Traitement chirurgical des ulcères d'estomac, types d'opérations et complications possibles

Cliniques

La chirurgie des ulcères d'estomac peut être réalisée de manière urgente et planifiée, en fonction de l'état du patient et des indications de cette procédure. En règle générale, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire en cas de saignement grave, de sténose du muscle sphincter ou de pénétration d'ulcère. Une intervention chirurgicale planifiée est réalisée en cas d'inefficacité de la méthode de traitement conservatrice et en l'absence de résultats positifs.

  1. Indications d'intervention chirurgicale
  2. Lectures absolues
  3. Indications relatives
  4. Types et méthodes de l'opération
  5. Résection
  6. Suture
  7. Vagotomie
  8. Méthode endoscopique
  9. Complications possibles après la chirurgie
  10. Complications précoces
  11. Complications tardives
  12. Période postopératoire
  13. Prévoir

Indications d'intervention chirurgicale

Les médecins modernes privilégient la méthode de traitement médicamenteuse, car dans la plupart des cas, l'utilisation régulière de médicaments spéciaux et le respect d'un régime alimentaire strict suffisent pour améliorer l'état du patient et arrêter les processus inflammatoires et destructeurs. Toute opération présente toujours un certain risque de complications, surtout si le patient a des maladies chroniques concomitantes. Le traitement chirurgical de l'ulcère gastroduodénal est effectué en présence d'indications absolues ou relatives.

Lectures absolues

En règle générale, les patients admis à l'hôpital accompagnés d'une équipe d'ambulance sont immédiatement opérés. Dans ce cas, l'indication absolue d'une intervention chirurgicale est une affection grave du patient, dans laquelle il existe un risque élevé de décès, le plus souvent:

  • rupture de la paroi de l'estomac avec effusion de son contenu dans la cavité abdominale;
  • sténose de l'estomac pylorique avec fonction d'évacuation altérée du tractus gastro-intestinal;
  • saignements massifs qui ne peuvent être arrêtés avec des médicaments;
  • suspicion justifiée du développement de l'oncologie.

En fonction de l'emplacement de l'ulcère et de la nature du tableau clinique, le médecin détermine exactement comment l'opération sera réalisée: méthode laparoscopique ou ouverte.

Indications relatives

Dans la pratique médicale, il y avait souvent des cas où des patients tentaient pendant longtemps de guérir un ulcère avec une méthode conservatrice, mais mouraient finalement de diverses complications qui auraient pu être évitées avec une intervention chirurgicale rapide. Si le patient est stable dans un état de gravité modérée et, malgré toutes les manipulations des médecins, il n'y a pas de tendance à la guérison, la question de la conduite d'une opération planifiée est généralement posée. Les principales indications dans ce cas sont:

  • saignements d'estomac réguliers qui ne peuvent être arrêtés avec des médicaments;
  • inefficacité du traitement médicamenteux;
  • progression des processus destructeurs avec une détérioration du bien-être du patient;
  • changements pathologiques dans les tissus de l'estomac, violation des fonctions de base de l'organe;
  • la présence d'un ou plusieurs ulcères d'un diamètre supérieur à 3 cm;
  • rechute de la maladie après une chirurgie gastrique antérieure.

Avant de décider d'une opération, les médecins procèdent à un examen complet du patient et évaluent l'état d'autres systèmes corporels. Si le patient a des maladies graves du système cardiovasculaire, une insuffisance pulmonaire ou une thrombocytopénie, cela peut devenir un obstacle à la chirurgie..

Types et méthodes de l'opération

Il existe plusieurs types d'opérations pour éliminer les ulcères, dont la principale différence est la technique d'exécution et le temps passé sur l'ensemble de la procédure. Selon la nature et l'emplacement de la lésion ulcéreuse et de nombreux autres facteurs, les médecins peuvent choisir la méthode de traitement chirurgical la plus appropriée. Vous trouverez ci-dessous des exemples des principaux moyens d'éliminer les ulcères d'estomac.

Résection

Cette procédure est le plus souvent utilisée si, au cours du diagnostic, un patient a reçu un diagnostic de cancer de l'estomac, de nécrose tissulaire ou d'autres modifications dégénératives-dystrophiques sévères des cellules épithéliales. Pendant l'opération, de 1/3 à 3/4 de l'estomac peut être prélevé et, dans les cas particulièrement graves, une gastrectomie totale est réalisée. Les principaux avantages de cette méthode sont la prévention du développement de l'oncologie et l'absence de risque de rechute de la maladie, ainsi que la formation d'adhérences grossières qui interfèrent avec le travail de l'organe. Cependant, cette méthode présente de nombreux inconvénients:

  1. Durée de la période de rééducation (cela peut prendre un an pour récupérer complètement).
  2. La résection est considérée comme le type de chirurgie le plus traumatisant.
  3. Le patient doit suivre un régime strict tout au long de sa vie et abandonner le travail physique..
  4. Après avoir retiré une grande partie de l'estomac, sa fonction principale de digestion est perturbée, ce qui peut entraîner une occlusion intestinale..
  5. Il existe un risque de développer une pathologie telle que la gastrite par reflux alcalin, dans laquelle le contenu du duodénum est rejeté dans l'estomac. Cela détruit sa membrane muqueuse et peut entraîner d'autres maladies graves..

La résection gastrique est une opération universelle, cette méthode est bien étudiée et est souvent utilisée dans la pratique médicale. Le temps requis pour la procédure est d'environ 3 heures, puis le patient est obligé de rester au lit pendant une semaine. Le dixième jour, à condition qu'il n'y ait pas de complications, le patient peut faire les premières tentatives de s'asseoir et de marcher seul.

Suture

Cette méthode est considérée comme la moins traumatisante et rarement accompagnée de complications graves. L'indication de la chirurgie est le plus souvent un ulcère perforé, qui est éliminé en installant un limiteur et en suturant le trou résultant avec une suture séro-musculaire, ce qui permet de maintenir la forme physiologique de l'organe.

Pendant la procédure, le liquide versé à travers l'ulcère est aspiré à l'aide d'un appareil spécial - un aspirateur, la cavité de l'organe est séchée avec des serviettes en gaze. Une fois l'opération terminée, un drainage peut être installé sur le patient afin de nettoyer et de faciliter le traitement antiseptique de la plaie, qui sera enlevée après quelques jours.

Vagotomie

Cette méthode de traitement chirurgical des ulcères a été développée afin de minimiser les complications graves et d'éliminer complètement le risque de décès. En pratique, la grande efficacité de cette méthode a été prouvée, mais la vagotomie n'est pratiquée que dans les premiers stades du développement de l'ulcère gastroduodénal. Les principaux avantages de l'opération sont:

  • réduction des rechutes de la maladie;
  • maintenir l'intégrité de l'estomac;
  • pas de blessures et de complications.

Le traitement est réalisé de la manière suivante: le chirurgien dissèque les terminaisons nerveuses responsables de la production de l'hormone gastrine. Cette procédure vous permet de préserver la fonction sécrétoire de l'estomac uniquement dans l'antre de l'organe, ce qui entraîne une diminution de l'acidité totale et une restauration rapide de la couche muqueuse..

Méthode endoscopique

Cette méthode de traitement de l'ulcère consiste à couper le nerf vague postérieur, ce qui est réalisé à l'aide d'un endoscope inséré dans la cavité de l'estomac par de petites piqûres. Si nécessaire, une opération peut être effectuée, qui consiste à exciser les bords de l'ulcère avec un appareil miniature spécial avec éclairage et optique.

La méthode de traitement endoscopique est l'une des plus modernes, ses principaux avantages sont la rapidité de mise en œuvre, ainsi que l'absence de blessures et de complications.

Complications possibles après la chirurgie

Les opérations intracavitaires sont toujours accompagnées d'un certain nombre de problèmes associés à la période postopératoire et de rééducation, lorsque le corps humain doit non seulement restaurer les tissus endommagés, établir l'hémostase, mais également s'adapter à de nouvelles conditions. La nature des complications peut dépendre à la fois des caractéristiques individuelles du patient et de la compétence du chirurgien. Mais d'une manière ou d'une autre, les conséquences d'une intervention chirurgicale sont toujours présentes..

Complications précoces

La tâche des médecins est de minimiser la probabilité de décès à la suite de conditions graves qui surviennent souvent immédiatement après l'opération. C'est l'une des périodes les plus dangereuses, la plus difficile pour le patient et associée au risque de complications précoces de l'opération:

  • suppuration de la plaie;
  • saignement massif;
  • obstruction intestinale paralytique;
  • divergence des sutures;
  • thromboembolie pulmonaire;
  • péritonite.

À l'heure actuelle, des équipements modernes et des conditions améliorées à l'hôpital permettent aux médecins de surveiller en permanence le patient, dont les informations sur l'état sont affichées sur les écrans d'appareils spéciaux. Cela garantit la sécurité et permet d'éviter la mort subite du patient suite à une perte de sang importante ou à un arrêt cardiaque..

Complications tardives

La nature des complications tardives dépend en grande partie du déroulement de la période de rééducation et du respect par le patient de toutes les instructions du médecin. Le strict respect de toutes les recommandations et le respect du régime minimisent le risque de conséquences éventuelles de l'opération, mais ne garantissent pas l'absence totale de celles-ci. Les complications tardives comprennent:

  • Déficience en fer;
  • re-formation des ulcères;
  • pancréatite secondaire;
  • syndrome de dumping et syndrome de la boucle des adducteurs;
  • hernie postopératoire;
  • dyspepsie intestinale;
  • formation d'adhérence;
  • manque de vitamine B12.

Avec une référence rapide à un spécialiste, le développement de certaines complications tardives peut être évité. Et s'il y en a déjà, le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux pour arrêter les processus pathologiques. À cet égard, il est recommandé à tous les patients ayant subi une opération auparavant complexe de retirer un ulcère de subir un examen complet au moins une fois par an..

Période postopératoire

Après l'intervention chirurgicale pour enlever, exciser ou suturer l'ulcère, le patient devra arrêter de manger pendant 24 heures. Cela est nécessaire pour créer des conditions favorables à la restauration des tissus gastriques endommagés et arrêter le saignement..

  • Le deuxième jour, il est permis de boire un demi-verre d'eau bouillie non chaude ou de thé faible.
  • Le troisième jour, des céréales visqueuses, des purées de légumes ou de fruits, de la viande et du bouillon de poulet sont introduits dans l'alimentation du patient. La quantité de liquide consommée peut être augmentée jusqu'à 1-1,5 verres par repas..
  • Après une semaine, le patient peut déjà manger de la viande et du poisson en purée.

Le tableau s'agrandira progressivement en raison de:

  • produits laitiers non acides (soufflé au caillé);
  • œufs à la coque;
  • omelette;
  • boissons non sucrées (par exemple, gelée de baies, compote de fruits secs ou décoction d'églantier).

Les médecins apprécient la rééducation active, qui comprend des exercices légers (thérapie par l'exercice) et la marche lente, mais toute manipulation doit être convenue avec le médecin pour éviter la divergence des sutures. La personne opérée doit suivre toutes les instructions du personnel médical, car le non-respect des mesures de sécurité et du régime alimentaire peut entraîner des conséquences graves pouvant aller jusqu'au développement d'une péritonite avec décès ultérieur..

En fonction de la complexité et du type de l'opération réalisée, ainsi que de l'état général du patient, le médecin traitant décidera de la date de sortie, qui, dans des conditions favorables, peut avoir lieu dans 2 semaines..

Prévoir

Le pronostic de vie du patient dépend en grande partie de:

  • à quel stade de développement la maladie a été diagnostiquée;
  • la nature du dommage;
  • degré de perte de sang.

Les lésions multifocales de la paroi musculaire de l'estomac, la malignité, ainsi que la pénétration de l'ulcère - toutes désignent des conditions sévères dans lesquelles il existe un risque de décès. Mais si une personne a demandé de l'aide à temps et a commencé un traitement médicamenteux conformément à toutes les recommandations du médecin, alors avec un suivi régulier, le pronostic de vie reste satisfaisant. Les personnes qui ont subi une résection gastrique peuvent également revenir à leur mode de vie habituel, mais sous réserve de certaines restrictions en matière de travail physique et d'alimentation..

Ulcère duodénal perforé

Sous ulcération du duodénum, ​​il est habituel de comprendre le déroulement d'un processus caractérisé par une violation de l'organe muqueux. Un ulcère traversant se forme à la suite d'un processus chronique exacerbé. Elle s'accompagne de douleurs de la zone épigastrique avec recul vers la droite, de nausées, de brûlures d'estomac. Les principales raisons de l'événement: interruptions du processus alimentaire, abus de boissons alcoolisées. Le traitement est long et complexe. Le régime et le régime sont constamment observés, des médicaments sont pris.

  • 1 Description
  • 2 raisons
  • 3 Symptômes
    • 3.1 Première étape
    • 3.2 Deuxième étape
    • 3.3 Troisième étape
  • 4 Mécanisme
  • 5 Perforation typique
  • 6 Perforation de l'intestin par le bas, derrière
  • 7 Poinçonnage couvert
  • 8 Classement
  • 9 Diagnostics
  • 10 Traitement
  • 11 mesures conservatrices
  • 12 Mesures opérationnelles
  • 13 méthodes
  • 14 Complications
  • 15 Prévisions
  • 16 Prévention

La description

Un ulcère duodénal perforé ou perforé est une maladie grave avec une mortalité élevée. Avec l'ulcération de l'organe duodénal, l'estomac est souvent affecté. Cela forme un passage de l'organe vers d'autres parties du tractus gastro-intestinal ou du péritoine. En raison de l'exposition constante à des irritants de nature physico-chimique et bactérienne, qui se trouvent dans le contenu duodénal. Dans ce contexte, une péritonite se développe. Cette conséquence nécessite le régime alimentaire le plus strict et une intervention chirurgicale urgente..

La perforation de l'ulcère se produit souvent dans la paroi antérieure de la partie bulbeuse du processus duodénal. Ce résultat est également caractéristique de l'évolution aiguë et de la phase chronique exacerbée du processus ulcératif. La taille des plaies est en moyenne de 3 mm, moins souvent jusqu'à 100 mm.

Les raisons

La perforation de l'ulcère est une conséquence de l'exacerbation de la forme chronique de la maladie, la gastrite. Le processus peut être lancé par:

  1. aggravation des tissus autour du foyer de l'inflammation;
  2. suralimentation constante;
  3. augmentation de l'acidité du suc digestif;
  4. perturbations du régime alimentaire;
  5. abus d'alcool et d'aliments épicés;
  6. surcharge physique aiguë. Un stress fréquent est la cause de l'ulcère gastro-duodénal

Étant donné que les lésions ulcéreuses de l'organe duodénal sont la conséquence de défaillances de la circulation sanguine et de la sécrétion de composants du système digestif dans l'estomac, les causes de la maladie sont:

  • stress fréquent;
  • irrégularité de la nourriture;
  • abus de médicaments à base d'acide salicylique;
  • alcoolisme;
  • maladies de fond du tractus gastro-intestinal: calculs biliaires, cholécystite, appendicite sous forme chronique;
  • infection de l'estomac et du duodénum par des hélicobactéries.
Retour à la table des matières

Symptômes

Il existe une large classification des symptômes de l'ulcère perforé. Cela est dû au lieu de sa localisation, à son étiologie et à sa forme de pathologie. Types de symptômes:

  1. étiologique: chronique muette; forme aiguë;
  2. localisation: bulbaire (destruction de la paroi bulbeuse antérieure ou postérieure); postbulbar (à l'extérieur de la partie bulbeuse);
  3. clinique: perforation de l'arrière de l'intestin; dans le péritoine; multiple contigu; reflété à travers.

Tous les cas sont caractérisés par le développement progressif des symptômes..

Premier pas

  1. douleur - vive, soudaine, intense, vive, atroce;
  2. état de choc - pâleur de la peau, sueur froide, forte diminution de la pression;
  3. tension du tissu musculaire de l'abdomen;
  4. douleur au souffle.

Le développement du tableau clinique avec perforation de l'ulcère duodénal est rapide, se développe en 3 heures. Des vomissements sont possibles avant une douleur aiguë. Cela devient plus facile pour le patient du côté droit en décubitus dorsal avec les genoux repliés.

Seconde phase

  1. il y a une amélioration imaginaire;
  2. la douleur disparaît;
  3. la couleur normale de la peau revient;
  4. la respiration est plus facile;
  5. détendre les muscles abdominaux.

La période dure 6 heures. Pendant ce temps, l'inflammation progresse dans le péritoine et l'infection se propage.

Troisième étape

  1. une forte détérioration de la santé;
  2. vomissements sévères;
  3. peau sèche;
  4. fièvre, fièvre;
  5. aggravation de l'intoxication du corps;
  6. respiration superficielle;
  7. rythme cardiaque augmenté;
  8. douleur de tout l'abdomen;
  9. séchage de la langue, couche épaisse.

La condition caractérise le développement de la péritonite diffuse.

Mécanisme

La perforation de l'ulcère survient lorsque le traitement est inefficace. Par exemple, en raison de la formation d'une cicatrice incohérente, l'ulcère ne guérit pas, mais est progressivement perforé avec la formation d'une plaie traversante. À travers les trous formés, le contenu du duodénum pénètre dans le péritoine. En réponse, les feuilles de la cavité commencent à s'enflammer, se défendant contre l'infection et l'extrudat. La fibrine se forme autour de la plaie sur l'intestin.

10% de toutes les plaies ulcéreuses de bout en bout saignent. Il survient plus souvent sur la paroi bulbeuse antérieure de l'intestin.

Moins fréquemment, une perforation latente se produit. Il y a une percée de l'ulcère dans un espace limité, par exemple dans les ligaments, les organes, l'espace sous-hépatique, la fosse péritonéale à droite. Un abcès se développe par la suite.

Perforation typique

La plaie s'ouvre dans la cavité abdominale évacuée. Outre les manifestations classiques caractéristiques des trois stades de développement de l'inflammation (choc douloureux, calme imaginaire, péritonite), ce type de perforation peut être identifié par d'autres moyens. Symptômes:

  • Forte tension de la paroi abdominale, qui est prononcée. En raison de spasmes musculaires, l'abdomen ne participe pas au processus respiratoire.
  • Syndrome de Shchetkin-Blumberg. À la palpation avec appui sur la partie antérieure de la paroi abdominale et retrait brutal de la main après 5 secondes, la douleur vive s'intensifie.
  • Ballonnements sévères sur la région hépatique.
  • Douleur entre les jambes du muscle sternocléidomastoïdien dans la région supraclaviculaire.
  • Terreur de la peau, membres froids.
  • Pouls rare, respiration irrégulière.

Avec un faux bien-être, la douleur diminue, l'euphorie apparaît avec la persistance de l'inconfort dans le péritoine. Une obstruction intestinale paralytique se développe, accompagnée de flatulences et d'une diminution du péristaltisme. Les lèvres et la langue se dessèchent. La durée de la période est atteinte 12 heures.

Une soif intense est l'un des signes d'inflammation de l'abdomen

Le troisième stade de l'inflammation péritonéale est particulièrement difficile. Manifeste:

  • soif intense;
  • vomissement;
  • perte de conscience;
  • humidité, adhérence, teint terreux;
  • chaleur;
  • aiguisage des traits du visage, yeux enfoncés;
  • une diminution du volume d'urine, jusqu'à l'arrêt de la miction;
  • effondrer.
Retour à la table des matières

Perforation intestinale par le bas, par derrière

Le contenu duodénal infecte le tissu rétropéritonéal. Le principal symptôme est une douleur aiguë et inattendue dans l'estomac avec un retour dans le dos. Avec le temps, la douleur disparaît. Un processus purulent inflammatoire aigu se développe dans le tissu rétropéritonéal du rétropéritoine. La période est caractérisée par le développement d'une fièvre accompagnée de frissons. Dans 10 à 12 vertèbres thoraciques, un gonflement se développe, ce qui fait mal à la palpation. En écoutant sa zone, vous pouvez entendre un craquement caractéristique - crepitus. Les rayons X montrent une augmentation de la production de gaz à cet endroit.

Perforation couverte

Le contenu duodénal est jeté dans le péritoine, mais cette zone est cachée par l'épiploon, le foie ou les intestins. Il peut être identifié par les caractéristiques suivantes:

  • petite taille de la plaie traversante;
  • remplissage de petits organes au moment de la perforation;
  • la proximité d'une plaie traversante avec le foie, l'épiploon, les intestins, la vésicule biliaire.

Le processus se déroule en trois étapes:

  1. Perforation. La phase est caractérisée par de vives douleurs dans l'épigastre ou dans le haut de l'abdomen. Réduire possible.
  2. Accalmie. La douleur diminue, la tension musculaire est soulagée, il n'y a pas de gaz libre dans le péritoine.
  3. Complications - inflammation purulente locale des tissus péritonéaux, moins souvent - péritonite diffuse.

Ce type de perforation se développe lentement.

Classification

  1. par étiologie, la perforation est: chronique; aiguë, causée par l'échec des hormones, le stress, etc. tumeur; parasite; atypique, c'est-à-dire en violation de la circulation sanguine dans l'organe;
  2. par emplacement: bulbaire, post-bulbaire;
  3. par les symptômes, la perforation se développe: dans le péritoine - typique, couverte; omentum - atypique; fibre rétropéritonéale; cavité d'inter-adhérence;
  4. la perforation avec saignement affecte le tractus gastro-intestinal, le péritoine;
  5. on distingue les stades de développement de la péritonite: état de choc avec le développement d'une inflammation chimique des feuilles du péritoine; contamination microbienne, accompagnée d'une inflammation bactérienne; poursuite de l'inflammation avec un calme apparent; intoxication sévère du sang abdominal avec péritonite purulente diffuse.
Retour à la table des matières

Diagnostique

  1. Test sanguin. Il y a une leucocytose avec un décalage d'égalité vers la gauche, une ESR accrue, une granularité des neutrophiles.
  2. Examen d'urine. Une teneur en protéines excessive est détectée.
  3. Biochimie. Un excès de bilirubine, globuline, alanine aminotransférase, urée se manifeste.
  4. ECG. Changements diffus dystrophiques dans le myocarde, arythmie sont trouvés.
  5. Fluoroscopie du péritoine. A révélé une augmentation de la formation de gaz en croissant sur la droite sous le diaphragme.
  6. Ultrason. Une infiltration inflammatoire est détectée.
Retour à la table des matières

Traitement

Lors du diagnostic d'un ulcère duodénal perforé, une intervention chirurgicale d'urgence est effectuée. Si le patient refuse de prendre des mesures chirurgicales, un traitement conservateur avec un régime est prescrit, ce qui donne un faible taux de survie en raison de la présence d'un grand nombre de conséquences.

Mesures conservatrices

Il est utilisé lorsqu'il est impossible de résoudre le problème chirurgicalement. La méthode Taylor consiste au rendez-vous:

  • introduction d'un tube transnasal pour la nutrition parentérale;
  • appliquer du froid sur l'estomac;
  • thérapie par perfusion puissante pour stabiliser l'équilibre acido-basique;
  • mesures de désintoxication;
  • antibiothérapie combinée pendant une semaine ou plus;
  • surveillance radiographique périodique du développement de la perforation duodénale.

Un régime strict est prescrit avec des médicaments.

Mesures opérationnelles

Les mesures préopératoires comprennent:

  • libération du département duodénal du contenu;
  • stabilisation de la pression artérielle en cas d'hypovolémie;
  • le régime le plus strict.

La ligne d'incision est située dans le tiers supérieur du péritoine. Par l'emplacement des masses alimentaires dans le péritoine, la place de la plaie traversante est déterminée, en fonction de laquelle la technique chirurgicale est sélectionnée. Avec la perforation dans le tissu rétropéritonéal, le degré de sa saturation en bile et en sang est visible pour la sélection des tactiques. Il existe deux grands groupes:

  • préservation des organes - avec suture d'une plaie traversante;
  • radical - avec résection d'organe avec élimination de l'ulcère, pyloroplastie, vagotomie.

Le choix de la technique dépend de plusieurs facteurs:

  • l'heure de l'évolution de la maladie;
  • caractéristiques, étiologie, localisation de l'ulcère;
  • symptômes et prévalence de la péritonite;
  • la catégorie d'âge du patient, la présence de maladies de fond.

Méthodes

    1. Suture d'une plaie ulcéreuse perforée. Il est prescrit lorsque: une péritonite diffuse se développe; durée de l'inflammation sur 6 heures; la présence de maladies de fond; âge avancé; absence de gastrite et d'ulcères chroniques. L'essence de l'opération: les bords de l'ulcère sont excisés avec une suture à double rangée de la membrane musculaire et séreuse le long de l'axe et transversalement. La méthode maximise la préservation de la forme et du diamètre de l'organe. Intervention laparoscopique possible.
    2. Résection de l'estomac. Il est prescrit lorsque: les ulcères sont chroniques, volumineux, rugueux; il y a des soupçons de malignité ou une tumeur avec perforation est diagnostiquée; une sténose décompensée est observée; groupe d'âge des moins de 65 ans; absence de maladies de fond exacerbées; développement d'une péritonite d'une durée inférieure à 12 heures. on suppose l'ablation complète d'un organe présentant des défauts.
    3. Piloroantrumectomie avec vagotomie totale bilatérale. Il est prescrit lorsque: une insuffisance de l'anastomose gastroduodénale avec l'expansion de la pulpe de la bouche du processus lui-même est diagnostiquée; les ulcères duodénaux s'ouvrent simultanément avec la partie distale de l'estomac. L'essence de l'opération: élimination du défaut avec imitation plastique de la pulpe et coupe d'une grande branche du nerf vague.
    4. Vagotomie sélective proximale avec suture d'une plaie traversante. Il est utilisé si: la durée du processus d'inflammation est inférieure à 6 heures; le patient est jeune; il n'y a pas de changements cicatriciels.
Retour à la table des matières

Complications

Les conséquences postopératoires graves apparaissent le plus souvent, plus le temps s'est écoulé depuis le début du processus inflammatoire. En raison du manque de contrôle qualité de l'hygiène de la cavité abdominale, une péritonite locale limitée avec abcès dans l'espace sous-phrénique, sous-hépatique, interintestinal, de Douglas est possible.

En raison de l'échec des sutures sur l'intestin avec une infection répétée de la cavité abdominale avec un contenu duodénal. Dysfonctionnement de la perméabilité intestinale dû à une parésie intestinale ou à des erreurs chirurgicales. Développement d'une bronchopneumonie due à une position couchée forcée. Diminution de l'immunité en raison du respect du régime alimentaire le plus strict.

Prévoir

99% des décès au cours de la première semaine de maladie en l'absence de chirurgie. Mortalité 5-8% - pendant l'opération. La mortalité postopératoire dépend des conséquences qui en résultent, de la gravité de la maladie, du groupe d'âge et des maladies de fond chez le patient..

Les risques de mortalité en période postopératoire sont résumés dans le tableau..

Il existe un risque de décès après une chirurgie pour ulcère gastroduodénal. Retour à la table des matières

La prévention

Mesures nécessaires pour éviter la perforation de l'ulcère:

  1. respect du régime alimentaire approprié;
  2. régime correctement sélectionné;
  3. maintenir un mode de vie sain;
  4. arrêter de fumer, de boire de l'alcool;
  5. examen constant par un gastro-entérologue.

Quand et comment l'opération des ulcères d'estomac est-elle effectuée

L'ulcère peptique est une pathologie chronique caractérisée par l'apparition de formations défectueuses sur la membrane muqueuse d'un organe. Dans les premiers stades, la thérapie se produit avec des médicaments. Dans le cas où cela ne donnerait pas d'effet positif, le patient se voit prescrire un traitement chirurgical pour les ulcères d'estomac. L'opération est effectuée de toute urgence si le patient présente une hémorragie interne ou une percée d'une formation défectueuse.

Aujourd'hui, plusieurs types de mesures chirurgicales sont utilisées pour traiter l'ulcère gastroduodénal. Considérez les cas dans lesquels une chirurgie pour un ulcère d'estomac est nécessaire et dites-vous comment la procédure est effectuée.

Indications d'intervention

Relativement récemment, on a appris que la bactérie Helicobacter pylori causait un ulcère gastrique. Pour cette raison, la chirurgie n'est pas pratiquée aussi souvent qu'avant..

Lorsqu'une maladie est détectée, les médecins prescrivent d'abord un traitement médicamenteux, qui dans la plupart des cas a un effet positif. Mais encore, parfois vous devez vous tourner vers une action rapide.

Lorsqu'une opération est urgente:

  • saignement interne qui ne peut pas être arrêté par d'autres moyens;
  • perforation, perforation, pénétration de l'ulcère;
  • vasoconstriction critique dans l'estomac causée par un ulcère;
  • péritonite dans le contexte de la libération du contenu de l'estomac et / ou du duodénum 12 dans la cavité abdominale.

L'intervention chirurgicale est systématiquement réalisée avec les indications suivantes:

  • il n'y a aucun effet curatif de la thérapie médicamenteuse;
  • risque élevé de cancer.
  • rechutes fréquentes d'ulcères qui ne répondent pas bien au traitement médicamenteux;
  • ulcères résistants aux médicaments;
  • une histoire de saignement;
  • pas de cicatrices d'ulcères après les opérations;
  • ulcères multiples avec augmentation de l'acidité du suc gastrique.

Pour l'ulcère chronique

Souvent, les patients sont prêts à tout faire pour éviter une intervention chirurgicale. Quelqu'un souffre de douleurs intenses, croyant qu'il va "se laisser aller", l'autre prend des analgésiques dangereux dans son état. Mais le paradoxe est que c'est précisément ce retard qui rend impossible le report de la visite chez le chirurgien..

Le gastro-entérologue vous conseillera de vous préparer à la chirurgie avec les diagnostics suivants:

  • Sténose du pylore. Il est considéré comme une complication d'un ulcère et se manifeste par un rétrécissement de la zone par laquelle la nourriture pénètre dans l'estomac. Dans le processus de développement de la pathologie, on observe des vomissements constants, les masses ont une odeur désagréable brillante, le poids du patient diminue.
  • La sténose du bulbe duodénal s'accompagne d'une lourdeur dans l'abdomen, d'une pâleur des surfaces muqueuses et de la peau, de brûlures d'estomac et d'éructations avec un goût pourri. La différence entre ce type est que les vomissements se produisent assez rarement. Au fil du temps, la sténose duodénale entraîne une paralysie du diaphragme et un arrêt respiratoire.
  • Pénétration (pénétration) de l'ulcère dans d'autres organes du péritoine. Elle s'exprime par une douleur irradiée vers la zone touchée (souvent vers le dos ou vers le haut), qui n'est pas associée aux repas. La maladie passe par 3 étapes: l'ulcère se développe à travers toute la paroi de son organe; une pointe se forme entre l'organe affecté et un organe sain; l'ulcère pénètre dans un nouvel organe.
  • L'apparition d'adhérences, de polypes, de tumeurs nécessitant une intervention chirurgicale.
  • Perforation ulcéreuse.

Avec un ulcère perforé

La perforation (perforation) de l'ulcère se traduit par l'apparition d'une lumière dans la paroi de l'estomac. La taille du trou ne dépasse pas quelques millimètres, mais elle constitue une menace sérieuse pour la vie du patient. L'état du patient est caractérisé par une péritonite généralisée - une douleur intense à long terme apparaît, une baisse de la pression artérielle, une transpiration accrue et une pâleur.

Les mesures d'élimination des perforations sont de 2 types: suture et résection.

Si pas plus de 6 à 7 heures se sont écoulées depuis la perforation de l'ulcère, une suture est effectuée. L'opération de suture maintient la forme et la taille de l'estomac. Après la rééducation, une personne peut reprendre sa vie antérieure. C'est pourquoi lorsque les premiers signes de perforation apparaissent, en aucun cas vous ne devez hésiter.

La résection gastrique est une mesure vitale radicale. En conséquence, la partie affectée de l'organe est excisée puis suturée. Après cela, le patient se voit attribuer un groupe désactivé. Il est prescrit pour la péritonite purulente (plus de 7 à 12 heures après la perforation).

Après 7 heures, le patient ressent un soulagement, les muscles abdominaux sont lissés, la respiration est rétablie. Cependant, dans le contexte d'un recul visible des symptômes (une personne cesse de ressentir de la douleur, sa langue s'assombrit, une attaque d'euphorie est observée), des processus presque irréversibles commencent à l'intérieur du corps. Le contenu de l'estomac est déjà entré dans la cavité abdominale et a provoqué une grave intoxication.

Et si, à ce stade, le patient ne reçoit pas d'assistance médicale, une issue fatale peut être garantie, car après 12 heures de perforation, il entre en intoxication aiguë. Il y a des vomissements incessants et, par conséquent, la déshydratation fait monter la température corporelle à 40 degrés. Une personne cesse de répondre aux stimuli externes, le travail du système excréteur s'arrête. En règle générale, il n'est plus possible d'aider à ce stade..

Préparation de la procédure

La préparation à la chirurgie de l'ulcère gastrique consiste en un nettoyage maximal de l'organe. Si l'opération est réalisée comme prévu, il est recommandé au patient de suivre un certain régime une semaine avant la chirurgie, qui consiste à renoncer aux aliments gras, fumés, salés et épicés. Vous devez également éviter les boissons gazeuses et alcoolisées..

Vous devez manger des aliments sains et faibles en calories. Il comprend des viandes diététiques, des fruits et des légumes. La veille de l'opération prochaine de l'ulcère, il est recommandé au patient d'exclure les aliments solides de l'alimentation. Vous pouvez boire du thé sucré, de la gelée, de la compote, etc. Il est interdit de boire même de l'eau quelques heures avant l'opération Et juste avant la chirurgie, ils nettoient les intestins avec un lavement.

Types d'opérations

L'ulcère de l'estomac est opéré de différentes manières.

La méthode appropriée est déterminée par le médecin, en tenant compte des résultats des examens.

Suture

Cette méthode est principalement utilisée pour l'ulcère gastrique perforé. L'opération est pratiquement sans complications.

L'intervention chirurgicale se déroule comme suit:

  1. Le médecin fait une incision dans la cavité abdominale et, à l'aide d'un appareil spécial, pompe l'excès de liquide.
  2. Ensuite, le spécialiste trouve le site de perforation et le limite avec des lingettes de gaze stériles.
  3. L'ulcère perforé est suturé avec une suture transversale.

Le but de la suture est de rétrécir la lumière et de maintenir la forme naturelle de l'organe..

Résection

Une méthode opératoire qui implique l'ablation complète ou partielle de l'estomac. La procédure est prescrite dans les cas extrêmes lorsque le patient est dans un état critique.

La résection gastrique présente de nombreux inconvénients:

  1. Le patient doit abandonner l'activité physique à vie.
  2. Tout au long de sa vie, une personne devrait bien manger, sans manger d'aliments nocifs..
  3. Ce type de chirurgie nécessite une longue période de temps pour récupérer.
  4. Il existe un risque élevé de complications graves après la chirurgie.

L'opération de retrait de l'ulcère se déroule sous anesthésie générale prolongée. Une ventilation artificielle est également nécessaire. Le médecin enlève la zone touchée de l'estomac, puis suture de manière à préserver au maximum la forme naturelle de l'organe.

Vagotomie

La chirurgie consiste à couper le nerf vague. Utilisé pour l'ulcère gastroduodénal chronique, qui ne répond pas au traitement médicamenteux.

La vagotomie est réalisée sur un organe ouvert, ainsi que par voie laparoscopique. Le médecin coupe le nerf qui favorise la production excessive d'acide et place une suture cosmétique sur les sites de ponction ou d'incision.

Des inconvénients de la méthode, on distingue les adhérences après la chirurgie, qui se produisent très souvent..

Endoscopie

Cette méthode est utilisée si le patient est diagnostiqué avec un ulcère duodénal.

Le médecin insère un tube en caoutchouc dans la bouche du patient, l'amène au bon endroit et utilise un laser pour cautériser les formations défectueuses.

Période de rééducation

Après la procédure, le patient est à l'hôpital pendant un certain temps. La durée du séjour dépend du type d'opération de l'ulcère et du bien-être du patient. Pour réduire le risque d'effets secondaires, un traitement médicamenteux est prescrit.

En période postopératoire, une personne reste sous la surveillance de médecins pendant une semaine. Pendant ce temps, les points de suture guérissent, après quoi ils sont supprimés. À la sortie, le médecin remet au patient une note indiquant le régime alimentaire. Il doit être observé pendant au moins deux semaines (selon le type d'opération, la période peut augmenter ou diminuer). Il est recommandé au patient de manger des soupes liquides, des céréales visqueuses. La condition principale est la température ambiante des aliments. Petites portions (capacité en verre).

Au cours de la première semaine, toute activité physique est interdite, après quoi une activité légère est progressivement introduite. La période postopératoire comprend la libération du patient du travail, la durée est fixée en fonction du type d'opération. Si une gastrectomie complète a été réalisée, la personne se voit attribuer un groupe d'incapacité.

Conséquences possibles

Habituellement, les conséquences surviennent si le patient n'a pas suivi les instructions du médecin ou a demandé de l'aide trop tard..

Les principales complications comprennent:

  • hémorragie interne postopératoire;
  • infection ou déhiscence de la suture;
  • indigestion: les aliments non digérés vont directement dans les intestins;
  • violation de la motilité des organes;
  • maladie adhésive;
  • une douleur aiguë après l'opération a persisté, cela indique une intervention chirurgicale infructueuse;
  • péritonite.

Après l'opération de l'ulcère de l'estomac, toutes les exigences et recommandations du médecin traitant doivent être respectées, auquel cas la récupération est réussie. Assurez-vous de suivre le régime prescrit, cela aidera à éviter les complications et le corps reviendra rapidement à la normale. Si vous ne vous sentez pas bien, contactez un établissement médical.

Traitement des ulcères gastriques et duodénaux perforés: chirurgie, méthode de Taylor, traitement postopératoire, complications

La première chose que vous devez savoir sur la perforation gastro-intestinale est que ce phénomène est extrêmement dangereux. Plus le traitement de l'estomac perforé ou de l'ulcère duodénal commence tôt, plus il y a de chances que l'issue soit favorable. Chaque minute compte. Par conséquent, un ulcère perforé, dont le traitement doit être opportun, dans la grande majorité des cas, est éliminé par une intervention chirurgicale rapide.

Les méthodes chirurgicales de traitement des ulcères perforés sont diverses. Le plus souvent, une simple suture de perforation est utilisée, moins souvent avec le retrait d'une partie de l'organe endommagé. Dans certains cas, un traitement moins efficace des ulcères perforés sans chirurgie est utilisé - la méthode dite de Taylor.

Avant l'opération d'un ulcère perforé, il est nécessaire de s'assurer qu'il s'agit d'une perforation, et non d'une maladie similaire dans les symptômes (plus à ce sujet dans l'article "Diagnostic d'un ulcère perforé"). Après confirmation du diagnostic, une hospitalisation immédiate du patient, une préparation à la chirurgie et à la chirurgie est nécessaire.

Il convient d'ajouter que lorsqu'un ulcère perforé est diagnostiqué, le traitement avec des remèdes populaires est inacceptable. Ce traitement n'existe tout simplement pas.

Méthodes de traitement de l'ulcère perforé

Les méthodes de traitement de l'ulcère perforé sont divisées en deux types principaux:

  • Conservateur.
  • Chirurgical.

Ce phénomène menace la vie du patient et les lésions corporelles se développent à un rythme élevé, par conséquent, l'utilisation d'urgence d'une méthode de traitement chirurgicale est la plus populaire. Cela élimine la perforation elle-même et les conséquences de l'entrée du contenu de l'estomac ou du duodénum 12 dans la cavité abdominale (péritonite).

Traitement conservateur - La méthode de Taylor est moins efficace. Il est utilisé en cas de refus du patient de l'opération ou pour d'autres raisons liées à l'impossibilité d'effectuer une intervention chirurgicale. En outre, cette méthode est utilisée pour préparer un patient à la chirurgie..

Traitement conservateur de l'ulcère perforé - méthode de Taylor

Si, après avoir identifié le diagnostic de perforation, le patient est catégoriquement opposé à la chirurgie, le traitement conservateur des ulcères perforés, la méthode dite de Taylor, est utilisé. Un tel traitement d'un ulcère perforé sans chirurgie est également utilisé dans le cas où une intervention chirurgicale pour une raison quelconque n'est pas possible dans les plus brefs délais..

L'efficacité de cette méthode dépend du temps écoulé immédiatement après la perforation. Il est possible d'espérer l'efficacité d'un traitement conservateur s'il est instauré immédiatement après la perforation. Mais la probabilité d'apparition de processus inflammatoires dans la cavité abdominale est toujours très élevée..

Le traitement de Taylor comprend les étapes suivantes:

  • Vous devez d'abord vider la cavité de l'estomac. Pour ce faire, une sonde y est insérée, à travers laquelle l'aspiration (aspiration) de son contenu est effectuée..
  • Après cela, la sonde est retirée et une sonde mince est insérée transnasalement (par le nez) pour une aspiration continue de l'estomac afin d'empêcher toute nouvelle pénétration de son contenu dans la région abdominale.

L'aspiration avec une sonde fine est réalisée en continu pendant plusieurs jours. Dans le même temps, pour une meilleure évacuation du contenu de l'estomac, le patient est placé en position Fowler - lorsque le corps est relevé de 45 à 60 ° par rapport à l'horizon. Et un récipient avec de la glace est placé sur l'estomac pour refroidir la région épigastrique.

En outre, un complexe des activités suivantes est réalisé:

  • Une nutrition parentérale complète est fournie - l'approvisionnement du corps en nutriments nécessaires par le sang. Cette mesure est nécessaire en raison de l'incapacité de manger de la manière habituelle..
  • En outre, par la méthode de perfusion (introduction de substances dans la circulation sanguine), l'équilibre normal eau-électrolyte du corps est maintenu.
  • Des médicaments sont administrés pour réduire la sécrétion gastrique.
  • Une thérapie de désintoxication est effectuée (un ensemble de mesures pour éliminer les toxines du corps).
  • Une thérapie antibactérienne complexe est prescrite, qui peut durer 7 à 10 jours.

Après un certain temps, la sonde est retirée. Mais avant cela, pour vérifier l'étanchéité de l'estomac ou du duodénum, ​​un liquide de contraste est injecté à travers celui-ci, qui, en cas de fuite répétée à l'extérieur des organes creux du tractus gastro-intestinal, sera visible lors de l'examen aux rayons X.

Le traitement conservateur d'un ulcère perforé ou la méthode de Taylor n'est recommandé que dans des circonstances extrêmes: absence de salle d'opération correctement équipée, absence de chirurgien et autres cas dans lesquels une intervention chirurgicale chirurgicale n'est pas possible.

Sinon, si le traitement conservateur est inefficace, on passera du temps qui aurait pu être utilisé pour l'opération chirurgicale de l'ulcère perforé. En conséquence, le patient, malgré le consentement tardif à la chirurgie, aura peu de chances d'obtenir une issue favorable.

Traitement chirurgical de l'ulcère perforé

Le traitement principal des ulcères perforés est la chirurgie. Si le médecin soupçonne une perforation, sa tâche consiste à emmener immédiatement le patient à l'hôpital pour confirmer le diagnostic et une nouvelle intervention chirurgicale immédiate..

Les patients suspectés de perforation sont contrôlés en premier. Si le diagnostic est confirmé, la décision d'opération de l'ulcère perforé doit être prise au plus tard deux heures après l'arrivée du patient à l'hôpital..

Avant la chirurgie, les mesures nécessaires sont prises pour préparer le patient à la chirurgie.

La méthode d'intervention chirurgicale est choisie en fonction du temps écoulé depuis la perforation, de la nature de l'ulcère perforé, de l'âge et de la gravité du patient. Cela pourrait être:

  • Méthode d'intervention chirurgicale non radicale (palliative) - suture d'un ulcère perforé.
  • Méthodes radicales - excision de l'ulcère, résection gastrique, vagotomie et plus.

Dans 9 cas sur 10, les patients présentent une simple suture d'un ulcère perforé. Cela est dû à l'état grave du patient, à un risque moindre de complications par rapport aux méthodes radicales et à d'autres facteurs. De plus, la suture peut être réalisée par n'importe quel chirurgien, contrairement aux opérations radicales plus complexes. Les opérations radicales, par exemple la résection gastrique, sont utilisées pour les lésions étendues des cavités du tractus gastro-intestinal, la suspicion du développement possible d'une tumeur cancéreuse et d'autres cas.

L'opération est réalisée sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale.

Préparation préopératoire

Avant l'opération d'un ulcère perforé, la cavité gastrique est vidée en insérant une sonde afin d'aspirer (aspirer) son contenu.

En cas d'état grave du patient, une thérapie par perfusion intensive est effectuée - l'introduction de solutions médicinales intraveineuses et de liquides biologiques pour niveler les écarts pathologiques dans la composition sanguine et obtenir d'autres effets qui soutiennent le corps. Le traitement dure 1 à 2 heures et peut inclure des médicaments vasoconstricteurs, des antibiotiques et d'autres médicaments.

L'opération est réalisée sous anesthésie endotrachéale (relaxation complète du corps avec absence de respiration indépendante) avec ventilation forcée. Dans certains cas, une anesthésie péridurale est utilisée, moins souvent une anesthésie locale.

Suturer un ulcère perforé

Actuellement, la suture d'un ulcère perforé est utilisée par plus de 90% des chirurgiens dans le monde. Cette méthode fait référence à une méthode d'intervention chirurgicale palliative (non radicale) et est utilisée dans les cas suivants:

  • état extrêmement grave du patient;
  • la présence d'une péritonite diffuse;
  • plus de 6 heures se sont écoulées après la perforation;
  • vieillesse du patient;
  • l'ulcère perforé n'est pas chronique;
  • la perforation est accompagnée d'autres maladies graves;
  • perforation des ulcères de stress;
  • petit diamètre du trou perforé;
  • absence de saignement, sténose (rétrécissement de l'organe), tumeur maligne (processus de formation du cancer).

Ainsi, on peut voir que la suture d'un ulcère perforé est indiquée soit en cas d'état grave du patient, lorsqu'une opération complexe plus longue est dangereuse, soit si l'ulcère n'est pas chronique avec une petite zone de lésion..

Il existe de nombreux types de sutures d'ulcères. En voici quelques uns:

  • Suture avec sutures interrompues séparées sans omentoplastie (en utilisant un grand épiploon).
  • Suture avec péritonisation (avec omentoplastie), lorsque la ligne de suture est recouverte comme un patch avec un fragment du grand épiploon.
  • Tamponade de la perforation avec un fragment du grand épiploon selon la méthode Polikarpov. Cette méthode est applicable dans de nombreux cas, en particulier avec un grand diamètre de trou. Cela vous permet d'éliminer la perforation sans déformation ni rétrécissement des cavités de l'estomac ou du duodénum 12.

Pour maintenir le débit de l'estomac et du duodénum, ​​l'ulcère perforé est suturé sur l'axe longitudinal de ces organes.

Les sutures ne doivent pas être appliquées sur les zones endommagées, mais doivent capturer les couches saines de la paroi de l'organe creux. Pour cela, les coutures sont appliquées, en reculant du bord du trou de 5 à 7 mm. La couche la plus durable de la paroi de l'estomac et du duodénum 12 est la sous-muqueuse. Par conséquent, lors de la suture d'un ulcère perforé, la suture doit capturer cette couche..

On pense qu'il est préférable d'utiliser des sutures à une rangée, car les sutures à deux rangées conduisent souvent au développement d'une sténose de l'organe perforé (rétrécissement de la perméabilité).

Après la suture, l'étanchéité des sutures est vérifiée en introduisant un gaz ou un liquide de contraste dans l'estomac à travers une sonde. Si le gaz ou le liquide ne quitte pas l'estomac ou la cavité duodénale, les sutures sont fiables.

Excision d'un ulcère perforé

Il existe des recommandations pour l'excision d'un ulcère perforé avant la suture. Les indications pour cela sont les suivantes:

  • Saignement d'ulcère perforé.
  • État grave du patient, lorsque des opérations plus radicales sont dangereuses.
  • Malignité suspectée lorsqu'un ulcère peut se transformer en cancer.
  • La suture avec une suture à deux rangées avec excision de l'ulcère réduit le risque de développer une sténose.

L'essentiel est que la zone de l'ulcère perforé est toujours plus grande que le trou lui-même. Et si un ulcère hémorragique est suturé sans excision, il existe une forte probabilité de récidive du saignement après la chirurgie. Cela conduit à la nécessité d'une deuxième opération. Par conséquent, avant la suture, une excision de l'ulcère dans un tissu sain est nécessaire..

La suture de la perforation du duodénum avec une suture à deux rangées sans excision de l'ulcère provoque souvent le développement d'une sténose cicatricielle, qui conduit également à une réopération.

De plus, la nécessité d'une excision est dictée par la possibilité de dégénérescence d'un ulcère perforé en une tumeur maligne. Cette probabilité est déterminée en étudiant des échantillons prélevés sur l'ulcère.

Ainsi, l'excision de l'ulcère avant la suture augmente le taux de réussite..

Résection de l'estomac

La résection gastrique fait référence à des méthodes radicales de traitement d'un ulcère perforé, c'est-à-dire l'ablation d'une partie importante de cet organe en raison de sa lésion étendue (25% à 70% de son volume). La résection gastrique est utilisée dans les cas suivants:

  • Ulcère chronique de forme sévère.
  • Grand diamètre du trou de perforation.
  • La présence d'ulcères multiples ou calleux.
  • Ulcères hémorragiques.
  • Sténose gastrique ou duodénale.
  • Défauts ulcéreux pouvant évoluer en tumeur.

En outre, l'opération est indiquée pour les patients souffrant d'ulcères chroniques pour lesquels elle a été programmée à l'avance..

La résection gastrique est une opération complexe avec un risque élevé de complications. Par conséquent, lors de son attribution, vous devez tenir compte des éléments suivants:

  • L'état du patient doit permettre de subir une opération aussi complexe..
  • L'âge ne doit pas dépasser 60 ans.
  • La résection est inacceptable en cas de maladies sévères concomitantes.
  • Le chirurgien doit avoir les compétences appropriées.
  • Disponibilité de toutes les conditions (salle d'opération équipée, anesthésiste et assistants, approvisionnement en sang).
  • Si plus de 6 heures se sont écoulées depuis la perforation et qu'une péritonite diffuse est présente, la résection gastrique n'est pas appliquée. Cela est dû à la probabilité trop élevée de complications..

Le plus souvent, la résection est réalisée selon la méthode Billroth II et dans certains cas selon Billroth I. Le choix de la méthode et sa modification dépendent de la nature de l'ulcère perforé. En l'absence de conditions et en présence de facteurs d'obstruction, ils se limitent à une simple suture.

La résection gastrique est indiquée chez environ 25% des patients nécessitant une intervention chirurgicale. La mortalité dans ce cas, selon certaines données, est de l'ordre de 6 à 9%.

Chirurgie de vagotomie

Dans certains cas, l'opération d'un ulcère perforé est réalisée à l'aide d'une vagotomie. La vagotomie est une opération chirurgicale pour couper le tronc ou des branches individuelles du nerf vague.

L'essence de l'utilisation de la vagotomie réside dans l'effet direct du nerf vague sur la sécrétion de l'estomac. Sa dissection entraîne une diminution significative. Il favorise la cicatrisation des ulcères gastriques et duodénaux perforés opérés.

Cependant, la vagotomie ne porte pas toujours ses fruits et est dangereuse avec de graves complications. Cela est dû au fait que le nerf vague affecte non seulement l'acidité de l'estomac, mais également ses autres fonctions et les fonctions d'autres organes internes. Ainsi, après une vagotomie, un syndrome postvagotomie peut apparaître - une violation de l'évacuation du contenu de l'estomac, qui menace de mort..

Pour réduire les complications possibles, diverses options pour cette procédure ont été développées. Il existe les principaux types de vagotomie suivants:

  • tige;
  • sélectif;
  • sélectif proximal.

Dans le premier cas, le tronc du nerf vague est supprimé, c'est cette méthode qui est la plus dangereuse avec des complications. Avec la vagotomie sélective, des branches séparées du tronc sont coupées. Une option plus sûre est la vagotomie proximale sélective, lorsque seules les branches qui vont au corps et au fond de l'estomac, où les sécrétions sont sécrétées, sont coupées. Il ne perturbe pas les autres fonctions de l'estomac ou d'autres organes..

La vagotomie est réalisée par des méthodes mécaniques et chimiques, à la fois avec chirurgie ouverte et laparoscopie.

Chirurgie de la pyloroplastie

La pyloroplastie est une opération visant à restaurer (élargir) la lumière du pylore pour le passage normal des aliments de l'estomac au duodénum.

La pyloroplastie est nécessaire dans le traitement chirurgical d'un ulcère perforé de la paroi antérieure du bulbe duodénal, qui affecte le diamètre de cette lumière par sa réduction.

Ainsi, afin de préserver le débit du pylore lors de la perforation du bulbe duodénal, on utilise l'excision d'un ulcère perforé avec pyloroplastie et vagotomie.

Il existe de nombreuses façons de réaliser une pyloroplastie. Les méthodes de Finney et Heinecke-Mikulich sont basiques. Leur objectif est d'augmenter le diamètre de la lumière entre 4 et 5 cm et, en raison des cicatrices, elle se rétrécit progressivement jusqu'à une taille acceptable constante.

Traitement laparoscopique de l'ulcère perforé

La méthode laparoscopique (endoscopique) de traitement d'un ulcère perforé est clairement présentée dans la vidéo ci-dessous.

Les indications de la suture laparoscopique de la perforation sont les suivantes:

  • Hémodynamique stable (mouvement du sang à travers les vaisseaux) du patient.
  • Localisation des ulcères perforés dans la paroi antérieure de l'estomac ou du duodénum 12.
  • Petite taille de trou de perforation (jusqu'à 1 cm).
  • Ulcère asymptomatique ou non chronique.
  • Absence de péritonite, sténose, saignement et autres complications.
  • Pas plus de 8 à 12 heures se sont écoulées depuis le moment de la perforation.
  • Disponibilité de l'équipement nécessaire et expérience du chirurgien dans les opérations endoscopiques.

La suture laparoscopique d'un ulcère perforé est contre-indiquée dans les cas suivants:

  • Accès difficile au défaut.
  • Diamètre du trou perforé supérieur à 1 cm.
  • Malignité possible de l'ulcère (dégénérescence en tumeur).
  • Perforation des ulcères calleux.
  • La présence d'une inflammation périfocale prononcée de la cavité gastrique ou du duodénum 12.
  • Péritonite progressive.
  • La présence de maladies et de phénomènes parallèles qui empêchent le pneumopéritoine - l'injection de gaz dans la cavité abdominale pour assurer l'espace opératoire.

Pour l'opération, le patient reçoit une anesthésie générale. L'estomac est constamment aspiré avec une sonde nasogastrique. Pour la possibilité d'effectuer des manipulations chirurgicales, un pneumopéritoine est appliqué.

Dans ce cas, le patient est allongé horizontalement, les jambes écartées. Le chirurgien est placé entre les jambes du patient - la position la plus pratique pour la chirurgie.

Avant de suturer la perforation, un assainissement préalable est effectué - nettoyage de la cavité abdominale des masses déversées par le trou perforé, exsudat abdominal au moyen de leur aspiration. En outre, en fonction de la nature de la perforation, une décision est prise sur la méthode de sa suture.

Après la suture, la cavité abdominale est à nouveau soigneusement nettoyée avec une solution saline et un drainage. L'opération est complétée par la suture des plaies au niveau des sites d'insertion des instruments de laparoscopie.

Les avantages de la méthode laparoscopique pour le traitement des ulcères perforés:

  • Le montant minimum de dommages et de traumatismes chirurgicaux en général.
  • Moins de douleur postopératoire et moins d'analgésiques.
  • Réduire le temps de récupération du patient.
  • Effets cosmétiques favorables.

Les inconvénients comprennent:

  • L'incohérence des sutures est plus élevée qu'avec la chirurgie ouverte (7% et 2%, respectivement).
  • Nécessite des compétences spéciales de la part du chirurgien.
  • La procédure est plus laborieuse, prend plus de temps.
  • Coûteux. Nécessite un équipement spécial coûteux.
  • Le besoin de pneumopéritonium.
  • Risque élevé de complications.

La laparoscopie est principalement utilisée pour suturer simplement un ulcère perforé. Selon certains rapports, le taux de mortalité est d'environ 6%..

Vidéo de suture d'un ulcère perforé

Traitement postopératoire (thérapie postopératoire)

Le but du traitement postopératoire est de normaliser l'état du patient: créer des conditions optimales pour la guérison de l'ulcère opéré, restaurer les fonctions du tractus gastro-intestinal, prévenir les complications postopératoires.

Le traitement après chirurgie d'un ulcère perforé dépend dans une certaine mesure des facteurs suivants:

  • la complexité de l'opération;
  • l'état et l'âge du patient;
  • la nature du défaut ulcéreux qui a causé la perforation;
  • temps écoulé après la perforation avant la chirurgie.

La thérapie postopératoire comprend:

  • Drainage gastrique continu ou intermittent (matin et soir) pendant plusieurs jours après la chirurgie jusqu'au rétablissement de la motilité gastro-intestinale.
  • Traitement antibiotique général utilisant des antibiotiques à large spectre. Destiné, y compris contre Helicobacter pylori.
  • Suppression de la sécrétion gastrique avec des médicaments pour la cicatrisation précoce des plaies.
  • Fluide thérapeutique postopératoire (introduction de substances essentielles dans la circulation sanguine).
  • Nomination d'une nutrition postopératoire précoce.

Et autres mesures nécessaires.

Ainsi, le traitement après chirurgie d'un ulcère perforé consiste en un ensemble de mesures nécessaires qui affectent à la fois le corps dans son ensemble et un ensemble de mesures qui composent le traitement antiulcéreux..

Si les complications ont été évitées, le rétablissement ultérieur du patient dépend en grande partie du strict respect du régime alimentaire..

Complications après chirurgie pour ulcères perforés

Les complications suivantes peuvent survenir après la chirurgie:

  • péritonite;
  • incohérence des coutures;
  • violation du tractus gastro-intestinal;
  • sténose;
  • saignement;
  • diverses infections et autres complications.

Le risque de complications postopératoires est plus élevé si:

  • plus de temps est perdu entre le moment de la perforation et le début de l'opération;
  • plus de contenu gastro-duodénal a fui dans la cavité abdominale;
  • défaut ulcératif plus difficile;
  • opération plus compliquée;
  • l'âge du patient est plus âgé et son état est plus grave.

Pour sauver la vie du patient, un diagnostic et une chirurgie rapides sont extrêmement importants. Plus la perte temporaire est petite, plus il y a de chances pour un résultat favorable. A l'inverse, à chaque heure perdue, il y a une baisse rapide du taux de réussite du traitement..