Complications de l'appendicite

Types

La chirurgie tardive est une cause fréquente de complications de l'appendicite aiguë. Ils se produisent inévitablement si le processus inflammatoire de l'appendice est laissé sans surveillance pendant deux jours à compter du début de la maladie. Et chez les enfants et les personnes âgées, cela arrive plus tôt. Beaucoup d'entre eux mettent en danger la vie d'une personne, l'excluant de la vie active. Beaucoup ne savent pas que le diagnostic et le traitement précoces constituent une approche sérieuse pour éviter les complications..

Les complications de l'appendicite aiguë sont divisées en: préopératoire et postopératoire.

Complications préopératoires

L'appendicite elle-même n'est pas aussi dangereuse que ses complications. Par exemple, les adhérences dans l'appendice interfèrent avec la circulation sanguine dans cet organe. La solution au problème vient après la suppression de l'appendice. Une forme non compliquée de la maladie est caractérisée par une douleur tolérable, on ne peut pas ignorer le symptôme et juger une légère inflammation. Jusqu'à ce que le processus malade soit excisé, la maladie est considérée comme non traitée..

Infiltration appendiculaire

Il s'agit de la complication la plus courante de l'appendicite aiguë. Inflammation de l'appendice due à l'accumulation de tissus enflammés à côté du processus affecté du caecum. L'infiltration appendiculaire avec appendicite survient plus souvent chez les adolescents âgés de 10 à 14 ans que chez les plus âgés. Les patients présentent des symptômes:

  • Douleur croissante du côté droit de l'abdomen;
  • Frissons;
  • La nausée;
  • Moins fréquemment, vomissements;
  • Difficulté aux selles.

Au jour 3-4, on palpe une formation douloureuse dense de 8 cm sur 10 cm Sans traitement urgent, l'infiltrat suppure rapidement, une cavité remplie de pus se forme. Un abcès appendiculaire commence. L'état physique du patient se détériore fortement:

  • La température monte;
  • La douleur s'intensifie;
  • Des frissons apparaissent;
  • Une tachycardie survient;
  • Pâleur de la peau.

Une méthode de diagnostic efficace est l'échographie.

Péritonite purulente

La péritonite est considérée comme la plus difficile et la plus dangereuse pour la santé et même la vie humaine. Il s'agit d'une complication courante dans laquelle une infection de l'appendice pénètre dans la cavité abdominale. Il y a une inflammation de la membrane séreuse recouvrant les parois internes de la cavité abdominale.

Cette infection peut être causée par:

  1. Microorganismes (bactéries): Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli, streptocoques, staphylocoques.
  2. Inflammation du péritoine blessé.
  3. Chirurgie péritonéale.
  4. Maladies gastro-entérologiques.
  5. Processus inflammatoires dans la région pelvienne.
  6. Infection générale du corps (tuberculose, syphilis).
  • Le stade réactif est la maladie initiale. Le temps d'écoulement est le premier jour. Par la suite, gonflement du péritoine.
  • Le stade toxique dure 48-52 heures à partir du début de la lésion. Signes cliniques: symptômes graves d'intoxication, mains, pieds deviennent froids, traits du visage aiguisés, troubles de la conscience, parfois perte de conscience, déshydratation due aux vomissements et température élevée jusqu'à 42 degrés.
  • Le terminal est une étape finale irréversible. La durée n'excède pas trois jours. Affaiblissement des fonctions vitales, les fonctions de protection sont caractéristiques. La peau est pâle avec une teinte bleuâtre, les joues sont enfoncées, respiration imperceptible, pas de réponse aux stimuli externes, gonflement sévère.

Complications postopératoires

La chirurgie est une intervention chirurgicale en médecine, dans laquelle des complications ont été et seront. Mais leur résultat dépend du traitement précoce du patient pour une aide médicale. Ils peuvent survenir pendant et après la chirurgie..

En période postopératoire, des complications de la plaie opérée peuvent survenir:

  • Hématome.
  • Suppuration chez un patient sur cinq au site d'incision.
  • Fistule.
  • Saignement.

Pyléphlébite

Il s'agit d'une maladie inflammatoire aiguë et purulente de la veine porte, accompagnée de thrombose. Pathologie secondaire résultant d'une complication d'une appendicite aiguë, en particulier négligée. Il peut être reconnu par des études de diagnostic par ultrasons ou par rayons X..

  • Fluctuations de la température corporelle avec frissons;
  • Impulsion rapide;
  • Ventre mou;
  • Foie élargi à la palpation;
  • Respiration difficile;
  • Augmentation de l'anémie;
  • Augmentation de l'ESR.

Avec la pyléphlébite, la prévention de l'insuffisance rénale et hépatique est effectuée. Une opération de ligature de la veine thrombosée située au-dessus de la thrombose doit être réalisée pour empêcher le thrombus de se déplacer vers le foie. Cette maladie entraîne la mort. Il s'agit d'une inflammation de la veine porte, qui accompagne et dilate les abcès hépatiques.

Symptômes cliniques de la pyléphlébite:

  • De fortes fluctuations de température;
  • Frissons;
  • Peau avec une teinte jaune;
  • Impulsion rapide.

Abcès intra-abdominaux

Un abcès abdominal est une complication sévère après une appendicite. En termes de quantité, ils peuvent être uniques et multiples. L'évolution des caractéristiques dépend du type et de l'emplacement de l'abcès.

Classification des abcès par site de localisation:

  • Interintestinal;
  • Subphrenic;
  • Appendiculaire;
  • Pariétal pelvien;
  • Intraorgan.

Un abcès interintestinal du péritoine est un abcès scellé dans une capsule. Emplacement local à l'extérieur des organes abdominaux et à l'intérieur. L'ouverture ultérieure de l'abcès menace la pénétration de pus dans la cavité abdominale, une obstruction intestinale. Septicémie possible.

Les symptômes les plus courants sont:

  • Douleur sourde dans l'hypochondre droit, irradiant vers l'omoplate;
  • Malaise général;
  • Des gaz;
  • Obstruction intestinale;
  • Changements de température épuisant;
  • Asymétrie de la paroi abdominale.

La forme multiple de la maladie a des conséquences néfastes par rapport aux formations purulentes uniques. Souvent combiné avec pelvien. Se développe généralement chez les patients qui ont subi une péritonite qui ne s'est pas terminée par une guérison.

Les abcès sous-phréniques surviennent comme une complication après l'appendicectomie. La raison en est la présence d'exsudat laissé dans la cavité abdominale, la pénétration de l'infection dans l'espace sous-phrénique.

  • Douleur constante dans le bas de la poitrine, aggravée par la toux;
  • Frissons;
  • Tachycardie;
  • Toux sèche;
  • Transpiration;
  • Obstruction intestinale paralytique.

Le traitement est rapide, opératoire - ouverture et drainage de l'abcès. Dépend de l'emplacement et du nombre d'abcès. Clinique: pénétration de pus dans la cavité libre et pleurale, septicémie.

Abcès pelvien - survient avec une appendicite gangréneuse, moins souvent une conséquence de la péritonite diffuse transférée. La méthode de traitement est l'ouverture de l'abcès, le drainage, les antibiotiques, la physiothérapie. Signes typiques:

  • Selles molles avec du mucus;
  • Mictions fréquentes avec coupures;
  • Augmentation de la température rectale.

Abcès du foie - avec des maladies des organes de la cavité abdominale et une diminution de l'immunité générale, les micro-organismes ont le temps de se propager au-delà de ses limites, pénètrent dans le tissu hépatique par la veine porte. Le développement de la maladie survient plus souvent chez les patients de plus de 40 ans.

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Température corporelle;
  • État;
  • Sensations de douleur à des degrés divers, de forte à terne, de douleur à mineure
  • Indigestion;
  • Diminution de l'appétit;
  • Ballonnements;
  • La nausée;
  • La diarrhée.

La septicémie est le processus de contamination du sang par des bactéries. C'est une condition extrêmement dangereuse pour la vie du patient. L'apparition est possible après une crise d'appendicite. C'est la conséquence la plus dangereuse d'une chirurgie de l'appendice. Lorsque l'inflammation purulente devient systémique dans la période postopératoire, les bactéries dans le sang propagent l'infection à tous les organes.

Les traitements possibles pour la septicémie comprennent:

  • Transfusion sanguine;
  • Prendre un ensemble complet de vitamines;
  • L'utilisation de médicaments antibactériens;
  • Traitement à long terme avec de grandes quantités de médicaments bactériens.

Personne n'est à l'abri des processus inflammatoires dans le corps, mais suivre de simples recommandations aidera à minimiser la survenue d'une appendicite aiguë et de ses complications. Montré pour manger des aliments sains et riches en fibres. Menez un mode de vie sain et actif pour une circulation sanguine normale dans les organes abdominaux. Passez des examens préventifs. Pour les personnes souffrant d'appendicite chronique, le risque de complications peut être réduit à zéro en effectuant une opération chirurgicale. Consultez en temps opportun un médecin avec des symptômes inconnus, avec suspicion d'appendicite. Avant de prendre, ne prenez pas de médicaments antispasmodiques et analgésiques, limitez l'apport hydrique et alimentaire. Suivez strictement les recommandations du chirurgien après avoir retiré l'appendice.

Chirurgie pour enlever l'appendicite: combien de temps cela prend-il, complications possibles et rééducation

Lorsque vous avez besoin de l'aide d'un chirurgien

L'appendicite est la principale indication de l'appendicectomie. Plus l'inflammation de l'appendice est détectée tôt, plus l'opération sera réussie rapidement et avec succès. Les symptômes de l'appendicite sont variés. Tableau clinique classique:

  • douleur dans la région iliaque du côté droit;
  • la nausée;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la température.

L'inflammation peut s'accompagner de douleurs ombilicales, de douleurs migratoires, de constipation et d'intoxication générale..

Il existe de nombreuses méthodes par lesquelles les médecins peuvent confirmer ou infirmer l'inflammation de l'appendice. Ils sont informatifs sur une base individuelle. Les plus grandes difficultés surviennent dans le diagnostic de la pathologie chez les enfants de 5 à 6 ans. Les médecins différencient l'appendicite, en se concentrant sur les plaintes du patient, en utilisant la palpation de la cavité abdominale. Chez la femme, le diagnostic doit être distingué de l'inflammation aiguë des appendices..

Si une appendicite aiguë est détectée, l'opération est effectuée de toute urgence, déjà 2 à 4 heures après l'hospitalisation. La raison en est le risque de nécrose tissulaire, de rupture de l'appendice, de péritonite et de septicémie..

L'appendicectomie peut être pratiquée régulièrement. Indication - appendicite chronique. Avec ce diagnostic, l'inflammation de l'appendice se produit par vagues: les symptômes surviennent périodiquement, après quoi ils disparaissent. Cela peut durer plusieurs années. La meilleure façon de prévenir l'inflammation aiguë et le risque pour la vie du patient est de retirer l'appendice tôt avant la prochaine rechute..

L'appendicite est non destructive. L'exacerbation peut être transférée "sur les jambes", après quoi la maladie devient chronique. L'appendicite destructrice est caractérisée par une nécrose tissulaire et une suppuration dans les parois du processus aveugle. Sans chirurgie opportune, cela entraîne la mort du patient..

Comment vont-ils fonctionner?

L'appendicectomie laparoscopique est préférée aujourd'hui. Surtout avec l'obésité, le diabète sucré, lorsque les grandes incisions sont inappropriées. Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications pour la méthode:

  • plus d'un jour depuis le début du processus inflammatoire;
  • suspicion de péritonite;
  • maladies cardiaques et pulmonaires.

La méthode mini-invasive est moins traumatisante, elle est utilisée si l'opération doit être réalisée sous anesthésie locale, se termine par une période de rééducation raccourcie.

La laparoscopie est effectuée uniquement de manière routinière, lorsque les médecins ont la possibilité de préparer pleinement le patient à l'opération:

  • recueillir l'anamnèse;
  • choisissez l'anesthésie;
  • arrêter le processus inflammatoire.

La chirurgie ouverte pour retirer l'appendice est réalisée sous anesthésie générale. La durée de l'intervention est de 40 à 120 minutes, selon la complexité du cas clinique. La préparation et le diagnostic final sont généralement effectués simultanément. Les femmes doivent être examinées par un gynécologue, parfois une échographie est effectuée. En cas de constipation, le patient reçoit un lavement nettoyant. S'il a mangé au cours des 6 dernières heures, ils nettoient de toute urgence l'estomac.

Procédure d'intervention

Après l'anesthésie, le personnel médical prépare le site chirurgical. Dans les endroits où des trocarts sont insérés ou des incisions, les cheveux sont rasés, la peau est traitée avec une solution d'iode.

Lors de la laparoscopie, la cavité abdominale est généralement percée à 3 endroits. Chaque trou mesure jusqu'à 1 cm de diamètre. Un équipement optique est inséré dans l'un des trous et des dispositifs chirurgicaux sont insérés dans l'autre 2. Après avoir effectué toutes les manipulations, l'équipement et le processus à distance sont retirés et les sites d'insertion du trocart sont suturés. Le patient est immédiatement transféré au service général.

Dans une opération ouverte, le chirurgien effectue un marquage selon des points de référence. À l'endroit choisi, disséquer:

  • peau;
  • tissu adipeux sous-cutané;
  • fascia;
  • aponévrose abdominale.

La taille totale de l'incision peut atteindre 7 cm. Le tissu musculaire est écarté avec des instruments émoussés ou ouvert avec les doigts. Une partie du caecum est tirée dans le trou résultant, le processus est retiré, l'intestin et les vaisseaux sanguins sont suturés. Ensuite, la plaie est suturée en couches. Pour assurer une fusion complète des tissus, les zones libres sont repliées pour qu'elles soient à l'intérieur. Après la suture, la plaie est recouverte d'un bandage. Le patient reste dans la salle de réveil pendant 2 heures ou est immédiatement transféré en salle générale.

Lorsque l'appendicite est retirée, un drain peut être installé - un tube dans le bas de l'abdomen pour éliminer l'exsudat. Cela est nécessaire lorsque l'inflammation se propage au caecum, péritoine, après l'élimination de la péritonite.

Séjour à l'hopital

Si l'appendicectomie a été réalisée par voie laparoscopique, le patient est libéré pendant 3-4 jours. Si une opération ouverte a été effectuée - après une semaine ou plus. Une surveillance médicale est nécessaire pour éviter les complications.

Il est important de commencer à bouger après l'opération. Les premières élévations sont montrées après la fin de l'anesthésie. Le patient peut se lever avec l'aide d'étrangers. Déplacez-vous de quelques pas dans la pièce. Cela déclenchera la motilité intestinale et empêchera la formation d'adhérences..

La douleur dans la période postopératoire est soulagée par des analgésiques. Si l'inflammation s'est propagée, des antibiotiques sont injectés. Après l'intervention, il est nécessaire de surveiller la température corporelle du patient. 37,5 ° С est la norme, son excès indique le développement de complications.

Une infirmière fait des pansements à l'hôpital. La plaie est traitée avec une solution d'alcool à 70% ou d'iode tous les deux jours. Si un drainage est installé, le traitement est effectué quotidiennement. Le 3ème jour, le drainage est enlevé, l'endroit où le tube est retiré est scellé avec un plâtre.

Les procédures d'hygiène sont autorisées 48 heures après l'opération, mais il n'est pas souhaitable de mouiller la couture.

Une étape importante de la rééducation est le régime. Le patient peut utiliser:

  • soupes légères aux légumes;
  • viande maigre;
  • purée de pomme de terre;
  • légumes cuits;
  • les produits laitiers.

La tâche du régime est de restaurer le péristaltisme intestinal. Après la première chaise, le régime est élargi. Les produits qui provoquent la formation de gaz et suppriment le péristaltisme (chocolat, confiseries, pâtisseries, pain brun, légumineuses, viandes grasses et poissons) restent interdits..

Après être rentré à la maison

Après la sortie, le patient doit continuer à surveiller la suture. Après une douche, il est traité avec de l'alcool, de l'iode ou du vert brillant, scellé avec un plâtre. Les points de suture sont retirés en ambulatoire, 10 à 14 jours après l'opération. Après avoir retiré les fils, le soin reste le même. Le bandage doit être porté jusqu'à ce que les tissus soient complètement guéris et que les sécrétions disparaissent..

Le deuxième aspect de la réadaptation est la limitation de l'activité physique. Après la laparoscopie, le régime strict est observé pendant 14 jours, après une appendicectomie ouverte - 1 mois. A ce moment, toute activité physique est interdite, à l'exception des promenades tranquilles et des activités simples à la maison (sans flexion active et mouvements brusques). Aussi pendant cette période, il est interdit de nager dans les plans d'eau ouverts, les piscines. En chirurgie ouverte après péritonite et dissection du muscle droit, il n'est pas souhaitable de soulever des charges de plus de 3 kg pendant 2-3 mois.

Dans les premières semaines après la sortie, le patient doit continuer à surveiller son régime alimentaire pour éviter la constipation et les sollicitations sévères. Le menu doit contenir beaucoup de légumes, de produits laitiers fermentés, vous devez respecter le régime de consommation. En cas de constipation, consultez votre médecin au sujet de la prise d'un laxatif.

Événements inattendus après la chirurgie

Si des complications de l'appendicite se développent (suppuration, gangrène, rupture, péritonite), l'opération prend plus de temps. Dans certains cas, un long séjour en salle d'opération indique une position inhabituelle du processus aveugle - les médecins ont besoin de temps pour le trouver.

Une aggravation postopératoire est probable avec une appendicite compliquée. Avec suppuration, toutes les 5 opérations se terminent par une inflammation purulente de la plaie. En cas de rupture du processus purulent, le développement d'une péritonite et même d'une septicémie, une maladie infectieuse systémique, dans laquelle le risque de mortalité est élevé n'est pas exclu.

Après une péritonite, les abcès de la cavité abdominale sont fréquents. Dans de tels cas, une antibiothérapie intensive et une chirurgie répétée sont effectuées pour ouvrir les abcès et désinfecter les cavités. Un symptôme alarmant après la chirurgie est une rougeur et un durcissement de certaines sections de la couture avec une augmentation de la température corporelle. C'est ainsi que se manifestent les processus purulents-nécrotiques..

Avec des violations de l'hémostase, une thromboembolie des veines des jambes, des saignements dans la cavité abdominale sont possibles. Rarement, les sutures glissent des vaisseaux, ce qui est également lourd de saignements internes.

Un autre type de complication est le processus adhésif. Il accompagne le long cours de l'appendicite chronique, l'absence de motilité intestinale après la chirurgie. Les adhérences en formation peuvent interférer avec le travail des intestins, provoquer des douleurs dans la cavité abdominale. Les adhérences doivent être disséquées chirurgicalement.

L'appendicectomie est réalisée non planifiée dans 95% des cas. D'où les différents résultats de l'opération. Pour éviter des complications potentiellement mortelles, il est important de se rendre à l'hôpital dès les premiers symptômes et de suivre toutes les recommandations pendant la période de rééducation.

Quelles complications peuvent survenir avec une appendicite aiguë

L'appendicite est un processus inflammatoire de l'appendice de la cavité abdominale. La maladie du côlon survient en raison de la propagation de micro-organismes pathogènes, de microbes et de parasites. La seule option de traitement consiste à retirer l'appendice par chirurgie. Prestation de soins médicaux intempestifs, actions inappropriées des médecins pendant la chirurgie entraînent des complications.

  1. Caractéristiques de la maladie
  2. Complications possibles
  3. Période préopératoire
  4. Péritonite
  5. Infiltration appendiculaire
  6. Abcès
  7. Période postopératoire
  8. Pyléphlébite
  9. Développement de la fistule
  10. Formation d'adhérences, hernies
  11. Prévention des complications

Caractéristiques de la maladie

L'inflammation de l'appendicite est aiguë ou chronique. Les formes de pathologie se distinguent par la gravité des signes symptomatiques de manifestation. En fonction du degré de lésion de la membrane muqueuse du processus du côlon, on distingue le nombre de leucocytes dans l'épithélium, le type catarrhal, phlegmoneux, perforé et gangréneux de la maladie.

Les symptômes prononcés du processus inflammatoire ou de l'exacerbation de l'appendicite chronique sont:

  • spasmes sévères de nature aiguë sur le côté droit de la cavité abdominale;
  • augmentation de la température;
  • vomissements, nausées;
  • écoulement de selles molles fréquentes;
  • sécheresse de la bouche;
  • dyspnée.

Le principal symptôme est le syndrome de la douleur, dont l'intensité dépend de la position du corps. Un arrêt brutal de la sensation de spasmes indique un manque de fonctionnement des cellules nerveuses dû à une nécrose des tissus de la muqueuse intestinale.

La chirurgie d'urgence après le diagnostic d'appendicite aiguë est le principal traitement de l'inflammation.

Complications possibles

La progression de l'inflammation du côlon comporte plusieurs stades de développement. La première étape d'exacerbation de l'appendicite dure plusieurs jours. Pendant cette période, des changements structurels dans le tissu de la membrane muqueuse sont observés..

Le développement de l'appendicite est associé à la pénétration de leucocytes dans les couches profondes de l'appendice, ce qui entraîne un dysfonctionnement du côlon, accompagné de douleurs intenses. L'absence de soins médicaux dans les 5 premiers jours suivant l'observation de spasmes dans la zone du pli de l'aine droit entraîne des complications qui posent un grave danger pour la santé.

Période préopératoire

La progression de la maladie dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. Le processus inflammatoire peut se transformer en une forme chronique, caractérisée par l'absence de signes symptomatiques, ou il peut s'aggraver à un état critique.

Les complications dangereuses de l'appendicite en période préopératoire sont:

  • péritonite;
  • infiltration appendiculaire;
  • abcès abdominal.

Des complications de l'appendicite aiguë surviennent en cas de demande d'aide médicale intempestive, la nature chronique de la pathologie, ainsi que le traitement inapproprié de la maladie.

Péritonite

Des changements structurels dans les cellules internes, une rupture de la muqueuse du côlon sont observés 3 jours après l'apparition de signes symptomatiques d'exacerbation de l'appendicite. Les dommages à l'épithélium entraînent la propagation de bactéries pathogènes, du pus de l'appendice à la région abdominale.

Les principaux symptômes des complications de l'appendicite aiguë sont:

  • douleur dans l'abdomen, profondeur du bassin;
  • température corporelle élevée;
  • état fébrile;
  • cardiopalmus;
  • intoxication du corps: maux de tête, faiblesse, changement du teint naturel;
  • constipation.

Si des symptômes de complications de l'appendicite sont détectés, un examen visuel et une palpation sont effectués. La libération de gaz, la détection d'un signe de syndrome de Shchetkin-Blumberg (douleur intense lors d'une pression et d'un relâchement vifs) lors d'une pression sur le côté droit de la cavité abdominale indique la survenue d'une péritonite d'origine appendiculaire. La suspension intempestive du processus purulent entraîne la mort du patient.

Infiltration appendiculaire

Le processus inflammatoire de l'appendice conduit à la propagation de micro-organismes pathogènes aux processus voisins du caecum, du rectum, qui s'interconnectent, formant un infiltrat avec des limites structurelles prononcées.

La masse dense qui en résulte, située sur le côté droit de la cavité abdominale, provoque des signes symptomatiques inquiétants:

  • la température monte;
  • il y a des spasmes sévères au site de formation de l'infiltrat appendiculaire à la palpation;
  • Impulsion rapide;
  • augmentation du tonus musculaire de la paroi abdominale;
  • détérioration du bien-être général.

L'apparition d'un néoplasme dense après 3-4 jours empêche une appendicectomie d'urgence. La raison du report de l'intervention chirurgicale est la suppression possible des boucles connectées du caecum et du rectum, ce qui entraîne de graves complications après l'opération. Pour le traitement de l'infiltration, un traitement médicamenteux est prescrit, après quoi une procédure est effectuée pour éliminer l'appendicite aiguë enflammée.

Les principaux médicaments sont:

  • les antibiotiques;
  • antispasmodiques;
  • anticoagulants.

Les agents antibactériens soulagent le processus inflammatoire, les antispasmodiques éliminent les syndromes douloureux dans l'abdomen, les anticoagulants fluidifient le sang, empêchant la formation de thrombose.

Méthodes de traitement supplémentaires - thérapie diététique, y compris les aliments riches en fibres grossières, compresses froides, procédures physiologiques pour résorber un néoplasme dense. La complication de l'appendicite aiguë chez les enfants nécessite la sélection de méthodes de traitement, en tenant compte des caractéristiques de l'âge.

La disparition de l'infiltrat est observée 1,5 à 2 mois après le début du médicament. Après un traitement réussi, une intervention chirurgicale est prescrite. En raison des caractéristiques individuelles du corps, la tumeur peut commencer à sécréter du pus, contribuant au développement d'un abcès abdominal. Le processus inflammatoire, accompagné d'hyperthermie, de fièvre, de palpation douloureuse, se transforme en péritonite.

Abcès

Un abcès purulent se forme lorsque des bactéries pénètrent par le processus du côlon à la suite de lésions structurelles de la membrane muqueuse. La complication de l'appendicite dans la période précédant la chirurgie est observée 1 à 1,5 semaines après l'exacerbation.

Les signes d'un abcès éclatant sont:

  • hyperthermie;
  • état de frissons, fièvre;
  • faiblesse, fatigue accrue;
  • mal de crâne;
  • augmentation du nombre de leucocytes.

Une complication de l'appendicite aiguë peut être observée dans la région iliaque du côté droit de l'os, sous le diaphragme, dans l'espace derrière la paroi abdominale. Lorsqu'un abcès se produit dans la dépression entre le rectum et la vésicule biliaire, l'abdomen est gonflé, l'envie d'évacuer des selles molles devient plus fréquente, des douleurs surviennent dans le périnée et la région pelvienne. Lorsque le pus pénètre dans le diaphragme droit, des difficultés respiratoires, une toux, des spasmes thoraciques, une intoxication sont notés.

Période postopératoire

Les complications après le retrait de l'appendicite se produisent en raison de:

  • aide intempestive en cas d’exacerbation;
  • manque de diagnostic de la nature de l'inflammation de l'appendice;
  • mauvaise technique chirurgicale;
  • non-respect des règles pendant la période de rééducation;
  • formes aiguës de pathologies des organes abdominaux.

La classification des complications après la chirurgie est basée sur le site de l'inflammation, le moment de l'apparition des symptômes d'exacerbation. Des conséquences dangereuses d'une intervention chirurgicale peuvent être observées dans la zone de lésions structurelles de l'appendice, de la cavité abdominale, des organes voisins.

Les complications postopératoires de l'appendicite aiguë apparaissent 10 à 14 jours après la procédure de retrait ou après plus de quelques semaines.

Les conséquences dangereuses de la chirurgie sont:

  • divergence des coutures après la suture de la plaie;
  • hémorragie interne;
  • pyléphlébite;
  • dommages aux organes et tissus voisins;
  • développement de fistules intestinales;
  • écoulement de pus de la plaie;
  • blocage de la lumière intestinale;
  • la formation d'adhérences, de hernies;
  • abcès du système respiratoire, cavité abdominale;
  • néphrite, cystite aiguë.

L'élimination de l'appendicite peut entraîner des anomalies du fonctionnement des voies respiratoire, circulatoire, urinaire, du tractus gastro-intestinal, de la région abdominale et du petit bassin. Les principaux symptômes de complications de la forme aiguë de la maladie sont l'hyperthermie, indiquant la propagation d'un processus purulent, la diarrhée et la constipation dues à une perturbation du fonctionnement normal du système digestif, des douleurs et des ballonnements après la chirurgie..

Pyléphlébite

La propagation d'un processus purulent au foie conduit au développement d'une complication dangereuse de l'appendicite - la pyléphlébite.

Les principaux signes symptomatiques qui apparaissent après quelques jours sont:

  • hyperthermie aiguë;
  • état fébrile, tremblements dans le corps;
  • crampes abdominales dans l'hypochondre droit avec sensations douloureuses dans la colonne vertébrale;
  • hypertrophie du foie, de la vésicule biliaire;
  • état septique;
  • l'apparition d'une teinte jaune du visage - un symptôme de courvoisier.

La détection rapide d'une complication tardive, la bonne technique d'intervention chirurgicale, l'utilisation de médicaments antibactériens et la liquéfaction de caillots sanguins peuvent sauver la vie de patients. Le danger des conséquences de l'appendicite est une détérioration brutale et rapide de l'état conduisant à la mort.

Développement de la fistule

Les pathologies du tractus gastro-intestinal résultent de la propagation de l'inflammation avec la mauvaise technique d'intervention, de la formation d'escarres de pression dues aux dispositifs médicaux serrés utilisés pendant la procédure chirurgicale lors du drainage de la plaie.

Les signes prononcés de développement de la fistule après le retrait de l'appendice comprennent:

  • syndrome douloureux observé dans la région iliaque du côté droit;
  • écoulement du contenu intestinal de la plaie chirurgicale;
  • la formation d'infiltration à la suite de la pénétration de pus dans la cavité abdominale.

La manifestation de signes de complications lors de l'ablation de l'appendicite après la chirurgie survient 7 jours après la chirurgie. Couper les fistules intestinales en effectuant une opération en cachant, en nettoyant et en drainant les néoplasmes.

Formation d'adhérences, hernies

Le plexus des appendices du caecum et du rectum est diagnostiqué après la laparoscopie, une méthode de thérapie mini-invasive, qui implique l'introduction d'un dispositif avec une caméra optique à travers une petite ouverture dans la cavité abdominale. Les signes de formation d'adhérences comprennent des douleurs de traction dans l'abdomen. Après le retrait de l'appendicite, une tumeur apparaît sur le site de la plaie chirurgicale à la suite d'un prolapsus du processus intestinal dans la dépression entre les muscles de la cavité abdominale.

Prévention des complications

Une appendicite compliquée est observée si les règles ne sont pas respectées en période préopératoire et de rééducation.

Les principales recommandations pour éviter l'apparition de conséquences dangereuses comprennent:

  • demander de l'aide médicale si des symptômes d'appendicite aiguë sont détectés;
  • respect des règles diététiques:
  • consommation régulière d'aliments riches en fibres: fruits, légumes cuits au four;
  • refus des légumes verts, des produits semi-finis, des aliments gras, salés, fumés;
  • repos au lit pendant la période établie par le médecin;
  • vous ne pouvez pas dormir sur le ventre;
  • manque d'activité physique après la chirurgie pendant 90 jours;
  • respect des procédures d'hygiène, en évitant la pénétration d'eau et de savon sur la plaie;
  • s'abstenir de rapports sexuels pendant 7 jours.

Une complication de l'appendicite survient lorsque l'on ne prête pas suffisamment attention aux signes symptomatiques de la maladie. Une assistance intempestive à la déformation de l'appendice est fatale.

Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous soignez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

Auteur: Rumyantsev V.G. Experience 34 ans.

Gastro-entérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Nomme le diagnostic et le traitement. Expert du groupe sur les maladies inflammatoires. Auteur de plus de 300 articles scientifiques.

Les conséquences de l'élimination de l'appendicite

Une appendicectomie, c'est-à-dire l'ablation de l'appendice, un petit processus du côlon, est une opération très courante. L'inflammation de l'appendicite est la cause la plus fréquente de ce qu'on appelle l'abdomen aigu, c'est-à-dire un complexe de symptômes se développant soudainement: douleurs abdominales, nausées, vomissements, selles molles. L'inflammation de l'appendicite peut survenir à tout âge. Bien que l'incidence maximale se produise chez les enfants et dans la deuxième, la troisième et le début de la quatrième décennie de la vie, de plus en plus souvent, en raison d'une appendicite aiguë, les personnes sont opérées à un âge avancé. Cela est dû au fait que nous vivons de plus en plus longtemps. Le fait de ne pas effectuer une opération pour enlever l'appendicite peut entraîner des complications potentiellement mortelles..

Le coût de l'élimination de l'appendicite

Si vous êtes intéressé par le coût de l'élimination de l'appendicite dans l'une des cliniques privées en Ukraine, vous devriez visiter le site Web de la clinique Omega-Kiev. Après avoir examiné les informations sur cette ressource, vous recevrez des réponses à toutes vos questions concernant l'appendicectomie..

Appendicite aiguë - causes

Dans plus de la moitié des cas, la cause de l'appendicite est difficile à déterminer. Parmi les facteurs les plus courants affectant l'apparition de cette maladie figurent:

- infections virales (conduisent à un œdème périodique du tissu du processus alvéolaire);

- la présence de calculs fécaux;

- la présence d'un ulcère d'appendicite;

- la présence de vers ronds humains ou d'autres parasites pouvant bloquer le passage de l'appendice.

L'appendicite aiguë peut mettre la vie en danger, c'est donc une indication pour une opération d'appendicectomie, c'est-à-dire l'ablation chirurgicale de l'appendicite. L'opération est généralement précédée d'une antibiothérapie, d'injections intraveineuses, d'irrigation et de préparation effectuées en milieu hospitalier. Le temps est très important pour une guérison réussie - le délai ne doit pas dépasser une ou, au plus, plusieurs heures.

Comportement après la chirurgie

La durée de l'opération est une affaire individuelle. Cependant, l'opération ne prend généralement pas longtemps - elle dure de quelques minutes à deux heures. Après son achèvement, le patient reste en position couchée pendant plusieurs heures, puis revient progressivement à l'activité. La décision de retirer le drainage de la cavité abdominale est prise par le chirurgien qui a effectué l'opération. Les sutures sont retirées 8 à 10 jours après l'opération, ce qui ne signifie pas un retour immédiat aux activités quotidiennes et au travail. En règle générale, le patient doit passer par une période de récupération qui prend environ 3-4 semaines. En l'absence de complications, le patient peut rentrer chez lui même deux jours après l'opération..

Possibilité de complications après la chirurgie

Les complications qui peuvent survenir après le retrait de l'appendicite comprennent:

- infections des plaies postopératoires,

- saignement dans la cavité péritonéale (nécessite une réopération),

- l'apparition d'hématomes dans la plaie.

Beaucoup moins souvent, lésions de la vessie ou du côlon et apparition d'un abcès dans l'abdomen ou d'une hernie dans une cicatrice.

Un léger gonflement et une douleur peuvent également apparaître dans la zone de la plaie. L'apparition de douleur nécessite un test sanguin immédiat pour l'ESR. Si le patient ne ressent pas de douleur et d'autres affections, telles que des ballonnements, des nausées ou des vomissements, mais ne s'inquiète que des changements dans la zone de la plaie, consultez un médecin dans les prochains jours..

Une rougeur au site d'élimination de l'appendicite peut également signifier une infection qui, si elle n'est pas significative, peut être combattue avec des antibiotiques. Il est important pendant la période de récupération de respecter les recommandations du médecin et en cas de questions, contacter directement le chirurgien.

Rééducation après appendicite

L'appendicite est une maladie assez courante. Révélé à temps, il guérit rapidement, cependant, il est éliminé exclusivement par chirurgie. Dans le même temps, la chirurgie pour enlever l'appendicite est considérée par les chirurgiens comme la plus facile. Le développement de l'appendicite est justifié par certains facteurs, il ne vient pas du bleu.

La prévention de l'appendicite n'est pas le dernier endroit dans la formation d'un mode de vie sain. Lorsque la maladie ne peut être évitée, il est judicieux d'ajuster votre alimentation et votre routine quotidienne. La rééducation après une appendicite ne nécessite pas beaucoup de restrictions, mais pour une excellente santé, vous devez écouter les recommandations du médecin.

Quelles sont les causes de l'appendicite?

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum, l'appendice. La fonction de l'appendice dans le corps n'est pas entièrement comprise. C'est plutôt un organe résiduel. On suppose qu'au cours de l'évolution humaine, il a perdu sa fonction digestive principale et joue aujourd'hui un rôle secondaire:

  • contient un grand nombre de formations lymphoïdes, ce qui signifie qu'il assure partiellement l'immunité;
  • produit de l'amylase et de la lipase, ce qui signifie qu'il remplit une fonction sécrétoire;
  • produit des hormones qui fournissent le péristaltisme, ce qui signifie qu'elles s'apparentent aux glandes hormonales.

Les causes de l'appendicite sont décrites par plusieurs théories:

  • les affirmations mécaniques selon lesquelles la raison du développement de l'appendicite est l'obstruction de la lumière de l'appendice avec des calculs fécaux ou des follicules lymphoïdes dans le contexte de l'activation de la flore intestinale; en conséquence, le mucus s'accumule dans la lumière, les micro-organismes se multiplient, la membrane muqueuse de l'appendice devient enflammée, puis une thrombose vasculaire et une nécrose des parois de l'appendice se produisent directement;
  • la théorie infectieuse repose sur le fait qu'un effet agressif sur le processus des agents infectieux localisés ici conduit à une inflammation de l'appendice; généralement fièvre typhoïde, yersiniose, tuberculose, infections parasitaires, amibiase, cependant, aucune flore spécifique n'a encore été identifiée;
  • la théorie vasculaire explique le développement de l'appendicite par un trouble de l'apport sanguin à cette partie du tube digestif, ce qui est possible, par exemple, sur fond de vascularite systémique;
  • endocrinienne, l'appendicite est basée sur l'effet de la sérotonine, une hormone produite par plusieurs cellules du système endocrinien diffus situé dans l'appendice et agissant comme un médiateur de l'inflammation.

L'appendicite se développe souvent dans le contexte d'autres troubles du travail du tractus gastro-intestinal. On estime que le risque d'appendicite est élevé pour les personnes diagnostiquées avec:

  • formes chroniques:
    • colite,
    • cholécystite,
    • entérite,
    • annexite
  • pérityphlite;
  • maladie adhésive de la cavité abdominale;
  • constipation et syndrome de l'estomac paresseux;
  • helminthiase.

L'appendicite se développe plus souvent entre 20 et 40 ans; plus souvent les femmes en sont atteintes que les hommes. L'appendicite occupe la première place parmi les maladies chirurgicales des organes abdominaux.

La prévention de l'appendicite consiste à éliminer les facteurs négatifs, à traiter les maladies chroniques des organes abdominaux, à éliminer la constipation et à maintenir un mode de vie sain. Le régime alimentaire doit comprendre une quantité suffisante de fibres végétales, car c'est cette fibre qui stimule la motilité intestinale, a un effet laxatif et réduit le temps de passage du contenu intestinal.

Comment prévenir les complications après l'appendicite?

L'inflammation de l'appendice, non diagnostiquée et non éliminée à temps, peut se transformer en pathologies graves. Ces derniers comprennent:

  • infiltrat appendiculaire - un conglomérat de tissus enflammés de l'appendice et des organes adjacents (épiploon, intestin grêle, caecum) qui se développe les jours 2 à 4 après une appendicite aiguë;
  • abcès de la cavité abdominale et abcès péri-appendiculaire - peuvent se développer autour de l'appendice et dans d'autres endroits de la cavité abdominale en raison de la stabilisation d'un épanchement infecté, d'hématomes intra-abdominaux ou de sutures de mauvaise qualité du moignon appendiculaire;
  • péritonite (inflammation du péritoine);
  • le phlegmon de l'espace rétropéritonéal est un processus aigu de nature purulente-inflammatoire qui se développe dans le tissu rétropéritonéal, qui n'est pas délimité des tissus sains;
  • thrombophlébite des veines pelviennes et pyléphlébite (thrombophlébite septique de la veine porte et de ses branches, se développant généralement après une appendicectomie);
  • septicémie (empoisonnement du sang).

La cause des complications après l'appendicite réside dans un traitement non professionnel ou une visite trop tardive chez le médecin. En aucun cas, vous ne devez ignorer les symptômes de l'appendicite aiguë et compter sur tout pour disparaître de lui-même. Une gêne perceptible dans le côté inférieur droit, associée à des troubles des selles, des vomissements et de la fièvre, doit être la raison d'une référence immédiate à un médecin professionnel..

Il est strictement interdit de prendre un laxatif et un anesthésique, d'appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse avec le développement de l'appendicite. En période préhospitalière, le patient a besoin de repos et de repos au lit; au contraire, le froid peut être appliqué sur le côté. La confirmation de la suspicion d'appendicite est une indication de la chirurgie, les méthodes de traitement conservatrices ne montrent pas de succès.

L'intervention chirurgicale réalisée le premier jour du développement de l'appendicite est simple à réaliser, les complications sont peu probables. La prévision est évaluée favorablement. Habituellement, le patient déjà le deuxième jour après l'opération peut se retourner sur le lit, s'asseoir et se lever et marcher le 3-4ème jour.

Dans les prochaines semaines, le patient doit adhérer à un régime modéré, une activité physique réduite, sinon le risque de prolifération incorrecte de la suture après une appendicite, le développement d'une maladie adhésive et une hernie inguinale augmente. La probabilité que cela se produise est due à la fusion inégale du tissu musculaire, lorsque le mésentère ou les anses intestinales peuvent faire saillie à travers les zones non envahies, ce qui empêchera la fusion finale des muscles. Cela se produit généralement en arrière-plan:

  • malnutrition du patient en période postopératoire;
  • ignorer le port nécessaire d'un bandage;
  • faiblesse du cadre musculaire de la paroi abdominale antérieure;
  • activité physique et musculation inacceptables;
  • processus internes inflammatoires.

Traitement de l'appendicite

À ce jour, la médecine n'offre aucun autre traitement de l'appendicite autre que la chirurgie d'urgence. Malgré le fait que pour de nombreux patients, le fait même de la chirurgie peut être une préoccupation sérieuse, il y a moins de dangers dans cette stratégie de traitement. Si l'opération est effectuée efficacement et immédiatement, le deuxième jour, le patient commence à se rétablir progressivement.

L'accès à l'appendice est effectué selon la méthode McBurney (ou, comme on l'appelle dans la littérature nationale, Volkovich-Dyakonov), l'ablation de l'appendice peut être typique ou rétrograde:

  • typique est utilisé lorsqu'il est possible d'amener l'appendice dans l'incision chirurgicale - le mésentère est ligaturé puis coupé, le moignon est placé dans le dôme du caecum;
  • rétrograde est approprié s'il est impossible de faire passer le processus à travers la plaie chirurgicale, par exemple en présence d'adhérences ou d'un emplacement atypique de l'appendice - d'abord, le processus est coupé du dôme du caecum, puis le moignon est placé dans le dôme et seulement après cela, le processus est isolé, ligature du mésentère.

Du fait de l'accès à l'appendice selon la méthode McBurney, il subsiste une petite cicatrice uniforme, ce qui est très indésirable pour de nombreux patients. Les progrès de la médecine moderne offrent des interventions chirurgicales mini-invasives pour éliminer l'appendicite. Tout d'abord, il s'agit de la méthode laparoscopique - à travers de petites ponctions de la paroi abdominale (généralement trois) avec des instruments spéciaux. Une autre méthode progressive mini-invasive de retrait de l'appendice est transluminale - instruments flexibles insérés dans la lumière du pénis et par une incision dans la paroi d'un organe interne (dans la paroi de l'estomac ou du vagin). La chirurgie transluminale se caractérise par une absence totale de défauts visuellement visibles et une réduction du temps de rééducation postopératoire.

Points de suture après appendicite

Dans la version classique de l'intervention chirurgicale, une petite suture (en moyenne trois centimètres) reste dans le bas de l'abdomen. L'imposition et la résorption de sutures après appendicite nécessitent le professionnalisme du médecin et la responsabilité de suivre ses recommandations du patient.

En l'absence de complications après l'appendicite, les sutures externes sont retirées pendant 10 à 12 jours et les sutures internes se dissolvent dans les deux mois (réalisées avec des fils catgut). Ce sont les termes nécessaires pour restaurer une ossature musculaire forte, tandis que la peau se régénère encore plus rapidement. En moyenne, environ 6 semaines (au moins), le patient sera recommandé un régime doux spécial.

Ce qui dépend du professionnalisme du médecin?

La coopération avec un médecin qualifié est pertinente même au stade du diagnostic de l'appendicite. Dans ce cas, il est important d'étudier en profondeur l'histoire de la maladie, d'évaluer les symptômes existants et de ne pas ignorer, de ne pas ignorer les signes indiquant la gravité du processus.

Avec un diagnostic confirmé, une intervention chirurgicale est effectuée presque le même jour. L'appendicite ne rechute pas, elle ne peut pas être répétée, mais son insiduité réside dans la probabilité d'une maladie adhésive. Il se développe avec une infection de la cavité abdominale, un effort physique incommensuré et une mobilité excessive en période postopératoire, dans le contexte de processus de fermentation dus au non-respect du régime..

La suppuration des coutures est également possible. Cela est dû à la négligence du personnel médical et à une désinfection insuffisante des instruments. Une autre raison de la suppuration des sutures est un traitement inapproprié de la surface de la plaie et une infection nosocomiale. Le risque de surmenage de la paroi abdominale dépend de la négligence du patient, qui est souvent aggravée par une faible protection immunitaire..

La prévalence des complications postopératoires de l'appendicite a récemment eu tendance à diminuer en raison du fait que les patients consultent le médecin à un stade précoce de l'appendicite, et les progrès médicaux modernes permettent des interventions mini-invasives..

Quelles activités sont recommandées après l'appendicite?

Après une appendicite pendant 1 à 2 mois, le patient doit respecter des restrictions relativement simples et faisables. Dans l'exécution, ils sont assez simples, d'autant plus si l'on considère que les ignorer est lourd de conséquences plutôt désagréables et indésirables..

Régime après appendicite

Après l'appendicite, l'autoconsommation de nourriture est autorisée à partir du troisième jour après l'opération, mais la nourriture pendant cette période doit être râpée, pâteuse. Lait et gelée de lait, céréales liquides (de préférence sur eau), bouillon de poulet et de légumes, purées de légumes sont autorisés. La nourriture diététique commence le sixième jour. Certaines caractéristiques nutritionnelles sont prescrites au patient dans les 2-3 premiers mois après l'opération. Le régime affecte la composition de la microflore intestinale et l'activité de ses fonctions. Vous devez suivre ces principes:

  • repas fractionnés et fréquents, la consommation simultanée de grandes portions de nourriture est contre-indiquée;
  • la nourriture ne doit pas être chaude ou froide, mais seulement légèrement réchauffée;
  • une bonne nutrition, qui fournit au corps tout le spectre des nutriments, vitamines et minéraux, car la période de récupération nécessite une stimulation et un renforcement du système immunitaire;
  • exclusion des produits favorisant la fermentation et la formation de gaz dans le tube digestif; le régime ne doit pas contenir de légumineuses, de graisses animales lourdes, de variétés de chou, de viandes fumées, de marinades et de cornichons, l'utilisation de boissons alcoolisées et gazeuses n'est pas recommandée.

Malgré le fait que le régime doit être complet, avec une teneur en protéines suffisante et à l'exception des seules graisses lourdes, après appendicite, il est fortement conseillé au patient de surveiller son poids. Étant donné que l'activité physique en période postopératoire est considérablement minimisée, il est facile de prendre un excès de poids, ce qui est hautement indésirable..

Pour restaurer la microflore normale, les produits laitiers et les produits laitiers fermentés, un régime de consommation abondant est utile pour le corps. La viande et le poisson ne doivent pas être consommés dans les premières semaines suivant l'appendicite, mais les bouillons et la purée de viande / poisson hachée sont acceptables. Si l'utilisation de fibres constitue une excellente prévention de l'appendicite, elle est au contraire indésirable dans la première semaine après l'opération. Il vaut mieux renoncer au pain et aux produits de boulangerie; les pains croustillants, où il y a un minimum de fibres et de glucides, peuvent être une excellente alternative. Les légumes (carottes, betteraves), les bananes sont favorablement perçues par le corps, il vaut mieux refuser les agrumes. Dans le même temps, pour la vaccination, le corps a besoin de vitamine C, qui peut être prélevée dans d'autres aliments ou consommée sous forme de comprimés, ainsi que d'autres vitamines et complexes de vitamines et de minéraux..

La fin du régime après une appendicite ne doit pas être brutale. Il est recommandé d'élargir progressivement l'alimentation. En aucun cas, vous ne devez soudainement vous décomposer avec des aliments précédemment exclus du régime. En général, le régime postopératoire n'est pas strict et il sera donc utile de suivre les règles déjà familières depuis plusieurs mois et à l'avenir. Cela ne profitera qu'au corps..

Activité physique après l'appendicite

Le patient est autorisé à avoir une mobilité physique minimale le lendemain de l'opération, mais il n'est recommandé de sortir du lit que le troisième jour..

Dans les 6 semaines suivantes, une fusion musculaire se produit, contre laquelle il existe un risque d'adhérences et même de hernies. Le levage de poids et l'activité physique active sont strictement interdits. Dans le même temps, il est à noter que la marche quotidienne à un rythme lent de 2-3 kilomètres l'après-midi permet d'éviter les adhérences. La gymnastique médicale est prescrite. Il est à noter que la meilleure récupération du tissu musculaire se produit chez les personnes qui, avant le développement de l'appendicite, menaient une vie active et maintenaient leur corps en bonne forme..

Comme pour l'alimentation, l'augmentation de l'activité physique après l'appendicite ne doit pas être brutale. Après quelques mois, vous pouvez revenir à des charges modérées, en complétant progressivement les exercices thérapeutiques par des exercices généraux..

Les conséquences de la suppression de l'appendice pour le corps

Comme indiqué, l'appendice est considéré comme un atavisme. Pour une personne moderne, il s'agit d'un organe rudimentaire dont l'absence n'affecte pas significativement le fonctionnement du corps et du système digestif en particulier. Dans le même temps, certaines sécrétions et hormones sont produites par l'appendice et des formations lymphoïdes se trouvent ici..

L'ablation de l'appendice signifie un affaiblissement temporaire du système immunitaire, à la fois en raison de l'élimination des cellules lymphoïdes, et en raison d'une intervention externe, le risque d'infection pénétrant dans l'organisme. Ce risque peut être surmonté par la stimulation artificielle de l'immunité, une bonne nutrition, la minimisation du stress et de l'activité physique active et la création de conditions généralement favorables à la rééducation..