Appendicite phlegmoneuse

Symptômes

L'appendicite phlegmoneuse est une forme d'appendicite aiguë, caractérisée par un œdème sévère et une accumulation de masses purulentes. À ce stade du processus inflammatoire aigu dans l'appendice, la maladie progresse très rapidement, se manifeste souvent chez les patients âgés de 20 à 40 ans, chez la femme, elle survient deux fois plus souvent que chez l'homme, en particulier pendant la grossesse. Code de classification CIM-10 - K35 "Appendicite aiguë". Les principaux symptômes de la maladie, les causes et le stade aigu sont décrits dans l'article.

L'inflammation de l'appendice peut survenir non seulement sous la forme aiguë d'inflammation phlegmoneuse. Il existe également une appendicite catarrhale, dont la marque est l'accumulation de pus. Il existe également une appendicite gangréneuse, dans laquelle les tissus organiques commencent à mourir. Tout type est extrêmement dangereux et nécessite une attention et un traitement médicaux immédiats. La variante phlegmono-ulcéreuse n'est pas exclue, dans laquelle l'inflammation se produit dans le contexte d'un ulcère de la membrane muqueuse de l'appendice du caecum.

Les raisons

Les experts n'identifient pas la cause unique exacte de la maladie. Il peut y avoir plusieurs facteurs qui provoquent la maladie, beaucoup sont associés à une mauvaise nutrition et à une alimentation déséquilibrée. Souvent, la maladie se développe chez les patients qui consomment de grandes quantités de protéines, ce qui provoque des processus de putréfaction dans les intestins. Souvent, avec un niveau accru de protéines, la constipation se produit, l'incapacité à nettoyer régulièrement les intestins.

Elle implique également le développement d'une flore pathogène, favorable au développement de processus inflammatoires. Dans certains cas, il est possible que la lumière de l'appendice et du caecum déborde de parasites - vers.

Il existe un certain nombre d'autres facteurs qui provoquent le développement de la maladie. L'un d'eux est la formation d'un caillot sanguin dans les vaisseaux de l'appendice, à la suite de quoi le processus d'inflammation des tissus se développe, l'organe devient sensible à la flore pathogène.

Parfois, la forme de la maladie se présente comme une variante compliquée de l'appendicite purulente. De plus, une appendicite phlegmoneuse aiguë se développe lorsque la lumière de l'appendice se ferme avec des accumulations fécales ou une accumulation de parasites sous forme de vers. Avec l'apparition et le développement de l'inflammation, les ganglions lymphatiques augmentent, bloquant également la lumière dans le processus du caecum. Tout cela favorise le développement de l'environnement bactérien..

L'infection elle-même commence par du sang contaminé ou une infection intestinale. Les affections suivantes affectent également le développement de la maladie:

  • Maladie intestinale, à savoir colite, dans laquelle il existe un processus inflammatoire à la surface du gros intestin.
  • Maladies gynécologiques, souvent inflammation des appendices utérins.
  • Maladies chroniques de la vésicule biliaire ou des voies biliaires.
  • Complications après une intervention chirurgicale sous la forme d'un processus adhésif.
  • Croissance de l'appendicite chronique en fibreuse.

Dans tous les cas, avec l'appendicite phlegmoneuse, il est important d'examiner un échantillon au microscope des parois de l'appendice pour présenter une image complète de la maladie.

Symptômes

Le principal symptôme qui indique une maladie est une douleur intense. La localisation de l'inconfort et de la douleur est localisée à droite, près du nombril, comme dans l'appendicite aiguë. La sensation est forte, insupportable, notée par les patients comme pulsante. Les personnes malades peuvent avoir des nausées mais ne pas vomir. L'hyperthermie est présente entre 38 et 38,5 ° C. Mais avec un emplacement atypique du processus, les symptômes peuvent être localisés de manière non conventionnelle.

  • Avec un long appendice et s'abaissant dans l'anneau pelvien, la douleur est ressentie dans l'aine ou au-dessus du pubis.
  • Lorsqu'il est situé plus haut que d'habitude, au-dessus des reins, une gêne est perçue au niveau des côtes du côté droit.
  • Un inconfort et une douleur dans le dos peuvent survenir lorsque le processus est courbé vers l'arrière.
  • Très rarement, il existe une localisation congénitale atypique des organes intestinaux, dans laquelle l'appendice est situé à gauche. C'est l'option la plus difficile à diagnostiquer..
  • Sensation de douleur et d'inconfort dans l'abdomen, plus près du côté gauche, éventuellement avec une position déplacée du caecum.

L'examen du patient révèle:

  • Gonflement de l'orgue.
  • Couche fibrineuse.
  • La présence de pus.
  • Tension de l'appendice.

Diagnostique

Avec l'évolution standard de la maladie, le diagnostic est simple. Pour poser un diagnostic, les qualifications d'un chirurgien ne sont pas requises; un gastro-entérologue peut détecter la maladie. Le diagnostic est clarifié par une prise de sang.

Les indicateurs externes de la maladie correspondent aux éléments suivants:

  • Pâleur de la peau.
  • Le patient a une transpiration froide.
  • Revêtement blanc sur la langue.
  • Impulsion rapide.
  • Les muscles abdominaux sont très tendus, ce qui est ressenti par le médecin lors de l'examen.
  • Une douleur intense est ressentie avec la pression après que le médecin a retiré sa main.

L'appendicite phlegmoneuse est importante pour se différencier des autres maladies. Chez la femme, il existe une similitude de la maladie avec une inflammation des appendices, une rupture de l'ovaire ou un kyste sur l'appendice. La similitude des symptômes est présente dans la colique rénale, la diverticulite, la pyélonéphrite.

Pour une image complète et un diagnostic précis, une échographie est effectuée - un examen de la cavité abdominale et des organes situés dans le petit bassin. Pour détecter une inflammation de l'appendice, une échographie n'est pas si informative, mais elle permet d'exclure d'éventuelles autres maladies de l'environnement gynécologique, urogénital ou intestinal. Un examen vaginal ou rectal peut être effectué. En l'absence de résultat précis, un scanner est possible.

Traitement

L'appendicite phlegmoneuse est traitée dans 90% des cas par chirurgie pour supprimer le processus enflammé. La manipulation est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien fait une incision dans la cavité abdominale et pénètre dans le péritoine, après quoi il supprime le processus enflammé. Si un épanchement est trouvé, il est nécessaire de le sécher. Après cela, des médicaments antibactériens sont introduits pour empêcher le développement d'une infection ou d'une flore pathogène. La plaie après l'incision n'est pas complètement suturée, car un drainage est nécessaire.

En plus de la manipulation abdominale, la laparoscopie est récemment devenue un type d'opération important. Dans le même temps, une incision n'est pas nécessaire dans le péritoine, le médecin pénètre dans l'organe à travers trois petits trous à l'aide d'un laparoscope. Toutes les actions du médecin sont reflétées sur l'écran du moniteur, tandis que l'opération est plus sûre pour le patient, entraîne moins de complications et un rétablissement rapide.

Dans la période postopératoire, le patient reçoit des antibiotiques. En l'absence de complications sous forme d'adhérences ou de péritonite, le patient devient plus facile, la récupération est rapide. Après une semaine ou 10 jours, il peut être renvoyé chez lui, où il se rétablit complètement. Un mode de vie habituel est possible dans le mois suivant la sortie, sous réserve de toutes les recommandations. Il est particulièrement important de respecter un régime tout au long de la phase de récupération.

Prévention et pronostic

Les médecins font des prédictions favorables après l'élimination de l'appendicite phlegmoneuse. Les décès sont rares. Les statistiques ne distinguent que 0,1% des cas avec une issue fatale. La mortalité survient uniquement chez les patients à très faible immunité chez les personnes âgées ou chez les enfants en présence de cas avancés et de complications sous forme de péritonite diffuse.

S'ils n'ont pas demandé d'aide médicale à temps, une rupture des parois de l'appendicite se produit, dans ce cas, une forme gangréneuse de la maladie n'est pas exclue. De plus, la formation d'adhérences est possible. La complication la plus dangereuse est la formation de caillots sanguins purulents. Dans ce cas, le développement d'une septicémie est possible..

Étant donné que la maladie est provoquée par divers facteurs, il est difficile de la prévenir ou de la prévenir. Mais si des symptômes apparaissent et que la maladie se développe, il est important de demander de l'aide à temps, de ne pas retarder le traitement.

Mesures préventives - respect des recommandations générales pour un mode de vie rationnel, une alimentation, une routine quotidienne, un sommeil et un repos. Dans l'alimentation, il est conseillé de choisir des aliments d'origine végétale, avec une forte présence de fibres grossières, de fibres. Aliments lourds, gras, difficiles à digérer à exclure de l'alimentation. Parmi les produits carnés, privilégiez le veau maigre, la volaille, le poisson. Rincez toujours soigneusement les légumes et les fruits ou rincez-les à l'eau bouillante avant utilisation. Il est important de consommer régulièrement des produits laitiers fermentés qui ont un effet positif sur le système digestif. Une eau propre est essentielle à la santé. Il est conseillé de boire au moins un litre et demi d'eau par jour. Un tel événement fournira de l'eau au corps, aux tissus et aux cellules, commencera le travail coordonné des organes, des intestins et éliminera les substances toxiques.

Si vous ressentez des symptômes indésirables, des problèmes de santé, vous ne devez pas retarder la visite chez le médecin. Il est recommandé de traiter les maladies à temps au stade initial, en évitant les complications et les dommages pour la santé.

Causes et évolution de l'appendicite phlegmoneuse aiguë

L'inflammation de l'appendice (appendice) est un diagnostic courant qui nécessite souvent une intervention chirurgicale d'urgence. L'appendicite phlegmoneuse est l'une des étapes du développement de l'appendicite aiguë. L'inflammation commence par un stade catarrhal d'une durée de 6 à 12 heures. Il est remplacé par phlegmoneux, puis gangreneux. De plus, en l'absence de soins médicaux, une rupture (perforation) de l'appendice se produit. L'appendicite aiguë progresse progressivement, le processus inflammatoire n'a pas tendance à inverser le développement. En d'autres termes, l'inflammation ne peut pas disparaître d'elle-même..

Que se passe-t-il avec l'appendicite phlegmoneuse aiguë?

Avec la progression du processus inflammatoire et le développement de l'appendicite phlegmoneuse, l'appendice gonfle et s'épaissit considérablement. Le pus commence à s'accumuler dans cet organe et la fibrine apparaît à sa surface - une masse dense de protéine fibrinogène, qui est libérée lorsque les vaisseaux sont exposés à de forts stimuli. L'apparition d'un film fibrineux conduit ensuite à la mort de tissus individuels. L'inflammation aiguë provoque un gonflement de la membrane séreuse et du mésentère (le point d'attache de l'appendice). Ces zones deviennent gravement rougies. La fibrine peut également être trouvée sur les organes voisins du tube digestif. Des érosions et des ulcères peuvent apparaître dans l'appendice lui-même.

L'appendicite phlegmoneuse est une étape naturelle de l'appendicite aiguë. Le nombre de formes phlegmoneuses de la maladie atteint 50%.

Raisons de développement

Les causes exactes de l'appendicite phlegmoneuse aiguë ne sont pas encore claires pour les scientifiques. On suppose que l'apparition d'une telle maladie peut être associée à:

  • Thrombose vasculaire de l'appendice

Le blocage des vaisseaux sanguins provoque une ischémie (une diminution localisée du flux sanguin, ce qui entraîne moins d'oxygène et de nutriments dans les tissus). Pour cette raison, un processus inflammatoire se développe dans l'appendice au fil du temps, les parois de l'organe deviennent vulnérables, elles peuvent être attaquées par des bactéries pathogènes. Dans le contexte de l'ischémie, la fonction protectrice des tissus lymphoïdes de l'appendice s'affaiblit, ce qui peut à son tour contribuer à l'activation de la flore intestinale opportuniste.

  • Blocage de l'appendice

Parfois, la lumière de l'appendice est bloquée par divers corps étrangers, par exemple des matières fécales ou des helminthes. Les ganglions lymphatiques qui ont augmenté en raison du processus inflammatoire de localisation différente peuvent éliminer le blocage. Si la lumière de l'appendice est bloquée, le mucus s'y accumule activement et des bactéries se développent. Un processus inflammatoire se produit.

  • Raisons mécaniques

Les adhérences formées après des interventions chirurgicales sur les intestins ou les organes pelviens peuvent contribuer au développement de l'appendicite phlegmoneuse. Les adhérences peuvent également apparaître dans les maladies chroniques, par exemple, colite, annexite, etc..

L'infection peut pénétrer dans l'appendice avec du sang ou du liquide lymphatique. Moins fréquemment, les bactéries pathogènes atteignent l'appendice à partir de la lumière intestinale.

Appendicite aiguë

L'appendicite aiguë est une inflammation aiguë de l'appendice (appendice) du caecum, qui est l'une des pathologies chirurgicales les plus courantes de la cavité abdominale, représentant environ 90%. Une appendicite aiguë peut survenir chez les patients de tous les groupes d'âge. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée entre 20 et 40 ans, alors que les femmes y sont plus sensibles.

L'appendice est un appendice du caecum et est une formation tubulaire à extrémité aveugle. Situé dans la région iliaque droite (parfois derrière le caecum, peut atteindre le foie), sa longueur est généralement de 5 à 15 cm. L'appendice a son propre mésentère, qui le maintient et assure une mobilité relative.

Causes et facteurs de risque

Les causes exactes de l'appendicite aiguë n'ont pas été établies de manière concluante. La principale voie d'infection est entérogène (la pénétration d'un agent infectieux se fait par la lumière de l'appendice).

Les facteurs susceptibles de provoquer le développement d'une inflammation aiguë de l'appendice comprennent:

  • maladies infectieuses (amibiase, yersiniose, fièvre typhoïde, tuberculose intestinale, etc.);
  • activation de la microflore intestinale dans le contexte d'anomalies congénitales du développement ou de blocage de sa lumière (corps étrangers, calculs fécaux, parasites, néoplasmes, etc.);
  • la présence dans l'appendice de cellules d'un système endocrinien diffus produisant des médiateurs inflammatoires;
  • maladies dont le composant est une inflammation des parois des vaisseaux sanguins;
  • une mauvaise nutrition;
  • violation de l'innervation intestinale;
  • les troubles immunologiques, y compris les allergies;
  • dysbiose intestinale;
  • mauvaises habitudes;
  • traumatisme abdominal.

Le risque de développer une appendicite aiguë est augmenté chez la femme enceinte en raison de l'élargissement de l'utérus, ce qui entraîne un déplacement de l'appendice et du caecum. En outre, les modifications de l'apport sanguin aux organes pelviens, la constipation et la restructuration des systèmes endocrinien et immunitaire contribuent au développement du processus pathologique pendant la grossesse..

Formes de la maladie

Selon la classification clinique et morphologique selon V.I. Kolesov, les formes suivantes d'appendicite aiguë sont distinguées:

  • simple (catarrhale, superficiel);
  • destructif (phlegmoneux, perforé, gangreneux);
  • compliqué (avec infiltrat appendiculaire, avec abcès appendiculaire, avec péritonite diffuse, avec d'autres complications).

Symptômes de l'appendicite aiguë

L'apparition de la maladie est soudaine. Dans certains cas, avant l'apparition des premières manifestations cliniques, le bien-être général s'aggrave, l'appétit diminue, une faiblesse et une fatigue rapide apparaissent..

Le risque de développer une appendicite aiguë est augmenté chez la femme enceinte en raison de l'élargissement de l'utérus, ce qui entraîne un déplacement de l'appendice et du caecum.

Le symptôme précoce le plus courant de l'appendicite aiguë est la douleur abdominale, qui est initialement située près du nombril ou de la région épigastrique, puis se déplace vers la région iliaque droite. Cependant, l'appendicite peut également survenir de manière atypique: dans certains cas, des douleurs abdominales se manifestent à d'autres endroits (lorsque l'appendice est situé derrière le caecum, une douleur survient dans la région lombaire, dans le cas de la position sous-hépatique de l'appendice - dans l'hypochondre droit, avec la position pelvienne - dans la région sus-pubienne.), ou n'a pas du tout de localisation spécifique. L'intensité des sensations douloureuses augmente rapidement, leur nature peut être différente (vive, lancinante, sourde), la douleur peut être constante ou intermittente. Le plus souvent, il irradie vers le bas du dos, la région de l'aine, mais la zone d'irradiation peut varier en fonction de l'emplacement de l'appendice. Les sensations douloureuses augmentent avec la toux, les éternuements, les mouvements brusques. Lorsque les parois de l'appendice sont rompues, la douleur disparaît, mais après quelques heures, elle augmente fortement et ne s'arrête pas, c'est un signe redoutable indiquant le développement possible d'une péritonite.

Outre les douleurs abdominales, l'appendicite aiguë se caractérise par des troubles dyspeptiques: nausées, vomissements avec un mélange de bile, qui n'apporte pas de soulagement (généralement une dose unique), flatulences, troubles de la défécation.

Au fur et à mesure que le processus pathologique se développe, la douleur devient constante, des signes d'intoxication générale se rejoignent et se développent. Une tachycardie apparaît, des troubles de la miction, une élévation de la température corporelle (dans les cas graves, la température corporelle des patients peut chuter brusquement à des valeurs critiques). Des selles de couleur foncée peuvent indiquer un saignement gastrique ou intestinal..

Chez certains patients, en particulier chez les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes ayant une localisation atypique de l'appendice, une évolution atypique de l'appendicite aiguë est souvent observée, ainsi que des formes effacées de la maladie.

Caractéristiques de l'évolution de l'appendicite aiguë chez les enfants

L'appendicite aiguë chez les enfants de moins de deux ans se développe relativement rarement en raison des caractéristiques anatomiques de l'appendice à cet âge, ainsi que des caractéristiques nutritionnelles. Chez les enfants, l'appendice est souvent infecté par les voies hématogènes et lymphogènes, car dans de nombreux cas, il existe un lien entre le développement du processus inflammatoire dans l'appendice et les infections virales respiratoires aiguës, la sinusite, l'otite moyenne, la rougeole et d'autres maladies infectieuses.

Les manifestations cliniques de l'appendicite aiguë chez les enfants varient en fonction de l'âge de l'enfant, de la localisation de l'appendice et d'un certain nombre d'autres facteurs, mais en général, les enfants se caractérisent par un développement rapide du processus inflammatoire. Les jeunes enfants sont généralement dominés par des symptômes non spécifiques qui peuvent être observés dans de nombreuses autres maladies - fièvre allant jusqu'à des nombres fébriles, refus de manger, léthargie, anxiété, pleurs. Des mouvements intestinaux retardés, des vomissements sont souvent observés. Des vomissements répétés peuvent entraîner une déshydratation. Avec la position pelvienne de l'appendice, les enfants urinent plus souvent. Les petits enfants tirent leurs jambes jusqu'à l'estomac et résistent à l'examen.

Un diagnostic différentiel de l'appendicite aiguë avec infections infantiles, coprostase, pathologies du tractus gastro-intestinal et du système urinaire est nécessaire. Un examen approfondi de la peau et de la gorge chez les enfants suspectés d'appendicite aiguë élimine la vascularite hémorragique, les rhumatismes, la grippe, la rougeole, la scarlatine.

Diagnostic de l'appendicite aiguë

Lors de la prise d'anamnèse, il est important de connaître les maladies passées ou existantes qui peuvent imiter les symptômes de l'appendicite aiguë.

Une appendicite aiguë peut survenir chez les patients de tous les groupes d'âge. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée entre 20 et 40 ans, alors que les femmes y sont plus sensibles.

Le diagnostic est généralement posé par un examen physique. Dans l'appendicite aiguë, un certain nombre de symptômes abdominaux sont notés:

  • Symptôme d'Ivanov - la distance entre la colonne vertébrale avant supérieure droite et le nombril est inférieure à celle entre la colonne vertébrale avant supérieure gauche et le nombril (la raison est la contraction musculaire à droite);
  • Le symptôme de Sitkovsky - dans la position du patient du côté gauche, la douleur dans la région iliaque droite augmente;
  • Le symptôme de Razdolsky - douleur à la percussion dans la région iliaque droite;
  • Symptôme de Widner - les lectures de température dans l'aisselle droite sont plus élevées que celles obtenues dans l'aisselle gauche;
  • Le symptôme de Dolinov - lorsque l'abdomen est aspiré, la douleur dans la région iliaque droite augmente; et etc.

L'échographie permet de détecter la présence de liquide libre, l'absence de péristaltisme, le blocage de la lumière de l'appendice, son expansion, ainsi que des signes de péritonite. Les jeunes enfants peuvent également nécessiter une électromyographie de la paroi abdominale antérieure.

En cas de contenu d'information insuffisant, ils ont recours à la radiographie de la cavité abdominale, à l'imagerie par résonance magnétique.

L'analyse sanguine générale des patients souffrant d'appendicite aiguë révèle des changements inflammatoires non spécifiques.

Dans les cas diagnostiquement difficiles, ils ont recours à la laparoscopie diagnostique qui, après confirmation de l'inflammation aiguë dans l'appendice, est transférée à une inflammation thérapeutique (c'est-à-dire que lorsqu'un diagnostic est posé, une appendicectomie est réalisée au cours de la même procédure). La détermination du facteur étiologique à l'origine de la maladie est possible lors du diagnostic histologique de l'appendice retiré.

Le diagnostic différentiel de l'appendicite aiguë est effectué avec des maladies telles que la gastrite, l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal, la pancréatite, la cholécystite aiguë, la cholélithiase, la cystite aiguë, la colique rénale, l'orchite épididymite aiguë, les néoplasmes, la grossesse extra-utérine, etc. Pour le diagnostic différentiel, un examen vaginal et / ou rectal peut être nécessaire. Il est possible d'exclure les néoplasmes du caecum par coloscopie. Chez les femmes enceintes, l'appendicite aiguë doit être différenciée de l'avortement spontané, ainsi que de la naissance prématurée..

Traitement de l'appendicite aiguë

Lorsque des symptômes d'appendicite aiguë apparaissent au stade des soins préhospitaliers, le patient est alité, appliquant un sac de glace sur son ventre et refusant de manger. Il est catégoriquement contre-indiqué d'appliquer un coussin chauffant sur l'abdomen, car cela peut entraîner le développement de complications de l'appendicite aiguë. Consultez un médecin même si la douleur aiguë disparaît spontanément. Avant qu'un diagnostic ne soit posé, le patient ne doit pas prendre d'analgésiques, d'antispasmodiques ou de tout autre médicament, car cela peut compliquer le diagnostic de la maladie..

Après le diagnostic d'appendicite aiguë, une intervention chirurgicale urgente est effectuée - appendicectomie (ablation de l'appendice). Le traitement chirurgical de l'appendicite aiguë peut être effectué par une méthode ouverte (laparotomie) ou fermée (laparoscopie). Au cours de l'évolution simple de la maladie, la méthode de l'appendicectomie laparoscopique est généralement utilisée. Un laparoscope est inséré à travers un petit trou dans la paroi abdominale, pour assurer l'espace opératoire, la cavité abdominale est remplie de dioxyde de carbone (pneumopéritoine), après quoi l'appendice est retiré sous contrôle visuel (le laparoscope est équipé d'une source de lumière froide et d'une microcaméra qui transmet une image à l'échelle du champ opératoire au moniteur dans la salle d'opération). Cette méthode évite les traumatismes inutiles et les pertes de sang; les avantages de l'appendicectomie laparoscopique comprennent également une réduction de la période postopératoire et un bon effet cosmétique..

En cas de développement de complications de l'appendicite générale, en particulier de péritonite diffuse, la laparotomie est réalisée avec une révision approfondie des organes abdominaux. Dans ce cas, l'accès à l'appendice est généralement utilisé selon Volkovich-Dyakonov (une incision dans la fosse iliaque droite est réalisée parallèlement au ligament inguinal).

Des complications postopératoires se développent chez 5 à 10% des patients souffrant d'appendicite aiguë, la mortalité est de 0,1 à 0,3%.

Avec l'appendicite aiguë catarrhale, une antibiothérapie n'est pas nécessaire. Les médicaments antibactériens sont généralement prescrits en présence d'un épanchement inflammatoire dans le petit bassin, ainsi que sous la forme phlegmoneuse de la maladie. Lorsque l'évolution de l'appendicite aiguë est compliquée par une péritonite diffuse, des antibiotiques sont utilisés au stade de la préparation préopératoire et en période postopératoire.

Complications possibles de l'appendicite aiguë et conséquences

Les complications possibles de l'appendicite aiguë peuvent être une péritonite locale ou diffuse, une infiltration appendiculaire, des abcès de la cavité abdominale, du phlegmon de l'espace rétropéritonéal, une thrombophlébite des veines pelviennes, une septicémie, une obstruction intestinale. Toutes ces conditions sont potentiellement mortelles..

Prévoir

Avec un traitement rapide du patient pour des soins médicaux, un traitement opportun et adéquat, le pronostic est favorable. Cela empire si des complications se développent. Des complications postopératoires se développent chez 5 à 10% des patients souffrant d'appendicite aiguë, la mortalité est de 0,1 à 0,3%.

La prévention

Il n'y a pas de prévention spécifique de l'appendicite aiguë.

Afin de prévenir l'apparition de la maladie, il est recommandé:

  • nutrition équilibrée rationnelle;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • renforcer les défenses de l'organisme.

Appendicite phlegmoneuse chez un enfant

L'appendicite phlegmoneuse est une affection pathologique caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire dans l'appendice (appendice) avec la formation d'un œdème et d'un exsudat purulent abondant. Le processus s'accompagne de douleurs abdominales, de vomissements (1 à 2 fois), de diarrhée, de fièvre pouvant aller jusqu'à un nombre élevé. Les changements phlegmoneux dans l'appendice se développent rapidement, par conséquent, si vous soupçonnez cette maladie, vous devez immédiatement demander l'aide d'un médecin.

Caractéristiques de la pathologie

Le diagnostic de l'appendicite implique l'utilisation de techniques de laboratoire et instrumentales. Une analyse générale du sang et de l'urine, une échographie et un scanner de la cavité abdominale aideront à identifier la présence d'un processus inflammatoire. Dans les cas controversés, une laparoscopie diagnostique peut être réalisée.

L'appendicite aiguë est la pathologie urgente la plus courante à laquelle les chirurgiens pédiatriques sont confrontés. Elle peut survenir à tout âge, mais elle est encore plus souvent diagnostiquée chez les patients de plus de 7 ans. Selon les statistiques médicales, le plus grand nombre d'enfants malades a entre 9 et 12 ans (plus de 80%). Chez les enfants d'âge préscolaire, il survient dans 13% et chez les tout-petits - 5%.

Le traitement de la maladie n'est que chirurgical. Les techniques conservatrices n'auront aucun effet. L'intervention doit être effectuée le plus tôt possible, car l'inflammation de l'appendice dans l'enfance se produit beaucoup plus rapidement. En conséquence, les changements destructeurs de l'appendice augmentent en peu de temps. Un retard peut entraîner des complications (péritonite).

La forme phlegmoneuse d'appendicite chez les enfants se développe assez rapidement - en 12 à 24 heures. À ce jour, les raisons de la progression de la maladie ne sont pas encore précisément établies, mais les facteurs provoquants sont connus:

  • obstruction mécanique de l'appendice - spasme, corps étranger, accumulation abondante de fibres alimentaires, calculs fécaux, hyperplasie des follicules lymphoïdes, anomalies congénitales (par exemple, torsions et torsions) de l'appendice peuvent y conduire;
  • pénétration dans les tissus de l'appendice de micro-organismes pyogènes de l'intestin;
  • prolifération de tissu conjonctif dans l'appendice;
  • thrombose aiguë des vaisseaux sanguins de l'appendice;
  • pénétration de micro-organismes pathogènes d'un autre foyer dans l'appendice du caecum - cela peut se produire si l'enfant est atteint d'une autre maladie de nature infectieuse, des agents infectieux avec flux sanguin et lymphatique pénètrent dans l'appendice;
  • helminthiase;
  • facteur endocrinien - dans certains cas, le développement d'une inflammation se produit en raison du fait qu'il existe de nombreuses cellules dans l'appendice qui produisent l'hormone sérotonine;
  • mauvaise nutrition - les statistiques sont telles que l'appendicite aiguë est plus souvent diagnostiquée chez les personnes qui consomment beaucoup de produits carnés, ainsi que des aliments riches en protéines animales.

Les enfants de moins de 2 ans souffrent d'appendicite aiguë beaucoup moins fréquemment que les autres. Cela est dû, tout d'abord, aux particularités de l'appendice, ainsi qu'à la nutrition. La pathologie est rarement diagnostiquée à cet âge en raison d'un développement insuffisant des follicules lymphatiques dans l'appendice. L'appareil folliculaire est complètement formé à l'âge de 6 ans. À partir de cet âge, l'incidence de l'appendicite augmente..

Symptômes de la pathologie

L'appendicite phlegmoneuse est la 3ème étape du développement de la pathologie. Il est précédé de 2 autres étapes - colique appendiculaire et catarrhale. Le tableau clinique de la maladie se manifeste très clairement - des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements apparaissent. Si aucune aide n'a été fournie aux premiers stades du développement de la maladie, une appendicite phlegmoneuse se développe.

Signes cliniques généraux:

  • les symptômes de l'inflammation sont de plus en plus prononcés;
  • l'intoxication augmente, l'état du patient s'aggrave;
  • localisation claire de la douleur, un enfant plus âgé peut lui-même indiquer où il fait mal, la douleur est localisée dans la région iliaque droite;
  • nausées et vomissements (généralement 1 à 2 fois);
  • la température monte au-dessus de 38 °;
  • la transpiration (sueur froide) augmente;
  • maux de tête et faiblesse;
  • Fréquence cardiaque - 90 à 95 battements par minute (tachycardie);
  • refus de manger;
  • si vous appuyez profondément sur l'emplacement de l'appendice, puis que vous le relâchez soudainement, la douleur s'intensifiera (un trait caractéristique);
  • tension de la paroi péritonéale antérieure.

Signes chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 3 ans

L'appendicite phlegmoneuse chez les nouveau-nés survient extrêmement rarement (cas isolés). Le diagnostic est compliqué par le fait que les bébés ne peuvent pas dire ce qui les inquiète vraiment. En règle générale, avec le développement de l'appendicite phlegmoneuse, les enfants de ce groupe d'âge sont capricieux, tirent leurs jambes vers l'estomac, ne permettent pas au médecin de procéder à un examen.

  • syndrome de douleur sévère (l'enfant ne permet pas de toucher l'estomac);
  • vomissements, chez les petits enfants, il est répété;
  • refus de manger;
  • chez les jeunes enfants, la diarrhée est plus souvent observée avec l'appendicite phlegmoneuse, c'est pourquoi il est très important de surveiller l'équilibre hydrique, des éléments pathologiques peuvent être présents dans les selles - des stries de sang et de mucus;
  • la température corporelle atteint des niveaux critiques;
  • la langue est humide et recouverte d'un enduit blanc.

Si une appendicite est suspectée, l'enfant doit être conduit dans un établissement médical dès que possible. Un retard peut coûter la vie, en particulier pour un nouveau-né. La maladie se développe très rapidement chez les jeunes enfants..

Signes chez les enfants de plus de 3 ans

Chez les enfants de plus de 3 ans, l'appendicite se développe progressivement. Le premier symptôme est l'apparition de douleurs abdominales. Aux stades initiaux du développement de la maladie, elle est localisée dans la région épigastrique ou près du nombril. "S'écoule" progressivement dans la région iliaque droite.

  • dans les premières heures, la température est subfébrile, lorsque l'appendicite phlegmoneuse se développe, elle augmente;
  • tachycardie;
  • vomissement unique, refus de manger;
  • rétention des selles;
  • langue enduite de blanc.

Le diagnostic différentiel de la maladie est effectué avec des infections intestinales, une intoxication, une gastroduodénite, une pancréatite aiguë, des coliques rénales, une annexite, une pyélonéphrite, une torsion du kyste ovarien.

Si l'assistance médicale n'est pas fournie en temps opportun, des complications peuvent survenir:

  • l'appendicite phlegmoneuse se transformera en gangreneuse;
  • péritonite;
  • perforation des parois de l'appendice;
  • infiltration appendiculaire;
  • obstruction intestinale;
  • pyléphlébite des veines du foie;
  • état septique.

Comment identifier en temps opportun

Étant donné que le tableau clinique de l'appendicite phlegmoneuse se manifeste généralement très clairement, le médecin peut déjà poser un diagnostic préliminaire sur la base d'une enquête sur un petit patient et de son examen. Pour poser un diagnostic précis, il est nécessaire de recourir à des tests de laboratoire et à des diagnostics instrumentaux..

À la palpation de l'abdomen, une tension musculaire et une douleur aiguë sont notées sur le site de localisation de l'appendice enflammé. Les symptômes d'irritation du péritoine - Voskresensky et Shchetkin-Blumberg sont positifs. L'examen des jeunes enfants est souvent effectué dans un état de sommeil physiologique. Si le chirurgien a des difficultés dans le processus de diagnostic, il peut également procéder à un examen rectal numérique..

Dans l'ordre, l'enfant doit passer un test sanguin et urinaire général. Dans le sang avec appendicite phlegmoneuse, une leucocytose est observée (11-15x10⁹ / l). OAM révèle souvent une leucocyturie ou une hématurie réactives.

Méthodes instrumentales pour diagnostiquer l'appendicite phlegmoneuse:

  1. Échographie des organes abdominaux.
  2. radiographie.
  3. Scanner abdominal.
  4. Si nécessaire (pour le diagnostic différentiel): urographie excrétrice, échographie des organes localisés dans le petit bassin, EGD, sigmoïdoscopie.

Traitement

Au moindre soupçon d'inflammation de l'appendice, une hospitalisation de l'enfant est nécessaire. Avant l'arrivée d'une ambulance, il est interdit d'appliquer un coussin chauffant sur le ventre du bébé, de lui faire un lavement, de lui donner des médicaments, notamment des laxatifs et des analgésiques..

Toute forme d'appendicite ne peut être traitée que par chirurgie. La thérapie conservatrice ne donnera aucun effet. En pédiatrie, la préférence est donnée à l'appendicectomie laparoscopique, car cette opération est moins traumatisante et l'enfant récupère beaucoup plus rapidement. Si le patient a été diagnostiqué avec l'une des formes destructrices d'appendicite (phlegmoneuse, gangréneuse), une décision peut être prise de procéder à une appendicectomie ouverte.

Préparation préopératoire (pas plus de 2-4 heures):

  • lavement nettoyant selon les indications;
  • ne donnez pas à l'enfant à manger;
  • thérapie par perfusion;
  • l'introduction de médicaments antibactériens.

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale. Sa durée dépend directement de l'inflammation de l'appendice et des changements qui s'y sont déjà produits..

Vidéo: Appendicite phlegmoneuse aiguë

La prévention

Le pronostic d'une intervention chirurgicale opportune est généralement favorable. La mortalité avec appendicite phlegmoneuse est assez faible - de 0,1% à 0,3%. Pour réduire le risque de développer cette maladie chez un enfant, il est recommandé de suivre des recommandations simples:

  1. Mange correctement. L'enfant doit recevoir toutes les vitamines, tous les minéraux et tous les nutriments dont il a besoin avec de la nourriture. Son alimentation doit inclure des légumes, des fruits, du poisson, des légumineuses, etc..
  2. Traitez les maladies chroniques à temps.
  3. Assurez-vous que l'enfant n'avale pas d'objets étrangers.
  4. Observez les selles régulières de votre bébé.

L'évolution de l'appendicite est parfois atypique, donc, au moindre malaise, il est recommandé de consulter un pédiatre et un chirurgien pour le diagnostic.

Appendicite phlegmoneuse

L'appendicite phlegmoneuse est une forme d'appendicite aiguë, caractérisée par un œdème sévère et une accumulation de masses purulentes. À ce stade du processus inflammatoire aigu dans l'appendice, la maladie progresse très rapidement, se manifeste souvent chez les patients âgés de 20 à 40 ans, chez la femme, elle survient deux fois plus souvent que chez l'homme, en particulier pendant la grossesse. Code de classification CIM-10 - K35 "Appendicite aiguë". Les principaux symptômes de la maladie, les causes et le stade aigu sont décrits dans l'article.

L'inflammation de l'appendice peut survenir non seulement sous la forme aiguë d'inflammation phlegmoneuse. Il existe également une appendicite catarrhale, dont la marque est l'accumulation de pus. Il existe également une appendicite gangréneuse, dans laquelle les tissus organiques commencent à mourir. Tout type est extrêmement dangereux et nécessite une attention et un traitement médicaux immédiats. La variante phlegmono-ulcéreuse n'est pas exclue, dans laquelle l'inflammation se produit dans le contexte d'un ulcère de la membrane muqueuse de l'appendice du caecum.

Les experts n'identifient pas la cause unique exacte de la maladie. Il peut y avoir plusieurs facteurs qui provoquent la maladie, beaucoup sont associés à une mauvaise nutrition et à une alimentation déséquilibrée. Souvent, la maladie se développe chez les patients qui consomment de grandes quantités de protéines, ce qui provoque des processus de putréfaction dans les intestins. Souvent, avec un niveau accru de protéines, la constipation se produit, l'incapacité à nettoyer régulièrement les intestins.

Elle implique également le développement d'une flore pathogène, favorable au développement de processus inflammatoires. Dans certains cas, il est possible que la lumière de l'appendice et du caecum déborde de parasites - vers.

Il existe un certain nombre d'autres facteurs qui provoquent le développement de la maladie. L'un d'eux est la formation d'un caillot sanguin dans les vaisseaux de l'appendice, à la suite de quoi le processus d'inflammation des tissus se développe, l'organe devient sensible à la flore pathogène.

Parfois, la forme de la maladie se présente comme une variante compliquée de l'appendicite purulente. De plus, une appendicite phlegmoneuse aiguë se développe lorsque la lumière de l'appendice se ferme avec des accumulations fécales ou une accumulation de parasites sous forme de vers. Avec l'apparition et le développement de l'inflammation, les ganglions lymphatiques augmentent, bloquant également la lumière dans le processus du caecum. Tout cela favorise le développement de l'environnement bactérien..

L'infection elle-même commence par du sang contaminé ou une infection intestinale. Les affections suivantes affectent également le développement de la maladie:

  • Maladie intestinale, à savoir colite, dans laquelle il existe un processus inflammatoire à la surface du gros intestin.
  • Maladies gynécologiques, souvent inflammation des appendices utérins.
  • Maladies chroniques de la vésicule biliaire ou des voies biliaires.
  • Complications après une intervention chirurgicale sous la forme d'un processus adhésif.
  • Croissance de l'appendicite chronique en fibreuse.

Dans tous les cas, avec l'appendicite phlegmoneuse, il est important d'examiner un échantillon au microscope des parois de l'appendice pour présenter une image complète de la maladie.

Symptômes

Le principal symptôme qui indique une maladie est une douleur intense. La localisation de l'inconfort et de la douleur est localisée à droite, près du nombril, comme dans l'appendicite aiguë. La sensation est forte, insupportable, notée par les patients comme pulsante. Les personnes malades peuvent avoir des nausées mais ne pas vomir. L'hyperthermie est présente entre 38 et 38,5 ° C. Mais avec un emplacement atypique du processus, les symptômes peuvent être localisés de manière non conventionnelle.

  • Avec un long appendice et s'abaissant dans l'anneau pelvien, la douleur est ressentie dans l'aine ou au-dessus du pubis.
  • Lorsqu'il est situé plus haut que d'habitude, au-dessus des reins, une gêne est perçue au niveau des côtes du côté droit.
  • Un inconfort et une douleur dans le dos peuvent survenir lorsque le processus est courbé vers l'arrière.
  • Très rarement, il existe une localisation congénitale atypique des organes intestinaux, dans laquelle l'appendice est situé à gauche. C'est l'option la plus difficile à diagnostiquer..
  • Sensation de douleur et d'inconfort dans l'abdomen, plus près du côté gauche, éventuellement avec une position déplacée du caecum.

L'examen du patient révèle:

  • Gonflement de l'orgue.
  • Couche fibrineuse.
  • La présence de pus.
  • Tension de l'appendice.

Diagnostique

Avec l'évolution standard de la maladie, le diagnostic est simple. Pour poser un diagnostic, les qualifications d'un chirurgien ne sont pas requises; un gastro-entérologue peut détecter la maladie. Le diagnostic est clarifié par une prise de sang.

Les indicateurs externes de la maladie correspondent aux éléments suivants:

  • Pâleur de la peau.
  • Le patient a une transpiration froide.
  • Revêtement blanc sur la langue.
  • Impulsion rapide.
  • Les muscles abdominaux sont très tendus, ce qui est ressenti par le médecin lors de l'examen.
  • Une douleur intense est ressentie avec la pression après que le médecin a retiré sa main.

L'appendicite phlegmoneuse est importante pour se différencier des autres maladies. Chez la femme, il existe une similitude de la maladie avec une inflammation des appendices, une rupture de l'ovaire ou un kyste sur l'appendice. La similitude des symptômes est présente dans la colique rénale, la diverticulite, la pyélonéphrite.

Pour une image complète et un diagnostic précis, une échographie est effectuée - un examen de la cavité abdominale et des organes situés dans le petit bassin. Pour détecter une inflammation de l'appendice, une échographie n'est pas si informative, mais elle permet d'exclure d'éventuelles autres maladies de l'environnement gynécologique, urogénital ou intestinal. Un examen vaginal ou rectal peut être effectué. En l'absence de résultat précis, un scanner est possible.

L'appendicite phlegmoneuse est traitée dans 90% des cas par chirurgie pour supprimer le processus enflammé. La manipulation est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien fait une incision dans la cavité abdominale et pénètre dans le péritoine, après quoi il supprime le processus enflammé. Si un épanchement est trouvé, il est nécessaire de le sécher. Après cela, des médicaments antibactériens sont introduits pour empêcher le développement d'une infection ou d'une flore pathogène. La plaie après l'incision n'est pas complètement suturée, car un drainage est nécessaire.

En plus de la manipulation abdominale, la laparoscopie est récemment devenue un type d'opération important. Dans le même temps, une incision n'est pas nécessaire dans le péritoine, le médecin pénètre dans l'organe à travers trois petits trous à l'aide d'un laparoscope. Toutes les actions du médecin sont reflétées sur l'écran du moniteur, tandis que l'opération est plus sûre pour le patient, entraîne moins de complications et un rétablissement rapide.

Dans la période postopératoire, le patient reçoit des antibiotiques. En l'absence de complications sous forme d'adhérences ou de péritonite, le patient devient plus facile, la récupération est rapide. Après une semaine ou 10 jours, il peut être renvoyé chez lui, où il se rétablit complètement. Un mode de vie habituel est possible dans le mois suivant la sortie, sous réserve de toutes les recommandations. Il est particulièrement important de respecter un régime tout au long de la phase de récupération.

Prévention et pronostic

Les médecins font des prédictions favorables après l'élimination de l'appendicite phlegmoneuse. Les décès sont rares. Les statistiques ne distinguent que 0,1% des cas avec une issue fatale. La mortalité survient uniquement chez les patients à très faible immunité chez les personnes âgées ou chez les enfants en présence de cas avancés et de complications sous forme de péritonite diffuse.

S'ils n'ont pas demandé d'aide médicale à temps, une rupture des parois de l'appendicite se produit, dans ce cas, une forme gangréneuse de la maladie n'est pas exclue. De plus, la formation d'adhérences est possible. La complication la plus dangereuse est la formation de caillots sanguins purulents. Dans ce cas, le développement d'une septicémie est possible..

Étant donné que la maladie est provoquée par divers facteurs, il est difficile de la prévenir ou de la prévenir. Mais si des symptômes apparaissent et que la maladie se développe, il est important de demander de l'aide à temps, de ne pas retarder le traitement.

Mesures préventives - respect des recommandations générales pour un mode de vie rationnel, une alimentation, une routine quotidienne, un sommeil et un repos. Dans l'alimentation, il est conseillé de choisir des aliments d'origine végétale, avec une forte présence de fibres grossières, de fibres. Aliments lourds, gras, difficiles à digérer à exclure de l'alimentation. Parmi les produits carnés, privilégiez le veau maigre, la volaille, le poisson. Rincez toujours soigneusement les légumes et les fruits ou rincez-les à l'eau bouillante avant utilisation. Il est important de consommer régulièrement des produits laitiers fermentés qui ont un effet positif sur le système digestif. Une eau propre est essentielle à la santé. Il est conseillé de boire au moins un litre et demi d'eau par jour. Un tel événement fournira de l'eau au corps, aux tissus et aux cellules, commencera le travail coordonné des organes, des intestins et éliminera les substances toxiques.

Si vous ressentez des symptômes indésirables, des problèmes de santé, vous ne devez pas retarder la visite chez le médecin. Il est recommandé de traiter les maladies à temps au stade initial, en évitant les complications et les dommages pour la santé.

L'appendicite phlegmoneuse aiguë appartient à un groupe de pathologies nécessitant une intervention chirurgicale urgente. Presque tout le monde a une idée générale de l'appendicite - cette maladie se traduit par une douleur dans le côté droit de l'abdomen, une détérioration de la santé et des symptômes d'intoxication. Mais tout le monde ne sait pas que l'inflammation de l'appendice est divisée en étapes, la plus légère d'entre elles est catarrhale et elle peut s'atténuer d'elle-même. Ce fait ne s'applique pas du tout à l'appendicite phlegmoneuse, qui nécessite toujours une opération en temps opportun. L'absence de traitement entraîne le développement de complications graves et parfois mortelles chez le patient.

Que se passe-t-il avec l'appendicite phlegmoneuse

L'appendicite aiguë se produit en quatre étapes - catarrhale, purulente, phlegmoneuse et stade de rupture de l'appendice. Le stade catarrhal est le phénomène initial, chez le patient dans ce cas, les parois de l'organe deviennent enflammées, s'épaississent, une légère douleur et des troubles dyspeptiques apparaissent. Après cette étape, le développement de l'appendicite peut se faire de deux manières. Le premier est l'autodestruction du processus inflammatoire, c'est-à-dire que le corps mobilise ses forces et élimine les phénomènes catarrhales. La deuxième façon est le passage au stade purulent. À ce stade, le développement ultérieur des microbes se produit, ce qui se manifeste par la formation de foyers séparés avec du pus sur les parois de l'appendice. Le développement d'un processus purulent est indiqué par une douleur croissante, une augmentation de la température corporelle, des signes d'intoxication.

Le stade purulent se transforme en appendicite phlegmoneuse. L'inflammation recouvre tout l'organe, les foyers de pus s'interconnectent et imprègnent toutes les parois. L'organe augmente considérablement en taille, l'état du patient est grave. L'absence de traitement entraîne une percée de pus, l'appendice éclate et une appendicite diffuse se produit. C'est à ce stade que le patient ressent parfois un soulagement à mesure que la douleur diminue. Mais c'est un faux signe et il ne devrait pas être heureux.

Causes de l'appendicite phlegmoneuse

Une appendicite phlegmoneuse en développement aigu se forme dans la plupart des cas en quelques heures, et le succès de l'opération et l'absence de complications dépendent du temps qu'une personne se rend au service de chirurgie. Un diagnostic précis de l'appendicite phlegmoneuse ne peut être posé que pendant la chirurgie pour les motifs suivants:

  • Gonflement prononcé, épaississement et relâchement des parois intestinales.
  • Organe tendu.
  • Contenu purulent de l'appendice.

Comme déjà mentionné, l'appendicite phlegmoneuse est l'une des étapes de la maladie. Jusqu'à la fin, les causes de la pathologie chirurgicale n'ont pas été élucidées. L'inflammation de l'appendice se produit sous l'influence de nombreux facteurs provoquants, dont les plus probables sont:

  • Impact sur les parois de l'appendice d'organismes pyogènes de l'intestin.
  • Blocage de la lumière d'un organe, qui se produit en raison de son spasme ou en raison d'un corps étranger provenant de l'intestin. L'oblitération conduit à une détérioration de la sortie de l'organe, ce qui crée un environnement favorable au développement de foyers purulents.
  • Thrombose vasculaire de l'appendice, qui survient au moment d'une compression prolongée des veines.

Plusieurs facteurs peuvent simultanément influencer la survenue de l'appendicite. La maladie peut survenir de manière inattendue à tout âge, avec plus de patients dans le groupe d'âge d'environ 20 à 30 ans.

Signes courants d'appendicite

L'appendicite aiguë au stade phlegmoneux nécessitant un traitement immédiat, il est souhaitable que chacun connaisse les signes généraux de son développement. Cela aidera à prêter attention à temps à l'apparition de symptômes similaires chez vous-même ou chez un être cher, ce qui vous permettra de demander immédiatement l'aide d'un chirurgien..

Les symptômes de l'appendicite phlegmoneuse sont précédés des symptômes du stade catarrhal. Il est exprimé dans le tableau clinique suivant:

  • Brusquement, dans un contexte de santé complète, des douleurs apparaissent dans la moitié droite de l'abdomen. Initialement, leur localisation est notée dans la région épigastrique, puis la douleur diminue progressivement.
  • La nature de la douleur - sourde, douloureuse ou crampe.
  • La nausée se joint, souvent des vomissements uniques.
  • La température avec l'appendicite catarrhale peut être maintenue à 37,5 degrés.
  • Avec l'appendicite, il peut y avoir à la fois de la constipation et des selles molles. La nature des selles dépend de l'emplacement de l'appendice.

La douleur n'est pas toujours déterminée avec précision dans l'abdomen droit. Au début de l'inflammation, elle peut bouger et est souvent localisée vers la gauche. Seul un chirurgien qualifié peut déterminer de manière fiable l'appendicite précisément par la douleur. Avec une palpation profonde dans la région iliaque, il y a une douleur aiguë. Si le membre inférieur droit est plié au niveau de l'articulation de la hanche, la douleur latérale diminue.

Signes distinctifs de l'appendicite phlegmoneuse

Après le stade catarrhal de l'appendicite, en l'absence de traitement et sous l'influence continue de facteurs inflammatoires, le stade de l'appendicite phlegmoneuse survient. Sa durée moyenne ne dépasse généralement pas un jour. Tous les symptômes de l'inflammation catarrhale augmentent et le bien-être général du patient s'aggrave. Le tableau clinique caractéristique de l'appendicite phlegmoneuse comprend:

  • La gravité de la localisation de la douleur. À ce stade, la douleur affecte généralement une zone spécifique de l'abdomen et le patient peut clairement indiquer son emplacement..
  • Augmentation des nausées.
  • L'intoxication du corps se poursuit, ce qui se traduit par une augmentation de la température supérieure à 38 degrés, une tachycardie supérieure à 90 battements par minute, une transpiration, une faiblesse.
  • À l'examen, les signes péritonéaux sont enregistrés. C'est la tension de la paroi musculaire de l'abdomen, le retard de respiration de la région iliaque droite. La douleur augmente en appuyant sur l'abdomen avec la paume de la main puis en l'abaissant.

Chez les patients minces, le chirurgien avec l'emplacement normal de l'appendice peut le sentir sous la forme d'un rouleau épaissi. Chez les enfants, l'appendicite phlegmoneuse est difficile - l'hyperthermie est prononcée fortement, des nausées et des vomissements sévères apparaissent, l'enfant est anxieux et capricieux.

Complications

L'appendicite phlegmoneuse indique la présence d'un processus purulent à l'intérieur du corps. Si l'opération de retrait de l'appendice vermiforme enflammé n'est pas effectuée à temps, des complications surviendront, dont certaines constituent une menace réelle pour la vie du patient. Ces complications comprennent:

  • La transition des dommages aux organes phlegmoneux vers des types destructeurs d'appendicite, ces types incluent également la gangrène.
  • Perforation des parois d'orgue.
  • Développement de la péritonite.
  • Une inflammation purulente peut atteindre la veine porte, puis une pyléphlébite des veines hépatiques se développe.
  • Une occlusion intestinale.
  • Infiltration appendiculaire.
  • Avec la propagation systémique des microbes pyogènes dans le sang et les tissus, une septicémie se développe.

Les complications surviennent souvent pendant la grossesse. Cela est associé au fait qu'il est difficile de diagnostiquer avec précision les femmes en position..

Les formes atypiques d'appendicite entraînent également des complications. N'oubliez pas qu'une inflammation de l'appendice peut survenir avec des symptômes flous. Ainsi, chez les jeunes enfants, une faiblesse, des troubles dyspeptiques, de la fièvre et des douleurs abdominales peuvent apparaître. Naturellement, sans examen et analyse appropriés, on peut supposer que le bébé a une infection intestinale banale.

Premiers secours

Lorsque des signes d'appendicite aiguë apparaissent, la première chose à faire est d'appeler une ambulance. Chez certaines personnes, de l'appendicite catarrhale à l'appendicite gangréneuse, cela ne prend que quelques heures et il est important de ne pas rater cette fois où l'issue de l'opération est la plus favorable. Avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez suivre les directives suivantes:

  • Vous pouvez mettre une bouillotte avec de la glace sur le ventre. Le réchauffement est inacceptable, il contribue à la rupture de l'appendice.
  • Avant l'examen médical, vous ne devez pas donner d'analgésiques, il est conseillé de s'abstenir de prendre des aliments et des liquides. En cas de constipation, vous n'avez pas besoin de recourir à des laxatifs ou de faire un lavement.
  • Il est souhaitable que le patient soit au lit..

Dans certains cas, la douleur disparaît, mais cela ne signifie pas toujours l'élimination du processus inflammatoire. Le soulagement de la douleur peut s'accompagner de certaines complications de l'appendicite. Par conséquent, un examen médical est nécessaire et il est également nécessaire de passer des tests pour déterminer le foyer de l'inflammation.

Diagnostique

Le diagnostic préliminaire est fait sur la base de l'examen du patient, des plaintes présentées. Dans les tests sanguins, un nombre accru de leucocytes est déterminé. En outre, ils peuvent effectuer une laparoscopie diagnostique, une échographie des organes de la paroi abdominale. Ils utilisent souvent un examen rectal et chez les femmes, un examen gynécologique. Ces études révèlent des douleurs dans la région de l'appendice. L'appendicite aiguë est similaire dans ses manifestations à d'autres maladies aiguës. Par conséquent, il doit être différencié de la grossesse extra-utérine, de la colique rénale, de l'annexite, de la pancréatite.

Il n'est possible d'arrêter l'appendicite phlegmoneuse que par une intervention radicale, c'est-à-dire en supprimant l'appendice. Plus l'opération est effectuée tôt, moins il y a de complications et plus la période de rééducation est facile. L'appendicectomie en chirurgie moderne est réalisée de plusieurs manières:

  • Chirurgie ouverte, c'est-à-dire ablation d'un organe par une incision dans la paroi abdominale.
  • L'appendicectomie laparoscopique est efficace dans les premiers stades de l'inflammation et est résolue en cas de doute sur le diagnostic.
  • La chirurgie transluminale est l'une des dernières avancées en chirurgie. Le retrait de l'appendice à l'aide d'instruments souples et fins est effectué en les introduisant par le vagin ou l'estomac.

L'appendicectomie est pratiquée chez les jeunes personnes non obèses sous anesthésie locale. Les enfants et les personnes obèses sont exposés à une anesthésie générale. S'il n'y a pas de complications de l'appendicite phlegmoneuse et que sa localisation ne pose pas de difficultés lors du retrait, l'opération ne dure pas plus de 40 minutes.

Période postopératoire

Dans la période qui suit l'opération, il est nécessaire de suivre toutes les prescriptions du médecin, sinon la formation de fistules, une infection de la plaie, est possible. Le patient est recommandé:

  • Observez le repos au lit après une chirurgie ouverte. Habituellement, ce temps ne dure pas plus d'un jour, certains patients sont autorisés à bouger de manière indépendante et après quelques heures.
  • Surveiller la fréquence des selles.
  • Mangez uniquement de la nourriture autorisée.
  • Étirez les membres à l'aide d'un ensemble d'exercices physiques recommandés par le médecin.

Les interventions mini-invasives nécessitent le respect d'une routine quotidienne spécifique, en fonction de leur type.

Après l'élimination de l'appendicite, le patient devra suivre un certain régime alimentaire pendant plusieurs semaines. Il faut exclure les aliments gras, trop épicés, fumés et marinés. Vous devez manger de manière fractionnée, en petites portions, vous n'avez pas besoin de manger des aliments qui contribueront aux flatulences. Exclure complètement les boissons gazeuses, vous devez manger des légumes et des fruits en purée, cela aidera à normaliser les selles.

Si vous ne suivez pas de régime, cela entraînera une irritation des intestins, qui se traduira par une mauvaise digestion, et le patient ressentira des nausées, une douleur accrue dans la zone de l'intervention chirurgicale.

L'appendicite phlegmoneuse n'est pas une maladie à laquelle une personne peut faire face seule. Cette maladie est dangereuse pour les personnes de tout âge, et par conséquent, si vous suspectez une pathologie, vous devez consulter un médecin dès que possible.

L'appendicite phlegmoneuse est la troisième étape du processus inflammatoire dans l'appendice. Il présente les signes les plus prononcés, de sorte que le plus souvent, les gens se tournent vers les médecins exactement lorsque la maladie est passée à ce stade. Bien qu'il soit plus souhaitable de le faire beaucoup plus tôt, car un tel retard peut entraîner le développement de complications graves pouvant aller jusqu'au décès du patient.

Ainsi, la principale raison du développement de l'appendicite phlegmoneuse est le manque de soins médicaux, à savoir chirurgicaux, en temps opportun. Cette forme de la maladie se caractérise par un épaississement notable et une augmentation de la taille de l'appendice, ainsi qu'une puissante suppuration. Dans ce cas, les parois de l'appendice sont œdémateuses et lâches, et ont également des couches fibrineuses.

Attention! Le passage de la maladie à la forme phlegmoneuse peut mettre la vie du patient en danger, car l'appendice enflammé peut éclater en quelques heures après cela et provoquer le développement de complications très graves.

La vitesse d'apparition et, par conséquent, la manifestation du stade phlegmoneux sont différentes pour toutes les personnes. Cela dépend en grande partie de la présence ou de l'absence de thrombose des vaisseaux de l'appendice, qui est une conséquence de la progression de l'inflammation et de la suppuration..

Attention! Si vous ressentez des douleurs abdominales, vous devez immédiatement appeler une ambulance..

Elle se caractérise par des douleurs aiguës, localisées, en règle générale, dans la moitié droite de l'abdomen et s'intensifiant à tout effort physique, jusqu'à un changement de position du corps, de la toux, des éternuements, etc. Également au stade phlegmoneux, il y a:

  • température légèrement élevée, mais généralement entre 37 et 37,5 ° C;
  • faiblesse générale;
  • maux de tête;
  • la nausée;
  • tension musculaire dans la moitié droite de la paroi abdominale;
  • formation de plaque dans la langue;
  • vomissements possibles.

Important: généralement le stade phlegmoneux de l'appendicite est parlé environ 12 heures après l'apparition des premiers signes de la maladie, mais dans certains cas, il peut se développer à la fois dans la 2ème heure et après quelques jours.

À ce jour, le traitement de l'appendicite à l'un des stades du processus inflammatoire est effectué en enlevant chirurgicalement l'appendice. Mais plus tôt le patient demande de l'aide, plus les médecins auront de temps pour se préparer, ce qui signifie que, si les capacités techniques sont disponibles, il y aura une chance de réaliser l'opération par laparoscopie. De plus, se référer à des spécialistes à un stade précoce minimise les risques de complications et facilite le travail des chirurgiens. Pendant la laparoscopie, le chirurgien enlève l'appendice à l'aide d'un équipement spécial, qui est inséré dans la cavité abdominale par plusieurs ponctions. Par conséquent, la période de récupération après une telle opération est beaucoup plus courte et les cicatrices sont presque invisibles..

Mais comme l'appendicite phlegmoneuse aiguë est dangereuse avec un passage rapide au stade gangréneux et une rupture soudaine de la paroi de l'appendice, alors en cas de suspicion de sa présence, les médecins décident de procéder à une appendicectomie classique. Lors de cette opération, le chirurgien fait une incision sur la paroi abdominale antérieure, jusqu'à 10 cm de long, dans la zone où le processus caecum est projeté. Puis il sécrète l'appendice, ligature son mésentère à la base et coupe le processus enflammé lui-même. Traditionnellement, la procédure est réalisée sous anesthésie générale et ne dure pas plus de 40 minutes.

Attention! En raison du fait qu'avec l'appendicite phlegmoneuse, le risque de rupture de l'appendice est extrêmement élevé, l'appendicectomie est généralement réalisée en urgence..

Si l'opération réussissait, l'appendice était retiré à temps et ses parois étaient intactes, puis généralement les patients récupéraient assez rapidement et retournaient à leur mode de vie habituel. Néanmoins, l'ablation de l'appendice est, après tout, une intervention chirurgicale dans le corps.Par conséquent, après cela, les patients sont obligés de subir une certaine période de rééducation..

Caractéristiques de la période postopératoire

En l'absence de complications, les patients sont généralement autorisés à se lever et à marcher seuls plusieurs heures après la chirurgie. Mais le premier «test du stylo» vaut toujours la peine d'être fait sous la surveillance du personnel médical ou de parents. La réalisation d'exercices de respiration spéciaux et de thérapie par l'exercice, que le médecin sélectionne individuellement pour chaque patient, a un effet positif sur la vitesse de récupération..

Pendant les premiers jours suivant la chirurgie, il est conseillé aux patients de manger exclusivement des aliments liquides, tels que des bouillons, des soupes de légumes en purée, des yaourts, etc. Progressivement, le régime peut être quelque peu élargi avec des fruits, des purées de légumes, des produits laitiers fermentés et des céréales. Pendant tout ce temps, il vaut la peine de manger souvent et en petites portions, il est optimal de prendre de la nourriture jusqu'à 6 fois par jour.

À l'avenir, le menu commence à inclure des aliments solides, mais il faut encore éviter 2 semaines:

  • viandes fumées;
  • viande grasse;
  • épicé;
  • épicé;
  • friture;
  • boissons gazeuses;
  • nourriture en boîte;
  • muffins;
  • alcool, etc..

Important: après un mois, le patient peut revenir progressivement à l'ancien régime et au menu.

Après votre sortie de l'hôpital, vous ne pouvez pas commencer à travailler immédiatement, surtout s'il est associé à un travail manuel. Les travaux physiques complexes peuvent être entièrement exécutés seulement 3 mois après l'opération.

Complications possibles

L'appendicite phlegmoneuse est assez dangereuse pour la santé et même la vie du patient. En l'absence de traitement rapide, cela peut provoquer le développement de:

  • formes destructrices d'appendicite;
  • perforation de l'appendice;
  • péritonite locale et étendue;
  • inflammation purulente et thrombose des veines du foie;
  • infiltrat appendiculaire;
  • abcès;
  • septicémie et choc septique.

Qu'est-ce que l'appendicite phlegmoneuse aiguë?

L'appendicite phlegmoneuse aiguë est un type d'inflammation aiguë de l'appendice, qui repose sur ses changements purulents, mais non destructeurs. Cela signifie qu'avec cette forme de maladie, des modifications pathologiques de l'appendice se développent en peu de temps (heures).

Mais l'inflammation est si intense que ses parois subissent immédiatement une fusion purulente. Dans ce cas, l'intégrité de l'appendice n'est pas violée et elle conserve sa structure. L'appendicite phlegmoneuse aiguë ne peut être diagnostiquée qu'après examen de l'appendice pendant la chirurgie.

Les signes d'appendicite phlegmoneuse sont:

œdème aigu et épaississement des parois, leur relâchement

contenu purulent dans la lumière

Causes de l'appendicite phlegmoneuse

L'appendicite phlegmoneuse se développe de deux manières:

Inflammation purulente primaire dans l'appendice;

Transformation phlegmoneuse secondaire de l'appendice, comme l'une des étapes de progression des formes plus simples d'appendicite aiguë.

Dans la pathogenèse des mécanismes causaux de l'apparition de l'inflammation purulente de l'appendice, on peut distinguer:

Infection de la membrane muqueuse enflammée par des microorganismes intestinaux pyogènes pathogènes;

Haute activité des cellules immunitaires, concentrées dans l'appendice, en tant qu'organe immunitaire dans la cavité abdominale. Ils contribuent à la progression du processus inflammatoire;

Oblitération de la lumière de l'appendice, ce qui en empêche la sortie, ce qui conduit à la stagnation du contenu purulent;

Thrombose des vaisseaux appendiculaires avec troubles microcirculatoires. Dans ce cas, une ischémie de l'appendice se produit, ce qui la rend encore plus sensible à l'action de toutes les raisons ci-dessus..

Complications de l'appendicite phlegmoneuse

L'appendicite phlegmoneuse, en tant que l'une des formes d'un processus purulent dans la cavité abdominale, en l'absence de traitement rapide, peut être compliquée par de telles conditions pathologiques:

Progression de la lésion phlegmoneuse avec sa transition vers des formes destructrices d'appendicite (gangréneuse, gangreneuse-perforée);

Péritonite locale et généralisée (séreuse fibrineuse ou purulente);

Pyléphlébite - inflammation purulente et thrombose des veines du foie;

Infiltration appendiculaire - la connexion du grand épiploon, des boucles de l'intestin grêle et de la paroi abdominale les unes aux autres autour de l'appendice modifié pour le restreindre de la cavité abdominale libre;

Abcès appendiculaire - fusion purulente de l'appendice dans un espace confiné;

Septicémie abdominale et choc septique - propagation systémique des microbes pyogènes dans tous les organes et tissus avec le développement de dysfonctionnements graves.

Période postopératoire

Indépendamment du fait que l'appendicectomie laparoscopique ou standard a été réalisée, un régime d'épargne est recommandé pendant un mois après l'intervention. Tous les autres points de la période postopératoire présentent les caractéristiques suivantes:

Il est possible de se lever et de marcher dans le cas d'une opération typique sans complication après quelques heures. Le critère principal pour la possibilité d'effectuer ces actions est la restauration complète de la respiration, de la conscience et de la coordination des mouvements après l'anesthésie. Le soir, tous les patients vont généralement seuls aux toilettes. Il est préférable que cela se produise avec l'aide du personnel médical ou de parents. Les patients ayant des antécédents chargés ou des caractéristiques compliquées de l'intervention ont intérêt à s'abstenir d'une activation précoce dans un tel volume. Ces patients doivent bouger, mais dans des conditions de lit (mouvement des membres, rotation d'un côté, atterrissage avec soutien;

Thérapie par l'exercice et exercices de respiration. Il est montré à tous les patients ayant subi une appendicectomie sans exception. Leurs volumes sont différents, déterminés par l'état général du patient, la complexité et la durée de l'intervention, la durée de la période postopératoire;

Nutrition correcte et équilibrée, assurant une fonction intestinale normale et la reconstitution des ressources réparatrices du corps;

Bande abdominale au niveau de la plaie postopératoire. Pour cela, le nouage habituel avec une feuille dense ou une couche pliée en plusieurs couches en une large bande suffit. Au lieu de cela, un bandage postopératoire spécial peut être utilisé;

Pansements quotidiens. Dans ce cas, la plaie postopératoire est traitée avec des antiseptiques, sa cicatrisation est évaluée, des manipulations appropriées sont effectuées s'il y a des signes de violation du déroulement normal du processus de la plaie;

Suppression des points de suture. Si des sutures cosmétiques intradermiques ont été appliquées avec des sutures résorbables, elles n'ont pas besoin d'être retirées. Les coutures extérieures sont enlevées aux jours 7-8;

Le travail physique lourd est interdit pendant 3 mois.

Régime avec appendicite phlegmoneuse

La plupart des personnes opérées s'intéressent à la question de savoir quel doit être le régime alimentaire après une appendicite phlegmoneuse. Pendant deux semaines après l'opération, vous devez respecter les recommandations suivantes:

Les produits sont exclus: plats marinés, épicés, poivrés, salés et épicés, aliments solides, frits, fumés, gras, sodas, café et thé forts, produits de boulangerie riches;

L'accent principal est mis sur les aliments bouillis, cuits au four et cuits à la vapeur. Ils doivent être mous, liquides, pâteux ou en purée;

Plats spécifiques autorisés: pain blanc rassis, viandes diététiques (bœuf, poulet, lapin), poissons, produits laitiers, fromage cottage sous forme de cocotte, œufs à la coque, légumes bouillis (sauf le chou), bouillons détestés, soupes, céréales bouillies de toutes céréales assaisonné avec de l'huile de tournesol, de la gelée, des décoctions de fruits et de fruits secs, du chocolat avec modération, des escalopes à la vapeur et des boulettes de viande (provenant de types de viande et de poisson autorisés) thé et cacao faibles, jus de fruits non concentrés, eau minérale plate.

Les restrictions alimentaires les plus sévères doivent être observées le premier jour de la période postopératoire. Le volume de produits autorisés avec appendicite phlegmoneuse ne doit être décidé que par le médecin traitant. Il est toujours guidé par l'état général du patient, l'évolution de la période postopératoire et la présence d'une motilité intestinale..

Par conséquent, le premier jour après l'appendicite phlegmoneuse, il est conseillé de ne pas manger d'aliments solides. mangez mieux 5 à 6 fois par jour en petites portions. Il peut s'agir de kéfir, de purée de pommes de terre liquide ou de bouillon détesté. Si la période postopératoire se déroule sans heurts, le régime se développe le deuxième jour. Le critère de transition vers une alimentation normale est la première chaise. Une fois que cela se produit, le patient peut manger tous les aliments autorisés. Après un mois après l'appendicite phlegmoneuse, une personne peut reprendre son régime alimentaire habituel.

L'auteur de l'article: Volkov Dmitri Sergeevich | c. m. n. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme du Centre médical éducatif et scientifique du Département administratif du Président de la Fédération de Russie.