Agrégation plaquettaire - qu'est-ce que c'est?

Cliniques

Les plaquettes, les plus petites cellules sanguines (par rapport aux leucocytes et aux érythrocytes), remplissent une fonction essentielle: elles protègent le corps de la perte de sang. L'agrégation plaquettaire est le processus de collage des cellules ensemble, l'étape initiale de la formation de caillots sanguins.

La deuxième étape est la fixation des plaquettes sur la paroi du vaisseau endommagé. Des filaments de fibrine, d'autres éléments, de nouvelles cellules adhérentes sont superposés sur la masse plaquettaire. Ainsi, le thrombus atteint une taille qui peut bloquer le diamètre du vaisseau et arrêter le saignement. La vie d'une personne dépend parfois de la vitesse du processus.

Le rôle de l'agrégation plaquettaire dans le processus de coagulation sanguine

La coagulation sanguine dépend de nombreux facteurs. L'un d'eux, l'agrégation plaquettaire, dans un organisme sain a un caractère adaptatif protecteur. Les cellules ne collent ensemble que dans le vaisseau qui saigne. Dans ce cas, le processus joue un rôle positif..

Mais on connaît des conditions pathologiques dans lesquelles la formation de caillots sanguins est indésirable, car elle conduit à une malnutrition des organes vitaux. Par exemple, avec infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, thrombose des artères principales. L'activité d'agrégation des plaquettes prend le parti des changements pathologiques. Vous devez lutter contre cela à l'aide de divers médicaments..

Il existe un besoin pratique de quantifier une bonne et une mauvaise agrégation plaquettaire. Pour ce faire, vous devez utiliser la norme et faire la distinction entre les écarts.

Comment déterminer la norme et la pathologie?

Un test sanguin peut-il montrer la capacité d'agrégation plaquettaire d'une personne en particulier? Après tout, le sang est prélevé dans une veine pour l'étude, et à partir de ce moment, les «ordres» du corps n'agissent pas sur les cellules sanguines. Ce type d'analyse est appelé «invitro», traduction littérale du latin «sur verre, dans un tube à essai». Les scientifiques essaient toujours d'étudier la réponse dans des conditions proches du corps humain. Seules les données ainsi obtenues peuvent être considérées comme fiables et utilisées dans le diagnostic..

Les capacités plaquettaires sont déterminées par l'agrégation induite. Cela signifie que des agents qui ne sont pas étrangers au corps dans la composition chimique, capables de provoquer la formation de thrombus, sont utilisés comme substance inductrice. Les composants de la paroi vasculaire sont utilisés comme inducteurs: adénosine diphosphate (ADP), ristocétine (ristomycine), collagène, sérotonine, acide arachidonique, adrénaline.

L'agrégation spontanée est déterminée sans inducteurs.

Les techniques de quantification sont basées sur la transmission d'ondes lumineuses à travers le plasma sanguin riche en plaquettes. Le degré d'activité d'agrégation est étudié par la différence de densité lumineuse du plasma avant le début de la coagulation et après l'obtention du résultat maximal. Ils déterminent également le taux d'agrégation dans la première minute, la nature et la forme des vagues..

Le taux dépend de la substance inductrice, de sa concentration.

L'agrégation plaquettaire avec l'ADP est généralement prescrite et évaluée en association avec le collagène, la ristomycine et l'adrénaline.

Règles de préparation à l'analyse

Pour faire un test sanguin pour la capacité d'agrégation, vous devez comprendre que l'étude sera inexacte si les règles de préparation sont violées. Il y aura des substances dans le sang qui affecteront le résultat.

  • Une semaine avant le don de sang, tous les médicaments à base d'aspirine, le dipyridamole, l'indométacine, la sulfapyridazine et les antidépresseurs doivent être annulés. L'utilisation de ces médicaments inhibe (supprime) la formation de thrombus. Si vous ne pouvez pas arrêter de prendre, vous devez en informer l'assistant de laboratoire.
  • Vous ne pouvez pas manger pendant au moins 12 heures, surtout si vous mangez des aliments gras.
  • Le patient doit être aussi calme que possible, ne pas effectuer de travail physique.
  • Exclure le café, l'alcool, l'ail de la nourriture par jour, ne pas fumer.
  • L'analyse n'est pas effectuée s'il existe un processus inflammatoire actif.

Un test sanguin d'agrégation plaquettaire est prescrit par un médecin s'il est nécessaire de traiter avec des anticoagulants, de surveiller leur efficacité, de sélectionner la posologie optimale, de diagnostiquer une augmentation des saignements.

Décoder les résultats

Les raisons de mener des études avec trois inducteurs standard à la fois et, si nécessaire, d'en ajouter de nouveaux, résident dans le mécanisme prédominant d'activation de l'un des facteurs de coagulation. La norme modifiée révélée, par exemple, avec l'ADP en l'absence de dynamique avec d'autres inducteurs, a une valeur diagnostique. Les résultats sont évalués par un médecin.

Une diminution de l'agrégation plaquettaire peut être causée par:

  • l'utilisation réussie de la thérapie antiplaquettaire;
  • un groupe de maladies appelées thrombocytopathies.

Rôle de la thrombocytopathie

Les thrombopathies peuvent être héréditaires ou acquises à la suite d'autres maladies. Les statistiques indiquent que jusqu'à 10% de la population mondiale souffre de cette pathologie. Tous sont associés à un dysfonctionnement des plaquettes pour l'accumulation de certaines substances.

En conséquence, la coagulation et les caillots sanguins ne se produisent pas, ce qui entraîne une augmentation des saignements avec de petites plaies, des ecchymoses (saignements internes).

Les maladies se manifestent déjà dans l'enfance avec des saignements des gencives, des saignements de nez fréquents, de nombreuses ecchymoses sur le corps de l'enfant, un gonflement des articulations avec des ecchymoses. Les filles ont des règles longues et abondantes pendant la puberté. Les saignements entraînent le développement d'une anémie (anémie).

La faible capacité d'agrégation dans la thrombocytopathie peut être activée par des infections virales et bactériennes, des médicaments, des procédures de physiothérapie.

Thrombocytopathies secondaires

Des thrombopathies symptomatiques (secondaires) se forment dans la leucémie chronique, le myélome multiple et l'anémie pernicieuse. Cette condition est typique du stade final de l'insuffisance rénale (urémie), de la fonction thyroïdienne diminuée.

Les thrombopathies sont rencontrées par les chirurgiens avec une augmentation des saignements pendant la chirurgie..

Une augmentation de l'agrégation plaquettaire est observée lorsque:

  • athérosclérose vasculaire courante;
  • hypertension;
  • infarctus des organes internes;
  • thrombose des artères de la cavité abdominale;
  • accident vasculaire cérébral;
  • diabète sucré.

Changement d'agrégation pendant la grossesse

L'agrégation plaquettaire pendant la grossesse peut s'écarter des valeurs normales.

Agrégation réduite en raison d'une production insuffisante de plaquettes ou d'une violation de leur composition qualitative. Cela se manifeste par des saignements, des ecchymoses. Lors de l'accouchement, envisagez la possibilité d'un saignement massif..

L'agrégation est augmentée le plus souvent pendant la toxicose en raison de la perte de liquide due aux vomissements et à la diarrhée. Une augmentation de la concentration sanguine entraîne une augmentation de la formation de thrombus. Cela peut conduire à une fausse couche précoce. Une hyperagrégation modérée est considérée comme courante pendant la grossesse et est associée au développement de la circulation placentaire.

En obstétrique, il est considéré comme la norme de 30 à 60% pour tous les inducteurs. Analyse pour les médecins d'agrégation plaquettaire - les obstétriciens prescrivent:

  • avec fausse couche;
  • traitement de l'infertilité;
  • avant et pendant l'utilisation de contraceptifs;
  • avant la grossesse planifiée.

L'analyse des propriétés d'agrégation des plaquettes vous permet d'identifier le risque, de prédire les complications dangereuses au cours de la maladie, d'effectuer en temps opportun un traitement préventif.

Taux et écarts d'agrégation des plaquettes sanguines

Les plaquettes sont des cellules sanguines incolores. Ils remplissent une fonction importante dans le corps, le protégeant de la perte de sang. Ce processus est l'agrégation des plaquettes dans le sang, il a ses propres indicateurs standard.

Pour comprendre ce que c'est, vous devez avoir une idée de la formation d'un caillot sanguin, des normes existantes, du danger d'écarts par rapport aux valeurs normales.

Description et rôle dans le corps humain

Après une lésion tissulaire, les plaquettes sont fixées sur les parois du vaisseau endommagé. En conséquence, les cellules sont collées les unes aux autres. Des filaments de fibrine, de nouvelles cellules collées et d'autres éléments sont ajoutés à la masse résultante au fil du temps..

Dans ce contexte, un thrombus se développe, qui atteint une grande taille, ce qui peut conduire à la fermeture du vaisseau et arrêter le saignement. La rapidité d'un tel processus est très importante, car la préservation de la vie humaine en dépend parfois..

Un grand nombre de facteurs affectent la coagulation sanguine. L'agrégation est considérée comme l'un d'entre eux. En l'absence de conditions pathologiques, il remplit une fonction adaptative protectrice.

Les caractéristiques d'agrégation consistent en l'adhérence des cellules uniquement dans le vaisseau endommagé. Dans ce cas, le processus est considéré comme positif..

Cependant, il existe des situations où la thrombose n'est pas souhaitable. Par exemple, si un accident vasculaire cérébral est diagnostiqué, un infarctus du myocarde.

Cela est dû au fait que la formation de caillots sanguins empêche le flux normal de substances essentielles vers les organes vitaux..

Dans ce cas, les plaquettes prennent le parti des processus pathologiques. Vous devez gérer les écarts par rapport à la norme uniquement à l'aide de médicaments..

Pour identifier les valeurs normales des écarts, il est nécessaire d'effectuer une analyse quantitative de l'agrégation positive et négative..

Dans la pratique médicale, il existe une certaine classification de l'agrégation par type. Ceux-ci inclus:

  1. Agrégation modérée. Elle est diagnostiquée principalement pendant la grossesse. La circulation placentaire peut provoquer la maladie.
  2. Agrégation spontanée. Aucun inducteur n'est requis pour la détermination. Pour détecter l'activité d'agrégation, le sang est versé dans un tube à essai, qui est placé dans un appareil spécial, où il est chauffé à 37 degrés.
  3. Agrégation induite. Pour la recherche, des inducteurs sont ajoutés au plasma. Dans ce cas, une agrégation avec l'ADP, le collagène, la ristomycine et l'adrénaline se produit. Cette méthode est utilisée dans les cas où il est nécessaire de diagnostiquer certaines pathologies du liquide sanguin..
  4. Une agrégation accrue favorise la formation de caillots sanguins. La symptomatologie caractéristique d'un tel état pathologique est un engourdissement et un gonflement..
  5. Une agrégation diminuée est le plus souvent détectée en cas de perturbations du travail du système circulatoire. Une diminution du nombre de plaquettes provoque divers saignements. Se produit dans le beau sexe pendant le cycle menstruel.

Une augmentation et une diminution de l'agrégation sont dangereuses pour la santé humaine. Par conséquent, le taux de plaquettes dans le sang doit être surveillé régulièrement..

Symptômes des écarts par rapport aux indicateurs

L'hyperagrégation s'accompagne d'une augmentation de la viscosité du sang et d'une diminution du débit de son écoulement, ce qui affecte négativement tous les systèmes et organes d'une personne.

Cependant, il existe des conditions pathologiques où une agrégation sévère est un phénomène normal, qui à son tour n'est pas considérée comme une raison pour refuser d'étudier constamment les indicateurs de coagulation.

Ces maladies comprennent:

  • augmentation de la pression artérielle;
  • Diabète;
  • maladies oncologiques;
  • pathologies vasculaires.

La détection intempestive de l'hyperagrégation et le manque de mesures d'assistance peuvent entraîner le développement d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral et d'une thrombose veineuse.

Une diminution des indicateurs d'agrégation s'accompagne d'un saignement prolongé, y compris un saignement interne, qui se manifeste par la formation d'hématomes.

Quelle est la norme

Le taux de plaquettes chez un adulte et chez un enfant sera légèrement différent. Les valeurs optimales des indicateurs sont présentées dans le tableau ci-dessous..

de 1 à 4 ans

de 15 à 18 ans

Hommes de plus de 18 ans

Femmes de plus de 18 ans

Si nous parlons de valeurs normales d'agrégation, alors ce sera de 25 à 75%. Dans ce cas, les plaquettes collent ensemble sans écarts et ne constituent pas une menace pour le corps humain..

Quelle recherche est en cours

Un test sanguin général est l'analyseur de l'agrégation plaquettaire. Cependant, il existe d'autres études qui fournissent des résultats plus précis. Parmi les principales méthodes, on distingue les tests suivants:

  • selon Sukharev;
  • selon Lee-White;
  • coagulogramme.

Leur essence réside dans le fait que des substances spéciales interfèrent avec le sang, ce qui inhibe l'agrégation.

Ces composants sont similaires aux substances contenues dans le corps humain, ce qui provoque la formation de thrombus. Ces composants sont appelés inducteurs..

Préparation à l'analyse

Avant de faire l'analyse, vous devez vous préparer. Pour que les résultats soient aussi précis que possible, il ne doit y avoir aucune substance dans le liquide sanguin qui pourrait avoir un effet négatif sur celui-ci..

  1. Une semaine avant l'analyse, les médicaments d'un certain nombre d'aspirines sont exclus, car à la suite de leur consommation, la formation de thrombus est supprimée. S'il n'est pas possible d'annuler ces fonds, l'assistant de laboratoire chargé de l'étude doit en être informé.
  2. Pendant une période de 12 heures, vous devez arrêter de manger. Les aliments, en particulier les aliments riches en graisses, ont également un effet négatif sur les résultats..
  3. Évitez le stress physique et émotionnel.
  4. Ne prenez pas de boissons alcoolisées, café, ail, ne fumez pas pendant la journée.

L'analyse est reportée en cas de processus inflammatoire actif.

Réaliser

Le prélèvement sanguin est effectué le matin, de 7h à 10h. L'étude ne peut être réalisée que l'estomac vide. Il est permis de boire de l'eau non gazeuse.

Pour effectuer un test sanguin, le liquide sanguin est prélevé dans une veine. A ces fins, une seringue jetable est utilisée. Après cela, le matériau est placé dans un agrégomètre contenant une solution de citrate de sodium à 4%. Ensuite, le conteneur est retourné plusieurs fois. Après cela, le tube à essai avec du sang est envoyé au laboratoire pour des recherches supplémentaires..

Décoder les résultats

En tenant compte de la substance utilisée dans l'étude, l'analyse est déchiffrée. Pour cela, les indicateurs obtenus sont comparés aux valeurs normales, qui sont présentées ci-dessous..

En cas d'augmentation par rapport à la norme, une hyperagrégation est diagnostiquée. Cela peut survenir dans des conditions pathologiques telles que:

  • leucémie;
  • pathologie du tractus gastro-intestinal ou des reins;
  • l'athérosclérose;
  • Diabète;
  • hypertension artérielle;
  • état septique;
  • lymphogranulomatose.

En cas d'écarts vers le bas, une hypoagrégation est diagnostiquée. Elle peut être causée par des pathologies sanguines, une thrombocytopathie, un traitement avec des agents antiplaquettaires..

Le pourcentage indique le niveau de transmission de la lumière du plasma après l'ajout de la substance inductrice. Avec un faible nombre de plaquettes, cet indicateur est de 100 pour cent, avec une teneur accrue - zéro..

Caractéristiques de l'agrégation chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, des écarts par rapport à la norme sont autorisés, qui pendant cette période vont de 30 à 60%.

La désagrégation peut être observée avec un manque de plaquettes, ainsi qu'en cas de changement de leur composition qualitative, qui se manifeste par des saignements et des ecchymoses.

Une augmentation de l'agrégation se produit avec la toxicose, lorsque le patient a une perte importante de liquide à la suite de vomissements ou de diarrhée. Une augmentation de la concentration sanguine provoque une formation accrue de caillots sanguins. Cela menace une fausse couche précoce..

Comment normaliser les valeurs

Si une violation de la coagulabilité du liquide sanguin est diagnostiquée, il est nécessaire de prendre immédiatement des mesures pour éliminer l'état pathologique. Une augmentation de l'agrégation peut conduire à une thrombose et une diminution de l'agrégation peut entraîner des saignements abondants et dangereux..

Aux premiers stades du développement de l'hyperagrégation, les experts prescrivent la prise de médicaments qui peuvent fluidifier le sang. L'aspirine ordinaire peut faire face à la tâche..

Sur la base des résultats d'un examen supplémentaire, il est souvent prescrit:

  • analgésiques;
  • blocus de la novocaïne;
  • médicaments qui favorisent la vasodilatation;
  • anticoagulants qui empêchent la coagulation rapide.

Parfois, les méthodes folkloriques ne sont pas moins efficaces. Il convient de rappeler qu'un tel traitement doit être convenu avec le médecin traitant..

Parmi les recettes éprouvées, on distingue:

  1. Versez 200 ml d'eau bouillie sur une cuillère à soupe de mélilot et laissez infuser pendant 30 minutes. Utilisez la composition préparée en une journée en plusieurs étapes. Le cours de thérapie est d'un mois.
  2. À parts égales (une cuillère à café chacune) de gingembre et de thé vert, préparez un litre et demi d'eau bouillante. Ajoutez une pincée de cannelle. Insister pendant un quart d'heure et prendre pendant la journée.
  3. Buvez du jus d'orange fraîchement pressé tous les jours. Peut être mélangé à parts égales avec de la citrouille.

Une alimentation saine est également importante. Le régime doit contenir:

  • agrumes;
  • gingembre;
  • Ail;
  • légumes rouges et verts;
  • Fruit de mer.

Avec une mauvaise coagulation du sang, il est interdit de prendre des médicaments. qui fluidifie le liquide sanguin. Si le déroulement du processus a pris une forme négligée, les mesures thérapeutiques ne sont effectuées que dans des conditions stationnaires.

Des médicaments sont prescrits:

  • Emosynt;
  • Acide aminocaproïque et tranexamique;
  • Introduction de l'ATP;
  • Dicinon.

Le régime doit comprendre de la bouillie de sarrasin, des œufs, des betteraves et des carottes, de la grenade, du foie de bœuf, de la viande rouge.

Pour garder le sang en bon état, il est nécessaire de respecter strictement le régime de consommation d'alcool. Au moins un litre et demi d'eau propre est considéré comme la norme par jour. La nourriture doit être fraîche et équilibrée.

Le respect des règles alimentaires est la prévention de nombreuses maladies du corps humain. L'activité physique joue un rôle tout aussi important. Ils aident non seulement à renforcer le corps, mais aussi à normaliser tous les processus internes.

Grâce au diagnostic opportun des écarts des indicateurs d'agrégation, de nombreuses maladies et complications peuvent être évitées. Il est nécessaire de surveiller régulièrement le niveau d'agrégation plaquettaire.

Agrégation plaquettaire: qu'est-ce que c'est, types de tests, normes et causes des causes des écarts

Les cellules sanguines formelles peuvent être conditionnellement subdivisées en trois groupes. Le premier est les leucocytes. Ils fournissent une réponse immunitaire adéquate. En termes simples, ils protègent le corps des influences étrangères.

Le second est celui des globules rouges ou des érythrocytes. Ils transportent de l'oxygène, déterminent la respiration cellulaire. Le troisième concerne les plaquettes. Ils ont plusieurs fonctions. Cependant, le principal est la coagulation. Autrement dit, coagulation sanguine normale.

L'agrégation plaquettaire est un phénomène dans lequel les cellules formées s'accumulent dans la zone touchée, se collent et s'épaississent, formant une barrière impénétrable et arrêtant ainsi le saignement..

Ce n'est pas un processus rapide ou en une seule étape. Il s'agit d'un phénomène complexe qui se déroule en plusieurs étapes. De plus, c'est loin d'être la phase finale.

En général, le processus de coagulation, la coagulation peut être représentée comme suit:

  • Après que des dommages se sont produits, les vaisseaux au niveau local spasme. Le flux sanguin s'affaiblit, ce qui ralentit en soi l'intensité de sa sortie du vaisseau.
  • Les plaquettes sont envoyées sur le site de la blessure. Les structures sanguines adhèrent à la zone altérée et blessée. C'est ce qu'on appelle l'adhésion. Une phase importante, mais encore seulement initiale du processus naturel.
  • Au troisième stade, l'agrégation elle-même est observée. Autrement dit, le nombre de cellules uniformes in situ augmente, elles constituent une structure complexe de plusieurs couches. Ce système crée un bouchon desserré. Pas encore assez dense pour résoudre complètement le problème.

Avec tout impact physique, même insignifiant, le «bouchon» est arraché et la situation revient au point de départ. Le saignement recommence.

  • Thromboplastine, une substance spéciale qui scelle le bouchon. Ensuite, la protéine fibrine entre en jeu, ce qui donne encore plus de résistance à la structure.
  • Finalement, la prise devient impénétrable. Une croûte sèche se forme.

Le processus se poursuit pendant plusieurs minutes. Cela dure rarement plus longtemps. En cas de violation de l'indicateur de temps, ils parlent souvent de changements pathologiques dans le corps..

Ce que montre l'analyse

L'étude du taux et de la qualité d'agrégation permet de diagnostiquer plusieurs processus pathologiques:

  • Thrombocytopathie. Dans ce trouble, le nombre de cellules formées est normal, mais l'état fonctionnel en souffre. En termes simples, la vitesse et la qualité de l'agrégation sont nettement inférieures. Une coagulopathie est observée.

Il est impossible de détecter le trouble avec une analyse seule. Des tests supplémentaires sont nécessaires pour vérifier le diagnostic.

  • Thrombocytopénie. État inversé. Avec lui, le nombre de cellules formées diminue, mais les indicateurs fonctionnels restent normaux. Il est relativement facile de détecter ce processus pathologique. Étant donné que même les méthodes de laboratoire standard détectent les changements dans le nombre de cellules formées.
  • Thrombasténie. Elle est la maladie de Glanzman. Il se développe à la suite d'un trouble chromosomique. Fait référence à un processus pathologique relativement rare. Il est hérité des parents aux enfants. D'autres générations de la lignée ascendante sont également impliquées.

À la suite du trouble, les plaquettes perdent un récepteur spécial, situé sur la membrane. L'enveloppe extérieure de la cellule. Le résultat - manque de sensibilité à la fibrine, à certaines protéines.

Par conséquent, l'agrégation devient incomplète et s'arrête à la troisième étape. Sur le développement du liège en vrac.

  • Vasculite. Processus inflammatoires affectant les vaisseaux sanguins. La pathologie s'accompagne de modifications des artères, des veines, des petits capillaires et d'autres structures.

Les troubles plaquettaires se forment un peu plus tard. Un test spécial est nécessaire pour détecter le trouble. Modification de l'analyse standard - Agrégatogramme.

  • Maladie de Von Willebrand. Maladie héréditaire complexe. S'accompagne de saignements spontanés mais intenses sans étiologie claire.

Apparemment, il existe une combinaison de dysfonctionnement plaquettaire avec une modification de la synthèse des facteurs de coagulation. Les scientifiques ne peuvent pas encore dire plus précisément. Le processus pathologique est détecté avec un test spécial, un test sanguin.

En termes simples, à l'aide de la recherche, vous pouvez détecter des troubles de la part des plaquettes: le travail des cellules façonnées et leur structure.

Ce n'est qu'une partie des découvertes. Bien sûr, il est souvent impossible de parler d'un processus pathologique basé sur la seule analyse. Il est nécessaire de prendre en compte plusieurs facteurs à la fois, les résultats d'autres études objectives.

La question du décodage tombe sur les épaules d'un spécialiste en hématologie.

L'essence et les méthodes de diagnostic

La méthode de diagnostic, appelée agrégatogramme, est basée sur l'évaluation du sang riche en plaquettes. Dans le même temps, les conditions sont créées en laboratoire pour qu'elles correspondent aux conditions naturelles, comme dans le corps.

Cette approche est appelée in vivo, contrairement à la méthode statique, lorsque le sang est examiné sans référence à l'état naturel (in vitro).

Le tissu conjonctif est étudié à l'aide de réactifs spéciaux. Selon la réaction, ils parlent d'un état particulier du corps. Puisque la recherche est menée in vivo, les résultats sont toujours précis..

L'indicateur intégral est le nombre de cellules qui ont réagi. Il est estimé en pourcentage. En conséquence, ce nombre est utilisé pour juger de la capacité d'agrégation plaquettaire.

Avec adénosine triphosphate (ADP)

La substance est utilisée à différentes concentrations. C'est un test extrêmement sensible. Normalement, lorsqu'une petite quantité du composé est ajoutée, les cellules façonnées s'agglutinent en deux étapes..

Sur le premier, il y a une réaction à l'ADP, sur le second les plaquettes libèrent leurs propres substances, de structure similaire, et l'agrégation se produit "par inertie".

Des concentrations plus élevées sont utilisées pour détecter les écarts..

  • Avec une quantité moyenne d'adénosine triphosphate, les cellules adhérentes doivent être détruites. Le bouchon desserré est retiré. Avec une sensibilité plaquettaire importante, ce n'est pas le cas et le processus d'agrégation est accéléré.
  • Des concentrations élevées du composé provoquent un écoulement inverse de la condition. Mais pas chez les malades. Si l'agrégation se poursuit, cela indique une violation claire de la réponse des cellules formées..

L'analyse de l'agrégation plaquettaire avec l'ADP est réalisée afin d'identifier les troubles de la coagulation, c'est l'une des méthodes les plus informatives.

Avec de l'adrénaline

La réaction avec cette substance se développe selon le type suivant. Les membranes plaquettaires portent à leur surface des récepteurs spéciaux qui réagissent au contact de l'adrénaline. Le composé inhibe une substance spéciale - l'adénylate cyclase.

Si vous n'allez pas dans les caractéristiques biochimiques, cela conduit à une accélération de l'agrégation plaquettaire. Tous les écarts indiquent un processus pathologique..

En règle générale, ces violations sont appelées:

  • Vasculite.
  • Syndrome des plaquettes visqueuses.
  • Les thrombopathies sont possibles.

Dans le même temps, le changement des résultats des tests se produit dans les troubles liés aux médicaments. Anti-inflammatoire d'origine non stéroïdienne, contraceptifs oraux et médicaments hormonaux en général.

La même chose est possible dans un contexte de stress intense. Par conséquent, il est impossible de parler sans équivoque du processus pathologique..

À l'acide arachidonique

Le test est principalement utilisé lors de la prise de certains médicaments pour évaluer la fonction plaquettaire. La substance nommée appartient à de puissants activateurs de cellules façonnées. L'agrégation se produit 1,5 à 2 fois plus rapidement que la norme. À condition que le patient ne prenne pas les produits pharmaceutiques suivants:

  • Les antibiotiques.
  • Médicaments diurétiques.
  • Acide acétylsalicylique et autres agents antiplaquettaires.
  • Médicaments hormonaux.

Lorsqu'ils sont pris, la concentration standard du réactif n'est pas suffisante. L'acide arachidonique est utilisé en plus grande quantité. Ainsi, l'étude se poursuit jusqu'à ce qu'une réaction complète se produise..

Certains écarts par rapport à la norme sont possibles. Par exemple, si le réactif est exposé à l'air pendant une longue période. Il s'oxyde très rapidement.

Il y a aussi des erreurs de laboratoire. Par conséquent, lors de la prise systématique de médicaments, il est recommandé de faire le test plusieurs fois. Avec des pauses d'une semaine et demie.

Avec ristocétine

La technique est utilisée pour étudier le comportement du facteur von Willebrand. Il s'agit d'une substance spéciale responsable de la deuxième étape de la coagulation, l'adhésion plaquettaire. Si cela ne suffit pas, des écarts anormaux commencent..

Un test sanguin à la ristocétine est utilisé pour diagnostiquer deux pathologies:

  • Maladie de Von Willebrand. Le processus pathogène du même nom.
  • Pathologie Bernard-Soulier. Modifications de la forme et de la fonction des plaquettes.

Ils sont très similaires, ils attribuent donc un test spécial..

Du plasma sanguin frais est ajouté à la composition de réactif. Dans le contexte du premier trouble, l'agrégation revient à la normale. Avec la deuxième violation, tout reste tel quel. L'agrégation ne démarre jamais.

Avec du collagène

Le test est plutôt lent. Il faut environ 5 à 10 minutes pour que la réaction démarre. Tous les écarts indiquent une violation de la phase d'adhésion. En conséquence, le traitement est prescrit.

Un test d'agrégation plaquettaire-collagène est utilisé pour détecter la vascularite et le syndrome des plaquettes visqueuses. Il est également possible d'étudier pour confirmer les violations de l'hypertension, de l'athérosclérose.

Taux d'agrégation

Les valeurs adéquates sont mesurées en pourcentage.

MéthodeNorme
Test ADP30 à 77%
Avec de l'adrénaline35 à 93%
Avec ristocétine55 à 100%
Avec du collagène46 à 93,2%
À l'acide arachidonique35 à 85%

Le taux d'agrégation plaquettaire est approximatif. Des écarts et des erreurs sont possibles. Des réductions sont faites sur les problèmes de santé, les médicaments, les traitements actuels.

Causes de l'hyperagrégation

Il y a un point important à garder à l'esprit lorsque l'on parle de facteurs. Tous les diagnostics énumérés ci-dessous sont simultanément des résultats possibles de l'examen. La liste ci-dessus est incomplète.

L'hypragrégation est une condition dans laquelle le taux d'agrégation des plaquettes est augmenté. Pourquoi cela arrive-t-il.

Syndrome hypercoagulable

Considéré comme une anomalie congénitale. Elle s'accompagne d'une réaction excessive aux facteurs de coagulation internes. L'anomalie est clairement visible sur les résultats des tests de collagène.

Le traitement est effectué sous la supervision d'un hématologue. Des agents antiplaquettaires du groupe acide acétylsalicylique sont prescrits. De courte durée.

Si la violation est persistante, des médicaments plus sûrs sont utilisés. Par exemple, Ticlopidine, régime à long terme Clopidogrel.

La question est difficile et le médecin décide.

Réduction de la sensibilité à l'aspirine

Et un dérivé de l'acide acétylsalicylique. C'est assez rare, le patient ne remarque pas le problème. Le changement est détecté pendant le traitement avec des médicaments à base de cette substance.

En règle générale, la résistance est secondaire et se produit dans le contexte d'autres maladies. Qu'il s'agisse du syndrome des plaquettes visqueuses ou d'autres conditions.

Traitement. Ils sont réalisés avec des agents antiplaquettaires. Prescrire des médicaments sans aspirine.

Troubles congénitaux

Troubles héréditaires. Par exemple, certaines formes de thrombocytopathie. Ces conditions sont difficiles à traiter. Une thérapie complexe est nécessaire. La sélection est effectuée dans un hôpital.

En règle générale, les patients ne peuvent pas se rétablir complètement, car il existe un trouble génétique. Autrement dit, une violation dans la fondation même du corps.

Traitement médical

Médicaments de plusieurs groupes. Anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne, antibiotiques, contraceptifs hormonaux, glucocorticoïdes, diurétiques.

Ceci n'est qu'une petite partie. Habituellement, les changements d'adhésion et d'agrégation sont directement indiqués dans l'annotation en tant qu'effets secondaires.

Le traitement est simple. Il consiste à annuler le schéma thérapeutique actuel. Prescrire d'autres médicaments. Ceux qui n'affecteront pas si intensément la vitesse et la qualité de la coagulation.

L'hyperagrégation plaquettaire est un processus pathologique dangereux, car il existe une forte probabilité de coagulation rapide et la formation de caillots sanguins spéciaux (thrombus).

Ils peuvent bloquer les vaisseaux sanguins, provoquer une nécrose ou la mort par complications. Cela ne vaut pas la peine de plaisanter avec le changement pathologique. Vous avez besoin de voir un médecin.

En savoir plus sur les types de thrombose, les méthodes de traitement et les complications dans cet article..

Causes de l'hypoagrégation

Parmi les facteurs coupables figurent les options suivantes.

Thrombocytopathie

Il se développe comme un processus pathologique primaire ou secondaire. Elle s'accompagne d'une baisse de la fonctionnalité des cellules mises en forme. Il s'agit d'une maladie assez complexe en termes de thérapie..

Traitement. Des doses de choc de glucocorticoïdes sont prescrites. Cela a souvent ses effets. Des médicaments tels que la prednisolone et la dexaméthasone sont indiqués comme médicaments de première intention..

Ils sont utilisés en cours de courte durée afin de ne pas provoquer de détérioration ou d'effets secondaires. La surveillance de l'état est obligatoire. Un dépistage régulier est montré. À ces fins, des tests sanguins répétés sont prescrits chaque semaine. Plus ou moins.

Thrombocytopénie

Cela se produit dans le contexte de changements génétiques héréditaires. Le processus pathologique est difficile à traiter. Lors de la phase initiale du traitement, des glucocorticoïdes sont prescrits.

Dans la moitié des cas cliniques, une rémission stable peut être obtenue avec l'ablation de la rate.

Atrombie

Dans ce processus pathologique, les fonctions du récepteur membranaire des facteurs de coagulation spéciaux sont perdues. Le résultat est l'incapacité de la cellule façonnée à répondre à un stimulus externe. En conséquence, le trouble est difficile à corriger. Il s'agit d'une anomalie héréditaire.

Traitement. Préparations spéciales. Les glucocorticoïdes sont généralement prescrits. En outre, les complexes de vitamines et de minéraux jouent un rôle important. Mais seulement comme support, pas comme thérapie principale.

Thrombasténie

En général, le processus est similaire au précédent. Il y a une panne du récepteur membranaire, son travail. Souvent, il est absent du tout, il ne répond donc pas au fibrinogène.

Des violations sont observées même au stade de l'adhésion, le désordre est difficile. Des saignements dangereux se produisent.

Le traitement est identique. De plus, des médicaments hémostatiques sont utilisés.

Processus pathologiques héréditaires

Par exemple, maladie de von Willebrand, Bernard-Soulier, Wiskott-Aldrich. Ils diffèrent dans leur évolution clinique. Dans le premier cas, la capacité d'adhésion est perdue, dans le deuxième et le troisième, la forme et la structure normales des plaquettes sont perturbées, ce qui devient une cause problématique d'hypoagrégation.

Aucun traitement efficace n'est possible. Des médicaments hémostatiques sont prescrits. Dans le cas de ces maladies, un mode de vie prudent est indiqué. Moins d'effort physique pour ne pas provoquer de blessures, de dommages et de saignements.

Diabète sucré et maladies endocriniennes

Ils provoquent une violation de la coagulation, car tout le fond hormonal en souffre. La thérapie dépend du diagnostic spécifique.

État septique

Processus pathologique aigu généralisé. Elle s'accompagne d'une inflammation des tissus. Le traitement consiste en des doses de bolus d'antibiotiques.

Si une augmentation de l'indicateur promet une thrombose, une diminution de l'agrégation plaquettaire est lourde de saignements. Ce n'est pas un phénomène moins dangereux..

Examens supplémentaires

Les activités aident à poser le bon diagnostic. Les options possibles incluent:

  • Interrogatoire oral d'un hématologue spécialiste. Impliquez des médecins tiers à la demande.
  • Recueillir une histoire de vie. Habitudes, troubles congénitaux et acquis et autres points importants.
  • Échographie du tube digestif.
  • Radiographie thoracique simple.
  • Consultation de généticien.
  • Tests sanguins: généraux, biochimiques, hormonaux et coagulogramme. Pour suivre tous les écarts possibles.
  • Test avancé de tolérance au glucose. Courbe de sucre. Aide à identifier le diabète.
  • Mesure de la pression artérielle. Y compris une éventuelle surveillance quotidienne.

L'agrégation est le processus d'accumulation de plaquettes pour fermer davantage la plaie résultante. C'est un phénomène physiologique important. Une analyse spéciale permet d'identifier tous les écarts possibles et de démarrer le traitement en temps opportun.

L'agrégation plaquettaire comme facteur de coagulation sanguine

L'agrégation des plaquettes, selon la logique du nom, est leur combinaison afin d'arrêter le saignement. Mais ce n'est qu'un facteur, quoique important, de coagulation sanguine, qui a une valeur numérique..

La fonction principale des plaquettes est de participer au mécanisme vasculaire-plaquettaire (microcirculatoire) d'arrêt des saignements, c'est-à-dire à la création d'un bouchon (thrombus) qui ferme le trou dans la paroi vasculaire résultant de lésions. La formation de thrombus se produit à la suite de l'adhésion (adhérence à la paroi vasculaire endommagée) et de l'agrégation plaquettaire.

Comme d'habitude, il existe des normes pour la capacité d'agréger les plaquettes dans lesquelles l'adhésion cellulaire a un rôle positif. Cependant, dans certains cas, la capacité d'agrégation des plaquettes peut jouer un rôle négatif en perturbant la nutrition des cellules d'organes importants en raison de la formation de caillots sanguins..

Qu'est-ce que l'agrégation plaquettaire

Ce type d'hémostase est typique des petits vaisseaux avec un petit calibre et une pression artérielle basse. Pour les vaisseaux plus gros, le mécanisme de coagulation est caractéristique, c'est-à-dire l'activation de la coagulation sanguine.

Système hémostatique et coagulation sanguine

L'hémostase est un complexe de processus physiologiques dans le corps, grâce auquel l'état global liquide du sang est maintenu et la perte de sang est minimisée en cas de violation de l'intégrité du lit vasculaire.

Des perturbations dans le fonctionnement de ce système peuvent se manifester par des conditions hémorragiques (augmentation des saignements) et thrombotiques (une tendance à former de petits caillots sanguins qui entravent la circulation sanguine normale en raison d'une augmentation de l'agrégation plaquettaire).

Pour arrêter le saignement dans les petits vaisseaux, un mécanisme microcirculatoire pour arrêter le saignement est suffisant. L'arrêt du saignement des vaisseaux plus gros est impossible sans l'activation du système de coagulation sanguine. Cependant, il faut comprendre que le maintien complet de l'hémostase n'est possible qu'avec un fonctionnement normal et une interaction des deux mécanismes..

En réponse à des dommages au navire, les événements suivants se produisent:

  • spasme vasculaire;
  • libération des cellules endothéliales endommagées tapissant les vaisseaux de l'intérieur, VWF (facteur von Willebrand);
  • lancement de la cascade de coagulation.

Les cellules endothéliales - les cellules endothéliales tapissant la surface interne du vaisseau, sont capables de produire des anticoagulants (limitant la croissance du thrombus et contrôlant l'activité plaquettaire) et des procoagulants (activant les plaquettes, contribuant à leur pleine adhésion). Cela inclut le facteur von Willebrand et le facteur tissulaire.

C'est-à-dire qu'après qu'un spasme se produit en réponse à une lésion du vaisseau et que des procoagulants sont libérés, un processus actif de création d'un bouchon plaquettaire commence. Tout d'abord, les plaquettes commencent à adhérer à la zone endommagée du lit vasculaire (manifestation de propriétés adhésives). En parallèle, ils sécrètent des substances biologiquement actives qui améliorent les spasmes vasculaires et réduisent l'apport sanguin à la zone endommagée, ils libèrent également des facteurs plaquettaires qui déclenchent le mécanisme de coagulation.

Parmi les substances sécrétées par les plaquettes, il est nécessaire d'isoler l'ADP et le thromboxane A2, qui favorisent l'agrégation plaquettaire active, c'est-à-dire l'adhérence l'un à l'autre. Pour cette raison, le caillot sanguin commence à augmenter rapidement en taille. Le processus d'agrégation plaquettaire se poursuit jusqu'à ce que le caillot formé atteigne un calibre suffisant pour fermer le trou formé dans le vaisseau..

Pour réduire le risque de saignement, il est nécessaire de connaître l'agrégation plaquettaire: qu'est-ce que c'est, comment est-elle déterminée?

Un test d'agrégation plaquettaire est utilisé avant la chirurgie, l'accouchement pour déterminer le risque de saignement. Il est prescrit pour les maladies vasculaires à la fois pour le diagnostic de la thrombose, le degré de tendance à la thrombose et dans le processus de traitement avec des agents antiplaquettaires..

Sur la base des résultats de l'analyse, il est possible de déterminer l'efficacité de l'utilisation de médicaments pour les complications de l'athérosclérose. L'ADP est utilisé pour stimuler le processus d'agrégation, la réaction induite est importante pour le diagnostic différentiel des thrombocytopathies.

Que montre le test d'agrégation plaquettaire?

La fonction des plaquettes sanguines est la formation d'un thrombus au site de lésion de la paroi vasculaire. Si le vaisseau est dans un état normal, ces cellules sont inactives. Lorsqu'un défaut tissulaire apparaît, ils acquièrent rapidement la capacité d'adhérer (adhérence) et d'adhérer (agrégation), formant une sorte de bouchon qui obstrue le vaisseau..

Leur rôle ne se limite pas à cela - lorsqu'ils saignent, ils libèrent des substances biologiquement actives qui attirent d'autres cellules vers le site de «l'accident», stimulent la contraction des parois des artères et des veines et favorisent la coagulation sanguine..

Un test sanguin pour la capacité d'agrégation des plaquettes fournit l'identification de leur activité réduite, normale ou accrue pendant la formation de caillots sanguins. Une tendance excessive entraîne une thrombose, un blocage des artères et des veines, une progression des complications athéroscléreuses (ischémie myocardique, accident vasculaire cérébral, oblitération périphérique des membres inférieurs). Une faible agrégation augmente le risque de saignement.

Et voici plus sur les angioprotecteurs.

Types d'agrégation - ADP spontanée et induite

Il existe deux types d'adhérence plaquettaire: spontanée et induite. Le premier est déterminé dans le sang lui-même, qui est placé dans un tube à essai et un thermostat, qui le chauffe jusqu'à 37 degrés. Induit implique l'ajout de substances spéciales qui activent l'adhésion cellulaire. Ils sont appelés inducteurs et le test est appelé agrégation plaquettaire. Les éléments suivants sont utilisés comme stimulants:

  • ADP - il est libéré par les plaquettes activées en réponse aux dommages;
  • le collagène est une protéine extracellulaire, il se trouve lorsque la paroi interne du vaisseau est détruite;
  • adrénaline - contenue dans les granules de cellules plaquettaires.

Après avoir ajouté une petite quantité d'ADP (adénosine diphosphate, un précurseur de l'ATP), les plaquettes commencent à se combiner en groupes et une onde apparaît sur l'écran de l'appareil (agrégomètre), elle entre dans un plateau (partie plate), puis une seconde rafale se produit lorsque des facteurs internes d'agrégation sont libérés des cellules. Si vous entrez une forte dose à la fois, les deux vagues fusionneront en une seule.

La liaison plaquettaire est réversible et irréversible. S'ils ont une sensibilité élevée à la stimulation (tendance à la thrombose), ils répondent à de faibles doses (pour une agrégation réversible) en une seule vague. Avec une faible capacité d'agrégation (saignement), même des concentrations élevées d'ADP donnent deux vagues.

Regardez la vidéo sur le système de coagulation sanguine:

Indications pour savoir quand tester avec ADP

Une analyse de l'agrégation plaquettaire est prescrite dans de telles situations cliniques:

  • suspicion d'augmentation des saignements (formation d'hématomes sur la peau, ecchymoses, saignements utérins sévères, nasaux, hémorroïdaires, gastro-intestinaux);
  • évaluation du risque de saignement pendant la chirurgie, l'accouchement;
  • détermination de l'efficacité de l'utilisation d'agents antiplaquettaires pour la prévention et le traitement de la thrombose, de l'infarctus du myocarde, des troubles circulatoires du cerveau;
  • découvrir la nécessité de l'utilisation préventive des anticoagulants en cas de facteurs de risque d'ischémie myocardique (âge, hypertension, diabète sucré, obésité, hérédité accablée);
  • enquête sur la cause possible d'une fausse couche, d'une grossesse gelée, d'une infertilité, d'une insémination artificielle infructueuse;
  • avant de commencer l'utilisation de contraceptifs hormonaux;
  • sélection de médicaments pour prévenir la thrombose vasculaire, identification des indications et contre-indications, posologie efficace, ajustement posologique, risque de complications.

Formation

Une condition importante pour la détermination correcte de la capacité d'agrégation plaquettaire est l'exclusion des facteurs possibles qui modifient les propriétés du sang. De nombreux médicaments faussent le résultat du diagnostic, de sorte que le médecin annule l'aspirine, le Plavix, le Curantil et les anticoagulants directs (warfarine, héparine) en 7 à 10 jours, et l'utilisation d'anti-inflammatoires (ibuprofène, acide méfénamique) est interdite pendant 3 à 5 jours.

Les médicaments indésirables comprennent également:

  • drogues psychotropes,
  • anesthésiques,
  • Mélipramine,
  • Anaprilin,
  • Nitroglycérine,
  • Lasix,
  • antibiotiques pénicilline,
  • céphalosporines,
  • Furadonine,
  • Amphotéricine,
  • agents antinéoplasiques.

Dans le cas où certains médicaments sont extrêmement importants pour le traitement, dans le sens de l'analyse, le médecin doit indiquer tous les médicaments que le patient a pris avant l'analyse pendant une semaine. Pendant 5 à 7 jours, l'alcool, le café, l'huile de poisson, le gingembre, le curcuma, l'ail et les oignons, les vitamines C et E sont exclus.

Lors de l'étude de l'agrégation plaquettaire, l'échantillon de sang ne doit pas être trouble à cause de la graisse.Par conséquent, l'analyse est effectuée 6 à 8 heures après le dernier repas et la veille de l'examen, il ne doit pas y avoir d'aliments gras et frits dans le menu..

Les résultats d'analyse

Lors du décodage du test d'agrégation plaquettaire, chaque laboratoire doit indiquer les valeurs de référence retenues pour cette méthode de diagnostic. Ce sont les valeurs moyennes qui ont été trouvées dans une enquête de masse sur des personnes en bonne santé. Ils sont considérés comme la norme.

La norme chez un enfant et un adulte

S'il existe des différences d'âge pour le nombre de plaquettes dans le sang (il y en a moins chez les enfants), des normes uniformes sont établies pour la capacité à s'agréger:

  • en secondes - de zéro à 50 (le résultat peut varier à différentes températures sanguines et méthodes de recherche dans un laboratoire particulier);
  • en pourcentage pour spontané - 25 - 75;
  • ADP stimulé à une concentration de 5 μmol / ml - 60 - 89% et à 0,5 μmol / ml - 1,4 - 4,2%.

Augmentation de l'agrégation plaquettaire

La tendance à une adhérence accélérée des plaquettes est observée dans les maladies suivantes:

  • cardiopathie ischémique (angine de poitrine, crise cardiaque);
  • violation de la circulation sanguine dans les artères périphériques des membres inférieurs (athérosclérose oblitérante);
  • thromboangéite;
  • la thrombose veineuse;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • Diabète;
  • troubles congénitaux de la structure plaquettaire;
  • formation excessive de cellules;
  • maladies auto-immunes;
  • Syndrome de DIC avec choc, toxicose grave de la grossesse, décollement placentaire, embolie amniotique, césarienne;
  • processus tumoraux dans le corps.

Le tabagisme, les taux élevés de cholestérol et de sucre dans le sang, l'hypertension, les facteurs de stress peuvent stimuler l'agrégation plaquettaire. Pour le traitement, des agents antiplaquettaires sont prescrits - Cardiomagnil, Clopidogrel, Kurantil, Ipaton, Ilomedin, Agrenox, Brilinta.

Raisons de la réduction

Une faible agrégation spontanée et stimulée est notée lorsque:

  • anémie;
  • Leucémie aiguë;
  • insuffisance rénale;
  • surdosage d'anticoagulants, d'agents antiplaquettaires;
  • cirrhose du foie;
  • glomérulonéphrite diffuse;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • vascularite hémorragique;
  • angiomes;
  • maladie des radiations.

Les thrombocytopathies congénitales s'accompagnent d'une modification de la capacité d'agrégation (Glanzman, Pearson, mai), de la libération de facteurs d '«adhésion» cellulaire (syndrome de type aspirine), d'un manque de stockage des granules («plaquettes grises», syndrome de Kherzhmansky), ainsi que de diverses anomalies cardiaques, syndrome de Marfan, Whiskott.

Ces conditions sont caractérisées par une augmentation des saignements et une élimination radicale n'est pas possible. Par conséquent, avec une agrégation réduite, un régime est prescrit:

  • interdiction à vie de la consommation d'alcool, de l'utilisation de vinaigre (y compris les conserves avec lui);
  • inclusion dans le menu quotidien de produits contenant des vitamines A (foie de bœuf ou de poulet, poisson, poivrons), C (cynorrhodons, cassis), P (cerises, aronia), arachides;
  • limiter les assaisonnements, en particulier le gingembre, le curcuma, le fenugrec.

Pour le traitement médicamenteux des thrombocytopathies congénitales et acquises, le Dicinon, l'acide aminocaproïque, le gluconate de calcium sont utilisés. Prescrire une prise de cours d'ATP, de riboxine et d'acide folique 2 à 4 fois par an. Pendant les pauses, des préparations à base de plantes avec des herbes hémostatiques sont recommandées - ortie, feuilles de framboisier, bourse de berger, renouée d'oiseau, achillée millefeuille.

Et voici plus sur la thrombophilie héréditaire.

Le test d'agrégation plaquettaire montre leur capacité à se lier pour former des caillots sanguins. Il est prescrit aux patientes avant la chirurgie, pendant la grossesse, ainsi que lors de la prescription du traitement de la thrombose, de l'athérosclérose. Explorez l'agrégation spontanée et stimulée. Cela aide à diagnostiquer et à conduire correctement la thérapie..

Si le résultat est augmenté, des agents antiplaquettaires sont prescrits, avec une agrégation réduite, des agents hémostatiques sont montrés.

Discuter de l'agrégation plaquettaire. Découvrez ce que c'est et quelle est la norme?

L'agrégation des plaquettes est nécessaire pour que lorsque la peau est endommagée, lorsque les vaisseaux sanguins se rompent et que le sang commence à être libéré dans l'environnement externe, le processus de coagulation est effectué - arrêt du saignement et cicatrisation ultérieure de la plaie.

Sans agrégation plaquettaire, les plaies ne guérissent pas parce que le sang de la zone endommagée jaillit sans s'arrêter. Et même une petite blessure, si ce processus est perturbé, peut entraîner de nombreux problèmes..

Agrégation plaquettaire - qu'est-ce que c'est?

Comme déjà indiqué, sans agrégation plaquettaire, le sang ne coagule pas sur les sites de lésion. Comment se déroule ce processus? Tout d'abord, une rupture du vaisseau se forme.

Le corps comprend qu'il est temps d'agir. Les plaquettes se précipitent sur le site de la blessure en grande quantité, qui collent ensemble.

Taux de plaquettes

Pour que l'agrégation plaquettaire soit normale, il est nécessaire de s'assurer qu'une quantité suffisante de vitamines, de micro-éléments et de macro-éléments pénètre dans le corps.

Cela maintiendra un taux d'hémoglobine normal dans le sang lorsque le taux de fer est à la norme et que le sang est capable de transporter l'oxygène vers les organes et les tissus..

Nombre de plaquettes: minimum 200 et maximum 400 par 109 / l.

Lors de l'examen des échantillons de sang, le temps nécessaire pour former des caillots plaquettaires doit être pris en compte. L'assistant de laboratoire évalue en temps réel la vitesse de déplacement des cellules et leur transformation. Norm - de 10 secondes à une minute.

Test plaquettaire

Quand rechercher une agrégation plaquettaire?

  1. Si vous remarquez des ecchymoses sur le corps, bien qu'il n'y ait pas eu de bosses importantes. Dans ce cas, on soupçonne une fonction plaquettaire défectueuse..
  2. Si les blessures ne guérissent pas bien. Cela signifie que les plaquettes peuvent difficilement faire face à la tâche qui leur est assignée: coller ensemble dans les endroits endommagés. Le résultat est des plaies qui saignent constamment qui guérissent et guérissent lentement.
  3. Si le nez saigne fréquemment. Un autre signe de mauvaise coagulation.
  4. S'il y a un œdème tissulaire. Cela signifie que le taux d'agrégation est surestimé, ce qui correspond au risque de problèmes vasculaires..

À quoi ressemble l'analyse? Tout d'abord, l'assistant de laboratoire prépare un échantillon de sang. En outre, dans des conditions de laboratoire, un inducteur est introduit dans le sang (un moyen qui vous permet de démarrer une réaction naturelle de coagulation sanguine). À ce stade, la surveillance et la mesure des indicateurs de ceinture ont lieu..

Comment se préparer au test?

  1. Ne prenez pas de médicaments sans en parler à votre médecin. Les médicaments de la série aspirine sont soumis à une interdiction, car ils affectent les plaquettes, fluidifient le sang et compliquent la coagulation. Le résultat de l'analyse ne correspondra pas à la réalité.
  2. Ne mangez rien de gras la veille du test. Les aliments gras affectent également la coagulation sanguine.
  3. Ne mangez rien 12 heures avant votre test. Vous pouvez boire de l'eau claire et propre. Il est préférable de faire l'analyse à jeun le matin..
  4. Rester calme. N'oubliez pas que toute excitation peut affecter les performances physiques..
  5. Ne vous engagez pas dans un entraînement sportif le dernier jour avant de prendre l'analyse.
  6. Vous ne pouvez pas fumer, boire de l'alcool un jour avant de visiter le laboratoire, il est interdit de boire du café, de manger de l'ail.
  7. Si des processus inflammatoires se produisent, le résultat de l'analyse peut être incorrect. Si vous avez une toux (mal de gorge), un abcès cutané, des douleurs articulaires et une inflammation, il est préférable de faire l'analyse plus tard..

Il est préférable que les femmes ne soient pas testées pendant le cycle menstruel, car les plaquettes sont moins actives pendant cette période pour des raisons naturelles.

Changements pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes modifient non seulement le fond hormonal, mais en général le cours de la plupart des processus. Une mauvaise coagulation sanguine peut également en résulter..

Symptômes d'une mauvaise agrégation pendant la grossesse:

  1. il y a du sang du nez;
  2. des ecchymoses apparaissent sur le corps;
  3. les gencives saignent;
  4. gonflement des tissus mous;
  5. un réseau vasculaire apparaît (risque de caillots sanguins).

Fonctionnalités:

Il est important de comprendre que les anomalies modérées sont considérées comme naturelles pendant la grossesse. De plus, des écarts peuvent être observés dans les deux sens - formation accrue de caillots sanguins ou, au contraire, diminution.

Pourquoi la grossesse affecte-t-elle la composition sanguine et la fonction plaquettaire? Cela est dû à la circulation sanguine placentaire et aux particularités de l'apport sanguin aux extrémités, quand en général la circulation sanguine devient plus compliquée.

Que faire si l'agrégation plaquettaire est réduite?

Avec une agrégation réduite, des saignements prolongés sont observés et la fragilité vasculaire devient le principal facteur de formation de saignements internes, qui se manifestent à l'extérieur par des ecchymoses qui se produisent sans coups précédents.

Recommandations pour les personnes ayant une agrégation plaquettaire réduite.

Tout d'abord, vous devez éviter les blessures. De plus, les blessures ne sont pas seulement des écorchures et des égratignures, mais aussi des coups, car lorsqu'elles se produisent sans endommager la peau, la structure des vaisseaux est perturbée, elles se cassent et forment des saignements internes..

Deuxièmement, vous devez vous rappeler que certains médicaments affectent l'agrégation naturelle.

De plus, vous ne pouvez pas manger des aliments trop salés ou trop épicés. Normalement, ces aliments sont digérés assez normalement et ne nuisent pas à la santé, mais leur consommation systématique en excès par rapport à la norme fluidifie également le sang et aggrave l'agrégation..

Le régime alimentaire doit comprendre des produits naturels - fruits, légumes, lait. Les pommes, les betteraves, le sarrasin, la viande, le poisson, les noix, qui ont une teneur élevée en fer, aident en particulier à normaliser la formation et le travail des plaquettes..

Causes de l'agrégation accrue

L'agrégation accrue est un phénomène dangereux qui peut se produire dans le corps dans des conditions favorables..

Le groupe à risque est principalement hypertendu - les personnes atteintes de maladies du système cardiovasculaire.

En outre, un contrôle spécial est recommandé pour les diabétiques..

Peu de gens prennent en compte le fait qu'avec les maladies des reins et de l'estomac, il y a des problèmes de perméabilité vasculaire, le sang s'épaissit.

Vous devez également faire attention à la nutrition - teneur élevée en pectine, manque de fer, consommation constante d'aliments gras - facteurs de risque.

L'augmentation de l'agrégation plaquettaire est le résultat de l'ablation de la rate, de la septicémie.

Les symptômes de la maladie

Le sang épais qui se déplace lentement à travers les vaisseaux devient le principal symptôme. Comment savoir si la circulation sanguine est bonne? Fondamentalement, l'état de la peau donne un tel facteur négatif. Si la laxité, la cellulite ou la peau pâle apparaissent dans des endroits inhabituels, le sang peut être trop épais et stagnant.

Avec une agrégation accrue, une sensation d'engourdissement apparaît (en particulier pour les doigts) et un gonflement.

Pourquoi est-ce dangereux?

Une agrégation accrue est dangereuse car lorsqu'elle se produit, le risque de thrombose, de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral augmente.

La norme chez l'enfant

Les plaquettes dans le sang des enfants sont généralement contenues dans la plage normale ou augmentées. On peut en dire autant de leur agrégation - le taux de "fusion" des cellules peut être plus important, dépassant les limites des normes.

Les médecins calculent les niveaux de norme plaquettaire en fonction de l'âge, du poids et du moment où le test a été effectué..

Pour un nouveau-né, la norme est de 100 à 420 000. À l'adolescence, 75 à 220 000 plaquettes chez les filles sont considérées comme la norme. La vitesse d'agrégation de 10 secondes à 40 est la norme. Pour l'adolescence, l'agrégation jusqu'à une minute est considérée comme la norme..