesser et détruire ses parois. Le régime alimentaire du patient doit être saturé de vitamines, de minéraux, de protéines et de glucides.

    Les produits nocifs doivent être exclus pour de bon.

    Méthodes de prévention

    Il n'y a pas de mesures spécifiques pour la prévention de l'hydropisie de la vésicule biliaire. Cela vaut la peine de mener une vie saine, de manger correctement et régulièrement, de bouger beaucoup et de passer du temps au grand air.

    Si la douleur survient dans l'hypochondre droit, mais disparaît d'elle-même, vous devriez prendre le temps et être examiné.

    Dans les premiers stades, la maladie est traitée avec succès avec des méthodes conservatrices et, dans les cas avancés, seule la chirurgie peut aider..

    La dropsie de la vésicule biliaire en soi n'est pas une pathologie dangereuse. Les micro-organismes pathogènes ne participent pas à son développement et l'expansion des parois de la vessie ne s'accompagne pas d'inflammation. Le risque pour la santé est posé par les cas avancés dans lesquels la vésicule biliaire peut se rompre.

    Une conséquence indésirable peut également être l'empyème - l'ajout d'une infection et la formation d'exsudat purulent dans la cavité de la vésicule biliaire. Le traitement est prescrit individuellement en fonction des résultats du diagnostic. S'il n'y a pas d'anomalies dans la structure de l'organe et que la maladie n'a pas eu le temps de progresser, les méthodes et les médicaments conservateurs peuvent être supprimés..

    Dans d'autres cas, l'ablation complète de l'organe est indiquée..

    Traitement de l'hydropisie de la vésicule biliaire

    → Traitement à domicile → Organisme → Vésicule biliaire

    En cas de perturbation du fonctionnement des organes et des systèmes du corps, le liquide peut s'accumuler dans les endroits où il ne devrait normalement pas être - sous la peau, dans les tissus, les cavités, ou il peut s'accumuler dans un organe qui l'accumule, avec détérioration ou absence d'écoulement naturel. La dropsie de la vésicule biliaire est une conséquence d'une violation de l'écoulement de la bile, avec l'accumulation d'une quantité importante de contenu, cette pathologie peut constituer une menace grave pour la santé.

    • Causes de l'hydropisie de la vésicule biliaire
    • Les symptômes de la maladie
    • Diagnostique
    • Traitement
    • Traitement avec des remèdes populaires
    • Opération
    • Période postopératoire
    • La prévention

    Causes de l'hydropisie de la vésicule biliaire

    Chez une personne en bonne santé, la bile produite dans le foie s'écoule à travers les canaux vers la vésicule biliaire, d'où elle pénètre dans l'intestin par la bouche dans le duodénum. Lorsqu'il y a des difficultés pour le passage (passage) de la bile à travers les voies biliaires, elle commence à s'accumuler dans la cavité biliaire et, ne trouvant pas de sortie, est absorbée.

    L'épithélium réagit à cela en sécrétant activement du liquide clair et du mucus. Ses parois deviennent plus minces et la membrane muqueuse se desserre, une hyperplasie mucineuse de la vésicule biliaire se développe. la cause de l'hydropisie est la formation de calculs dans cet organe.

    Important! La ligature expérimentale des conduits et leur obstruction ultérieure en milieu clinique ont conduit à une atrophie de la vésicule biliaire. Cela confirme le fait que l'obturation mécanique est un facteur important dans le développement de l'hydropisie, mais pas le seul..

    Il existe également de tels facteurs provoquants:

    • cholécystite;
    • sténose du conduit commun, étiologie cicatricielle ou inflammatoire;
    • compression des canaux par le tissu tumoral;
    • courbure (courbure) de la vessie.

    Les pierres obstructives dans la plupart des cas sont valvulaires, c'est-à-dire que l'obturation est partielle. Mais une augmentation de la taille des calculs et leur avance le long du tractus peuvent conduire à une obstruction complète. Étant donné que la lumière du conduit ne dépasse pas 3 mm, de petites pierres formées lors de la cholélithiase suffisent à la bloquer.

    Les symptômes de la maladie

    L'étiologie non inflammatoire de cette maladie et la lente accumulation de mucus et de transsudat produits par les cellules épithéliales conduisent au fait que l'hydropisie (un autre nom est mucocèle, code CIM 10 - K82.1) de la vésicule biliaire est asymptomatique ou avec des symptômes légers pendant une longue période.

    Cette maladie étant secondaire, les manifestations cliniques ne diffèrent pas au début de celles de la cholécystite chronique:

    • goût amer dans la bouche;
    • douleur sourde et diffuse sous les côtes à droite;
    • tension de la paroi abdominale sur le foie.

    La douleur est de nature modérée, son augmentation est causée par des aliments gras lourds avec des graisses animales, des aliments frits. Un signe caractéristique de la mucocèle biliaire est l'irradiation de la douleur sur le côté droit du dos (épaule, omoplate).

    La clinique d'hydropisie de la vésicule biliaire est complétée par des symptômes hépatiques: coliques, nausées, vomissements. Si une infection se joint ou une rupture d'une bile débordante se produit, cela est indiqué par une forte augmentation de la douleur, une augmentation de la température. Le développement de la péritonite peut être déterminé par la tension de la paroi abdominale, la douleur au poignard et d'autres symptômes d'un abdomen aigu.

    Diagnostique

    Au stade initial de l'hydropisie, le diagnostic est extrêmement difficile, car non seulement il n'y a pas de problèmes de santé, mais aucun changement dans la biochimie du sang et l'analyse générale n'est trouvé.

    Chez ces patients, la mucocèle est détectée par hasard lors des procédures instrumentales de diagnostic, car lors de l'examen physique, une vésicule biliaire hypertrophiée est palpable lorsqu'une quantité suffisante de liquide et de mucus s'y est accumulée..

    Une vessie considérablement dilatée est trouvée même après inspection visuelle, elle dépasse légèrement la paroi abdominale antérieure.

    Pour comprendre ce que c'est, exclure d'autres maladies, un examen complet par un gastro-entérologue est nécessaire. Les plus informatives sont les méthodes endoscopiques (cholédoscopie, etc.) d'examen de la vésicule biliaire et des canaux, qui permettent de voir l'état du système hépatobiliaire, la quantité de bile ou autre liquide dans l'organe, la présence de calculs ou de suspension, leur nature et leur position.

    Des méthodes sont utilisées dans lesquelles un agent de contraste est injecté (cholécystographie, cholangiopancréatographie), ainsi que l'imagerie par ultrasons et par résonance magnétique et la radiographie. À l'échographie, vous pouvez considérer les causes du blocage des canaux, la tomographie vous permet d'évaluer l'état des tissus de la vessie et des voies biliaires.

    La méthode de diagnostic la plus précise est la laparoscopie. Cet examen mini-invasif de la cavité abdominale détermine non seulement la présence d'hydropisie, mais fournit également un pronostic pour le traitement et est souvent utilisé pour déterminer la pertinence de la chirurgie..

    Traitement

    La thérapie est déterminée en fonction du diagnostic. Au stade initial de la maladie, lorsque la vésicule biliaire n'est pas distendue, un traitement conservateur est recommandé, visant à éliminer la pathologie primaire.

    Les médicaments contre le choléra (Allochol, Ursofalk, Cholenzym), les antispasmodiques (No-shpa, Papaverine), les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les analgésiques (ibuprofène, paracétamol, Baralgin) sont prescrits.

    Un traitement antibiotique est obligatoire avec l'utilisation de médicaments qui maintiennent une concentration élevée lors de la pénétration dans la bile (Lincomycine, Doxycycline).

    Il est impératif de suivre un régime strict, dont les aliments frits, les viandes grasses, les aliments épicés, en conserve et les viandes fumées sont exclus. Il est recommandé de boire plus d'eau pure non gazeuse.

    Traitement avec des remèdes populaires

    Le traitement avec des remèdes populaires n'est utilisé qu'après consultation d'un médecin. Il est réalisé en combinaison avec d'autres méthodes. Les phytopréparations sont utilisées sous forme de teintures et décoctions, tisanes à action cholérétique.

    Concombres

    Le jus de concombres d'été frais d'un jardin ouvert (pas d'une serre) aide à fluidifier la bile. Vous devez boire un demi-verre de concombre fraîchement pressé chaque matin.

    Calendula et renouée

    Versez de l'eau bouillante sur une collection sèche de fleurs de calendula, renouée et pissenlit (2 verres d'eau pour 1 cuillère à soupe L. Phyto-remède), laissez refroidir et buvez 100 ml avant les repas. Le remède a non seulement un effet cholérétique, mais aussi un effet antispasmodique, il est donc également bu avec des coliques.

    Miel et menthe

    Les feuilles de menthe fraîches ou séchées sont brassées comme du thé dans la même proportion, du miel est ajouté à la place du sucre. Boire comme du thé toute la journée. En outre, le jus de viorne mélangé avec du miel est pris le matin avant les repas (1 cuillère à café de miel dans un verre de jus). Il est conseillé de ne pas écraser les graines de baies, elles sont très amères.

    Le traitement conservateur est accompagné d'examens et d'examens réguliers, ils sont nécessaires pour évaluer la dynamique de la maladie et l'efficacité de mesures thérapeutiques complexes. S'il n'y a pas de progrès ou d'aggravation de la maladie, une augmentation de la taille de la vessie et un risque de perforation, une intervention chirurgicale est indiquée.

    Opération

    Le traitement chirurgical de l'hydropisie de la vésicule biliaire consiste à retirer l'organe avec son contenu. Auparavant, cette opération abdominale était réalisée uniquement par une méthode ouverte, mais maintenant, dans la grande majorité des cas, les patients opèrent par laparoscopie..

    Ses avantages sont un risque réduit d'infection postopératoire, moins de perte de sang et une légère violation de l'intégrité tissulaire.

    Une chirurgie ouverte (laparotomie) avec révision de la cavité abdominale est effectuée si la vésicule biliaire s'est rompue avec l'écoulement du contenu dans le péritoine.

    Important! Après cholécystectomie, la vessie est envoyée pour un examen histologique.

    Période postopératoire

    En période postopératoire, le patient est libéré après une cholécystectomie laparoscopique dans les 1-2 jours en l'absence de complications. Puis il est observé par son gastro-entérologue. On lui a prescrit des aliments diététiques (tableau numéro 5), limitant l'activité physique (évitant la tension de la paroi abdominale), prenant des médicaments.

    Après une laparotomie, le patient est à l'hôpital jusqu'à guérison complète sous la supervision de médecins. La première semaine montre le repos au lit et le repos. Tous les aliments qui stimulent la sécrétion de bile, ainsi que ceux qui provoquent une augmentation de la formation de gaz intestinaux, sont exclus du régime..

    Les complications les plus courantes après une intervention chirurgicale pour enlever la vessie sont les saignements et les fuites de bile, appelées ascite biliaire..

    Une petite quantité de liquide sous le foie est retrouvée chez un patient opéré sur quatre. L'excrétion de la bile stérile dans l'abdomen entraîne une production de liquide réactif.

    Avec une accumulation significative de celui-ci, la ponction de la paroi abdominale est réalisée et pompée à travers un petit trou.

    La prévention

    Pour éviter l'hydropisie de la vésicule biliaire avec une cholécystite diagnostiquée ou d'autres problèmes du système hépatobiliaire, vous devez respecter toutes les recommandations médicales, subir des examens réguliers et suivre un régime. Si la condition s'aggrave, vous devez immédiatement consulter un médecin, ne pas vous soigner vous-même.

    Qu'est-ce que l'hydropisie de la vésicule biliaire, les principales causes de formation et les méthodes de traitement

    La mucocèle de la vésicule biliaire est identique à l'hydropisie, uniquement dans la langue des médecins. Cette condition est causée par un excès de liquide dans l'organe. La raison en est peut-être une pierre (tartre) dans le conduit, qui a perturbé l'excrétion normale de la bile. De nombreux patients viennent à l'hôpital lorsque, en raison d'une hydropisie progressive, une ablation chirurgicale de l'organe est nécessaire - cholécystectomie.

    Qu'est-ce que l'hydropisie de la vésicule biliaire

    La dropsie se développe pendant une longue période, l'organe est affecté progressivement. La vitesse du processus dépend du degré de blocage des voies biliaires - partiel ou complet.

    Normalement, un liquide biologique au goût amer devrait circuler dans le corps. En cas de maladie, le foie sécrète de la bile, mais elle n'est pas complètement transformée et libérée dans le duodénum, ​​comme cela se produit pendant le processus naturel de digestion, et s'accumule lentement dans la vessie.

    Sur l'image de l'étude échographique, la vésicule biliaire est caractérisée par une taille accrue, avec une conséquence notable de l'hydropisie - l'organe regorge de contenu. À un stade avancé, la pathologie peut provoquer des conditions dangereuses, notamment:

    • œdème et blocage du duodénum;
    • perforation et saignement de la vessie;
    • développement de la péritonite.

    En plus de l'hydropisie, l'empyème qui se développe après une cholécystite aiguë (environ 10 à 15% des patients) peut entraîner une rupture de la paroi kystique. Dans ce cas, un liquide infecté pénètre dans la cavité péritonéale, qui est remplie de septicémie - empoisonnement du sang. Si l'hydropisie de la vésicule biliaire est souvent non inflammatoire, l'empyème est le résultat d'une infection bactérienne et d'une accumulation de pus..

    Causes de la maladie

    Les principales causes de la formation d'hydropisie et d'empyème de la vésicule biliaire sont associées à des antécédents de maladies de l'organe lui-même et de ses conduits. Ainsi, le risque est augmenté par la précédente cholécystite aiguë. Surtout si le patient n'a pas prêté suffisamment d'attention aux mesures de traitement.

    Les facteurs provoquants peuvent également être:

    • structure anormale de la bulle, son inflexion;
    • maladie de calculs biliaires, mouvement d'une pierre dans le conduit;
    • compression par une tumeur maligne de croissance;
    • cicatrices sur les parois de la vessie après une blessure ou une intervention chirurgicale;
    • pathologie du foie et de l'estomac.

    Chez la femme, la formation d'hydropisie est associée au port d'un enfant, en particulier pendant la période de sa croissance intra-utérine intensive. Il y a une compression des organes internes, une constriction des canaux et des vaisseaux. Un inconfort avec la côte droite peut apparaître.

    Manifestations symptomatiques

    Au stade initial, l'hydropisie n'apparaît en aucun cas. Lorsque la vessie est suffisamment pleine pour causer de l'inconfort, des douleurs sourdes et douloureuses dans l'hypocondre droit sont troublantes. Ils irradient souvent vers l'épaule ou l'omoplate..

    De plus, les symptômes suivants peuvent être présents:

    • lourdeur éclatante, tension dans l'abdomen;
    • nausées et vomissements, parfois accompagnés de bile;
    • augmentation de la température corporelle;
    • coliques intestinales, ballonnements;
    • faiblesse sévère.

    Les attaques apparaissent spontanément et peuvent également reculer. L'état de santé s'aggrave après les aliments gras et frits, lors d'un effort physique. Les manifestations de l'hydropisie augmentent lentement, mais l'empyème de la vésicule biliaire avec une accumulation de pus se distingue par une affection aiguë.

    La symptomatologie des deux pathologies est à bien des égards similaire à la cholécystite et à la maladie des calculs biliaires, il est donc difficile de soupçonner un problème spécifique uniquement à partir des plaintes du patient. Même s'il y a des signes, un examen est nécessaire de toute urgence.

    Diagnostic de l'hydropisie de l'organe biliaire

    L'examen primaire du patient est souvent réalisé par un thérapeute. En palpant la cavité abdominale, il doit déterminer l'augmentation de la taille de l'organe. Peut fournir une référence pour des analyses générales d'urine et de sang.

    Mais les résultats des tests de laboratoire ne montrent pas d'hydropisie.

    Il envoie un patient avec un diagnostic non précisé à un gastro-entérologue, qui, au cours d'un diagnostic différentiel, met en évidence les symptômes d'hydropisie et d'empyème de la vésicule biliaire.

    Les informations nécessaires, en plus de l'échographie de la cavité abdominale et de la vésicule biliaire, sont données par les méthodes de recherche instrumentales suivantes:

    • CT scan;
    • thérapie par résonance magnétique;
    • radiographie simple;
    • cholécystographie;
    • laparoscopie.

    La méthode de diagnostic la plus précise est l'introduction d'un laparoscope par une mini-incision pratiquée dans la région médiane sous le nombril. Une telle manipulation chirurgicale peut simultanément servir de thérapeutique.

    Thérapie conservatrice

    Avec la méthode conservatrice, le médecin sélectionne le schéma individuellement. En règle générale, il s'agit de médicaments conçus pour:

    • restaurer la perméabilité de la bile - cholécinétique, choléspasmolytiques (Drotaverin, Papaverin, Duspatalin);
    • faciliter le processus de digestion - enzymes (Mezim, Pancreatin, Creon, Cholenzym);
    • supprimer la flore bactérienne - antibiotiques (Cefotaxime, Ceftriaxone, Tienam);
    • protéger la microflore intestinale lors de la prise d'antibiotiques - probiotiques (Hilak Forte, Linex).

    La supplémentation en médicaments est un régime sans sel.

    Il est important de surveiller en permanence pour que l'hydropisie ne progresse pas. Il y a souvent des situations dans lesquelles des manipulations chirurgicales sont nécessaires.

    Chirurgie

    Dans de nombreux cas, les médecins recommandent de retirer la vésicule biliaire pour le diagnostic de l'hydropisie et de l'empyème. Généralement, il existe 3 types d'interventions chirurgicales. L'option appropriée est choisie en tenant compte du degré de négligence de la maladie, des caractéristiques individuelles du patient et de l'équipement disponible à l'hôpital.

    1. La cholécystectomie traditionnelle est une opération complète pour enlever la vessie en coupant la paroi abdominale antérieure. De moins en moins utilisé en chirurgie moderne.
    2. L'ablation laparoscopique est une technique peu traumatique dans laquelle le patient récupère plus rapidement. La résection de la vessie est réalisée par des ponctions dans lesquelles un laparoscope est inséré.
    3. Drainage de la vésicule biliaire - fait si le patient ne peut pas subir de cholécystectomie, par exemple si l'hydropisie se développe à un âge avancé.

    Prévision et prévention

    Étant donné que l'hydropisie se forme progressivement, un examen rapide de la vésicule biliaire réduit le risque de conséquences indésirables. Les contrôles réguliers et les contrôles médicaux ne doivent pas être négligés..

    Les médecins recommandent d'abandonner les mauvaises habitudes, de mener une vie saine et de bien manger.

    Un autre conseil est qu'il est extrêmement important de traiter immédiatement toutes les pathologies du tractus gastro-intestinal afin qu'elles ne deviennent pas chroniques..

    La menace mortelle est associée à des complications possibles de l'hydropisie, par exemple à la rupture de la vésicule biliaire. Par conséquent, une tâche importante consiste à prévenir une affection négligée et, aux premiers signes de malaise, consulter d'urgence un thérapeute ou immédiatement un spécialiste de profil étroit, un gastro-entérologue. Si la cholécystectomie a été réalisée à temps, si toutes les recommandations du médecin traitant sont suivies, le pronostic est favorable.

    Qu'est-ce que l'hydropisie de la vésicule biliaire, les principales causes de formation et les méthodes de traitement Lien vers la publication principale

    Dropsie de la vésicule biliaire - types, causes, symptômes, traitement et prévention

    Cette étude est prescrite par un gastro-entérologue ou un thérapeute dans de tels cas:

    • douleur sourde ou paroxystique dans l'hypochondre droit;
    • suspicion de cancer;
    • amertume et bouche sèche le matin;
    • cholélithiase;
    • dyskinésie des voies biliaires;
    • coloration ictérique de la sclérotique et de la peau;
    • surveillance dynamique des maladies chroniques;
    • modifications du taux de bilirubine dans le sang;
    • obésité;
    • intoxication chronique à l'alcool;
    • traumatisme à l'abdomen;
    • abus d'aliments gras;
    • régimes appauvrissant;
    • violation du régime.

    La cholécystite chez la femme est une contre-indication à la prise de médicaments hormonaux. Lors du choix des contraceptifs, une échographie de la cavité abdominale est effectuée.

    L'examen échographique n'a pas de contre-indications, il est donc même utilisé dans le diagnostic des enfants et des femmes enceintes. Ne faites pas d'ultrasons pour les brûlures, les maladies infectieuses et les plaies ouvertes sur la peau. Les bandages abdominaux sont également temporairement contre-indiqués pour la procédure..

    Comment se préparer à l'étude

    La préparation à une échographie de la vésicule biliaire implique l'adhésion à un régime et la prise de médicaments. Il est recommandé de suivre un régime pendant 2 ou 3 jours avant la séance.

    Le régime recommandé comprend des aliments:

    • sarrasin, flocons d'avoine sur l'eau;
    • fromage cottage à faible teneur en matières grasses de 2,5%;
    • œuf à la coque;
    • une tranche de poulet ou de bœuf bouilli.

    Les aliments qui provoquent des flatulences sont exclus du menu:

    • produits de boulangerie à base de levure;
    • légumineuses - lentilles, haricots, pois;
    • fruits, salades de légumes, légumes verts sans traitement thermique;
    • café, alcool, boissons gazeuses, lait.

    Posture classique du patient pour la douleur dans la vésicule biliaire

    Préparation des médicaments pour la procédure pendant 2-3 jours:

    • il est recommandé de prendre des enzymes trois fois par jour avec les repas - Festal, Creon, Pancreatin, Panzinorm;
    • sorbants Enterosgel ou charbon actif 3 fois par jour entre les repas;
    • la prise trois fois du médicament carminatif Espumisan élimine les flatulences.

    Un dîner léger à 19 h est recommandé. Avant de vous coucher, vous devez vider vos intestins naturellement. S'il n'y avait pas de selles, mettez une bougie à la glycérine ou faites un micro lavement Mikrolax.

    Actions le matin le jour de l'examen:

    • Vous devez vous présenter à la procédure uniquement à jeun. Puis-je boire du liquide avant la procédure? L'eau potable n'est pas recommandée. Sinon, il y aura une sécrétion réflexe de bile. Une vésicule biliaire contractée donnera de faux résultats.
    • Et si une échographie est prévue l'après-midi? Le matin, prenez une collation avec du thé. 6 heures devraient s'écouler entre le petit déjeuner et la séance. Si nécessaire, buvez de l'eau 2-3 heures avant la numérisation.
    • Les nourrissons de moins d'un an ne reçoivent ni nourriture ni eau 3 à 3,5 heures avant l'échographie.
    • Un enfant de moins de 3 ans ne reçoit ni nourriture ni eau 4 heures avant la manipulation. Pour les enfants de plus de 8 ans, l'intervalle est de 6 heures.
    • Ne pas fumer ni utiliser de chewing-gum avant la procédure.

    Technique d'échographie

    Vous devez entrer dans la salle de numérisation sans objets métalliques sur vos vêtements et votre tête. Il est proposé à la personne de s'allonger sur le dos et de libérer la zone abdominale de la chemise.

    Le médecin applique le gel sur le transducteur pour éliminer le coussin d'air entre le corps et le transducteur au contact. Si la vésicule biliaire n'est pas visualisée, le patient, à la demande du médecin, prend une profonde inspiration, retient sa respiration ou se tourne vers son côté gauche.

    Pour identifier les pierres, une personne doit effectuer plusieurs virages vers l'avant..

    Une échographie de la vésicule biliaire avec détermination de la fonction est réalisée par un médecin diagnostique fonctionnel. La méthode révèle un changement dans l'organe avec ses conduits après un petit déjeuner cholérétique. Pour déterminer la contractilité, un test fonctionnel est surveillé. Mais vous ne pouvez pas faire une recherche rapide. La préparation de la procédure est la même que pour la numérisation des organes abdominaux.

    Régime avant l'échographie une semaine avant le diagnostic:

    • refus de prendre des boissons alcoolisées;
    • exclure du régime les aliments qui provoquent des flatulences - légumes et fruits, lait entier, légumineuses et pain noir;
    • il est permis de manger du poisson bouilli et de la viande maigre, du porridge sur l'eau, des escalopes à la vapeur, du pain séché.

    Préparation des médicaments 3 jours plus tôt (il est nécessaire de coordonner le rendez-vous avec le médecin traitant):

    • Agents enzymatiques - Pancréatine 10000 unités à chaque repas avec un verre d'eau.
    • Pour la constipation chronique, une prise quotidienne de lactulose la nuit est recommandée.
    • Stimulants intestinaux - dompéridone, siméthicone.

    Actions la veille de la procédure:

    • Le dîner au plus tard à 20 h est composé de porridge avec un minimum de sucre.
    • Le soir avant de vous coucher, vous devez vider vos intestins. S'il n'y avait pas de selles, mettez une bougie à la glycérine. Attention! Vous ne pouvez pas faire de lavement.

    Procédure le jour de l'examen:

    • Séparez les jaunes des œufs durs et apportez-les à la procédure. À la place, en tant qu'agent cholérétique, vous pouvez utiliser 200 g de crème sure à 20%. Une alternative est également 20 g de sorbitol dans 1 verre d'eau tiède..
    • Si l'échographie est effectuée en milieu de journée, vous pouvez manger du fromage non salé, du pain séché, du thé pour le petit-déjeuner à 7 heures du matin..
    • Ne buvez pas d'eau avant la séance. Sinon, la bile sera libérée avant la numérisation. Les résultats seront faux.

    Lors de la préparation d'un enfant, les mêmes recommandations sont suivies, uniquement sans l'utilisation de médicaments. Avant la séance, les enfants de moins de 3 ans ne reçoivent pas de nourriture pendant 3 heures. Le même intervalle avant une échographie de la vésicule biliaire d'un enfant jusqu'à un an. Enfants plus âgés non nourris pendant 6 heures.

    L'échographie de la vésicule biliaire se fait par étapes à intervalles:

    • Tout d'abord, les normes des paramètres de l'organe au repos sont déterminées.
    • La nouvelle analyse est effectuée 5 minutes après le petit-déjeuner.
    • Les 2 prochaines séances se font avec un intervalle de 10 et 15 minutes.

    La séance se déroule dans une position sur le côté et à l'arrière. Parfois, on demande au patient de se mettre à quatre pattes..

    Étapes de préparation pour le diagnostic de la vésicule biliaire

    La disponibilité de la visualisation de toutes les parties de l'organe, ainsi que de ses canaux, dépend de la qualité de la préparation de la procédure d'examen de la vésicule biliaire.

    Même un spécialiste expérimenté ne pourra pas voir les défauts structurels dus à la présence de gaz dans les anses intestinales ou à une vessie ratatinée.

    Afin de préparer correctement le médecin généraliste au moment de l'étude, des mesures préliminaires doivent être lancées au moins une semaine à l'avance..