Comment les médecins diagnostiquent l'appendicite dans un hôpital?

Diagnostic

L'inflammation aiguë de l'appendice, ou appendicite, est une maladie dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale. Mais avant cela, un diagnostic s'impose. Nous comprendrons comment l'appendicite est déterminée à l'hôpital, quels tests sont effectués, les méthodes de palpation de l'abdomen, et quelles méthodes précises de diagnostic instrumental sont utilisées.

  1. Prise d'historique standard
  2. Plaintes des patients
  3. Palpation et percussion
  4. Tests sanguins pour l'appendicite
  5. Comment identifier l'appendicite à l'aide d'une analyse d'urine?
  6. Méthodes de diagnostic instrumentales

Prise d'historique standard

Une prise d'antécédents correcte joue un rôle important dans le diagnostic de l'appendicite. Les plaintes caractéristiques, les symptômes et les caractéristiques individuelles aident grandement à poser le bon diagnostic.

Une anamnèse standard est collectée en plusieurs étapes, au cours desquelles certaines caractéristiques, symptômes caractéristiques ou maladies ayant provoqué une inflammation de l'appendice sont révélés.

  1. Étape 1. Plaintes des patients. Le médecin écoute le patient, s'intéresse à ses sentiments. Demande quand les douleurs abdominales sont venues, leur mouvement et leur intensité. Détecte les manifestations accompagnant la détérioration du bien-être (nausées, vomissements ou faiblesse).
  2. Étape 2. Symptômes. L'identification des symptômes, notamment pathognomoniques (caractéristiques de la maladie), joue un rôle important dans le diagnostic. Les symptômes caractéristiques de l'appendicite sont contrôlés par de nombreux signes. Pour poser un diagnostic, il suffit de vérifier 3-4 symptômes.
  3. Étape 3. Antécédents du patient. Le médecin s'intéresse au mode de vie du patient (y a-t-il de mauvaises habitudes, y a-t-il un mode de vie sain), des maladies concomitantes pouvant provoquer une inflammation (invasions helminthiques, constipation fréquente, troubles de la coagulation sanguine, dysbiose prolongée, maladies non infectieuses du système génito-urinaire).

Plaintes des patients

Avec l'appendicite, le patient se plaint de douleurs dans l'abdomen. Un symptôme caractéristique est le mouvement de la douleur de la région ombilicale vers la région iliaque droite. Cette migration de la douleur est associée à la particularité de l'innervation intestinale.

Le patient se plaint de nausées, de faiblesse, de diarrhée ou de constipation. Certains notent une augmentation de la douleur lors de la marche, des éternuements ou de la toux (symptôme Cheremskikh-Kushnirenko ou symptôme de toux). En règle générale, chez les patients adultes, les plaintes sont intelligibles et permettent de parvenir à une conclusion logique. Mais chez les patients handicapés (nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées atteintes de démence, personnes ayant une localisation atypique de l'appendice, femmes enceintes), les plaintes ne reflètent pas le tableau d'ensemble ou ne le reflètent pas pleinement. Les médecins traitent ces patients avec une vigilance et des soins particuliers, afin de ne pas manquer le développement de complications.

Palpation et percussion

La palpation (sondage) et l'examen par percussion (tapotement) peuvent révéler l'image de la maladie dans son intégralité. À l'aide de la palpation et de la percussion, le médecin identifie les symptômes qui permettent de déterminer l'appendicite:

  1. Le symptôme d'Obraztsov. Lorsque vous soulevez la jambe droite sous une forme redressée, la douleur augmente.
  2. Le symptôme de Sitkovsky. Le patient est invité à s'allonger sur le côté gauche. Dans ce cas, la douleur du côté droit augmente..
  3. Le symptôme de Rovzing. Les secousses des intestins inférieurs provoquent de la douleur.
  4. Le symptôme de Razdolsky. Taper le bord de la paume sur la paroi de l'abdomen augmente la douleur.
  5. Symptôme de résurrection, ou «symptôme de chemise». Lorsque vous tirez les vêtements extérieurs du patient de haut en bas, les doigts sont attirés vers la région iliaque droite. Si une appendicite est suspectée, la douleur augmente.

Il y a aussi un symptôme de Shchetkin-Blumberg. En appuyant sur la région iliaque droite, la douleur disparaît et avec un retrait brutal de la main après quelques secondes, elle augmente considérablement. Ce symptôme se produit lorsque les parois du péritoine sont impliquées dans le processus inflammatoire. Le symptôme Shchetkin-Blumberg indique l'apparition d'une péritonite (inflammation du péritoine).

Tests sanguins pour l'appendicite

Un test sanguin peut révéler diverses pathologies. Par conséquent, en cas d'inflammation de l'appendice, une formule sanguine complète est effectuée. La définition de l'inflammation se produit selon les indicateurs suivants:

  • Le nombre de globules blancs. Une augmentation du taux de leucocytes dans le sang indique la présence d'une inflammation..
  • ESR. Une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes indique une inflammation.

Une formule sanguine complète est une méthode de diagnostic auxiliaire. Il est effectué dans n'importe quelle clinique et vous permet d'identifier le processus inflammatoire dans le corps.

Comment identifier l'appendicite à l'aide d'une analyse d'urine?

L'analyse de l'urine avec appendicite révèle une inflammation dans le corps. Avec un appendice pelvien, la nature de la miction et la composition de l'urine peuvent changer. Dans ce cas, il y a une augmentation du taux de leucocytes, d'érythrocytes, de protéines et de bactéries dans l'urine..

La détermination des indicateurs d'urine facilite les études de diagnostic différentiel. Avec son aide, les spécialistes excluent la lithiase urinaire et d'autres pathologies du système génito-urinaire.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Le diagnostic de l'appendicite aiguë est impossible sans méthodes instrumentales. L'appendicite est diagnostiquée à l'aide de telles études:

  • Échographie (examen échographique);
  • CT (tomodensitométrie);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • laparoscopie.

L'échographie est la méthode de diagnostic la plus simple et la plus abordable. Avec son aide, vous pouvez déterminer la maladie dans la plupart des cas. Inconvénient: la détermination de l'appendicite au stade initial est impossible. Le processus n'est visible que lorsqu'il y a une inflammation sévère et une augmentation de la taille.

La tomodensitométrie vous permet de réaliser des images couche par couche de tous les organes de la cavité abdominale et d'identifier le processus inflammatoire à un stade précoce. Parfois, pour déterminer plus précisément les processus, le test peut être effectué avec un agent de contraste. Inconvénient: toutes les cliniques d'État ne sont pas disponibles et les diagnostics privés coûtent beaucoup d'argent. Mais pour les indications vitales, le diagnostic est réalisé dans le cadre de l'assurance maladie obligatoire. Il est à noter que le patient est exposé à plus de radiations lors d'un scanner qu'avec une radiographie pulmonaire. Les tomodensitogrammes ne sont souvent pas recommandés.

La laparoscopie est réalisée uniquement en milieu hospitalier. Avec son aide, la maladie est diagnostiquée avec le plus de précision. À l'aide d'un instrument trocart spécial, 2 ou 3 perforations sont effectuées dans la cavité abdominale. Avec un appareil spécial (vidéo laparoscope) à travers la ponction ombilicale, le chirurgien examine le processus, détermine la probabilité de sa rupture et le risque de dommages aux organes voisins. Après la laparoscopie, une appendicectomie (ablation de l'appendice) peut être réalisée. Inconvénient: il s'agit d'une intervention chirurgicale (une anesthésie est nécessaire), tout le monde ne peut pas être pratiqué.

L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est la méthode la plus sûre parmi les plus précises. Les ondes magnétiques permettent d'obtenir une image couche par couche du tissu affecté. La tomographie est indiquée pour les patients ayant des problèmes de santé et les femmes enceintes dans le cas où il n'est pas possible de mener une autre étude. Inconvénient: prend plus de temps (parfois plusieurs heures).

Des méthodes radiographiques pour le diagnostic de l'appendicite aiguë sont effectuées s'il est nécessaire de réaliser un diagnostic différentiel. À l'aide de rayons X, des processus pathologiques dans les organes sont détectés. Un test d'agent de contraste est utilisé pour un résultat précis. Inconvénient: les radiations affectent négativement la santé du corps.

Il existe de nombreuses méthodes pour déterminer l'appendicite. Naturellement, il n'est pas nécessaire de les utiliser tous à la fois. Un médecin expérimenté peut en diagnostiquer plusieurs. De plus, la plupart des patients suspectés d'inflammation de l'appendice sont livrés à l'hôpital par le service ambulancier..

3 étapes de l'appendicite que vous devez être capable de reconnaître

Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, dont la tâche principale est censée protéger l'intestin grêle des bactéries qui peuplent le caecum. Il existe des microbes pathogènes dans l'appendice qui, en cas de dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, provoquent le développement d'une microflore nocive, créant ainsi des conditions idéales pour l'inflammation de l'appendicite.

L'ennemi n'est pas si terrible quand on le connaît de vue. Sympa vous aidera à reconnaître les signes d'une maladie insidieuse chez vous et vos proches.

Quelles sont les causes de l'appendicite

Les médecins ont récemment nié les informations selon lesquelles une appendicite peut survenir en mangeant des graines de tournesol, il s'agit donc d'un mythe à 100% démystifié. Alors de quoi cela peut-il découler? La réponse exacte à la question de savoir pourquoi certains souffrent d'appendicite, tandis que d'autres n'en ont pas, n'existe pas encore. Mais les médecins suggèrent que l'inflammation peut être précédée par: un stress, une flexion de l'appendice due à un traumatisme ou des anomalies du développement, un blocage par un corps étranger, un système immunitaire affaibli (surtout au printemps), des infections, une modification brusque du système alimentaire (par exemple, vous mangez tout le temps. droite et a soudainement commencé à manger "tout" - cela se produit généralement en vacances). L'inflammation de l'appendice se produit en raison de l'ingestion de débris alimentaires (ingestion systématique de cosses et similaires) ou de bactéries de l'intestin dans l'appendice. Ci-dessous, nous listons les 3 stades de cette maladie, de sorte que lorsque vous avez des douleurs abdominales, vous pouvez facilement déterminer si vous avez une appendicite ou non..

1er stade de l'appendicite

Il y a une douleur douloureuse qui couvre soudainement tout l'abdomen, parfois ça fait un peu plus mal au plexus solaire et à l'estomac. La douleur peut reculer, c'est-à-dire qu'elle se produit périodiquement. Les gens perçoivent souvent cette douleur comme un problème du tractus gastro-intestinal et préfèrent «l'endurer».

2ème stade de l'appendicite

Après 6-7 heures, la douleur s'intensifie et se localise progressivement dans le nombril, mais dans l'estomac elle peut aussi faire un peu mal. Cela s'accompagne d'une faiblesse générale et d'un manque d'appétit. Le patient se sent mieux en position fœtale sur le côté droit. Si une personne est allongée sur le côté gauche avec les jambes redressées, la douleur augmente et, en position couchée, il est difficile pour le patient de lever ou de redresser la jambe droite. À ce stade, les gens commencent généralement à prendre des analgésiques. En règle générale, avec de telles douleurs, elles n'aident pas ou ne soulagent la douleur que pendant une courte période. Si vous prenez plusieurs comprimés à un certain intervalle de temps et que la douleur ne disparaît toujours pas et que tous les symptômes énumérés sont présents, cela peut indiquer une appendicite. La douleur ne doit pas être tolérée - à ce stade, vous devez immédiatement consulter un médecin.

3e stade de l'appendicite

La douleur se déplace vers le bas-ventre droit, sous le nombril et juste au-dessus de la cuisse. On note de la fièvre, de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, des ballonnements, une incapacité à marcher normalement (seulement dans un état plié), ainsi que des douleurs aiguës lors du sondage du côté droit de l'abdomen. Très probablement, cela indique une péritonite (une forme sévère du processus inflammatoire). Ici, vous devez agir très rapidement et consulter immédiatement un médecin, appeler une ambulance. Il est important que votre appendice enflammé n'éclate pas, car cela compliquera l'opération et la récupération ultérieure..

3 règles: diagnostic, solution, prévention

Examen médical par palpation (sondage), prise de sang, échographie de la cavité abdominale. En fonction des symptômes, la meilleure option de traitement sera sélectionnée pour vous. Dans les premiers stades, la laparoscopie est possible. Avec la péritonite, seule une chirurgie abdominale est effectuée, car il est possible que l'appendice enflammé éclate lors de l'utilisation de la méthode de laparoscopie. Après la chirurgie, le médecin prescrit des antibiotiques et le patient récupère assez rapidement s'il n'y a pas eu de complications pendant l'opération. Il n'y a pas de pilule magique ou de panacée pour l'appendicite. Cependant, vous pouvez minimiser le risque en incluant plus de fibres dans votre alimentation et en mangeant des fruits et légumes frais..

Annexe Statistiques sur l'inflammation par âge

L'appendice peut devenir enflammé à tout âge et l'appendicite est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Le plus dangereux à cet égard est l'âge de 8 à 14 ans, en général, dans les statistiques mondiales, on distingue l'âge jusqu'à 40 ans..

À quel médecin s'adresser pour l'appendicite, les conséquences d'un diagnostic tardif

Aperçu

L'appendicite est une inflammation douloureuse de l'appendice, l'appendice du caecum, situé dans l'abdomen inférieur droit.
L'appendicite est une affection chirurgicale courante. 4 à 5 personnes sur 1000 y font face. Plus souvent, l'appendicite se développe entre 20 et 40 ans, les femmes tombent malades deux fois plus souvent que les hommes. Il n'y a pas de mesures fiables pour prévenir l'appendicite, mais on pense que manger beaucoup de fibres réduit la probabilité de développer la maladie..

Premièrement, il y a une douleur au milieu de l'abdomen. Ensuite, il va dans la partie inférieure droite de l'abdomen et augmente progressivement. L'appendicite est une urgence médicale, le plus souvent une intervention chirurgicale pour enlever l'appendice. Si l'appendicite n'est pas traitée, l'appendice peut se rompre et entraîner des complications potentiellement mortelles.

Les causes de l'appendicite ne sont pas tout à fait claires, mais on pense que la maladie se développe souvent lorsque l'entrée de l'appendice est obstruée, par exemple avec un petit morceau de matières fécales.

Quelle est l'appendice?

L'appendice est un petit processus plutôt mince de 5 à 10 cm de long. Il est connecté au caecum, dans lequel se forment les matières fécales..

Les fonctions de l'annexe ne sont pas entièrement comprises. On sait que les microbes intestinaux bénéfiques qui participent à la digestion des aliments se multiplient activement dans la lumière de l'appendice. De plus, l'appendice est une «amygdale» intestinale car il contient du tissu lymphoïde et participe à la formation de l'immunité et à la protection contre les infections. Cependant, la suppression de l'appendice n'a pratiquement aucun effet sur la santé humaine, puisque le corps est capable de compenser son absence.

À quoi il ressemble?

La suspicion d'appendicite tombe avec une douleur sous les côtes droites, qui ne disparaît pas lors du changement de position, après avoir dormi. Les douleurs sont aggravées par l'activité. Il y a un seul vomissement, pendant la transition vers un stade plus sévère - la diarrhée. La température monte légèrement, il y a faiblesse, nausée. L'inflammation de l'appendice du caecum est confondue avec:

  • Maladies gynécologiques;
  • Infections intestinales, intoxications;
  • Maladie du rein.

Pendant la grossesse pendant de longues périodes, la douleur est généralement mal ressentie, l'inflammation risque de démarrer de manière asymptomatique. L'enfant a des plaintes qui provoquent la pensée d'un empoisonnement, d'une gastrite.

Symptômes alarmants

L'appendicite est une maladie qui touche à la fois les adultes et les jeunes enfants. Selon l'âge, les manifestations de la maladie peuvent différer. Cependant, il existe des signes caractéristiques qui peuvent indiquer le début d'un processus inflammatoire dans l'appendice:

  • douleur dans la région iliaque droite qui ne disparaît pas après le sommeil, lors d'un changement de position corporelle;
  • augmentation légère ou brusque de la température;
  • vomissements uniques chez les adultes, vomissements multiples chez les enfants;
  • nausée, faiblesse;
  • dans certains cas, des troubles des selles sont possibles.

La définition de la maladie chez la femme est particulièrement difficile, car ces symptômes peuvent être caractéristiques des pathologies gynécologiques. Les femmes enceintes peuvent ne pas prêter attention aux manifestations de l'appendicite, les confondant avec la toxicose aux premiers stades. Dans les derniers stades, la douleur n'est pas très prononcée ou pratiquement absente.

L'appendice peut être confondu avec un empoisonnement, une exacerbation de la gastrite. Cependant, en aucun cas les symptômes ne doivent être ignorés, car l'appendicite dans les cas extrêmes peut entraîner la mort ou de nombreuses complications.

Déterminer les symptômes de l'appendicite à la maison

Il existe deux types de maladies: aiguës et chroniques. Dans le premier cas, les symptômes se manifesteront très clairement et l'injection des symptômes progresse sur plusieurs heures. Avec le deuxième sous-type, il y a une détérioration progressive du bien-être, qui peut durer plusieurs semaines.

Les deux types nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. Afin d'obtenir une aide médicale à temps, vous devez savoir comment déterminer vous-même l'appendicite. Les principaux symptômes dans ce cas sont une douleur intense et une détérioration générale du bien-être..

Les signes d'inflammation de l'appendice comprennent:

  • douleur dans la région péritonéale, qui est d'abord localisée au centre, mais se déplace progressivement vers la droite, n'atteignant pas le bord des os pelviens;
  • à la moindre pression sur le côté droit de l'abdomen, les sensations sont considérablement aggravées;
  • les muscles abdominaux se durcissent, vous pouvez le sentir au toucher;
  • la douleur diminue si vous vous allongez sur le côté droit, en tirant vos jambes vers votre poitrine;
  • augmentation de la température jusqu'à 39-40 degrés;
  • diarrhée ou constipation;
  • nausée et vomissements.

Si vous suspectez une appendicite, vous ne devez en aucun cas prendre des analgésiques ou des médicaments pour faire travailler les intestins. Il est également interdit d'appliquer un coussin chauffant sur l'estomac ou vice versa - objets rafraîchissants. Il faut se rappeler que tout le monde n'a pas les mêmes symptômes. Il existe des catégories de personnes qui développeront la maladie de manière modifiée. Ceux-ci inclus:

  • les enfants;
  • personnes âgées;
  • les femmes enceintes à 7-9 mois;
  • des patients atteints du cancer;
  • souffrant d'une infection par le VIH;
  • les personnes ayant des organes transplantés;
  • avez un ulcère ou une colite.

Comment vérifier l'appendicite dans ces cas est plus difficile à dire. La nature et la localisation de la douleur peuvent différer, les vomissements et la fièvre seront exprimés à des degrés divers. Cependant, la totalité des symptômes reste à peu près la même..

Malgré le fait que la médecine ait fait des progrès significatifs dans l'étude des pathologies inflammatoires, qui incluent l'appendicite, les conditions préalables exactes à son apparition sont encore inconnues. La situation est compliquée par le fait que son évolution ne peut être prédite même avec un examen le plus attentif. Cependant, les raisons alléguées du développement de l'appendicite comprennent:

  • contamination par des bactéries;
  • les infections;
  • un corps étranger dans l'intestin;
  • suralimentation régulière;
  • l'utilisation de produits de mauvaise qualité;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal;
  • mode de vie sédentaire.

Les gens sont exposés à cette maladie, à partir principalement de l'âge de l'école primaire. Le sexe ou la qualité de vie ne jouent pas un rôle clé. C'est pourquoi il est si important de savoir comment vérifier l'appendicite à la maison. La possession d'informations peut sauver la vie d'une personne blessée ou de quelqu'un qui se trouve à proximité.

Comment vérifier l'appendicite de manière fiable, seul un médecin le sait. Pour cela, la cavité abdominale est palpée. Comme diagnostics supplémentaires, des analyses d'urine et de sang, une échographie, un scanner ou une radiographie sont utilisés.

Afin de comprendre s'il faut sonner l'alarme pour les douleurs abdominales, vous devez connaître les symptômes d'une inflammation aiguë de l'appendice. Dans les cas où ils se manifestent très vivement, sont complétés par une forte fièvre et une détérioration rapide du bien-être, il est nécessaire d'appeler une aide médicale d'urgence. De telles manipulations suggèrent comment comprendre que vous avez une appendicite:

  • Vous devez vous allonger sans oreiller sur une surface dure et appuyer légèrement sur votre ventre à l'endroit où la douleur est concentrée. S'il s'est déjà intensifié au premier contact, vous ne devez pas reporter l'appel à l'ambulance.
  • Avec l'appendicite, les muscles abdominaux se contractent et deviennent raides, non comprimés sous la pression des doigts. Ce symptôme est souvent accompagné de ballonnements sévères..
  • En essayant de redresser le dos et de faire au moins quelques pas, la personne ressent une douleur aiguë. La même chose se produit lorsque vous essayez de soulever votre jambe droite. La douleur disparaît si vous vous allongez sur le côté droit et prenez la position fœtale.

Il est très important de savoir comment déterminer l'appendicite à la maison si la famille a un petit enfant. Les enfants de moins de 7 ans ne comprennent généralement pas où ça fait mal et comment expliquer ce qui les inquiète exactement. Dans ce cas, toute la responsabilité d'une réponse rapide au problème incombe aux parents..

Helicobacter est responsable d'ulcères et de gastrite

Aujourd'hui, peut-être, tout le monde le sait - la gastrite ou un ulcère d'estomac ne survient pas de zéro....

Un gonflement dans la région du cou peut indiquer divers problèmes. De nombreuses personnes se sont immédiatement connectées...

Diagnostics par le zodiaque: les principales maladies des signes d'automne

Les astrologues ont depuis longtemps identifié un lien entre certaines maladies et le signe du zodiaque, sous...

Myopie: traiter ou ne pas traiter

Le problème de la myopie (scientifiquement - myopie) est l'un des plus anciens en médecine. Pour la première fois plus...

Articles Les meilleurs médecins de Moscou Tous les diagnostics à Moscou Actualités

Grâce au diagnostic rapide de l'appendicite aiguë, il est possible de détecter la maladie à temps et de commencer son traitement. Cette pathologie est dangereuse avec l'apparition de complications graves, il est donc si important d'effectuer une intervention chirurgicale le plus tôt possible. Pour détecter rapidement la maladie, vous devez savoir comment déterminer l'appendicite à la maison.

Symptômes

Pour diagnostiquer la pathologie à un stade précoce de développement et la distinguer des autres problèmes du système digestif, vous devez faire attention aux symptômes de l'appendicite:

  1. Douleur dans l'abdomen. Avec le développement de l'appendicite, la douleur est d'abord ressentie dans la région du nombril, après quoi elle se déplace progressivement vers le bas de l'abdomen droit. L'inconfort survient soudainement et est vague. Habituellement, il y a des douleurs sourdes et douloureuses qui ne vous permettent pas de respirer profondément. En outre, ils augmentent considérablement en toussant ou en riant..
  2. Position forcée du corps. Avec le développement de l'appendicite, une personne ne peut pas se redresser ou bouger normalement - cela est dû à des douleurs abdominales. Un autre signe d'inflammation est la posture forcée d'un adulte ou d'un enfant - le patient se couche sur le côté et lève les jambes.
  3. Nausée et vomissements. Avec le développement de l'appendicite, les douleurs abdominales sont presque toujours accompagnées de nausées. Il peut également y avoir des vomissements débilitants qui n'apportent aucun soulagement. Parfois, cela se produit une fois, mais dans la plupart des cas, cette condition dure longtemps. Il convient de garder à l'esprit que chez un enfant ou un adolescent, les vomissements sont fréquents, tandis que chez les adultes, ce symptôme peut survenir littéralement 1 à 2 fois. Dans la vieillesse, il n'y a pas de tels symptômes..
  4. Augmentation de la température corporelle. Habituellement, ce chiffre est de 37,5 à 38 degrés, mais chez un enfant, il peut monter jusqu'à 40 degrés. Si la température augmente considérablement chez un adulte, cela indique la progression de l'inflammation..
  5. Trouble des selles. Dans la plupart des cas, ce symptôme est absent. Mais si l'appendice d'un adulte ou d'un enfant est localisé anormalement, une constipation peut survenir. Dans de rares cas, la diarrhée peut également se développer. Il faut garder à l'esprit qu'en cas d'empoisonnement, les selles molles apportent un soulagement temporaire à une personne, tandis qu'en cas d'appendicite, la condition reste la même - les douleurs abdominales ne disparaissent pas après une selle.
  6. Sécheresse dans la bouche. Si les douleurs abdominales sont accompagnées de ce symptôme, nous pouvons parler du développement de l'appendicite..

Parfois, l'inflammation de l'appendice provoque des mictions fréquentes et douloureuses. Des symptômes tels que des douleurs dans les organes génitaux et le bas du dos peuvent également apparaître. L'enfant peut avoir le nez qui coule et une toux, ce qui rend difficile le diagnostic de l'appendicite à temps.

Comment reconnaître l'appendicite? Pour vérifier indépendamment si vous avez une inflammation dans l'appendice, vous pouvez procéder comme suit:

  1. Allongez-vous sur une surface plane - lit ou sol. Placez vos mains le long du corps, écartez un peu les jambes, puis pliez les genoux. Dans ce cas, la deuxième personne doit appuyer légèrement sur la zone située dans le coin inférieur droit de l'abdomen avec les doigts de sa main droite, puis retirer brusquement la main. Si la douleur survient à ce stade, vous devez consulter un médecin. Avec l'appendicite, l'aine, le nombril ou le côté gauche font souvent également mal..
  2. Allongez-vous sur le sol, placez vos bras le long du corps et redressez vos jambes. Tout d'abord, soulevez votre jambe droite de 50 à 60 degrés. À ce stade, la deuxième personne doit retirer le talon assez fortement avec le bord de la main. Des actions similaires doivent être effectuées avec la jambe gauche. Douleur dans le côté droit de l'abdomen - symptômes caractéristiques de l'appendicite.
  3. Pour comprendre si un enfant a mal à l'estomac, il convient de rechercher des symptômes spécifiques. Si le bébé s'accroupit brusquement sur ses hanches et pleure beaucoup, cela indique le développement d'une inflammation.
  4. Pour diagnostiquer vous-même l'appendicite, vous pouvez essayer de tousser. Des échos de douleur se produiront dans le coin droit de l'abdomen.
  5. Si vous soupçonnez une appendicite, vous devez demander à la personne de se promener. Avec une inflammation de l'appendice, l'estomac fait mal en marchant. Si chaque étape s'accompagne d'inconfort, on peut parler du développement de l'appendicite..
  6. Cela vaut la peine de sonder doucement l'estomac. L'étanchéité de la paroi abdominale peut aider à identifier l'appendicite.

Les symptômes énumérés chez un adulte ou un enfant devraient être un signal pour consulter un médecin, car il existe un risque de rupture de l'appendice ou de chronicité du processus inflammatoire.

Dans de telles situations, il est strictement interdit:

  1. Prenez des laxatifs ou des analgésiques. De telles actions empêcheront le médecin de diagnostiquer l'inflammation de l'appendice en temps opportun..
  2. Prenez des médicaments pour les intestins ou l'estomac. Ils peuvent déclencher une réaction chimique intense qui rompt l'appendice..
  3. Prenez de la nourriture avant de consulter un médecin. En cas d'inflammation de l'appendice, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire, et avant de la réaliser, vous devez refuser de manger. De plus, les aliments peuvent irriter les intestins, entraînant de multiples augmentations de la douleur..
  4. Appliquez un coussin chauffant ou une compresse chaude sur l'abdomen. L'exposition à la chaleur provoquera l'accélération du processus inflammatoire.

Causes de l'appendicite

On ne sait pas tout à fait ce qui cause l'appendicite. L'appendice est connecté au caecum, dans lequel se forment les matières fécales. Il est situé dans l'abdomen inférieur droit. Dans certains cas, on pense que l'appendicite fait entrer un petit morceau de matières fécales dans l'appendice et en bloque l'entrée. Après cela, les bactéries de l'appendice commencent à se multiplier, elles se remplissent de pus et gonflent.

Certains types de maladies inflammatoires de l'intestin, comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, peuvent également provoquer un blocage de l'appendice. La source d'inflammation dans l'appendice peut être une infection de l'estomac qui s'est déplacée à travers les intestins jusqu'à l'appendice. Si l'appendice enflé n'est pas enlevé chirurgicalement, il se rompra avec le temps et l'infection peut se propager à d'autres organes.

Appendicite aiguë et chronique

L'appendicite aiguë est caractérisée par des symptômes prononcés, énumérés ci-dessus. L'appendicite aiguë se produit:

  • simple, ou superficiel, dans lequel apparaissent les premiers signes de la maladie;
  • destructif (phlegmoneux, gangréneux), dans lequel l'appendice suppure et peut éclater (perforer);
  • compliquée d'infiltration appendiculaire, péritonite locale ou diffuse, abcès de l'intestin, du foie, de l'utérus, de la vessie, de la rate, du sepsis. Se développe à la suite d'un diagnostic tardif de la maladie et sans traitement chirurgical rapide.

L'appendicite chronique se produit avec un blocage passant de la lumière de l'appendice, des perturbations périodiques de l'apport sanguin à l'appendice ou avec la chronicité de l'appendicite aiguë, qui n'a pas conduit à une perforation de l'appendice. Dans l'appendicite chronique, les symptômes cliniques sont légers; la maladie se déroule souvent sous une forme effacée.

Quel médecin devriez-vous contacter pour des douleurs abdominales

Qui devriez-vous contacter si vous soupçonnez une inflammation de l'appendice? Si vous soupçonnez une appendicite, il ne sert à rien de contacter un thérapeute local, un chirurgien vous aidera. Ils vont vers lui si le symptôme n'est que douleur, la personne est capable de marcher, faire la queue.

Lorsqu'une femme est diagnostiquée, en particulier une femme enceinte, il est logique de consulter un gynécologue pour exclure une inflammation gynécologique.

Il existe plusieurs options, selon votre état général:

  1. Si la douleur est suffisamment intense et accompagnée d'autres symptômes d'appendicite, il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance au travail, à la maison ou même dans un lieu public. En cas de processus inflammatoire, il est recommandé de restreindre les mouvements et d'attendre les médecins sur place.
  2. Si une douleur légère et sourde apparaît dans l'abdomen sans une localisation claire ou d'autres signes d'appendicite, consultez votre médecin généraliste ou votre ambulancier. Après l'examen initial, il vous référera à des spécialistes à profil étroit et vous indiquera les tests à passer.
  3. Si des signes inquiétants apparaissent dans l'abdomen pendant la grossesse, vous devriez également consulter votre gynécologue. L'appendicite chez la femme enceinte peut se développer dans un scénario atypique et ne pas présenter de signes prononcés, vous devez donc consulter le médecin dès que possible.
  4. Chez la femme, l'appendicite et la grossesse extra-utérine ont de nombreux symptômes en commun. Pour les douleurs abdominales et les règles retardées, si l'examen ne confirme pas l'appendicite, nous recommandons un examen complémentaire par un gynécologue.

S'il y a le moindre symptôme d'appendicite et que la douleur peut être tolérée (même par la force), il n'est pas recommandé de prendre des médicaments, en particulier des laxatifs, des analgésiques et des antibiotiques, avant de consulter un médecin. Ils peuvent brouiller le tableau clinique ou même augmenter l'inflammation..

Trouvez un bon chirurgien en utilisant le service NaPopravka ou, si les symptômes sont sévères, appelez une ambulance.

Panneaux

Comme le montrent les statistiques, dans la plupart des cas, l'expression symptomatique de l'appendicite reste inaperçue et une personne ne se tourne vers le médecin que lorsqu'elle ne peut plus tolérer de sensations douloureuses. Le principal groupe à risque est celui des enfants de plus de cinq ans et des adultes de vingt à trente ans. Moins souvent, la maladie survient chez les bébés et les personnes âgées. Le principal symptôme de la maladie est une douleur, principalement aiguë, dans la zone du plexus solaire ou du nombril. Il est à noter que les symptômes ont une certaine cyclicité et une certaine progression dans leur manifestation. Les premiers signes d'appendicite sont:

  • sensations douloureuses dans l'estomac;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • diarrhée possible;
  • légère augmentation de la température;
  • faiblesse, malaise;
  • cardiopalmus.

Habituellement, la manifestation de la maladie se produit dans cette séquence au cours des douze premières heures. Si au début la douleur est sourde, pas intense, à la fin de cette période, elle est difficile à supporter ou aiguë. Dans les prochains jours après la manifestation du premier signe, la nature de la maladie change considérablement:

  • la douleur est localisée à droite dans la région iliaque;
  • il est fort et palpitant;
  • une tachycardie se produit;
  • vomissements persistants;
  • les sensations douloureuses ne disparaissent pas;
  • température corporelle élevée;
  • ventre gonflé et dur.

Cette condition peut survenir un à trois jours après les premières manifestations d'inflammation de l'appendice. C'est très dangereux, car il existe un risque de rupture des parois de l'organe et la survenue d'une péritonite diffuse purulente.

Diagnostic de l'appendicite

Le diagnostic de l'appendicite peut être difficile, surtout si vous ne présentez pas de symptômes typiques. Cela se produit dans environ un patient sur deux. De plus, l'appendice peut parfois être situé dans un endroit inhabituel, comme dans le bassin, derrière le côlon ou dans le foie. La douleur d'appendicite peut imiter d'autres conditions, telles qu'une infection de la vessie ou des voies urinaires, la maladie de Crohn ou la gastrite.

Votre médecin vous posera des questions sur vos plaintes, examinera votre abdomen et vérifiera si la douleur augmente avec la pression dans la zone de l'appendice (côté inférieur droit de votre abdomen). Si vos symptômes correspondent aux signes typiques de l'appendicite, cela suffit généralement à votre médecin pour diagnostiquer en toute confiance.

Si vos symptômes sont atypiques, des examens et des tests supplémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic et exclure d'autres maladies. Tests d'appendicite suspectée:

  • un test sanguin pour vérifier si votre corps combat une infection
  • analyse d'urine pour exclure d'autres conditions, telles qu'une infection de la vessie
  • imagerie par résonance magnétique (IRM) ou échographie (échographie) - ils ont très bien fait leurs preuves dans le diagnostic de l'appendicite;
  • test de grossesse pour femme.

Si votre médecin pense que votre appendice s'est rompu, vous serez immédiatement référé à l'hôpital pour traitement..

Palpation et percussion

La palpation (sondage) et l'examen par percussion (tapotement) peuvent révéler l'image de la maladie dans son intégralité. À l'aide de la palpation et de la percussion, le médecin identifie les symptômes qui permettent de déterminer l'appendicite:

  1. Le symptôme d'Obraztsov. Lorsque vous soulevez la jambe droite sous une forme redressée, la douleur augmente.
  2. Le symptôme de Sitkovsky. Le patient est invité à s'allonger sur le côté gauche. Dans ce cas, la douleur du côté droit augmente..
  3. Le symptôme de Rovzing. Les secousses des intestins inférieurs provoquent de la douleur.
  4. Le symptôme de Razdolsky. Taper le bord de la paume sur la paroi de l'abdomen augmente la douleur.
  5. Symptôme de résurrection, ou «symptôme de chemise». Lorsque vous tirez les vêtements extérieurs du patient de haut en bas, les doigts sont attirés vers la région iliaque droite. Si une appendicite est suspectée, la douleur augmente.

Il y a aussi un symptôme de Shchetkin-Blumberg. En appuyant sur la région iliaque droite, la douleur disparaît et avec un retrait brutal de la main après quelques secondes, elle augmente considérablement. Ce symptôme se produit lorsque les parois du péritoine sont impliquées dans le processus inflammatoire. Le symptôme Shchetkin-Blumberg indique l'apparition d'une péritonite (inflammation du péritoine).

Comment est-il diagnostiqué?

Pour poser un diagnostic, le médecin effectuera une série de manipulations. L'inflammation s'étendant au processus est diagnostiquée par palpation. Une attention particulière est portée aux plaintes, à l'état général du patient. Ils peuvent prescrire une échographie, d'autres études pour exclure d'autres maladies. Des analyses générales, une tomographie de la cavité abdominale sont prescrites, le diagnostic est posé en fonction des données obtenues. S'il est confirmé que le caecum et l'appendice sont à blâmer, le patient est hospitalisé et préparé pour la chirurgie. Le traitement conservateur n'aide pas.

Pourquoi la maladie est-elle dangereuse?

Le principal danger de cette maladie est que le pus d'un appendice éclaté est versé dans la cavité abdominale, provoquant une inflammation et le développement d'une intoxication sanguine. Dans ce cas, une opération abdominale avec rinçage du péritoine sera nécessaire, ainsi qu'un ensemble de mesures visant à traiter la septicémie.

La nécessité d'une opération dans l'appendicite aiguë est bien illustrée par un exemple historique bien connu.

L'incident s'est produit le 29 avril 1961 à la station antarctique soviétique. Le seul médecin qui était là, Leonid Ivanovich Rogozov, se sentit mal. Les symptômes indiquaient une appendicite aiguë. Le traitement conservateur n'a apporté aucun résultat, il a donc été décidé de procéder à l'opération.

Sinon, il y avait une forte probabilité de décès par péritonite et septicémie. Le médecin a retiré l'appendice de lui-même et les assistants étaient un météorologue et un ingénieur en mécanique. L'opération abdominale a duré 1 heure et 45 minutes et s'est terminée avec succès. Le médecin s'est rapidement rétabli et ce cas est devenu célèbre dans le monde entier.

Lorsque les premiers signes de maladie apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin le plus tôt possible pour éviter le développement de complications..

L'accès rapide à un médecin est une garantie de succès du traitement

Remarquant des problèmes de santé, ressentant une douleur persistante dans l'abdomen, des symptômes ressemblant à une appendicite, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin. Les diagnostics modernes permettront de clarifier en détail l'état de santé, l'origine de la douleur et de la maladie. L'aide d'urgence éliminera les risques pour la santé et la vie, réduira la période de rééducation de plusieurs mois, vous permettra de profiter des possibilités de la laparoscopie et de réaliser l'opération facilement.

Des diagnostics rapides et des médecins aideront à diagnostiquer la maladie avec une perte de temps minimale, à l'exclusion des problèmes gynécologiques et autres problèmes similaires. La recherche mettra fin à la réflexion. Il est déraisonnable d'avoir peur de la chirurgie - malheureusement, l'appendicite n'est pas encore traitée d'une autre manière, et il est mortel de la commencer.

Si vous souffrez d'appendicite, vous devrez retirer chirurgicalement votre appendice. Le retrait de l'appendice (les médecins appellent cette procédure une appendicectomie) est l'une des procédures les plus courantes et les plus sûres..

Faire un diagnostic précis n'est pas toujours facile. Dans certains cas, vous devez recourir à un examen complexe, y compris une intervention chirurgicale, pour confirmer ou infirmer la présence d'une appendicite.

Habituellement, une intervention chirurgicale minimale est réalisée (le nom médical est laparoscopie). La laparoscopie peut raccourcir le temps de récupération et réduire le nombre et la probabilité de complications.

Pour retirer l'appendice, trois petites incisions sont pratiquées; après la guérison, des cicatrices à peine visibles restent sur la peau. Le plus souvent, vous pouvez quitter l'hôpital quelques jours après l'opération, même si cela peut prendre 1 à 2 semaines pour récupérer complètement.

La laparoscopie n'est pas recommandée dans certaines circonstances. Ensuite, au lieu de cela, une opération ouverte est prescrite - une appendicectomie laparotomique. C'est tenu:

  • avec un appendice rompu;
  • avec des tumeurs dans le tube digestif;
  • les femmes au cours du premier trimestre (jusqu'à 13 semaines) de grossesse;
  • les personnes qui ont déjà subi une chirurgie abdominale.

Dans ces cas, l'ablation de l'appendice se fait par une grande incision dans l'abdomen. Après une laparotomie, une cicatrice plus visible reste sur l'abdomen et il vous faut une semaine pour devenir plus fort et pouvoir quitter l'hôpital.

La chirurgie d'intervention minimale et la chirurgie ouverte sont généralement effectuées sous anesthésie générale, c'est-à-dire que vous dormirez pendant l'opération.

Quel médecin contacter pour l'appendicite?

Si l'appendice se rompt, le pus de l'appendice s'échappe dans d'autres organes abdominaux, ce qui peut provoquer une inflammation de l'abdomen appelée péritonite. La péritonite est une inflammation purulente de la cavité abdominale. Pour cette raison, le fonctionnement normal des intestins est perturbé et une occlusion intestinale se produit..

Si le traitement n'est pas commencé immédiatement, des complications dangereuses pour la vie et la santé peuvent se développer..

Parfois, un abcès se produit autour de l'appendice rompu. Un abcès est une collection de pus séparée des tissus environnants par le système immunitaire du corps qui tente de combattre l'infection. Les abcès nécessitent un traitement chirurgical.

Le corps de l'enfant est particulièrement sensible; en cas de symptômes douteux chez un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les adultes aussi ne peuvent pas être retardés, la facture est valable pour un jour, pendant des heures.

Dans les premiers stades, avec une inflammation purulente, il est possible de retirer l'appendice par intervention laparoscopique. Trois incisions de 1,5 à 2 cm sont faites, l'organe est retiré, les plaies sont suturées, il y a des sutures cosmétiques qui ne sont pas visibles après la guérison.

L'opération est réalisée rapidement, les points de suture sont retirés au bout de 3 jours, la récupération est rapide, indolore. Il s'agit d'une intervention douce qui perturbe le mode de vie habituel d'une personne pendant une courte période, la rééducation a lieu en un mois.

Avec l'appendicite purulente, il n'y a pas de choix, une opération abdominale avec une incision d'environ 8 cm, réalisée sur le côté, avec un temps de cicatrisation plus long, est nécessaire. La péritonite ne laisse aucun choix, une incision, l'ablation de l'organe, le nettoyage de la cavité abdominale du contenu est nécessaire. Dans ce cas, la plaie n'est pas complètement suturée, un cathéter y est placé pour éliminer le liquide restant, afin d'éviter un nouveau développement de péritonite et d'autres complications. La récupération après la chirurgie prendra trois mois ou plus en cas de complications, le processus de rééducation sera plus difficile, plus lent.

Les complications surviennent en période préopératoire, pendant la chirurgie, après l'événement. Pendant l'opération, des risques sont créés par l'anesthésie, les allergies.

Erreurs médicales dangereuses, difficultés associées à l'état instable du patient, avec la nécessité d'un nettoyage prolongé de la cavité abdominale du pus.

Après l'opération, des complications sont associées à l'état grave initial du patient dans un cas avancé, au non-respect du régime alimentaire, à l'hygiène, aux soins des sutures.

Il est possible que la couture intérieure se développe avec l'extérieur dans la douleur, lorsque le patient cherche à ne pas bouger, refuse d'effectuer un complexe d'entraînement physique. L'activité physique après la chirurgie est contre-indiquée, mais à mesure que l'état s'améliore, il est nécessaire de commencer à bouger. Lorsque les points guérissent, ils doivent être excisés et de nouveaux doivent être appliqués, ce qui retarde la période de sortie, obligeant à rester à l'hôpital pendant des semaines..

La suppuration des coutures se produit avec des soins inappropriés, une infection, le non-respect des règles d'hygiène. Il est nécessaire d'enlever les coutures, de désinfecter les surfaces. La personne est à l'hôpital jusqu'à ce que l'infection passe et que la guérison commence.

Les hernies et les écarts se produisent avec un stress excessif, un rejet. Le problème vous oblige à rester longtemps à l'hôpital, la couture après les écarts et les inflammations reste rugueuse, la cicatrice est très perceptible.

Complications

Les patients essaient souvent de prolonger la visite à l'hôpital, dans l'espoir que la situation se stabilise. Beaucoup de gens ont peur de la chirurgie. Appel en temps opportun à un établissement médical, lorsque l'appendicite n'a pas encore pris une forme aiguë, permet la laparoscopie.

Avec ce type de chirurgie, 3 petites incisions sont pratiquées dans l'abdomen, dans lesquelles l'instrument est inséré. L'opération elle-même prend peu de temps, le patient traverse rapidement la période de rééducation et peut reprendre une vie bien remplie.

Si la visite chez le chirurgien a été prolongée et qu'une péritonite s'est développée, une opération abdominale est indiquée. Pour ce faire, une incision est faite sur le côté, le péritoine est nettoyé des restes de pus, lavé et appliqué avec des coutures internes et externes. La récupération après une telle intervention chirurgicale prend plus de temps, le risque de complications est élevé.

Ils peuvent être les suivants:

  • Suppuration des coutures. Si cela se produit, la suture est retirée, la zone affectée est nettoyée, désinfectée. Les points de suture sont à nouveau appliqués, des antibiotiques sont prescrits au patient. Vous devrez rester à l'hôpital jusqu'à ce que l'état se stabilise.
  • Fusion de coutures internes et externes. Cela se produit si le patient ne pratique pas de thérapie par l'exercice et essaie de bouger le moins possible. Cette condition peut affecter négativement le travail des organes internes, par conséquent, les coutures sont à nouveau excisées et suturées. Le temps de décharge retarde.
  • Divergence des coutures et formation d'une hernie. Se produit après une chirurgie abdominale, lorsque le patient soulève des poids ou s'expose à un stress excessif. Les coutures divergent, les organes abdominaux peuvent se déplacer dans l'ouverture coupée. C'est souvent l'intestin. Dans ce cas, une deuxième intervention chirurgicale est effectuée et le patient doit rester plus longtemps à l'hôpital.

Lorsque les premiers signes d'appendicite apparaissent, vous devriez voir un chirurgien dès que possible. Cela aidera non seulement à clarifier le diagnostic, mais également à éviter une chirurgie abdominale urgente..

Comment reconnaître l'appendicite à temps et ne pas mourir

Vous n'avez qu'un jour pour éviter des complications mortelles.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, c'est-à-dire l'appendice du caecum. C'est un petit organe qui a cessé de participer à la digestion..

Le plus souvent, il devient enflammé chez les personnes âgées de 10 à 30 ans, mais en général, vous pouvez tomber malade à tout âge.

Si tu ne demandes pas d'aide à temps, tu peux mourir.

Lorsque vous devez appeler de toute urgence une ambulance

Composez le 103, le 112 ou rendez-vous à l'urgence la plus proche si ces symptômes d'appendicite apparaissent Appendicite: premiers symptômes, causes, douleur Localisation:

  1. Dessin de la douleur dans le nombril ou dans le bas-ventre droit. Parfois, elle peut donner à la cuisse. Dans la plupart des cas, la douleur est le premier signe d'appendicite..
  2. Perte d'appétit.
  3. Faiblesse, léthargie.
  4. Pâleur.
  5. Nausée et vomissements. Parfois, ils apparaissent immédiatement, et parfois plusieurs heures après le début de la douleur.
  6. Sueur froide.
  7. Ballonnements, difficulté à faire passer le gaz.
  8. Pouls rapide.
  9. Augmentation de la température. Parfois, cela peut être insignifiant - un peu plus de 37 ° С. Parfois, la fièvre grimpe à près de 39 ° C.

Que faire en cas de doute sur l'appendicite

S'il semble y avoir des symptômes dangereux, mais que l'état de santé semble tolérable et ne nécessite pas d'appel d'ambulance, revérifiez-vous à l'aide de techniques d'autodiagnostic 9 Symptômes d'appendicite que vous devez connaître, selon les médecins.

  1. Toux. S'il s'agit d'une appendicite, la douleur du côté droit de l'abdomen s'aggravera..
  2. Allongé sur le côté gauche, appuyez légèrement sur votre paume sur le point sensible, puis retirez rapidement votre main. Avec l'appendicite, la douleur deviendra plus forte en ce moment même..
  3. Roulez sur votre côté gauche et étirez vos jambes. La douleur s'aggravera avec l'appendicite.

Cependant, il est important de comprendre que l'autodiagnostic doit être pris de manière critique. Surveillez votre état. Si les symptômes évocateurs d'appendicite s'aggravent, appelez immédiatement une ambulance ou rendez-vous aux urgences. Il existe un risque élevé qu'il s'agisse toujours d'une appendicite et que vous ayez besoin d'une intervention chirurgicale urgente.

Ce qu'il ne faut pas faire avant de consulter un médecin

Premièrement, vous ne pouvez pas prendre d'analgésiques, d'absorbants ou tout autre médicament, mettre des lavements. L'automédication peut modifier les symptômes, rendant l'appendicite plus difficile à identifier.

Deuxièmement, vous ne pouvez pas faire pression sur votre estomac par vous-même et essayer de ressentir ce qui est malade là-bas. En raison du fort impact, l'appendice peut, grosso modo, percer. Cela entraînera des complications..

D'où vient l'appendicite?

Pourquoi une annexe est nécessaire, la science moderne présente vaguement une annexe (anatomie): image, emplacement, définition de l'annexe. Certains le considèrent comme un rudiment inutile et renforcent cette version par le fait qu'après sa suppression, aucune conséquence sur la santé ne survient en règle générale..

D'autres suggèrent que l'appendice sert en quelque sorte de stockage de «bonnes» bactéries, ce qui est nécessaire pour redémarrer la microflore intestinale, affectée par exemple par la diarrhée.

Il y a vraiment beaucoup de bactéries dans l'appendice. Et ils sont souvent à blâmer pour le développement de l'appendicite..

Kateryna Kon / Shutterstock

Lorsque la lumière de l'appendice, qui la relie au caecum, se rétrécit ou se bloque complètement pour une raison quelconque, le nombre de bactéries dans l'appendice augmente rapidement. C'est ainsi que l'inflammation commence, c'est-à-dire l'appendicite.

Pourquoi la lumière de l'appendice se rétrécit est une question difficile. Les médecins ne parviennent pas toujours à y répondre avec les symptômes et les causes de l'appendicite. Mais le plus souvent, la raison est:

  • infections du tractus gastro-intestinal et d'autres organes abdominaux;
  • processus inflammatoires chroniques dans les intestins;
  • accumulation de selles durcies;
  • parasites;
  • problèmes de vaisseaux sanguins;
  • néoplasmes;
  • traumatisme abdominal.

Pourquoi l'appendicite est dangereuse

Si le processus enflammé n'est pas rapidement éliminé ou appliqué par inadvertance, il peut se rompre. En conséquence, les bactéries et le pus qui se sont accumulés dans l'appendice pénètrent dans la cavité abdominale et provoquent une inflammation de sa membrane muqueuse. Cette condition est appelée péritonite et est mortelle car elle provoque souvent une intoxication sanguine..

De l'apparition des premiers symptômes à la rupture de l'appendice, en règle générale, il faut environ un jour 9 symptômes d'appendicite que vous devez connaître, selon les médecins. Par conséquent, il est impératif d'agir rapidement..

Cependant, parfois, cela peut prendre jusqu'à trois jours entre les premiers symptômes et la rupture. Mais ne tardez pas à appeler une ambulance: on ne sait pas à quelle vitesse le processus se déroulera dans votre cas.

Considérez un autre point. Une fois l'appendice rompu, la douleur peut s'atténuer pendant un certain temps. Ne vous fiez pas à cette supposée amélioration du bien-être. Si vous avez eu des symptômes d'appendicite et qu'ils semblent avoir disparu d'eux-mêmes, il est toujours nécessaire de consulter un médecin. Il y a un risque que la douleur revienne, et avec la péritonite, elle est encore plus forte.

Dans de très rares cas, l'appendicite aiguë se transforme en appendicite chronique chronique: une cause rare de forme de douleur abdominale chronique. Mais à tout moment, cette chronique peut à nouveau nécessiter une intervention chirurgicale urgente..

Comment traiter l'appendicite

Jusqu'à présent, la seule méthode efficace de traitement de l'appendicite est l'ablation de l'appendice. Cette opération s'appelle une appendicectomie. Il est réalisé sous anesthésie générale.

Bien sûr, les médecins clarifieront d'abord s'il s'agit vraiment d'appendicite. Pour ce faire, vous devrez passer plusieurs tests d'appendicite:

  1. Examen physique. Le chirurgien sonde le site de l'inflammation potentielle pour déterminer où se trouve la zone douloureuse..
  2. Test sanguin. Il montrera le nombre de leucocytes - globules blancs qui indiquent un processus inflammatoire.
  3. Analyse d'urine. Il est nécessaire d'exclure d'autres causes populaires de douleurs abdominales, telles qu'une infection des voies urinaires ou des calculs rénaux..
  4. Recherche de matériel. Vous aurez très probablement une échographie abdominale. Une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) peut également être nécessaire pour confirmer l'appendicite ou poser un autre diagnostic.

L'appendicite est enlevée soit par une grande incision dans l'abdomen de 5 à 10 cm de long (une cicatrice peut subsister après elle), soit par plusieurs petites (ce type d'opération s'appelle la laparoscopie, elle laisse des traces minimes sur la peau). Avant la chirurgie, il vous sera demandé de prendre un antibiotique pour réduire le risque de complications bactériennes.

Après une appendicectomie, vous devrez passer plusieurs jours à l'hôpital. Et il faudra encore 7 jours ou plus pour récupérer.

Il sera possible de retourner à l'école ou de travailler dans la semaine suivant l'opération, si cela se passe bien. Mais la salle de sport ou toute autre activité physique doit être reportée de 2 à 4 semaines - le médecin traitant nommera la période spécifique.

Que faire pour prévenir l'appendicite

Malheureusement, il n'existe aucun moyen de prévenir l'appendicite. Prévention de l'appendicite | Clinique de Cleveland. Un seul lien a été établi: l'inflammation de l'appendice est moins fréquente chez les personnes dont le régime alimentaire comprend des aliments riches en fibres - légumes et fruits frais, son, pain de grains entiers, noix, légumineuses.