Tests du pancréas in vitro

Des questions

Bonjour. Pouvez-vous me dire comment vérifier l'état du pancréas? Quels tests sont nécessaires? Une gastroscopie est-elle nécessaire? Invitro effectue-t-il une série d'analyses nécessaires, si oui lesquelles? remercier

Cher Olga! Pour exclure les maladies du pancréas et évaluer sa fonction exocrine, je vous recommande de faire un test sanguin biochimique (glucose, amylase pancréatique, lipase - tests 12, 16, 23), coprogramme (test 158), fèces pour l'élastase pancréatique (test 162), effectuer une échographie des organes cavité abdominale. Des informations plus détaillées sur les prix de la recherche et de leur préparation sont disponibles sur le site Internet du Laboratoire INVITRO dans les rubriques: «Analyses et prix» et «Profils de recherche», ainsi que par téléphone 363-0-363 (une seule référence du Laboratoire INVITRO). Sur la base des résultats du test, vous pouvez obtenir une consultation avec un médecin diagnostique de laboratoire pour déterminer d'autres tactiques sur le site Web du laboratoire INVITRO dans la section "Consultations médicales gratuites".

Examen de laboratoire détaillé du pancréas

Test sanguin complet, qui vous permet d'identifier les principaux troubles de diverses étiologies dans l'état fonctionnel du pancréas.

Les résultats de la recherche sont publiés avec un commentaire gratuit du médecin.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Éliminer l'alcool de l'alimentation dans les 24 heures précédant l'étude.
  • Ne mangez pas pendant 12 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse.
  • Éliminez le stress physique et émotionnel dans les 30 minutes précédant l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

Le pancréas est un organe du tractus gastro-intestinal situé derrière l'estomac et a d'importantes fonctions exo et endocriniennes. La digestion des protéines et des graisses dans l'intestin grêle est réalisée en raison de la synthèse et de la sécrétion d'enzymes digestives par la partie exocrine de la glande. En plus des enzymes protéo et lipolytiques, il sécrète des bicarbonates, neutralisant l'acide chlorhydrique du suc gastrique dans le duodénum. La fonction endocrine du pancréas est assurée par le tissu des îlots, dans lequel les hormones insuline, glucagon, somatostatine et polypeptide pancréatique sont synthétisées puis sécrétées dans le sang. L'insuline et le glucagon régulent la glycémie et le transport dans les tissus. La pathologie pancréatique conduit principalement à une indigestion et, dans les maladies chroniques, contribue au développement de troubles endocriniens (diabète sucré).

Les causes des maladies pancréatiques sont différentes: maladies génétiques et auto-immunes, infections (généralement virales), traumatismes, lésions toxiques, prise de certains médicaments (œstrogènes, furosémide, azathioprine, etc.), néoplasmes. Le plus souvent, la pathologie du pancréas se produit dans le contexte d'un dysfonctionnement hépatique, de maladies des voies biliaires (cholélithiase avec cholédocholithiase), en raison d'une violation de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique. L'abus d'alcool est une autre cause fréquente de maladie pancréatique..

Les manifestations cliniques des maladies pancréatiques dépendent de l'étiologie, du degré de dysfonctionnement et de l'activité du processus. Les changements inflammatoires aigus, les traumatismes de la glande, ainsi que les maladies chroniques lors d'une exacerbation sont dans la plupart des cas accompagnés de douleur et de sensation de brûlure dans la région épigastrique avec irradiation dans le dos, nausées, vomissements et augmentation de la température corporelle. Les maladies chroniques du pancréas entraînent une insuffisance pancréatique, une perte de poids, le développement d'une ascite due à une digestion altérée et à l'absorption des nutriments par les intestins.

Une augmentation de l'activité des enzymes pancréatiques (amylase et lipase) et le taux de protéine C-réactive dans le sang sont des signes d'inflammation active de l'organe - pancréatite aiguë. Une modification des taux de glucose et de peptide C indique une violation de la fonction endocrinienne du pancréas et est un signe indirect de dommages au tissu des îlots pancréatiques, qui peut survenir dans la pancréatite chronique. Une forte augmentation du marqueur tumoral CA 19-9 dans le contexte de modifications des paramètres biochimiques de la fonction de la glande indique le plus souvent un cancer du pancréas.

Une augmentation de la concentration des enzymes amylase et lipase indique l'implication simultanée du foie et du pancréas dans le processus pathologique, qui se produit généralement avec une pierre de la voie biliaire commune et une pancréatite réactive.

Si les indicateurs de cette analyse complexe changent, il est nécessaire d'effectuer des études de laboratoire et instrumentales supplémentaires pour clarifier les causes et les mécanismes du développement de la maladie, la sélection de la thérapie.

À quoi sert la recherche?

  • Évaluer l'état fonctionnel du pancréas et la gravité des dommages;
  • pour le diagnostic différentiel des maladies du pancréas;
  • pour surveiller un patient souffrant de maladies chroniques de la zone hépatopancréatique (cholélithiase, cholélithiase, pancréatite chronique);
  • pour surveiller l'efficacité du traitement des maladies du pancréas.

Quand l'étude est prévue?

  • Avec des symptômes de lésions possibles du pancréas (douleur à la ceinture et / ou brûlure dans la partie supérieure de l'abdomen, nausées, vomissements, décoloration, quantité et consistance des selles);
  • lorsque la structure et la taille du pancréas changent selon les méthodes de recherche instrumentale;
  • lors de l'examen des personnes qui abusent de l'alcool;
  • avec des antécédents familiaux de maladie pancréatique;
  • lors du suivi de patients atteints de maladies chroniques du foie, du pancréas et des voies biliaires;
  • lors de l'examen préventif.

Tout sur les glandes et le système hormonalComment vérifier le pancréas quels tests faire pour identifier la pathologie

Méthodes de laboratoire

Analyse sanguine générale

Une augmentation de la VS (vitesse de sédimentation des érythrocytes) et du nombre de leucocytes (leucocytose) de 10 à 20 × 109 / L avec un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche est caractéristique de la pancréatite aiguë et avec une exacerbation de sa forme chronique (ainsi que pour le processus inflammatoire de tout autre organe).

Analyse de l'urine

  • L'alpha-amylase (diastase) de l'urine à plus de 2000 U / L suggère une pancréatite aiguë. Cet indicateur sert à établir un diagnostic préliminaire. Cependant, cette étude n'est pas spécifique et n'est pas corrélée à la gravité de la maladie. La diastase urinaire augmente souvent également lors d'une crise douloureuse de pancréatite chronique.
  • La détection des acides aminés lysine et cystine dans l'urine est observée dans la pancréatite chronique associée à des troubles génétiques du métabolisme des protéines.

Chimie sanguine

  • Une augmentation de l'α-amylase sérique est caractéristique de 95% des cas de pancréatite aiguë. Avec la nécrose du pancréas (pacréonécrose), ainsi que son insuffisance, cet indicateur diminue.
  • La protéine C-réactive (CRP) est un indicateur de tout processus inflammatoire aigu, y compris la pancréatite. La norme est de 0 à 0,3 (0,5) mg / l. Le plus souvent, les laboratoires donnent le résultat "en croisements". Dans ce cas, la norme est «négative» (-), la pathologie est «positive» (+). Le nombre de «plus» (ou de «croisements») de (+) à (++++) est en corrélation avec la gravité de la maladie.
  • Une augmentation des enzymes hépatiques (ALT et / ou AST), ainsi que de la phosphatase alcaline (ALP), est caractéristique de l'hépatite alcoolique ou de la cholédocholithiase (calculs dans la lumière du canal cholédoque) concomitante à une pancréatite. L'activité ALP est augmentée chez 80% des patients atteints de carcinome (tumeur maligne) du pancréas.
  • Une augmentation de la concentration de bilirubine (hyperbilirubinémie) survient dans 15 à 25% des cas de pancréatite aiguë.
  • Une augmentation de la lipase sérique (l'une des enzymes produites dans le pancréas) est observée avec une pancréatite, se déroulant sous une forme aiguë ou avec une exacerbation d'un processus chronique.
  • La glycémie augmente dans les pancréatites aiguës sévères et chez 50% des patients atteints d'insuffisance pancréatique.
  • L'hypocalcémie (faible concentration de calcium sérique) survient le premier jour de la pancréatite aiguë, ainsi que dans l'insuffisance pancréatique.
  • L'hypocholestérolémie et la diminution de l'albumine sérique sont des signes d'insuffisance pancréatique..

Examen coprologique (analyse des selles)

  • La stéatorrhée (une grande quantité de graisses représentée par les acides gras et les savons) et la créorrhée (fibres musculaires non digérées) indiquent une diminution de la sécrétion externe du pancréas avec son insuffisance et sa pancréatite chronique.
  • La détermination de l'énolase fécale (phosphopyruvate hydratase) des matières fécales est utilisée pour diagnostiquer une insuffisance pancréatique modérée ou sévère.

Les tests de laboratoire de routine ne peuvent pas aider au diagnostic précoce du cancer du pancréas.

Symptômes de la maladie

Afin de comprendre à temps que les problèmes commencent dans le pancréas, vous devez être attentif à tous les signaux du corps. À différents stades du développement de la maladie, apparaissent des symptômes caractéristiques qui provoquent une gêne et des troubles de santé:

  1. Douleur. Dès que les processus inflammatoires commencent et le blocage des conduits, la personne ressent une douleur aiguë désagréable sous les côtes. Selon la localisation de la maladie, celle-ci peut faire mal, d'une part, sur le côté, ou à la fois sur toute la circonférence des côtes. La douleur est permanente et ne disparaît pas même au repos.
  2. Vomissement. L'estomac arrête de surcharger les aliments consommés; sans comprimés d'enzymes, des vomissements apparaissent immédiatement. Des vomissements surviennent à chaque repas.
  3. Chaleur. Les processus inflammatoires dans le corps et l'intoxication provoquent une réaction protectrice du corps et une augmentation de la température corporelle à 38-38,5 degrés.
  4. Jaunisse. Avec un gonflement du pancréas, son corps peut exercer une pression sur les voies biliaires, ce qui entraîne la formation d'une jaunisse obstructive. Une personne développe tous les signes de jaunisse: yeux, paumes et peau jaunis.
  5. Diarrhée ou constipation. Les problèmes du tube digestif se font immédiatement sentir, le manque d'enzymes et l'intoxication entraînent des difficultés de défécation.

Recherche en laboratoire

Après examen par un médecin et prise d'une anamnèse, des tests de laboratoire sont prescrits. Quels tests doivent être passés pour l'étude du pancréas, le médecin déterminera, car leur liste dépend des circonstances spécifiques.

Les catégories suivantes de telles études peuvent être distinguées:

  • La norme. Prélèvement d'échantillons de sang, d'urine ou de selles pour mener une étude aux taux courants standard.
  • Avec une charge. Composé de plusieurs étapes. Les valeurs de référence sont comparées aux résultats des tests après l'utilisation de substances spéciales.
  • Spécial. Conçu pour diagnostiquer des pathologies spécifiques, implique une procédure spéciale pour la collecte et l'étude du matériel.

Des analyses de sang

La première chose qui est prescrite pour les maladies du pancréas est des tests sanguins. Un échantillon de sang est prélevé sur un doigt et une veine pour un examen complet. Parmi les indicateurs généraux, le nombre de leucocytes et de neutrophiles, ainsi que l'ESR sont d'une importance particulière..

Quels tests sont effectués pour le pancréas? Les indicateurs suivants sont déterminés par un test sanguin biochimique:

  • bilirubine totale et directe;
  • glucose;
  • alpha amylase;
  • lipase;
  • trypsine.

Le pancréas produit des substances essentielles: des enzymes digestives et de l'insuline pour décomposer le glucose. Une diminution de la synthèse des enzymes conduit à l'incapacité de traiter et d'absorber complètement les nutriments, et une augmentation est la cause d'automutilation de l'organe. L'insuline est nécessaire pour le traitement du glucose, sinon une personne recevra un diagnostic de diabète sucré.

Examen de l'urine et des matières fécales

Les tests de fonctionnement du pancréas, basés sur l'étude d'échantillons d'urine et de matières fécales, ne sont pas moins importants. Ils reflètent le processus de traitement des substances entrant dans le corps. Il est préférable de prendre le matériel du matin, en particulier l'urine..

En laboratoire, les échantillons d'urine sont examinés pour les paramètres biochimiques tels que le glucose, l'amylase et les acides aminés. Dans les maladies du pancréas, ce sont elles qui subissent les plus grands changements..

Les matières fécales sont examinées pour le coprogramme. Les indicateurs externes (consistance, couleur, présence de particules alimentaires non digérées, etc.), ainsi que biochimiques, sont analysés. Les critères d'évaluation les plus importants sont:

  • la présence de fibres alimentaires et de fibres;
  • identification des enzymes digestives;
  • la quantité d'élastase;
  • analyse du processus d'hydrolyse.

Autres indicateurs

C'est là que le diagnostic de laboratoire des maladies pancréatiques ne prend fin que si aucune anomalie significative n'a été identifiée. En cas de résultats douteux, des tests supplémentaires sont nécessaires pour vérifier le pancréas à l'aide de tests de stress.

Les options de recherche suivantes sont utilisées:

Tolérance au glucose - le sang est prélevé au début du test, puis le patient boit un concentré de glucose et après une heure, le prélèvement sanguin est répété.

  • Diastase dans l'urine - le niveau initial est mesuré, après l'introduction de la prosérine, des échantillons sont prélevés toutes les demi-heures pendant 2 heures.
  • Test d'iodolipol. L'échantillon d'urine du matin est utilisé comme contrôle. Après avoir pris de l'iodolipol, des mesures régulières sont prises dans les 2,5 heures pour établir la concentration en iodure.
  • Anticorps contre les cellules bêta - détecte les pathologies auto-immunes de la production d'insuline.
  • Enzymes dans le duodénum. Des échantillons de base sont prélevés après l'introduction d'acide chlorhydrique.
  • Test de sécrétine-pancréasimine. La production d'amylase, de trypsine et de lipase est stimulée par l'administration de sécrétine et de cholécystopancréozymine; après cela, le niveau d'enzymes dans le duodénum est comparé au niveau initial.

Interrogatoire et examen diagnostique

Lors de la première rencontre avec le patient, le médecin s'intéresse aux plaintes et procède à un examen général du patient. Au cours de la conversation, le médecin apprend les caractéristiques de la douleur, la nature de la dyspepsie, la fréquence et l'intensité des symptômes cliniques. Les symptômes suivants ont la plus grande valeur diagnostique dans le diagnostic des maladies des glandes:

  1. Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, principalement dans les régions épigastriques et sous-costales. Les douleurs sont souvent de nature zona, surviennent après la consommation d'aliments gras abondants. La lourdeur et la douleur dans l'abdomen ne disparaissent pas longtemps.
  2. Des sensations douloureuses irradient vers l'omoplate gauche, le bas du dos, ce qui oblige une personne à prendre une position forcée pour doter la condition.
  3. Les vomissements et les nausées après avoir mangé des aliments gras sont un symptôme caractéristique de la maladie pancréatique. La bile peut être présente dans le vomi. Les vomissements ne soulagent pas la douleur.
  4. Dans les maladies de la glande, en raison d'une digestion insuffisante des graisses et des lipides, la stéatorrhée se produit - un liquide fréquent ou des selles jaunes molles avec un mélange de graisses. La stéatorrhée est un symptôme pathognomonique dans le diagnostic de pancréatite, de tumeur et de cancer d'organe
  5. Les patients s'inquiètent périodiquement des ballonnements, de la fièvre, des symptômes d'intoxication, des taches ictériques de la peau, ce qui indique également une maladie pancréatique.

L'examen externe révèle une jaunisse, une peau sèche. À la palpation dans les zones de projection du pancréas, une douleur est révélée, cependant, il n'est pas possible d'examiner et de palper complètement l'organe en raison de sa localisation profonde.

Méthodes de recherche en laboratoire

De telles études rendent le diagnostic plus précis et montrent que les soupçons étaient justifiés ou non confirmés. De plus, de telles analyses aident:

  • Déterminer la gravité de l'évolution de la maladie;
  • Y a-t-il des troubles dans la production d'enzymes et d'hormones.

En fonction des capacités de l'hôpital et des soupçons soulevés par les essais cliniques, le spécialiste prescrit:

Hémogramme, cette méthode montre une augmentation de l'ESR, des plaquettes et des leucocytes, le plus souvent dans des processus inflammatoires avec des manifestations purulentes, ainsi qu'en cas de suspicion de cancer.
Analyse biochimique du sang et de l'urine. Ces études doivent montrer en cas de troubles du travail du pancréas: une augmentation de l'élastase-1, de la lipase, de la trypsine sanguine ou de l'amylase urinaire. De tels indicateurs sont dans le processus inflammatoire. Et avec la perte de cellules glandulaires, c'est-à-dire sa mort associée le plus souvent à l'oncologie: elle réduit toutes ces enzymes.
Coprogramme. Il s'agit d'un test de selles qui peut montrer que les graisses et les protéines ne sont pas digérées.
Étude de l'élastase-1 fécale. Si le niveau de cette enzyme diminue, le spécialiste peut déterminer la tumeur du patient sous une forme maligne, une pancréatite complexe et d'autres anomalies aux premiers stades..
Marqueurs tumoraux. Ils parleront de la mort des tissus et des cellules du pancréas, dans le contexte du développement de l'oncologie.
Tests de déficit enzymatique pancréatique. Ces tests comprennent: test de Lund, avec méthionine, bentiramine, avec éther mécholil, test pancréatolaurine.
Test de tolérance au glucose ou de charge d'amidon

Ce test permet de mettre en évidence des anomalies dans la production de la très importante hormone insuline..

Le déchiffrement des résultats obtenus doit être confié à un spécialiste, cela aidera à recréer l'image correcte de la maladie, le stade du cours. Mais ces tests ne aideront pas toujours à établir avec précision le diagnostic correct, car un certain nombre d'autres maladies ont des indicateurs similaires..

Principes de l'examen du pancréas

Le diagnostic du pancréas doit être complet: vous devez obtenir des informations non seulement sur la structure de l'organe, mais également sur sa fonction. Expliquons pourquoi.

Le pancréas est une grande glande avec des structures et des fonctions uniques. C'est elle qui joue un rôle clé dans la mise en œuvre de la digestion, produisant des enzymes nécessaires à la décomposition des protéines et des graisses en substances qui, entrant dans la circulation sanguine, nourriront les cellules. Dans cette glande, de l'insuline se forme, ce qui aide le principal substrat énergétique - le glucose - à fournir de l'énergie aux cellules et aux tissus. D'autres hormones y sont synthétisées..

La glande est située dans l'espace rétropéritonéal, devant elle se trouve l'estomac, le côlon transverse et le duodénum, ​​des deux côtés - les reins. Des conduits passent à l'intérieur de l'organe qui collectent le suc pancréatique riche en enzymes des cellules glandulaires. Ils s'écoulent dans un grand conduit qui s'ouvre dans le duodénum..

Le pancréas est un organe à plusieurs canaux situé derrière l'estomac et les anses intestinales

Si une certaine quantité de tissu glandulaire est endommagée, le tissu restant remplace sa fonction et aucun symptôme de la maladie ne peut apparaître. Dans le même temps, une situation peut survenir lorsqu'une très petite zone meurt ou devient enflammée, ce qui n'est pas perceptible dans la structure de la glande entière, mais s'accompagne d'un changement prononcé de la fonction de l'organe. C'est pourquoi l'examen du pancréas doit être complet et couvrir à la fois la structure de l'organe et sa fonction..

Méthodes de laboratoire

Les méthodes d'examen du pancréas sont étroitement liées aux tests de laboratoire, qui permettent d'évaluer les performances de l'organe. Si nous parlons de processus d'inflammation aiguë, les diagnostics démontreront une activité enzymatique accrue. Ce sont des enzymes synthétisées par la glande. En partie, ils sont mieux déterminés dans le sang, en partie dans les matières fécales ou l'urine.

Le diagnostic du travail du pancréas a lieu en conjonction avec le fait que le médecin et le foie du patient sont examinés, car ces deux organes fonctionnent par paires. Cependant, les tout premiers tests qui sont soumis sont un test sanguin général et la biochimie. Remettre l'UAC signifie recevoir des informations sur la présence du processus dans son évolution aiguë ou l'exacerbation de la maladie, qui a longtemps été chronique. Nous parlons d'un changement du taux de leucocytes, de neutrophiles du type segmenté et coup de couteau. En outre, l'ESR augmente également..

La biochimie est également importante d'un point de vue diagnostique. Dans celui-ci, en cas de problèmes avec le pancréas, trop de bilirubine directe est souvent fixée, si la maladie a une forme ictérique. Dans le même temps, il y a une augmentation de la quantité de gamma globulines, d'acides de type sialine et de séromucoïdes.

Il existe également des tests plus spécifiques, par exemple la détermination des anticorps dirigés contre les cellules bêta du pancréas, la détermination du taux d'alpha-amylase sanguine et l'activité de la trypsine. L'évolution pathologique conduit à une augmentation du taux de lipase, glucose. Avec une augmentation d'un tel composant, nous parlons d'inflammation et de processus destructeurs qui affectent la partie endocrinienne de l'organe..

Diagnostic matériel

Plus d'informations sur la taille et les changements structurels des organes internes peuvent être obtenues grâce au diagnostic matériel. Lors de l'examen du pancréas, les méthodes suivantes sont utilisées:

Ultrason. Les ondes ultrasonores sont réfléchies par les tissus de la glande et sont converties en une image sur le moniteur. Des changements dans le niveau d'échogénicité, la taille de l'organe et ses contours, ainsi que la présence de liquide dans la cavité abdominale indiquent la présence d'une pathologie.

  • Examen endoscopique. À l'aide d'une sonde endoscopique, on observe l'état des tissus à la jonction des canaux du pancréas et du duodénum.
  • ERCP. La méthode de cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique nous permet d'examiner l'état des canaux pancréatiques eux-mêmes.
  • CT. Grâce à la tomodensitométrie du pancréas, la structure de l'organe est examinée en détail, les néoplasmes et les lieux de transformation des tissus sains sont révélés.
  • Endo-échographie. Il est utilisé pour une étude détaillée de l'état de la glande et de ses conduits, ainsi que des ganglions lymphatiques qui lui sont associés.
  • Biopsie. Si des néoplasmes suspects sont détectés, les tissus sont prélevés au moyen d'une ponction à l'aiguille fine pour un examen histologique plus approfondi. Cela vous permet de détecter l'oncologie ou de vous assurer que la tumeur est bénigne..

Sur la base des résultats de la recherche, un programme de traitement est élaboré, qui peut inclure un régime alimentaire et une pharmacothérapie utilisant des enzymes. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire pour préserver les zones moins endommagées de la glande.

Quelle est la maladie

C'est un processus inflammatoire que subit le pancréas. Il y a gonflement des tissus du pancréas et des canaux vers le duodénum. En raison du gonflement, les enzymes produites par la glande ne peuvent pas pénétrer dans l'œsophage par les canaux.

Mais la lipase, l'amylase, la lactase, la chymotrypsine et la trypsine, dont la tâche principale est censée aider à la digestion des aliments, ne peuvent pas remplir leurs fonctions principales, car elles s'accumulent dans le corps du pancréas. Mais le processus digestif des enzymes ne peut pas être arrêté, car ils commencent à digérer lentement les tissus qui les ont produits, tout en empoisonnant tout le corps avec des toxines.

Méthodes de recherche instrumentale

Les experts considèrent ces méthodes comme très importantes pour identifier les maladies du pancréas. Les études instrumentales montrent les écarts suivants:

  1. La taille de la glande;
  2. Structure d'organe;
  3. Œdème;
  4. Kystes;
  5. Fibrose;
  6. Des pierres;
  7. Manifestations purulentes;
  8. Rétrécissement des conduits et plus.

Ces études comprennent les procédures suivantes:

  • Examen avec un endoscope;
  • Radiographie de la cavité abdominale, cette méthode aidera à déterminer la présence de calculs dans les conduits de l'organe;
  • Duodénographie de contraste;
  • L'échographie est la méthode la plus populaire pour examiner le pancréas aujourd'hui. Il aide à déterminer la taille, l'état des canaux, s'il y a des quantités excessives de liquides, de kystes, de calculs, de tumeurs ou d'autres néoplasmes.
  • Endo-échographie. Cette méthode permet de compléter les résultats échographiques reçus.
  • Tomodensitométrie, ce type de diagnostic peut être qualifié de plus efficace et volumineux dans la présentation de l'information.
  • L'IRM aidera à établir la perméabilité des canaux et à évaluer à quel point le tissu de la glande est affecté.
  • ERCP. Cette méthode est réalisée à l'aide d'un endoscope et donne des données très complètes sur l'état des conduits..
  • Une biopsie est l'occasion d'identifier les foyers d'inflammation, les néoplasmes, y compris malins, l'atrophie.

Mais encore, un diagnostic complet est posé sur la base de l'étude de toutes les analyses reçues. Pour cela, les facteurs suivants jouent également un rôle important:

  1. Quel est le franc-parler du patient;
  2. Qualification de spécialiste;
  3. Disponibilité d'équipements modernes et de haute qualité;
  4. État du laboratoire.

Quels spécialistes aideront à identifier les maladies du pancréas

Le thérapeute, ils se tournent vers ce médecin, le plus souvent pour qu'il puisse évaluer correctement l'état du patient et le diriger vers les bons tests et vers le bon spécialiste avec un profil étroit.
Le gastro-entérologue sera en mesure de poser le bon diagnostic, puis de prescrire le traitement correct et efficace.
Un médecin endoscopiste aidera à mener des recherches professionnelles à l'aide d'un endoscope et sera en mesure d'évaluer très clairement le tableau de la maladie.
Le radiologue fera une radiographie, une échographie et fera une description complète de l'image, ce qui est très important pour un diagnostic complet.

Exemple de liste de traitement

  1. Un traitement médicamenteux est prescrit;
  2. Un régime est définitivement recommandé, sans cela, le plus souvent, le traitement ne donne pas un résultat complet;
  3. Procédures de physiothérapie;
  4. Dans certains cas, la chirurgie est recommandée.

Il est très important de comprendre qu'un traitement correctement diagnostiqué et prescrit qui ne sera pas ignoré par le patient peut sauver des vies. Étant donné qu'à certains stades de la maladie, le pronostic n'est pas toujours positif.

Tests de résistance en laboratoire

Parfois, en plus des tests effectués à jeun, vous devez également passer ceux qui sont effectués après l'introduction de certaines substances dans le corps. C'est ce qu'on appelle un test de résistance. Ils sont différents.

Test glycoamylasémique. Tout d'abord, une analyse est effectuée pour déterminer la concentration initiale d'amylase sanguine. Ensuite, la personne reçoit 50 grammes de glucose, qu'elle doit prendre par voie orale. Quelques heures plus tard, l'analyse de l'amylase est refaite. Ensuite, les deux indicateurs sont comparés.

Test de proseine. Tout d'abord, vous devez déterminer quelle est la concentration initiale de diastase dans l'urine. Ensuite, un médicament appelé Proserin est injecté dans le corps. Et pendant deux heures, toutes les 30 minutes, le niveau de diastase est mesuré.

Test d'iodolipol. Une fois qu'une personne se réveille, elle vide sa vessie, puis prend un médicament appelé Iodolipol. Le niveau d'iode commence à être déterminé dans l'urine une heure plus tard, toutes les demi-heures. Un tel diagnostic de maladies pancréatiques est basé sur l'activité de l'enzyme lipase, que cet organe produit.

Le diagnostic des maladies du pancréas est basé sur l'activité de l'enzyme lipase, qui est sécrétée dans la vessie.

Un test de tolérance au glucose est nécessaire pour diagnostiquer les lésions de l'appareil endocrinien du pancréas. Le taux de glucose est d'abord déterminé à jeun, puis une heure, puis deux heures après que le patient a pris la solution de glucose. Cette analyse ne peut être prescrite que par un endocrinologue. C'est lui qui interprétera les résultats du test, car il existe un risque de complications associées à une augmentation du taux de cet hydrate de carbone dans le sang..

Échographie et IRM. Une méthode telle que l'échographie dans le diagnostic est l'une des plus importantes. En effet, le médecin a la possibilité de voir la structure de la glande et d'envisager la présence éventuelle d'un kyste ou d'une oncologie. Normalement, cet organe transmet des ultrasons, tout comme le foie et la rate. S'il n'y a pas de pathologies et que le pancréas est en ordre, la taille de sa queue est d'environ 35 mm, la tête de 32 mm et le corps d'environ 21 mm. Il ne doit y avoir aucun changement sur le tissu de l'organe et les contours du pancréas doivent être uniformes et nets.

Une méthode de radiographie est également utilisée si une pathologie du pancréas est détectée.

L'imagerie par résonance magnétique, ou IRM, est considérée comme l'une des méthodes de biopsie pancréatique les plus précises. C'est avec cette méthode qu'il est possible de déterminer avec une grande précision si les tissus de l'organe ont augmenté ou changé. À l'aide de sections couche par couche, vous pouvez déterminer plus précisément l'emplacement du kyste ou du processus oncologique.

Une méthode aux rayons X est également utilisée si une pathologie du pancréas est détectée. Cependant, seulement s'il est radio-opaque. Par exemple, ce sont des pierres ou des kystes.

Toutes ces méthodes sont fondamentales dans le diagnostic du pancréas..

Si vous commencez à remarquer des symptômes de dysfonctionnement du pancréas, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Vous devriez vous faire tester. Vous comprendrez donc si tout est en ordre avec cet organe ou si vous avez besoin d'un traitement. Plus tôt un diagnostic précis est posé, plus tôt le traitement commencera. En règle générale, tout commence par un examen par un thérapeute ordinaire. Cependant, si vous avez une douleur aiguë sévère, l'équipe d'ambulance doit vous emmener à l'hôpital..

C'est là que les diagnostics seront effectués. Une intervention chirurgicale peut également être nécessaire. Si vous souhaitez subir un examen de cet organe dans un souci de prévention, vous ne devez pas le retarder. Allez au laboratoire dès que possible où cela peut être fait. N'oubliez pas que si le problème n'est pas détecté à temps, tout cela entraînera de graves complications..

Méthodes instrumentales

Radiographie des organes abdominaux

  • Permet un diagnostic différentiel entre la pancréatite aiguë et l'obstruction intestinale, ainsi que la perforation dans l'ulcère gastroduodénal.
  • Dans 30 à 40% des cas, il révèle une calcification dans la pancréatite chronique.
  • Détecte les grosses tumeurs pancréatiques (stades avancés).

Examen échographique (échographie)

  • La pancréatite aiguë est caractérisée par un gonflement, un épaississement et une diminution de l'échogénicité du pancréas. L'efficacité de l'examen est réduite lorsqu'il y a de l'air dans l'intestin. Les données échographiques ne permettent pas de déterminer la gravité de la pancréatite.
  • Dans la pancréatite chronique dans les canaux et le parenchyme du pancréas, des processus de calcification sont détectés.
  • Un pseudokyste contenant du liquide est le plus souvent dû à une pancréatite aiguë ou chronique.
  • L'échographie (et la tomodensitométrie) détecte les tumeurs dont la taille varie de 2 à 3 cm.

Tomodensitométrie (CT)

Permet de définir la taille et les contours du pancréas, tumeur ou kyste, calcification. La TDM avec contraste est la technique d'imagerie la plus précise pour le pancréas.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Les données actuellement disponibles sont insuffisantes pour reconnaître l'IRM comme une méthode efficace d'examen du pancréas.

Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE)

  • Une des méthodes de diagnostic les plus modernes et les plus efficaces.
  • Permet de détecter les petites tumeurs pancréatiques.

Biopsie

  • Technique de diagnostic invasive réalisée sous le contrôle d'une échographie ou d'un scanner avec examen cytologique plus poussé du matériel.
  • Diagnostics très précis de carcinome pancréatique.

Dans tous les cas, seul un médecin sait comment contrôler le pancréas. De plus, la plupart des méthodes décrites peuvent être adoptées indépendamment, sans la recommandation d'un médecin, cela ne fonctionnera pas.

Méthodes de diagnostic de la pancréatite

Tout le monde sait qu'il est beaucoup plus efficace de traiter les maladies à un stade précoce, jusqu'à ce que la forme du cours se transforme en une forme chronique. Mais pour cela, il est nécessaire au moins une fois par an de subir un examen médical complet, grâce auquel il est possible de déterminer en temps opportun les écarts par rapport à la norme, le développement de pathologies et la détérioration.

Comment vérifier le pancréas? Tout d'abord, vous devez consulter un médecin généraliste. C'est lui qui doit examiner attentivement le patient, palper l'abdomen, déterminer où se trouve la maladie et donner des instructions pour les analyses. Même avec la palpation, le médecin peut déterminer l'étiologie de la douleur abdominale.

S'il y a un soupçon que la pancréatite est la cause de syndromes douloureux, le patient est envoyé pour examen à un gastro-entérologue, qui prescrit tous les tests confirmant ou réfutant le diagnostic préliminaire.

Analyse sanguine générale

Ils donnent du sang d'un doigt, après quoi les travailleurs du laboratoire vérifient le nombre de leucocytes et l'ESR dans le sang. Une analyse générale vous permet de déterminer si des processus inflammatoires sont présents dans le corps. Le manque d'insuline indique également le développement d'un gonflement de la glande..

Chimie sanguine

Le sang veineux est prélevé pour une analyse biochimique. Il est testé pour l'augmentation des enzymes. Cette méthode est particulièrement efficace au stade aigu de la pancréatite..

Tests d'urine

Si l'enzyme amylase se trouve dans l'urine, la présence d'une maladie pancréatique est confirmée à près de 100%. Ces tests permettent de déterminer au niveau chimique les problèmes du pancréas. Mais, comme de nombreuses affections ont des indicateurs et des symptômes similaires, les tests doivent être confirmés par d'autres méthodes d'examen..

Ultrason

L'échographie fait partie intégrante du diagnostic. À l'aide de l'échographie, la taille du tissu glandulaire et de ses conduits, sa localisation par rapport à d'autres organes, la présence de masses liquides dans la cavité abdominale ou leur absence sont établies. L'échographie permet d'évaluer visuellement l'état des organes internes et d'exclure la suppuration et la péritonite.

radiographie

Très souvent, les calculs dans les canaux du tissu glandulaire entraînent une pancréatite. L'image radiographique permet d'établir visuellement la présence de calculs, les soi-disant calcénates.

Tomodensitométrie

La tomodensitométrie vous permet de déterminer visuellement les changements de taille du tissu glandulaire, le rétrécissement ou l'expansion des canaux. Cette méthode est considérée comme coûteuse, mais fournit de nombreuses informations, grâce auxquelles vous pouvez poser un diagnostic plus précis et prescrire le traitement approprié..

Endoscopie

À l'aide d'une petite sonde avec une caméra, les médecins peuvent visualiser l'ensemble de la situation de l'intérieur en temps réel. L'endoscope est inséré dans le duodénum et les cuves de mamelon sont soigneusement examinées, à travers lesquelles les sécrétions pénètrent dans le tube digestif. Également pendant l'endoscopie, un produit de contraste est injecté afin de faire de meilleurs rayons X et tomodensitométries. Mais le contraste lui-même est considéré comme irritant et peut provoquer une rechute de pancréatite..

Laparoscopie

La laparoscopie est considérée plus comme une intervention chirurgicale qu'une méthode de diagnostic, mais elle fournit des faits importants sur l'état actuel de la maladie. La laparoscopie est utilisée plus souvent dans la forme aiguë de la pathologie. Il s'agit d'une méthode peu invasive qui aide à éliminer les tissus morts de la glande

Les analyses obtenues peuvent également indiquer la présence de néoplasmes et de kystes, ce qui est important à apprendre dans le développement précoce des tumeurs.

Méthodes de diagnostic instrumentales

La confirmation du diagnostic est impossible sans méthodes instrumentales. Au stade actuel de développement de la médecine, des méthodes de diagnostic par rayons X, ultrasons et fibre optique sont utilisées..

Examens aux rayons X

  1. Radiographie simple de la cavité abdominale. Il est utilisé pour le diagnostic différentiel du syndrome de douleur abdominale. Signes indirects de dommages au pancréas - calculs et phoques dans la vésicule biliaire et les voies biliaires.
  2. Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE). La méthode est également efficace pour la pancréatite biliaire secondaire due à une stagnation dans les voies biliaires, avec des calculs dans la vésicule biliaire, avec un rétrécissement cicatriciel des canaux excréteurs.
  3. CT scan. Aide à diagnostiquer la pancréatite compliquée (kystes, pseudokystes, calcifications, zones atrophiques et nécrotiques de l'organe). Il est largement utilisé pour les néoplasmes volumétriques: tumeurs bénignes de la glande, cancer, métastases cancéreuses des organes voisins. Avec ces pathologies dans les images, les contours de la glande sont inégaux, les dimensions sont augmentées, dans la zone d'un ou deux lobes, un néoplasme volumétrique est déterminé.

Procédure d'échographie

L'échographie des organes abdominaux et, en particulier, du pancréas est l'étalon-or pour diagnostiquer la pancréatite primaire et cholangiogénique, la dégénérescence du tissu adipeux et conjonctif du parenchyme, le cancer du pancréas. En conclusion, le médecin donne une description précise de la structure de l'organe, de la gravité des changements diffus, de leur nature et de leur prévalence.

  • Avec des calculs dans la vésicule biliaire ou dans les canaux excréteurs, des calculs denses de différentes tailles et densités sont visualisés.
  • Dans la pancréatite aiguë et chronique, des modifications diffuses du parenchyme associées à un œdème de la capsule et des espaces interlobulaires sont révélées dans toutes les parties de l'organe..
  • Dans le cancer, la taille de l'organe est augmentée, l'échogénicité des structures n'est pas uniforme. Le moniteur montre clairement la frontière entre le parenchyme sain et le tissu cancéreux. Par la densité du néoplasme, on peut juger de l'origine de la tumeur..

Oesophagogastroduodénoscopie

Une autre méthode pour diagnostiquer la pathologie du pancréas et des voies biliaires. La méthode vous permet d'identifier le rétrécissement cicatriciel ou le blocage du canal excréteur avec des calculs dans la pancréatite biliaire, ainsi que de visualiser les changements dans la zone pancréatoduodénale, ce qui indique une pancréatite primaire ou un cancer d'organe.

Ainsi, le diagnostic de la pathologie pancréatique est tout un complexe d'études diagnostiques qui sont réalisées sur le patient dès son admission à la clinique. Tous les tests sont prescrits par un gastro-entérologue ou un thérapeute après un examen approfondi et un interrogatoire du patient. Le même médecin prescrit un traitement.

Un diagnostic rapide vous permet de déterminer rapidement la direction du traitement (envoyer le patient dans un hôpital chirurgical ou thérapeutique), de prescrire un traitement étiotrope et symptomatique adéquat et d'améliorer le pronostic de la maladie.

Comment le pancréas est-il contrôlé?

La maladie du pancréas est d'une importance sérieuse pour l'homme. Forme aiguë ou chronique de pancréatite, il n'est actuellement pas rare et la raison en est:

  • l'utilisation de boissons alcoolisées;
  • fumeur;
  • une alimentation inappropriée et pas entièrement saine;
  • régimes alimentaires inappropriés pour perdre du poids.

En outre, le diabète sucré et les maladies oncologiques contribuent à l'apparition d'une pathologie. La survenue de problèmes secondaires pendant la phase aiguë du développement est dangereuse dans la pancréatite, qui entraînent une nécrose et la mort. Par conséquent, chaque personne doit savoir comment vérifier le pancréas et prévenir le développement de la maladie. Après tout, il est beaucoup plus facile de prévenir le développement d'une pathologie d'organe que d'essayer de guérir plus tard.

Règles générales de préparation des analyses

Pour déterminer la maladie, des tests sont effectués, surtout si une pancréatite est suspectée. Comment examiner le pancréas et obtenir des tests corrects après avoir diagnostiqué le corps? C'est une question sensible, car des erreurs dans la collecte du biomatériau requis entraîneront des écarts et la nomination du mauvais traitement.

Pour la procédure de diagnostic elle-même, des exigences générales ont été développées, notamment:

  1. Tests du pancréas à jeun, le matin. Pendant 1-2 jours, arrêtez de manger des aliments salés, épicés et gras, essayez d'abandonner les mauvaises habitudes et l'alcool, arrêtez de boire de l'eau gazeuse, des légumineuses.
  2. Pour le prélèvement sanguin, arrêtez de fumer au moins deux heures.
  3. Si le patient souffre de constipation, il est nécessaire de nettoyer les intestins avec un lavement, de prendre des entérosorbants (charbon actif et bien d'autres). Après tout, l'accumulation d'aliments trop cuits a un environnement toxique et gâchera l'image complète du diagnostic du corps..
  4. Tous les conteneurs pour le matériel d'analyse sont stériles, les mains sont lavées avec du savon.
  5. Pour la femelle, avant d'uriner, effectuez des procédures d'hygiène avec les organes génitaux.
  6. Lorsque vous passez un test d'urine général, passez la partie médiane de la portion.

Le pancréas et son diagnostic nécessitent le respect des règles générales de collecte de matériel pour le diagnostic. L'exactitude des résultats obtenus détermine le tableau clinique du traitement de la pancréatite ou d'autres complications de cette maladie..

En plus du diagnostic d'un problème de santé, il existe des symptômes qui, associés aux données de test obtenues, confirmeront la pancréatite de la maladie:

  • la diarrhée;
  • douleur à la ceinture;
  • vomissement;
  • faiblesse grave du corps;
  • apparition brutale de douleur dans le plexus solaire et sur le côté de l'estomac.

Si de tels symptômes apparaissent, visitez de toute urgence un établissement médical et passez des tests pour le pancréas et les maladies secondaires de la pancréatite. Et essayez également de déterminer vous-même la maladie. Il arrive qu'il ne soit pas possible de visiter un établissement médical.Par conséquent, selon les signes existants, vous pouvez comprendre à la maison que le pancréas fait mal.

La phase aiguë de la maladie se manifeste principalement après une forte consommation d'alcool ou d'aliments gras, ce qui donne une impulsion au processus inflammatoire. Dans ce cas, une douleur aiguë à la ceinture se produit, qui passe dans le dos et s'intensifie en position couchée. La douleur s'émoussera en se couchant sur le côté et en repliant les genoux sous le ventre. Dans la phase aiguë d'exacerbation, les analgésiques peuvent ne pas apporter de résultats positifs.

En outre, l'état de la personne affectée est aggravé par des vomissements, des ballonnements, une sclérotique oculaire jaunie. Dans une telle situation, l'automédication est dangereuse pour la santé et nécessite un diagnostic urgent. Lors de la visite d'un médecin, il prescrit de passer des tests pour une image complète d'une maladie pancréatique, ce qui permettra de prescrire correctement un traitement.

Dans la forme chronique de la maladie, les symptômes diffèrent légèrement de la forme aiguë de la pancréatite:

  • perte de poids progressive;
  • symptômes de douleur périodiques dans l'hypochondre droit et gauche;
  • diarrhée avec une forte odeur et une couleur claire de matières fécales;
  • vomissements avec nausées persistantes;
  • bouche sèche;
  • la soif;
  • sensation de faim incontrôlable et constante.

Sans formation médicale, une personne peut poser elle-même un diagnostic inexact. Cela ne rendra pas service, alors tout d'abord, trouvez un moyen de passer par les méthodes de diagnostic de la recherche et d'identifier les dommages au pancréas.

Quels sont les tests de pancréatite et d'inflammation du pancréas:

  1. Analyse sanguine générale.
  2. Test sanguin biochimique.
  3. Analyse des selles.

Les tests de laboratoire aideront à établir un diagnostic et à déterminer le processus inflammatoire dans le pancréas. La chose la plus importante en eux est la détection de la quantité d'enzymes dans le sang. Le premier jour de l'exacerbation, ils examinent l'amylase pancréatique, le second - le contenu volumétrique de la lipase et de l'élastase.

Diagnostic de laboratoire

Comment vérifier le pancréas, quels tests doivent être passés pour cela? Le diagnostic du pancréas est effectué par de nombreuses méthodes et méthodes. Parmi eux, il existe des méthodes de diagnostic, ce sont des tests de laboratoire et des méthodes instrumentales pour diagnostiquer le pancréas.

Le diagnostic de laboratoire du pancréas est le contrôle des enzymes et de l'activité hormonale de l'organe. Avec la pancréatite, l'écoulement du suc digestif (pancréatique) de l'organe vers le duodénum est perturbé, ce qui sert à perturber l'activité de la glande. Par conséquent, lors de l'inflammation, le jus accumulé entre dans une réaction, il pénètre dans le sang, le système lymphatique du corps, ce qui permet de déterminer l'image complète des dommages causés à l'organe et au corps dans son ensemble par des analyses.

Au moment de l'inflammation, la glande est endommagée et perturbe la production d'hormones et d'enzymes. La violation de la production d'enzymes et d'hormones provoque l'apparition de telles pathologies accompagnant ce type de maladie:

  • Diabète;
  • insuffisance rénale et hépatique;
  • dommages au système de défense lymphatique humain;
  • nécrose des tissus et des organes;
  • blessure à la rate.

Si la maladie est déterminée par la symptomatologie du cours, un diagnostic précis par ces signes n'est pas possible et il y a des erreurs. Cela est dû au fait que la pancréatite peut être une maladie secondaire d'autres maladies complexes et non moins graves. Par conséquent, le diagnostic d'une maladie avec inflammation du pancréas nécessite des analyses complètes du sang, des matières fécales et de l'urine à l'aide de méthodes instrumentales.

La glande est un organe qui produit des enzymes et des hormones impliquées dans le métabolisme du corps. Par conséquent, les processus inflammatoires dans le pancréas entraînent un dysfonctionnement du système digestif et une modification de la composition du sang, de l'urine et des matières fécales.

Des analyses de sang

Avec la pancréatite, deux types de tests sanguins sont effectués:

  • clinique générale;
  • biochimique.

Clinique générale, sert d'auxiliaire pour confirmer d'autres types d'analyses et est importante pour déterminer la maladie.

Que va-t-il montrer au médecin:

  1. Tout d'abord, le niveau et la quantité d'hémoglobine, d'érythrocytes. Si les érythrocytes sont présents en plus petit nombre, cela indique une perte de sang, ce qui confirme la progression des complications qui ont provoqué une inflammation de l'organe..
  2. Et aussi, si la vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée, c'est un signe certain d'un état inflammatoire du corps..
  3. Une augmentation des leucocytes dans le sang. Cela sert également de confirmation du processus inflammatoire et d'une possible nécrose des tissus de l'organe de la glande..
  4. Augmentation de l'hématocrite. Ceci est une violation du rapport sang / liquide (électrolytes).

Une numération formule sanguine complète permet d'identifier et de confirmer la présence d'un processus inflammatoire dans le pancréas.

Test sanguin biochimique, montre une image complète de l'évolution de la maladie et des dommages aux glandes.

Cette analyse elle-même des enzymes et des hormones du pancréas montrera les données suivantes:

  1. L'amylase est une enzyme utilisée pour dissoudre l'amidon. C'est la principale enzyme pancréatique du pancréas.
  2. La quantité de glucose - alors que l'analyse montre que la production d'insuline dans le pancréas est insuffisante.
  3. Élastase, lipase, phospholipase - la quantité de ces substances indique un dysfonctionnement du pancréas.
  4. Transaminases - lorsqu'une quantité accrue est détectée, cela indique un changement dans l'organe de la glande elle-même.
  5. Bilirubine - augmentée, indique une inflammation de l'organe de la glande elle-même et un blocage des voies biliaires.
  6. Teneur réduite en protéines, parlera de la famine du corps non seulement pour les aliments protéinés, mais aussi pour les carences énergétiques.

Un test sanguin biochimique est détaillé et, selon lui, le médecin prescrira le traitement et le diagnostic corrects de la maladie et le type de pancréatite en développement, chronique ou aiguë.

Un pancréas enflammé nécessite deux types de tests sanguins pour déterminer la forme de la maladie - cela donne une image complète de la maladie et une compréhension du développement de la progression de la pancréatite.

Analyse de l'urine

En cas de suspicion d'inflammation pancréatique, un test urinaire est prescrit. Avec la pancréatite, l'urine du patient a un taux accru d'amylase. Les diagnostics sont effectués de manière générale:

  • identification du niveau de leucocytes;
  • écureuil;
  • bilirubine;
  • glucose;
  • ESR.

Ils regardent également la couleur et l'odeur, l'acidité de l'urée, qui confirme également le processus inflammatoire. Pour l'analyse, l'urine du matin à jeun est prise. L'urine est placée dans un récipient spécial. La procédure est réalisée dans le respect des règles d'hygiène, ce qui supprimera le risque de contamination de cet échantillon pour le diagnostic.

Si nécessaire, une surveillance de la quantité de diastase est prescrite, l'analyse est donc effectuée pendant la journée avec un intervalle allant jusqu'à 2 heures..

En conséquence, l'analyse de l'urine est également faite biochimique. Cela donnera une étude complète de l'urine, la détermination de la diastase dans l'urine, ce qui indique un processus inflammatoire..

La méthode Nechiporenko est souvent utilisée. L'urine est passée dans une centrifugeuse spéciale, et le sédiment résultant est soigneusement étudié et une conclusion est tirée sur la pathologie des reins, du foie, des uretères, qui servent de maladies concomitantes de la pancréatite. Une analyse de l'urine pour les enzymes pancréatiques est importante et fournit une compréhension supplémentaire du problème de la glande et des maladies associées.

Analyse des hormones

La production d'hormones dans le pancréas se produit dans les îlots pancréatiques. Ce sont des cellules qui ont des réseaux capillaires. Les hormones produites par ces îlots améliorent le fonctionnement du système digestif. Les hormones comprennent:

  • glucagon;
  • insuline.

La présence d'hormones dans l'urine ou le sang indique un fort processus inflammatoire dans le corps et le pancréas. Par conséquent, l'analyse des hormones dans la pancréatite pancréatique est importante et montre la présence de maladies concomitantes:

  • Diabète;
  • insuffisance hépatique.

Toutes ces maladies, sans leur traitement, ne permettront pas de lutter efficacement contre l'inflammation du pancréas.

Coprogramme

Les enzymes pancréatiques apparues dans l'analyse du coprogramme indiquent un dysfonctionnement grave du pancréas. Le pancréas et comment vérifier son travail? Pour ce faire, le médecin prescrit un diagnostic de coprogramme. Lors du diagnostic des matières fécales à l'aide de cette méthode, faites attention à l'apparence et aux composants caractéristiques microscopiques. Une attention particulière est également portée à la couleur, à la forme, à l'odeur, aux saignements éventuels ou aux aliments non digérés.

Ce que le coprogramme aide à identifier:

  1. Perturbation des fonctions enzymatiques du pancréas.
  2. Dysfonctionnement intestinal.
  3. Production insuffisante d'une substance acidifiante dans l'estomac.
  4. Dysfonctionnement hépatique.
  5. Malabsorption dans le duodénum.
  6. Révèle l'évacuation rapide des aliments de l'estomac et des intestins.
  7. Maladies chroniques de tous les organes du tractus gastro-intestinal.

IRM pancréatique

L'imagerie par résonance magnétique est une méthode de diagnostic de la détermination visuelle du tube digestif et des reins, du foie, de la rate. Avec la pancréatite, la maladie est difficile à détecter, cette méthode de diagnostic est donc de la plus haute qualité, où le médecin peut personnellement voir une inflammation ou une hypertrophie des organes. L'IRM, vous permettra d'identifier rapidement les problèmes du tractus gastro-intestinal et de commencer un traitement urgent de la maladie.

Pour commencer la procédure, la victime enlève des objets métalliques de lui-même et prend la position corporelle requise. La raison de la nomination de la procédure de diagnostic est une douleur intense de type zona. Une image claire de l'organe, donne au patient un état immobilisé.

Malgré le fait que l'IRM donne une image claire des organes internes, tous les tests sont effectués pour vérifier l'état du pancréas, car dans l'ensemble, il existe une compréhension plus prononcée de la maladie et la nomination du traitement approprié..