Traitement de la dyskinésie de la vésicule biliaire, comment améliorer l'écoulement de la bile

Types

Un gastro-entérologue aide à différencier le type de maladie et à prescrire correctement un traitement. La thérapie compétente comprend divers domaines, y compris les médicaments cholérétiques, qui sont prescrits en tenant compte de la variante de la déficience fonctionnelle.

Vésicule biliaire contractée - résultats de l'échographie

Lors du décodage des résultats, les médecins sont guidés par des indicateurs standard. La longueur de l'organe ne doit pas dépasser 8 cm, largeur - 3 cm.Dans un état normal, les diamètres des canaux hépatiques ne sont pas plus larges que 5 mm, la vésicule biliaire - 6 mm.

Un écart par rapport à la norme est considéré comme:

  • réduction de la taille de l'organe, épaississement des parois et formation de coudes, indiquant une cholécystite chronique;
  • flou des contours, comme dans l'inflammation aiguë, accumulation d'exsudat;
  • la présence de cholestérol dans la couche sous-muqueuse de la paroi sous forme de polypes (cholestorose);
  • anomalies épithéliales.

Si la vésicule biliaire est quelque peu contractée, le médecin détecte des changements dans les organes adjacents. Avec une mauvaise sortie de liquide biologique, une dyskinésie des voies biliaires est diagnostiquée, avec obstruction du canal cystique - hydropisie. Sa qualité et sa composition changent en cas d'apparition de caillots, grains de sable, cailloux.

Qu'est-ce que ça veut dire

IDS conduit à un dysfonctionnement des muscles lisses des parois, le sphincter d'Oddi - les muscles annulaires qui régulent l'intensité de la contraction. Il n'y a pas de changements organiques. Nous parlons d'une violation du mouvement de la bile, ce qui conduit à:

  • à la difficulté ou à l'écoulement rapide;
  • le problème de la dégradation des graisses difficiles à digérer dans l'intestin grêle;
  • inflammation des conduits;
  • maladie de calculs biliaires.

Les conséquences de la maladie pour l'homme

Une vésicule biliaire handicapée est une maladie très grave, même si elle ne montre aucun signe. Il signale que la maladie des calculs biliaires a atteint un stade sévère, de sorte que l'organe a complètement cessé de fonctionner, a perdu la capacité de sécréter et de recevoir la bile. Avec une telle pathologie, les principales conséquences sont liées à l'irréversibilité du processus. Les complications sont particulièrement graves si la pathologie est provoquée par un processus chronique - maladie de calculs biliaires, cholécystite, sclérose et adhérences. Dans ce cas, ni le régime alimentaire ni d'autres mesures ne contribueront à préserver l'organe - il doit être retiré.

De nombreuses petites pierres dans la vésicule biliaire ont perturbé le fonctionnement de l'organe

Les conséquences sont moins défavorables si la bile non fonctionnelle est une conséquence d'une dyskinésie hypotonique, lorsque l'alimentation et les médicaments peuvent redonner du tonus aux parois de l'organe. En outre, la fermeture du conduit avec une pierre peut être temporaire si le tartre revient dans la vessie et qu'il recommence à fonctionner, mais cela se produit très rarement. En général, une issue favorable est beaucoup moins probable que des complications graves - le développement d'une pancréatite, car le pancréas souffre en parallèle, l'apparition d'une inflammation purulente de la vessie et d'une péritonite, la mort.

Dyskinésie hypermotrice

Il existe 2 types de maladies associées à la dominance du type parasympathique ou sympathique du système nerveux autonome. Le premier provoque une augmentation du tonus musculaire et provoque une forme hyperkinétique. Le second, en raison d'une contraction insuffisante des parois de la vésicule biliaire, causée par une faible activité motrice, forme un hypotonique.

Avec la dyskinésie hypermotrice, les parois de l'organe se contractent trop activement, c'est pourquoi les valves d'Oddi n'ont pas le temps de s'ouvrir complètement. La bile pénètre dans les intestins sous une forme diluée. Les patients souffrent de douleur paroxystique irradiante dans l'hypochondre droit après avoir mangé. La condition est accompagnée de nausées, d'éructations aérées, de ballonnements, de perte partielle d'appétit. L'insomnie et l'irritabilité apparaissent en raison d'une activité altérée du système nerveux autonome.

Sous forme hypotonique, le liquide biologique n'entre pas dans l'intestin grêle à temps et stagne, provoquant un syndrome cholestatique. Cela entraîne un jaunissement de la sclérotique, de la peau, un assombrissement de l'urine, des douleurs dans la région épigastrique.

Raisons du diagnostic

Les principaux facteurs de la maladie comprennent les anomalies congénitales de l'organe et des canaux. Cela se produit avec des plis, une faiblesse des parois, la présence de septa internes, un emplacement anatomiquement incorrect et une vessie mobile. Des dysfonctionnements secondaires se développent à la suite d'autres maladies. Ceux-ci inclus:

  • hépatite virale;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal - cholécystite, duodénite;
  • inflammation de la cavité abdominale;
  • infections chroniques;
  • dysfonctionnement neurocirculatoire.

Le problème est provoqué par une carence en hormones neuropeptidiques telles que la cholécystokinine, les protéines - gastrine, les enzymes pancréatiques. Chez la femme, des exacerbations apparaissent souvent pendant la ménopause en raison d'une diminution des œstrogènes, avec salpingite, annexite. Le risque de développer la maladie est augmenté par les infections intestinales à protozoaires, les éventuelles invasions parasitaires.

Comment la pathologie se manifeste?

Comment reconnaître une vésicule biliaire qui ne fonctionne pas et que faire de cette pathologie, le médecin vous le dira. Vous devez le contacter immédiatement après les premières sensations désagréables qui accompagnent la pathologie. Les signes indiquant que la vésicule biliaire ne fonctionne pas sont les suivants (ils sont similaires au stade avancé de la maladie des calculs biliaires):

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • ballonnements;
  • désordres digestifs;
  • goût désagréable dans la bouche;
  • brûlures d'estomac.

La forme aiguë de pathologie, lorsque la pierre bloque complètement le conduit, s'accompagne d'une douleur vive sur le côté, d'une augmentation de la température corporelle et de vomissements. En outre, une bile handicapée peut donner une image de jaunisse obstructive, si l'écoulement de la bile en elle pour une raison quelconque s'arrête complètement. La pénétration de bile dans le sang provoque un éclaircissement des matières fécales, un jaunissement de la peau, des démangeaisons et l'acquisition d'une urine de couleur bière. Malheureusement, une personne ne s'inquiète pas toujours du fait que sa vésicule biliaire ne fonctionne pas et de ce qu'il faut faire: parfois les stades initiaux de la maladie ne donnent pas de symptômes, mais en attendant, ils aggravent l'état de santé et peuvent entraîner des complications.

Diagnostique

Pour déterminer la cause profonde, le médecin prescrit des examens. Les patients subissent un diagnostic différencié instrumental de l'organe et des canaux, du système digestif et des tests de laboratoire. Le protocole standard comprend:

  • Ultrason;
  • tests sanguins, matières fécales (corogramme), urine;
  • cholangiographie pour visualiser les voies biliaires;
  • cholécystographie - radiographie de la vésicule biliaire avec un agent de contraste;
  • examen du liquide biologique au microscope;
  • intubation duodénale pour le prélèvement de bile, d'enzymes, de jus duodénal.

Le tableau clinique complet est reproduit par IRM.

Maintenant, résumons tout ce qui a été dit

  • Les graisses sont vitales pour notre corps
  • L'apport en graisses doit être modéré
  • Les aliments gras sont un puissant stimulant naturel pour la contraction de la vésicule biliaire
  • De fortes contractions de la vésicule biliaire entraînent la vidange la plus complète et la plus rapide de celle-ci, ce qui empêche la stagnation, la bile épaisse, le sable et les calculs
  • De fortes contractions de la vésicule biliaire peuvent conduire à des calculs biliaires s'il y a des calculs dans la vésicule biliaire. Par conséquent, dans ce cas, vous devez faire attention à l'utilisation de graisses: il ne devrait pas y en avoir beaucoup et elles devraient être de haute qualité.

Traitement

La thérapie est conservatrice et dure plusieurs semaines. Si le problème est survenu à la suite de la maladie sous-jacente, les efforts sont dirigés vers son traitement. En parallèle, une thérapie symptomatique est effectuée pour éliminer les symptômes dyspeptiques.

Les médicaments contre la cholérèse sont prescrits en fonction du type de dyskinésie. Les cholérétiques sont prescrits pour traiter une vésicule biliaire mal contractée. Ils accélèrent la synthèse du liquide biologique par les cellules hépatiques, augmentent la concentration d'acides biliaires. La cholécinétique détend rapidement les voies biliaires. Avec la dyskinésie hypermotrice, les cholépasmolytiques myotropes sont principalement utilisés pour réduire le tonus des muscles lisses. En priorité:

  • Spazmonet;
  • Papaverine;
  • No-shpa;
  • Solution d'halidol;
  • Injections de Droverin;
  • Urolesan.

Pour le traitement de la forme hypotonique, Odeston, Tanacehol, Travakhol avec des formules à base de plantes conviennent. Pour arrêter la sécrétion - Oxafenamide. Parmi les hépatoprotecteurs ayant un effet similaire, Sibektan, Ursodez, Hofetol, Eskhol, Gepabene sont prescrits.

Si nécessaire, prescrivez des enzymes, des médicaments pour la résorption des calculs avec des formules antibactériennes. La physiothérapie est utilisée dans le traitement complexe.

Le tonus élevé de la vésicule biliaire soulage l'électrophorèse des médicaments avec la platyphylline et la papavérine. La faible contractilité est augmentée par la pilocarpine.

Vidéo utile

Quels symptômes indiquent des problèmes de calculs biliaires peuvent être trouvés dans cette vidéo.

Le patient peut ne pas manger ni boire avant l'examen, mais la vésicule biliaire peut être raccourcie en raison du fait que le patient suit un traitement avec des médicaments cholérétiques. En augmentant le tonus de la couche musculaire de la vésicule biliaire, ils contribuent à sa contraction et à la sécrétion de bile. La réception de ces fonds même à la veille de l'étude peut entraîner l'effondrement des parois de l'organe au moment du diagnostic. Ce n'est pas non plus un signe de pathologie, mais pour obtenir des résultats fiables, l'étude devra être répétée.

Causes de la pathologie chez les nouveau-nés

Une vésicule biliaire contractée chez un nouveau-né, détectée par échographie, peut être une conséquence d'une alimentation antérieure. Dans le cas où il est connu de manière fiable que l'examen d'un enfant est effectué à jeun, une vésicule biliaire contractée chez un nourrisson signifie une dyskinésie possible des voies biliaires. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle la sécrétion réflexe de la bile est perturbée, ce qui provoque des problèmes de digestion et d'assimilation des aliments, en particulier avec une teneur élevée en graisses.

Réduction de la vésicule biliaire chez les adultes - causes de pathologie

Les maladies suivantes peuvent être à l'origine de la GB constamment raccourcie:

  1. Cholécystite chronique. Après chaque exacerbation de la maladie, des changements cicatriciels apparaissent sur les parois de l'organe - les conséquences du processus inflammatoire. Avec un long cours de pathologie, la déformation cicatricielle de la vessie se développe avec le remplacement de la cavité de l'organe par du tissu conjonctif.
  2. Cholangite chronique. L'inflammation des voies biliaires entraîne leur prolifération et l'arrêt de l'écoulement de la bile dans la vessie, ce qui provoque son effondrement et sa déformation ultérieure.
  3. Cholécystite chronique calculeuse. Dans cette maladie, le processus inflammatoire s'accompagne de la formation de calculs qui remplissent la cavité de l'organe. Dans ce cas, la vésicule biliaire perd son activité fonctionnelle et ne peut pas être un dépôt de bile..

Opération

Si le traitement conservateur n'a pas donné de résultats, une cholécystectomie est effectuée - ablation de l'organe. La nécessité d'une intervention chirurgicale est due au fait qu'après chaque exacerbation, des adhérences se forment sur les parois, le tissu conjonctif dans le canal cystique est remplacé par du tissu cicatriciel. Il déforme la vésicule biliaire, affecte la contractilité des parois.

Vidéo

La vésicule biliaire déconnectée (CBD) est une condition dans laquelle l'organe n'exécute pas ses fonctions directes, c'est-à-dire qu'il n'accumule ni n'excrète de bile dans le duodénum. Un tel diagnostic suggère que la vésicule biliaire ne fonctionne tout simplement pas et ne fournit pas la bile nécessaire au processus normal de digestion. Cet état de l'organe constitue une certaine menace pour la vie et la santé humaines, car il existe un risque de développer une péritonite purulente et d'autres complications dangereuses.

La prévention

Les patients se voient recommander le tableau de traitement n ° 5 avec l'utilisation de l'eau minérale Essentuki n ° 2 et n ° 4. Pour prévenir le développement de l'IDD, les médecins conseillent de supprimer les aliments gras, frits et épicés de l'alimentation..

Il est important de manger fractionné, jusqu'à 6 fois par jour, en privilégiant les céréales dans l'eau, les produits laitiers faibles en gras, la viande bouillie et la volaille. Thé fort, café noir, cacao sont supprimés du menu.

Un diagnostic rapide, une thérapie adéquate et le respect d'un régime alimentaire aideront à éviter les rechutes, les calculs et la chirurgie à l'avenir. Il est important que les personnes à risque modifient leurs habitudes alimentaires et soient contrôlées périodiquement.

Causes et signes de maladie chez les enfants

Le plus souvent, les nouveau-nés et les femmes souffrent de cette pathologie. Chez les enfants, cela est dû à une régulation motrice altérée. En plus de ces sources primaires, il peut y avoir de tels facteurs:

  • anomalies congénitales dans le développement de la vésicule biliaire;
  • vers;
  • mode de vie sédentaire;
  • une mauvaise nutrition;
  • pancréatite;
  • hépatite.

Le diagnostic de la dyskinésie chez les nouveau-nés et les enfants d'âge préscolaire est problématique. Leur pathologie ne se manifeste extérieurement que sous la forme de douleurs abdominales et de lourdeur sous la côte droite. Ce qui complique grandement la tâche du médecin.

Symptômes d'atonie

Les manifestations cliniques de la dyskinésie dans les voies biliaires sont ressenties par les patients comme une douleur dans la moitié supérieure droite de l'abdomen, dans les côtes. Souvent, ces douleurs sont si sévères qu'elles ressemblent à des coliques et le patient a besoin d'une intervention chirurgicale d'urgence. Les crises de syndrome douloureux se développent particulièrement avec une forte peur ou une forte excitation émotionnelle. Dans le même temps, le patient a tellement peur de son état qu'il accepte immédiatement l'opération et demande à sauver sa vie.

Les experts notent la localisation de la douleur à droite sous les côtes dans une moindre mesure qu'avec une inflammation de la vésicule biliaire. Avec un examen approfondi, le médecin détermine le spasme du gros intestin et le spasme du pylore. Il est nécessaire de donner du sang pour les tests de laboratoire pour les indicateurs ESR, ainsi que pour les tests d'urine et de foie. Chez les patients présentant une atonie de la vessie, il existe des signes d'hypotension artérielle, de manque d'appétit, d'intolérance aux aliments gras, passant sur fond de douleur sourde dans l'abdomen supérieur droit.

Complications possibles de la maladie

Ignorer la maladie ou le traitement avec des méthodes alternatives sans consulter un spécialiste est dangereux pour le développement de nombreuses complications. Ceux-ci inclus:


pancréatite chronique et cholécystite;

  • gastrite et maladie des calculs biliaires;
  • gastroduodénite;
  • la dermatite atopique;
  • perte de poids excessive, qui peut conduire à l'émaciation.
  • Dyskinésies des voies biliaires et de la vésicule biliaire

    Vous pouvez également vous inscrire à un moment qui vous convient.

    Les dyskinésies des voies biliaires et de la vésicule biliaire sont des troubles de la fonction d'évacuation motrice de la vésicule biliaire et des voies biliaires, accompagnées principalement d'un syndrome douloureux.

    La cause de la dyskinésie des voies biliaires et de la vésicule biliaire.

    Par origine, la dyskinésie se distingue:

    • Dyskinésie primaire des voies biliaires et de la vésicule biliaire. La cause de la dyskinésie des voies biliaires et de la vésicule biliaire est associée à une violation, tout d'abord, de la fonction régulatrice du système nerveux autonome (névroses autonomes).
    • Dyskinésie secondaire des voies biliaires et de la vésicule biliaire. Il se développe chez les patients atteints de cholécystite, de cholangite, de cholélithiase, de maladies parasitaires du foie et des voies biliaires.

    La pathogenèse est réduite à une violation du tonus des muscles de la vésicule biliaire et des voies biliaires, en particulier du sphincter d'Oddi, Lutkens et Mirizzi. Le mécanisme immédiat pour augmenter le tonus musculaire est une augmentation des impulsions neurogènes, conduisant à une contraction constante des fibres musculaires de certains groupes. L'atonie de la vésicule biliaire, apparemment, peut être une conséquence de dommages à l'appareil musculaire.

    Des dyskinésies primaires se développent chez des patients présentant des névroses, de la constipation, de l'irritabilité, une peur constante de tomber malade, avec des manifestations de réactions hystériques, des signes de syndrome hypothalamique. Il peut y avoir différents types de dyskinésie, par exemple, sphincters, conduits, vésicule biliaire, leur combinaison. L'hypotension de la vésicule biliaire et l'hypertension de la vésicule biliaire et les dyskinésies spastiques des voies biliaires sont d'une importance pratique..

    Image clinique.

    En clinique, la dyskinésie biliaire se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, qui ressemble souvent à une colique hépatique et peut être si grave que les patients subissent une intervention chirurgicale. De telles crises de douleur se produisent lorsqu'il y a des signes d'excitation, de peur. Les patients demandent souvent à un médecin de les sauver de la maladie, acceptent une opération et demandent à opérer. Cependant, leur douleur est moins localisée dans l'hypochondre droit qu'avec la cholécystite. Un examen attentif établit un spasme du pylore, le gros intestin. La numération globulaire, la VS, les tests d'urine, la fonction hépatique sont normaux.

    Les patients atteints d'atonie de la vésicule biliaire souffrent de douleurs sourdes dans l'hypochondre droit, d'une diminution de l'appétit, d'une hypotension artérielle et ne tolèrent pas les aliments gras..

    Diagnostic de la dyskinésie des voies biliaires et de la vésicule biliaire.

    Le diagnostic de dyskinésie des voies biliaires et de la vésicule biliaire peut être confirmé par les données cliniques, dans une moindre mesure par la méthode cholécystographique. Sont également utilisées des données sur la dynamique de la sécrétion biliaire obtenues par chronométrie de la sécrétion biliaire à travers une sonde. Ainsi, dans les cas les plus graves de dyskinésie des voies biliaires, après avoir reçu la portion A, la bile cesse d'être sécrétée et n'apparaît qu'après l'utilisation de nitroglycérine et de sustak (nitroglycer; nouvel échantillon). Chez certains patients, il s'écoule de la sonde par intermittence. Il y a un long délai dans la séparation de la partie B ou C.

    Avec la dyskinésie atonique de la vésicule biliaire, une grande quantité de bile kystique est sécrétée. Avec l'hyperkinésie de la vésicule biliaire, il y en a peu et elle est diluée avec de la bile fraîche (couleur olive pâle).

    L'examen cholécystographique reflète une dyskinésie de la vésicule biliaire s'il est réalisé avec une charge (2 jaunes d'oeuf, hologon).

    Les dyskinésies des voies biliaires et de la vésicule biliaire peuvent être longues et persistantes. Ils sont compliqués par une cholécystite ou une maladie des calculs biliaires. Le diagnostic de dyskinésie primaire est posé après un examen approfondi du patient et l'exclusion de la cholécystite et d'autres maladies du tractus gastro-intestinal.

    Traitement.

    Les médicaments utilisés sont la papavérine, le bellataminique, le belloïde, le bellaspon, les agents cholérétiques (flamine 0,05 g 3 fois par jour, soie de maïs sous forme de décoction, thé cholérétique), ainsi que des tranquillisants (trioxazine, oxylidine) et des sédatifs (herbe à mère, teinture) pivoine, bromure de sodium, etc.).

    Si vous avez des questions. Ensuite, vous pouvez obtenir les conseils des meilleurs spécialistes du centre médical multidisciplinaire "Your Clinic"

    Stagnation de la bile dans la vésicule biliaire, symptômes

    Si de la bile épaisse s'est formée dans la vésicule biliaire, ils parlent de stagnation dans la vésicule biliaire. Y a-t-il des signes ou des symptômes de cette condition? Et si oui, quoi?

    Heureusement, il existe de tels symptômes. Et cela permet parfois de suspecter la présence de bile épaisse dans la vésicule biliaire bien avant l'apparition des calculs..

    Le principal symptôme est la douleur

    La vésicule biliaire stagnante se manifeste, le plus souvent, par une douleur sourde constante dans l'hypochondre droit.

    Ces douleurs s'améliorent généralement après avoir mangé lorsque la vésicule biliaire se vide.

    La douleur peut se propager à tout l'abdomen, il est alors difficile pour une personne malade de déterminer sa localisation exacte. De telles douleurs parlent en faveur d'une vésicule biliaire faible et mal contractée..

    Parfois, la douleur est paroxystique, ressemblant à une crise de colique biliaire. Mais cette attaque est facilement arrêtée, ne donne jamais lieu à de la fièvre, une jaunisse et d'autres symptômes graves.

    Les douleurs paroxystiques indiquent que la stagnation est le plus susceptible d'être responsable d'un spasme des sphincters (valves) des voies biliaires.

    La douleur, en règle générale, n'apparaît pas après une consommation abondante d'aliments gras, comme pour les coliques biliaires, mais au contraire après un long régime strict..

    Informations détaillées sur chaque médecin, photo, évaluation, avis, rendez-vous rapide et facile.

    Après l'abondance d'aliments gras, la diarrhée survient parfois à la suite de la libération d'une grande quantité de bile concentrée et intempestive dans les intestins.

    Après tout, les aliments gras font se contracter intensément la vésicule biliaire. Et la bile améliore le péristaltisme intestinal, à la suite de quoi la diarrhée se produit..

    Ces accès de douleur peuvent apparaître plusieurs fois par jour. Lors d'une attaque, à la palpation, l'abdomen est légèrement douloureux, en règle générale, partout, et pas seulement dans la vésicule biliaire, comme dans une crise de cholécystite aiguë. Le ventre est mou et la douleur ne cède nulle part.

    Caractérisé par l'apparition de douleurs la nuit ou le matin, qui est associée au débordement de bile dans la vésicule biliaire et à l'étirement de sa paroi avec une longue pause entre les repas.

    Autres symptômes

    En plus de la douleur, souvent préoccupé par le manque d'appétit, les ballonnements, la constipation, une sensation de lourdeur dans le foie.

    L'un des principaux symptômes est des nausées fréquentes, parfois des vomissements.

    Chez les personnes minces, le médecin peut parfois même ressentir une vésicule biliaire hypertrophiée et congestionnée dans l'hypochondre droit..

    Si vous effectuez des tests pour une personne malade, aucun changement significatif ne sera constaté. Si vous examinez la bile, vous pouvez trouver une teneur accrue en bilirubine et en cholestérol.

    Lors d'un examen échographique, la vésicule biliaire est clairement profilée, agrandie en volume, de forme normale, exempte de formations hyperéchogènes internes, l'épaisseur de la paroi ne dépasse pas 3 mm. La bile épaisse est déterminée dans sa cavité.

    Lors de la réalisation d'un test avec un petit-déjeuner test, une contractilité insuffisante de la vésicule biliaire est notée.

    Le pronostic de cette maladie est ambigu.

    Chez de nombreux patients, les symptômes de congestion de la vésicule biliaire disparaissent après quelques traitements ou même sans..

    Cela se produit lorsque la cause de la stagnation de la vésicule biliaire est éliminée.

    Mais il n'est pas rare qu'une maladie dérange une personne pendant des années et ne puisse pas être traitée..

    Un autre résultat de la stagnation de la vésicule biliaire est la formation de calculs.

    Traitement

    Le traitement de la stagnation de la vésicule biliaire se résume tout d'abord à la gymnastique, à un mode de vie actif, à des promenades régulières au grand air, à un bon repos et à un sommeil suffisant.

    Ce ne sont pas que des mots, mais le traitement le plus important. Sans cela, il ne faut pas espérer une guérison complète uniquement avec des médicaments..

    Bon sommeil et repos, une activité physique modérée nettoie le système nerveux, dynamise tous les organes et la vésicule biliaire, y compris.

    Le confort psychologique, l'élimination des émotions négatives, les peurs, le stress, la dépression sont très importants. Ces émotions négatives peuvent annuler toute tentative d'améliorer le fonctionnement de la vésicule biliaire. Pendant ce temps, comment leur élimination conduit le plus souvent au rétablissement même sans traitement.

    S'il n'y a aucun moyen d'éliminer la source des émotions négatives, essayez de changer votre attitude à son égard. Essayez de regarder le problème sous un angle différent, trouvez des moments positifs ou même amusants dans la situation..

    C'est ce qu'on appelle la pensée positive. Et cette façon de penser permet de surmonter de nombreuses difficultés, problèmes et même maladies, croyez-moi.

    En aucun cas, vous ne devez vous épuiser avec des régimes stricts. La nourriture doit être variée, d'apparence appétissante et agréable au goût. De plus, des graisses végétales et animales doivent y être présentes. Il stimule mieux le travail de la vésicule biliaire que tous les médicaments et herbes cholérétiques..

    Les repas doivent être fréquents. De longues pauses et, de plus, un jeûne prolongé sont contre-indiqués.

    Des liquides adéquats doivent être consommés quotidiennement. S'il n'y a pas de contre-indications, une personne doit boire chaque jour entre 1,5 et 2 litres d'eau.

    Le traitement avec des eaux minérales fonctionne très bien.

    Le traitement chirurgical - ablation de la vésicule biliaire - est strictement contre-indiqué. L'opération, au mieux, ne donnera pas de résultat, et au pire elle aggravera l'état douloureux..

    Les points importants

    Le traitement ne sera pas efficace si la cause de la maladie n'est pas éliminée..

    Ce que je veux dire?

    Souvent, la congestion de la vésicule biliaire et la bile épaisse sont dues à un autre trouble. Par exemple, avec une constipation persistante ou avec un ulcère de l'estomac ou du duodénum. Sans l'élimination de ces maladies, la stagnation de la vésicule biliaire ne peut être guérie..

    De plus, un traitement est prescrit en fonction de ce qui prévaut: atonie des muscles de la vésicule biliaire ou spasme des muscles des sphincters des voies biliaires.

    Dans le premier cas, des médicaments stimulants sont prescrits, des médicaments cholérétiques qui provoquent une contraction accrue de la vésicule biliaire. Dans le second cas, une thérapie sédative et antispasmodique est prescrite..

    Ceci conclut mon histoire sur les signes ou symptômes de stagnation de la vésicule biliaire et de la bile épaisse. Bonne chance!

    Vous avez des questions?

    Vous pouvez me demander ici, ou le médecin, en remplissant le formulaire que vous voyez ci-dessous.

    Comment traiter l'atonie de la vésicule biliaire?

    Lorsque la dyskinésie des voies biliaires et de la vessie biliaire est détectée, un dysfonctionnement de la motilité de ces organes et de leurs capacités d'évacuation est noté. Dans ce cas, le patient ressent des syndromes douloureux d'intensité accrue. La vésicule biliaire cesse de se contracter, il y a atonie de la vésicule biliaire, ce qui provoque un dysfonctionnement non seulement du système biliaire, mais également du processus de digestion dans le tractus gastro-intestinal.

    • Atonie de la vésicule biliaire
    • Pourquoi le travail du système biliaire s'égare-t-il??
    • Symptômes d'atonie
    • Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées pour l'atonie?
    • Examens instrumentaux
    • radiographie
    • Tests en laboratoire
    • Traitement de la dyskinésie avec des médicaments
    • Traitement cholérétique
    • Tubage
    • Traitement Atony

    La structure du système biliaire

    Atonie de la vésicule biliaire

    L'atonie est appelée n'importe quelle condition du corps, pas seulement du système biliaire, qui apparaît en l'absence de tonus normal dans les muscles de l'organe. Cette maladie apparaît en raison d'une quantité insuffisante de nutriments entrants, de problèmes de fonctionnement du système nerveux, de lésions infectieuses, ainsi qu'en cas de développement de pathologies dans les glandes endocrines. Il existe des cas d'atonie congénitale, qui ne peuvent être traités que chirurgicalement.

    L'atonie peut affecter le tractus intestinal, l'estomac ou l'utérus. Chacune de ces conditions se manifeste sous la forme de manifestations dyspeptiques lorsque le système digestif en souffre. En cas de dommages à l'utérus, des problèmes peuvent survenir pendant le travail, ainsi que des saignements abondants après l'accouchement. Dans le système génito-urinaire, l'atonie de la vessie est également trouvée, accompagnée de processus stagnants..

    Pourquoi le travail du système biliaire s'égare-t-il??

    La dyskinésie apparaît avec des troubles du système nerveux autonome. Le patient est tourmenté par des névroses, provoquant un dysfonctionnement de la vésicule biliaire et des voies de libération de la bile. De telles manifestations indiquent une dyskinésie primaire. Il se développe chez les personnes présentant une irritabilité accrue, une constipation, des peurs émotionnelles de maladie, des conditions hystériques et un syndrome de type hypothalamique. La vésicule biliaire est sensible aux changements mentaux du corps humain.

    La dyskinésie secondaire est un échec du tonus de la membrane musculaire de la vessie et des canaux. Il apparaît avec une maladie des calculs biliaires, une cholécystite ou une lésion infectieuse du système biliaire, avec une inflammation des canaux. Le développement d'un type mixte de trouble dyskinésique est possible, lorsque des dysfonctionnements de la vessie, du sphincter et du canal sont combinés. Le plus souvent, une hypertonicité de la vésicule biliaire, son hypodynamie et une dyskinésie spastique dans les voies biliaires sont détectées..

    Une caractéristique de la pathogenèse est l'atonie de la vésicule biliaire et de ses canaux, les sphincters de Mirizzi, Lutkens et Oddi. Le tonus musculaire augmente lorsque des impulsions neurogènes sont reçues, qui contractent constamment certains groupes de fibres. Ainsi, l'atonie de la vésicule biliaire se produit à la suite de dommages à l'appareil musculaire..

    Symptômes d'atonie

    Les manifestations cliniques de la dyskinésie dans les voies biliaires sont ressenties par les patients comme une douleur dans la moitié supérieure droite de l'abdomen, dans les côtes. Souvent, ces douleurs sont si sévères qu'elles ressemblent à des coliques et le patient a besoin d'une intervention chirurgicale d'urgence. Les crises de syndrome douloureux se développent particulièrement avec une forte peur ou une forte excitation émotionnelle. Dans le même temps, le patient a tellement peur de son état qu'il accepte immédiatement l'opération et demande à sauver sa vie.

    Les experts notent la localisation de la douleur à droite sous les côtes dans une moindre mesure qu'avec une inflammation de la vésicule biliaire. Avec un examen approfondi, le médecin détermine le spasme du gros intestin et le spasme du pylore. Il est nécessaire de donner du sang pour les tests de laboratoire pour les indicateurs ESR, ainsi que pour les tests d'urine et de foie. Chez les patients présentant une atonie de la vessie, il existe des signes d'hypotension artérielle, de manque d'appétit, d'intolérance aux aliments gras, passant sur fond de douleur sourde dans l'abdomen supérieur droit.

    Quelles méthodes de diagnostic sont utilisées pour l'atonie?

    Plusieurs méthodes de diagnostic sont utilisées pour déterminer les maladies du système biliaire. Il s'agit d'examens instrumentaux, d'examens aux rayons X et de tests de laboratoire..

    Examens instrumentaux

    Le diagnostic utilisant des méthodes instrumentales implique tout d'abord un examen échographique. L'échographie détermine un changement interne de la structure de la vésicule biliaire, une violation de la composition de la sécrétion biliaire, révèle l'atonie des parois de l'organe et évalue l'état des voies biliaires.

    Un examen sur matériel à ultrasons est effectué 12 heures après le dernier repas. Pour évaluer la fonctionnalité d'un organe, son volume est mesuré dans deux états, avant et après le petit-déjeuner biliaire. Les médecins appellent ce petit-déjeuner un mélange de sucre avec des jaunes de poulet crus ou cinq cuillères à café d'huile d'olive. Si l'organe est en bonne santé, après avoir pris un tel mélange, il diminue de près de moitié. En cas de dyskinésie hypomotrice, la vésicule biliaire est vidée à 40% en une demi-heure. Si le trouble de la motilité de la vessie est hypertendu, la vidange se produit rapidement et à plus de 50%.

    radiographie

    Si une dyskinésie de la vésicule biliaire est suspectée, le traitement nécessite un diagnostic à l'aide d'un équipement à rayons X, en particulier une cholécystographie et une cholangiographie.

    La cholangiographie consiste à injecter un produit de contraste dans la veine d'un patient et à prendre une série d'images toutes les 15 minutes. Cette méthode détecte les changements dans la lumière du canal biliaire, estime le nombre de contractions de la vésicule biliaire. La cholécystographie consiste à prendre une substance contenant de l'iode. Il pénètre dans la vésicule biliaire, qui s'affiche sur les moniteurs dans deux états - avant et après le petit-déjeuner cholérétique.

    Tests en laboratoire

    Il est important de savoir! 78% des personnes atteintes d'une maladie de la vésicule biliaire souffrent de problèmes hépatiques! Les médecins recommandent fortement aux patients atteints de maladies de la vésicule biliaire de subir un nettoyage du foie au moins une fois tous les six mois. Lire la suite.

    Les méthodes de recherche en laboratoire pour les troubles de contractilité suspectés impliquent une intubation duodénale de type fractionnaire. Cette manipulation permet d'évaluer le tonus et la contractilité de l'organe, sa fonction d'évacuation, ainsi que d'évaluer les voies biliaires et le sphincter.

    C'est la seule procédure qui permet au spécialiste d'évaluer l'état du sphincter, qui est invisible avec d'autres méthodes d'examen. L'apparition de douleur lors de l'examen indique une obstruction des voies biliaires, car il n'y a pas de douleur à l'état normal.

    Traitement de la dyskinésie avec des médicaments

    La thérapie de la dyskinésie commence par la normalisation de l'état mental du patient et le nivellement de ses antécédents émotionnels. Pour cela, les médecins prescrivent une cure de sédatifs contenant de la valériane, du brome et de l'agripaume. Dans certains cas, il est nécessaire de tonifier le système nerveux avec de l'Eleutherococcus, du ginseng ou de la citronnelle. Il n'est pas nécessaire d'utiliser des antibiotiques dans le traitement de la dyskinésie, de plus, leur utilisation aggrave l'évolution de la maladie. Si une lésion parasitaire est détectée, un traitement antiglust est nécessaire.

    Traitement cholérétique

    Il existe de nombreux médicaments pour le traitement de l'atonie et de la dyskinésie, mais les médicaments cholérétiques jouent le rôle principal. Certains d'entre eux peuvent augmenter la production de bile, d'autres stimulent son écoulement. Les médicaments qui stimulent la synthèse de la bile dans les cellules hépatiques sont l'allochol et le holagol, le tsikvalon et le cholenzym, ainsi que les teintures de soie de maïs. Les médicaments qui améliorent la libération naturelle de la bile sont des médicaments contenant du sorbitol et du xylitol, des antispasmodiques, du sulfate de magnésium et autres.

    Les antispasmodiques sont extrêmement nécessaires pour la dyskinésie hyperkinétique, tandis que le traitement est associé à des médicaments contenant du magnésium et du potassium. Un cours d'eau minérale chaude pris pendant la journée dans un demi-verre sera également utile. La dyskinésie hypokinétique avec vessie atonique est traitée par la cholécystokinine, la pancréosimine, le sulfate de magnésium ou le sorbitol. Il est nécessaire de prendre No-shpa, Euphyllin, Papaverine, ainsi qu'un certain nombre de sédatifs - Seduxen, teinture de racines de valériane et bromure de sodium intramusculaire.

    Tubage

    Les experts notent la nécessité d'une tubulure régulière, appelée sonde aveugle. Cette procédure se fait une à deux fois par semaine, le matin, exclusivement à jeun. Le patient se couche sur le côté gauche, boit un verre d'eau minérale chaude et place un coussin chauffant avec de l'eau chaude sur la région du foie. Il faut attendre environ 2 heures dans cette position; si nécessaire, l'eau du coussin chauffant peut être changée. La procédure est considérée comme réussie si, à la fin, il y a une selle avec des matières fécales vertes, indiquant la libération de bile. Lorsque la douleur apparaît, il est permis de prendre une pilule No-shpy.

    Traitement Atony

    Lorsqu'un état atonique apparaît, les médecins recommandent de renforcer les défenses immunitaires de l'organisme. Si l'atonie a frappé l'estomac, il est nécessaire de porter un bandage, d'observer un régime de sommeil et de repos, de bien manger, de nager et d'effectuer des exercices thérapeutiques. Le régime alimentaire implique une diminution du volume de liquide consommé, des repas fractionnés avec des restrictions de portions. Le médicament est utilisé sous forme de Cerucal ou de métoclopramide.

    L'atonie intestinale est traitée en modifiant le régime alimentaire auquel des quantités élevées de fibres sont ajoutées. Tous les produits à base de farine, la viande et les pommes de terre, ainsi que les confiseries et les sucreries sont interdits. L'atonie de la vessie est traitée médicalement avec les mêmes médicaments que le dysfonctionnement neurogène. Des médicaments antiallergiques, des antispasmodiques myotropes, ainsi que des bêtabloquants et des prostaglandines E. sont nécessaires. L'atonie de la vésicule biliaire nécessite le même traitement que pour la dyskinésie des voies biliaires ou de la vessie. Ces maladies sont liées et nécessitent une approche intégrée..

    Atonie du traitement des symptômes de la vésicule biliaire

    La dyskinésie est une condition de perturbation pathologique de l'écoulement de la bile en raison de l'absence complète de fonction contractile ou d'une contraction intempestive de la vésicule biliaire. La violation de la motilité de la vésicule biliaire entraîne des modifications du taux de sortie de la bile: les muscles de la vésicule biliaire ne se contractent pas avec le temps. Dans le même temps, une stagnation de la bile se produit et une atonie de la vésicule biliaire se développe..

    La maladie survient le plus souvent chez les neurasthéniques, chez les personnes à parois abdominales flasques, chez les personnes atteintes d'atonie de l'estomac et des intestins, chez les personnes ayant une mauvaise alimentation, avec trop peu de repas, avec constipation, en particulier d'origine nerveuse, avec des violations de la région génitale féminine.

    Les raisons

    Le mécanisme de la maladie est associé à la séquence perturbée de la phase de «contraction-relaxation» des voies biliaires et des sphincters. Il existe des dyskinésies primaires (dans le contexte de la pathologie existante du système biliaire) et secondaires (dans le contexte des maladies inflammatoires et endocriniennes, des invasions helminthiques). Elle peut survenir lors d'une situation stressante dans une sphère de vie qui a du sens pour une personne (profession, famille, vie sexuelle) en combinaison avec un facteur d'inexactitudes en nutrition.

    Il existe un lien entre les taux hormonaux et l'exacerbation de la maladie pendant la menstruation ou la ménopause chez la femme.

    Symptômes

    Les symptômes de la dyskinésie biliaire dépendent de son type.

    Avec le type hypertendu, le patient se plaint de douleurs (paroxystiques) dans l'hypochondre droit ou dans la moitié droite de l'abdomen, qui apparaissent ou s'intensifient après avoir mangé. Plus fréquent après une suralimentation ou un stress prolongé (physique, émotionnel). La douleur est de nature paroxystique, peut être donnée à l'épaule droite ou à l'omoplate. Il existe des manifestations vasomotrices (sous forme de palpitations, de douleurs cardiaques ou d'hypotension) ou neurovégétatives (sous forme d'irritabilité, de troubles du sommeil, de maux de tête) de la maladie. Les troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, troubles des selles) sont fréquents. Une plainte commune de ces patients est une sensation d'amertume (plus souvent le matin) dans la bouche..

    Avec le type hypotonique, les patients ressentent une douleur (douloureuse ou sourde) dans l'hypochondre droit. Les sensations douloureuses peuvent devenir plus fortes après avoir mangé ou des situations stressantes. Il existe d'autres troubles du bien-être sous forme de nausées, de perte d'appétit, d'éructations d'air, de ballonnements et de troubles des selles. Le syndrome cholestatique (stase biliaire) avec dyskinésie se manifeste sous la forme de selles plus claires, d'urine foncée, de prurit, de foie hypertrophié, de jaunissement de la peau.

    En parallèle, les symptômes de la maladie sous-jacente (primaire) apparaissent également. Les patients présentant des manifestations névrotiques se plaindront d'une irritabilité accrue, de larmes, de fatigue, de transpiration. Les manifestations dépressives sont typiques de cette maladie. Avec la maladie, il y a une baisse de l'activité sexuelle et diverses violations du cycle menstruel.

    La maladie est à long terme, avec des exacerbations fréquentes, qui provoquent généralement des troubles de l'alimentation ou du stress. Avec les crises de colique biliaire, une douleur dans l'hypochondre apparaît soudainement, en parallèle, les patients ressentent des palpitations, une sensation de peur, un engourdissement des membres, la peur d'un arrêt cardiaque. Après les crises, il y a une période de soulagement ou de rémission.

    Diagnostique

    Se produit après un examen à grande échelle, qui comprend:

    Examen du patient. La palpation révèle une douleur dans l'hypochondre droit, la percussion aide à déterminer la taille de la rate et du foie.

    Les méthodes de laboratoire comprennent:

    • analyse d'urine générale (peut ne pas avoir d'anomalies, parfois il y a une couleur foncée de l'urine);
    • test sanguin général (pour les leucocytes et l'ESR);
    • test sanguin biochimique (pour le niveau de créatinine, bilirubine, acide urique, fractions protéiques, ALT, AST);
    • examen fécal (avec invasions helminthiques);
    • lipidogramme (pour détecter la teneur en lipides);

    Les méthodes de recherche instrumentale comprennent:

    • Échographie (organes abdominaux et vésicule biliaire), parfois avec un "petit-déjeuner test";
    • intubation duodénale;
    • FGDS (fibrogastroduodénoscopie);
    • autres méthodes (cholécystographie intraveineuse et orale, etc.)

    Traitement

    Les mesures thérapeutiques sont:

    • traitement de la maladie sous-jacente (primaire);
    • restauration de l'état psychologique du patient;
    • améliorer la fonction biliaire de la vésicule biliaire.

    Traitement médical:

    • l'antibiothérapie est rarement utilisée;
    • sédatifs (infusion d'agripaume, valériane) pour la dyskinésie hypermotrice;
    • préparations toniques (ginseng, éleuthérocoque, aralia de Mandchourie, citronnelle - pour le type hypomoteur;
    • médicaments cholérétiques: cholécinétique (xylitol, sorbitol, sulfate de magnésium, aminophylline, antispasmodiques) et cholérétiques (allochol, cholenzyme, cholagol, tsikvalone, soie de maïs, cynorrhodon);
    • médicaments qui restaurent la formation de la bile et la sécrétion de bile: eau minérale chauffée de faible minéralisation, phytopréparations (rhizome de valériane, agripaume, feuille de menthe poivrée) - pour le type hypermoteur;
    • antispasmodiques (sulfate de magnésium, flamin), eau minérale de haute minéralisation, xylitol, sorbitol, phytopréparations (fleurs d'immortelle, feuilles de maïs, églantier) pour la dyskinésie hypomotrice;
    • en cas de stagnation de la bile (cholestase) - dubage (aka tubazh ou "blind probing") une à deux fois par semaine: prendre l'un des médicaments cholérétiques à jeun suivi de se coucher sur le côté avec réchauffement de l'hypochondre droit avec un coussin chauffant;
    • préparations enzymatiques pour le dysfonctionnement hypomoteur pour améliorer la digestion des aliments (allochol, enzistal, festal).

    Le traitement chirurgical n'est pas indiqué pour cette affection.

    Méthodes de traitement auxiliaires: physiothérapie, acupuncture, massage, exercices de physiothérapie, cure thermale dans les sanatoriums utilisant des eaux minérales une à deux fois par an.

    Régime

    • Tableau n ° 5 à l'exception des produits "inacceptables" (viandes fumées, plats épicés, épices, épices, conserves, frites);
    • Manger des aliments à faible teneur en sel;
    • Repas en petites portions (de préférence cinq à six fois par jour);
    • Réception de cours d'eau minérale à haute teneur en sel avec hypofonction de la vésicule biliaire et faible teneur en sel avec son hyperfonction;

    Prévoir

    Avec cette maladie, le pronostic est assez favorable (avec un traitement opportun et compétent obligatoire). Les complications potentielles comprennent:

    1. Maladies inflammatoires des systèmes digestif et biliaire (cholangite, cholécystite, pancréatite, duodénite);
    2. Cholélithiase;
    3. Diminution de l'immunité et perte de poids;
    4. Dermatite atypique.
    La prévention

    La prévention de la pathologie consiste à:

    • traitement des maladies des systèmes digestif et biliaire;
    • traitement des névroses et des dysfonctionnements psychosomatiques, élimination des situations de conflit;
    • traitement des dysfonctionnements hormonaux;
    • respect du régime alimentaire (trois à quatre fois par jour), limitation de la salinité, viandes fumées, marinades, boissons alcoolisées, assaisonnements, à l'exclusion des boissons gazeuses, des chips, des saucisses;
    • respect des habitudes de sommeil: dormir la nuit pendant au moins huit heures (avec endormissement au plus tard 22 heures), éviter de rester assis continuellement devant l'ordinateur (pas plus de deux à trois heures de suite), utiliser la gymnastique et la marche.

    Détails sur les types et les caractéristiques de la dyskinésie de la vésicule biliaire et des voies biliaires, leur état visuel lors du diagnostic dans la vidéo suivante.

    Comment économiser sur les suppléments et les vitamines: vitamines, probiotiques, farine sans gluten, etc. et nous commandons sur iHerb (5 $ de réduction par lien). Livraison à Moscou en seulement 1 à 2 semaines. Beaucoup moins cher plusieurs fois que d'acheter dans un magasin russe, et certains produits, en principe, ne peuvent pas être trouvés en Russie.

    commentaires

    Merci beaucoup pour une image complète et compréhensible de la maladie et du traitement

    La douleur abdominale est un symptôme courant dans de nombreuses maladies du système digestif. L'une des pathologies est la dyskinésie de la vésicule biliaire - une maladie relativement inoffensive, mais qui nuit considérablement à la qualité de vie du patient.

    Référence rapide

    La dyskinésie de la vésicule biliaire est une maladie caractérisée par une altération de la fonction de transport et du tonus de la vésicule biliaire, ainsi que de ses canaux qui excrètent la bile. Dans ce cas, il y a une quantité insuffisante ou un excès de bile, sa stagnation. Cette condition n'est pas mortelle, mais aggrave considérablement le bien-être du patient et menace le développement d'autres pathologies.

    Code de dyskinésie de la vésicule biliaire selon CIM-10 - K82.8.0.

    Types de dyskinésie biliaire

    La dyskinésie peut être primaire ou secondaire, hypertensive ou hypotonique. Les pathologies primaires et secondaires diffèrent selon les causes. Le type hypotonique de dyskinésie de la vésicule biliaire est caractérisé par une stagnation de la bile due à une diminution de l'activité contractile des voies biliaires. La dyskinésie hypertensive se caractérise par une augmentation du tonus de la vésicule biliaire.

    Causes de la dyskinésie primaire

    Les causes les plus courantes de dyskinésie de la vésicule biliaire (primaire) sont:

    • stress aigu ou chronique fréquent, dysfonctionnement du système nerveux (autonome);
    • troubles de l'alimentation: consommation constante d'aliments de mauvaise qualité, aliments trop «lourds», gras, épicés ou fumés, suralimentation, repas irréguliers, mastication insuffisante des aliments;
    • faible mobilité associée à un manque de poids corporel, une faiblesse musculaire;
    • divers types de maladies allergiques qui, agissant sur les voies biliaires et la vessie, provoquent un stress constant.

    Causes de la forme secondaire de la maladie

    La dyskinésie secondaire, en règle générale, apparaît dans le contexte de maladies ou de conditions pathologiques existantes. Les raisons courantes sont les suivantes:

    • ulcère d'estomac, duodénite, colite, gastrite, entérite;
    • cholécystite, maladie de calculs biliaires, hépatite, inflammation des voies biliaires;
    • processus inflammatoires chroniques dans le péritoine;
    • toutes les maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal causées par des micro-organismes pathogènes;
    • anomalies congénitales dans le développement des organes internes;
    • troubles endocriniens (manque d'oestrogène, obésité, hypothyroïdie, etc.);
    • parasites des voies biliaires et de la vésicule biliaire.

    Symptômes de la dyskinésie hypotonique

    Les signes de dyskinésie de la vésicule biliaire dépendent du type de maladie, de l'activité de l'organe et de ses canaux. Le principal symptôme d'un type de maladie hypotonique est la douleur qui survient dans l'hypochondre droit. L'inconfort est durable, a un caractère douloureux. La douleur avec dyskinésie de la vésicule biliaire n'a pas de localisation spécifique, augmente après avoir mangé.

    La libération involontaire de gaz dans la cavité buccale, c'est-à-dire des éructations, se produit chez les patients après avoir mangé et peut également se produire entre les repas. Il apparaît en raison du fait que la régulation du travail de la bile par le système nerveux est altérée, en conséquence, lors de la déglutition, le patient capte l'air.

    Certains patients se plaignent de nausées et de vomissements. Les vomissements peuvent être mélangés à de la bile, ce qui indique que la bile est jetée dans l'estomac. Les symptômes surviennent après avoir mangé et après un régime, c'est-à-dire manger des aliments trop gras, trop manger, etc..

    La dyskinésie hypotonique de la vésicule biliaire s'accompagne souvent d'amertume dans la bouche. Fondamentalement, l'amertume survient le matin, après l'exercice (physique) au prochain repas. Cela se produit à la suite de la relaxation des sphincters du tractus gastro-intestinal et d'une violation du moteur, à la suite de laquelle la nourriture recule.

    Flatulences, ou ballonnements, une sensation de satiété est souvent accompagnée de douleurs qui disparaissent après avoir passé des gaz. Les patients se plaignent également d'une diminution de l'appétit. La bile stimule la production d'hormones intestinales, la motilité intestinale et l'appétit, de sorte qu'un manque de celui-ci peut être accompagné d'un manque de celui-ci.

    Rarement, parmi les symptômes de la dyskinésie de la vésicule biliaire, un estomac dérangé, se manifestant par une diarrhée, est appelé. Se produit quelque temps après avoir mangé. La constipation survient plus souvent avec la maladie. Ce symptôme de dyskinésie de la vésicule biliaire se caractérise par une vidange régulière insuffisante des intestins ou une absence de selles pendant 48 heures ou plus.

    Avec une dyskinésie prolongée sans traitement (une forme chronique de la maladie), de nombreux patients sont obèses. En raison de la stagnation de la bile, le processus de digestion est complètement perturbé, la quantité de graisse augmente, la dégradation ralentit, en conséquence, les graisses s'accumulent dans la graisse sous-cutanée..

    La liste des symptômes comprend également des troubles du système nerveux. Caractérisé par une diminution de la pression artérielle, une transpiration, une diminution du nombre de contractions cardiaques, une salivation, une rougeur cutanée (une hyperthermie est perceptible sur le visage).

    Signes de dyskinésie hypertensive

    Avec la dyskinésie de la vésicule biliaire, la douleur hypertensive est plus intense, a un caractère de crampes. L'inconfort et les sensations douloureuses surviennent, en règle générale, dans un contexte d'inconfort physique, de tension nerveuse et d'erreurs alimentaires. L'attaque dure de 20 à 30 minutes, elle peut être répétée plusieurs fois dans la journée. Souvent, la douleur irradie vers le bras ou l'omoplate du côté droit. Dans certains cas, la douleur répète l'attaque d'angine de poitrine, irradiant vers la gauche. Entre les crises, le patient a une sensation de lourdeur sous les côtes (à droite).

    Une diminution de l'appétit et une perte de poids sont également caractéristiques. Souvent accompagnés d'une crise de nausées et de vomissements, en dehors de l'attaque, ces signes sont généralement complètement absents. Avec la dyskinésie hypertensive de la vésicule biliaire, la diarrhée se développe souvent, un trouble survient peu de temps après avoir mangé ou accompagne une crise.

    Les symptômes de troubles du système nerveux sont caractéristiques de nombreux patients. Des troubles du sommeil, de l'irritabilité et de la fatigue apparaissent. Un mal de tête peut survenir, la pression artérielle augmente, la fréquence des contractions du muscle cardiaque, la transpiration augmente. Certains patients se plaignent de douleurs douloureuses dans la région du cœur.

    Symptômes de toutes les formes de la maladie

    À la fois avec une dyskinésie hypertensive et hypotonique de la vésicule biliaire, un jaunissement de la peau, des muqueuses et du blanc des yeux peut apparaître. Le symptôme se développe assez rarement, il est le résultat d'une violation de l'écoulement de la bile. Dans le même temps, les matières fécales deviennent incolores et l'urine prend une teinte sombre. La plaque sur la langue n'est pas un signe spécifique de dyskinésie, car elle peut également apparaître avec d'autres maladies, telles que la gastrite ou la colite. La plaque peut être jaunâtre ou blanche.

    Diagnostique

    Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la dyskinésie de la vésicule biliaire:

    • L'échographie, qui peut être utilisée pour déterminer la présence d'anomalies congénitales, le degré de vidange de la vessie, sa forme;
    • un test sanguin, qui vous permet de déterminer la présence d'un processus inflammatoire dans la dyskinésie secondaire;
    • la biochimie du sang peut diagnostiquer la stase biliaire, la pancréatite, les processus inflammatoires, les troubles du métabolisme des graisses;
    • cholécystographie pour étudier les fonctions d'excrétion et de stockage de la vésicule biliaire, sa structure et la présence de calculs;
    • cholécystographie par perfusion pour déterminer le tonus du sphincter;
    • cholangiographie avec introduction d'un agent de contraste pour étudier les voies biliaires;
    • intubation duodentale pour étudier la fonction de la vésicule biliaire, de la bile, etc..

    Traitement de type hypotonique

    La tâche principale du traitement de la dyskinésie de la vésicule biliaire est la lutte contre les parasites et les infections, l'inflammation, l'amélioration du tractus gastro-intestinal et l'écoulement de la bile. L'approche de la médication diffère selon le type de dyskinésie. Lorsqu'ils sont hypotoniques, ils sont utilisés: cholérétiques, médicaments toniques pour améliorer les fonctions du système nerveux et tubazh tubeless.

    Usage cholérétique

    Les cholérétiques sont des substances qui stimulent la synthèse de la bile. «Cholenzyme», par exemple, contient des acides, des enzymes pancréatiques. Le médicament doit être pris un comprimé trois fois par jour après les repas. Le cours du traitement dure deux à trois semaines. Le médicament améliore les fonctions contractiles et de transport de la vésicule biliaire et des voies biliaires, normalise la digestion et favorise l'absorption du maximum de nutriments provenant des aliments. Le médicament stimule la synthèse de la bile.

    Aplochol contient des feuilles d'ortie, de la bile et de l'ail. Il est recommandé de prendre le médicament un ou deux comprimés après les repas trois ou quatre fois par jour. Le cours de la thérapie dure un à deux mois. Le médicament stimule également la production de bile, élimine ou réduit les processus de putréfaction dans les intestins, améliore la fonction de transport du système digestif.

    "Holyver", qui contient du curcuma, des graines d'artichaut et de la bile, est recommandé de prendre de deux à quatre comprimés après ou pendant les repas. La durée de traitement recommandée est de dix à vingt jours. Le médicament protège le foie des toxines, élimine le cholestérol du sang, améliore le mouvement des aliments dans le tube digestif et la digestion en général, stimule la production et l'excrétion de la bile.

    Médicaments tonifiants

    Pour normaliser l'activité du système nerveux, des médicaments toniques sont utilisés, par exemple Eleutherococcus, ginseng. Le premier médicament doit être pris vingt à trente gouttes trente minutes avant les repas, jusqu'à douze heures par mois. Le deuxième doit être bu 15-25 gouttes trois fois par jour trente minutes avant les repas, 30 à 40 jours est le cours. Ces médicaments augmentent la pression artérielle, les performances physiques et mentales, réduisent la fatigue et la somnolence, améliorent la capacité du corps à s'adapter aux conditions environnementales et stimulent les glandes surrénales..

    Tubazh sans doute

    Les tubazhs Tubeless (autorisés uniquement dans la période entre les exacerbations de la dyskinésie de la vésicule biliaire) sont de l'eau minérale (encore), du "Xylitol", du sulfate de magnésium, du "Sorbitol". Dissolvez les médicaments dans 0,5 verre d'eau et buvez la solution pendant dix minutes en plusieurs petites gorgées. Ensuite, il est recommandé de s'allonger sur le côté droit sur un coussin chauffant pendant une demi-heure. La procédure doit être répétée environ une fois tous les sept à dix jours. Le cours de thérapie comprend six à huit procédures.

    Thérapie pour la dyskinésie hypertensive

    Avec la dyskinésie hypertensive, la cholécinétique est utilisée - des médicaments qui abaissent le tonus des voies biliaires. Des antispasmodiques qui relâchent le tonus des sphincters sont également présentés. Ces médicaments réduisent l'intensité de la douleur. Les sédatifs sont utilisés pour normaliser le système nerveux..

    Traitement Cholekinetic

    Les patients pour le traitement de la dyskinésie de la vésicule biliaire (type hypertensif) se voient souvent prescrire "Oxafenamide". Vous devez prendre le médicament 1 à 2 comprimés trente minutes avant les repas. Le cours dure 15-20 jours. Le médicament améliore la synthèse de la bile et accélère son excrétion, réduit la teneur en leucocytes dans la bile, abaisse la quantité de cholestérol dans le sang et réduit l'inconfort lors des crises.

    L'hépabène est également utilisé. Le médicament contient un extrait sec de fumée médicinale. Prendre une capsule trois fois par jour pendant au moins deux semaines. Pour la douleur la nuit, prenez une capsule la nuit. Le médicament réduit la synthèse de la bile, stimule sa décharge, protège les cellules hépatiques des toxines.

    Antispasmodiques pour réduire la douleur

    Les antispasmodiques détendent le tonus du sphincter et réduisent l'inconfort. Des cours (pour le moindre développement des crises) sont prescrits "Gimecromon". Vous devez boire un ou deux comprimés trente minutes avant les repas trois fois par jour. Le cours dure de deux à trois semaines. Le médicament améliore l'excrétion de la bile, détend les muscles des voies biliaires et réduit la pression dans les canaux.

    "Papaverine", "Drotaverin", "No-shpa" contiennent différentes substances actives, mais ont un mécanisme d'action similaire. En cas de douleur intense, des injections intramusculaires de 2 ml sont prescrites deux fois par jour. Après le soulagement de la douleur, des pilules orales sont recommandées. Prenez deux comprimés deux à trois fois par jour..

    En cas de douleur intense, le patient peut se voir prescrire des stupéfiants pour la dyskinésie de la vésicule biliaire. «Promedol», par exemple, est injecté par voie intramusculaire, un millilitre deux ou trois fois par jour. Cette substance perturbe la transmission de l'influx nerveux à travers le système nerveux central..

    Sédatifs

    Les sédatifs sont utilisés pour corriger le système nerveux. Le bromure de potassium ou de sodium est prescrit sous forme de poudres, de comprimés ou de médicaments. La poudre doit être utilisée une fois par jour (deux sachets), les comprimés trois à quatre fois par jour (un ou deux comprimés à la fois). La durée du traitement est de deux à trois semaines. Les médicaments ont un effet calmant, rétablissent l'équilibre naturel entre les processus d'excitation et d'inhibition. Les teintures de valériane ou d'agripaume réduisent également l'excitabilité du système nerveux, normalisent la fréquence cardiaque, améliorent le fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins, ont un léger effet hypnotique et ramènent la tension artérielle à la normale.

    Autres thérapies

    Pour les deux formes de dyskinésie, des procédures physiothérapeutiques sont recommandées: thérapie au laser, applications de paraffine, électrophorèse. Le traitement des maladies qui ont conduit à la dyskinésie est obligatoire. En dehors des exacerbations, c'est-à-dire lors de la rémission, des eaux minérales sont utilisées, un traitement en sanatorium est également recommandé.

    Aliments diététiques

    Il est indiqué pour la dyskinésie de la vésicule biliaire, la nourriture est thérapeutique, diététique. Le régime est prescrit pour une période prolongée, sa durée est d'au moins trois à quatre mois. L'objectif principal d'une telle nutrition est de normaliser la fonction du tractus gastro-intestinal et des voies biliaires. Un régime alimentaire avec dyskinésie de la vésicule biliaire suggère que lors d'une exacerbation, les éléments suivants sont complètement exclus:

    1. Boissons alcoolisées, soda, café noir, cacao.
    2. Les aliments qui augmentent la production de gaz, c'est-à-dire les pois, le chou, les haricots.
    3. Bouillons gras, épices chaudes.
    4. Lait de vache entier et crème.
    5. Viande et poisson gras.
    6. Marinades et conservation.
    7. Tout aliment gras, salé, frit, fumé, épicé ou aigre.
    8. Confiserie, petits pains, toutes pâtisseries.

    Il doit être consommé en petites portions, mais souvent. Les produits doivent être bouillis, cuits à la vapeur. Dans les premiers jours d'une exacerbation, il est préférable de manger des plats sous forme liquide ou râpée. Cela ne sera plus nécessaire lorsque les symptômes aigus disparaissent..

    Méthodes traditionnelles

    La médecine alternative est également utilisée pour traiter la vésicule biliaire et la dyskinésie biliaire. Pour soulager la douleur lors des crises, en plus de la thérapie principale, des décoctions d'herbes médicinales sont utilisées. Avec la dyskinésie hypotonique, il est permis de prendre:

    1. Bouillon d'hélichryse. Un verre d'eau bouillante nécessitera trois cuillères à soupe de fleurs. Il faut trente minutes pour infuser le bouillon dans un bain-marie. Assurez-vous de remuer constamment. Ensuite, retirez le bouillon de la cuisinière et laissez-le refroidir, puis passez-le dans une passoire. Il est recommandé de prendre un demi-verre trente minutes avant les repas. La durée du traitement est de 14 à 21 jours.
    2. Infusion de stigmates de maïs. Versez une cuillère à café de stigmates hachés avec un verre d'eau bouillante et laissez reposer trente minutes. Passer à travers un tamis ou une étamine et prendre trois cuillères à soupe trois fois par jour trente minutes avant les repas. Cours - trois semaines.

    Pour les patients souffrant de dyskinésie hypotonique, des recettes alternatives sont proposées comme suit:

    1. Décoction de racine de réglisse. Versez deux cuillères à café de matières premières sèches avec un verre d'eau bouillie (chaude) et mettez le feu pendant vingt minutes. Une fois le bouillon refroidi, filtrez-le. Vous devez prendre un tiers de verre 30 minutes avant les repas trois fois par jour pendant 14 à 21 jours.
    2. Infusion de menthe poivrée. Versez deux cuillères à soupe de matières premières sous forme sèche avec un verre d'eau et laissez reposer une trentaine de minutes, puis passez dans une étamine. Prendre un tiers de verre vingt minutes avant les repas, deux fois par jour. Le cours dure de deux à trois semaines.

    Avec les deux types de dyskinésie biliaire, il est utile de boire une décoction ou un thé à base de camomille médicinale. Vous pouvez le boire en quantité illimitée, mais, bien sûr, dans des limites raisonnables.

    D'autres recommandations incluent la pratique d'une activité physique (mais pas pendant les exacerbations), la minimisation des situations stressantes et le respect des principes généraux d'un mode de vie sain. Le patient doit observer le régime quotidien, ne pas se surmener, la surcharge physique est également contre-indiquée, car elle peut être à l'origine de la prochaine attaque. Il est également conseillé d'abandonner complètement les mauvaises habitudes, à savoir fumer et boire de l'alcool..

    Le pronostic de la dyskinésie est réconfortant. Si vous suivez les recommandations du médecin, la fréquence des crises peut être considérablement réduite..

    Lorsque la dyskinésie des voies biliaires et de la vessie biliaire est détectée, un dysfonctionnement de la motilité de ces organes et de leurs capacités d'évacuation est noté. Dans ce cas, le patient ressent des syndromes douloureux d'intensité accrue. La vésicule biliaire cesse de se contracter, il y a atonie de la vésicule biliaire, ce qui provoque un dysfonctionnement non seulement du système biliaire, mais également du processus de digestion dans le tractus gastro-intestinal.

    La structure du système biliaire

    Atonie de la vésicule biliaire

    L'atonie est appelée n'importe quelle condition du corps, pas seulement du système biliaire, qui apparaît en l'absence de tonus normal dans les muscles de l'organe. Cette maladie apparaît en raison d'une quantité insuffisante de nutriments entrants, de problèmes de fonctionnement du système nerveux, de lésions infectieuses, ainsi qu'en cas de développement de pathologies dans les glandes endocrines. Il existe des cas d'atonie congénitale, qui ne peuvent être traités que chirurgicalement.

    L'atonie peut affecter le tractus intestinal, l'estomac ou l'utérus. Chacune de ces conditions se manifeste sous la forme de manifestations dyspeptiques lorsque le système digestif en souffre. En cas de dommages à l'utérus, des problèmes peuvent survenir pendant le travail, ainsi que des saignements abondants après l'accouchement. Dans le système génito-urinaire, l'atonie de la vessie est également trouvée, accompagnée de processus stagnants..

    Pourquoi le travail du système biliaire s'égare-t-il??

    La dyskinésie apparaît avec des troubles du système nerveux autonome. Le patient est tourmenté par des névroses, provoquant un dysfonctionnement de la vésicule biliaire et des voies de libération de la bile. De telles manifestations indiquent une dyskinésie primaire. Il se développe chez les personnes présentant une irritabilité accrue, une constipation, des peurs émotionnelles de maladie, des conditions hystériques et un syndrome de type hypothalamique. La vésicule biliaire est sensible aux changements mentaux du corps humain.

    La dyskinésie secondaire est un échec du tonus de la membrane musculaire de la vessie et des canaux. Il apparaît avec une maladie des calculs biliaires, une cholécystite ou une lésion infectieuse du système biliaire, avec une inflammation des canaux. Le développement d'un type mixte de trouble dyskinésique est possible, lorsque des dysfonctionnements de la vessie, du sphincter et du canal sont combinés. Le plus souvent, une hypertonicité de la vésicule biliaire, son hypodynamie et une dyskinésie spastique dans les voies biliaires sont détectées..

    Une caractéristique de la pathogenèse est l'atonie de la vésicule biliaire et de ses canaux, les sphincters de Mirizzi, Lutkens et Oddi. Le tonus musculaire augmente lorsque des impulsions neurogènes sont reçues, qui contractent constamment certains groupes de fibres. Ainsi, l'atonie de la vésicule biliaire se produit à la suite de dommages à l'appareil musculaire..

    Symptômes d'atonie

    Les manifestations cliniques de la dyskinésie dans les voies biliaires sont ressenties par les patients comme une douleur dans la moitié supérieure droite de l'abdomen, dans les côtes. Souvent, ces douleurs sont si sévères qu'elles ressemblent à des coliques et le patient a besoin d'une intervention chirurgicale d'urgence. Les crises de syndrome douloureux se développent particulièrement avec une forte peur ou une forte excitation émotionnelle. Dans le même temps, le patient a tellement peur de son état qu'il accepte immédiatement l'opération et demande à sauver sa vie.

    Les experts notent la localisation de la douleur à droite sous les côtes dans une moindre mesure qu'avec une inflammation de la vésicule biliaire. Avec un examen approfondi, le médecin détermine le spasme du gros intestin et le spasme du pylore. Il est nécessaire de donner du sang pour les tests de laboratoire pour les indicateurs ESR, ainsi que pour les tests d'urine et de foie. Chez les patients présentant une atonie de la vessie, il existe des signes d'hypotension artérielle, de manque d'appétit, d'intolérance aux aliments gras, passant sur fond de douleur sourde dans l'abdomen supérieur droit.

    Examens instrumentaux

    Le diagnostic utilisant des méthodes instrumentales implique tout d'abord un examen échographique. L'échographie détermine un changement interne de la structure de la vésicule biliaire, une violation de la composition de la sécrétion biliaire, révèle l'atonie des parois de l'organe et évalue l'état des voies biliaires.

    Un examen sur matériel à ultrasons est effectué 12 heures après le dernier repas. Pour évaluer la fonctionnalité d'un organe, son volume est mesuré dans deux états, avant et après le petit-déjeuner biliaire. Les médecins appellent ce petit-déjeuner un mélange de sucre avec des jaunes de poulet crus ou cinq cuillères à café d'huile d'olive. Si l'organe est en bonne santé, après avoir pris un tel mélange, il diminue de près de moitié. En cas de dyskinésie hypomotrice, la vésicule biliaire est vidée à 40% en une demi-heure. Si le trouble de la motilité de la vessie est hypertendu, la vidange se produit rapidement et à plus de 50%.

    radiographie

    Si une dyskinésie de la vésicule biliaire est suspectée, le traitement nécessite un diagnostic à l'aide d'un équipement à rayons X, en particulier une cholécystographie et une cholangiographie.

    La cholangiographie consiste à injecter un produit de contraste dans la veine d'un patient et à prendre une série d'images toutes les 15 minutes. Cette méthode détecte les changements dans la lumière du canal biliaire, estime le nombre de contractions de la vésicule biliaire. La cholécystographie consiste à prendre une substance contenant de l'iode. Il pénètre dans la vésicule biliaire, qui s'affiche sur les moniteurs dans deux états - avant et après le petit-déjeuner cholérétique.

    Tests en laboratoire

    Les méthodes de recherche en laboratoire pour les troubles de contractilité suspectés impliquent une intubation duodénale de type fractionnaire. Cette manipulation permet d'évaluer le tonus et la contractilité de l'organe, sa fonction d'évacuation, ainsi que d'évaluer les voies biliaires et le sphincter.

    C'est la seule procédure qui permet au spécialiste d'évaluer l'état du sphincter, qui est invisible avec d'autres méthodes d'examen. L'apparition de douleur lors de l'examen indique une obstruction des voies biliaires, car il n'y a pas de douleur à l'état normal.